Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mer 05 Fév 2014, 19:04

Dominique Poulin a écrit:

Pour vous répondre, Desgranges n'a pas abusé directement de la comtesse d'Artois, mais indirectement...Vous avez les réponses dans mon récit.

Non il n'existe pas de biographie de la comtesse d'Artois, ni en France, ni en Italie, ni ailleurs.

La suite de mon récit la semaine prochaine : La conclusion et la divulgation d'une partie de mes sources. Je ne les citerai pas toutes comme indiqué plus haut.

Merci infiniment. Je rappelle que ce travail de longue haleine est le dernier que je consacre sur le Net. Mes prochains travaux historiques prendront le chemin des maisons d'édition. Je vous tiendrai au courant au fur et à mesure. Bonne lecture !
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mer 05 Fév 2014, 19:06

Dominique Poulin a écrit:


Une miniature de François Dumont, comme vous l'aurez deviné, représentant la Comtesse d'Artois.


Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse de Savoie , Comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mer 05 Fév 2014, 19:08

Dominique Poulin a écrit:

Suite et Fin

"La Comtesse d'Artois, l'innocente victime d'une calomnie ?"


Au XIX siècle et jusqu'à nos jours, quelques historiens, particulièrement dans des biographies consacrées à Marie-Antoinette, ne citent la comtesse d'Artois au cours de la décennie 1780, que pour répéter sans examen approfondi qu'elle se consolait du délaissement de son mari pour accourir dans les bras vigoureux de ses gardes du corps. Au demeurant des faits et au terme de notre réflexion, ces assertions relèvent de la légende.
Elles ne reposent que sur un extrait très connu et contestable des Mémoires de la comtesse de Boigne qui écrivit ses souvenirs bien après la Révolution et ne rapporte l'écho étouffé de cette affaire que par des détails galvaudés. Il est infiniment probable qu'elle ne connaissait pas la teneur de cette intrigue. Tout ce que rapporte Mme de Boigne ne s'appuie maladroitement que sur le poison de la rumeur qui naturellement ne correspond plus dans sa finalité que sur un ressort très fragile dans son argumentation. Quelques bribes de vérité résistent néanmoins sous sa plume : une réunion de Marie-Antoinette et du comte d'Artois, tandis que le marquis de Bombelles ajoute le comte de Provence dans son Journal. Elle précise que l'audacieux garde du corps fut envoyé aux Colonies, ce qui est exact puisqu'on le retrouve à Saint-Domingue. Elle rappelle le mot acerbe de Madame Adélaîde, tante de Louis XVI, qui lorsqu'elle sut qu'un des gardes du corps de la comtesse d'Artois, se trouvait compromis et embastillé qu'"il faudrait y envoyer toutes les compagnies" !. Cette cruauté de langage est-elle véridique ? Rien ne le prouve et les supputations qu'elles soulève totalement aléatoires.
A l'épreuve des faits, beaucoup de contre-vérités se croisent dans le témoignage de Mme de Boigne, alors que quelques exactitudes subsistent dans son discours. Toujours est-il qu'elle maintient la thèse de la grossesse de la comtesse d'Artois en écrivant qu'elle "alla aux eaux je crois ; en tout cas, il ne fut plus question de l'enfant". Ce point se révèle entierement faux dans notre analyse car le marquis de Bombelles cite encore la princesse à Versailles en février 1784 alors que les premières rumeurs s'étaient propagées dès le mois de novembre 1783 et que Desgranges avait été arrété et emprisonné peu après.

Car en admettant même que Marie-Thérèse de Savoie était enceinte en novembre 1783, ne serait-ce que de trois mois, comment aurait-elle pu cacher son état en février 1784 sans que toute la Cour de Versailles soit informée ? La comtesse d'Artois ne fit aucun voyage loin de la Cour à cette époque, et elle n'était apparemment pas enceinte. De plus, outre l'attente compromettante d'un bébé en dehors des liens du mariage, comment aurait-elle pu accoucher clandestinement à Versailles ? Son isolement et sa solitude n'étaient que relatifs, car cette princesse par son rang et par l'étiquette, était très souvent sollicitée par sa dame d'honneur, la duchesse de Lorges et par sa dame d'atours, la comtesse de Bourbon-Busset , dont les prérogatives touchaient au plus près de la vie quotidienne de la comtesse d'Artois. De même, les femmes de chambre de la reine et des princesses tenaient un rôle et des fonctions très importantes au sein des appartements privés.Ces dames n'avaient pas des missions subalternes de simples domestiques et elles connaissaient souvent les détails des existences intimes des princesses qui confinaient aux secrets. La nuit, une des femmes de chambre de la comtesse d'Artois, comme dans la maison de Marie-Antoinette, de la comtesse de Provence ou de Madame Elisabeth, des princesses en l'occurrence jeunes et propres à avoir des enfants, couchait près de l'alcove de la princesse dans sa chambre sur un lit de veille. On l'appelait "la dame du lit".
Ainsi, de fait, on voit mal Marie-Thérèse de Savoie, entretenir une relation avec un amant dans toute l'acceptation du terme à ce mot ! Le capitaine de cavalerie Pierre Desgranges ne cultiva jamais aucun commerce charnel avec la comtesse d'Artois. Il se servit seulement de la femme de son protecteur pour éblouir ses semblables, soit par esprit de vantardise, soit par bêtise. Et avec son installation à Saint-Domingue, le comte et la comtesse d'Artois n'entendirent plus jamais parler de lui.
Avec la Révolution, Marie-Thérèse de Savoie quitta la France en septembre 1789 pour retrouver sa patrie de naissance et la Cour de Turin. Mais comme à Versailles, son goût de la retraite la cantonna presque uniquement dans la solitude d'une vie privée jalousement préservée. Cependant la chute de la monarchie piémontaise en 1798 la contraignit à s'exiler en Autriche ou selon sa devise de prédilection le monde continua à l'ignorer. Pensionnée par la Cour d'Espagne, elle vécut modestement comme une ombre flétrie par une constitution trop délicate. Elle devint d'humeur aigrie et irascible au point de soupçonner ses domestiques de vouloir l'empoisonner. La mort l'emporta finalement à quarante-neuf ans à Graz le 2 juin 1805.

Nous concluons notre enquête pour préciser un dernier rappel sur la question Mèves que nous avions abordée en d'autres lieux il y a quelques années. En vérité, elle ne repose sur rien et se révèle intégralement fallacieuse. C'est pourquoi, il est inutile d'y apporter le moindre développement.
Six ans avant la Révolution, une princesse de la famille royale représenta la victime de la rumeur, un des ferments avant-coureurs de la tempête qui se préparait. L'absence d'intelligence manifeste de la comtesse d'Artois fit le reste, elle était sans défense face aux détracteurs et médisants qui ne cherchaient à travers son infortune, qu'à affaiblir un peu plus une monarchie en difficulté et une Cour aux prises avec un nouveau phénomène de société, l'opinion publique. Néanmoins, l'affaire qui effleura l'honneur de Marie-Thérèse de Savoie entacha peu sa réputation et à travers ce parallèle on ne peut s'empêcher d'établir douloureusement une comparaison avec sa belle-soeur Marie-Antoinette dont la popularité fut irrémédiablement perdue avec l'Affaire du Collier. Pour la comtesse d'Artois les contemporains se gaussèrent davantage d'une princesse disgraciée par son manque d'attrait qui offrait avec les calomnies de Pierre Desgranges sur sa personnes, toutes les médisances d'une société impitoyable avec les faibles. Le salon de la Comtesse de Brionne en fit ses gorges chaudes, mais globalement le public ne put admettre la véracité d'une incartade de la comtesse d'Artois.
Le prince de Talleyrand lui-même n'y croyait pas : "Un garde du corps, un certain Desgranges, fils d'un maitre de poste d'Angoulème, la compromit indignement et à tort."

Bibliographie

La bibliographie que je présente s'appuie sur des Journaux intimes et Mémoires de contemporains, des biographies, des ouvrages sur des sujets particuliers sur l'armée ou les moeurs sous Louis XVI, et des articles de revues historiques spécialisées.
Néanmoins, j'ai eu accès à d'autres sources plus rares que je me réserve de divulguer dans une étude approfondie. D'autres sources, notamment étrangères, restent à consulter.

- BACHAUMONT (Louis Petit de)
Journal ou Mémoires secrets pour servir à l'Histoire de la République des Lettres depuis 1762/1777-1789, 36 vol.
- BOIGNE (Adèle d'Osmond, comtesse de)
Mémoires I. du règne de Louis XVI à 1820/Mercure de France/1999.
- BLANC (Olivier)
L'Amour à Paris au temps de Louis XVI/Perrin/2002
- BODINIER (Gilbert)
Les Gardes du corps de Louis XVI/Edition Mémoire et Documents, Service Historique de l'Armée de Terrre/2005
- BOMBELLES (Jean-Marie- marquis de)
Journal 1780-1784l/Ed. Grassion et Frans Durif/1977
- BOMBELLES (Marquis et Marquise de)
"Que je suis heureuse d'être ta femme", Lettres intimes 1778-1782/Tallandier/2009
- CASTELOT (André)
Charles X, la fin d'un monde/Perrin/1983
- LE NABOUR (Eric)
Charles X, le dernier roi/Ed. JC Lattes/1980
- LUCAS-DUBRETON (Jean)
Le Comte d'Artois, Charles X, le prince, l'émigré, le roi/Hachette/1927
- OBERKIRCH (Baronne d')
Mémoires sur la Cour de Louis XVI et la société française avant 1789/Mercure de France/2000
- PORQUET (CH)
La Comtesse d'Artois, de Versailles à Saint-Cloud/ Revue de l'Histoire de Versailles/1917-1918
- RAMPELBERG (René-Marie)
Le Ministre de la Maison du Roi 1783-1788, Baron de Breteuil/Economica/1975
- REISET(Vicomte de)
Le mariage du comte d'Artois/Revue des Etudes Historiques/1919
- VEDRENNE (Abbé)
Vie de Charles X/1878
- VERI (Joseph-Alphonse, Abbé de)
Journal/2 vol./1928


Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Lun 24 Mar 2014, 14:20

Marie-Thérèse de Savoie, Comtesse d'Artois, par Alexandre Kucharsky , vers 1790 :
http://titam.tumblr.com/image/480551699

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Gouverneur Morris le Mer 13 Aoû 2014, 20:02

Österreich a écrit:Par Joseph Boze


Une réplique de ce tableau signée par Boze toujours, ayant appartenu à la duchesse de Berry et passée en vente chez Sotheby's en 2011 :

http://www.sothebys.com/fr/auctions/ecatalogue/2011/princely-sale-l11309/lot.191.html




Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 4945
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Ven 14 Nov 2014, 09:36

Portrait de la comtesse d'Artois (château de Versailles) :




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Dim 31 Mai 2015, 18:35

La comtesse d'Artois menait une vie si retirée qu'on a cru à toutes les suppositions à son propos :


Correspondance secrète, 1781.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Dim 31 Mai 2015, 18:36


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Comte d'Hézècques le Dim 31 Mai 2015, 19:59

Merci Reinette pour tous ces extraits qui nous font revivre ces délicieuses années quatre-vingt du XVIIIème siècle Very Happy

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3087
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par La nuit, la neige le Dim 27 Sep 2015, 00:06

J'ajoute ici quelques portraits de la comtesse d'Artois... Very Happy

Attribué à Drouais, ou Gautier Dagoty, selon les sources.


Une gravure du temps reprenant ce même portrait :



Deux autres portraits attribués, sans mention de l'artiste peintre :






Ainsi que cette jolie représentation de la comtesse d'Artois et de la comtesse de Provence, avec leurs enfants :




Il valait mieux éviter le profil...
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 12666
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Dim 27 Sep 2015, 01:26




Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois
Par Gautier-Dagoty, Edouard
Anciennement attribué à Gautier-Dagoty, Jean-Baptiste-André
Photo : RMN-GP (Château de Versailles) / Gérard Blot






Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois
Par Joseph Ducreux, 1775
Photo : RMN-GP (Château de Versailles) / Gérard Blot

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Ven 30 Sep 2016, 15:10

La nuit, la neige a écrit:
Ainsi que cette jolie représentation de la comtesse d'Artois et de la comtesse de Provence, avec leurs enfants :
Pardon mais ... Mme de Provence n'a jamais eu d'enfant. Hop!
La nuit, la neige a écrit:
Il valait mieux éviter le profil...
: : :

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par La nuit, la neige le Sam 01 Oct 2016, 10:02

Mme de Sabran a écrit:
Pardon mais ... Mme de Provence n'a jamais eu d'enfant.
En effet, non. Je n'ai pas réfléchi en décrivant ce petit tableau ou cette miniature... Embarassed :
Étonnante représentation d'ailleurs. Shocked
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 12666
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Sam 01 Oct 2016, 10:28

Mme de Sabran a écrit:
La nuit, la neige a écrit:
Ainsi que cette jolie représentation de la comtesse d'Artois et de la comtesse de Provence, avec leurs enfants :
Pardon mais ... Mme de Provence n'a jamais eu d'enfant.  Hop!  

A part chez Coppola ... boudoi26


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Trianon le Sam 01 Oct 2016, 15:50

Ah bon, chez Coppola, on a fait cette grossière erreur ? Je ne me rappelle pas, mais si vous le soulignez Majesté......
La Comtesse d'Artois est tantôt assez jolie, tantôt méchamment laide. C'est un personnage que je ne connais pas bien et il faudra que j'efface cette lacune, car je ne m'arrête pas qu'au physique. Mais, il y a tant et tant à connaître parmi les contemporains de la Reine, comment tout pallier ?
Trianon
Trianon

Messages : 3218
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Sam 01 Oct 2016, 15:59

Trianon a écrit:Ah bon, chez Coppola, on a fait cette grossière erreur ? Je ne me rappelle pas, mais si vous le soulignez Majesté......

La Comtesse de Noailles invite le couple royal à assister "à la délivrance de la comtesse de Provence"....
Cela rime mieux ... il aurait fallu trouver un synonyme qui rime avec Artois pour que l'on laisse la vérité historique, sans doute....
Mais on a préféré faire naître là le duc d'Angoulême de sa chère tante :


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Trianon le Dim 02 Oct 2016, 01:23

Majesté a écrit:
Trianon a écrit:Ah bon, chez Coppola, on a fait cette grossière erreur ? Je ne me rappelle pas, mais si vous le soulignez Majesté......

La Comtesse de Noailles invite le couple royal à assister "à la délivrance de la comtesse de Provence"....
Cela rime mieux ... il aurait fallu trouver un synonyme qui rime avec Artois pour que l'on laisse la vérité historique, sans doute....
Mais on a préféré faire naître là le duc d'Angoulême de sa chère tante :

Vous connaissez l'imagination excessive des américains et ce film est truffé d'erreurs. Mais, le résultat est là : seuls les initiés comme vous Majesté auront décelé ce "méli-mélo hollywoodien" entre les deux sœurs de Savoie.
Trianon
Trianon

Messages : 3218
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Mer 05 Oct 2016, 07:48

Marie-Thérèse de Savoie, future comtesse d'Artois enfant, Giuseppe Duprà, 1760, 1765 environ-Pavillon de chasse de stupinigi, Turin :



Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Invité le Sam 03 Juin 2017, 18:06

La Comtesse D'Artois dans un portrait de Jean-Martial Fredou (1783). Le portrait a été mis aux enchères le 16 mai dernier (2017) :



Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par La nuit, la neige le Sam 03 Juin 2017, 20:46

Idea Nous présentions ce portrait, ainsi que d'autres de la famille royale, dans ce sujet consacré au peintre Jean-Martial Frédou.

Arrow Ici : http://marie-antoinette.forumactif.org/t2340-portraits-de-marie-antoinette-et-de-la-famille-royale-par-jean-martial-fredou?highlight=fredou
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 12666
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mar 31 Oct 2017, 15:28

.

Je propulse ici la solution de votre énigme, mon cher Dominique . Very Happy

Dominique Poulin a écrit:Je donne la réponse, l'énigme est trop vague ou trop spécialisée.   

La comtesse d'Artois, en tant que mère du duc d'Angouleme et belle-mère de Madame Royale, se devait d'assister à leur mariage à Mitau en 1799, en Courlande Russe.

Installée depuis peu, à Klagenfurt, en Autriche, le voyage pour elle s'avérait long et onéreux, mais pas impossible et de plus les Français n'occupaient pas les régions qu'elle devait traverser.

Louis XVIII avait été mécontent de l'installation de Marie-Therese de Savoie en Autriche, d'une part parce qu'elle en avait fait la demande sans lui demander, d'autre part parce que sur le fond il était contre une installation dans les États des Habsbourgs. Il existe une lettre de Louis XVIII au comte d'Artois qui témoigne de son sentiment :  Sad

"Mais en mettant les choses au pis, et en supposant qu'on sera obligé de quitter le Piémont, il est impossible de songer à un établissement durable en Autriche italienne ou allemande, et il faut pourvoir au futur."

Louis XVIII, en négociations avec Vienne pour le mariage de Madame Royale, était mal disposé contre la Comtesse d'Artois qui pensait s'installer en Autriche. Or, le prétendant craignait que la démarche de sa belle-soeur ne retarde encore le mariage royal.
La comtesse d'Artois s'établit bien à Klagenfurt en Autriche début 1799, mais dans la foulée elle fut obligée de renoncer au mariage de Mitau au printemps, n'ayant pu obtenir de nouveau passeport pour voyager, soit par la mauvaise volonté des autorités autrichiennes, soit par "les malveillances" de Louis XVIII à ce sujet dont parle l'historien Ernest Daudet.  Sad

Sources : 

- Louis XVIII et le Comte d'Artois de Ernest Daudet/ Revue des Deux Mondes/ 1906.

- Les Bourbons et la Russie pendant la Révolution Française de Ernest Daudet/ 1886.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Mar 31 Oct 2017, 15:47

C'est très gentil et aimable de votre part Eléonore. Merci. 
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 3332
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mar 31 Oct 2017, 15:50

Mais non, mais non, c'est un plaisir . Very Happy
Je saute chercher un vase ! Wink

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mar 31 Oct 2017, 16:40

Vous ajoutez, dubitatif ...

Dominique Poulin a écrit:A titre anecdotique, un livre a été récemment publié sur le duc d'Angoulême, sous le nom de "Louis XIX". Je ne me souviens plus de l'auteur, ni l'éditeur... Perrin ou Fayard.

A priori l'auteur ne dit mot de l'impuissance du duc, à savoir s'il l'a été ou pas... 

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mar 31 Oct 2017, 16:57

Peut-être pensez-vous à Louis XIX, duc d'Angoulème ? Very Happy
de François de COUSTIN

Chez Perrin, octobre 2017


_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 37959
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum