La chasse sous l'Ancien Régime

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Trianon le Jeu 07 Sep 2017, 21:28

Mme de Sabran a écrit:Madame Elisabeth elle-même adorait la chasse .
Angélique de Bombelles l'y suivait, parfois du matin au soir :

Il n'était pourtant pas question pour Mme de Bombelles de dormir la grasse matinée, car le matin même, avant neuf heures, elle courait déjà les bois des environs de Versailles, et bientôt, s'éloignant au grand galop, elle a encore suivi sa princesse à ses chasses fatigantes dont elle est revenue à six heures du soir.


( le comte de Fleury )

La chasse, c'est (presque) comme le casino, une drogue malsaine pour qui n'est pas accroc.
Le comte de Fleury devait probablement être lui aussi un adepte de ce loisir humain. Ceci dit, il n'y a pas encore péril en la demeure malgré les années de chasse royale et le nombre d'animaux abattus. En tout cas, on ne parle pas d'éventuelles extinctions de tel ou tel animal concerné.
Trianon
Trianon

Messages : 3293
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Ven 08 Sep 2017, 09:47

Trianon a écrit: En tout cas, on ne parle pas d'éventuelles extinctions de tel ou tel animal concerné.

Non en effet .  Very Happy   La notion d'écologie n'effleurait pas encore les esprit .
 Et puis, la chasse était l'un des privilèges de la noblesse.   De toute évidence, les dames s'y adonnaient avec autant de passion que les messieurs.
Bombelles consigne cette réflexion non sans inquiétude car sa femme est enceinte, en début de grossesse !
Je trouve Madame Elisabeth un peu inconsciente ... ou peut-être ignore-t-elle l'état de sa chère Bombe ?

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Mar 26 Sep 2017, 20:27

Le 1er janvier 1786

Depuis quelques temps, Sa Majesté a dit qu'elle désirait chasser le loup La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1238861238 ; M. d'Haussonville a détruit de ces animaux dans le voisinage de Fontainebleau . Cela a amené des conversations sur cette chasse, qui ont été agréables; les princes, toujours à l'affût de quelques délassements, s'attachent aux gens qui leur en préparent. Le roi qui n'aime nullement M. de Vaudreuil ni le genre de chasse qui dépend du grand fauconnier, s'est dit que, si on lui avait forcé la main pour celui-ci, il pouvait, sans consulter personne, marquer bonté au comte d'Haussonville .

( Journal
de Bombelles )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Chasse et courtisans

Message par piedrolino le Lun 24 Sep 2018, 15:09

Bonjour à tous,

Je recherche une information.
Louis XVI n'aimait pas apparemment être trop entouré lors de ses chasses, mais je voulais savoir s'il arrivait que les courtisans, et les courtisanes, le suivent lors de grandes chasses.
Merci par avance pour vos lumières !

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 2523452716

piedrolino

Messages : 16
Date d'inscription : 11/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Lun 24 Sep 2018, 17:52


Bonjour, Piedrolino !  Very Happy
Sans doute serez-vous intéressé par ce notre sujet sur les chasses royales !
C'est ici  : http://marie-antoinette.forumactif.org/t870-les-chasses-royales?highlight=chasses

Bon retour parmi nous !  La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 693620883

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par piedrolino le Lun 24 Sep 2018, 18:08

Merci beaucoup Mme de Sabran ! Smile

piedrolino

Messages : 16
Date d'inscription : 11/01/2015

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Lun 24 Sep 2018, 18:33

Mais je vous en prie, c'est un plaisir ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Mer 03 Avr 2019, 11:59


Le prince de Ligne se remet de ses émotions ... La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 3177668066

Louis XVI était extrêmement imprudent à la chasse. J'ai entendu une fois siffler une de ses balles à mon oreille à la mort du cerf, mais un jour il tua, en se retournant, une perdrix entre la reine et moi, à un de ses tirés où il me prenait souvent avec lui pour causer, car il n'y avait que ses deux frères qui tiraient. C'était une faveur qu'il accordait à très peu de courtisans.

( le prince de Ligne, Fragments de l'histoire de ma vie )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Vicq d Azir le Mer 03 Avr 2019, 12:24

Louis XVI était, dit-on très myope. Il chassait néanmoins, certainement sans lunettes... on l’a décrit comme étant un très bon cavalier: on le comparait, sur sa monture, au Centaure...
Il était aussi, je crois, un des derniers a chasser encore le sanglier à l’épieu, ce qui peut nous paraître cruel aujourd’hui... Manière sans doute d’exprimer pour le Roi une agressivité qu’il ne pouvait que contenir par ailleurs...


Dernière édition par Vicq d Azir le Mer 03 Avr 2019, 15:54, édité 1 fois
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 2773
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 71
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Calonne le Mer 03 Avr 2019, 15:52

D'après Arthur Conte, Louis XVI n'est tombé que cinq fois de cheval et ne s'est blessé à la chasse -légèrement- qu'une fois, le 9 juin 1777.
Conte nous donne également le nom de ses deux chevaux préférés, Escargot et Distingué.

"Il monte en carrosse de bon matin, suivi des carrosses des invités et fait galoper jusqu'au point de ralliement, par exemple à l'orée de la forêt de Saint-Germain… Malheur au débutant -en uniforme rituel : habit gris, veste et culottes rouges, couteau de chasse au côté, petit chapeau à galons d'or- qui aura l'impudence ou l'imprudence de couper la chasse, c'est à dire de passer entre le roi et la bête. Louis XVI pique alors une de ces colères monumentales qui l'emportent parfois, jusqu'à le rendre méconnaissable… Mais il ne s'agit que de colères verbales, sans jamais de suite et c'est avec gaieté qu'il raconte les accidents ou incidents de la chasse à l'étape…"

Le Ier janvier 1789, Arthur Conte
Calonne
Calonne

Messages : 564
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 47
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Vicq d Azir le Mer 03 Avr 2019, 15:58

C’est ce qui est arrivé, je crois, au jeune Chateaubriand, piètre cavalier, lors de sa présentation....
( voir à ce sujet le texte reproduit par LNLN ).
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 2773
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 71
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Trianon le Sam 06 Avr 2019, 15:16

Oui, Vicq d'Azir, le Roi aimait la chasse qui lui permettait de se défouler à l'extrême de son rôle de monarque. C'est là un point où je ne pourrai pas le défendre, détestant la chasse.
Trianon
Trianon

Messages : 3293
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Marie-Jeanne le Sam 06 Avr 2019, 18:12

La chasse, que je n'aime pas non plus, était de haute tradition sous l'ancien régime depuis des siècles. Tous les Bourbon la pratiquaient, Louis XVI ne faisait pas exception à la règle.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 622
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Calonne le Sam 06 Avr 2019, 18:52

Je ne l'aime pas non plus.
Après, il faut se mettre dans la mentalité de l'époque. Pratiquée par quasiment toutes les civilisations depuis des siècles, la chasse est un divertissement, un bon exercice physique où le souverain peut faire preuve de son habileté physique, de sa force et de son endurance, de ses talents de cavalier… C'est le privilège de la noblesse depuis le Moyen Age (pour le gros gibier), on en fait des études, des traités…

Certes, Louis XVI y est allé un peu fort avec en gros, une chasse tous les trois jours sous son règne. Il comptabilise lui-même 104 chasses au sanglier, 104 au cerf, 270 au chevreuil, 33 hourailleries (chasse avec des hourets, petits chiens de chasse) et 1025 "tirés"...
Il faut espérer que ses invités aimaient le gibier...
Calonne
Calonne

Messages : 564
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 47
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Ven 31 Mai 2019, 11:23


La chasse n'est pas un exercice de tout repos !    La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1123740815
Récit d'un accident de Joseph II, par lui-même  :

...  dans une lettre du 29 juillet 1784,   à son frère Léopold :

«J'ai eu hier une assez singulière aventure. Logeant à l'Augarten (château impérial situé au milieu d'un beau parc aux portes de Vienne, dans la Léopoldstadt), j'ai été le matin a la Brigittenau (alors grand parc ou nord de Vienne, au delà de l'Augarten), à la chasse, au même lieu où nous avons été et manqué ensemble des cerfs. Pour que cela ne m arrive plus, je me suis placé au bas de la digue (la Brigittenau est entre deux bras du Danube); un grand cerf arrive, s'effarouche de mon chargeur d'armes, se retourne et saute sur moi, me renverse et m'arrache un gros morceau d'habit qu'il a emporté. J'en ai été quitte pour une contusion au côté et une à la nuque du cou, causée par la chute , mais qui ne m'empêche point d'aller partout en souffrant un peu.

(Joseph II und Léopold von Toscana. . . Ikr Brufmtchtel, t. I, p. s 19.)

L'habit vert porté par Joseph II dans celte occasion fut tout déchiré; il est conservé encore aujourd'hui à la cour de Vienne.

Palais de l'Augarten
La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1_jfif26


_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Jeu 06 Juin 2019, 20:29


Bien entendu, à la Révolution,  les chasses royales se réduisent comme peau de chagrin ...
Madame Elisabeth écrit à Angélique de Bombelles, en septembre 1790 :

Le Roi a réformé son équipage de chasse. Que cela m'auroit fait de peine il y a deux ans ! Te souviens-tu des belles chasses que nous avons faites? Tu sais que l'Assemblée avoit déclaré que l'on pouvoit tuer au nez du Roi l'animal qu'il couroit. Quand elle a vu qu'il prenoit cela tout doucement, ainsi que la dévastation du parc de Versailles, elle a voulu réparer. En conséquence, ils ont apporté avant-hier un décret pour arrêter les brigandages, et en même temps ont prié le Roi de ne pas réformer l'équipage, ce à quoi Sa Majesté a répondu qu'elle voyoit avec plaisir que l'Assemblée s'occupoit enfin de rétablir l'ordre ; que pour son équipage c'étoit un arrangement particulier, que depuis longtemps il ne chassoit point et n'en avoit point envie ; que lorsque son cœur seroit content, il reprendroit cet exercice avec plaisir. Ils ont été tout penauds de n'avoir que cette réponse à rapporter à l'Assemblée, et les noirs sont fort contents.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Monsieur de la Pérouse le Sam 08 Juin 2019, 08:56


Les noirs ?
Monsieur de la Pérouse
Monsieur de la Pérouse

Messages : 91
Date d'inscription : 31/01/2019
Localisation : Enfin à bon port !

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Sam 08 Juin 2019, 12:30


Les " Noirs " , cher Monsieur de la Pérouse, si j'en crois Wiki, sont les ennemis de l'intérieur de la Révolution, les modérés, à mettre dans le même panier que les aristocrates qui n’ont pas encore émigré.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Assembl%C3%A9e_nationale_l%C3%A9gislative_(R%C3%A9volution_fran%C3%A7aise)

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Déc 2019, 15:29

Le Traité de vénerie  La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1480
publié en 1788, que Louis XVI composa avec d'Yauville, son premier veneur, s'ouvre sur cette citation de l'Histoire naturelle de Buffon :
Le cerf est un de ces animaux innocents, doux et tranquille qui ne semble être fait que pour embellir, animer la solitude des forêts ( ... ) Sa tête parée plutôt qu'armée d'un bois vivant et qui, comme la cime des arbres tous les ans se renouvelle, sa grandeur, sa légèreté, sa force le distinguent assez des autres habitants des bois; et comme il est le plus noble d'entre eux, il ne sert aussi qu'au plaisir des plus nobles des hommes ( ... ) les Grands ne sentiraient que le poids de la grandeur et n'existeraient que pour les autres, s'ils ne se dérobaient par instants à la foule importune; ils ont besoin de solitude; en est-il une plus variée et plus animée que celle de la chasse ?  Quel exercice plus sain pour le corps et quel repos plus agréable pour l'esprit ?   La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1123740815

Séguret, premier commis des Petits Appartements de Louis XVI, disait de son maître :
...  dans sa vie isolée et solitaire, la chasse fut sa seule ressource . L'isolement qu'elle lui procurait, la solitude des bois, tout dans cet exercice se trouvait en harmonie avec ses idées et l'état de son âme .
On commençait à trouver belle aussi la nature des environs de Versailles que Saint-Simon qualifiait , jadis, de petite province du plus triste et du plus vilain pays du monde.  Very Happy

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 235


A ces justifications naturalistes s'ajoutait une légitimité toute royale puisque chasse et souveraineté étaient indissociables au temps de l'absolutisme :
Les princes souverains ont la puissance, non seulement de régler la chasse mais encore de la défendre & de la permettre  Shocked  à qui bon leur semble .
( Cardin Le Bret, Traité de la souveraineté du roi.  1632 )

De plus, cet exercice est utile et bénéfique aux rois pour  " se rendre l'esprit plus propre à l'étude " et " les rendre plus robustes & plus courageux en la conduite des guerres ."

Le roi pouvait donc se réserver les gibiers et territoires de son choix.   Du reste, par une ordonnance de 1601, il était défendu à toute personne de quelque qualité & condition qu'ils soient de chasser, même hors des possessions royales, les cerfs, biches & faons ( ... ) sinon ceux qui se trouveront fondés en titres valables, concession & octroi qu'ils ont eu de nos Rois nos prédécesseurs   .

Les cerfs formaient donc la part du roi.  Cette chasse avait pourtant pu être concédée, au cours du temps, à une noblesse choisie triée sur le volet et justifiant de son ancienneté . La chasse était largement admise comme un prolongement de la guerre.  Il s'agissait par temps de paix en adressant les enfants de la noblesse à la chasse de leur ôter cette délicatesse qui suit les grandes maisons . Shocked

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Captu535

En 1784, Louis XVI ordonna à son géographe de donner des noms à tous les carrefours de plus de quatre routes d'une carte de Compiègne . Outre l'importance pratique des cartes pour la chasse et l'attrait du roi pour le travail manuel et les sciences, cette activité reflétait son emprise sur le royaume .  Si la vénerie nécessitait des forêts striées d'allées en étoiles permettant de suivre le cerf sans couper à travers bois, cette " mainmise " , plus manifeste encore sur un plan, manifestait l'ubiquité du roi à qui le cerf était partout réservé .   Louis XVI n'agissait pas autrement lorsqu'il planifiait les voyages de la Pérouse.

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 2238
Manufacture royale de Sèvres, Louis XVI tenant le limier, allant au bois, au carrefour du Puits solitaire en forêt de Compiègne, 1780, H. 38 cm, L. 29 cm, Musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. MV 5412

Source :
Louis XVI et la chasse du cerf ou le miroir d’un prince
Julien Lacaze
Versalia. Revue de la Société des Amis de Versailles

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Déc 2019, 20:20

Je continue ... Very Happy

Quelle place est occupée par des représentations de la chasse dans les appartements royaux de Versailles ?
Le salon de Diane ouvre bien les Grands Appartements, mais le travestissement mythologique est ici prépondérant .  Ce n'est pas pour me déplaire, je dois dire. Eventaille
Ainsi au-dessus de la cheminée voyons-nous Diane sauvant in extremis Iphigénie du couteau de Calchas en lui substituant prestement une biche .

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 2239


La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1482


La chasse est bien célébrée à partir de 1723 dans la Cour des Cerfs ornée d'effigies de plâtre portant les bois d'animaux  " forcés " par le roi   ( parti décoratif repris au Butard et à Saint-Hubert ) mais celle-ci se trouve au centre des appartements privés .  Les Petits Appartements abritaient en effet, au premier étage, des pièces liées à la chasse et notamment  l'antichambre des chiens où les chouchous de Louis XV, ceux qui s'étaient distingués à la chasse,  étaient bichonnés, avaient des niches coquettes et confortables . Cette pièce était l'ancienne salle à manger des Retours de chasse, et puis le passage des Cartes consultées par le roi, Cabinet de géographie, et même une salle de bains que le roi, semble-t-il, prenait parfois avec l'un de ses veneurs  .  Suspect

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 2240

Cour des Cerfs à Versailles ornée, après 1723, d’effigies en plâtre portant les bois des cerfs pris par l’équipage royal (restituées en 2003)

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Déc 2019, 13:26

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1491



Considérations philosophiques de Diderot sur la chasse :


L’Ecriture sainte qui nous transmet l’histoire réelle du genre humain, s’accorde avec la fable, pour nous constater l’ancienneté de la Chasse : elle dit que Nemrod fut un grand chasseur aux yeux du Seigneur, qui le rejetta. C’est une occupation proscrite dans le livre de Moyse ; c’est une occupation divinisée dans la théologie payenne. Diane étoit la patrone des chasseurs ; on l’invoquoit en partant pour la Chasse ; on lui sacrifioit au retour l’arc, les fleches, & le carquois. Apollon partageoit avec elle l’encens des chasseurs. On leur attribuoit à l’un & à l’autre, l’art de dresser des chiens, qu’ils communiquerent à Chiron, pour honorer sa justice. Chiron eut pour éleves, tant dans cette discipline qu’en d’autres, la plupart des héros de l’antiquité.

Voilà ce que la Mythologie & l’Histoire sainte, c’est-à-dire le mensonge & la vérité  ( Roooh !!!  Denis !!! La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 322   La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 221 )  ,
nous racontent de l’ancienneté de la Chasse. Voici ce que le bon sens suggere sur son origine. Il fallut garantir les troupeaux des loups & autres animaux carnaciers ; il fallut empêcher tous les animaux sauvages de ravager les moissons : on trouva dans la chair de quelques-uns un aliment sain ; dans les peaux de presque tous une ressource très-prompte pour le vêtement : on fut intéressé de plus d’une maniere à la destruction des bêtes malfaisantes : on n’examina guere quel droit on avoit sur les autres ; & on les tua toutes indistinctement, excepté celles dont on espéra de grands services en les conservant.

L’homme devint donc un animal très-redoutable pour tous les autres animaux. Les especes se dévorerent les unes les autres, après que le péché d’Adam eut répandu entre elles les semences de la dissention. L’homme les dévora toutes. Il étudia leur maniere de vivre, pour les surprendre plus facilement ; il varia ses embûches, selon la variété de leur caractere & de leurs allures ; il instruisit le chien, il monta sur le cheval, il s’arma du dard, il aiguisa la fleche ; & bientôt il fit tomber sous ses coups le lion, le tigre, l’ours, le léopard : il perça de sa main depuis l’animal terrible qui rugit dans les forêts, jusqu’à celui qui fait retentir les airs de ses chants innocens ; & l’art de les détruire fut un art très-étendu, très-exercé, très-utile, & par conséquent fort honoré.

Nous ne suivrons pas les progrès de cet art depuis les premiers tems jusqu’aux nôtres ; les mémoires nous manquent ; & ce qu’ils nous apprendroient, quand nous en aurions, ne feroit pas assez d’honneur au genre humain pour le regretter. On voit en général que l’exercice de la Chasse a été dans tous les siecles & chez toutes les nations d’autant plus commun, qu’elles étoient moins civilisées. Nos peres beaucoup plus ignorans que nous, étoient beaucoup plus grands chasseurs.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Déc 2019, 15:12


Et Diderot de poursuivre :    La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1123740815

Les anciens ont eu la chasse aux quadrupedes & la chasse aux oiseaux ; ils ont fait l’une & l’autre avec l’arme, le chien, & le faucon. Ils surprenoient des animaux dans des embûches, ils en forçoient à la course, ils en tuoient avec la fleche & le dard ; ils alloient au fond des forêts chercher les plus farouches, ils en enfermoient dans des parcs, & ils en poursuivoient dans les campagnes & les plaines.  ( ...     combat tellement inégal ! vraiment pas de quoi être fiers !  Crying or Very sad  )   On voit dans les antiques, des empereurs même le venabulum à la main. Le venabulum étoit une espece de pique. Ils dressoient des chiens avec soin ; ils en faisoient venir de toutes les contrées, qu’ils appliquoient à différentes chasses, selon leurs différentes aptitudes naturelles. L’ardeur de la proie établit entre le chien, l’homme, le cheval, & le vautour, une espece de société, qui a commencé de très-bonne heure, qui n’a jamais cessé, & qui durera toûjours.

Nous ne chassons plus guere que des animaux innocens, si l’on en excepte l’ours, le sanglier & le loup. On chassoit autrefois le lion, le tigre, la panthere, &c. Cet exercice ne pouvoit être que très-dangereux. Voyez aux différens articles de ces animaux, la maniere dont on s’y prenoit. Observons seulement ici, 1°. qu’en recueillant avec exactitude tout ce que les anciens & les modernes ont dit pour ou contre la Chasse, & la trouvant presqu’aussi souvent loüée que blâmée, on en concluroit que c’est une chose assez indifférente. 2°. Que le même peuple ne l’a pas également loüée ou blâmée en tout tems. Sous Salluste, la Chasse étoit tombée dans un souverain mépris ; & les Romains, ces peuples guerriers, loin de croire que cet exercice fût une image de la guerre, capable d’entretenir l’humeur martiale, & de produire tous les grands effets en conséquence desquels on le croit justement réservé à la noblesse & aux grands : les Romains, dis-je, n’y employoient plus que des esclaves. 3°. Qu’il n’y a aucun peuple chez qui l’on n’ait été contraint de réprimer la fureur de cet exercice par des lois : or la nécessité de faire des lois est toûjours une chose fâcheuse ; elle suppose des actions ou mauvaises en elles-mêmes, ou regardées comme telles, & donne lieu à une infinité d’infractions & de châtimens. 4°. Qu’il est venu des tems où l’on en a fait un apanage si particulier à la noblesse ; qu’ayant négligé toute autre étude, elle ne s’est plus connue qu’en chevaux, qu’en chiens & en oiseaux. 5°. Que ce droit a été la source d’une infinité de jalousies & de dissentions, même entre les nobles ; & d’une infinité de lésions envers leurs vassaux, dont les champs ont été abandonnés au ravage des animaux reservés pour la chasse. L’agriculteur a vû ses moissons consommées par des cerfs, des sangliers, des daims, des oiseaux de toute espece ; le fruit de ses travaux perdu, sans qu’il lui fût permis d’y obvier, & sans qu’on lui accordât de dédommagement. 6°. Que l’injustice a été portée dans certains pays au point de forcer le paysan à chasser, & à acheter ensuite de son argent le gibier qu’il avoit pris. C’est dans la même contrée qu’un homme fut condamné à être attaché vif sur un cerf, pour avoir chassé un de ces animaux. Si c’est quelque chose de si précieux que la vie d’un cerf, pourquoi en tuer ? si ce n’est rien, si la vie d’un homme vaut mieux que celle de tous les cerfs, pourquoi punir un homme de mort pour avoir attenté à la vie d’un cerf ? 7°. Que le goût pour la chasse dégénere presque toûjours en passion ; qu’alors il absorbe un tems précieux, nuit à la santé, & occasionne des dépenses qui dérangent la fortune des grands, & qui ruinent les particuliers. 8°. Enfin que les lois qu’on a été obligé de faire pour en restraindre les abus, se sont multipliées au point qu’elles ont formé un code très-étendu : ce qui n’a pas été le moindre de ses inconvéniens.

Voyez dans l’article suivant la satyre de la Chasse continuée dans l’exposition des points principaux de ce code.


Oui, oui, nous allons voir.  
Petite pose pour l'instant .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Déc 2019, 17:16


C'est en réponse à Diderot que Buffon publia, en 1756, l'éloge passablement démodé de la vénerie reproduit par d'Yauville .   La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 1123740815

Grimm, soupçonnant à demi-mots Buffon d'avoir voulu faire sa cour aux Grands , lui répondit  qu'il fallait que l'homme fut bien dégradé et un animal dépravé en tous sens, pour avoir réduit en principe l'art de forcer le cerf et de faire expirer dans de longs tourments l'animal innocent et tranquille qui habite les forêts sans incommoder aucune créature vivante .   Sad   (  ... ) Cette espèce de chasse n'est donc aux yeux du sage que l'occupation honteuse et coupable d'un insensé, cent fois plus farouche que la bête qu'il poursuit, et qui, méprisant les lois de la nature, en trouble sans cesse l'ordre et l'harmonie .   La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 309649167

Chasse et souveraineté royale étaient ainsi simultanément contestées par les philosophes au nom du droit naturel.   Louis XVI en vint d'ailleurs à douter de la légitimité de cette activité qu'il finançait en bonne part, avec les voyages qu'elle nécessitait, sur sa cassette personnelle .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La chasse sous l'Ancien Régime - Page 3 Empty Re: La chasse sous l'Ancien Régime

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum