Palloy, le démolisseur de la Bastille

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Mai 2014, 10:44

Cosmo a écrit:
Kiki a écrit:
On se demande vaguement si l'on est à la Bastille ou au Club Med .....   scratch  scratch  scratch 
.

Salut Kiki !  :4869:  : 


...  : 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Invité le Sam 31 Mai 2014, 10:46

Mme de Sabran a écrit:
Cosmo a écrit: vraiment un cul de basse-fosse pourri.  What a Face .

Le terme seul fait froid dans le dos ...   brrrrrr !

Oui.  What a Face Il ne fallait pas être claustro.

Les oubliettes sont des cachots souterrains installés dans les châteaux et les forteresses du Moyen Âge dans lesquels étaient précipités les prisonniers condamnés à y être « oubliés », c'est-à-dire enfermés à perpétuité.

Le cul de basse-fosse est un cachot souterrain, creusé dans la basse-fosse même.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Oubliette

Voici les oubliettes de la Bastille (je doute qu'elles étaient encore usitées sous Louis XVI) :



Et les oubliettes de château de Pierrefonds :




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Invité le Sam 31 Mai 2014, 10:49

Mme de Sabran a écrit:
Cosmo a écrit:
Kiki a écrit:
On se demande vaguement si l'on est à la Bastille ou au Club Med .....   scratch  scratch  scratch 
.

Salut Kiki !  :4869:  : 


...   : 

      

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Mai 2014, 11:00


La nuit, la neige a écrit
:

Vous disiez :     La Bastille avait une sorte de succursale, le Donjon de Vincennes, que l'on ferma purement et simplement , en février 1784, faute de prisonniers ....

C'est là que Sade croisera un autre célèbre prisonnier, son cousin éloigné : Mirabeau.
C'est depuis ce donjon, et dans des conditions de détention très difficiles, que ce dernier écrira notamment son Des lettres de cachet et des prisons d'Etat, qui fit grand bruit lors de sa publication.

Il faut juger l'accusé dans les formes les plus régulières, il faut que son emprisonnement soit légal, que sa détention le soit aussi ; il faut que l'accusé soit conseillé, soutenu, défendu, instruit de tout ce qui peut contribuer à sa justification.
L'indépendance des juges dans l'administration est aussi nécessaire que leur liberté pour garantir la liberté, l'honneur et la vie des citoyens.
Je sais, et je l'ai dit formellement, que la loi pour être juste, légitime, obligatoire, doit avoir un consentement libre et général.
Dans l'Etat où les citoyens ne participent point au pouvoir de la législation par la désignation d'un corps de représentants librement élus par la plus grande partie de la Nation et sujet au contrôle de leurs constituants, il n'y a pas, il ne saurait y avoir, de libertés publiques.


Et à sa chère Sophie, sa célèbre phrase :

Je suis né gentilhomme dans un pays esclave, c'est à dire que je suis né esclave des esclaves, mais je sais qu'il y a des chemins éternellement et infailliblement ouverts à la liberté (...) tout sans exception est permis à l'homme pour rompre ses chaînes !


Moi :

Sade et Mirabeau étaient cousins à la mode de Bretagne ? Tiens donc ! Si je l'ai su, je l'avais oublié . Et ils ont séjourné en même temps au Donjon de Vincennes, dites-vous ?

Des lettres de cachet et des prisons d'Etat
fut écrit dans un furieux élan d'indignation : c'est son propre père qui se débarrassait ainsi, sans vergogne aucune et presque à longueur de temps, de Mirabeau, fils trop brillant qui lui faisait de l'ombre !

La phrase à Sophie est très belle !   Very Happy 
Tout sans exception est permis à l'homme pour rompre ses chaînes ...... tout ou presque ......

La nuit, la neige :

Oh ! et pas seulement : le fils, la mère, la fille !! Quelle famille ! Prisons ou couvents : il les pourchassait.
Il faut dire que les chiens ne faisant pas de chat, lui même avait séjourné un temps à Vincennes.  Wink 

Moi :

Vous devriez nous ouvrir un sujet Mirabeau, cher ami !

La nuit, la neige :

C'est déjà fait non ?
J'sais plus.   boudoi32 

Majesté :

Eh que oui !
C'est ici  : biiiiiiiiiiiiiiiiip !

Bien à vous.


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Mai 2014, 11:15

Cosmo a écrit:

Oui.  What a Face Il ne fallait pas être claustro.

Les oubliettes sont des cachots souterrains installés dans les châteaux et les forteresses du Moyen Âge dans lesquels étaient précipités les prisonniers condamnés à y être « oubliés », c'est-à-dire enfermés à perpétuité.


... enterré vivant . Quelle épouvante !

.

Je reviens à la Bastille toujours en cours de démolition . Le chantier avance avec la plus grande promptitude . Palloy est même obligé de refouler les ouvriers qui viennent encore se faire embaucher .
La foule des visiteurs se presse toujours . Certains, comme messieurs de Mirabeau, Beaumarchais ou le marquis de Lusignan tiennent à jeter eux-mêmes une pierre du haut des tours dans les fossés, geste tellement symbolique !

La paye des ouvriers a lieu tous les dimanches . Le tronc de solidarité réservé aux générosités des visiteurs a été forcé et dévalisé malgré la surveillance . Les ouvriers se sont battus . Ils ont menacé leurs chefs . Il y a là des provocations qui doivent venir d'aristocrates déguisés
, écrit Palloy, le 30 juillet .

Il demande à être inscrit sur la liste des Vainqueurs de la Bastille. Il en recevra le brevet le 23 juin 90.

Si Paroy n'invente pas encore la petite Bastille que l'on retourne pour qu'il neige sur elle, Romi le présente tout de même comme le père de la publicité, l'ancêtre des public-relations qui, en inventant le petit souvenir de Paris , est le grand précurseur des fabricants de Tour Eiffel-encriers ou d'Arc de Triomphe-bonbonnières .
Il fait commerce de souvenirs de la Bastille . Cela va de la pierre basique assortie de son certificat d'authenticité, comme ceci :



.... à de menus objets comme des bagues ou des pendentifs en pierre de la Bastille, ou encore ce grenadier en cailloux de la forteresse ( voisinant ici avec son ruban de Vainqueur de la Bastille ) :




Mais le fin du fin, le must du must, c'est une petite Bastille sculptée dans une de ses pierres . Palloy fait un véritable tabac !





Elle est portée en triomphe par des Sans-culottes :




...... présentée victorieusement dans les clubs :





Palloy inonde Paris, la France, et la Navarre de ses petites Bastilles . Il écrira, des années plus tard, à Charles X :

J'eus la pensée, Sire, de soutenir le principe de la Révolution et, à cet effet, de partager et de répandre les dépouilles de la Bastille sur la surface du globe ...


C'est que, dit Romi, il gère les affaires de la Bastille comme s'il avait l'intention d'en tirer profit, alors qu'il ne recherche qu'une place dans l'histoire .

Ce n'est pas exactement l'avis de Tulard, Fayard et Fierro : .... cet entrepreneur de travaux publics s'est fait attribuer la démolition de la Bastille et batit une jolie fortune en utilisant ses pierres comme souvenirs sous forme de bustes des héros du jour et de forteresses en miniature .
Se faisant appeler le " Patriote Palloy ", il s'insinue partout où l'on peut prendre de l'argent et finit par être accusé de concussion en 1794.
Acquitté, il se retire à Sceaux, mais continue à se ridiculiser jusqu'à la fin de son existence par ses envois de projets et de mémoires ridicules et par des hommages en vers et en prose ...


.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Mai 2014, 15:00




Les ouvriers de Palloy travaillent d'arrache-pied !  :n,,;::::!!!: 
Cette gravure illustre bien l'effervescence qui règne sur le chantier :





Palloy note, le 21 janvier 1791 :

Le patriote Dusaulx
( encore un !  Wink  ) m'a composé une épitaphe . Il dit que mon tombeau devra, un jour, représenter une Bastille démolie sur laquelle les passants liront :

CI-GIT
PALLOY
QUI,
JEUNE ENCORE,
L'ASSIEGEA,
LA DEMOLIT,
ET
DISPERSA
LES MEMBRES
DE
CE MONSTRE INFERNAL
SUR
LA SURFACE DU GLOBE ....


Belle et édifiante épitaphe ! Entre Patriotes , n'est-ce pas, on se comprend !

Monsieur de Talaru :

Ce n'est pas Palloy qui construisit le mur d'enceinte du Temple?

Toutes les pierres de la Bastille ne furent pas converties en "Bastillette". une grande partie des pierres sont celles du pont de la Concorde menant à l'assemblée nationale.

Moi :

Oui, oui, nombre de pierres de la forteresse ont été recyclées ! Tu penses ! Je vais en trouver le détail, puisque Palloy note tout avec constance . Je te dis cela tout de suite, mon petit François !

Je parcours, je parcours ..... Pour l'instant, Palloy ne dit à peu rien, et même carrément rien, de l'endroit d'évacuation des matériaux et de leur éventuel recyclage ! Quand il parle pierres, c'est au sujet de ses Bastillettes ( comme tu dis joliment , François  Very Happy  ) . C'est tout ce qui l'intéresse . Il est intarissable ! ses Bastilles en miniature deviennent le centre de sa vie .
Mais il donne libre cours à son imagination :

Dans les petits morceaux de pierre provenant des cachots, j'ai eu l'idée de faire creuser des encriers . J'en ai offert quelques uns aux chefs de travaux et un grand à Dusaulx, qui écrit souvent .
On en fait également des presse-papiers ou des bonbonnières .......



Ah, tout de même !
Il note, le 4 octobre 1790 :

J'ai été, ce jour, le principal adjudicataire des matériaux provenant de la démolition de la Bastille.
Je vais pouvoir poursuivre en plus grand, dans la cour de ma propriété de la rue des Fossés-Saint-Bernard, l'exploitation patriotique  des débris de la citadelle de la Tyrannie .


Hou la la ..... Il commence à me fatiguer, cestuy-là, avec son patriotisme à la noix !!!!!!!  boudoi29 


....... dans son jardin :

avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Mai 2014, 15:24




Des pierres vont être vendues à des particuliers, histoire d'éponger un peu le coût exorbitant de la démolition !   

Palloy note, le 6 octobre 1790 :






Avec les pierres de la forteresse
, écrit Palloy le 16 octobre 90, on a construit des postes pour la Garde Nationale, au boulevard du Temple, à Saint-Louis-la-Culture, à Sainte-Opportune, au boulevard de l'Opéra ...

Palloy fourmille de ces projets que Tulard, Fayard et Fierro jugent ridicules ( et, franchement, c'est un euphémisme !  :  ) , comme par exemple une pyramide en pierres de la Bastille dans la ville où est mort le jeune Desilles ( ??? ), dont chacun des 83 départements recevra l'image, et puis un monument dans la cathédrale de Nancy, un autre, en plein air, avec une longue épitaphe patriotique .......

Il fait graver une plaque au nom de Rousseau au coin de la rue de la Plâtrière .

Il offre à notre Chou d'Amour un jeu de dominos taillé dans le marbre de la cheminée de feu M. de Launay , ainsi qu'un portrait du Roi gravé, lui, sur la pierre de l'hôtel de la Bastille ....

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Sam 31 Mai 2014, 15:36



21 juin 1791.

Au matin.

Gorsas m'a fait prévenir que cette nuit le roi a été enlevé, on sait qu'il est parti vers l'Est . ( ..... )
J'ai aussitôt conçu le dessein de me dévouer moi-même pour courir après la famille royale.



Invité :

Courir après la famille royale? Pour l'arrêter ou pour l'aider?

Moi  ( enfin lui, Palloy    ) :

Je me joins au citoyen Bodan, qui est envoyé par l'Assemblée Nationale à la poursuite des fuyards ( ... ) . Si j'ai la chance de rattraper le roi, mon prestige sera plus grand encore ......

23 juin.

Dans la soirée .

Je suis épuisé par ce voyage, mais content d'avoir réussi, malgré les embûches, à donner à la Nation une preuve nouvelle de mon patriotisme en participant à l'arrestation du roi ...


Invité
:

Ah ok, ça répond à ma question.  40544810 

Palloy :

30 juin 1791.

J'ai reçu ce jour un message du Grand Orient :
"Jamais les fastes de la Maçonnerie ne furent marqués par une époque plus mémorable. Jamais notre société ne put se promettre d'obtenir plus de lustre et de consistance qu'au moment où elle a concouru à faire rendre à l'homme ses droits usurpés, ceux qu'il tenait de la nature : l'Egalité .


( Journal de raison du patriote Palloy )


Moi :

Palloy ne manque pas , en retour, de gratifier la maçonnerie de ses singeries patriotiques :



avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 16:38




Impressions de Palloy sur l'exhibition de la tête de Mme de Lamballe :





Leur gaieté fait plaisir à voir
...   pale 


.


En mars dernier, écrit Palloy, on a baptisé une petite citoyenne ( tenez-vous bien ! ) Pétion-Nationale-Pique . ( !!! )
Pauvre gosse, on n'a pas idée !  

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 16:46




En fait, un rien le fait rire, ce joyeux drille de Palloy !  boudoi32 

Ecoutez ça !





Ils font des farces à l'Autrichienne qui se sauve effrayée !
 Shocked 

SALOPARD !!!!!!!!  :::!!!ùùù^^^^: 

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Invité le Lun 02 Juin 2014, 19:08

Quel gros c... !!!  :àç_èè--è:
Marie-Antoinette a déjà subi nombre de frayeurs, elle ne sait pas ce qui l'attend et quelques jours avant elle a su l'horrible sort de la princesse de Lamballe.  Smileàè-è\': 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 19:25

Reinette a écrit:Quel gros c... !!!  :àç_èè--è:

Hein, crois-tu !


11 septembre 1792 .

La patrie est en danger ! Je quitte tout ce que j'ai de plus cher ! ...
Je pars aux frontières comme capitaine-commandant la première compagnie du bataillon républicain section du Jardin des Plantes .


C'est ça ! du balai !!!!!!!


18 septembre .

A Dormans, j'ai refusé la chambre où a couché le parjure Capet à son retour de Varennes . L'aubergiste est un royaliste dont je me suis méfié . J'ai préféré demander l'hospitalité au citoyen maire .


20 janvier 1793.

Le tyran condamné par le peuple va payer sa dette au peuple !
Le pamphlet du sieur Romeau intitulé " La tête ou l'oreille " me donne une idée . L'auteur de ce factum propose de remplacer les fêtes antirépublicaines par le 14 juillet et le 10 août . On mangerait en famille une Bastille en pâtisserie le 14 juillet , et un dindon farci le 10 août pour représenter l'imbécile parjure .
Ensuite, il ajoute que le jour de la mort de Louis XVI, le tyran pourra chaque année être caractérisé par la tête ou l'oreille de cochon que chaque père de famille ne manquerait point de mettre sur la table en mémoire du jour heureux ...


etc ... etc .........

C'est ce même triste individu qui, dans quelques années, lèchera servilement et sans vergogne les bottes de Louis XVIII puis de Charles X .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 19:43



Madame de Chimay a écrit

Jeu 17 Mar 2011 - 13:46


Les lettres de cachet : Une légende noire
de
Claude Quétel
Librairie Académique Perrin (10 février 2011), 376 p : 22 euros

Résumé Amazone

"De par le Roy, nous mandons et ordonnons que... ", ainsi commençaient les milliers de lettres de cachet qui, aux XVIIe et XVIIIe siècles, signifiaient la volonté du souverain, condamnant à l'exil ou à l'emprisonnement. Leur efficacité et leur discrétion expliquent leur usage intensif, du fait du prince d'abord - de l'arrestation de Fouquet à la chasse aux " mauvais livres " -, mais aussi, de plus en plus souvent, à l'initiative des familles contre un des leurs, dont la mauvaise conduite, la tentation de mésalliance ou la folie risquaient de déshonorer le nom. L'auteur nous entraîne à la découverte du monde de la correction et des peines au sein des cinq cents maisons de force du royaume : libertins anonymes, bandits et déserteurs y côtoient des prisonniers célèbres tels que le Masque de fer, Latude ou Mirabeau. A rebours de sa légende noire, la pratique de la lettre de cachet était intégrée et réclamée par la population. Ainsi Voltaire lui-même, grand pourfendeur de l'arbitraire royal, en réclamait une contre sa voisine trop bruyante à son goût ! Ce livre original et fourmillant d'anecdotes fait tomber bien des mythes sur la police, l'embastillement et l'exercice même du pouvoir sous l'Ancien Régime
."
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 19:44




Madame de Chimay a écrit
:
Jeu 22 Mar 2012 - 13:37


Voici un nouveau livre !

Démolir la Bastille
de
Héloïse Bocher
Vendémaire , 11 avril 2012, 224 p : 18,50 euros

Résumé Amazone

Tout le monde sait ce qui s'est passé place de la Bastille le 14 juillet 1789 : une forteresse mal protégée prise d'assaut, des cachots ouverts par la foule et quasiment vides, un gouverneur mis à mort, dont la tête sera promenée par les rues au bout d'une pique... Un symbole de l'Ancien Régime, de sa justice d'exception et de ses pratiques les plus arbitraires, venait de tomber.
Mais il n'a pas suffi de prendre la Bastille. Il a aussi fallu, durant deux longues années, la démolir, au fil d'un chantier qui a mobilisé, en plein coeur de la capitale, un millier d'ouvriers attachés à la destruction des murs et des tours : monceaux de décombres entassés, trafics en tout genre, accidents, rixes, émeutes, querelles de voisinage ont émaillé le quotidien de cette ruche.
Il a fallu ensuite, entre poétique des ruines chère aux préromantiques et culte révolutionnaire de la fête collective, consacrer ce haut lieu de la sociabilité parisienne, où se croisaient, de nuit comme de jour, personnalités et anonymes, au cours de visites guidées, de bals et de cérémonies officielles qui entretiennent le souvenir de ce moment fondateur.
Il a fallu enfin édifier un véritable lieu de mémoire, dans une entreprise de communication sans précédent, où l'entrepreneur en chef, Palloy, diffusant largement statuettes commémoratives, moellons gravés et médailles, a contribué à assurer sa propre gloire en même temps que celle de l'événement, érigé, du même coup, au rang de mythe national.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 19:46




Madame de Chimay a écrit
:
Dim 24 Fév 2013 - 12:27


Voici un curieux livre !

L'EPHEMERE RESURRECTION DE LA BASTILLE de
Thierry Van de leur
THIERRY VAN DE LEUR (28 septembre 2012) , 176 p : 21,40 euros

Résumé Amazone

Au lendemain de la Révolution Française,des centaines d'ouvriers démolissent la Bastille, dérangeant symbole de la tyrannie monarchique.Pourtant, un siècle plus tard, elle s'élevait de nouveau fièrement dans un autre endroit de la Capitale, par la volonté d'un riche industriel de Saône et Loire: Jean-Marie Perrusson !Ce fait historique, ignoré de tous,fut malheureusement occulté par la Tour Eiffel, super star de l'Exposition Universelle de 1889.L'auteur, aidé par de nombreux documents historiques retrouvés miraculeusement en 1960 par le montchaninois Fernand Pigeat, raconte en exclusivité, l'histoire de cette éphémère reconstruction,dévoilant enfin le véritable visagede la Bastille, plus réel que n'importe quels tableaux ou gravures présentés dans nos livres d'histoire
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Lun 02 Juin 2014, 19:48



Ah ! les références bibliographiques de notre chère Princesse !  Hop! 
Elles me manquent ...
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Invité le Lun 02 Juin 2014, 19:49




Non mais vraiment ! Je confirme le mot écrit plus haut.  Smileàè-è\':

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Juin 2014, 14:56




J'ai écrit , à la Conciergerie,
le Lun 29 Avr 2013 - 10:32


Reprenons ici la polémique sur le Livre de raison du patriote Palloy commencée dans le sujet des 14, 15, 16 juillet 1789 qui est revenu opportunément tourner au Portail, hier, sous l'impulsion de notre ami Calonne .
Je dis opportunément parce que, justement, j'ai passé ma journée de vendredi à la Bibliothèque Historique de la Ville de Paris, sise dans l'hôtel Lamoignon, à l'angle de la rue Pavée et de la rue des Francs-Bourgeois, à compulser les archives de leur fonds Palloy.

Je les avais contactés par email la semaine précédente; ils ont eu la gentillesse de rassembler le tout pour moi. J'étais excitée comme une puce et ravie . Je ne me suis même pas interrompue pour grignoter quoi que ce soit .

Pour mémoire, je rappelle que Palloy, dans son Livre de raison, présenté par Romi, affirme :

13 Juillet 1789 à 10h du soir.
Ce matin , à 11 h , j'ai assisté à la grande réunion des Frères dans l'église Saint Antoine. C'est Dufour , officier du Grand Orient , qui présida avec un député de la loge "modération "de l'Orient de Paris.
Nous y avons décidé qu'une insurrection populaire commencera dans le faubourg Saint Antoine. Ils espèrent tous en faire une vraie Révolution. On verra bien !
Nos frères La Fayette , Sieyès , Mounier, Le Chapelier lancent en même temps un manifeste par lequel les Conseillers du Roi vont être responsables de l'ensemble des événements.
En distribuant quelque argent à des coquins bien armés , on arrivera peut-être à une Révolution. Les fonds ne manquent point ! Le frère Marquis de La Salle me promet de me mettre au courant, il prétend que je dois me tenir prêt avec des ouvriers pour aller démolir la Bastille, la démolition de cette forteresse étant un voeu du peuple qu'ils encouragent.


Depuis si longtemps que je l'attends ce sacré chantier ! Le frère Thuriot de La Rozière, de la loge " Les Amis Réunis", m'a assuré de son concours, de même que le frère Santerre , du " Contrat Social".
(...) J'ai déclaré que j'étais décidé à lutter contre cette forteresse où Sartines m'a fait emprisonner , pour avoir craché à la figure d'un de ses valets."


Evidemment, un tel scoop m'avait absolument scotchée, d'autant plus je l'avoue (  Embarassed  ) que je croyais lire un écrit original comme par exemple le Journal de Bombelles dont tu te régales en ce moment, Reinette .
Bref, j'en étais toute sens-dessous-dessus !  geek 
Or, récemment, la nuit, la neige nous a posté le lien d'un article publié dans Le Bonheur de la littérature, sous la direction de Christine Montalbetti et Jacques Neefs.

la nuit, la neige a écrit:
   Et seulement ? Crois-tu ?! http://www.autopacte.org/Rien.html



En voici les quelques lignes mentionnant Palloy :

.... y avait-il alors des personnes qui, indépendamment des événements, tenaient un journal, et ont été amenées, ou non, selon les règles propres à ce journal, à faire allusion à ce qui se passait ? Je parle naturellement de personnes qui étaient à Paris ou tout près. Je vais en présenter neuf. Mais je commence par le dixième, sur lequel je m’étais d’abord précipité plein d’espoir : le Livre de raison du patriote Palloy (publié en 1956) – c’est un faux ! Palloy était un « entrepreneur des bâtiments du roi » qui a préparé dès le 12 juillet la démolition de la Bastille, ses ouvriers étaient en place avec pelles et pioches dès le 14 au matin ! Cet homme entreprenant avait pensé à tout… sauf à tenir un journal ! On l’a fait pour lui au XXe siècle. Nous sommes si avides de témoignages que nous les fabriquons s’ils n’existent pas. Avec des bouts de ses livres de comptes, de ses lettres, et un peu d’imagination, le voilà diariste ! Passons aux choses sérieuses.

Je ne sais pas s'il faut comprendre :
C’est un faux ! Palloy était un « entrepreneur des bâtiments du roi » qui a bien préparé dès le 12 juillet la démolition de la Bastille, ses ouvriers étaient effectivement en place avec pelles et pioches dès le 14 au matin, MAIS cet homme entreprenant avait pensé à tout… sauf à tenir un journal !

Auquel cas, seule l'authenticité du journal est contestée, c'est à dire la forme, mais pas le fond .

En effet, Christine Montalbetti et Jacques Neefs auraient dû écrire :
C’est un faux ! Palloy était un « entrepreneur des bâtiments du roi » qui aurait préparé dès le 12 juillet la démolition de la Bastille, ses ouvriers auraient été en place avec pelles et pioches dès le 14 au matin, mais cet homme entreprenant avait pensé à tout… sauf à tenir un journal !

Auquel cas, les auteurs de l'article contesteraient la mise au parfum de Palloy de la prise de la Bastille, deux jours avant .
Est-ce que je cherche trop la petite bête ? Est-ce que tu ne trouves pas là une certaine ambiguïté ?

Romi lui-même ( je l'avais mal lu, je bats ma coulpe ) annonce rédiger ledit Journal :

Patiemment, j'ai pu reconstituer le puzzle de son "Livre de Raison "; ses registres, dans leur sécheresse, m'ont fourni le canevas essentiel; des extraits de sa correspondance, des fragments de ses écrits et de ses discours, éclairés par les journaux et les auteurs de son temps, m'ont permis de le présenter au lecteur tel que le Patriote Palloy l'aurait souhaité .


Il ne fait donc pas un faux . L'on ne dit pas du Journal d'une reine que Evelyne Lever a fait un faux, n'est-ce pas ?
Le procédé littéraire est pourtant bien le même .

la nuit, la neige a écrit:
   Romi....c’est quoi ?

la nuit, la neige a écrit:


   Mme de Sabran a écrit
:
       Donc, il faudrait supposer que Romi ait falsifié ce récit soi-disant de Palloy, en en transformant tant la forme que le fond ?!!!

   Eh bien, oui !
   Romi. C’est un nom ça ?  Suspect 


J'ai cherché, et voici :
Romi est le nom de plume de Robert Miquel écrivain français, né en 1905 et mort le 25 novembre 1995. Homme de radio, collectionneur, antiquaire et, particulièrement, historien de l'insolite, des mœurs privées, des arts mineurs et de l'érotisme (  Shocked  ) . il a été journaliste à Paris Match ( référence très moyenne ... ), et au Crapouillot, alors là ça se gâte salement :

Selon WIKI, à partir de 1930, Le Crapouillot ne fait plus paraître que des numéros spéciaux à caractère satirique : « La guerre inconnue », « Histoire de la IIIe République », « Les Deux cents familles », « Vraie et Fausse Noblesse », « Les fusillés pour l'exemple » en août 1934, « Hitler, est-ce la Guerre ?… ». Suspendu en 1939, il paraît à nouveau en 1948 avec « l'Histoire d'une guerre ».
Ce ton n'est pas abandonné après 1967 et les sujets traités sont de plus en plus orientés politiquement. Beaucoup de scandales y sont dénoncés. Le monde politicien est attaqué, les accusations sont nombreuses. Les équipes dirigeantes de droite, et même désormais d'extrême droite (le journal est vendu à Minute), se succèdent à la tête de la revue. Les dossiers du Crapouillot dérivent vers le « tous pourris ! » et le journal réalise de nombreux dossiers sur des sujets tels que la franc-maçonnerie ou encore l'homosexualité. La situation financière du journal a souvent approché la faillite jusqu'à la liquidation du titre en 1996.

Dès lors, quel crédit accorder à Romi ? Comment ne pas le soupçonner d'orientation nauséabonde et de la volonté d'instiller à ses lecteurs l'idée obsédante du vaste complot maçonnique entièrement responsable de la Révolution française ?

la nuit, la neige a écrit:
   Je veux bien la prétendue version originale de ce « Livre de raison ».  Wink 


Las, cher ami, je ne peux pas te produire la version originale d'un seul jet d'un Palloy inspiré ! ...
Mais j'ai photographié quelques documents qui apportent déjà des éléments de réponse, et je dirais surtout notamment que, sur le ton de propagande révolutionnaire échevelée, sur l'égo surdimensionné de Palloy, la haute considération dont il semble bien jouir réellement, ses amitiés maçonniques très envahissantes et la fraternité à la louche ... Romi ne semble pas en rajouter .
Ce qui détone, dans le style de Romi, ce sont les Frère Untel, Frère Bidule, Frère Chose, Frère Machin ...... à toutes les sauces . Cela pue à plein nez le lavage de cerveau anti-franc-mac .
Mais sous la plume de Palloy foisonnent les Frère et ami, formule consacrée. Quant à cet intitulé qui fleure bon le ridicule Le Livre de Raison du Patriote Palloy, eh bien là encore, je dois l'admettre, c'est Palloy lui-même qui s'étiquette patriote à chacune des ses signatures : Palloy, en lettres énormes qui écrasent la plume d'oie sur le papier (devait-il en user ! ), immanquablement suivi d'un patriote en pattes de mouche.





Bientôt, il poussera l'ostentation jusqu'à signer Palloy, patriote pour la vie ...
Cela lui passera opportunément à la Restauration, quand il léchera toute honte bue et Louis XVIII et Charles X, après avoir servilement léché Napoléon ...

Bref, pour la forme et le ton, il y a vraiment peu à redire à Romi.
Pour le fond, c'est une autre histoire ... Et c'est là que je reste sur ma faim, bon dious de bon dious !!! Car ce qui m'intéresse le plus, c'est de savoir si les ouvriers de Palloy étaient bien à pied d'oeuvre aux abords de la Bastille dès potron-minet, le 14... ce qui signifierait incontestablement que Palloy connaissait à l'avance la suite des événements, comme le lui fait dire Romi !!!

J'ai tout de même trouvé une lettre tout à fait palpitante, avec une note en marge sur le tumulte dès le 12 juillet . Palloy se vante d'avoir, presque à lui tout seul, armé tout Vaugirard !

Mais qu'à cela ne tienne, je n'ai pas encore pris connaissance de toutes les archives existantes relatives à Palloy . Il m'en reste à dépouiller aux Archives nationales, à la B.N.F. , à Sceaux, à Carnavalet ... Je ne désespère pas !  Very Happy 
Après ce petit préambule un peu longuet, je vous posterai quelques photos, si le coeur vous en dit !

Je fais une pause .   

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Juin 2014, 16:15

Osterreich a écrit:

Il va falloir qu'un de ces jours j'aille enfin à cette bibliothèque, qui déjà rien que pour le bâtiment vaut le déplacement !!!  drunken  drunken  drunken 


En effet, il est magnifique ! Et, forcément Lamoignon ( !!! ), j'ai tout de suite pensé au ministre et futur défenseur de Louis XVI, Chrétien Guillaume de Lamoignon de Malesherbes .  Very Happy 

Il vit le jour en 1721 dans cette fastueuse demeure .













Cet hôtel fut édifié à partir de 1584 par Diane de France, fille légitimée du roi Henri II de France.
Le neveu d'Henri II, Charles d'Angoulême, fils de Charles IX et de Marie Touchet, hérite cet hôtel particulier en 1619 à la mort de la duchesse et y vit jusqu'en 1650.
L'hôtel est alors partagé entre plusieurs locataires dont Guillaume Ier de Lamoignon, premier président du Parlement de Paris. L'hôtel fut habité par les Lamoignon jusqu'en 1750, date à laquelle Guillaume de Lamoignon de Blancmesnil le quitta pour la Chancellerie de France.

Antoine Moriau, procureur du Roi et de la Ville de Paris, animé d'une passion pour les documents historiques, loua l'hôtel pour en faire sa bibliothèque. À sa mort, en 1759, il légua 14 000 volumes à la ville (estampes et pièces historiques sur Paris) et laquelle ouvrit les collections au public en 1763, en un geste historique : c'est la première bibliothèque ouverte par la Ville de Paris.
Des visites sont proposées .  :n,,;::::!!!: 

Pour ma part, je n'ai vu que la très grande pièce du rez-de-chaussée qui est devenue la salle de lecture de la Bibliothèque Historique de Paris .
J'ai donc travaillé sous ce splendide plafond Renaissance polychrome . Le plaisir n'en était que décuplé !

avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Juin 2014, 16:21




Bien ! Je continue sur ma lancée .  :n,,;::::!!!: 

Voici une lettre que Palloy reçoit d'un nommé Collard, en 179O, elle lui est adressée en ces termes Monsieur, frère et ami, typiquement franc-mac . Elle exprime deux pages de regrets de ne pas avoir pu rencontrer Palloy a plusieurs reprises à son domicile, contenu sans grand intérêt .

Tout son intérêt réside dans l'annotation faite dans la marge de la main de Palloy:

Cette lettre m'est écrite par M. Collard, un brave homme, je l'ai vu à tous les mouvements publics en avant pour la cause, comme il a été avec moi déboucher les lumières des canons ( ? ) qui étaient encloués ( ? ) enclavés ( ? ) à l'hôpital des Gardes Françaises . Le 12 juillet 1789, nous avons à nous deux fait armer tout Vaugirard, nous sommes entrés dans le camp du Champ de Mars 600, M. Besenval nous a laissés entrer, et ne nous a fait aucune impolitesse . Il y avait 6000 citoyens qui nous attendaient à la porte de la grille . C'était pour être de la cause .







avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Juin 2014, 17:04




Spécialement pour toi, cher Majesté !   :n,,;::::!!!: 
...  une trouvaille orthographique signée Palloy, digne des meilleures perles du Bac !





Mettons-nous en présence de Dieu !


Invocation à Lettre Suprême

Grand Dieu, Maître de l'Univers entier ( ... ) , vous aimer et vous chérir est tout ce que je demande .
Je crois en votre toute puissance . Je sais que vous êtes présent en tous lieux ....



Etc ... etc ....

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Invité le Mar 03 Juin 2014, 18:41

Mme de Sabran a écrit:Invocation à Lettre Suprême


Bien à vous. Laughing Laughing Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Juin 2014, 20:13




Palloy annonce la fabrication d'une kyrielle de Bastillounettes miniatures ( tiens ! un confrère de JAG !  Wink  ) , sculptées dans des pierres de la forteresse démolie, et qu'il se propose d'offrir à chacun des 83 départements !

avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Juin 2014, 20:24




Discours attestant pour nous de la gloire  cheers  dont ses contemporains honorent Palloy:









Rien que ça !!!   : 
L'intéressé se drape dans une fausse modestie toute patriote et républicaine !   Hop! 




avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Mme de Sabran le Mar 03 Juin 2014, 22:36

L'on imagine même pas comme les mini-Bastilles de Palloy font fureur !  
Elles lui sont réclamées comme si c'était une question de vie ou de mort . Je blague ... mais à peine .

Tenez :

Attachés de coeur et d'esprit à la Révolution et surtout aux principes sacrés de la Constitution, nous ne désirons comme vous rien autre chose, absolument rien autre chose, décidément rien autre chose, et, jaloux de conserver une trace précieuse de la destruction de la Bastille, nous nous bornons à vous demander l'inscription suivante :
Pierre provenant de la Bastille, donnée par le patriote Palloy, d'après la demande des citoyens remplissant les fonctions d'employés des Travaux Publics ...


avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Palloy, le démolisseur de la Bastille

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum