Ernestine Lambriquet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:26

Fleuredelys avait écrit au CDB le 28 mai 2008 :

Je pense qu`il faudrait au mettre point sur cette affaire de substitution D`Ernestine et Marie Thérèse, dans le forum de Louis XVII Christian Crépin nous a donner la preuve que cela est faux.

J’en reviens à l’affaire Madame Royale, la Duchesse d’Angoulême, Lambriquet.

Le départ de cette affaire Lambriquet a été donné par Frédéric de Saxe-Altembourg dans son livre « l’énigme de Madame Royale » en 1954. Cet écrivain a découvert l’histoire de Philippine Lambriquet surnommée Ernestine par Marie Antoinette dans le livre de Montjoye publié en 1797 dont je donne ci dessous un passage :

«Comme l’avoit voulu la reine, les sous gouvernantes la (la=Ernestine) reçurent et son éducation fut soignée comme dans le palais même du roi. Mais, après la mort de la généreuse princesse ( Pourquoi Montjoye emploie t il le mot princesse pour désigner le reine ?) qui vouloit être appelée sa mère, elle quitta cet asile. Elle fut réclamée, m’a-t-on dit, par sa mère à qui en effet on ne pouvoit guère la refuser. Elle entra dans la boutique d’une lingère de la rue Saint-Denis, où je la crois encore aujourd’hui. »

Ici encore cet écrivain n’a pas fait de vérification. On lui a dit qu’elle fut réclamée par sa mère or la mère de Philippine Lambriquet , Marie Philippine Noirot épouse de Jacques Lambriquet est décédée le 30 avril 1788 à Versailles bien avant le décès de Marie Antoinette.
D’ailleurs un inventaire après décès est établi le 26/6/1788 et le 9/11/1788 une pension de 1200 livres est octroyée à Marie Philippine alias Ernestine avec effet du 1er avril en considération des services rendues par sa mère femme de chambre de Madame Royale.

Et puis cet écrivain ne s’est même pas assuré d’aller voir Rue St Denis si ce qu’on luit a dit était vrai.. Donc méfions nous de certains témoignages.

Maintenant suivons ensemble à partir de 1788 d’après les actes officiels les enfants du couple Lambriquet-Noirot :

Le 26/6/1788 par acte notarié chez Mtre Fourchy notaire à Paris et par Maître Poiret huissier est établi l’inventaire après décès de Marie Philippine Noirot épouse Lambriquet. Dans cet acte les héritiers mineurs sont Marie Philippine et Augustin Louis Lambriquet. Pourquoi le père aurait il caché un autre enfant pour hériter de sa mère ? Lui ou d’autres auraient ils eu des dons de voyance (la Révolution n’ayant pas encore eu lieu) pour savoir qu’un échange aurait été effectué après pour qu’une substitution ait lieu entre Madame Royale et un enfant du couple?. Cela relève du roman .

En 1790 a lieu à Versailles un recensement( d’ailleurs c’est le premier plus ancien recensement nominatif que je connaisse pour la France) Eh bien au 90 de la Rue Royale paroisse St Louis habitent Mr Lambriquet garçon de Chambre de Monsieur avec 2 enfants encore à sa charge et 2 domestiques.

En 1792 a lieu un autre recensement plus complet à Versailles et voici ce qu’on voit pour le N° 90 de la rue Royale sur la paroisse St Louis : Jacques Lambriquet 52 ans natif d’Alquines habitant Versailles depuis 25 ans garçon de la Chambre de frère du roi, Auguste Louis son fils âgé de 10 ans, sa fille Marie Philippine âgée de 13 ans, Marie Jeanne Cauville âgée de 76 ans d’Alquines depuis 4 ans à Versailles et Gallet Elisabeth Marie 20 ans de Vernaux depuis 2 ans ½.<o:p></o:p>

Donc le père étant veuf en 1788 (étant trop pris par ses fonctions à la Cour)a fait appel à sa tante d’Alquines dans le Pas de Calais pour élever ses 2 enfants. Puis sa tante étant trop âgée il demande l’aide d’une cuisinière de 20 ans (Vernaux près de Luzenac se trouve dans l’Ariège)

Puis les barbares sanguinaires sans cœur ne croyant pas à Dieu guillotinent le père le 27 Messidor an II(15/7/1794) comme ils l’ont fait avec Louis XVI et Marie Antoinette rendant ainsi maintenant les deux enfants totalement orphelins comme Louis XVII et Marie Thérèse Charlotte

Suite à la mort de leur père a lieu le 26 thermidor an II (16/8/1794) à Versailles devant Antoine Louis Rauté juge de paix un conseil de famille et là aussi on ne voit figurer que Auguste et Marie Philippine

Le 7 décembre 1810 Marie Philippine se marie par contrat passé chez Maîtres Maisne et Robin à Paris avec Jean Charles Germain Prenpain

Le 29 décembre 1813 Marie Philippine Lambriquet alias Ernestine la compagne d’enfance de Madame Royale décède à Passy.


Parmi les enfants Lambriquet il n’y avait que Marie Philippine qui avait été élevée à la cour avec Madame Royale et les autres enfants comme Monsieur Crépin en a fait part au Cercle Louis XVII sont décédés avant .

Mme de Rasky avait aussi repris cette hypothèse de substitution.

Donc merci d’enterrer une fois pour toute cette affaire de substitution avec une fille Lambriquet.

La vérité, que la vérité rien que la vérité et surtout pas de roman.

« ouestpasselouis17 »

http://groups.msn.com/forumLouisXVII/madameroyale.msnw?action=get_message&ID_Message=1814&ShowDelete=0&ID_CLast=11883&CDir=-1

Voilà, pour moi je ne crois pas à la substitution de Madame Royale.

Fleurdelys

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:30

Fleurdelys a écrit :

Il semble que Ernestine Lambriquet ai été aux Tuileries avec la famille royale elle a échappé à la prise du Château le 10 août comme racontent les mémoires de Weber.

Fleurdelys


Miche a écrit :

Ernestine a fait sa communion avec Marie Thérèse Charlotte en 1790. La reine l'a confiée à son père avant de fuir pour Montmédy. Mais la petite fille est revenue aux Tuileries, où elle restera jusqu'au 10 août 1792, en effet.

[...] Plein de biographes font allusion au fait que le roi et le reine ont assisté à la communion de leur fille. Le tableau est particulièrement pieux chez Chalon. Mais qui prend la peine de préciser qu'Ernestine était là aussi ?

Il y a une lettre à Madame de Polignac, que j'aime beaucoup, justement, notamment parce qu'elle fait allusion à Ernestine. Il me plaît de penser que Marie Antoinette aurait donné des nouvelles d'Ernestine à la gouvernante qui l'avait vue grandir... Very Happy

Cette lettre est publiée dans la sérieuse collection Paléo, mais pas par Lever. Shocked Pourtant, elle provient bien des papiers de la famille Polignac, comme les autres...

[...]

Disons que, dans la vie de cour, Ernestine fait un peu cinquième roue du carrosse. Alors, au mieux, on mentionne en passant son adoption, et puis, on n'y revient plus... ce qui très dommage, vu que ça donne une fausse idée de ce qu'était réellement la vie de Marie Thérèse Charlotte, flanquée d'une jumelle.

Maintenant, qu'elle soit la fille de Louis XVI est encore un autre problème... Elle en devient du coup légitime. Mais le savait-elle, si c'était le cas, ou se croyait-elle la soeur de sa tribu ?

Je ne sais pas... cette histoire me semble encore difficile à concevoir... Je ne dis pas à admettre, mais bien à concevoir, concrètement. J'ai du mal à voir Louis faisant un petit coup hygiénique, qui, pouf, s'avère fructueux.

Je sais, ça arrive... mais, bon...

Je le verrais alors carrément mieux avec Madame Lambriquet pour maîtresse, pendant un temps, voire des années. Qui sait depuis combien de temps ça durait au moment de la naissance d'Ernestine ?

Pour ce qui est de cette lettre, je me demande quelles sont les raisons pour lesquelles Madame Lever l'a écartée. Elle ne fait pas partie des 7 lettres dont on a l'autographe, c'est sans doute ça, elle n'existe qu'en copie.

Mais ce genre de détail n'a pas empêché Madame Lever de considérer le fameux billes au plus aimant des hommes comme authentique ! Alors qu'il n'est pas, lui non plus, de la main de Marie Antoinette...


Wikipédia a écrit :


Ernestine Lambriquet. Le Registre des Enfants de France indique qu'une certaine Ernestine Lambriquet a été élevée avec Marie-Thérèse : les deux fillettes, nées à quelques mois d'intervalles, sont élevées comme des jumelles ; en toutes circonstances, Ernestine est aux côtés de Marie-Thérèse et bénéficie du même train de vie et des mêmes dépenses (pension, robes, appartement, éducation) que la princesse.

Fille de Jean Lambriquet (guillotiné en 1793), valet de chambre de Madame Élisabeth de France, sœur de Louis XVI, Ernestine Lambriquet est très certainement une fille naturelle de Louis XVI et de Marie-Philippine Lambriquet (les rumeurs selon lesquelles Ernestine Lambriquet aurait été la fille naturelle de Louis XVIII sont infondées, Louis XVIII étant empêché de procréer): opéré de son phimosis Louis XVI aurait (avec l'accord de son épouse), effectué un essai qui aurait permis de constater qu'il n'était ni impuissant ni stérile ... Les Archives nationales témoignent ainsi que Marie-Philippine Lambriquet recevra une pension annuelle, laquelle sera à sa mort reversée à sa fille.

C'est Ernestine Lambriquet qui aurait été substituée à Marie-Thérèse de France, avant l'échange de Huninge, et serait devenue duchesse d'Angoulême.

Louis XVIII et Charles X auraient été, bien entendu, informés et auraient joué le jeu (ce qui explique pourquoi la fausse Marie-Thérèse aurait été mariée à son cousin Louis-Antoine, futur Louis XIX, lequel était en outre incapable de procréer).



.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Mme de Sabran le Mer 18 Juin 2014, 17:33

Miche a écrit:
Il y a une lettre à Madame de Polignac, que j'aime beaucoup, justement, notamment parce qu'elle fait allusion à Ernestine. Il me plaît de penser que Marie Antoinette aurait donné des nouvelles d'Ernestine à la gouvernante qui l'avait vue grandir... Very Happy

Cette lettre est publiée dans la sérieuse collection Paléo, mais pas par Lever. Shocked Pourtant, elle provient bien des papiers de la famille Polignac, comme les autres...


.

Cette omission ne laisse pas de m'étonner et me contrarier aussi !     

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28492
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:34

Fleurdelys a écrit :

Il est écrit qu`elle est la fille Louis XVI alors qu' il n`y a rien qui prouve la paternité du roi.
Fleurdelys

Le Baron de Batz a écrit :

Etrange, étrange....je lis que la soeur d'Ernestine, Louise-Catherine, aurait été une bâtarde du Comte de Provence, ce qui expliquérait le fait qu'il ait accepté d'être son parrain, sa femme sa marraine, et la présence autrement inexplicable au baptême de Louise-Catherine, du Duc de Laval, gentilhomme de la chambre de Monsieur, et de Madame la Duchesse de Lesparre, premier dame d'atours de Madame. Monsieur aurait proposé au Roi, trois mois après l'opération pour son phimosis, de faire un coup d'essai avec cette jeune femme, dont la fertilité est avérée. Et est-ce que c'était finalement Louise-Catherine et non pas Ernestine qui soit partie en Autriche, à la demande de son père, Louis XVIII? Jacques Lambriquet, le mari cocufié, aurait quitté la maison de Monsieur pour celle de Madame Élisabeth, "excédé par les exigences" de Monsieur!


Miche a écrit :


Provence n'était-il pas notoirement impuissant, à la suite de problèmes glandulaires dont son obésité serait un autre symptome ?

Louis XVI n'avait, selon les médecins de l'époque et la lettre de Joseph II à son frère, pas le moindre phimosis à opérer.


J'ai écrit :
baron de batz a écrit:    Jacques Lambriquet, le mari cocufié, aurait quitté la maison de Monsieur pour celle de Madame Élisabeth, "excédé par les exigences" de Monsieur!
Tout cela s'appuie sur des faits (l'opération du phimosis) qui ne sont pas avérés...et le fait d'être excédé par Monsieur ne prouve en rien sa paternité...Dans ce cas il aurait pu être le père de bien des enfants...
C'est une rumeur que le Comte de Provence a peut-être lui-même répandue pour calmer sa réputation d'impuissance...

Bien à vous.


Reinette a écrit :

Je crois que pour cette question, il faut lire le site de Maialen qui s'est parfaitement renseignée. Elle a longtemps cru à cette théorie de substitution et des documents récemment trouvés lui ont prouvé que non.
Pour ma part, j'admets qu'il y a des choses curieuses mais de là à dire qu'elle est batarde de Louis XVI puis la duchesse d'Angoulême!
C'est comme pour Louis XVII, on a tellement l'espoir que ces enfants aient moins souffert que nous le dit l'histoire officielle.

Un détail : les magnifiques ouvrages de Newton n'en parlent pas. Pourtant on trouve les maisons des Enfants de France.

Il est très difficile de savoir si Louis XVI est allé voir ailleurs. Il a peut-être été vraiment excédé du comportement de sa femme. Ou voulu lui faire peur. C'est ce qui s'est passé il me semble lors du séjour de la reine au Petit Trianon après ses premières couches. On a parlé d'une comédienne. A priori ça ne s'est pas fait. Mais peut-être prenait-il juste des femmes de basse condition qui n'auraient jamais pu être présentées comme favorite. Mais pour Ernestine, ça se serait passé avant. Et comme il n'y a pas de phimosis...
On ne peut rien savoir.


.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Mme de Sabran le Mer 18 Juin 2014, 17:36



Quel plaisir de retrouver ce cher Baron de Batz !  :n,,;::::!!!: 
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28492
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:40

Reinette a écrit :

C'est quand même étrange qu'il n'y ait pas un seul portrait d'elle, une gravure... Même lors de sa communion on ne voit pas il me semble de deuxième jeune fille. S'il y a ça pourrait être aussi Pauline de Tourzel (quoiqu'elle ait je crois dix-huit ans en 1792).
On a bien retrouvé Jacques-Armand!
Qu'une petite fille du même âge ait été placée auprès de Madame Royale pour lui apprendre l'humilité, j'adhère totalement.

Soit elle est reconnue comme fille de Louis XVI et a alors tous les privilèges des enfants dans la même situation (ce ne serait pas le premier roi à mélanger sa nursery, Henri IV a été fort sur ce coup), donc maison partagée avec sa sœur why not, mais alors ça se saurait un peu plus, soit juste une fillette du peuple que Marie-Antoinette a pris par charité après la mort de sa mère par esprit d'éducation et tout à fait son style.

Pourquoi jouer le secret d'un côté et lui procurer une maison de l'autre ? Ou alors on avait un sens du tabou très particulier à cette époque. De la pure hypocrisie!

Qu'elle soit fille de Louis XVI + duchesse d'Angoulême = très difficile à croire.

Par contre très contente de trouver une mention d'elle dans les Mémoires de Weber (faudrait que je les lise un jour!). Il la place quand même dans le lot des femmes de chambre. Ça ne dérange aucunement Louis XVI et Marie-Antoinette qui se dit sa mère de la laisser seule à partir du 10 août ? Il y aurait une petite trace de leur inquiétude à son sujet quand même!
Si elle est chez son "père" durant Varennes, puis par la suite, c'est quand même bizarre. Je doute que Louis XIV aurait confié ses bâtards (le mot n'est pas péjoratif, c'est le terme) au marquis de Montespan. Quel manque de tact de la part de Louis XVI et Marie-Antoinette ! Elle devait bien être malheureuse de quitter toute sa famille pour se retrouver chez des inconnus. Et pas franchement riches! Et lui ? Ou alors il avait un sens du devoir très poussé, chapeau bas. Ça ne peut donc être que la vraie fille de M. Lambriquet qui a réussi le tour de force d'être considéré comme cocu par Louis XVI, c'est un comble!


Si en plus elle prend la place de sa demi-sœur, on comprend que la duchesse d'Angoulême ne devait pas être très nette, frôlant la schizophrénie.


Miche a écrit :

Je ne pense pas que la cour jouait le secret, mais bien plutôt que la présence d'Ernestine était si naturelle qu'on ne la mentionnait même pas. Il n'y a pas de portrait d'elle connu, c'est vrai... mais il n'y en a déjà pas beaucoup de la petite Mousseline...

Ernestine est mentionnée avec certitude par Madame de Tourzel, et aussi dans une lettre de Marie Antoinette à Madame de Polignac.


J'ai écrit :

C'est tout à fait cela !
La mentionner eut été une sorte de pléonasme si on avait déjà parlé des enfants de France Wink

Bien à vous.
Miche a écrit:Ah, tu vois les choses comme ça aussi, Majesté ? Very Happy
En fait, je n'aurais pas forcément su spontanément exprimer ce rapport tel que tu l'as fait, mais au fond, c'est exactement ainsi que je considère la présence à la Cour de la petite Ernestine Wink

Bien à vous.

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:44

cril17 a écrit :

A tout hasard, au nom du CEHQL17 et de Christian Crépin, " archiviste du Roi Louis XVII pour le Cril17 " !

Die Dunkelgräfin ou La comtesse des Ténèbres (3)

http://cril17.org/


Madame de Chimay a écrit :

Que de lecture !   
J'avoue avoir fini en diagonale avec Pierre Benoit .... Je n'en pouvais plus .

Ce lien de cril17 nous donne le devenir d'Ernestine, basé sur l'étude généalogique de la famille Lambriquet, par Christian Crépin.

MARIE PHILIPINE qui est surnommée Ernestine :
Née le 31/7/1778à Versailles(paroissse St Louis)
Mariée le 7/12/1810 avec Jean Charles Germain Prenpain.
Décédée le 30/12/1813 à Passy


Notre MARIE-ANTOINETTE ne se fera pas faute de rebondir incessamment-sous-peu ! Wink


MARIE-ANTOINETTE a écrit :


Voici ma réaction !!!!!!! (humour)

ERNESTINE - MARIE PHILIPPINE était orpheline en 1788 de sa mère NICOLE, son "père" étant encore en service au château et il a été guillotiné dans la même fournée que RICHARD MIQUE.

Elle est arrivée à VERSAILLES au sein de la Famille Royale après la mort de sa mère et ne l'a point quitté à versailles et aux tuileries et ce, jusqu'au 10 AOUT 1792 !!!!!elle est partie les quelques jours de juin 1791 en compagnie de JACQUES LAMBRIQUET avec retour aux tuileries dès le 25 juin.

la personne qui s'est mariée en 1810 avec le secrétaire d'ORLEANS !!!! n'est pas MARIE PHILIPPINE mais sa sœur aînée LOUISE CATHERINE - servant de couverture à ERNESTINE devenue depuis 1799 .... DUCHESSE D'ANGOULÊME d'autant plus que le mariage n'a pas duré très longtemps, LOUISE CATHERINE étant décédée rapidement.... la voie était libre lors de l'entrée officielle de LOUIS XVIII et l'orpheline du temple !!!!!

On trouve l'acte de naissance de LOUISE CATHERINE, mais point d'acte de décès - avec esprit on peut dire qu'elle est toujours vivante !!!!

MARIE ANTOINETTE  Smileàè-è\': Smileàè-è\': 

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:46

Trianon a écrit :

Chère Marie-Antoinette,
Je vous suis totalement et vous fais une entière confiance. Vous aimez trop la Reine pour avancer des fabulations et je suppose que vos recherches sont assez pointues pour que vous soyiez si sûre de vous.
Voyez-vous, je vais entamer la journée de très bonne humeur.
Bonne journée
Trianon

MARIE-ANTOINETTE a écrit :


L’ hypothèse de la personne ayant le pseudonyme « Marie Antoinette » qui reprend celle de Frédéric de Saxe Altenbourg) p180 ,187 et 188 de son livre « l’énigme de Madame Royale publié en 1954 est que la Duchesse d’Angoulême était Ernestine LAMBRIQUET. Je rappelle que cela est impossible et j’en donne à nouveau la preuve que j’en ai faite au Cercle d’études historiques sur la question Louis XVII (CQHL17) les 19/10/2002 et 14/12/2002 à laquelle j’ai additionné de nouvelles recherches:
Les filles Lambriquet n’ont pu être la Duchesse d’ Angoulême

Pratiquant assidûment la généalogie depuis plus de 52 ans, je suis très strict dans ce domaine comme je le suis en recherches historiques. Par conséquent je désirerais que vous indiquiez de ma part deux correctifs dans le prochain cahier Louis XVll ainsi qu’ une découverte sur l’énigme LAMBRIQUET inventée qui a duré presque 60 ans.
En effet en page 22 du cahier 25 vous faites naître Jacques LAMBRIQUET à ALQUIER(Pas de Calais). Étant
Personnellement originaire habitant le Pas de Calais je savais que ce village n’existait pas. En réalité il s’agit de ALQUINES.
C’est Robert AMBELAIN dans son livre « crimes et secrets d ‘états” qui indique page 251 ( ALQUIERS) par erreur. Peut-être s’agit-il d’une erreur de l’imprimeur qui a mal lu le manuscrit de Robert Ambelain.
Une deuxième erreur existe également à la page 22 due aussi à la page 251 de Robert AMBELAIN.
Jacques LAMBRIQUET a épousé Philippine NOIROT( cela est prouvé par l’acte de mariage et également par les baptêmes de ses enfants( et non GODFROY)qui n’était pas veuve de Jean NOIROT. Philippine NOIROT était fille de Jean NOIROT et de Philippine GODFROY.
ll est regrettable que des historiens? comme Marie Magdeleine de RASKY dans son livre “la révolution française: une affaire de famille tome lI, Mme Royale ” publié en 1977 et Robert AMBELAIN dans son livre ” crimes et secrets d’état ” publié en 1980 ont tout simplement répété la même erreur que Frédéric de Saxe-Altenbourg dans son livre ” l’énigme d e Madame Royale publié en 1954 » a fait en émettant l’‘hypothèse que celle-ci aurait été une fille LAMBRIQUET. Avant d ‘échafauder des hypothèses invraisemblables il faut commencer par vérifier les choses simples. Que cela serve de leçons à l’avenir à tous les historiens pressés par les éditeurs de sortir des livres nouveaux se vendant bien car plaisant au public mais non conformes à la vérité historique et négligeant la généalogie car la généalogie vient au secours des vrais historiens.. Certes je reconnais que la généalogie n ‘est d ‘aucun secours pour les recherches de paternité sans expertise médicale mais dans tous les autres cas il ne faut jamais la négliger.
Un être humain n ‘est pas une chose ou un objet inanimé (excusez-moi de la comparaison) qui reste figé à un endroit par de la colle ou un aimant. C’est une personne qui vit. Donc qui peut se déplacer au cours de son existence et cela même si elle est jeune car alors ce sont les parents qui la déplacent avec eux. Ce n’est pas parce que l’on est né dans la paroisse d ‘une ville que I’on ne peut pas mourir dans une autre paroisse de la même ville qui est en l’occurrence Versailles où il y a plusieurs paroisses. Eh bien c ‘est ce qui s’est passé avec la famille L AMBRIQUET. Les enfants naissent sur la paroisse St Louis. Puis quelques années après les parents viennent habiter sur la paroisse Notre Dame et deux enfants LAMBRIQUET meurent sur la paroisse Notre Dame et ensuite les parents habitent à nouveau la paroisse St Louis ou bien tout simplement le curé de la paroisse St Louis étant indisponible ces jours là, les inhumations ont lieu à la paroisse Notre-Dame. En fait c ‘est la logique et le bon sens. Rien ne peut être plus simple. La pratique de la généalogie depuis 52 ans m’a fait très rapidement penser à cela car personnellement je vérifie toujours les hypothèses des historiens qui se révèlent souvent fausses et je pense que Mr ETIENNE à qui je rends hommage pour tout le travail fourni dans l ‘affaire Louis XVll et dont je remercie pour tous les renseignements qu’il nous donne m’approuvera.
L’état civil complet des filles LAMBRIQUET devient ainsi le suivant:

LOUISE CATHERINE ou LOUISE PHILIPPINE
Née le 22/5/1776, ondoyée le 23/5/1776 et baptisée le 8/12/1777 Versailles( paroisse St Louis).
Inhumée le 7/6/1778 sous les prénoms de Louise Philippine à Versailles (paroisse Notre- Dame folio 35 verso du registre).C’est une chose courante de ne pas retrouver à cette époque les mêmes prénoms dans l’acte de sépulture. On est sûr que c’est la même personne car dans l’acte ce sont les mêmes parents Jacques Lambriquet et Marie Philippine Noirot et il est indiqué qu’elle meurt âgée de 2 ans. Si l’on soustrait 2 ans au 6/6/1788 nous trouvons comme date de naissance de Louis Philippine 6/6/1776. Donc pour 14 jours de différence ( et ces différences sont très souvent rencontrées dans les actes de l’ancien régime : j’en parle en connaissance de cause après 52 années de recherches généalogiques passionnantes) nous pouvons affirmer que Louise Catherine né en 1776 est Louise Philippine décédée en 1778
MARIE PHILIPINE qui est surnommée Ernestine :
Née le 31/7/1778à Versailles(paroisse St Louis)
Mariée le 7/12/1810 avec Jean Charles Germain Prenpain.
Décédée le 30/12/1813 à Passy.
Émilie Philippine
Née le 16/4/1780à Versailles( paroisse St Louis)
Inhumée le 9/6/1781 à Versailles (paroisse Notre-Dame) âgée d ‘environ1 3 mois.



En 1814 les 3 seules filles LAMBRIQUET étant déjà décédées ne pouvaient donc être la Duchesse d’Angoulême qui meurt en 1851.
Quant au garçon Auguste Etienne né le 11/11/1781 à Versailles mariée n 1810 ,je ne sais pas où il est décédé mais cela n’a pas d’importance pour résoudre l’énigme s’il y a vraiment énigme entre les identités de Mme Royale et La Duchesse d’Angoulême.
J’en profite pour demander si quelqu’un connaît des manuscrits écrits par Marie Thérèse Charlotte avant son
incarcération au Temple.

Marie Philippine surnommée Ernestine par Marie Antoinette pour la différencier de sa mère qui se prénommait aussi Marie Philippine ( et non Nicole comme le dit l’un de vos messages précédents) et dont le nom était NOIROT est devenue orpheline le 30/4/1788.

TRES IMPORTANT

Par ailleurs je tiens à préciser qu’après la mort de la mère en 1788 il y a eu un conseil de famille et sur l’acte de nomination des tuteur et subrogé-tuteur ainsi que sur l’acte notarié d’inventaire après décès dressé le 26/6/1788 seuls sont mentionnés Marie Philippine (Ernestine) et Auguste Louis LAMBRIQUET seuls enfants mineurs vivant héritiers de Marie Philippine NOIROT leur mère ce qui prouve bien que les autres enfants Louise Catherine ( décédée sous les prénoms de Louise Philippine) et Emilie Marie étaient décédées.

Ainsi Marie Philippine ( Ernestine) LAMBRIQUET qui était la seule fille survivante après la mort en 1788 de sa mère, mariée en 1810 et décédée en 1813 ne pouvait être la Duchesse d’Angoulême décédée en 1851.
Par ailleurs la Duchesse d’Angoulême a côtoyé trop de personnes (dont Mme de Tourzel) qui la connaissaient avant 1792 pour ne pas reconnaître en elle Madame Royale.
Et puis le Duc d’Angoulême fils du Comte d’Artois celui-ci frère de Louis XVI aurait il toléré de se marier avec une roturière fille d’un domestique?

Désormais qu’on ne parle plus de cette LAMBRIQUET comme étant Mme la Duchesse d’Angoulême car c’est un mensonge prouvé.
Tout ce que je dis est la pure et stricte vérité basée sur les archives( vous pouvez même contrôler en ligne tous les actes de Versailles sur le site des archives des Yvelines) et non sur des livres qui sont la plupart affabulateurs , compilateurs ,romancés, erronés et non sérieux.
CHRISTIAN CREPIN

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:50

Mme de Sabran a écrit :


Que Marie-Thérèse ne puisse trouver la liberté qu'en quittant son identité d'orpheline du Temple pour substituer à elle Ernestine, soit !

Mais pourquoi, chère Marie-Antoinette, Louise Catherine servirait-elle de couverture à sa soeur cadette Ernestine ?  Shocked 
Ernestine pouvait très bien aller vivre sa vie sous d'autres cieux, sans que quiconque lui serve de couverture .  scratch 


J'ai répondu :

Et si Louise-Catherine servit de couverture à Ernestine, qui a servi de couverture à Louise-Catherine?   boudoi16 

Bien à vous.


Mme de Sabran a écrit :

 Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing 


C'est une famille drôlement alambriquet !!!


.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:53

MARIE ANTOINETTE a écrit :

LOUISE CATHERINE n'avait pas besoin de couverture.... nous avons son acte de naissance, mais aucune information sur sa vie avant , pendant la révolution et après les événements

il est à noter qu'aucun des autres frères et sœurs d'ERNESTINE n'ont reçu d'aide ou de soutien de la part de la famille royale à la mort de NICOLE LAMBRIQUET et encore moins après la mort du Père JACQUES LAMBRIQUET qui avait été totalement ruiné lors de la restauration.

je confirme ma théorie..........LOUISE CATHERINE a épousé l'homme au service d'ORLEANS pour comme vous le notez - elle ait eu un acte de mariage et de décès (entourée de la famille de son époux )
ERNESTINE disparaissait officiellement de l'histoire et pour les chercheurs elle ne pouvait être LA DUCHESSE D'ANGOULÊME !!!!!!

A votre service !!!

MARIE ANTOINETTE


Trianon a écrit :

la nuit, la neige a écrit:Roh la vache ! Faut s'accrocher pour tout comprendre !
Itou pour moi.
Mais, j'étais sûre qu'il y aurait des réactions vives après l'affirmation de Marie-Antoinette. C'est difficile et un peu fatigant car chacun a sa thèse.
Je le répète, la Duchesse d'Angoulême (j'ai lu 2 biographies) m'a un peu déçue surtout par rapport à son comportement face au souvenir de sa mère, alors, bien sûr, j'espère toujours que la fille de Marie-Antoinette puisse être une autre, plus humaine.
Maintenant, je crois qu'il y a une histoire d'ADN. Il faut espérer que grâce à cela, nous aurons définitivement la réponse à cette histoire.
Bien à vous.

Trianon

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:56

Kiki a écrit :

Pour moi la chose plus difficile à comprendre c'est sa disparition!
On sait qu'Ernestine est confiée à son père, mais il est guillotinée en 1794. Et après?
Quand Madame Royale sort du Temple elle demande à revoir Ernestine et d’être accompagnée par elle à Vienne, mais personne ne sait où se trouve la fille.
Et cela explique pourquoi Madame Royale, qui a des contacts avec tous ses amis d'enfance, ne reverra jamais son amie. Mais pourquoi Ernestine n'a jamais essayé de revoir son amie?

La biographie de Marie Thérèse Charlotte écrite par Susan Nagel nous dit que Mesdames de Mackau et Soucy étaient les seules à connaitre le sort d'Ernestine.


Mme de Sabran a écrit :


Je n'ai pas lu Susan Nangel . La question Ernestine y est donc largement évoquée ?

Kiki a écrit :


Pas beaucoup, Mme De Sabran, parce qu'en fait on ne connait pas le destin de la fille après 1792, sauf son mariage et sa mort en 1813.

Susan Nagel cependant parle d'elle plusieurs fois quand elle décrit l'enfance de Madame Royale, en affirmant qu'elle est fille de Louis XVI et la femme de son valet.



Mme de Sabran a écrit :


Ernestine, fille du roi . Je n'y crois pas, quant à moi ...
Commettre l'adultère ne ressemble ni au caractère ni au tempérament de Louis XVI.


.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014, 17:58

J'ai écrit :

Louis XVI l'aurait légitimée pour qu'elle puisse bénéficier de certains avantages, le connaissant...
Cette bâtarde aurait été un secret de polichinelle.
C'est, ce me semble, la genèse d'une seconde affaire du Temple comme si une seule ne suffisait pas...

Bien à vous.


Reinette a écrit :

Oui pourquoi élever une enfant illégitime à la vue et au su de tous, partageant la même Maison que sa demi-sœur légitime, accueillie les bras ouverts par Marie-Antoinette (), si ce n'est pour la reconnaître officiellement ?

Je rappelle pour mémoire que cette enfant, si elle est bien la fille de Louis XVI, est la preuve formelle de la stérilité de la reine, non celle du roi. Ou plutôt de son serrage de cuisses...

Car si c'est l'essai après le fameux "coup de bistouri", nous savons depuis longtemps que celui-ci n'a jamais existé.
Une opération de rois, même à cet endroit, ne se fait pas en cachette. Souvenons-nous de la fistule de Louis XIV. Et l'Europe entière était au courant du phimosis du duc de Parme dont la succession n'avait en aucun point l'importance de celle du roi de France.
De plus, Louis XVI notait toutes ses médecines. Et rien n'indique qu'il ait pu manquer d'équitation au minimum quinze jours.


Non, je crois tout simplement que Marie-Antoinette a fait le choix _judicieux_ d'élever son orgueilleuse petite princesse avec une fille de domestiques pour tenter de réduire son sale caractère.

Österreich a écrit :


Je suis absolument d'accord !!! Une opération d'un paraphimosis entraine généralement la formation d'un œdème plus ou moins important,
pendant une quinzaine de jours, et vu son ampleur, empêche un déplacement aisé. Il laisse également sous les vêtements une proéminence plutôt flatteuse  à celui qui est opéré pendant au moins 2 à 3 trois jours.


.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015, 09:58

L'auteur de ce site semble catégorique à propos de la substitution avec Madame Royale :

AFFAIRE de substitution de Madame ROYALE et Mademoiselle ERNESTINE LAMBRIQUET....

J’en reviens à l’affaire Madame Royale, la Duchesse d’Angoulême, Lambriquet.
Le départ de cette affaire Lambriquet a été donné par Frédéric de Saxe-Altembourg dans son livre l’énigme de Madame Royale en 1954. Cet écrivain a découvert l’histoire de Philippine Lambriquet surnommée Ernestine par Marie-Antoinette dans le livre de Montjoye publié en 1797 dont je donne ci-dessous un passage :
«Comme l’avoit voulu la reine, les sous gouvernantes reçurent Ernestine et son éducation fut soignée comme dans le palais même du roi. Mais, après la mort de la généreuse princesse ( Pourquoi Montjoye emploie-t-il le mot princesse pour désigner le reine ?) qui vouloit être appelée sa mère, elle quitta cet asile. Elle fut réclamée, m’a-t-on dit, par sa mère à qui en effet on ne pouvoit guère la refuser. Elle entra dans la boutique d’une lingère de la rue Saint-Denis, où je la crois encore aujourd’hui. »
Ici encore cet écrivain n’a pas fait de vérification. On lui a dit qu’elle fut réclamée par sa mère or la mère de Philippine Lambriquet , Marie Philippine Noirot épouse de Jacques Lambriquet est décédée le 30 avril 1788 à Versailles bien avant le décès de Marie Antoinette. D’ailleurs un inventaire après décès est établi le 26 juin 1788 et le 9 novembre 1788 une pension de 1200 livres est octroyée à Marie Philippine alias Ernestine avec effet du 1er avril en considération des services rendues par sa mère femme de chambre de Madame Royale. Et puis cet écrivain ne s’est même pas assuré d’aller voir Rue St Denis si ce qu’on lui a dit était vrai..
Donc méfions nous de certains témoignages.
Maintenant suivons ensemble à partir de 1788 d’après les actes officiels les enfants du couple Lambriquet-Noirot : Le 26 juin 1788 par acte notarié chez Maître Fourchy notaire à Paris et par Maître Poiret huissier est établi l’inventaire après décès de Marie Philippine Noirot épouse Lambriquet. Dans cet acte les héritiers mineurs sont Marie Philippine et Augustin Louis Lambriquet. Pourquoi le père aurait-il caché un autre enfant pour hériter de sa mère ? Lui ou d’autres auraient-ils eu des dons de voyance (la Révolution n’ayant pas encore eu lieu) pour savoir qu’un échange aurait été effectué après pour qu’une substitution ait lieu entre Madame Royale et un enfant du couple?. Cela relève du roman . En 1790 a lieu à Versailles un recensement( d’ailleurs c’est le premier plus ancien recensement nominatif que je connaisse pour la France) Eh bien au 90 de la Rue Royale paroisse St Louis habitent Mr Lambriquet garçon de Chambre de Monsieur avec deux enfants encore à sa charge et deux domestiques. En 1792 a lieu un autre recensement plus complet à Versailles et voici ce qu’on voit pour le N° 90 de la rue Royale sur la paroisse St Louis : Jacques Lambriquet, 52 ans, natif d’Alquines, habitant Versailles depuis 25 ans, garçon de la Chambre de frère du roi, Auguste Louis, son fils âgé de 10 ans, sa fille Marie Philippine âgée de 13 ans, Marie Jeanne Cauville âgée de 76 ans d’Alquines, depuis 4 ans à Versailles et Gallet Elisabeth Marie 20 ans de Vernaux depuis 2 ans ½. Donc le père étant veuf en 1788 (étant trop pris par ses fonctions à la Cour) a fait appel à sa tante d’Alquines dans le Pas-de-Calais pour élever ses deux enfants. Puis sa tante étant trop âgée il demande l’aide d’une cuisinière de 20 ans (Vernaux près de Luzenac se trouve dans l’Ariège) Puis les barbares sanguinaires sans cœur ne croyant pas à Dieu guillotinent le père le 27 Messidor an II(15/7/1794) comme ils l’ont fait avec Louis XVI et Marie-Antoinette rendant ainsi maintenant les deux enfants totalement orphelins comme Louis XVII et Marie Thérèse Charlotte.
Suite à la mort de leur père a lieu le 26 thermidor an II (16/8/1794) à Versailles devant Antoine Louis Rauté juge de paix un conseil de famille et là aussi on ne voit figurer que Auguste et Marie Philippine.
Le 7 décembre 1810 Marie Philippine se marie par contrat passé chez Maîtres Maisne et Robin à Paris avec Jean Charles Germain Prenpain.
Le 29 décembre 1813 Marie Philippine Lambriquet alias Ernestine la compagne d’enfance de Madame Royale décède à Passy. Parmi les enfants Lambriquet il n’y avait que Marie Philippine qui avait été élevée à la cour avec Madame Royale et les autres enfants comme Monsieur Crépin en a fait part au Cercle Louis XVII sont décédés avant . Mme de Rasky avait aussi repris cette hypothèse de substitution.
Donc merci d’enterrer une fois pour toute cette affaire de substitution avec une fille Lambriquet.
La vérité, que la vérité rien que la vérité et surtout pas de roman.


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Mme de Sabran le Ven 30 Jan 2015, 10:03



Oui, voilà qui a le mérite d'être clair . Merci, Majesté ! Very Happy
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28492
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Mr de Talaru le Ven 30 Jan 2015, 11:17

Toute cette histoire est recouverte des voiles des Ténèbres......

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
avatar
Mr de Talaru

Messages : 2180
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 58
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Mme de Sabran le Ven 30 Jan 2015, 11:34

Mr de Talaru a écrit:Toute cette histoire est recouverte des voiles des Ténèbres......


Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28492
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Invité le Ven 30 Jan 2015, 15:23

C'est passionnant !!!!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Mme de Sabran le Sam 08 Juil 2017, 22:58

Tiens ! je suis tombée sur un article de Monique de Huertas dans un vieil HISTORIA.
Elle semble convaincue de l'échange ! Suspect

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28492
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Gouverneur Morris le Dim 09 Juil 2017, 12:29

Elle est pas morte la Muertas ?
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2575
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Trianon le Dim 09 Juil 2017, 18:23

Mme de Sabran a écrit:Tiens ! je suis tombée sur un article de Monique de Huertas dans un vieil HISTORIA.
Elle semble convaincue de l'échange ! Suspect

Il semble que nous soyons ENCORE dans un autre mystère (concernant les enfants de Louis XVI) dont certains semblent suivre la thèse de la substitution et d'autres la considère comme non crédible et purement inventive. Qui croire ? Nous connaissons la pensée de Marie-Antoinette du Forum. A chacun son jugement.
avatar
Trianon

Messages : 2596
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ernestine Lambriquet

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum