Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran Dim 10 Fév 2019, 19:13


Oui ! Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing
Le duc avait, à n'en pas douter, les moyens de s'offrir un deuxième costume . Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45764
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Marie-Jeanne Dim 10 Fév 2019, 19:25

Surtout qu'il était réputé pour sa grande élégance, les beaux habits étaient son péché mignon et il dépensait beaucoup pour sa garde-robe.

_________________
« La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l'Espagne » Colbert.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1134
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par La nuit, la neige Sam 13 Avr 2019, 10:14

Conservé au Musée Louis-Philippe, château d'Eu,

Le duc de Penthièvre présentant les cercueils des princes de sa famille à l’église collégiale de Dreux en novembre 1783 :
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Dscn2510
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Portra37
Le duc de Penthièvre présentant les cercueils des princes de sa famille à l’église collégiale de Dreux en novembre 1783
Nicolas Gosse  
Huile sur toile, 1836
Photo : 2019 Château-musée Louis-Philippe à Eu, Normandie


Note du musée (extrait) :

Suite à la vente de son domaine de Rambouillet à Louis XVI, il exhume les cendres de sa famille pour les transporter à l’église collégiale Saint-Etienne de Dreux.
Ce geste de piété inspirera à ses descendants la construction, dans la même ville, de la Chapelle Royale.

Tourné vers la vie contemplative, aimé du peuple, le duc de Penthièvre était tout particulièrement célébré dans l’escalier d’honneur du château, grâce à cette grande toile commandée par son petit-fils, Louis-Philippe.

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 35540710
Image : Picssr.com / Louis Philippe

* Source et infos complémentaires : Château d'Eu - Les collections


Idea Si vous souhaitez découvrir la Chapelle royale de Dreux, nécropole de la famille d'Orléans, voir notre sujet :

Arrow La chapelle royale de Dreux
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran Sam 13 Avr 2019, 10:33

La nuit, la neige a écrit:Conservé au Musée Louis-Philippe, château d'Eu,

Le duc de Penthièvre présentant les cercueils des princes de sa famille à l’église collégiale de Dreux en novembre 1783 :

... magnifique tableau ! Merci . Very Happy Il fixe pour la postérité ce moment, certainement déchirant et sacrilège pour le duc, du transfert à Dreux de ses chers défunts. Je recommande la visite de la Chapelle Royale. Cette intransigeance de Louis XVI pour un motif aussi futile que la chasse me paraît une cruauté de sa part.

Savons-nous qui sont les messieurs autour du duc de Penthièvre ( celui qui se tient derrière son épaule gauche surtout a une belle physionomie ).

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45764
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Lucius Sam 13 Avr 2019, 14:18

Un chevalier de Malte.
Lucius
Lucius

Messages : 10403
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Lucius Sam 13 Avr 2019, 14:34

Charles-Antoine de Lastic, chevalier non profès de Malte et premier gentilhomme du duc de Penthièvre ?
Lucius
Lucius

Messages : 10403
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par La nuit, la neige Dim 14 Avr 2019, 20:48

Merci pour les recherches, Lucius.
Pourquoi pas... Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 1123740815
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Lucius Dim 14 Avr 2019, 21:42

à supposer que ce ne soient pas que des figurants pour faire tapisserie.
Lucius
Lucius

Messages : 10403
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Mme de Sabran Dim 14 Avr 2019, 23:09

Je ne crois pas. Il y a vraiment des visages qui semblent bien précis.
Oui, merci, mon petit Lulu . Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45764
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par La nuit, la neige Jeu 05 Mar 2020, 20:09

Présenté prochainement en vente aux enchères...

LE DUC DE PENTHIÈVRE
Jean-Charles Auboin (1731-1809), céramiste et faïencier français.

Terre cuite, circa 1780
Signé au dos : C Auboin fecit
Hauteur : 57 cm

Rare buste, de grandes dimensions, du petit-fils du roi Louis XIV et grand-père maternel du dernier roi des Français, Louis-Philippe 1er. Le prince est figuré, aux alentours de cinquante-cinq ans, vers 1780, portant l'ordre du Saint Esprit et celui de la Toison d'or.

Le socle est orné de son monogramme L J M inscrit dans une ancre de marine qui rappelle sa charge de grand amiral de France, le tout étant surmonté de la mention de son titre : DUC DE PENTHIÈVRE.
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Buste_16
Image : Mallié-Arcelin

Présentation au catalogue :

Louis-Jean-Marie de Bourbon (1725-1793), duc de Penthièvre, était un prince de la maison de Bourbon. Fils du comte de Toulouse et petit-fils du roi Louis XIV, il occupa les charges de grand amiral de France, de grand veneur, de gouverneur de Bretagne et de commandant de la garde nationale ainsi que de deux régiments qui portent son nom.

Très pieux, il épousa Marie-Thérèse de Modène avec qui il partagea sa grande foi et vécut un authentique amour, le couple princier eut sept enfants dont seuls deux survécurent.

Beau, droit, fidèle, généreux et courageux, il fut un collectionneur de montres, amateur d'art, d'architecture et un grand mécène. La destinée de ce prince, qui fut l'un des plus fortunés d'Europe, émeut par son désintéressement et la succession d'épreuves qui se sont abattues sur les siens.
Accablé par la mort prématurée de son épouse en 1754, par le massacre publique de sa belle-fille, la princesse de Lamballe, en septembre 1792 et la décapitation du roi Louis XVI avec parmi les votants son propre gendre le duc Orléans "Philippe Égalité", il vécut intensément les tribulations d'un XVIIIe siècle miné par la subversion intellectuelle, religieuse et politique.

Sa mort, dans son fief normand de Bizy, le 4 mars 1793, survint peu avant le décret d'arrestation des Bourbons et la confiscation de leurs biens.
Très regretté dans ses domaines où on louait ses bienfaits, il fut le seul prince français à décéder dans son lit, et de mort naturelle, pendant la Révolution française.

* Source et infos complémentaires : Mallier-Arcelin - Vente Souvenirs historiques, 12 mars 2020 (Paris Drouot)
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par La nuit, la neige Dim 08 Mar 2020, 11:46

Ce fauteuil, prochainement proposé en vente aux enchères, nous donne l'occasion d'évoquer l'une des propriétés du duc de Penthièvre...


A LOUIS XVI SOLID MAHOGANY BERGERE
CIRCA 1775

In richly figured mahogany, the arched back with molded borders leading to ram’s mask arm terminals and incurved fluted supports with bound fasces, with solid saddle seat, the seat-rail carved with a Herculean lion’s pelt, on fluted tapering legs headed with acanthus, the underside marked twice with an anchor flanked by ‘A4’, and twice with a fleur de lys
39 in. (99.1 cm.) high

Provenance : Possibly supplied to Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre (1725-1793), for the Pavillon Carré at the château d’Anet.

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 2020_n31
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 2020_n30

Lot Essay

THE ‘PENTHIEVRE’ BERGERE
This spectacular chair, boldly carved in the finest quality solid mahogany in the à l’antique taste with Bacchic ram’s masks and the lion’s pelts of Hercules, embodies two powerful and related stylistic movements which inspired enlightened French connoisseurs in 1760s and 1770s : the goût grec, a renewed taste for the antique forms of classical Greece and Rome, and the goût anglais, a taste for simple restrained forms embodied by a use of unadorned mahogany inspired by the English cabinet-makers of the period.
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 2020_n35

Madame de Pompadour’s brother the Marquis de Marigny, himself an important patron of the arts, not only commissioned one of the most spectacular commodes in the ‘antique’ style in ebony and Japanese lacquer by Joseph, for his Paris hôtel, (see A. Pradère, Les Ebénistes Français de Louis XIV à la Révolution, Paris, 1989, p. 236, fig. 240), but also famously ordered mahogany furniture à l’anglaise from the cabinet-maker Pierre Garnier, demonstrating that both these fashionable stylistic currents could appeal to the same sophisticated amateurs.

THE PROVENANCE
Much speculation exists regarding the enigmatic marks on this superb à l’antique bergere, which is incised to the underside of the seat twice with an anchor framed by the letter A and the number 4, and with two fleurs de lys. Adding to their mystery is that the marks do not seem to have been applied with the normal method of a branded marque au feu, but appear to be individually incised- however this could perhaps be explained by the remarkable hardness of the mahogany used.

Château brands with an anchor are most clearly associated with Louis-Jean-Marie de Bourbon (1725-1793), duc de Penthièvre, grandson of Louis XIV and grand amiral de France, hence the use of the anchor as an identifying mark on all his properties.
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 2020_n33
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 2020_n34

The father of the duc de Penthièvre, Louis-Alexandre de Bourbon (1678-1737) was one of the legitimated children of Louis XIV and Madame de Montespan. He received the title of grand amiral de France which passed on his death to the duc, his only son, then twelve years old, along with the title grand veneur (Grand Hunter) de France. His Court positions and various legacies made him one of the wealthiest Princes, possessing dozens of properties as well as an immense inheritance.
Penthièvre possessed a number of châteaux, notably Sceaux, Anet, Chanteloup, Amboise, Chateauneuf sur Loire and Rambouillet, which he was forced to sell to the king in 1783 and where Marie-Antoinette’s celebrated dairy was subsequently installed.

The anchor is generally framed by two letters referring to each property: AT for Anet, AB for Amboise, CP for Chanteloup or SX for Sceaux. But the anchor could also be framed by a letter and a number as illustrated by the witty mark of C9 for Chateauneuf sur Loire.


PENTHIEVRE AND ANET

The mark A4 most likely references one of the properties of the Duke beginning with the letter A : Amboise, Anet, Arc-en-Barrois, Armainvilliers or the château d’Aumale.
As referenced above, pieces from Anet usually bear the brand of AT with an anchor, while a tantalizing further possibility could be presented by an elegant hunting lodge in the grounds of Anet in the forest of Dreux, originally built by Penthièvre’s cousin the Comte d’Eu in 1756, known variously as the ‘Le Pavillon du Quarré Charmant’ or ‘Le Pavillon du Carré Charmant’ (the ‘Pavilion of the Charming Square’) in the 18th century, and ‘Le Pavillon du Carré’ (the ‘Pavilion of the Square’) in the 19th century.

In the 1808 biography of Penthièvre, his manservant M. Fortaire describes a visit from Prince Henry of Prussia to Anet in 1784. He was the brother of Frederick the Great, and one of the most important royal foreigners to visit France: (In translation)

Prince Henry departed Anet on the third day, after dinner, in a brilliant procession of carriages and horsemen. He was accompanied to a beautiful pavillon named for the Quarré Charmant, erected in the middle of the forest.
From the height of the pavillon where there is a beautiful platform or terrace made of lead and decorated with balustrades and vases, one can see a multitude of roads whose lengths are lost to view and which pierce the forest for its whole extent in all directions; there is nothing similar in any other forest.
It was there that Prince Henry took leave of our princesses (the duke’s daughter-in law, the duchesse de Lamballe and his daughter, the duchesse de Penthièvre) and M. de Penthièvre. The prince made his way that evening to Versailles and saw M. de Penthièvre in Paris before leaving France on November 3, 1784
.’ (M. Fortaire: Mémoires pour servir a la vie de M. de Penthièvre; Imprimerie Delance, Paris 1808.p. 157).

Could the use of of 4 in the brand therefore be a witty allusion to the name of this hunting pavilion (carré = square, ie four sides). Although the pavilion itself was octagonal, it was situated in a clearing or square, at the intersection of four roads leading into the forest, so ‘carré’ and therefore ‘4’ would be an entirely appropriate way to identify it.

After being forced to sell the château de Rambouillet to Louis XVI, Anet became the favourite hunting property of Penthièvre, which he inherited in 1775 following the death of his cousin the Comte d’Eu.

The Pavillon du Carré was sumptuously furnished with carved boiseries (later moved by the duc d’Aumale to Chantilly), and was appointed with a large room on the ground floor, several rooms on the first floor and an observation deck at the top.

The form of the chair, low to the ground and with a deeply curved seat, is undoubtedly highly specific- could it be that it was used by the Grand Veneur to remove his boots after the hunt, a process facilitated by the grip afforded by the projecting arm terminals?

* Source et infos complémentaires : Christie's NY - Sale Dalva Brothers (April 2020)

______________________


Idea Le pavillon " du Carré charmant ", duquel la provenance de ce fauteuil est envisagée, se trouve au sein de la forêt domaniale de Dreux, couvrant aujourd'hui encore quelques 3300 hectares.

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Pavill10
Image : Office du Tourisle Agglo pays de Dreux - La forêt domaniale


Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 R1vdxa10
Le pavillon octogonal se situe au centre de la forêt (autrefois, ce lieu se nommait « Le Carré ») d’où partent le routes forestières qui forment un réseau en toile d’araignée idéal pour la chasse.
Depuis la terrasse du pavillon, les dames des chasseurs pouvaient assister aux péripéties de la chasse.
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 G96h1610

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 1kbx5j10
Source images et texte : Lecami.eklablog - Le rond-point du Pavillon octogonal



Idea Le vaste château d'Anet, dont l'histoire remonte au XVIe siècle, puisqu'il fut construit en 1548 pour Diane de Poitiers, favorite du Roi Henri II, était l'un des plus beaux châteaux du royaume de France.

Aujourd'hui, ne subsiste plus qu'une aile du château et quelques autres vestiges, dont le portail triomphal, la chapelle royale et la chapelle funéraire de Diane de Poitiers.

Vous retrouverez sa longue histoire ici :

Arrow Le château d'Anet (Wikipedia, en français).

Et un extrait qui concerne plus particulièrement la période qui nous intéresse  Wink :

L'ère des Princes
(...)

Le duc et la duchesse de Vendôme meurent l'un et l'autre en 1667, laissant Anet à leur fils, Louis de Bourbon, duc de Vendôme, mort à son tour en 1669. Louis de Bourbon Vendôme a pour successeur son fils, Louis Joseph de Bourbon, duc de Vendôme, mort sans postérité en 1712.
Ce dernier laisse Anet à sa veuve, Marie de Bourbon-Condé, fille d'Henri Jules de Bourbon, prince de Condé. Celle-ci meurt en 1718, laissant Anet à sa mère, Anne de Bavière, princesse de condé, morte en 1723.

En 1723, la huitième fille de la princesse de Condé, dont le patrimoine était resté indivis pendant neuf ans, Louise-Bénédicte de Bourbon, duchesse du Maine, hérite d'Anet.

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Ob_54610
Image : Chateaudhautot.overblog

Le domaine d'Anet et le comté de Dreux passèrent ensuite successivement aux deux fils de la duchesse du Maine, l'un et l'autre célibataires, Louis-Auguste de Bourbon, prince des Dombes (1700-1755) et Louis-Charles de Bourbon, comte d'Eu (1701-1775). Ce dernier avait vendu deux ans avant sa mort à Louis XV - qui visita le château en juin 1749 - une grande partie de ses biens pour l'énorme somme de 12 millions.

Cette transaction, coûteuse pour les finances royales, n'ayant pas encore été honorée par le Roi Louis XV avant sa mort (1774), elle fut annulée par, son successeur, Louis XVI, en accord avec leur héritier, Louis-Jean Marie de Bourbon, duc de Penthièvre qui, devenu par ces héritages le second propriétaire foncier du royaume, entra ainsi en possession d'Anet.

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Duc_de20
Portrait de Louis-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, Grand Amiral de France, portant la Toison d'Or.
Ecole française du XVIIIe siècle ; Atelier de Jean-Baptiste Charpentier le Vieux
Huile sur toile
Image : Osenat



L'ère des destructions

À la Révolution, le duc de Penthièvre n'émigre pas. En 1793, il meurt dans son lit dans son château de Bizy, laissant ses domaines à sa fille, Louise Marie Adélaïde de Bourbon, duchesse d'Orléans.
Cinq semaines plus tard, ses biens sont confisqués par la Nation.
Le château d'Anet, placé sous séquestre, reste sans entretien. En 1794, le mobilier est mis en vente à l'encan.

Le 10 juin 1795, Moulins, commissaire de la Sûreté Générale, fait procéder à la profanation du tombeau de Diane de Poitiers. Le caveau est ouvert et le cercueil forcé. Son contenu est promptement transporté au cimetière du bourg. En 2010, les restes de Diane de Poitiers seront exhumés pour être replacés dans le caveau sépulcral, lors d'une cérémonie publique.
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Tombea10
La Salle d'introduction du musée des Monuments français
Jean-Lubin Vauzelle
Huile sur toile, 1804
Image : Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Au premier plan, le tombeau de Diane de Poitiers, provenant d'Anet, posé sur un piédestal soutenu par les quatre porteuses de flambeaux de Germain Pilon, provenant de l'église Sainte-Geneviève.
(...)
Le musée des Monuments Français avait été aménagé sous la Révolution, par Alexandre Lenoir, dans l'ancien couvent des Petits-Augustins. La salle d'introduction, où il avait réuni quelques uns des plus beaux témoins de la sculpture funéraire et décorative de toutes les époques, occupait l'ancienne chapelle du couvent. Le musée fut fermé à la chute de l'Empire et remplacé par l'École des beaux-arts.


Le 1er février 1798, le domaine est vendu en quatre lots. Le lot comprenant le château et ses jardins est acquis pour trois millions deux cent mille francs, par les sieurs Driancourt et Baudoin, qui le transmettent aussitôt aux banquiers Ramsden et Herigoyen.
Ces derniers le dépouillent alors de ses éléments extérieurs et intérieurs pour les vendre.

En 1804, Demonti fils, nouveau détenteur, continue le dépeçage en abattant les arbres du parc et faisant démolir à l'explosif les deux tiers de la demeure, le corps central et l'aile droite , ce qui finit par indisposer la population.

En 1811, la chute mortelle d'un ouvrier qui commençait à dégarnir la toiture de l'aile gauche du château, déclenche une émeute qui le contraint à abandonner son entreprise de liquidation et à s'enfuir.

En 1820, le château vide et abandonné est restitué à la Marie-Adélaïde de Bourbon, duchesse douairière d'Orléans, décédée en 1821.

Son fils, Louis-Philippe d'Orléans, devant l'ampleur des réparations à entreprendre, le vend en 1823 à Louis-François Passy Note, receveur général du département de la Dyle. Celui-ci ne l'habite pas et ne fait que clore par un mur l'extrémité restée béante de l'aile gauche, à laquelle se réduit désormais le château.
(...)


Idea En mains privées depuis 1860, le château (ce qu'il en reste) se visite aujourd'hui.



Voir la présentation du domaine, sur ce site internet :

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 130
Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 1-110

Arrow Le château d'Anet
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe - Page 4 Empty Re: Louis-Jean-Marie de Bourbon, duc de Penthièvre, beau-père de la princesse de Lamballe

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum