Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Lucius le Dim 04 Mai 2014, 21:57

En mai 1786 Louis XVI et ses frères visitent la Normandie, en particulier les ports de Cherbourg, Le Havre... Il est alors reçu et accompagné par le gouverneur de la province, François-Henri duc d'Harcourt, comte de Lillebonne, et son frère, le duc de Beuvron. La famille d'Harcourt lui offrit un souper au château de Thury-Harcourt, en leur hôtel de Caen ….

« Grand seigneur, homme vertueux et excellent esprit » (chevalier de Bonnard) il plût au Roi, qui décida le 25 octobre (1786) à la fin du voyage, de le faire Gouverneur du Dauphin, place convoitée alors par le MM. de Vaudreuil et de Montmorin. Mercy-Argenteau lui reconnaît de l’honnêteté mais peu de talents …
Un contemporain écrit que cette nomination « scandalise autant les dévots qu'elle cause de satisfaction aux gens sensé. Le duc d'Harcourt est, dit-on, matérialiste, mais il est honnête, il est vertueux. Un matérialiste qui enseigne la vertu est un meilleur instituteur qu'un évêque qui apprend à braver les punitions éternelles en offrant pour sauvegarde l'appui d'un clergé intéressé. »


Mme de Genlis lui trouve «  de l'esprit, du mérite, de la bonté ». Elle rapporte que sa famille et celle des Polignac avaient des différents, le duc prenant la place de l'une des têtes de la "clique", la duchesse desservant le duc auprès de la reine, le duc ou la duchesse prévenant le Dauphin contre la favorite.

Selon le comte d'Allonville « le duc possédait mille talents divers, et, s'il n'a point fait jouir le public du plaisir de les connaître, c'est que, outre une grande défiance de lui même et une absence totale de vanité, il eut été retenu par un juste et intime sentiment de respect pour les convenances sociales. »

Bombelles apprécie le duc, et juge le soin qu'il prend de l'éducation du Dauphin « très respectable », notant qu'il est desservi dans l'esprit de la reine, mais que le Roi en a une haute opinion.

En 1789 il se retire du château d'Harcourt à Caen, où il assiste à divers massacres. La population se souvient encore de sa popularité ancienne, ce qui le préserve de ses attaques, mais les nouvelles autorités le surveillent.
En octobre 1790 il obtient un passeport pour se rendre à Spa pour des raisons de santé (ils souffrira de problèmes pulmonaires jusqu'à la fin de sa vie). Il reste jusqu'en 1792 à Aix-la-Chapelle,
époque où on le somme de reparaître en France, et obtempérant pas, ses biens sont saisis. Il part alors pour l'Angleterre, où l'accueille alors son cousin, Lord Harcourt, qui avaient suivis le duc de Normandie depuis le XIIIème siècle. Au début 1794 le comte de Provence lui demande d'être l'ambassadeur des princes auprès du gouvernement de Londres. Il s'installa près de Windsor où de nombreux parents le rejoignent. A l'annonce de la mort de Louis XVI, George III et la reine Charlotte se rendent dans sa maison pour leur faire part de leurs condoléances.

Le marquis de Puisaye note « A beaucoup d'esprit, à une longue habitude des Cours et à des connaissances (intellectuelles ou relations sociales ?) aussi étendues qu'utiles, le duc d'Harcourt joignit un sentiment vrai de la dignité de la cause du Roi, un sentiment non exagéré de sa dignité personnelle, et un grand fonds de prudence ... »

L'abbé Clérisse raconte avoir assisté à cette scène ; le duc avait été reçu en audience, et se promenant sur une terrasse avec le roi, on entendit soudain le canon qui marquait la prise de Toulon (celle là même où Bonaparte se distingua). Le duc d'Harcourt se retourna pour verser des larmes. «  - Quoi, dit le Roi, vous versez des larmes pour votre ingrate patrie ?
- Ah ! répondit le duc,  j'éprouve que mon cœur est né français, et ne puis maîtriser ma douleur sur la perte de ma patrie.
 »

Le duc mourut en Angleterre, n'ayant cessé de servir celui qui était devenu Louis XVIII.
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 22:06



Nous savons qu'il était un ennemi des Polignac et s'était vu confier la charge de gouverneur du dauphin au nez et à la barbe de Vaudreuil . De toute façon, je doute que Mme de Polignac ait beaucoup cru que son cousin allait décrocher ce poste : elle n'ignorait pas l'aversion de Marie-Antoinette à son égard .
S'il faut en croire Mme Campan, Harcourt aurait travaillé à monter le bourrichon du petit contre Mme de Polignac, étendant même cette acrimonie jusqu'à sa mère.

Les Goncourt le déplorent :

Puis ces pauvres petits êtres, disgraciés par la mort avant d’être pris par elle, ont des impatiences, des caprices, des éloignements que la maladie fait en eux, et qui déchirent les cœurs qui les entourent. Cette dernière douleur ne manqua pas aux douleurs de la mère, qui le 4 juin 1789 n’avait plus qu’un fils.
C’était encore aux Polignac que la Reine devait ce peu de tendresse, cette froideur des derniers baisers de son enfant mourant. Le petit malade, obéissant aux haines du duc d’Harcourt, son gouverneur, avait pris en aversion madame de Polignac jusqu’à détester les odeurs qu’elle portait.


Mme Campan rapporte ce propos de Louis-Joseph :
Sortez Duchesse, vous avez la fureur de faire usage d'odeurs qui m'incommodent toujours.

Elle qui n'usait ni de rouge, ni de parfum, qui ne poudrait pas même ses cheveux !

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 22:09



Deux seigneurs d'Harcourt avaient déjà été investis de cette charge : Henry d'Harcourt (1654-1718), Ier duc d'Harcourt, membre du conseil de Régence, avait été désigné par Louis XIV dans son testament pour être gouverneur du Dauphin (futur Louis XV) à la suite du maréchal de Villeroy, et Simon Harcourt (1714-1777), Ier earl of Harcourt, fut gouverneur du Prince de Galles, le futur George III (1751-52)
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 22:12



Le duc d'Harcourt, portrait par Fragonard :

avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Lucius le Dim 04 Mai 2014, 22:25

En février 1709 Louis XIV élève les terres de La Mothe-Harcourt et de Thury à la pairie par lettres patentes enregistrées au parlement en août 1710 en faveur d'Henri d'Harcourt, maréchal de France, qui s'illustra durant la guerre de succession d'Espagne. Il était le grand père de François-Henri, gouverneur des Enfants de France.

Son oncle, le second duc, maréchal de France en 1746, servit dans les Flandre, et commande l'aile droite de l'armée française à Fontenoy. Son père, Anne-Pierre, comte de beuvron, puis duc d'Harcourt à la mort de ses frères, se distingue durant la guerre de succession d'Autriche, reçoit le gouvernment de Normandie et défend les côtes contre les assauts anglais. Maréchal de France en 1775, il lègue à son fils la pairie, se faisant appelé désormais le maréchal d'Harcourt.
Son épouse, et mère de François-Henri, était Thérèse-Eulalie de Beaupoil, fille unique et héritière du marquis de Saint-Aulaire, et nièce du marquis de Lambert (c'est ainsi que les d'Harcout occuperont le célèbre hôtel Lambert à Paris). Elle fut aimée de Montesquieu, en vain car elle lui préféra son mari !
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Lucius le Dim 04 Mai 2014, 22:31

François-Henri, d'abord connu comme le comte de Lillebonne, avant en 1775 de devenir le duc d'Harcourt par don de son père, avait épousé Françoise Catherine Scholastique d'Aubusson de La feuillade.

Elle fut l'une des premières hôtesse de Léopold et Wolfgang Mozart en 1763.

Il n'eurent qu'une filles, le titre de duc passa alors à son frère, le duc de Beuvron, d'où les actuels Harcourt de cette branche.
Anne-Marie-Gabrielle d'Harcourt épousa Victurnien, duc de Mortemart, lui donnant des filles. Veuf, le duc de Mortemart se remaria avec Adélaïde-Pauline, fille de Louis Hercule de brissac !!
Le château de Lillebonne revint à la duchesse d'Harcourt en 1808, que ses héritiers (Mortemart) vendirent ensuite.
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 22:59

Lucius a écrit: Elle fut aimée de Montesquieu, en vain car elle lui préféra son mari !

Comme quoi !  Wink 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 23:01

Lucius a écrit:François-Henri, d'abord connu comme le comte de Lillebonne,.

Te souviens-tu de notre fameuse conversation à ce sujet, dans le C.D.B. ?  : 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Lucius le Dim 04 Mai 2014, 23:02



Les armes de cette Maison, une des plus antiques et des plus illustres de France.
Pensez ! Le fondateur de cette maison n'est autre qu'un parent de rollon avec qui il fut baptisé en 912. Il reçut de son cousin, duc de Normandie, la terre d'Harcourt.

Des branches ainées s'installent en Angleterre, la cadette, celle d'Harcourt, reste en France, et devient très considérable. Ils s'allient aux maison de France, de Castille, de Brabant, de Lorraine, de Bretagne.
Les terres d'Harcourt, Elboeuf, Lillebonne, Aumale, Aerschot, qui constituait le patrimoine historique de cette maison, passera par héritage aux ducs de Lorraine (d'où les Lorraine d'Aumale, Elboeuf, d'Harcourt ....).

La branche ainée, encore aujourd'hui, est celle des marquis d'Olonne, mais la plus célèbre est celle de Beuvron, qui sera élevée à la pairie.
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Lucius le Dim 04 Mai 2014, 23:04

Mme de Sabran a écrit:
Lucius a écrit:François-Henri, d'abord connu comme le comte de Lillebonne,.

Te souviens-tu de notre fameuse conversation à ce sujet, dans le C.D.B. ?  : 

oh ! oui !
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 23:05




 Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 23:08

Lucius a écrit:

Les armes de cette Maison, une des plus antiques et des plus illustres de France.
Pensez ! Le fondateur de cette maison n'est autre qu'un parent de rollon avec qui il fut baptisé en 912. Il reçut de son cousin, duc de Normandie, la terre d'Harcourt.


Lorsque le chef viking Rollon obtient en 911, par le traité de Saint-Clair-sur-Epte, les territoires qui vont constituer la Normandie, il distribue lui-même des domaines à ses principaux fidèles qui l'accompagnaient dans ses expéditions contre les Anglais et les Neustriens. Après la conquête de la Normandie, des terres considérables et notamment la seigneurie d’Harcourt, près de Brionne, furent attribuées pour prix de ses exploits, à Bernard le Danois, dont descendraient les seigneurs d'Harcourt.

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 04 Mai 2014, 23:12



Sur ce, dodo !  Very Happy 
Bonne nuit, tout le monde ...
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Gouverneur Morris le Mar 06 Mai 2014, 10:27

Avantage de la fonction, le duc et la duchesse d'Harcourt avaient à Versailles leurs appartements au sein de ceux du Dauphin et de la Dauphine, cloisonnés pour l'occasion.

Quelques beaux meubles livrés pour eux et revenus au Château rappellent cette présence :





Ainsi que les sièges :



 Very Happy
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2648
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Lucius le Mar 06 Mai 2014, 10:29

Ils occupaient l'appartement de la dauphine, juste à côté !
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Mer 15 Avr 2015, 21:34

.

Je ne sais qui avait donné à Louis XVI l'idée d'appeler M. d'Harcourt à diriger l'éducation du Dauphin.  scratch
L'ancienneté de sa maison, sa douceur, sa politesse, et même certaines connaissances ne suffisaient pas pour bien élever un enfant destiné à s'asseoir sur le premier trône de l'Europe. M. d'Harcourt manquait d'énergie et de caractère ; et ses liaisons, sa parenté avec une des premières maisons de l'Angleterre, où une brandie de sa famille s'était établie sous le règne de Philippe de Valois, paraissaient devoir l'exclure de cette place de confiance.
Qui ne sait que les rois conservent toujours de la déférence pour ceux qui ont dirigé leur enfance?
Si, dès lors, Louis XVII eût régné, et que les d'Harcourt, sous son règne, eussent eu part aux secrets du gouvernement, n'y avait-il pas à craindre que leur devoir envers la patrie, combattu par la parenté et un certain penchant naturel à cette famille pour un État rival, en fît de mauvais ministres, en les mettant dans le cas de donner, sinon de perfides, au moins d'imprudents conseils?


( Comte d'Hézecques : Souvenirs d'un page )

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Mer 15 Avr 2015, 21:45

;

En général, ajoute le comte d'Hézècques, la maison du Dauphin fut mal composée, et Louis XVI, qui avait pu voir par lui-même le vice d'une faible et mauvaise éducation, puisqu'il avait été obligé de refaire la sienne, ne fut pas heureux dans le choix des hommes qu'il chargea de celle de son fils.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Jeu 16 Avr 2015, 11:26

.

J'ai scindé les messages qui nous entraînaient à Thury-Harcourt sur les pas de Févicq ! Very Happy
Ce château martyr aura droit à son propre sujet .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Mme de Sabran le Dim 31 Jan 2016, 17:20

Toujours dans le  
qu'est-ce donc que cette histoire de prince de la Cochinchine ?!!

boudoi16







Commentaire de la Correspondance Secrète :


L'éducation de M. le Dauphin va mal. Les instituteurs choisis par madame d'Harcourt n'acquièrent aucune considération dans leurs travaux. On parle d'un précepteur mitre, et M. le duc d'Harcourt a dit qu'on pouvoit en même temps chercher un gouverneur. Le public s'est pressé de donner ce poste important à M. de Monlmorin, qui ne gardera pas, dit-on, le pénible emploi de ministre des affaires étrangères. Notre cabinet influe bien peu en ce moment dans les affaires politiques du continent, et bien des gens craignent que notre espoir de tout arranger ne soit qu'un voile pour couvrir notre parfaite nullité.

Un frondeur faisoit dernièrement celle question : Est-ce que personne n'est à sa place, ou n'y a-l-il personne pour les places?

On a été étonné du subit refroidissement de l'enthousiasme avec lequel M. le duc d'Harcourt a d'abord été préconisé; mais rien n'est plus conforme à l'ordre accoutumé des choses dans cette meilleure partie du meilleur des mondes. Eh! qu'attendre d'un gouverneur qui enseigne à un pupille destiné au trône que « tous les hommes naissant égaux, c'est la vertu seule qui les distingue, que la couronne est un pesant fardeau qui impose l'obligation de se vouer au bonheur des peuples, etc.? • La morale de l'Eglise est bien plus conforme à la constitution despotico-monarchique qui fait notre bien-être. Il a fallu chercher une évoque pour prévenir promptement l'effet de pernicieuses maximes. Si M. d'Harcourt se retire , il se confirme que M. de Montmorin le
remplacera, et il paroit que M. de Saint-Priest, ci-devant ambassadeur à la Porte Ottomane, aura les affaires étrangères.

C'est auprès du croissant que nos ministres doivent se former à l'art de gouverner.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le duc d'Harcourt, Gouverneur du Dauphin

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum