La famille du Barry

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Sam 05 Juil 2014, 20:39




Et voici Jean-Baptiste du Barry de retour dans ses pantoufles, en son magnifique hôtel de la place Saint-Raymond .   Avec la faconde que nous lui connaissons, à force d'esbroufe et toujours aussi roué, il s'est fait réélire colonel dans sa légion Saint-Sernin.
Toulouse est bien morose et populacière . Les hommes ne portent plus perruques mais coupent leurs cheveux à la Titus . Les femmes ne gonflent plus leurs jupons de paniers affriolants mais croisent des fichus de linon blanc sur des robes foncées ou rayées, sans apprêt . Tous arborent la cocarde et se donnent du citoyen, citoyenne .  Le tutoiement républicain est obligatoire .
La vulgarité naturelle de Jean du Barry s'accommode plutôt bien de la mode nouvelle .  Pourvu que l'on ne fasse pas main basse sur ses biens, n'est-ce pas, il est prêt à applaudir à tout .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Dim 06 Juil 2014, 09:29

Mme de Sabran a écrit:


Oui !   Ce qu'il pouvait être moche !!!   
Peut-être Hélène est-elle morte de saisissement en voyant, penchée sur son lit, sa trogne de brute épaisse ? ...

 : : : 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Dim 06 Juil 2014, 09:38

Mme de Sabran a écrit:
La vulgarité naturelle de Jean du Barry s'accommode plutôt bien de la mode nouvelle .  Pourvu que l'on ne fasse pas main basse sur ses biens, n'est-ce pas,  il est prêt à applaudir à tout .
.

... je sens que ça va mal finir.  boudoi32 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 10:13

Cosmo a écrit:
... je sens que ça va mal finir.  boudoi32 

Yep ! tu ne crois pas si bien bien dire parce que, le 22 février 1793, voilà que se pointent à l'hôtel du Barry trois individus moyennement avenants .
Jean du Barry ne les sent pas trop ...  scratch 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Lucius le Dim 06 Juil 2014, 10:17

Les premières trente secondes ;
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 10:57




Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 


Bien vu, Lulu !!!    :     Ces gars-là sont venus cuisiner du Barry .
Ce sont le citoyen Jacob Londios, commissaire délégué, Dominique Turben fils et Bernard Villeroux, greffiers pris d'office .
Tout de suite, ça ne met pas en confiance .  Hop! 
Du Barry doit justifier de son absence prolongée, doit-il être compris parmi les émigrés, les suspects ???

Il avait beau s'y attendre, la situation est extrêmement désagréable . Il s'agit de ne surtout pas se troubler . Il avait déjà préparé ses réponses, aussi mensongères que d'habitude :  mais non, mais non, il n'est pas sorti de France, ni même de Provence où le réclamaient des affaires urgentes . Il produit divers actes notariés . Il tait son voyage à Paris et plus encore son séjour à Gênes .  Il prétend avec aplomb être rentré le 9 ou bien le 10 mars 92,  à tout casser ...

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 12:10


Le commissaire se trouva fort embarrassé; Toulouse était encore girondine, l'administration faisait du zèle, sans exagération; mais les représentants de Haute-Garonne, pour avoir voté contre la mort du roi,  se trouvaient l'objet de la fureur de la populace; les pouvoirs publics arrivaient à ce stade honteux et angoissant où ils se sentaient débordés par les forces qu'ils avaient déchaînées et desquelles ils relevaient directement. Inquiétude et malaise dont on pouvait certes profiter, mais combien de temps encore ?
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Dim 06 Juil 2014, 12:17

... ça commence à sentir le roussi pour le roué !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 12:32



Ouf ! ... Le 5 mars, le conseil général de la commune de Toulouse délivre au colonel de la légion Saint-Sernin, Jean du Barry, un certificat de résidence depuis le 12 mars 92.
Super !!!   :n,,;::::!!!: 

...   sauf que, dans le même temps, il le dénonce pour avoir quitté la France juste auparavant et n'y être rentré qu'après l'époque fixée par la loi !    boudoi32 

Rien ne va plus !  Smileàè-è\': 
Sont confisqués dans la foulée, comme biens d'émigré, le château de Cères, la maison de Lévignac, l'hôtel du Barry de la place Saint-Raymond ... enfin tout quoi, tout ce que possède le Roué .

  

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Dim 06 Juil 2014, 12:38

Mme de Sabran a écrit:Ouf ! ... Le 5 mars, le conseil général de la commune de Toulouse délivre au colonel de la légion Saint-Sernin, Jean du Barry, un certificat de résidence depuis le 12 mars 92.
Super !!!   :n,,;::::!!!: .

Dieu soit roué !!!  boudoi32 

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Dim 06 Juil 2014, 12:44

:  

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 14:08

Majesté a écrit:

Dieu soit roué !!!  boudoi32 


BLASPHEME !!!  lol! 


 Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 15:54



Ce serait bien mal connaître Jean du Barry      que de s'imaginer qu'il se résigne à cette sentence, et va jouer les S.D.F. sous le Pont Neuf de Toulouse , pourtant bien beau, je n'en disconviens pas :




Non, certainement pas !!!!  
Pas question de supporter des mesures aussi iniques !!!

Il s'offusque, se drape dans sa dignité, enrage, tempête, fait un tel barouf que, treize jours plus tard pas davantage, le 18 mars, il obtient la mainlevée qu'il réclame et rentre en possession de ses biens .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 16:35




Pendant que Jean se rassérène, Guillaume a bien des soucis ! Autant son fils Alexandre lui donne toute satisfaction en s'illustrant à l'armée des Pyrénées-Orientales, autant son cadet, Victor, se signale par des conquêtes qui n'ont rien de guerrières .
Suivez ma pensée ...  : 
Or, voici que le jeune et sémillant Victor marche dans les plates-bandes de l'homme fort en place à Toulouse, Georges Loubet .
Aïe ! C'était jouer avec le feu !
Loubet se débarrasse sans vergogne de ce rival heureux en le mettant sous les verrous .

Guillaume est indigné par cet emprisonnement arbitraire ! Il proteste vigoureusement !!!  :::!!!ùùù^^^^: 
Il obtient gain de cause et la libération de Victor qui part rejoindre son aîné sous les drapeaux . Mais son père, qui menait une existence si tranquille jusque-là, a tellement fait de vagues qu'un factionnaire est désormais placé en permanence à la porte de leur maison de la rue du Sénéchal .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 16:56

Cosmo a écrit:... ça commence à sentir le roussi pour le roué !

Comment as-tu deviné ?!!   boudoi26 

L'orage grossissait lentement à la vérité; mais enfin il éclata . Cette Toulouse girondine apparaissait depuis trop longtemps suspecte. La tolérance dont elle faisait preuve à l'égard des du Barri nous fournit un des aspects de sa politique .
La municipalité secrètement fédéraliste, appuyée sur le citoyen Douziech, chef de la Garde nationale, tenait en respect les Jacobins; non seulement elle ne donnait plus aucun ordre d'arrestation nouvelle, mais, d'accord avec le procureur général Malpel de la Tour, elle travaillait à l'élargissement des suspects arrêtés au printemps : dix à douze par jour .  C'était aller trop vite en besogne .

L'ancien capucin Chabot débarqua dans la ville fédéraliste, multiplia les mesures draconiennes, fit arrêter Douziech, révoqua Malpel et le remplaça par le jeune Descombels, un jacobin de vingt-six ans, fort excité .

En un clin d'oeil tout changea .


.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Juil 2014, 17:35




Le 4 septembre, comme Guillaume prépare un séjour aux eaux de Luchon, il est appréhendé ainsi que sa femme . Le 19, Jean-Baptiste est arrêté . Le 10 octobre, c'est le tour de Chon et Bitschi .

Les conventionnels Baudot et Chaudron-Rousseau décrètent :

avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Dim 06 Juil 2014, 17:47

Vous êtes tombé sur la case prison, vous passez votre tour et vous ne touchez pas 20.000 FF !  Hop! 
Entre nous soit dit, la Révolution a parfois du bon.  : 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Lucius le Dim 06 Juil 2014, 18:32



Il faut dire que pour une fois les emphases oratoires de cette période reflètent bien la réalité !
avatar
Lucius

Messages : 6711
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Juil 2014, 10:49




Et, le surlendemain, toujours aussi contents d'eux :

Citoyens,

Nous continuons à prendre des mesures révolutionnaires, 1500 personnes suspectes ont été arrêtées par nos perquisitions dans l'Ariège et la Haute-Garonne.
Nous tenons en notre pouvoir tout le Parlement de Toulouse; la famille Dubarry est entre nos mains, nous avons pensé qu'une simple arrestation ne suffisait pas pour les membres de cette famille déprédatrice.
Nous avons fait transporter dans le Trésor public toutes les matières d'or et d'argent que nous avons trouvées chez eux .


( Annales patriotiques du 24 vendémiaire, an II )

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Juil 2014, 12:31




Avant la Révolution, existaient à Toulouse trois prisons : au Capitole, au Sénéchal et au Parlement .
Dès le mois de juillet 1792, le nombre des arrestations croît si considérablement qu'il faut prendre des mesures d'agrandissement pour entasser tous les prisonniers !
Les couvents désaffectés de Saint-Sernin et de Sainte-Catherine, réunis pour former un seul établissement de réclusion, s'avèrent grandement insuffisants .  Ce sont bientôt toutes les maisons rendues libres par l'exode des communautés religieuses qui se transforment en lieux de détention : Sainte-Ursule, les Carmélites, la Visitation ...
Et il faut encore agrandir les prisons du Capitole du corps de garde du premier étage !

Le Conseil Général réorganise le régime pénitentiaire avec des règlements draconiens .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Juil 2014, 14:05



Guillaume échoue, le 4 septembre, à la Visitation, traité d'aristocrate enragé, de sangsue du peuple, de dilapidateur des finances de la nation s'étant enrichi des dépouilles des malheureux ...
Mais ce que mentionne seulement le registre d'écrou, ce sont 25 000 livres de revenus et un capital de 100 000 livres représenté par le domaine de Reynerie, à quoi est rajouté :

Militaire, chevalier de Saint-Louis; singeant les patriotes au commencement de la Révolution; depuis, reconnu aristocrate.
Etait à Paris, à l'affaire du 10 août .


De toute évidence, la justice révolutionnaire s'emmêle les pinceaux et confond le prévenu avec son frère aîné .
N'importe ! Les scellés sont apposés sur sa maison rue du Sénéchal . Elle est visitée de fond en combles, vidée de tout ce qui peut avoir un tant soit peu de valeur jusqu'aux couverts en argent .
Idem, le petit paradis de Reynerie, transformé en quartier général par le citoyen Marbot commandant le camp de la Liberté .

Madeleine Lemoine, la concubine selon les procès-verbaux de Guillaume, est incarcérée à son tour chez les chanoinesses de Saint-Sernin.

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Juil 2014, 14:30




Le 22 septembre, c'est Jean-Baptiste qui débarque à la Visitation .   Il a perdu toute sa superbe .  Il tient à peine sur ses jambes, il est quasi-aveugle, et, comme les guichetiers lui ont pris le ruban de son cadogan avec lequel il pourrait s'étrangler pour échapper à la justice, il a relevé les trois derniers cheveux de son crâne pelé avec un peigne courbe de corne grossière, coiffure à la victime ...

A son habitude, il récrimine, il braille son mécontentement, il étale sa fureur, et use tellement les nerfs de ses geôliers qu'il obtient un lit de plume, des fauteuils, une toilette d'argent massif, et tous les accessoires nécessaires pour soigner ses infirmités .

Le Roué a beau jurer ses grands dieux qu'il n'y a pas plus sincèrement attaché à la Révolution que lui, il restera là à croupir entre quatre murs !  54385210 
--- Ah ! soupire-t-il, se lever, se coucher, c'est bien monotone pour un homme accoutumé à la grande intrigue !

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Juil 2014, 10:35



Dans leur quartier, à quelques toises seulement Chon et Bitschi sont aussi incarcérées , écrouées sous les mentions :

Françoise-Claire, âgée de cinquante-neuf ans, célibataire, ayant un revenu de vingt et un mille trois cents livres et une fortune de deux cent quatre mille livres en biens, plus quelques contrats; d'un caractère suspect et immoral, ayant manifesté des sentiments inciviques dans toutes les circonstances; regrettant fort l'ancien régime .


Jeanne-Marie-Marthe, âgée de cinquante-six ans, célibataire, ayant un revenu de vingt-deux mille livres et cent-treize mille livres de propriété; d'un caractère immoral, ayant été aristocrate dans toutes les époques de la Révolution .


avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Juil 2014, 13:44



La vie s'organise en prison, mais avec le temps tout s'aggrave : les oeufs et le lait viennent à manquer, le pain de plus en plus mêlé de son et de fétus de paille devient immangeable . Il faut lutter contre le froid.
C'est cependant une consolation sans doute pour les deux frères d'un côté et les deux soeurs de l'autre de n'être pas séparés .
Jean du Barry voit se faire emprisonner aussi son ami le marquis d'Avessens-Montcalm, je ne vais pas dire avec plaisir bien sûr, mais bon ! Les hommes passent le temps en parties de cartes ...
Chon et Bitschi défont et filent des ballots de chanvre pour fabriquer de la charpie pour les hôpitaux . Il faut aussi nettoyer corridors escaliers et latrines ...  boudoi32 
Pourtant, un jour, c'est une grande joie : la découverte d'un clavecin abandonné dans le salon de la ci-devant abbesse . Ces dames peuvent faire un peu de musique et organiser des séances artistiques et littéraires . Chon compose des élégies qu'une autre compagne de captivité, Mme d'Escalonne, récite avec beaucoup de sensibilité .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Juil 2014, 15:15




Comme il ne faudrait pas non plus que les prisonniers se la coulent douce en prenant leur mal en patience, les geôliers trouvent un plaisir diabolique à briser les rêves de retour à la liberté en racontant par le menu les atrocités qui sévissent à l'extérieur .
Tantôt c'est Fabre ( leur Simon, en quelque sorte ) qui annonce les victoires républicaines, tantôt c'est le jacobin Lagassat qui leur fait la lecture de la lettre suivante du secrétaire de l'immonde Carrier:






Chon et Bitschi grelottent non seulement de froid mais, bien plus encore, de peur.

C'est ainsi que la fratrie du Barry, tout entière à l'ombre du cachot ( à l'exception d'Elie, l'honnête homme ), apprend  avec tous les détails les plus horribles l'exécution de Jeanne du Barry, cette femme exquisement voluptueuse, qui toute sa vie n'avait cessé d'être adorée, flattée, caressée, comme le méritaient sa grâce et son sourire ...

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28842
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum