Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Invité le Jeu 13 Fév 2014, 12:21

Marie-Antoinette, la véritable histoire 


  • Auteur:       Jean-Claude Carrière 
    Durée : 85min.
    Genre : Docu-info - Historique
    Origine : France et Canada
    Année de réalisation : 2006
    Réalisation : Yves Simoneau, Francis Leclerc




Résumé
16 octobre 1793 : Marie-Antoinette vit sa dernière journée. A la Conciergerie, dans sa cellule, le bourreau et ses aides sont venus la préparer pour son exécution. Vingt-trois ans plus tôt, jeune princesse autrichienne, elle arrive en France sous les acclamations. Elle vient épouser le dauphin, Louis-Auguste, qui sera bientôt roi sous le nom de Louis XVI. Aujourd'hui, cette même femme, déchue de son titre de reine, est menée à la guillotine. Karine Vanasse, Olivier Aubin, Marie-Eve Beaulieu et Chloé Rocheleau interprètent les rôles principaux de cette fastueuse fiction documentaire, contée par la voix de Charles Berling.

Dommage que Charles Berling parle d'une voix si monocorde et froide... cela en devient ennuyeux !
Karine Vanasse est touchante, fraîche , digne ...Elle défend bien Marie-Antoinette.
Les costumes sont fort beaux et très proches des portraits dont ils s'inspirent.

Madame de Polignac qu'on voit peu et petite comme il faut... Very Happy






L'incursion des personnages qui ont joué sur fond vert dans des décors filmés au préalable rend l'atmosphère flottante, un peu fantômatique...ce qui n'est pas inintéressant.

Le hic : Louis XVI (Olivier Aubin) qui ressemble à la caricature qu'on s'en fait.





On en apprend peu ou pas sur Marie-Antoinette , mais c'est une meilleure base que d'autres docu-fictions pour La découvrir.

Distribution :
  Olivier Aubin          Louis XVI
 Marie-Eve Beaulieu  madame de Polignac
  Chloé Rocheleau    Marie-Thérèse
  Mathilde Lavigne    la comtesse de la Motte
  David Lahaye        le cardinal de Rohan
  Vincent Guillaume Otis  le comte d'Artois
  Gina Couture         madame de Noailles


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Invité le Jeu 13 Fév 2014, 12:26

Chantal Thomas est le conseiller historique de ce docu-fiction et elle répond ici à quelques questions sur Marie-Antoinette :

Essayiste, spécialiste du XVIIIe siècle et directrice de recherche au CNRS, Chantal Thomas s’est d’abord intéressée au personnage de Marie-Antoinette à travers l’image monstrueuse qu’en renvoyaient les pamphlets, avant de lui consacrer un roman sensible et intime, Les Adieux à la reine. Nourrie de ces expériences, elle a guidé l’équipe de Marie-Antoinette, la véritable histoire. Rencontre.

Comment expliquer, selon vous, l’engouement que suscite encore aujourd’hui Marie-Antoinette ?
Indéniablement, cet engouement participe de la passion commune pour les grandes figures historiques féminines. Une fascination pour les “reines malheureuses” disait Guitry. Dans le cas de Marie-Antoinette, se mêle également, à mon sens, une certaine forme de culpabilité, de mauvaise conscience par rapport à son personnage. Pendant longtemps, elle est apparue sous deux formes contradictoires : l’incarnation du mal absolu et la sainte sacrifiée. Peut-être est-on passé à côté d’elle en tant qu’être humain. Dans la biographie qu’il lui a consacrée au début du XXe siècle, Stefan Zweig est le premier à l’avoir abordée différemment, à l’avoir posée comme une femme complexe. Ni monstrueuse ni martyre. Il y a, depuis, un désir d’essayer de comprendre qui elle était d’une manière plus humaine.

Pourquoi ce désir de réhabilitation est-il si présent, maintenant ?
Peut-être parce que Marie-Antoinette représente la fin d’un monde et que nous pouvons y trouver un écho. Voyez ce raffinement obstiné, cette attention à la mode, à la beauté… à un moment où tout bascule. Marie-Antoinette est le symbole de cette détermination : poursuivre jusqu’au bout un certain art de vivre alors que le reste du monde est à feu et à sang.

Personnellement, comment vous êtes-vous intéressée à Marie-Antoinette ?
Par le versant négatif : je l’ai “rencontrée” en étudiant les pamphlets extrêmement violents qui lui ont été consacrés. Elle y apparaît comme la femme bouc émissaire, monstre féminin total, mal absolu de l’Ancien Régime. Ce qui est très bien montré dans notre film, soit dit en passant. J’ai été choquée, intriguée, fascinée par ce déchaînement : comment une femme peut-elle focaliser autant d’intensité haineuse, c’est-à-dire autant de passion ?
“Femmes humiliées toutes à travers elle” a écrit Madame de Staël qui était pourtant politiquement farouchement opposée à la reine. Il est vrai que la manière dont elle a été traitée — jusqu’à l’ultime accusation d’inceste ! — est révélatrice d’un certain état de pensée masculine. Aujourd’hui, on réhabilite Marie-Antoinette comme
victime, non seulement d’une politique et d’une xénophobie, mais aussi d’une misogynie.

Après de nombreux essais, vous consacrez votre premier roman à la reine…
Personnellement, je ne m’obsède pas tellement de sa psychologie. Je suis surtout sensible aux ingrédients matériels, physiques, palpables : le frôlement des robes, l’exiguïté des appartements, etc. J’aime sentir et partager ce que le passé détient encore de secret, de mystérieux, de lointain. C’est, je crois, ce qui a séduit le producteur Jean-Pierre Guérin et l’a conduit à faire appel à moi. Dans mon roman, il aimait cette manière dont, par la fiction, j’essayais d’intégrer le maximum d’éléments tangibles. C’est ainsi que je suis devenue conseillère historique du film, suivant pas à pas les différentes étapes du scénario de Jean-Claude Carrière.

Que pensez-vous du résultat final ?
Ma vision de Marie-Antoinette est très intimiste. Le film d’Yves Simoneau et Francis Leclerc opte pour un champ plus large, plus complet, avec ce souci de porter un regard extrêmement nuancé, sensible, retenu, sans s’avancer sur certaines hypothèses et sans porter de jugement. A mon avis, il rend très bien compte des diverses facettes du personnage : la toute jeune fille ; la jeune mère ; l’orpheline délivrée de la surveillance de son imposante mère, l’impératrice d’Autriche ; puis, enfin, l’épouse fidèle. Enfin, je trouve que Karine Vanasse a parfaitement su intégrer ce désir de montrer une Marie-Antoinette humaine. Elle joue avec une sensibilité vibrante.

Le grand défi du film était de tourner dans les décors mêmes de l’action…
Les lieux étaient très importants pour Marie-Antoinette. Elle a vraiment cherché à s’approprier l’espace, à personnaliser et marquer son règne. C’est peut-être un caractère féminin… Ce qui est passionnant à travers ce film, c’est que la vision de Versailles s’enrichit.
De même que le personnage de Marie-Antoinette a gagné en complexité, le château de Versailles est sorti du mythe flamboyant du Roi Soleil.


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 13 Fév 2014, 21:30

Merci Majesté :\\\\\\\\: Voilà le premier (docu) film que j'ai vu sur Marie Antoinette il y a quelques années, et que j'ai aimé !

Chantal Thomas a écrit:Peut-être parce que Marie-Antoinette représente la fin d’un monde et que nous pouvons y trouver un écho. Voyez ce raffinement obstiné, cette attention à la mode, à la beauté… à un moment où tout bascule. Marie-Antoinette est le symbole de cette détermination : poursuivre jusqu’au bout un certain art de vivre alors que le reste du monde est à feu et à sang.

Hm, je ne suis pas du même avis que Chantal Thomas. Dès que Marie Antoinette réalisait que le monde était sur le point de basculer, que la misère allait grandissant, elle a fait des efforts (et non seulement des efforts imposés, il faut le dire), pour réduire le train de vie de sa Maison.

Chantal Thomas a écrit:Personnellement, je ne m’obsède pas tellement de sa psychologie. Je suis surtout sensible aux ingrédients matériels, physiques, palpables : le frôlement des robes, l’exiguïté des appartements, etc. J’aime sentir et partager ce que le passé détient encore de secret, de mystérieux, de lointain. C’est, je crois, ce qui a séduit le producteur Jean-Pierre Guérin et l’a conduit à faire appel à moi. Dans mon roman, il aimait cette manière dont, par la fiction, j’essayais d’intégrer le maximum d’éléments tangibles. C’est ainsi que je suis devenue conseillère historique du film, suivant pas à pas les différentes étapes du scénario de Jean-Claude Carrière.

J'ai bien senti l'odorat du XVIIIème siècle à travers son roman en effet... drunken  en plus je le lisais dehors, dans un cimetière abandonné, ce printemps chaud de 2012... Chantal Thomas a l'art d'évoquer certains moments de l'histoire qui se présentent à nous tels des photos instantanées, de rendre l'histoire palpable ; une belle quête perdue à l'avance du temps perdu, car jamais on le rattrapera 

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 2467
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 37
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par La nuit, la neige le Dim 08 Nov 2015, 14:28

Si quelques-uns d'entre-vous n'ont pas vu ce documentaire-fiction, divisé en six séquences ici :














Ou bien en version intégrale, mais avec une qualité d'image un peu moins bonne, et des sous-titres en espagnol.

avatar
La nuit, la neige

Messages : 9361
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Mme de Sabran le Dim 08 Nov 2015, 16:34

La nuit, la neige a écrit:Si quelques-uns d'entre-vous n'ont pas vu ce documentaire-fiction

C'est mon cas, je ne l'ai encore jamais vu .      Grand merci donc, cher la nuit, la neige ! Very Happy
Je n'aurai pas le temps de le regarder avant la semaine prochaine ( je suis en plein boum, au four et au moulin ... ), mais je m'en promets le plaisir grâce à toi dès que possible !!!  :n,,;::::!!!:

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28397
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Invité le Dim 08 Nov 2015, 18:10

Au plaisir de lire les impressions que te fera cette découverte alors Very Happy


Bien à vous !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Mme de Sabran le Mar 10 Nov 2015, 23:08

La nuit, la neige a écrit:Si quelques-uns d'entre-vous n'ont pas vu ce documentaire-fiction, divisé en six séquences ici :

Voilà, j'ai regardé les six séquences .   Very Happy    Quelques inexactitudes, bien sûr, il fallait s'y attendre, ainsi les paroles de Hercule Timoléon de Brissac sont-elles prêtées à Louis XVI, oubli total de la princesse de Lamballe, et Fersen aurait eu une petite chambre à Trianon ( !!! ) . Mais il y a beaucoup plus étonnant : Brunswick ne promulgue son manifeste qu'après l'invasion des Tuileries le 10 août, et l'incarcération de la famille royale au Temple !!! Là tout de même, c'est space ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28397
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Invité le Mar 10 Nov 2015, 23:27

je ne me souvenais pas de toutes ces inexactitudes...
Je sens que je vais me le reregarder un de ces quatre Wink


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Invité le Mer 11 Nov 2015, 10:31

Ce qui est surtout terrible c'est l'acteur incarnant Louis XVI. On dirait un crapaud ! Shocked boudoi29

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Invité le Mer 11 Nov 2015, 10:36

Alors là, je ne peux rien pour le défendre...  
Ce casting est inspiré par les caricatures alors ça n'augurait rien de bien, pourtant Karine Vanasse se défend bien.


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par pilayrou le Mer 11 Nov 2015, 15:08

Il y a tellement de sujets historiques inexplorés par la Caméra. Ce sont toujours les mêmes pour lesquels on dépense de l'argent. "L'affaire du collier de la Reine" de L'Herbier; le film avec Michèle Morgan sont des exemples de travail sérieux, mis en scène par des professionnels bien entourés. Pourquoi toutes ces suites ?!!!

Un sujet d'histoire d'une importance énorme et que le Cinéma a pour ainsi dire omis : la Révolution de 1848.
avatar
pilayrou

Messages : 273
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 57
Localisation : Guilers (Brest)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Invité le Mer 11 Nov 2015, 16:56

C'est vrai. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Documentaire-Fiction : Marie Antoinette, la véritable histoire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum