Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Marie-Jeanne le Mar 23 Juil 2019, 13:49

A partir du 5 septembre 2019.

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Aff-ma10
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 590
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Mme de Sabran le Mar 23 Juil 2019, 14:01


Belle et glaçante affiche ... What a Face
Merci, chère Marie-Jeanne, pour cette annonce . Very Happy

Marie-Antoinette
De
Stefan Zweig


Adaptation
Marion Bierry
Mise en scène
Marion Bierry
Avec
Marion Bierry, Thomas Cousseau
tfghj
Stefan Zweig unit Marie-Antoinette et la Révolution dans une même fatalité de destin, telles les deux faces d’une même médaille tragique.

Les appels au secours que la Reine lance au coeur de la Révolution, rappellent les cris d’alarme qui émanent de la patrie de l’écrivain quatre ans avant la Seconde Guerre Mondiale.

Stefan Zweig hisse la figure de Marie-Antoinette au rang d’héroïne dans la tempête des évènements, tout en dressant un por trait sans indulgence de la royauté et de ses dérives.

Note d'intention
Je devais avoir treize ou quatorze ans lorsque ma grand-mère me donna à lire une biographie à l’eau de rose sur Marie-Antoinette. Ma grand-mère aimait les reines - presque toutes les reines - les princesses, Joséphine Baker, et toutes les chanteuses réalistes. Les hommes étaient moins nombreux dans son Panthéon : De Gaulle, Maurice Chevalier. Elle me faisait chanter indifféremment Valentine, Les Petits mouchoirs de Cholet et La Victoire en chantant.

Lorsque je lus Marie-Antoinette de Zweig, j’eus la révélation du tragique là où j’avais gardé le souvenir du mélo, la révélation d’une héroïne, là où je me rappelais uniquement le martyr. La révélation de Stefan Zweig tour à tour défenseur des droits de l’homme et défenseur de la femme. C’est à Vienne que je lus Marie-Antoinette pour la première fois. Je connaissais déjà bien l’Autriche et sa capitale. Si le monde de Zweig, de Roth, de Musil, avait disparu depuis bien longtemps, il survivait encore, à Vienne, au début des années 1980, des personnages portant en eux ce mélange « Vieille Autriche » d’engagement ardent et de conservatisme, de goût du progrès et de la tradition. Ce qui me touche, tout autant que la virtuosité de l’historien, c’est l’approche étonnante du conteur. Une approche espiègle, passionnée, sévère, lyrique, légère, toujours affable - et comme dirait l’auteur : « véritablement autrichienne » - des deux côtés d’une même médaille de sang : Marie-Antoinette et La Révolution. A mesure du récit toutes deux sont embarquées dans une même fatalité de destin. Je réalise aujourd’hui que cette médaille tragique – comment pourrait-t-il en être autrement ? – est à l’effigie de l’Autriche du début des années trente, date de l’oeuvre. Tous les appels au secours de la reine – et de la révolution, toutes ses tentatives politiques si maladroites renvoient, tel un écho, aux appels et aux maladresses de la patrie de l’écrivain évoqué dans Le Monde d’hier.

J’ai tenté, dans cette adaptation de ne pas trahir l’approche historique et psychologique de Zweig. J’ai laissé de côté les analyses du remarquable historien, ses sources, son exceptionnel travail de chercheur, pour privilégier le sentiment de l’auteur. Je souhaitais dégager le plus étonnant : sa parole, ses images. Très peu de lettres, Zweig en produit un certain nombre dans le livre, mais on les trouve dans d’autres biographies. Juste le verbe du conteur répartie entre un homme et une femme : un juge avec son sens historique, une avocate avec son plaidoyer. Ce qui surgit enfin dans ce tableau que compose Zweig, c’est l’ombre portée de la grande absente, l’autre femme au-dessus de la reine de France : sa mère, cette impératrice, emblème de courage et de probité dans tous les confins d’Europe centrale. La figure de Marie-Thérèse hante Marie-Antoinette dès 1789, mais encore tout Autrichien de coeur vers 1933. Et si, comme pressentant la pire des barbaries, Zweig, dans sa Marie-Antoinette voulait réconcilier monarchistes et républicains ?

Marion Bierry

Note de l'auteur
Marie-Antoinette n’était ni la grande sainte du royalisme ni la grande « grue » de la Révolution, mais un être moyen, une femme en somme ordinaire, pas trop intelligente, pas trop niaise, un être ni de feu ni de glace, sans inclination pour le bien, sans le moindre amour du mal, la femme moyenne d’hier, d’aujourd’hui et de demain, sans penchant démoniaque, sans soif d’héroïsme, assez peu semblable à une héroïne de tragédie. (…) Sans l’irruption de la Révolution dans son fol univers de plaisirs, cette princesse insignifiante aurait tranquillement continué à vivre comme des millions de femmes de tous les temps ; elle aurait dansé, bavardé, aimé, ri, se serait parée, aurait rendu visite et fait l’aumône ; elle aurait mis au monde des enfants et finalement se serait étendue doucement sur un lit pour y mourir, sans avoir réellement vécu selon l’esprit du temps (…)

Une nature moyenne doit être projetée hors de soi-même pour devenir tout ce qu’elle est capable d’être, et peut-être davantage qu’elle ne le supposait ou pressentait ; pour cela le destin n’a pas d’autre fouet que le malheur. (…) Mais inexorable comme l’artiste qui ne lâche pas sa matière le malheur ne cesse pas de marteler l’âme molle et faible de Marie-Antoinette avant d’en avoir obtenu la fermeté et la dignité, et fait surgir toute la grandeur ancestrale ensevelie dans ses profondeurs (…)

Et grâce à cette conscience d’un devoir supérieur à remplir son caractère grandit au-delà de lui-même. Peu avant que la forme humaine ne se brise, le chefd’oeuvre impérissable est achevé, car à la dernière heure de sa vie, à la toute dernière heure, Marie-Antoinette, nature moyenne, atteint au tragique et devient égale à son destin.

Stefan Zweig
https://www.theatreonline.com/Spectacle/Marie-Antoinette/67687#infospectacle

Je fais partie des ( rares ) fans de la biographie de Marie-Antoinette de Stefan Zweig .
Il avait tout compris, bien avant les déchiffrages et lectures sous caviardages de tout poil ... pardon ... de tout poêle .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40527
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Vicq d Azir le Mar 23 Juil 2019, 14:42

Oui, merci chère Marie-Jeanne et chère Eléonore pour ce que vous dites sur Zweig et sa belle biographie sur la Reine. Ses envolées sur l’exécution resteront des moments d’anthologie...
Néanmoins, je ne dirais pas « qu’il avait tout compris » de la psychologie de Marie-Antoinette. Il livre, en particulier une interprétation psychanalytique de son époque, fondée, pour aller vite , sur la frustration sexuelle et la dissipation qui en résulte... A la décharge de Zweig, celui-ci, il est vrai, n’avait pas eu accès à certains documents décisifs que les archives de Vienne ne divulguaient pas ...
Quant à Simone Bertière, elle a, elle aussi, fait avancer un peu plus la connaissance du sujet...
Bref, je pense qu’on « ne saura jamais tout », mais que les dernières recherches ont encore un peu fait avancer le débat. Et je suppose que ce n’est pas terminé....
Je renvoie au chapitre sur la psychologie de la Reine, où j’ai essayé de sortir de ce schéma réducteur proposé par Zweig ( et repris par Castelot ) , et proposé une approche plus actuelle et surtout plus multiple.
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 2631
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 71
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par La nuit, la neige le Mar 23 Juil 2019, 15:55

Merci pour cette annonce Marie-Jeanne.

Est-ce la première fois que Zweig est adapté pour une pièce de théâtre ?
C'est en tous les cas une excellente idée, et la note d'intention de Marion BIERRY donne envie d'aller voir cette pièce. Very Happy
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13558
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Marie-Jeanne le Mar 23 Juil 2019, 18:54

Il me semble que c'est une première en effet. Je me demande comment Zweig sera adaptée pour la scène  scratch  
Si historiquement ET psychologiquement la bio est à mon avis dépassée il faut lui reconnaître, outre l'excellence du texte, d'aborder le personnage de Marie-Antoinette "autrement". Il était temps !
Beaucoup s'en sont inspirés avec infiniment moins de finesse, y compris Castelot, bien trop macho à mon goût !
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 590
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Vicq d Azir le Mar 23 Juil 2019, 18:59

Oui, oui, je suis 100% d’accord avec vous Marie Jeanne : Zweig a sûrement aimé Marie-Antoinette, pour en faire un portrait aussi passionné...
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 2631
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 71
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Aoû 2019, 23:28

Vicq d Azir a écrit:Oui, oui, je suis 100% d’accord avec vous Marie Jeanne : Zweig a sûrement aimé Marie-Antoinette, pour en faire un portrait aussi passionné...

Il l'a aimée en toute lucidité, telle qu'elle était, avec ses faiblesses et imperfections, que d'ailleurs il a décelées, analysées et comprises mieux que personne .

Marie-Jeanne a écrit:Si historiquement ET psychologiquement la bio est à mon avis dépassée

Dans quelle mesure dépassée historiquement ?
  ... parce que Zweig a cru, soit dit en passant, comme tout le monde à son époque, à l'opération de Louis XVI ?

Dépassée en quoi psychologiquement ?
D'aucuns reprochent à Zweig d'avoir écrit qu'avant de se sublimer face à la Révolution, Marie-Antoinette était une femme ordinaire, pire,  une épouse frustrée .  Le bât blesse parce c'est accabler ( encore et encore )  Louis XVI...    et pourtant ...

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40527
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Vicq d Azir le Lun 05 Aoû 2019, 01:05

J’ai essayé de montrer, lors d’interventions précédentes ( mais peut-être ne me suis-je pas montré assez convaincant ), que la thèse de la frustration sexuelle ne tient plus la route aujourd’hui. Cela concerne Marie-Antoinette, mais plus généralement toutes les thèses actuelles sur la psychologie féminine. Freud, ami de Zweig, n’avait d’ailleurs pas centré son travail psychanalytique sur cette notion, en particulier quand il « inventa » la névrose hystérique. Zweig interprètait à sa manière les découvertes de son ami, ce qui avait tendance à agacer celui-ci...
Bref, concernant Marie-Antoinette, on insisterait davantage aujourd’hui sur:
- son rapport particulier à son père, ainsi que la perte précoce de celui-ci.
-son identification impossible à une mère phallique, et leur rapport marqué par la contradiction : dépendance / désir de s’en affranchir.
- un désir de séduire, mais une peur de la sexualité, entretenue il est vrai par cette union forcée à un homme lui aussi très inhibé...
Zweig, pourtant très juste dans sa biographie, se trompe, à mon avis, lorsqu’il réduit la conduite de la Reine à cette idée de frustration, imputée, bien sûr au caractère maladroit de son époux...Cette thèse aura la vie dure , puisqu’elle sera reprise aussi par Castelot... Cela dit, cette idée n’est pas entièrement fausse: l’union des deux époux n’a pas permis de « guérir » leurs névroses respectives, mais ces névroses étaient constituées bien avant leur rencontre ( comme chez nous tous...) Simplement, une union plus harmonieuse eut peut-être pu amortir les choses, apporter un apaisement pour les deux. Mais ce ne fut pas le cas . J’ai écrit quelque part que ces deux là « ne se rencontrèrent pas », sinon peut-être à l’extrême fin de leur vie, mais il était trop tard...
Mais ce point est un détail dans la biographie de Zweig. J’ai toujours considéré que cette œuvre était magistrale, avec un puissant souffle romantique. Seule Simone Bertière, à mon sens, est allé plus loin dans l’analyse psychologique ( peut-être aussi parce qu’elle est une femme ?)
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 2631
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 71
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Duc d'Ostrogothie le Lun 05 Aoû 2019, 22:11

Vicq d Azir a écrit: son identification impossible à une mère phallique, et leur rapport marqué par la contradiction : dépendance / désir de s’en affranchir.

Elle s'est certainement construite en opposition à sa mère . Elle est l' "anti-Marie-Thérèse" par excellence .

Vicq d Azir a écrit:
      - un désir de séduire,

C'est indéniable. Elle veut être admirée et aimée.

Vicq d Azir a écrit:
mais une peur de la sexualité,

Sans doute oui. Marie-Antoinette ne donne pas l'impression d'être une grande sensuelle. C'est une romantique.

Vicq d Azir a écrit:
J’ai écrit quelque part que ces deux là « ne se rencontrèrent pas », sinon peut-être à l’extrême fin de leur vie, mais il était trop tard...

C'était un couple disjoint, comme Simone Bertière l'a très bien analysé : "Louis XVI et Marie-Antoinette : un couple disjoint", de Simone Bertière

Marie-Antoinette ne "rencontre" Louis XVI qu'au moment de leur enfermement au Temple : elle admire son courage face à l'adversité. La lettre testamentaire qu'elle rédige le jour de sa mort atteste que c'est sur Louis XVI qu'elle a pris modèle pour affronter l'exécution. Mais comme le dit très bien Simone Bertière, sur la fin il ne représente pas autre chose pour elle qu'une "figure paternelle". Elle n'aura jamais ressenti de passion ni de désir pour lui.

Vicq d Azir a écrit:
biographie de Zweig. J’ai toujours considéré que cette œuvre était magistrale, avec un puissant souffle romantique.  

Tout à fait, mon cher Vicq.  Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche 2523452716
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2301
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Mme de Sabran le Mer 07 Aoû 2019, 13:00

Vicq d Azir a écrit:
    - son rapport particulier à son père, ainsi que la perte précoce de celui-ci.
   

Oh oui, c'est certain !  L'image paternelle qu'elle berçait dans son coeur devait être douce, rassurante, protectrice . Elle était peut-être la petite chouchoute, allez savoir ?  si délicate, si adorable .   Je me souviens que, lors de la visite de Schönbrunn, le guide explique que le délicieux salon des porcelaines est l'oeuvre de François-Etienne et sa ribambelle d'enfants .  Et j'imaginais la toute petite Marie-Antoinette s'appliquer sous le regard bienveillant de son père et tâcher de faire aussi bien que les grands.
C'est ici :
http://marie-antoinette.forumactif.org/t422-schonbrunn-habsbourg-et-chinoiseries?highlight=sch%C3%B6nbrunn

Alors que Marie-Thérèse s'enfermait dans son bureau des heures et des heures et brassait les affaires européennes, ce père attentif partageait la vie de ses enfants . Il ne fait aucun doute que sa perte fut un choc très douloureux pour la petite, cinq ans avant son mariage .  

Vicq d Azir a écrit:
 
Mais ce point est un détail dans la biographie de Zweig. J’ai toujours considéré que cette œuvre était magistrale, avec un puissant souffle romantique. Seule Simone Bertière, à mon sens, est allé plus loin dans l’analyse psychologique ( peut-être aussi parce qu’elle est une femme ?)

Bien sûr parce qu'elle est une femme ! Very Happy
Simone Bertière écrit :

La devise portait Tutto a te mi guida . Hélas, le morceau de carte où elle avait imprimé son cachet était vierge, la chaleur avait tout effacé . Restait le message " Tout me conduit vers toi " plus vrai que jamais . La mort de Louis XVI a libéré Marie-Antoinette légalement, son testament l'a libérée moralement . A cette date où elle ne désespère pas d'échapper aux griffes de la Révolution, ose-t-elle rêver, pour la première fois, à un avenir aux côtés de Fersen, comme l'impératrice Marie-Louise en aura un auprès de Neipperg ? Est-ce au contraire, pour le cas où elle ne le reverrait pas, la promesse que son âme volera vers lui ? Pourquoi pas aussi, un élan simple et spontané vers l'homme aimé ? Chaque lecteur est libre de choisir . Mais pour Fersen, les circonstances se chargèrent de le faire : quand il lui parvint au début de l'année suivante, le message ne pouvait être qu'un adieu, Marie-Antoinette était morte .
http://marie-antoinette.forumactif.org/t2327-tutto-a-te-mi-guida-plus-vrai-que-jamais?highlight=tutto

Duc d'Ostrogothie a écrit:
Vicq d Azir a écrit: son identification impossible à une mère phallique, et leur rapport marqué par la contradiction : dépendance / désir de s’en affranchir.

Elle s'est certainement construite en opposition à sa mère . Elle est l' "anti-Marie-Thérèse" par excellence .


Entièrement d'accord avec toi, mon cher duc . Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche 1123740815
Et pourtant je crois que cette mère, qui l'annihilait complètement lorsqu'elle n'était que Dauphine,  l'aimait  ...   et réciproquement.
Reine et tout à coup plus sûr d'elle, nous dirions plus " libérée ", cette trouspette ment parfois à sa mère et essaie de lui faire prendre des vessies pour des lanternes.  Ce dont Marie-Thérèse n'est pas dupe et s'inquiète de plus en plus.

Duc d'Ostrogothie a écrit:

Vicq d Azir a écrit:
mais une peur de la sexualité,

Sans doute oui. Marie-Antoinette ne donne pas l'impression d'être une grande sensuelle. C'est une romantique.


Tout ce que nous en savons est basé sur la conjugalité désastreuse du couple royal.
Marie-Antoinette avait épousé " le meilleur et le plus dégoûtant de tous les hommes ", dixit le prince de Ligne .
S'il n'entend le coeur qui bat, le corps non plus ne bronche pas . Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Sm.guitare02    ( Brassens )
Fersen et Louis XVI ne tenaient pas la même femme dans leurs bras.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40527
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Mme de Sabran le Dim 08 Sep 2019, 10:50



Les représentations ont commencé au Théâtre de Poche, Montparnasse !  Very Happy
Et voici déjà une critique élogieuse :

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Captu464




ƒƒƒ Article de Philippe Escalier

Frivole durant son règne, grandiose dans le malheur, Marie-Antoinette, balayée par la Révolution, a remporté une victoire posthume en accédant, après son statut de victime, à celui de star. En adaptant l’une de ses plus belles biographies, celle signée par Stefan Zweig, Marion Bierry nous offre au Poche-Montparnasse une émouvante leçon d’histoire doublée d’un bel et intense moment de théâtre.

Il fallait oser. L’exercice était périlleux. Résumer une biographie pour en faire un spectacle d’une heure vingt, le pari n’était pas à la portée de tout le monde. Et ce, même si le texte de Stefan Zweig est l’un des plus documentés et des plus sensibles écrits sur la fille de l’impératrice Marie-Thérèse. Dans ce magistral résumé, qui commence en 1770 au moment du mariage de l’archiduchesse avec le Dauphin, et qui se termine en 1793, Marion Bierry nous laisse découvrir l’essentiel de la personnalité de Marie-Antoinette, adolescente paresseuse mais joyeuse, sachant compenser ses manques par un charme inné et cette allure altière qui ne la quittera jamais. Dans son adaptation, l’actrice nous permet d’assister à une lente descente aux enfers d’une princesse qui vivra pour l’essentiel recluse à Versailles et qui manquera le rendez-vous avec son peuple. Dépensière, lançant les modes, y compris les plus farfelues, elle deviendra vite l’Autrichienne, bouc émissaire idéal, tenue responsable de tous les maux dont souffrent ses sujets. À son indéniable part de responsabilité s’ajouteront des torrents d’injures, de haine et de calomnies. Et quand la vague révolutionnaire se formera, largement entretenue et financée, à l’origine, par les ambitieux issus du cercle familial, rien ne pourra l’arrêter, surtout pas son mari, un homme introverti, myope, incapable de commander et de faire face à l’adversité, malgré une culture et une intelligence indéniables.

 Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche 1388
:copyright: Pascal Gely

Sans tenue d’époque, tout en sobriété, avec uniquement deux niveaux de scène, des jeux de lumière et quelques musiques du XVIIIème, Marion Bierry a choisi la simplicité. L’autre idée remarquable est de dialoguer avec Thomas Cousseau, qui pour sa part, n’incarne aucun personnage particulier. Mais le duo fonctionne à merveille, rendant le texte éminemment vivant, permettant aux spectateurs de faire corps avec ce destin connu mais que pourtant l’on redécouvre ici avec un plaisir non dissimulé. Stefan Zweig, intelligent, capable de voir venir les horreurs effroyables qui attendent l’Europe après le premier conflit mondial, a écrit l’histoire de la tragédie d’une Reine avec toute la sensibilité et l’acuité dont il était coutumier, en ayant forcément présent à l’esprit ce parallèle douloureux entre deux mondes (le sien et celui de Marie-Antoinette) qui, à près de 150 ans de distance, s’effondrent. Sa biographie est publiée en 1933 !

L’adaptation et la mise en scène sont brillamment réussies et permettent de se concentrer sur le texte et un jeu d’acteurs irréprochables. Thomas Cousseau, avec beaucoup de talent, contribue à donner toute sa vitalité au récit, Marion Bierry parlant, elle, au nom de la souveraine. Sans pathos ni aucun parti pris et avec une distance étudiée, l’histoire de Marie-Antoinette qui nous est proposée est aussi didactique que passionnante, démontrant bien que celle qui fut une piètre souveraine, fut une mère et une femme accomplie, ayant raté beaucoup de choses, mais certainement pas sa sortie. L’on ne peut qu’applaudir ce dialogue entre deux acteurs qui est aussi un dialogue avec l’Histoire. Il devrait parler à nombre de spectateurs !

http://unfauteuilpourlorchestre.com/marie-antoinette-texte-de-stefan-zweig-adaptation-et-mise-en-scene-de-marion-bierry-theatre-poche-montparnasse/

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40527
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Vicq d Azir le Dim 08 Sep 2019, 16:38

Super le commentaire : ..son mari, « introverti, myope, incapable de commander et de faire face à l’adversité « (m...alors!) 
Je ne savais pas qu’être myope était une tare... ça doit être ça «  l’esprit d’escalier »...
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 2631
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 71
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Marie-Jeanne le Dim 08 Sep 2019, 20:01

Les modes les plus « farfelues » ne sont pas mal non plus... que de poncifs affraid
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 590
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par La nuit, la neige le Lun 16 Sep 2019, 18:24

Bien évidemment, Le Forum de Marie-Antoinette a missionné quelques-uns de ses reporters au Théâtre de Poche... Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche 1123740815

Les deux comédiens nous racontent l'histoire de Marie-Antoinette depuis son mariage jusqu'à sa mort, d'après le livre de Stefan Zweig.
Ils jouent bien, et ont su donné de la voix et de l'émotion au récit de Zweig et aux extraits des lettres du temps.

J'ai passé un agréable moment ! Very Happy

PS : Cependant, les thuriféraires de Louis XVI peuvent passer leur chemin : il n'est pas épargné, c'est le moins que l'on puisse dire.Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Boulet283
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13558
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Marie-Jeanne le Lun 16 Sep 2019, 18:34

Sans être thuriféraire de Louis XVI, je n'aime pas les caricatures à l'emporte pièce, du coup je suis un peu perplexe sur ce spectacle. scratch
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 590
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Mme de Sabran le Lun 16 Sep 2019, 18:48

La nuit, la neige a écrit:

J'ai passé un agréable moment ! Very Happy

Moi aussi, très ! Very Happy

La formule " Café-théâtre " nous a bien un peu surpris ... mais cela favorise une certaine intimité et grande proximité avec les acteurs .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40527
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Gouverneur Morris le Lun 16 Sep 2019, 18:58

La nuit, la neige a écrit:J'ai passé un agréable moment ! Very Happy

Moi aussi Hop! malgré la scène format café théâtre dans la cave affraid

Très beau texte qui m'a fait écraser ma petite larme à la fin.

Marie-Jeanne a écrit:Les modes les plus « farfelues » ne sont pas mal non plus...

En même temps, porter des perruques hautes de plus d'1m, garnies de bateaux ou de jardins anglais dans lesquels coulent une rivière, oui, cela me paraît farfelu Wink
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 5917
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Duc d'Ostrogothie le Lun 16 Sep 2019, 20:46

Il s'agit de deux acteurs qui racontent les grandes lignes de l'histoire de Marie-Antoinette. Pour ceux qui la connaissent déjà bien, ça fait office de petite révision. Hop!

C'est assez plaisant à écouter. Je ne me rappelais pas que fin 1793, Hébert avait - étrangement - demandé le retour de Marie-Antoinette au Temple : dans la narration, ce fait est mis en rapport avec les efforts déployés par Fersen pour soudoyer certains conventionnels, dont notamment Danton. Bizarre, bizarre...
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2301
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Mme de Sabran le Lun 16 Sep 2019, 20:54

Hébert, Danton et Hérault de Séchelles ... si si ! Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche 1123740815 Nous en parlons quelque part . Attends, je recherche .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40527
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par La nuit, la neige le Lun 16 Sep 2019, 21:32

J'avais aussi oublié cet épisode de la Révolution. La dernière fois que j'ai lu Zweig, c'était le siècle précédent ! Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche 3236493444 Eventaille

Voici l'extrait de son Marie-Antoinette où il évoque, très brièvement, cette énième tentative :

(...)
Tous les souverains restent calmes, indifférents et sans soucis. Qu’importe un peu plus ou un peu moins d’honneur à l’antique maison de Habsbourg ? Personne ne bouge pour le salut de Marie-Antoinette, et Mercy, l’amertume au cœur, dit dans un subit accès de colère : « Ils ne l’auraient pas sauvée non plus, si de leurs propres yeux ils l’avaient vue monter à la guillotine. »

On ne peut compter ni sur Cobourg, ni sur l’Autriche, ni sur les princes, ni sur les émigrés, ni sur la famille ; Mercy et Fersen, de leur propre chef, recourent donc au dernier moyen : la corruption.

On envoie de l’argent à Paris par le maître de danse Noverre et un financier louche : mais personne ne sait en quelles mains il se perd. On essaie d’abord d’approcher Danton, qui – Robespierre l’a flairé – est, de l’avis de tous, susceptible de se laisser acheter ; chose curieuse, on arrive jusqu’à Hébert, et quoique les preuves manquent, comme dans presque tous les cas de corruption, il est surprenant que ce braillard, qui, depuis des mois, se démène comme un épileptique pour que « la grue » fasse enfin « le saut de la carpe », demande subitement qu’on ramène Marie-Antoinette au Temple.
Qui pourrait dire jusqu’à quel point ces négociations clandestines ont abouti ? Toujours est-il que, malgré cet or, on s’y est pris trop tard.

(...)

Arrow A lire ici, au terme du chapitre 38 "La Conciergerie" : Marie-Antoinette. Stefan Sweig
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13558
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Duc d'Ostrogothie le Lun 16 Sep 2019, 21:38

Ah merci ! Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche 2523452716 L'écriture de Stefan Zweig est belle.
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2301
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Mme de Sabran le Lun 16 Sep 2019, 22:54

La nuit, la neige a écrit:

Voici l'extrait de son Marie-Antoinette où il évoque, très brièvement, cette énième tentative :


Tu as retrouvé l'extrait ! Very Happy Merci !!!
Je l'ai lu aussi, me semble-t-il, sous les plumes d'Emile Dard et Marina Grey .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40527
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Marie-Jeanne le Lun 16 Sep 2019, 23:09

J'ai lu Sweig il y a longtemps et je ne me souvenais pas du tout de l'allusion à Noverre. Quelqu'un connaitrait-il la source ?
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 590
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par La nuit, la neige le Mar 17 Sep 2019, 10:11

Je ne possède qu'une édition récente, traduite, et en format poche de ce livre...
Mais je ne pense pas que Zweig ait jamais noté ses sources.
Cela se faisait-il, à l'époque ?
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13558
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Marie-Jeanne le Mar 17 Sep 2019, 11:06

Zweig ne notait pas ses sources, rien d'anormal puisqu'il n'était pas historien.
Certains le faisaient dès le 19ème siècle mais de façon beaucoup moins détaillée qu'aujourd'hui et le plus souvent en bas de page.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 590
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche Empty Re: Marie-Antoinette de Stefan Zweig au Théâtre de Poche

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum