La famille du Barry

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par La nuit, la neige le Jeu 22 Mai 2014, 23:01

Mme de Sabran a écrit: Cette bonne petite gagneuse avait déjà pas mal d'heures de vol
J’adore cette expression... : 
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9445
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Jeu 22 Mai 2014, 23:17




Parfois, je m'oublie ...  :
Mais bon, solidarité féminine sans doute,  cela me fait penser à Brassens :

La Complainte Des Filles De Joie -

Bien que ces vaches de bourgeois (bis)
Les appell’nt des filles de joi’ (bis)
C’est pas tous les jours qu’ell’s rigolent,
Parole, parole,
C’est pas tous les jours qu’ell’s rigolent.
Car, même avec des pieds de grue, (bis)
Fair’ les cent pas le long des rues (bis)
C’est fatiguant pour les guibolles,
Parole, parole,
C’est fatiguant pour les guibolles.
Non seulement ell’s ont des cors, (bis)
Des oeils-de-perdrix, mais encor (bis)
C’est fou ce qu’ell’s usent de grolles,
Parole, parole,
C’est fou ce qu’ell’s usent de grolles.
Y’a des clients, y’a des salauds (bis)
Qui se trempent jamais dans l’eau. (bis)
Faut pourtant qu’elles les cajolent,
Parole, parole,
Faut pourtant qu’elles les cajolent.
Qu’ell’s leur fassent la courte échell’ (bis)
Pour monter au septième ciel. (bis)
Les sous, croyez pas qu’ell’s les volent,
Parole, parole,
Les sous, croyez pas qu’ell’s les volent.
Ell’s sont méprisé’s du public, (bis)
Ell’s sont bousculé’s par les flics, (bis)
Et menacé’s de la vérole,
Parole, parole,
Et menacé’s de la vérole
Bien qu’tout’ la vie ell’s fass’nt l’amour, (bis)
Qu’ell’s se marient vingt fois par jour, (bis)
La noce est jamais pour leur fiole,
Parole, parole,
La noce est jamais pour leur fiole.
Fils de pécore et de minus, (bis)
Ris pas de la pauvre Vénus, (bis)
La pauvre vieille casserole,
Parole, parole,
La pauvre vieille casserole.
Il s’en fallait de peu, mon cher, (bis)
Que cett’ putain ne fût ta mère, (bis)
Cette putain dont tu rigoles,
Parole, parole,
Cette putain dont tu rigoles.


.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Ven 23 Mai 2014, 08:50

Mme de Sabran a écrit:

Magnifique immeuble, malgré l'escalier extérieur, merci, Cosmo !  Very Happy 

L'escalier rouge se trouve à l'intérieur de la cour de l'immeuble.  Wink 

Mme de Sabran a écrit:
J'adore la fenêtre de la quatrième photo !!!  J'imagine qu'elle est le clou d'un salon somptueux .

Sans doute. Cela étant, l'immeuble est mal orienté : plein nord, avec un énorme bâtiment en brique rouge genre PTT en vis-à-vis.  What a Face 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Ven 23 Mai 2014, 08:54

Mme de Sabran a écrit:
 sa fille, Jeanne ...  issue d'un premier mariage avec un sieur Jean-Jacques Gomard de Vaubernier .
.

... J'ai lu que la mère de Jeanne était couturière et que son père était un moine du couvent de Picpus à Paris (frère Ange).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Ven 23 Mai 2014, 08:54




Malgré ses scrupules et ses réticences Mme du Barry mère, qui refuse obstinément de monter à Paris pour les noces,  accepte de se laisser mener à Toulouse par Jean-Baptiste, dès le lendemain 15 juillet, pour signer chez le notaire royal maître Sans une procuration à un mandataire qui la représentera là-bas : André-Marie Gruel, négociant à Paris, demeurant rue du Roule, paroisse de Saint-Germain l'Auxerrois.
Elle exige d'abord que soit mentionnée une bénédiction nuptiale suivant toutes les règles canoniques de notre Saint Mère l'Eglise catholique, apostolique et romaine, et  précise ensuite entendre ne rien donner à son fils à l'occasion dudit mariage .

( Procuration retenue par Me Sans, notaire à Toulouse, place Rouaix .  Texte publié dans les Curiosités sur le règne de Louis XIII, Louis XIV, et Louis XV, par A. Le Roi. )

Dès le 16 juillet, Jean-Baptiste enfourne le futur marié, Chon et Bitschi dans une berline et, fouette cocher, emmène toute la smala du Barry à la capitale .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Ven 23 Mai 2014, 08:56

Mme de Sabran a écrit:


Un nouveau soleil se lève sur Versailles, insinuait-on finement ...

Hum ! Attendez d'abord qu'il se couche !  répondait le Roué .

 Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 

  : 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Ven 23 Mai 2014, 08:57

Cosmo a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
 sa fille, Jeanne ...  issue d'un premier mariage avec un sieur Jean-Jacques Gomard de Vaubernier .
.

... J'ai lu que la mère de Jeanne était couturière et que son père était un moine du couvent de Picpus à Paris (frère Ange).


C'est bien le même : frère Ange de son nom de baptême Jean-Jacques Gomard de Vaubernier.
Mais il n'est pas certain qu'il soit le père de la petite .   

.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Ven 23 Mai 2014, 09:00

Mme de Sabran a écrit:
depuis des années cette fieffée crapule de Jean du Barry exerce le triste état de maquereau et fournit en filles les grands seigneurs vicieux .  Ils ne manquent pas !  boudoi29  boudoi29  boudoi29 

Il a cru commencer sa carrière de proxénète en beauté en refilant au roi une demoiselle Dorothée, fille d'un porteur d'eau de Strasbourg. La jeune personne était très belle, mais poivrée : Lebel mit illico presto ses prétentions en déroute .
Ensuite c'est une fille Martin, une pensionnaire de la Gourdan, que du Barry livre au maréchal de Richelieu .
.

On remarquera, d'ailleurs, que l'hôtel particulier où Jean du Barry logeait à Paris (au n°2 de la rue de la Jussienne) est à moins de 5 minutes à pied de l'hôtel de la Gourdan, rue Saint-Sauveur (les deux hôtels se situent dans l'actuel quartier piéton Montorgueil).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Ven 23 Mai 2014, 09:02



Il avait son fonds de commerce à portée de main .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Ven 23 Mai 2014, 09:06

Mme de Sabran a écrit:
En 1763, du Barry déménage au 28 rue Neuve-Saint-Eustache dans l'hôtel du financier Certain .  
.

La rue Neuve Saint-Eustache se situait entre l'actuelle rue Montmartre et l'actuelle rue des Petits-Carreaux (quartier Montorgueil). Décidément, c'était le quartier de prédilection de Jean du Barry. Mme Vigée-Lebrun ne vivait pas très loin non plus (rue de Cléry).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Ven 23 Mai 2014, 09:13

Mme de Sabran a écrit:
Cette bonne petite gagneuse avait déjà pas mal d'heures de vol et une solide expérience .  
 :  :  : 

A noter que, selon sa biographe (J. de Huas je crois), Jeanne aurait commencé comme vendeuse d'étoffes et de rubans dans des magasins de mode... au XVIIIème siècle, ce genre d'emploi était souvent occupé par des jeunes filles célibataires, "assez open" pour reprendre une expression de Madame Adélaïde.  Hop!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Ven 23 Mai 2014, 09:30

Cosmo a écrit:La rue Neuve Saint-Eustache se situait entre l'actuelle rue Montmartre et l'actuelle rue des Petits-Carreaux (quartier Montorgueil). Décidément, c'était le quartier de prédilection de Jean du Barry. Mme Vigée-Lebrun ne vivait pas très loin non plus (rue de Cléry).
(...)
A noter que, selon sa biographe (J. de Huas je crois), Jeanne aurait commencé comme vendeuse d'étoffes et de rubans dans des magasins de mode...
Un quartier fort connu pour ses merceries (une en particulier  : ) ... mon école , ESMOD, est d'ailleurs implantée aussi dans la rue de Cléry ... la boucle est bouclée  : 

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Ven 23 Mai 2014, 10:05

Cosmo a écrit:

La rue Neuve Saint-Eustache se situait entre l'actuelle rue Montmartre et l'actuelle rue des Petits-Carreaux (quartier Montorgueil). Décidément, c'était le quartier de prédilection de Jean du Barry. Mme Vigée-Lebrun ne vivait pas très loin non plus (rue de Cléry).

Oui, mais le voilà qui déménage encore puisque c'est rue Neuve-des-Petits-Champs que nous retrouvons Guillaume, le 23 juillet  ( voyez comme l'affaire est rondement menée ) qui attend sa fiancée ( hum ! ) pour signer le contrat de mariage préparé par maîtres Garnier-Deschênes et Lepot d'Auteuil.
Il est entouré de Chon, Bitschi, Anne Bécu rayonnante flanquée de Nicolas Rançon revenu du Maine pour l'événement, le sieur Gruel, tout ce monde-là sur son 31 , bien sûr.   Very Happy 

Tiens,  mais je ne vois pas Lolo ?!!   Vous savez bien, Adolphe !  ... le fils de Jean du Barry, galant officier qui se donne du vicomte, grandi loin de sa digne mère, cajolé successivement par le défilé incessant des maîtresses de son père, et aujourd'hui l'objet de toutes les attentions de Jeanne Bécu .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Ven 23 Mai 2014, 14:28




Jeanne arrive enfin, aussi belle que nous la savons, avec ce chignon lâche dont elle lance la mode, à peine retenu par un greluchon de diamants et qui figure voluptueusement la chevelure prête à crouler d'une femme qui se renverse .
Jeanne si belle que Voltaire, chaviré, dira d'elle :

L'original était fait pour les dieux !

Gageons que Guillaume est absolument liquéfié d'admiration !      ...
Mais il connait les conditions, les clauses expresses qu'il a acceptées de son mariage bidon : il sait qu'il fera tintin.
 Il y est résigné .   Il ne paraîtra pas à Versailles où sa vue pourrait offenser le roi.  

En même temps, j'ai envie de dire : c'est le jeu, ma pauvre Lucette !   boudoi32 





avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Ven 23 Mai 2014, 15:59




La très légitime Mme du Barry put suivre la cour sans faire tache . Puis, le 17 août, voici que mourait Le Bel qui avait tout manigancé du côté du roi. Une quinzaine plus tard avait lieu la cérémonie religieuse formellement prescrite par la vieille Mme du Barry . Elle se fit à grand renfort de faux en écritures .
En effet, il fallait faire de Jeanne Bécu une demoiselle de Vaubernier, d'Anne Bécu une épouse en bonne et due forme du chimérique Jean-Jacques Gomard de Vaubernier, et puis, pfffffuit ! par un acte de décès plus vrai que nature supprimer ce dernier .
Il fallait falsifier les signatures des curés qui auraient, et d'une, unis Anne Bécu à Gomard de Vaubernier, et de deux, donné l'extrême onction et enterré ledit Gomard ...
La cerise sur le gâteau : on avait ressuscité Fabien Bécu, le père d'Anne, mort en 1745, pour le faire assister au trépas de son gendre arbitrairement déclaré en 1749 !  Smileàè-è\': 

Enfin bref, n'importe quoi ! Fallait-il se croire, mieux ! se savoir intouchables !   

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Mai 2014, 16:18



Dans tout cela, j'ai planté là nos du Barry , en pleine cérémonie de mariage !  Smileàè-è\': 
J'y retourne immédiatement .  

Stupeur ! Qui vois-je dans l'assemblée ? un ecclésiastique à face rabelaisienne et souriante, Jean-Baptiste Gomard, prêtre, aumônier du Roi, l'ancien frère Ange sécularisé ! Il avait obtenu des Rançon de les représenter à la célébration du mariage scandaleux de sa fille, il apportait leur procuration. Il signa gravement en qualité à la sacristie . N'était-ce point le dernier trait, qui aurait manqué à ce tableau cynique, où tout ce qui est digne de respect fut sordidement bafoué, que l'assistance de ce moine infidèle à ses serments, de ce père indigne, semblant autoriser de la sainteté de sa robe et de la gravité de son ministère cette parodie de sacrement ?

( Armand Praviel : Monsieur du Barry et sa famille )

Ce triste personnage mourut à l'hospice de Bicêtre en nivôse An XII, à l'âge de quatre-vingt neuf ans. On retrouve encore sa trace dans les procès que s'intentèrent ses descendants . ( cf. Gazette des Tribunaux du 5 décembre 1828. Recueil général de Sirey, 1832 )

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Lucius le Sam 31 Mai 2014, 17:30

Quel carnaval !
avatar
Lucius

Messages : 6745
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 11:56




Après cette farce de cérémonie matrimoniale, Guillaume, qui sait fort bien qu'il n'y a joué que les utilités, s'éclipse prestement comme prévu .  Chon et Bitschi, au contraire, phagocytent aussitôt cette belle-soeur inespérée pour prendre pied à Versailles .
Elles emménagent au château dans des appartements faisant suite à celui de la comtesse du Barry.
Leurs manières provinciales et leur accent teinté de gascon prêtaient à la raillerie, mais personne ne se serait avisé de critiquer les demoiselles de Lévignac en présence du roi !


avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 12:13




Françoise-Claire du Barry, dite Chon .   


avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 12:31



Graille a écrit  What a Face , à la Conciergerie,
Lun 2 Aoû 2010 - 15:44

J'ouvre un nouveau sujet pour vous montrer l'appartement qu'occupait de 1768 à 1774 Mademoiselle Chon du Barry , belle-sœur de la comtesse du Barry .

Petit mais confortable , lumineux et idéalement situé ( il donne sur la cour royale et autrefois sur la petite cour du roi , aujourd'hui escalier Louis-Philippe) , ces lieux sont au-delà de la bibliothèque et de l'antichambre aux porcelaines de la comtesse .

Sous Louis XVI cet agréable appartement fut concédé au comte de Maurepas qui y logea avec son épouse .

C'est sous cette appellation d' " appartement du comte de Maurepas " que l'on peut le visiter de nos jours , visite généralement couplée avec celle de l'appartement de la comtesse du Barry .

L'appartement de Melle Chon du Barry -2ème étage .

La bibliothèque de la comtesse permet de vous situer sur le plan ( disparu depuis )  plus élargi .

Cet appartement comportait:
 une Première antichambre  
une Seconde antichambre  avec une très belle cheminée de marbre de brèche violet et blanc , et des chaises et l'écran aux marques du Garde-Meuble royal .
un Grand cabinet  avec une cheminée de marbre griotte , sièges aux marques du Garde-Meuble royal , et boiseries blanches sur fond anis .
On distingue aussi une table à plateau central de Weisweiler , et deux bureaux à cylindre en acajou dont l'un , à côté de la cheminée , est d'une grande richesse .
Superbe commode de Benneman , fournisseur officiel du Garde-Meuble royal , et céladons de Chine montés en bronzes dorés de Gouthière .
une Chambre avec son alcôve du lit .  Ici les boiseries sont blanches sur fond crème .

Sur le plan , on ( ne ) peut ( rien ) voir ( mais imaginer ) : un couloir et des espaces secondaires longeant la chambre , derrière l'alcôve : ce sont des garde-robes , dont les petites fenêtres ouvraient sur la petite cour du roi , remplacée depuis 1837 par l'escalier Louis-Philippe et sa verrière .

Garde-robe ( derrière la chambre D2 à droite , le long de l'alcôve ) ( sert de réserve de meubles -ne se visite pas ) :
Le mur de droite est la cloison de l'alcôve du lit .

Moi :

Tout cet espace rien que pour Chon !!!
Bien sûr tel n'était pas le prénom de baptême de Françoise-Claire du Barry .
Peu gâtée par la nature, petite, boiteuse, et d'une figure peu intéressante, d'une tournure ridicule, Chon était fort intelligente et amusait le Roi . Elle était, avec Sa Majesté, sur un pied de familiarité plutôt choquant .
Chon vécut à la Cour dans ce modeste mais bel appartement ( alors que des nobles de haute lignée devaient se contenter de galetas insalubres ) , amusait Louis XV et vécut jusqu'en 1793  paisiblement à Louveciennes .

Reinette :

Ouf je suis rassurée que ce soit un surnom car depuis le début du sujet je me disais,"Pauvre femme, c'est vraiment vilain un tel nom!".

C'est donc la soeur du proxénète ?
Comment a-t-elle pu s'en sortir pendant la Terreur ? Parce qu'un de ses frères (le mari fantoche, encore un autre de la cuvée  :  ?) ,resté à Toulouse s'y est fait guillotiné. J'ai des relations, hélas perdues de vue, de mes études qui ont consacré des mémoires sur les collections des Du Barry de la région toulousaine. Un de leurs parcs de châteaux était le parc de ma fac.

La nuit, la neige :

   Juste une chose encore, Mme de Sabran : il est de qui ce portrait ?

Moi:
Je l'ignore : il n'y a aucune précision, hélas, sur l'artiste qui a immortalisé Chon ! Désolée ..   Hop! 

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 15:55




Autant Bitschi est incolore et effacée, autant Chon commence à brasser l'air, à intriguer, à se mêler de tout et prendre en main la direction de la maison de sa belle-soeur, se rendant par là même indispensable .
Tiens, cela me rappelle la comtesse Diane et Yolande !  Wink  Pas vous ?
Voisines à Versailles, Chon et Jeanne s'écrivent de petits billets de chambre à chambre.
( aujourd'hui, ce seraient des emails, chacune sur son ordi !  :  )

Un jour, voilà que Jeanne brise un verre en cristal de roche que Chon lui avait offert . Elle saisit sa plume d'oie et se fend d'un petit mot si dramatique et grandiloquent qu'il passa de mains en mains et amusa follement toute la société habituelle de ces dames . Louis XV voulut le voir : même franc succès ! Il envoya le lendemain un gobelet d'or à sa maîtresse que Jeanne offrit généreusement à Chon.

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 20:25

Installée dans ses meubles, à Versailles, dans l'intimité du roi, Chon ne se sent plus de joie et croit que tout peut arriver: elle rêve mariage!  Elle a été, avec l'homme de lettres La Beaumelle, non pas du dernier bien mais du pénultième (  : : : ) et obtient son retour de l'exil auquel l'avait condamné Mme de Pompadour .



 Si elle y croyait, Chon doit déchanter et jette son dévolu sur  Joseph-Honoré de Vares, marquis de Fauga, un compatriote toulousain.
Ce n'est pas encore le bon !   Et allez hop ! le comte de Nucé sera-t-il plus coopérant ? Non plus !
D'autres succédèrent à ces galants,  la vieille fille fit les yeux doux au chancelier de Maupéou lui-même, dit-on, au grand dam de Louis XV .  Chon osait braver le roi !
Mais de mariage,  toujours point !

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Lun 02 Juin 2014, 22:33

Mme de Sabran a écrit:


Françoise-Claire du Barry, dite Chon .     


... ou la Bossue ! (?  Hop! )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Invité le Lun 02 Juin 2014, 22:41

Mme de Sabran a écrit:
Peu gâtée par la nature, petite, boiteuse, et d'une figure peu intéressante, d'une tournure ridicule, Chon était fort intelligente et amusait le Roi . Elle était, avec Sa Majesté, sur un pied de familiarité plutôt choquant .
Chon vécut à la Cour dans ce modeste mais bel appartement ( alors que des nobles de haute lignée devaient se contenter de galetas insalubres ) , amusait Louis XV et vécut jusqu'en 1793  paisiblement à Louveciennes .
.

... Décidément, Louis XV aimait vivre comme un particulier... et entouré de femmes, pour le chouchouter!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Mr de Talaru le Mar 03 Juin 2014, 12:05

Eleonore a écrit:

Graille a écrit   What a Face   , à la Conciergerie,

 Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy Very Happy 

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2248
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 58
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: La famille du Barry

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 12 Précédent  1, 2, 3, ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum