La marquise de Pompadour

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Re: La marquise de Pompadour

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 28 Juin - 12:14

Merci LNLN. C'est vrai que ce petit tableau a du charme.

On n'a pas encore présenté dans ce sujet le fameux portrait en profil de la marquise de Pompadour en sultane.
Malheureusement il n'existe pas de très bonnes copies sur Google Images.

Arrow
Peintre : Charles André van Loo (1705–1765)
Propriétaire actuel : Musée de l'Hermitage, Saint-Pétersbourg
Description : Une sultane buvant du café, dessus de porte de la chambre à la Turque de Mme de Pompadour, représentant Mme de Pompadour elle-même en profil.
Destination originale : panneau décoratif pour un dessus de porte au château de Bellevue, propriété de la marquise de Pompadour
Matière : Huile sur toile
Date : vers 1753

Extrait d'une explication d'Astrid de Brondeau, guide-conférencière, publiée en 2013 :

L'engouement pour les turqueries, c'est-à-dire pour les œuvres "à la manière turque" s'explique peut-être par la publication de nombreux récits de voyages dans l'Empire Ottoman et par la réception avec faste de deux ambassades turques en 1721 et 1742 à Paris. Les Parisiens assistent éberlués au défilés du cortège des ambassadeurs turcs au jardin des Tuileries le 21 mars 1721. Le mythe de l'Orient est né... Les femmes se font portraiturer en sultane et se mettent à boire du café. C'est dans ce contexte que Madame de Pompadour commanda en 1752 à Van Loo deux dessus de porte pour la chambre "à la turque" de son château de Bellevue. Le tableau ci-dessous est l'un de ces dessus de porte. Il est intitulé "Une sultane buvant du café" et représente Madame de Pompadour habillée en sultane buvant une tasse de café que lui sert une esclave noire. L'œuvre est aujourd'hui au musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.

La marquise de Pompadour - Page 3 A488410

Quant à la gravure d'après ce panneau :

"La Sultane"
Gravure datant de la seconde moitié du XVIIIe siècle
Elle porte les inscriptions: « Peint par Carle Venloo premier peintre du Roy / Gravé par J. Beauvarlet Graveur du Roy ». Ainsi que le texte:
« La Sultane. Dédié à Monsieur le marquis de Marigny, Conseiller d'Etat ordinaire d'Epée, Commandeur des ordres du Roy, Directeur et ordonnateur général des Bâtiments de sa Majesté, Jardins, Arts, Académies, et Manufactures Royales etc. »

La marquise de Pompadour - Page 3 Pompad11

C'est d'ailleurs son frère, le marquis de Marigny, qui disait que ce portrait de la marquise est le plus ressemblant.


Dernière édition par Comte d'Hézècques le Jeu 28 Juin - 14:24, édité 1 fois

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3199
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Re: La marquise de Pompadour

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 28 Juin - 13:51

Voici le panneau en meilleure résolution :

La marquise de Pompadour - Page 3 Madame10

La marquise de Pompadour - Page 3 74383510


_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3199
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Re: La marquise de Pompadour

Message par La nuit, la neige le Jeu 28 Juin - 19:00

Merci Félix. Smile

Idea Nous évoquons aussi ce portrait, et son pendant, dans le sujet où sont présentées de nombreuses "turqueries" de Liotard (et de son influence).

C'est ici, page 2 : http://marie-antoinette.forumactif.org/t1373p25-jean-etienne-liotard#120375
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 12986
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Re: La marquise de Pompadour

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 28 Juin - 19:12

Merci LNLN ; en effet, je n'avais pas pensé à chercher du Vanloo au Liotard Laughing

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3199
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Re: La marquise de Pompadour

Message par Mme de Sabran le Jeu 28 Juin - 20:54

Comte d'Hézècques a écrit:

Extrait d'une explication d'Astrid de Brondeau, guide-conférencière, publiée en 2013 :

Le mythe de l'Orient est né... Les femmes se font portraiturer en sultane et se mettent à boire du café. .

.

Certes, certes, et voici son joli petit moulin à café même que ! La marquise de Pompadour - Page 3 693620883
Nous l'avons vu, dimanche, au musée du Louvre .

La marquise de Pompadour - Page 3 Imgp0116
La marquise de Pompadour - Page 3 Imgp0117

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 38881
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Re: La marquise de Pompadour

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 28 Juin - 21:49

Ah mais quel ravissant moulin à café La marquise de Pompadour - Page 3 1020289783
Maintenant j'ai honte de montrer le mien Eventaille

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3199
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Gravures réalisées par Madame de Pompadour

Message par La nuit, la neige le Mar 14 Mai - 22:53

Idea Madame de Pompadour et son goût pour la gravure... Smile

Ce sont plusieurs estampes, de sa main, qui seront prochainement présentées en vente aux enchères.
Je cite :

- POMPADOUR (JEANNE-ANTOINETTE POISSON, MARQUISE DE) (1721-1764)
Important et rarissime œuvre gravé complet de 70 pl. comprenant :

- Suite d’estampes gravées par Madame la Marquise de Pompadour d’après les Pierres gravées de Guay graveur du Roy. 1751-1759.

Suite complète d’un titre et 63 pl. Eau-forte d’après Boucher, Guay ou Vien. [237 x 342].
Très belles épreuves, certaines avec le numéro porté au crayon au lieu d’être imprimé. Infimes accidents et déchirures aux bords des feuillets. Tirage de Basan pour l’édition de Prault (1782). De toute rareté.

La marquise de Pompadour - Page 3 Captu275

Contenant notamment, outre les pierres gravées :

-Les Petits buveurs de lait ; Le Petit faiseur de bulles de savon ; La Petite mendiante, ou Le Petit Savoyard. Eau-forte d’après Boucher. Chaque 158 x 195-200.
-Frontispice pour Rodogune, Acte V, Scene IV. 1759. Gravé à l’eau-forte par Madame de Pompadour d’après Boucher, terminé au burin par C. N. Cochin. 155 x 243. Rousseurs claires et trace d’oxydation. Toutes marges.
-L’Antre du sommeil. 1752. Eau-forte d’après un ivoire de la collection de la marquise. 88 x 148. Légère oxydation du feuillet.
-Vénus et l’Amour. 1752. Eau-forte d’après un ivoire de la collection de la marquise. 110 x 213. Légère oxydation. Petites taches.
-Bacchanale. 1752. Eau-forte d’après un dessin de Boucher. 103 x 206. Petites taches en pied.
Dans un portefeuille ancien, 250 x 365, portant l’inscription manuscrite à la plume « Le Comte de Choiseul » verticalement sur le premier plat.

Références :
P. Jean-Richard, L’œuvre gravé de François Boucher dans les collections Edmond de Rothschild, Paris, éd. des Musées nationaux, 1978, pp. 356-364.

Pascal Torres Guardiola, « Remarques sur la Suite d’estampes gravées par Madame de Pompadour d’après les pierres gravées par Jacques Guay », in Xavier Salmon (dir.), Madame de Pompadour et les arts, cat. d’exposition (Versailles, Munich, Londres), Paris, RMN, 2002, pp. 214-236.

Note au catalogue :

Initiée à la gravure par C. N. Cochin, la marquise de Pompadour travailla en collaboration avec Boucher et grava à l’eau-forte d’après ses dessins.

La marquise de Pompadour - Page 3 Captu276

« Entre les graveurs-amateurs si nombreux au XVIIIe siècle, Madame de Pompadour brille au premier rang. […] Entourée d’artistes qu’elle employait à la décoration de ses nombreuses résidences, et cherchant à distraire le roi par d’ingénieuse flatteries, l’idée charmante lui vint d’utiliser leur talent en faisant composer par Vien les sujets symboliques des victoires du Bien-Aimé, et par Boucher les allégories gracieuses, pour les faire intailler ensuite par l’excellent graveur en pierres dures Jacques Guay, qu’elle avait installé chez elle. Aussitôt que l’habile artiste lui livrait quelqu’une de ces cornalines et de ces sardoines […], la marquise s’empressait de les graver à l’eau-forte. […]

Le recueil était composé à l’origine de 52 pièces […] ; ce recueil intime fut offert par la marquise à son entourage. Plus tard on y ajouta quelques planches gravées également par la favorite […]
Au décès de M. de Marigny, unique héritier de sa sœur, les planches originales furent acquises par Basan, pour 531 livres, en 1782, et la même année, Prault fit paraître l’édition que l’on trouve communément. » (R. Portalis et H. Beraldi, Les Graveurs du XVIIIe siècle, 1882, repr. 1970, New York, Lenox Hill, tome III, pp. 321-323.)

Notre ensemble est précédé de 3 feuillets manuscrits décrivant l’œuvre gravé de Madame de Pompadour, et sans doute dus à un dénommé Jacques Gautier dont le nom figure isolé au verso d’un feuillet :

« Avant d’entreprendre la gravure des planches reproduisant les pierres gravées de Guay, Madame de Pompadour avait exécuté ses premiers essais en 1751, date inscrite sur trois planches gravées d’après Boucher : Les Petits buveurs de lait ; Le Petit Savoyard sont copiés et gravés en contrepartie des estampes originales de Boucher ; Le Petit souffleur de bouteilles (sic) de savon est gravé d’après un dessin du maître. En 1752, la Marquise reproduisit deux ivoires qui se trouvaient dans son cabinet et un dessin : L’Antre du sommeil, ‘dont elle faisait grand cas’.

La marquise de Pompadour - Page 3 Captu278

La marquise de Pompadour - Page 3 Captu277

La marquise de Pompadour - Page 3 Capt1007

La suite d’estampes se composait à l’origine de 52 pièces, gravées de 1752 à 1756 ; elle fut complétée de 11 planches gravées de 1756 à 1759, ce qui porte le total à 63 Nos.

Un frontispice, dessiné par Boucher, fut gravé par un graveur qui n’est pas désigné.
Une dernière planche, Rodogune, d’après le dessin de Boucher, datée de 1759, fut gravée par la Marquise et retouchée par Cochin en 1759 ou 1760 ; elle formait le frontispice de la pièce de Corneille qui fut imprimé à Versailles, en 1760, au Nord, c’est-à-dire dans l’appartement même de Mme de Pompadour.

Les 63 planches reproduisant des pierres gravées ainsi que les sept autres énumérées plus haut ont été gravées à l’eau-forte par la marquise ; plusieurs pierres : les Deux têtes de femmes (3), les chiens (49, 59, 61) semblent bien de sa main. D’autres ont été terminées par un artiste qui s’est quelquefois servi du burin.
Les fonds ombrés de traits horizontaux et verticaux, ainsi que les cadres, sont de la main d’un spécialiste.

La marquise de Pompadour - Page 3 Captu280

La marquise de Pompadour - Page 3 Capt1008

La marquise de Pompadour - Page 3 Captu279

Trois artistes ont fourni les dessins : Vien a signé quelques allégories, sa contribution s’élève à 17 pièces ; Boucher a fourni pour sa part 36 figures variées ; Guay a gravé 10 pierres d’après ses propres dessins.
Le N° 8, d’après Vien, représente Minerve protectrice de la gravure en Pierres précieuses avec les armes de la Marquise.

Une note manuscrite dans l’œuvre conservé à la Bibliothèque de l’Arsenal indique : ‘Cette Pierre était le cachet de Made de Pompadour. La tête lui ressemble.’ »

L’exemplaire conservé par la Bibliothèque nationale porte en tête une note libellée comme suit :

« La collection se composait d’abord de 52 planches mais plusieurs autres pierres furent ensuite gravées et le nombre en fut porté à 63.
Ainsi que l’explique le marquis de Marigny au baron de Joursanvault, dans une lettre reproduite par Portalis et Beraldi […], ces exemplaires sont de la plus grande rareté.

Il écrit : "L’œuvre de Madame de Pompadour tel qu’elle l’a donné et tel que je l’ai donné à plusieurs personnes n’est composé que de 52 planches, mais comme elle en a fait plusieurs depuis, j’ai l’honneur de vous envoier un recueil qui en contient 63, c’est le seul qui soit ainsi completté. Il y a en outre trois estampes qu’elle a gravées, d’après Boucher[/i]" […] Mais cet exemplaire est rendu plus précieux encore par son état exceptionnel, étant en feuilles à toutes marges […]
Ni Cohen ni les autres biographes ne signalent d’exemplaire conservé dans cet état. »

« Cette suite de pierre gravées est très-rare, parce qu’elle a été tirée à très-petit nombre. Les exemplaires n’ont pas été vendus ; Madame de Pompadour en faisait des présens. »
(Dictionnaire bibliographique, historique et critique des livres rares, précieux, singuliers, curieux, estimés et recherchés qui n’ont aucun prix fixé…, Paris, Cailleau, p. 436).

Arrow Source et infos complémentaires : Ader Paris - Vente du 23 mai 2019
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 12986
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La marquise de Pompadour - Page 3 Empty Re: La marquise de Pompadour

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum