Le château de Saint-Cloud

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Duc d'Ostrogothie le Lun 24 Sep - 21:04

Voici un document qui indique le coût des voyages de la famille royale à Saint-Cloud en 1785.
Vous verrez que le poste le plus élevé est celui de la bougie (50 812 livres sur un total de 128 863 livres).
Non seulement la cire coûtait cher, mais surtout, les femmes de chambre de la reine étaient payées grâce aux bougies . C'était là, leur source principale de revenu. Dès que la reine traversait une pièce, on allumait les bougies et dès qu'elle la quittait on les enlevait. Les bougies retirées (à peine consommées dans beaucoup de cas) étaient alors données aux femmes de chambre. Ce système coûtait une somme considérable, et les archives de la maison de reine contiennent moultes études, moults mémoires sur ce système que l'on cherchait à réformer afin de mettre un terme aux dépenses excessives.

avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1427
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par hardouin le Mar 25 Sep - 7:41

Le salon de Mars. J'ai commencé à réaliser la voûte, mais je manque encore d'informations pour comprendre le compartimentage que l'on voit sur le dessin reproduit par Mme Austin. Je me suis donc arrangé pour masquer cette partie, mais on voit un des angles, le tableau de la lunette au dessus de la cheminée représentant Mars et Vénus (gravure colorisée d'après Poilly) et le modello de Mignard au dessus de laporte de la galerie d'Apollon conservée à Montpellier  représentant "les plaisirs des jardins".
La feuille de l'écran est désormais du bon modèle, communiquée par B. Chevallier.
J'ai enfin compris comment donner du brillant aux textures, les colonnes reflètent la lumière tout en laissant voir le caractère campan rubanné du fût.



La galerie d'Apollon, avec tous les vases et les bronzes, pour l'essentiel les bons, et les tableaux en grande partie ceux qui étaient dans la galerie. A droite une des quatre fenêtres donnant sur la chapelle. Jusqu'à Louis Philippe deux vases (au Louvre) encadraient la porte d'entrée:
https://www.photo.rmn.fr/C.aspx?VP3=SearchResult&IID=2C6NU0P0WBSV



Une vue de l'extrémité Est avec la statue de Joséphine par Bosio et quelques uns des meubles en laque ou en ébène alignés à 1,18 m par Louis Philippe. La statue remplace un vase gigantesque en porcelaine de Sèvres commandé par Louis XVI aujourd'hui au Louvre.
https://www.photo.rmn.fr/C.aspx?VP3=SearchResult&IID=2C6NU0SKQQPP



Le salon de Diane vu depuis la cheminée. L'intérêt était de montrer un mur entièrement réalisé sans l'aide de photographie ancienne, mais uniquement à partir des sources. On voit les quatre meubles en laque ou ébène et bronze dorés avec les vases cornet de l'époque de Monsieur (au Louvre) et les éléments reconstitués à partir de la seule photographie et des descriptions d'inventaires (les sièges, les socles des vases, les appliques).



Autre point de vue avec la cheminée en marbre Sainte Baume. Je n'ai toujours pas trouvé de modèle de cheminée "bichrome" permettant de comprendre où pouvaient se placer les moulures en marbre campan rouge signalées par un mémoire d'entretien. Je les ai placées en haut et en bas mais si d'aventure l'un de nos membres avait une idée...
Pour mémoire le salon en cul-de-sac sous Monsieur est transformé en salon de la chapelle par Mique et la grande porte à gauche ouvre sur la tribune royale (ou impériale) de la dite chapelle.


A la suite du salon de Diane, la chapelle construite par Mique et dans laquelle le couple impérial assiste à la messe tous les dimanches à 11h.

Vue de la chapelle depuis l'arcade centrale du vestibule d'honneur. Les bas reliefs sont les bons (c'est la colorisation des photographies prises après l'incendie). En haut à gauche la galerie d'Apollon, à droite l'allée de la Carrière.


Je ne suis pas certain que la porte à droite de l'autel (indiquée sur le registre 37DD3) ait été peinte en blanc et aussi visible. Peut être était-elle peinte en ton pierre (comme des portes du vestibule qui la précède) et ainsi dissimulée dans le mur. J'ai eu confirmation récemment dans les plans de Saint Cloud publiés dans "Domaine de la Couronne, Saint Cloud", que la sacristie n'était plus au premier , au dessus de la porte grise de la vue ci-dessus (c'est son emplacement initial cependant). Elle est localisée en 1838 au rez de chaussée,  sous la galerie et accessible depuis une porte,  elle aussi sans doute peinte en ton pierre, et placée dans le mur de la première arcade à gauche.

Une autre vue depuis l'ancienne sacristie, avec au rez de chaussée, dans le fond, le vestibule construit par Louis Philippe en 1841. Il est séparé de la chapelle par trois portes fenêtres garnies de rideaux de vitrage.


La tribune royale ou impériale est meublée de sièges conservés en partie au musée des Avelines. Dans le fond, par la porte centrale, le salon de Diane. A droite, servant de tribune, la galerie d'Apollon. Les fenêtres de gauche s'éclairent sur l'allée de la Carrière


Dernière édition par hardouin le Mar 25 Sep - 7:49, édité 1 fois

hardouin

Messages : 112
Date d'inscription : 11/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Mar 25 Sep - 7:46

Incroyable. Est-ce que la Municipalité vous aide au moins, ou s'intéresse ?
Qu'est-ce que le marbre Sainte Beaume ? Il n'y a que du calcaire en Provence....

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Mar 25 Sep - 7:52

Si cela intéresse, mais on s'éloigne un peu de Saint Cloud, je peux taper une page magnifique du Président du Parlement de Bourgogne, Charles de Brosses, (avant la Révolution) sur les marbres à Rome. Je ne sais pas prendre de photo....

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Mme de Sabran le Mar 25 Sep - 7:57

Tout nous intéresse ! Very Happy
Permettez donc que je vous signale où poster sur les marbres, car pour eux aussi nous avons un sujet ! Wink
C'est ici : http://marie-antoinette.forumactif.org/t3256-les-richesses-marbrieres-de-la-region-au-chateau-de-versailles

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35212
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par hardouin le Mar 25 Sep - 8:01

Merci :-)
La Municipalité, indirectement par le biais du musée des Avelines, et surtout le Domaine national, qui m'a ouvert ses archives (et le musée pour la conférence dont il est question plus haut).
Le marbre Sainte Baume a été étudié dans un article sur les marbres du roi à Versailles. C'est un marbre rose gris blanc jaune qui a servi notamment pour réaliser les grands cadres ovales des salons de la guerre et de la paix à Versailles.
Je ai photographié dans le salon de la Guerre lors de mon dernier passage à Versailles :

hardouin

Messages : 112
Date d'inscription : 11/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Lucius le Mar 25 Sep - 11:30

Superbes images merci.

Le texte sur les marbres m'intéresserait au plus haut point. Mais peut-être serait il plus simple pour vous de le scanner ?
avatar
Lucius

Messages : 7882
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Lucius le Mar 25 Sep - 11:38

Correze a écrit:Incroyable. Est-ce que la Municipalité  vous aide au moins, ou s'intéresse ?
Qu'est-ce que le marbre Sainte Beaume ? Il n'y a que du calcaire en Provence....

La Provence n'est pas la région la plus connue pour ses marbres, en effet, mais elle contient quelques très belles essences, en particulier autours de Saint-Maximin, avec quelques veines de Portor, près de Sainte-Victoire la brèche du Thoronoet, plus connue sous son nom commercial de brèche d'Alep, ou encore près d'Aix le Trets.
avatar
Lucius

Messages : 7882
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Mar 25 Sep - 12:00

Je ne sais pas scanner. J'ai pris de coûteux cours avec la Fnac pour installer la tablette, envoyer des courriels, puis vous trouver. Quelle jungle ! Et quand on a trouvé quelque chose de bien, on ne le retrouve plus.

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Ven 28 Sep - 20:14

Lettres familières sur l'Italie. Charles De Brosses, Firmin-Didot et Cie, 1931.

PAGE 97 : Je vous ai parlé du porphyre vert.... sans vous dire qu'il y a 3 espèces de porphyre. : le vert, le rouge, et le noir. Toutes 3 fort précieuses ; mais les 2 dernières très rares. Je n'ai pas l'idée d'avoir vu d'autre porphyre noir que 2 colonnes à Ste-Marie. Vous avez en France , ds le cabinet du cardinal de Polignac , une urne antique de porphyre vert à anses torses . C'est bien le vase le plus élégant et le mieux fini qu'on puisse voir ; le vert est fort agréable ; les deux autres, surtout le rouge, me paraissent tristes. Je crois que c'est ms le coloris singulier du porphyre rouge qui l'a rendu recommandable , que ses grosses pièces, sa dureté et le parfait poli qu'il est capable de recevoir. Ce sont pareillement les masses énormes qui ont fait valoir le granit d'Égypte et de Syrie. Aussi parait-il que les anciens (.....) polissaient exactement les autres marbres blancs et de couleur; le granit jaunâtre et rouge est un peu plus poli que le le gris et noir. On trouve des fragments prodigieux de porphyre, restés de l'antiquité, abandonnée dans le milieu des rues et des jardins, ou servant de bornes dans les carrefours. . J'ai observé que malgré son extrême dureté, il etait sujet à se fendre en long et à se déliter. ; à force d'avoir été à l'air , il est devenu si dur, que les outils ne peuvent presque plus mordre. J'avais eu le dessein de faire faire une écritoire d'une forme élégante pour mon cabinet ;; le prix énorme qu'on m'en demandait, m'en a dégoûté. Lors même qu'il sortait de la carrière, il n'était propre à employer qu'en colonnes ou en panneaux ; il n'en fallait faire ni statues ni bas-reliefs, qui ne sont jamais recherchés ni finis avec le soin nécessaire. La fameuse cuve de Santa-Costanza, chargée d'arabesques, n'a guère d'autre mérite que la difficulté de l'ouvrage.
PAGE 99 :

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par hardouin le Dim 30 Sep - 9:13

Belles réflexions! on sent la passion de l'esthète en son cabinet de curiosités. Merci pour ce texte!

Revenons vers la galerie après être remontés depuis la chapelle par l'escalier installé derrière le mur de l'autel
.
Une vue de l'entrée de la Galerie, avec les bons tableaux dans les reflets, les deux meubles en laque et la grande borne du salon de Mars. Cette vue permet aussi de voir la peinture de Mignard "la Jalousie et la Discorde", du moins son modello de Montpellier, à son emplacement d'origine.



Vue du salon de Mars vers le salon de Vénus. Les portes ouvertes à droite sont désormais du bon modèle grâce à une photographie communiquée par Bernard Chevallier. J'ai ajouté dans l'angle de fenêtres en miroirs quatre pliants comme l'indique l'inventaire de 1855. D'après ce qu'en dit Florence Austin, le salon de Mars sert au temps de Marie Antoinette de prolongement à l'appartement des jeux du château, ce qui tranche un peu avec le caractère martial de la décoration.


hardouin

Messages : 112
Date d'inscription : 11/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Dim 30 Sep - 16:59

Hallucinant ! Note : Il me semble que la grosse colonne à droite est d'un marbre qui ressemble aux colonnes jumelles du Grand Trianon.. ..
Je continue dans la simple énumération des marbres dont parle Charles de Brosses durant son périple en Italie, sans ses phrases :
jaune de Sienne, blanc de Carrare, albâtre, brèche, lumachelle, Turquie, griotte, cipolin, porter.. ..Il parle d'un coup d'oeil d'une vivacité, d'un éclat tout à fait ravissant et inattendu. Le tombeau de Ludovisi entouré d'un vaste pavillon d'étoffe jaune exécuté en marbre jaune (!). A l'exception de qq beaux marbres des Pyrénées, NOUS n'employons que de ces vilaines rances ou autres marbres de Flandre, de couleur terne, terreuse et ferrugineuse. Les anciens Romains n'ont employé aucun de ces beaux marbres qu'ils avaient sur place , ils en ont tiré des plus beaux encore de l'Archipel, de Syrie, d'Égypte et de Numidie.
PAGE 100 : Tous leurs bâtiments, dit il, à l'exception de l'énorme FABRIQUE (tiens, "fabrique" !) du Colisée, étaient au moins revêtus de PARPAINGS (tiens ! ) de marbre. Les restes qu'on emploie aujourdhui que l'on ménage avec beaucoup de soin en les sciant pour en faire des placages. Il y en a de merveilleux, pour l''éclat, la singularité des couleurs, tels que le phengitès transparent orange, le pentélique panaché à queue de paon, le rouge de Numidie, le basalte noir d'Ethiopie , les albâtres ondés et fleuris, le blanc d'ivoire, le giall antique, le vert d'Égypte, le porphyre vert, le vert jaune et noir, le vert noir et blanc, le riche africain rouge, noir et jaune, le grand et petit antique noir et blanc, l'un à verge, l'autre fouetté, ss parler d'autres brèches rares, non plus que des jaspes et des primes qui tirent sur la pierre précieuse. ...Tous ces marbres, sous le nom "d'antiques" ... la carrière en est perdue. ... Les Romains ont voulu du jaune antique parcequ'il est plus vif que le jaune de Sienne, et du blanc de Paros, qui a l'éclat du sucre au lieu du blanc de Carrare, qui n'est que blanc de lait. ....De tous les marbres anciens et modernes je n'en vois point de supérieurs aux jaspes de Sicile pour le parfait poli, la vivacité, l'éclat et la variété des couleurs. (Quel oeil il avait notre Bourguignon, et quelle attention à la texture !)


Dernière édition par Correze le Dim 30 Sep - 17:23, édité 1 fois

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Dim 30 Sep - 17:20

Page 139, il parle de la menace de l'extinction de la maison d'Autriche (succession de Charles VI).
Dans le palais Altiéri il voit des merveilles. "Mais rien ne me fit plus plaisir que la bagatelle suivante : c'est un livret in-quarto, oblong, où sont peintes sur vélin toutes les espèces de marbres antiques et modernes, finis avec soin et lissés à merveille, si bien que chaque feuillet semble être de marbre effectif. On ne peut pas trouver un recueil de marbres en échantillons plus joli et plus portatif. (Là vous êtes battu, Monsieur Hardouin !). Ce livret était négligé sur une table et dans l'antichambre des valets. J'ai regret de ne l'avoir pas demandé ; on me l'aurait peut-être donné. On ne paraissait pas en faire grand cas, et il m'aurait fait un plaisir singulier". Et à nous donc !

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Marie-Jeanne le Dim 30 Sep - 19:34

Formidable travail !
avatar
Marie-Jeanne

Messages : 59
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Dim 30 Sep - 20:50

Formidable travail, oui, de Monsieur Hardouin et de De Brosses (son tour d'Italie) bien du XVIIIe siècle. Lui n'était pas de marbre, en tout cas.

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par hardouin le Dim 30 Sep - 21:47

Ces réflexions sur les marbres sont très originales. Je me rends à Rome bientôt, et j'aurai ce texte en tête en parcourant les églises décorées des marbres antiques!
Cher Corrèze, vous avez raison pour la colonne, il s'agit bien d'un marbre vert campan rubanné, du même type que celui des colonnes de la façade sur la cour d'honneur du Grand Trianon. D'ailleurs, ce sont ces colonnes qui ont servi pour reconstituer l'aspect de celles du salon de Mars à Saint Cloud!
Ce marbre semble répondre aux deux teintes majeures qui dominent dans le salon, le marbre de Rance des pilastres et le fond vert campan des murs.

hardouin

Messages : 112
Date d'inscription : 11/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Correze le Dim 30 Sep - 22:33

De toutes façons De Brosses était un original, un râleur, aussi, un écrivain un peu fat, avec des expressions vraiment heureuses : La Provence ? "Une gueuse parfumée".
Je suis allée à Trianon et j'ai mieux vu les marbres, les mots changent le regard.
Une touriste faisait glisser son index sur le marbre rose des pilastres (terne, fendillé) peut-être poli et brillant à l'origine.
Je regrette d'avoir sauté les phrases admIratives sur les Romains bâtisseurs, pour vous.

Correze

Messages : 94
Date d'inscription : 06/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par hastur le Lun 1 Oct - 8:34

Oui en effet il faut imaginer les marbres extérieurs du Grand Trianon , mais aussi de certaines fontaines , très colorés et brillants , éclat qu'ils n'ont plus de nos jours.
avatar
hastur

Messages : 430
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Mme de Sabran le Mer 10 Oct - 8:19



Je propulse ces tableaux charmants de Saint-Cloud dans le sujet idoine .
Merci, Notre Grâce ! Very Happy

Duc d'Ostrogothie a écrit:

Arrow ces aquarelles du château de Saint-Cloud (façade sud-ouest et bassin des carpes) par Meunier (1788) :






_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35212
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le château de Saint-Cloud

Message par Mme de Sabran Aujourd'hui à 11:14


L'achat du château de Saint-Cloud faisait l'objet de l'une de nos dernières énigmes .  Very Happy

La propriété appartenait au duc d'Orléans; on envisagea d'abord de l'échanger contre Choisy, la Muette et une forêt : finalement un contrat en argent prévalut.  Le Trésor était invité à verser six millions.  Moreau prétend que Loménie de Brienne aurait été à l'origine de l'affaire. Il écrit : " L'archevêque s'en servit pour brouiller Breteuil avec la reine et pour perdre également cet étourdi de Calonne que l'on affecta de consulter sur les clauses du contrat. "
Calonne semble avoir résisté autant qu'il lui fut possible, Marie-Antoinette le prit de haut : " Si je n'ai pas Saint-Cloud, aurait-elle fait savoir au ministre ( que cette menace dut laisser pantelant ) , je vous défends de paraître devant moi, et surtout de vous trouver chez Mme de Polignac quand j'y serai . "


( Robert Lacour-Gayet :   Calonne )

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35212
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Page 17 sur 17 Précédent  1 ... 10 ... 15, 16, 17

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum