Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Mar 31 Oct - 15:59

C'est bien celui ci et je viens de vous le dire par mp !  Laughing
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Mar 31 Oct - 16:01

... et je viens de vous répondre de même ! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Comtesse Diane le Ven 3 Nov - 16:54

Dominique Poulin a écrit:
La comtesse d'Artois s'établit bien à Klagenfurt en Autriche début 1799, mais dans la foulée elle fut obligée de renoncer au mariage de Mitau au printemps, n'ayant pu obtenir de nouveau passeport pour voyager, soit par la mauvaise volonté des autorités autrichiennes, soit par "les malveillances" de Louis XVIII à ce sujet dont parle l'historien Ernest Daudet.

C'est quoi, ces malveillances ? Louis XVIII ne pouvait pas interdire à sa belle-soeur d'assister au mariage de son fils !
Quel sale type !

_________________
avatar
Comtesse Diane

Messages : 7328
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Ven 3 Nov - 17:25

Louis XVIII avait exprimé son mécontentement parce qu'il estimait que les démarches de sa belle-soeur pour s'installer en Autriche risquaient de perturber le processus de négociations en cours pour le départ de Madame Royale de Vienne.


La comtesse d'Artois réussit pourtant à s'installer à Klagenfurt sur autorisation de l'empereur. 
Louis XVIII n'avait pas apprécié les formes de la demande de sa belle-soeur auprès de la Chancellerie de Vienne car elle se présentait comme "Marie-Therese de Savoie', et non comme "La Comtesse d'Artois", et s'etait senti insulté car s'estimant comme le chef de la Maison de France, il pensait qu'elle se présentait dans sa demande comme une femme divorcée !! 

Bref, l'installation de la princesse en territoire autrichien s'etant faite début 1799 après son départ précipité de Turin, et le mariage de son fils avec Madame Royale ayant été célébré quelques mois plus tard à Mitau en Russie, elle ne put obtenir de passeport soit de par la mauvaise volonté des autorités autrichiennes, soit par l'influence de Louis XVIII pour retarder la délivrance de ce passeport, et plus sûrement ces deux aspects de malveillances conjuguées  ! 

De fait elle fut absente au mariage de son fils. Je pense que Louis XVIII n'avait pas digéré l'initiative de sa belle-soeur dans la forme et le fond, et pourtant il fallut bien qu'elle se trouve un refuge, Turin fin 1798 ayant été complètement inféodé par les Français et la famille royale de Savoie ne l'ayant pas pas prévenue de son départ pour la Sardaigne.  Sad
Elle se retrouva toute seule ou presque fin décembre 1798 et sans doute dans son désarroi avisa t-elle des démarches diplomatiques sur Vienne. Son initiative lui couta le mariage de son fils, ce qui reste énorme, et oui je pense qu'une part de ces malveillances émane de Louis XVIII ! 


Dernière édition par Dominique Poulin le Ven 3 Nov - 17:45, édité 1 fois
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Ven 3 Nov - 17:34

Dominique Poulin a écrit:
Louis XVIII n'avait pas apprécié les formes de la demande de sa belle-soeur auprès de la Chancellerie de Vienne car elle se présentait comme "Marie-Therese de Savoie', et non comme "La Comtesse d'Artois", et s'etait senti insulté car s'estimant comme le chef de la Maison de France, il pensait qu'elle se présentait dans sa demande comme une femme divorcée !!


Avait-elle entamé des démarches officielles pour divorcer d'avec son époux ?!! Ce serait un scoop pour moi. Il est vrai que ce dernier affichait à la face du monde sa vie commune avec Louise de Polastron. La séparation de la comtesse d'Artois et ses enfants était une mesure encore plus cruelle . Il y a un moment où trop c'est trop.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Ven 3 Nov - 17:42

Aucune forme de divorce à ma connaissance.

Je pense que l'appellation "Marie-Therese de Savoie" rappelait simplement son appartenance de naissance à cette maison et que de ce fait elle ne s'est pas présentée comme "Comtesse d'Artois", princesse de France, pour ne pas compliquer le processus en cours de son dossier de demande d'asile.
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Ven 3 Nov - 17:57

La Comtesse d'Artois avait écrit au cardinal de La Fare, ancien évêque de Nancy, représentant de Louis XVIII à Vienne, pour qu'il facilite les démarches en vue de résider en territoire autrichien.
Mais la princesse n'en refera pas à Louis XVIII, engagé d'une part sur le départ de Madame Royale de Vienne, et d'autre part la princesse ne se présenta pas comme une princesse française dans sa demande, ce qui mit en rogne Louis XVIII.
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Ven 3 Nov - 18:06

Peut-être la comtesse d'Artois eut-elle le même ras-le-bol, la même envie de tout envoyer paître et ruer dans les brancards que la duchesse d'Orléans ? Cette façon de reprendre , si l'on peut dire, son nom de jeune-fille signifierait une manière de rupture effective avec les Bourbons.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Ven 3 Nov - 18:54

C'est possible Eléonore.  Smile
La pauvre femme mourut loin de tous en 1805, mais si son train de vie n'avait plus rien à voir avec celui de 1789 ou même celui de 1795, quand elle vivait auprès de sa famille maternelle, elle ne mourut pas dans la misère ; elle entretenait encore en 1805 quelques commensaux de Versailles auprès d'elle et disposait de domestiques, femmes de chambre, cuisinière, homme a tout faire, frotteur, en tout une douzaine de personnes.
Elle percevait une pension du roi d'Espagne.
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Sam 4 Nov - 10:16

N'y avait-il pas un semblant d'affection entre les comtesses d'Artois et de Provence ?      Comment pouvaient-elles, l'une et l'autre, se sentir  si seules dans cette Cour de Versailles, deux soeurs ayant épousé deux frères ?!!

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Sam 4 Nov - 11:57

Dominique Poulin a écrit: domestiques, femmes de chambre, cuisinière, homme a tout faire, frotteur, en tout une douzaine de personnes.

Qu'était le frotteur ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Sam 4 Nov - 14:56

Le frotteur était la personne chargée de nettoyer et cirer les parquets.  Smile


Pour vous répondre, Eléonore, je pense qu'en effet les deux sœurs partageaient un semblant d'affection, mais sans grande complicité. L'ainée était impulsive et de tempérament autoritaire, la cadette, indolente et sans malice, d'ou dans doute les prises de bec entre les princesses piémontaises Eventaille . Madame avait probablement tendance à dominer la comtesse d'Artois, mais les susceptibilités ne devaient pas rendre leur entente très facile je pense. 
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Gouverneur Morris le Sam 4 Nov - 22:02

Et moi qui croyais qu’il frottait l’argenterie 
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 4640
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Sam 4 Nov - 22:11

Ce peu de domesticité que vous recensez autour de la comtesse, cher Dominique, fait plutôt train de maison très réduit, à mon sens ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Sam 4 Nov - 22:29

Très réduit mais pas synonyme de misère Eléonore, non ?  Eventaille
Moi je me colle toutes les tâches ménagères, pas même un frotteur.. 
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Sam 4 Nov - 22:37

Tout dépend du point de vue d'où l'on se place . Pour vous et moi, ce train de vie serait synonyme d'opulence échevelée, mais certainement pas à l'époque où l'on payait le personnel trois francs six sous, le toit, le couvert ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Sam 4 Nov - 22:43

Je le sais bien Eléonore, mais la pauvre femme n'avait que sa pension de Madrid. Je ne connais pas le montant, mais elle ne devait pas être importante.
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Sam 4 Nov - 22:47

Quelle triste vie et triste fin de vie !
Sur ce, Domi et autres messieurs qui vous entourent, je vous tire ma révérence ... à demain ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Sam 30 Déc - 14:10

Dans notre Jeu de l'Hiver, Dominique nous donne cette information sur Mme d'Artois ! Very Happy

Dominique Poulin a écrit:
Un militaire nommé ALLIX fut chargé de la sécurité de la comtesse d'Artois, à Turin, après le départ en exil de la famille royale de Savoie dans la nuit du 11 au 12 décembre 1798.
J'ignore pourquoi, elle n'est pas partie avec son frère, Charles-Emmanuel IV et sa belle-soeur Clotilde de France, mais le fait est là ; 
elle est donc resté seule à Turin. 
Deux raisons peut-être :
 soit le roi de Sardaigne fut obligé de partir précipitamment, d'ou "l'oubli" de la comtesse d'Artois qui habitait hors du palais royal, soit la confusion était telle à Turin au milieu de la fermentation causée par l'occupation française, que la comtesse d'Artois ne put rejoindre les siens.

Voici la source, diffusée en 1825, par les journaux, dont le Constitutionnel : Journal du Commerce, politique et littéraire :

" On raconte un trait qui honorerait infiniment un général fort connu. En frimaire, an VII, M. le lieutenant général Allix reçoit ordre d'entrer dans la ville de Turin et de s'emparer de l'arsenal avec six compagnies de grenadiers mis à sa disposition. En plaçant ses troupes, le général Allix, alors colonel, apprit que S.A.R Madame, Comtesse d'Artois, était dans la ville. Il commanda aussitôt un piquet de cinquante hommes, et se fait conduire au palais de la princesse. Après avoir disposé sa troupe, il monte dans les appartements, il trouve toute la maison en alarme et après l'avoir rassurée par des protestations réelles, il sollicite l'honneur de parler à la princesse. Il fut introduit avec un officier d'artillerie qui l'accompagnait. Il la trouva dans une extrême agitation, et lui adressa la parole en ces termes :

"- Madame, soyez calme et tranquille ; vous n'avez rien à craindre, vous êtes au milieu des Français. Je ne viens ici que pour établir et protéger la sûreté de votre personne. Le capitaine Thomas que voila, et que je mets à votre disposition, est à vos ordres, et je lui laisse les forces nécessaires et suffisantes pour vous faire respecter."

De plus, un gentilhomme, premier aide de camp du roi de Sardaigne, fut chargé d'accompagner la comtesse d'Artois, "pour trouver sûreté et protection en Allemagne. Le marquis de Clermont Mont-Saint-Jean dirigea la marche de la princesse au milieu de l'armée française, et sur braver les plus grands dangers... qu'il avait eu l'honneur de conduire à Klagenfurt, en Carinthie."

Cette source sur le marquis de Clermont Mont-Saint-Jean se trouve dans "Histoire Généalogique et Héraldique des Pairs de France" /1826.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Dim 31 Déc - 8:20



Le marquis de Clermont Mont-Saint-Jean



En 89, nous dit Wiki, Madame Elisabeth, sœur du roi, le charge d'une mission de confiance auprès du comte d'Artois, alors à Turin. Il émigre en 1792, et se retira en Savoie, mais il doit quitter ce pays quand les armées de la République y pénètrent.
Il offre alors ses services au roi de Sardaigne, dont il devint le premier aide de camp, et il fait en cette qualité toutes les campagnes du Piémont, et, est nommé en 1796, Brigadier des armées du roi de Sardaigne.
En 1799, fuyant devant l'armée française, il réussit à conduire à Klagenfurt (en Carinthie) la comtesse d'Artois, sœur du roi Charles-Emmanuel, et à la mettre en sûreté.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Mme de Sabran le Dim 11 Fév - 8:09

Marie-Antoinette, paraît-il,  
donnait à sa belle-soeur la comtesse d'Artois ce petit nom d'oiseau  ...   ( Eventaille  )




_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36635
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Dim 11 Fév - 15:28

La langue française en terme familier indiquait ce surnom je cite pour "une femme d'humeur aigre et querelleuse".
Il serait impossible  en effet de démontrer que la comtesse d'Artois brillait par sa conversation, et animait son cercle d'une gaieté proverbiale.
Comme quoi cette princesse faisait trop souvent la tête ; je pense qu'elle souffrait :

1) d'une intelligence bien au dessous de la normale ; on appelait ces personnes il n'y a pas si longtemps "simplets", pas méchants, mais très pauvres intellectuellement.

2) d'une pathologie psychique se rapprochant soit de l'agoraphobie, soit d'une phobie sociale.
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par La nuit, la neige le Ven 9 Mar - 23:38

Annoncée à l'occasion d'une prochaine vente aux enchères, organisée le 29 mars 2018, à Drouot Paris, par l'étude Binoche et Giquello :

Antoine VESTIER (Avallon, 28 avril 1740 - Paris, 24 décembre 1824)
Portrait de Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois


En robe de soie rose ornée de rubans bleus comme sa haute coiffure retombant en rouleaux sur les épaules Miniature ovale sur ivoire signée à gauche et datée 1778
Dans son cadre d'époque en argent et or bordé de «cailloux du Rhin» taillés à facettes
H. 4,8 cm - l. 3,5 cm



Note de la maison de vente :

Provenance :
Acquise en février 1955 auprès de M. Léo Schidlof comme «Portrait de la Reine Marie-Antoinette».

Historique :
Marie-Thérèse de Savoie (1756-1805), comtesse d'Artois, fille du duc de Savoie et Roi de Sardaigne Victor Amédée III (1726-1796) et de l'Infante Marie-Antoinette d'Espagne (1729-1785), épousa le 16 novembre 1773 un petit fils de Louis XV, Charles-Philippe de France, comte d'Artois et futur Charles X.
Elle commanda, comme sa belle-soeur la Reine Marie-Antoinette des portraits en miniature aux meilleurs artistes de son époque au nombre desquels Antoine Vestier et François Dumont.

La grande similitude des traits entre les deux femmes a souvent conduit à confondre leur identité, ainsi le portrait de la comtesse d'Artois par François Dumont conservé au musée de Cracovie (inv. n°MNK III-min.361) répertorié traditionnellement comme un portrait de la Reine Marie-Antoinette et aujourd'hui redonné à sa belle-soeur.
Léo Schidlof avait d'ailleurs vendu en 1955 à Mr L. la miniature que nous présentons aujourd'hui comme «Antoine Vestier, Portrait de la Reine Marie-Antoinette» ; nous redonnons de même notre portrait à la comtesse d'Artois.



Triste destin pour une épouse qui malgré son brillant mariage ne devint jamais Reine et dut émigrer, à côté d'un mari plein d'esprit mais frivole et qui rejoignait déjà à Paris le lendemain de ses noces, sa maitresse Rosalie Duthé et dont la Cour eut ce mot célèbre: «le Prince ayant déjà une indigestion de gâteau de ‘'Savoie'' s'en va prendre le ‘'Thé'' à Paris».

Bibliographie :
A propos d'Antoine Vestier, Peintre de la Cour et nommé «Peintre du Roi», (Archives Nationales, MC, feuillet 35-853), Schidlof 1964 et Lemoine-Bouchard.

* Source et infos complémentaires : http://www.binocheetgiquello.com/html/index.jsp?id=89359&lng=&npp=150
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12280
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Dominique Poulin le Sam 10 Mar - 1:28

C'est bien la comtesse d'Artois ! Son ancienne attribution de la reine Marie-Antoinette est erronée ; la reine avait les traits plus pleins, la bouche plus généreuse et lourde.
Nous distinguons bien sur cette très belle miniature le nez allongé caractéristique de la comtesse d'Artois, la bouche petite et le visage dit "maigre" décrit par Mercy-Argenteau. Il ressemble beaucoup à celui peint par Gautier-Dagoty ou de Ducreux de la décennie 1770. Smile
Je me serai bien battu pour l'acquérir mais...
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3091
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marie-Thérèse de Savoie, comtesse d'Artois

Message par Duc d'Ostrogothie le Sam 10 Mar - 9:08

Cette miniature est superbe. Grande qualité d'exécution. La comtesse d'Artois n'est pas laide.

J'apprends le terme "cailloux du rhin" que je ne connaissais pas : il s'agit en réalité des pierres d'imitation fabriquées par l'alsacien Georges Frédéric Strass au XVIIIème siècle. D'où l'appellation "pierres du rhin" en raison de leur provenance alsacienne.

Madame de Genlis abhorrait le strass : « Le luxe (…) prit un caractère imposteur et extravagant qui parut être à la portée de tout le monde, qui confondit tous les états,  Laughing  qui ne laissa rien de durable et qui, par le caprice de son inconstance, ruina toutes les familles. »
avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1722
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum