La collection de laques de Marie-Antoinette

Aller en bas

Les collections de Marie-Antoinette, de M. Jallut

Message par fleurdelys le Sam 08 Fév 2014, 20:41

Je ne sais pas où je pourrais mettre cet article, j`ai découvert un article dans un numéro sur l`art asiatique datant de 1969: c`est la collection de Marie Antoinette de Marguerite Jallut
Il est supposé y avoir des illustrations mais, malheureusement, ils n`ont pas l`autorisation  :::!!!ùùù^^^^: 
Bonne lecture  Very Happy 

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arasi_0004-3958_1969_num_20_1_1014#
avatar
fleurdelys

Messages : 702
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 47
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Invité le Mar 17 Juin 2014, 09:30

Au musée du Louvre :

Collections de Marie-Antoinette : les laques du Japon.



Kiosque contenant une boîte à encens. Ancienne collection de la duchesse de Mazarin.
Laque : Japon, vers 1700-1725. Argent doré : 1774-1775. Antoine Dutry, orfèvre.



Paire d'aiguières en laque du Japon montées en bronze doré de la reine Marie-Antoinette. Ancienne collection de la marquise de Pompadour.
Laque : Japon, vers 1700-1725. Bronze doré : 1780.





Ces aiguières appartinrent successivement à marquise de Pompadour, au financier Paul Randon de Boisset puis à Marie-Antoinette.
Accompagnées de la petite boîte bien connue en forme de chien, elles se trouvaient dans le grand cabinet intérieur de Marie-Antoinette à Versailles en 1789.
Ces trois objets étaient placés sur la même table à dessus de bois pétrifié, en compagnie d'un écritoire à monture de bronze aux Chinois.

Voici l'écritoire de laque montée en bronze doré de Marie-Antoinette.
Laque : Japon, vers 1700-1725. Bronze doré : Paris, vers 1785. Monture attribuée à François Rémond, bronzier. Livrée en 1785 par le marchand mercier Daguerre à Marie-Antoinette.



Marie-Antoinette était particulièrement sensible au charme des objets de laque. Elle en avait reçu en 1781 de sa mère en legs, une belle collection qu'elle avait augmentée de pièces acquises auprès de marchands parisiens. La reine avait regroupé ces pièces, ainsi que d'autres qu'elle appréciait particulièrement, porcelaines de Chine ou gemmes, dans son grand cabinet intérieur à Versailles.

Les objets précieux qui ornaient la pièce étaient alors répartis en cinq ensembles : les uns posés sur quatre tables, à dessus de bois pétrifié et à piétements de bronze richement ouvragés, réparties le long des murs, les autres regroupés dans une vitrine spécialement exécutée à cet effet par l'ébéniste Jean-Henri Riesener et mentionnée dans les documents comme la "cage aux laques".

Un petit groupe de pièces de laque, incluant cette écritoire et une paire d'aiguières montées en bronze (v. ci-dessus) était installé sur la table placée "à gauche de la porte", c'est-à-dire du côté des fenêtres.

Cette petite écritoire particulièrement précieuse est ornée sur son couvercle d'une représentation de la poétesse Ono no Komachi, vêtue d'une somptueuse robe de cérémonie dont les plis se répandent autour d'elle. Un des 21 poèmes qui lui sont attribués est reproduit à ses côtés :

"les coloris des fleurs
ont bel et bien passé.
En pure perte
ma vie coule en ce monde
dans le temps d'une longue averse
"...

Source : "Décors, mobilier et objets d'art du musée du Louvre, de Louis XIV à Marie-Antoinette".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Invité le Mar 17 Juin 2014, 09:31

Dans le cadre de l'exposition "La Chine à Versailles" :

Cinq laques de Marie-Antoinette.





Autrefois intégralement présentée dans le Cabinet doré de Versailles, la collection de laques japonais de Marie-Anoinette fût en partie constituée grâce au legs de sa mère, l'impératrice Marie-Thérèse d'Autriche, qui avait une prédilection pour l'art d'Extrême Orient. La dispersion de grandes collections comme Jean de Jullienne ou la duchesse de Mazarin, fut l'occasion pour Marie-Antoinette de compléter sa collection. Des marchands parisiens lui servirent d'intermédiaires. Comme Marie-Antoinette, l'empereur de Chine conservait dans ses appartements privés une collection de laques japonais, actuellement exposée au musée national du Palais, à Taipei.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Invité le Mar 17 Juin 2014, 09:37

A signaler : la boutique du château de Versailles propose une reproduction d'une boîte en laque de Marie-Antoinette au prix "ami"  :  de 1.100 euros :





Pour ceux et celles que cela intéresse, c'est ici : https://www.boutique-chateauversailles.fr/fr/mode-et-accessoires/femme/boite-en-laque-marie-antoinette


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran le Mar 17 Juin 2014, 10:01

Cosmo a écrit:A signaler : la boutique du château de Versailles propose une reproduction d'une boîte en laque de Marie-Antoinette au prix "ami"  :  de 1.100 euros :


Franchement, ils peuvent se la garder . Ce n'est même pas joli .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31847
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Invité le Mar 17 Juin 2014, 22:08

La collection complète des objets en laque de Marie-Antoinette est présentée ici :

http://universdeversailles.forumgratuit.org/t370-collection-de-boites-en-laque-de-marie-antoinette

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige le Mar 17 Juin 2014, 22:41

Il en manque, mais c’est tout à fait miraculeux que le gros de la collection soit arrivé jusqu’à nous.

A noter : l’extraordinaire modernité de certaines pièces, et le constat qu’on ne peut décemment pas tenter de re-décorer, à l’identique, l’intérieur privé de la reine...
Quelle profusion d’objets !  :
avatar
La nuit, la neige

Messages : 10196
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Invité le Mar 17 Juin 2014, 22:49

Oui, il y en a un paquet ! Faut-il qu'elle les ait aimé ces petits objets.  Very Happy 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par MARIE ANTOINETTE le Ven 11 Juil 2014, 16:14


j'ai mis dans ma hotte un exemplaire du catalogue des LAQUES DU JAPON que je possède en double exemplaire
et je ne me souviens plus qui voulait l'obtenir.

Il est encore temps de me contacter par MP ou par téléphone pour y placer quelques beaux doubles de ma bibliothèque.

MARIE ANTOINETTE Smileàè-è\': 

avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2877
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Louis XVI le Ven 11 Juil 2014, 16:19

MARIE ANTOINETTE a écrit:
j'ai mis dans ma hotte un exemplaire du catalogue des LAQUES DU JAPON que je possède en double exemplaire
et je ne me souviens plus qui voulait l'obtenir.

Il est encore temps de me contacter par MP ou par téléphone pour y placer quelques beaux doubles de ma bibliothèque.

MARIE ANTOINETTE Smileàè-è\': 


Votre mari bien entendu ! Wink
Je plaisante !  : 
Quand a eu lieu cette exposition ?

.
avatar
Louis XVI

Messages : 209
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par MARIE ANTOINETTE le Ven 11 Juil 2014, 16:36

exposition de 2001 présentant ensemble pour la première fois depuis la révolution
les objets du LOUVRE, VERSAILLES, MUSEE GUIMET.

c'était superbe !!!!cela sert parfois d'être un senior !!!!!

MARIE ANTOINETTE Smileàè-è\': 
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2877
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Louis XVI le Ven 11 Juil 2014, 16:49

MARIE ANTOINETTE a écrit:exposition de 2001 présentant ensemble pour la première fois depuis la révolution
les objets du LOUVRE, VERSAILLES, MUSEE GUIMET.

c'était superbe !!!!cela sert parfois d'être un senior !!!!!

MARIE ANTOINETTE Smileàè-è\': 

Moi, j'aurais tant voulu voir celle de 2008 qui a eu lieu à Paris !  Sad
avatar
Louis XVI

Messages : 209
Date d'inscription : 31/03/2014
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par MARIE ANTOINETTE le Ven 11 Juil 2014, 17:00

en effet l'exposition de 2008 était de grande qualité, mais il reste heureusement le gros catalogue pour se souvenir.

mon regret est de n'avoir pas vu de mon époque l'exposition MARIE ANTOINETTE à VERSAILLES en 1955 - à cette époque les catalogues étaient très modestes, celui de 1955 est une mine pour les recherches, mais point de photos.

MARIE ANTOINETTE  
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 2877
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Jan 2016, 21:22


« Chaise d’affaire » de la Garde Robe du Petit Trianon

L’Impératrice Marie Thérèse d’Autriche possédait une grande collection de Laques du Japon, nous écrivait notre ami M. de Castelnau.
Elle avait pour habitude d’en offrir aux grandes occasions, comme le fabuleux écritoire qu’elle offrit pour remerciement diplomatique officieux à Madame de Pompadour, favorite de Louis XV. En 1779, elle fait parvenir à sa fille Marie Antoinette un petit coffre de Laque pour la naissance de Madame Royale, sa petite fille.
En 1781, Marie Antoinette reçoit de Vienne le fabuleux legs de sa défunte mère composé principalement de Laques.
Il semblerait même que l’Impératrice lui ait totalement légué sa collection, noyau de la future campagne d’enrichissement de Laque menée par Marie Antoinette.



Ces Laques font partie d’une collection faite par une femme et pour une femme, avec amour pourrait-on dire.



Les Laques de Marie Antoinette actuellement exposées à Versailles


Jusqu’alors, Marie Antoinette n’avait pas manifesté d’intérêt particulier pour l’Extrême Orient et ses productions artistiques. Tout au plus s’était-elle laissée séduire par un exotisme aimable comme l’atteste son Boudoir Turc encore conservé au Palais de Fontainebleau.
Le légat de sa mère va à la fois bouleverser et développer sa conception des collections. Déjà, elle aimait à disposer dans ses appartements les plus beaux gemmes hérités de Louis XIV. Pour ses laques Marie Antoinette ne peut les concevoir qu’en créant sur mesure une pièce et une décoration digne de les accueillir et de les mettre en valeur.
Pour cela, elle décide d’installer cet « éden » de collectionneur averti dans son Cabinet Intérieur, plus connu sous le nom de Cabinet Doré.



Cabinet Doré où étaient exposées les Laques


Elle commande à Riesener deux encoignures en gradins de façon vieux laque (tout est harmonie chez Marie Antoinette dans son sens aigu de l’esthétisme), puis plus tard une véritable châsse  vitrée pour constituer un meuble de milieu afin d’exposer encore et toujours sa collection.
Ces trois pièces de mobilier sont encore à ce jour disparues…

Tout le mobilier fut de vieux laque orné de dorures, à dessus de marbre blanc veiné, très richement orné de guirlandes, branches de fleurs et de rinceaux en bronze doré, à savoir un secrétaire, une commode et une encoignure.







A cela s’ajouta les lambris des frères Rousseau qui donnèrent à cette pièce le nom de Cabinet Doré… et pour cause. Le blanc et or des boiseries ne pouvait que mettre davantage en beauté la laque noire et or dont ce Cabinet était devenu le sanctuaire.
Se trouvait aussi dans cette pièce la superbe table à écrire de Weisweiler qui est constitué par des réemplois de superbes panneaux de laque issus du dépeçage d’un coffre.




Marie Antoinette enrichira la collection héritée de sa mère par les nombreux cadeaux d’Autriche et d’Italie de ses sœurs et frères, par les somptueux présents de Louis XVI et enfin par des achats personnels le plus souvent lors de ventes aux enchères de collections prestigieuses.

A la suite des journées révolutionnaires d’Octobre 1789, la Reine décide de confier dès le 10 octobre ses objets les plus précieux qui étaient à l’abri dans ses appartements privés, mais qui désormais et elle le sait ne le sont plus. C’est son bijoutier et homme de confiance Daguerre qui est chargé de les mettre sous « cachette », et de taire l’existence d’un si fantastique dépôt.
Il conservera ce secret jusqu’à la mort de Marie Antoinette, mais les événements et le climat de la Terreur lui font prendre conscience des risques qu’il encourt pour d’une part détenir des richesses artistiques de Marie Antoinette et d’autre part de les cacher alors que la République, une fois Marie Antoinette exécutée, décrète que tous ses biens reviennent à la Nation.
Il dépose donc ce royal dépôt qui est « confisqué » le 25 novembre 1793. Il est de nouveau inventorié.

Composé en grande partie de petite boîte et de cabinets en réduction, la collection de Marie Antoinette subjugue les commissaires par sa richesse et sa qualité. C’est justement la beauté de cette collection qui la sauva des ventes et permis sa conservation dans son intégralité en France (même si à ce jour elle est divisé entre 3 musées…)











On raconte que l’ensemble de cette collection proviendrait en fait d’un même ensemble appartenant à une riche famille japonaise et qu’il était exposé selon la tradition lors de la fête annuelle des filles…




des boîtes en forme "tambour " :




Cette commode provient du grand cabinet de Mme Victoire à Bellevue, la commode de la reine  lui ressemble.
la voici, elle est conservée au MET :




Là, on voit quand même qu'elle est assortie au secrétaire de la page précédente, les pieds, les bronzes, etc.

Nous avons ici des pages de livre reprenant la collection de la Reine Marie-Antoinette.

http://gold-lacquer.jp/index.php?%27%27Collection%20of%20Marie-Antoinette%27%27

La conservation du château indique que le mobilier n'intéresse pas car pas aux dimensions de la pièce ; ce "premier" mobilier, annoncé par Riesener lui-même comme ayant été conçu pour la Reine, aurait-il été envisagé en vue de l'ameublement du cabinet "premier état" i.e. tendu de tissu et sans boiseries sculptées sur toute la hauteur des murs (simples boiseries d'appui) ? Cela reste curieux, les dimensions de la pièce n'ayant pas changé lors de la pose des boiseries. S'agirait-il alors d'une simple question de hauteur des meubles, en particulier la commode et l'encoignure ?

Pour se faire une idée un peu plus précise, il serait intéressant de comparer les dimensions de la commode du MET et de celle de la Reine Hortense ; en particulier la longueur du meuble (pour celle du MET il faudrait retenir la longueur du fond, le devant étant légèrement plus court que l'arrière du fait de la concavité des côtés ; celle de la Reine Hortense tiendrait-elle sans mal entre les deux fenêtres en lieu et place de celle de Marly, sans trop déborder sur les embrasures de fenêtre ?) ainsi que la hauteur (le plateau de marbre de la commode "Reine Hortense" serait-il bien en-deçà, ou au-dessus, de la moulure séparant les panneaux à hauteur d'appui de ceux qui les surplombent ?).

Inventaire complet des collections de la reine ici:

http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/gba1879_2/0425?sid=3f5a7fffdaccc12e886e04af8d6358c1



En 1793, poursuit Marguerite Jallut, au moment où les dénonciations se multipliaient, devant l'ampleur que prenaient les événements et les risques qu'il courait, Lignereux se décida à déclarer officiellement le dépôt royal qu'il conservait et qu'il avait soigneusement emballé. Deux commissaires, Nitot et Besson, se rendirent alors chez lui rue Saint-Honoré et firent l'inventaire de ce qu'il avait pris en garde. Le texte précise qu'il s'agit « des effets curieux qui sont déposés dans la maison des citoyens Daguerre et Lignereux, marchands bijoutiers rue Saint-Honoré 85 par les ordres de la cidevant Reine le 10 octobre 1789 ». Ce texte indique aussi qu’Étienne Nitot et Alexandre Charles Besson étaient membres de la commission des Arts. L'inventaire suit l'ordre dans lequel les objets avaient été placés dans des caisses numérotées ; des lettres furent mises sur ces caisses pour indiquer la section de la commission qui devait procéder au nouvel inventaire. Tout fut donc fait avec la plus exacte régularité. Ces soins cependant ne veulent pas dire que tous les objets allèrent au Museum, ni qu'ils viendront ensuite jusqu'à nous. Observons déjà que tous les objets ornés de diamants ou de pierres précieuses, que les pierres dures et les mosaïques et que les objets d'or ont rarement été sauvés. On peut admettre que les pierreries aient été démontées, que l'or ait été fondu et que certains bibelots aient été dispersés dans les ventes et les échanges, mais nous allons voir que la collection contenait des objets d'Extrême-Orient, ce qui importe ici.

Dans la première caisse inventoriée, il y avait une paire de girandoles à trois branches avec « trois figures chinoises » groupées, en porcelaine du Japon couleur café au lait, la monture était dorée d'or mat. Ces girandoles, que nous n'avons plus, étaient autrefois placées sur la cheminée du cabinet intérieur de la Reine. Nous avons plus de chance avec la caise n° 3 qui contenait une fontaine de porcelaine du Japon bleu céleste posée sur un brancard porté par des lions. Avec cette fontaine maintenant au Musée du Louvre (fig. 1) étaient une cuvette et un plateau de même porcelaine, le tout monté en bronze doré d'or mat. Ces objets étaient eux aussi dans le cabinet intérieur ou cabinet doré de la Reine, posés sur la table à droite de la cheminée. Dans la même caisse avaient été rangés deux perroquets de même porcelaine bleue posés sur une manière de rocher violet avec monture de bronze doré (Musée du Louvre, fig. 1). Ils étaient placés sur la même table que la fontaine.

Ce que nous n'avons plus et qui devait être fort beau, c'était un chat couché, toujours de même porcelaine, reposant sur un coussin de bronze doré porté par un socle de griotte d'Italie. Près de la fontaine et des deux perroquets se trouvaient deux vases de porcelaine du Japon bleue aux anses en arabesque de bronze doré qui se trouvent au Musée du Louvre de nos jours. Ces deux vases n'étaient pas, comme le dit Ephrussi, au Petit Trianon, mais, on le voit, sur la table à droite de la cheminée dans le cabinet intérieur de Versailles.

La suite ?   :n,,;::::!!!:
C'est ici :  http://www.persee.fr/doc/arasi_0004-3958_1969_num_20_1_1014

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31847
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige le Mer 20 Jan 2016, 22:56

Mme de Sabran a écrit:
Nous avons ici des pages de livre reprenant la collection de la Reine Marie-Antoinette.

http://gold-lacquer.jp/index.php?%27%27Collection%20of%20Marie-Antoinette%27%27

Merci !  Very Happy J'y ai jeté un œil vite-fait.
Beaucoup de pièces sont listées, mais pas seulement les laques (par exemple les gemmes que nous évoquions dans un autre sujet).
Je lirai ce document avec attention. cheers

Mme de Sabran a écrit:
La suite ?   :n,,;::::!!!:
C'est ici :  http://www.persee.fr/doc/arasi_0004-3958_1969_num_20_1_1014
Notre amie Fleurdelys avait déjà posté ce document en début de sujet... Very Happy
avatar
La nuit, la neige

Messages : 10196
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Jan 2016, 23:01

Rooh ... je n'en fais jamais d'autres ! Hop!

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 31847
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Gouverneur Morris le Jeu 28 Déc 2017, 02:57

avatar
Gouverneur Morris

Messages : 3721
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige le Jeu 28 Déc 2017, 19:20

Ah ! Merci ! Quel plaisir de voir les images à nouveau...Very Happy
Il me semble aussi les découvrir.
Ils furent acquis par le roi George IV, en vente publique (avant 1824).

Idea J'en profite pour insérer une image du second bol...


Photo : The Royal Collection Trust

...ainsi que des détails des montures, avec ces têtes de Bachus :


Photo : The Royal Collection Trust


Photo : The Royal Collection Trust

Ces ravissants bols en bois laqué sont d'origine japonaise.
J'avoue trouver les montures en bronze un poil "lourdasses"... Neutral  

A noter que les objets mesurent une trentaine de centimètres de haut, tout de même ! Eventaille
avatar
La nuit, la neige

Messages : 10196
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par Gouverneur Morris le Jeu 28 Déc 2017, 19:27

Jusqu'en 2016, les Royal Collection Scholars leur donnaient une provenance Pompadour (source : commentaire de Lebrun sur CDV, que je remercie  Very Happy ). Il est regrettable que le site de la Royal Collection n'explicite pas plus ce changement de provenance.
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 3721
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La collection de laques de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige le Jeu 28 Déc 2017, 19:51

Ah ?! Intéressant...Suspect
Oui, c'est dommage de ne pas avoir d'informations complémentaires quant à la provenance.

Idea A noter que Marie-Antoinette, collectionneuse, avait elle-même acheté en vente aux enchères des objets en laque qui avaient été jadis ceux de Mme de Pompadour :


Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Martine Beck-Coppola

Idea Enfin c'est étonnant, puisque les inventaires de la collection de laques de Marie-Antoinette sont connus, et que la très grande majorité de sa collection (pour ne pas dire l'intégralité ?) ne fut pas mise en vente, me semble-t-il.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 10196
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum