Le prince de Ligne

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par La nuit, la neige le Mar 11 Fév 2014, 22:17

Trianon a écrit:
Je n'ai volontairement rien dit quant à cette remarque car je la trouve déplacée et bien injuste. Je m'en vais tout de suite voir à quoi ressemblait le Prince de Ligne.

Louis XV a écrit:À un bellâtre !  Hop! Et je n'ai jamais compris que ses écrits plaisent tant aux femmes.

 : 

Moi non plus, à vrai dire.  boudoi26 
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8914
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Lucius le Mar 11 Fév 2014, 22:35

On ne s'en lasse pas en effet.
avatar
Lucius

Messages : 6378
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Mar 22 Avr 2014, 11:36



Allez, les amis, faisons-nous plaisir !  :n,,;::::!!!:  :n,,;::::!!!:  :n,,;::::!!!: 

En matière d'éducation, le prince de Ligne préconise une manière de Yes parenting ... mais intelligent :


De l'éducation des jeunes gens.

Qu'est-ce que les principes d'éducation ? On ne fait que tromper les enfants. On leur apprend ce qu'on ne croit pas et ce que, dans la suite, ils ne pourront croire. On leur fait promettre d'éviter tout ce qu'ils verront, dans la suite, qui donne des succès dans le monde. On s'attend à leur changement d'idées, on ne les y prépare pas. On leur dit: Fuyez le plaisir. Qu'on leur donne plutôt, ou du moins qu'on leur en laisse prendre de bonne heure; ils ne le désireront plus autant. On dirait qu'une école raffinée du vice dirige les instituteurs, et qu'on veut le rendre plus piquant à leurs élèves.
Il vaut bien mieux que les jeunes gens, blasés de bonne heure sur le plaisir, cherchent à s'en procurer de nouveaux par l'étude, la réflexion, l'application, la morale et les devoirs. On exige tout cela à l'âge des passions: on s'en dégoûte; et l'on en est privé à l'âge où tout cela consolerait de n'en plus avoir.
Le père, le gouverneur, ne disent jamais à un jeune homme : vous serez amoureux, ne vous attachez qu'à une femme honnête qui vous aime pour vous même. Son abbé lui dira : Monsieur, vous êtes damné si vous aimez. L'homme de confiance du père lui dira : Monsieur, gardez-vous des femmes; vous serez perdu de réputation à seize ans en entrant dans le monde. Il verra bientôt, au contraire, que c'est un moyen souvent d'en avoir, et qu'on est cité.
On lui aura dit : Les spectacles sont une école du vice ou de frivolité; il y verra courir tout le monde. Ne manquez jamais la messe. Il y verra manquer malheureusement bien du monde. Ne mentez jamais. Qu'il aille à la Cour ! Il faudrait lui montrer la différence du mensonge à la réserve, et lui parler du poison pour lui offrir le contre-poison.
Le jeune-homme de qui on a éloigné toute idée licencieuse est enivré dès qu'il en trouve l'occasion. Sa tête se monte; il est surpris, échauffé et lâché comme un jeune cheval qui, dans les prairies de son haras, ne peut plus être arrêté.
Il confond la vertu du catéchisme avec celle de la morale; il déteste l'une et néglige l'autre, et, pour ne pas lui en avoir appris la véritable valeur, on le fait devenir malgré lui un mauvais sujet.
Je ne crois pas aux précepteurs, ni aux collèges, ni aux couvents. Mais je crois aux nourrices et aux bonnes. Si elles ont bien soin de la santé et de la gaieté de la petite créature qui leur est confiée, cela sera son bonheur et celui de tous ceux qui en dépendent.


Charles Joseph de Ligne  boudoi30  boudoi30  boudoi30  : Mes écarts, ou ma tête en liberté.

.

avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Reinette le Mar 22 Avr 2014, 12:10

Il s'insurge surtout contre l'hypocrisie religieuse ! Bravo à lui ! Que je l'aime !  boudoi30 
avatar
Reinette

Messages : 8298
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014, 08:59

Portrait de la princesse de Ligne, née Françoise-Marie- Xavière, princesse de Liechtenstein (1739– 1821), par Ducreux :


Pastel, 61x48 ov., 1767 (Belœil inv. 526). Exp.: Belœil 1982. Lit.: Bronne 1979, p. 174, anon.; Philip Mansel, Charles-Joseph de Ligne 1735–1814, 1992.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Ven 25 Avr 2014, 10:14

Cosmo a écrit:Portrait de la princesse de Ligne, née Françoise-Marie- Xavière, princesse de Liechtenstein (1739– 1821).

Mon père ne me parlait jamais. Il me fit monter en voiture, me mène à Vienne et me marie. J'arrive dans une maison où il y avait quantité de jolies figures épousées ou à épouser : c'est ce que je ne savais pas. On me dit de me placer à table à côté de la plus jeune.
J'appris par mes gens qu'il s'agissait de mariage pour moi . Mais quand je pensai, au sortir du dîner, à tout ce que j'avais vu, je ne savais pas si c'était mon beau-père, ma belle-mère, une tante, ou les jeunes petites personnes qui m'étaient destinées.
Huit jours après j'épousai. J'avais dix-huit ans et ma petite femme en avait quinze. C'est ainsi que ce fit ce qu'on prétend être la chose la plus sérieuse de la vie. Je la trouvai bouffonne pendant quelques semaines, et ensuite indifférente.


( Ligne, Fragments de l'histoire de ma vie )

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Comtesse Diane le Ven 25 Avr 2014, 10:56

Reinette a écrit:Il s'insurge surtout contre l'hypocrisie religieuse ! Bravo à lui ! Que je l'aime !  boudoi30 

Moi, je crois qu'il s'insurge surtout contre la connerie humaine !

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 5453
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014, 12:43

Prince de ligne, Prince de ligne... j'suis sûre qu'il n'a jamais été à la pêche de sa vie, le bougre ! :51516946:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Invité le Ven 25 Avr 2014, 13:49

Mme de Sabran a écrit: C'est ainsi que ce fit ce qu'on prétend être la chose la plus sérieuse de la vie. Je la trouvai bouffonne pendant quelques semaines, et ensuite indifférente.

Il n'y a pas à dire, il a vraiment le sens de la formule.  Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Ven 25 Avr 2014, 18:14

l'amour menaçant a écrit:Prince de ligne, Prince de ligne... j'suis sûre qu'il n'a jamais été à la pêche de sa vie, le bougre ! :51516946:

Exact !

J'écrivais, à la Conciergerie, le mardi 10 Sep 2013 - 17:23 :

Voici une épitaphe, tout droit sortie de l'imagination du marquis de Bonnay, et dont le prince était le premier à rire :

Ci-gît le prince de Ligne :
Il est tout de son long couché.
Jadis il a beaucoup péché,
Mais ce n'était pas à la ligne.


.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Reinette le Ven 25 Avr 2014, 18:16

Comtesse Diane a écrit:
Reinette a écrit:Il s'insurge surtout contre l'hypocrisie religieuse ! Bravo à lui ! Que je l'aime !  boudoi30 

Moi, je crois qu'il s'insurge surtout contre la connerie humaine !

Oui, tout à fait !  Very Happy 
avatar
Reinette

Messages : 8298
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Sam 03 Mai 2014, 18:54

Mme de Sabran a écrit:

J'avais dix-huit ans et ma petite femme en avait quinze. C'est ainsi que ce fit ce qu'on prétend être la chose la plus sérieuse de la vie. Je la trouvai bouffonne pendant quelques semaines, et ensuite indifférente.

( Ligne, Fragments de l'histoire de ma vie )

.

Au milieu des fêtes données à cette occasion, un mauvais présage vint alarmer les parents des époux : on avait imaginé, comme emblème, de réunir, dans un feu d’artifice, deux cœurs enflammés. C'était une bien jolie idée, mais voilà que la coulisse sur laquelle ils devaient glisser manqua :
Le cœur de ma femme partit et le mien resta là, dit le prince.

C'était en effet prophétique .   

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Sam 03 Mai 2014, 18:59




Le prince ne se sentait  ni assez moral, moraliste et moralisateur  pour prêcher  (  :  ) :

Ma morale consiste à rendre tout le monde heureux autour de moi .   boudoi30 



Savoir manier l’espérance, ne mettre de prix presque à rien, tirer parti de tout, n’enchaîner sa liberté que par les chaînes légères des roses de l’amour ou par les lauriers de la gloire, admirer ce qui est beau, faire le bien selon sa puissance et réparer l’espèce de tort qui se montre dans le monde (car c’est usurper la vie que se borner à ne pas nuire) ; prendre tous les plaisirs de son âge et de sa situation ; n’avoir ni méfiance, ni envie, ni méchanceté, ni passion ; garder, livrer ou reprendre son cœur suivant l’occasion ; et quand il n’est plus présentable, se retirer à la campagne, en se vouant aux lettres, au culte de la nature ; et de là dire à la mort : je ne vous crains pas ; voilà la science suprême, la meilleure recette du bonheur ...


Homme ! qui que vous soyez, dévot, libertin, prodigue, avare, philosophe, insensé, et même homme juste, s’il en est, croyez-vous avoir jamais donné par générosité ? Vous dévot, vous êtes celui qui y avez eu le moins de mérite : vous avez placé votre argent à intérêt ; vous vous êtes imaginé qu’il vous vaudrait le pardon de quelque méchanceté ; vous avez dit : « Je donnerai à cet homme, non parce qu’il est mon frère, mais parce qu’il est dit dans notre loi : « Donnez aux pauvres et vous aurez le royaume des cieux. » Vous libertin, qui n’y croyez pas, n’était-ce pas peut-être pour vous débarrasser de ce mendiant ? Vous prodigue, vous lui avez donné ce que vous auriez jeté également à la place où il vous a demandé l’aumône ; c’était une occasion de plus de vous satisfaire. Vous avare, c’est pour qu’on le dise, c’est parce qu’on vous regardait. Vous philosophe, c’est par humanité, j’en conviens, mais vous êtes à votre aise, il est aisé d’être philosophe quand on est riche ; un petit écu ne vous dérange pas. L’auriez-vous assisté au point de manquer votre superflu ? .. Et pour vous, insensé, vous vous êtes porté à cette bonne action, par l’exemple, par habitude, par éducation ; vous n’y avez mis que de l’indifférence. Et vous, homme juste, qui peut-être avez vu ce malheureux à la guerre se distinguer sous vos yeux, vous n’avez fait que votre devoir ; je le répète, je cherche un homme vraiment généreux, et je n’en trouve point…





 :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!: :c^ùù!!:
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par La nuit, la neige le Sam 03 Mai 2014, 20:26

Je n’aime pas la première partie, mais la seconde a de la gueule : je te le concède volontiers ! Pour une fois... :\\\\\\\\: 
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8914
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Sam 03 Mai 2014, 21:36

La nuit, la neige a écrit:Je n’aime pas la première partie, mais la seconde a de la gueule : je te le concède volontiers ! Pour une fois... :\\\\\\\\: 

...   cheers 

Sais-tu que tu me combles de plaisir ?!!  :n,,;::::!!!: 

Comme je suis à moitié gâtouillarde, j'ai oublié de préciser ( shame on me ... ) que la première partie est extraite de  Wikisource :

Le prince de Ligne
Victor du Bled

Revue des Deux Mondes tome 92, 1889


Mais la seconde partie, celle que tu aimes, est de la main de Ligne !!!   :n,,;::::!!!:  :n,,;::::!!!:  :n,,;::::!!!: 
Tu vois que tu n'es pas irrécupérable, bananou va !  3196910 

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par La nuit, la neige le Dim 04 Mai 2014, 11:30

Mme de Sabran a écrit:
Sais-tu que tu me combles de plaisir ?!!
Ah !  cheers  : 

Mme de Sabran a écrit:Mais la seconde partie, celle que tu aimes, est de la main de Ligne !!!  
Tu vois que tu n'es pas irrécupérable, bananou va !

Mais oui, je ne suis pas tout à fait borné. Encore faut-il choisir les bonnes citations... boudoi32
La première m’a fait lever les yeux au ciel :  boudoi29
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8914
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 12:15

La nuit, la neige a écrit:
La première m’a fait lever les yeux au ciel :  boudoi29

Mais quoi, dans la première, t'a fait lever les yeux au ciel ?  Wink 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Lun 12 Mai 2014, 11:00




Imprimerie du prince de Ligne ( Bruxelles, 1781-1794 )

Charles-Joseph, prince de Ligne (1735-1814), est un brillant représentant du cosmopolitisme du Siècle des Lumières.
Héritier d’une illustre famille, il fit une longue carrière militaire au service de Joseph II, reçut la Toison d’or en 1772 et fut nommé feld-maréchal en 1808 par l’empereur François II.
En 1794, après l’annexion de la Belgique par la France, il s’exila à la cour de Vienne et finit sa vie dans son “refuge”, à Leopoldberg, au bord du Danube. Homme d’esprit, diplomate, grand voyageur, il fréquenta les cercles cultivés des capitales européennes et fut en relation avec Catherine II, Frédéric II, Voltaire, Goethe, etc. Homme de lettres à ses heures, il laissa un certain nombre d’écrits - poésies, pièces de théâtre, épigrammes, mémoires -, qui témoignent de son ouverture à la culture française.

Vers 1780, il créa une imprimerie dans sa demeure de Bruxelles.
Le matériel et les presses lui furent fournis par un imprimeur bruxellois, F. Hayez, dont un parent, François Pion, l’aida dans cette entreprise. L’imprimerie fonctionna jusqu’en 1794 et fut alors détruite dans la tourmente révolutionnaire.

Onze éditions ont été réalisées à Beloeil, notamment : Colette et Lucas (1781), Coup d’œil sur Beloeil (1781), Recueil de poésies du chevalier de l’*** (1781), Les Poésies du chevalier de l’isle (1782), Mélanges de littérature (1783), Coup d’œil sur Beloeil (1786), Instruction secrète dérobée à sa majesté le roi de Prusse… (1787), Recueil de poésies légères (trois parties, dont Point de titre, Point de préface (s.d.) Ce sont des recueils de poésies, des mélanges de littérature, des ouvrages militaires, des écrits sur Beloeil et les jardins.

L’adresse mentionne dans la plupart des cas “à Beloeil, et se trouve à Bruxelles chez F. Hayez, imprimeur libraire”. On trouve un cas (Mélanges de littérature) d’une adresse fictive “à Philosopolis”. A Léopoldberg, Ligne imprimera à nouveau un ouvrage : Mélanges militaires, littéraires et sentimentaires (1796).

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Invité le Lun 12 Mai 2014, 11:08

Ce n'est pas banal d'avoir son imprimerie à domicile !!!  Very Happy Very Happy Very Happy 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Lun 12 Mai 2014, 11:31

Mme de Sabran a écrit: Les Poésies du chevalier de l’isle (1782)
.

Voir le sujet du chevalier de l'Isle .  Very Happy
Je viens de poster l'ouvrage, rarissime, en question .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Lun 12 Mai 2014, 11:43

Österreich a écrit:Ce n'est pas banal d'avoir son imprimerie à domicile !!!   Very Happy Very Happy Very Happy 

Oui, c'est dingue !
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Invité le Lun 12 Mai 2014, 12:29

Cela va bien avec l'homme de lettres !!!  Very Happy Very Happy Very Happy 
Il m'est de plus en plus sympathique !!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Comte d'Hézècques le Lun 12 Mai 2014, 13:21

Editer ses propres oeuvres par soi-même, de surcroît dans sa propre imprimerie, de nos jours ça égalerait à avoir une carrière littéraire ratée Razz 

Mais connaissant le prince et ses goûts, il ne pouvait sûrement pas compter sur l'approbation & le privilège du Roy attribuée par Monseigneur le garde des sceaux pour que ses oeuvres soient éditées par des imprimeurs réputés en France : 

D'ailleurs, le champs éditorial du XVIIIème siècle était tout autre comparé à celui d'aujourd'hui. Il n'y avait pas encore des maisons d'édition telles qu'on les connait de nos jours. Et ne parlons pas des droits d'auteur :roll: 

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2448
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Mme de Sabran le Lun 12 Mai 2014, 13:25

Comte d'Hézècques a écrit:Editer ses propres oeuvres par soi-même, de surcroît dans sa propre imprimerie, de nos jours ça égalerait à avoir une carrière littéraire ratée Razz 



Ce qu'il ne faut pas lire !!!  boudoi29 boudoi29 boudoi29 boudoi29 boudoi29 
Et vous faites koikoi de ses Posthumes, cher mais impudent Félix ?!!  Wink 

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27274
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Comte d'Hézècques le Lun 12 Mai 2014, 13:40

Moi, impudent ? Je suis la gentillesse en personne, chère Eléonore Laughing 

Voilà pourquoi j'écris qu'une comparaison entre alors et maintenant est impossible. A cette époque éditer ses oeuvres par soi-même n'était pas forcément considéré comme un échec. C'était plutôt chic, il me semble Wink

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2448
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le prince de Ligne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum