Le Deal du moment : -38%
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
Voir le deal
184.99 €

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 18 Oct 2019, 12:23

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 1454

https://www.jdwetherspoon.com/pub-histories/england/bristol/the-van-dyck-forum-bristol

Cette dame est Mary Robinson (27 novembre 1757 - 26 décembre 1800)  poétesse, femme de lettres et féministe anglaise.  Nous la rencontrons dans le livre Georgiana, Duchess of Devonshire d'Amanda Foreman .  

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 2220

Elle fut mariée dès l'âge de quinze ans, nous dit WIKI,  à un avocat qui la laissa sans ressources. Elle entra alors au théâtre et s'y fit bientôt une réputation par son talent et sa beauté. Elle devint ainsi la maîtresse en titre du prince de Galles (depuis George IV) qu'elle aima passionnément jusqu'à la fin de sa vie, puis eut plus tard une liaison intime avec Fox qui l'exploita également sans vergogne. Elle finit par se consacrer aux lettres, ce qui lui valut son surnom de Sapho anglaise.

Elle laisse des mémoires posthumes mis en ordre et édités par sa fille où elle narre ses malheurs et son amour malheureux pour le prince de Galles.
Comme sa contemporaine Mary Wollstonecraft, elle soutint ardemment les idées nouvelles de la Révolution française, et défendit les droits de la femme.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mary_Robinson_(po%C3%A8te)

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Ven 18 Oct 2019, 12:53

Merci Eléonore pour cette belle présentation ! Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 2523452716

Il s'agit d'un portrait par George Romney, le Pygmalion de la future Lady Hamilton, aujourd'hui à la Wallace Collection :

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 WLC_WLC_P37

https://www.wallaceprints.org/image/321718/george-romney-mrs-mary-robinson
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 6880
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 23 Jan 2020, 12:29


Est-ce seulement une légende, ou bien est-il vrai que les dames portaient parfois leurs petits chiens dans leurs manchons ?
Car il faut bien dire que certains sont très volumineux ! ( pas les chiens, les manchons !  Wink  )

Quelques gravures des Modes :  Very Happy


La mesure de l'excellence

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 148
lamesure.com



Galerie des Modes, 1784


Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 1543
pinterest.com



Chinée aux liserons blancs

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 1544
histoiresgalantes.fr



Un homme fait une révérence...

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 1545
parismuseescollection.paris.fr


La brillante Raymonde
Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 1542
pinterest.com

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Marie-Jeanne le Jeu 23 Jan 2020, 15:36

Je crois possible que certaines femmes glissaient leurs petits chiens dans leurs manchons. Et tout plein d'autres menus objets du quotidien à portée de main, les sacs n'existant pas à l'époque.

Un petit conseil mode à la brillante Raymonde, en matière de style « Less is more » Eventaille

_________________
« La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l'Espagne » Colbert.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 956
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 04 Mar 2020, 14:12

Une petite anecdote en passant  Very Happy
... ou comment notre comte Félix d'Hézecques s'est fait énergiquement remonter les bretelles par Madame Adélaïde,   pour un crime de lèse-manchon.

J’ai déjà dit que, à la Cour, on ne témoignait pas à Mesdames beaucoup plus d’attentions, et cet abandon avait, je pense, un peu aigri leur humeur. Aussi étaient-elles assez difficiles dans leur service ; le moindre retard était payé de vifs reproches. Si je ne craignais d’être accusé de rancune, j’en citerais quelques preuves qui me sont personnelles. Je dirai seulement ici que je fus un jour vertement tancé par madame Adélaïde pour avoir mis mes mains dans son manchon, qu’elle m’avait donné à porter en montant un escalier.

Allons bon !   Eventaille
Et puis cet autre portrait :

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Ff26ee10
Louise Henriette de Bourbon, duchesse de Chartres and duchesse d'Orléans (1726-1759),
French School of the 18th century.jpg

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Marie-Jeanne le Mer 04 Mar 2020, 17:11

Amis des bêtes s'abstenir. Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 4099329125

Manchons de la Reine conservés par son fourreur, avril 1792.

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Img_4011

Sans portrait mais avec un peu d'imagination... Smile
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 956
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Mer 04 Mar 2020, 20:34

Merci Marie-Jeanne pour cette information !  Very Happy

Marie-Jeanne a écrit:Amis des bêtes s'abstenir. Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 4099329125
Oups, oui... silent
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14293
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 07 Avr 2020, 11:55


Joli ! Very Happy

Traqué comme il l'est dans le monde, l'amour est obligé d'avoir recours à ces petites ruses : il donne la vie aux miroirs, aux manchons, aux éventails, à une foule de choses dont l’utilité n’est pas tout d’abord démontrée et dont beaucoup de femmes usent sans s’en servir.

Balzac, Une fille d'Ève

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Mai 2020, 20:21

Masque et manchon : que de mystère !  Very Happy
Je trouve curieux, pas très joli, ce rabat sur l'épaule ...

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 66b66210

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Teresa-Cabarrus le Jeu 21 Mai 2020, 17:44

Bonjour, je trouve que le manchon est une très bonne invention, il faudrait y revenir l'hiver prochain. Very Happy
Teresa-Cabarrus
Teresa-Cabarrus

Messages : 181
Date d'inscription : 18/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 22 Mai 2020, 09:20


Tiens oui, bonne idée !  Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 693620883
Le manchon avait été mis à la mode sous Henri III     Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Tzolz132             et connut une très grande vogue surtout au XVIIIème et XIXème siécles, mais quand a-t-il  ( relativement ) disparu ?   vers le milieu du XXème, je pense,  quoi que ...   Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 1123740815

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Calonne le Lun 25 Mai 2020, 19:00

La dernière trace célèbre du manchon, c'est avec Henriette Caillaux qui, en mars 1914, assassine le directeur du Figaro dans son bureau. Le mari d'Henriette était alors ministre des finances et dénigré, critiqué, par le journal. Excédée et fragilisée nerveusement, sa femme se fait conduire à la rédaction du Figaro, en robe de satin noir, toque à aigrette et portant un ample manchon de fourrure, ce qui surprend l'huissier vue la saison. A l'intérieur du manchon, Henriette dissimule un révolver…
Gaston Calmette, directeur du journal, la reçoit. Henriette dénonce une campagne de calomnies, une véritable chasse à l'homme contre son mari puis sort son arme du manchon et tire à six reprises, à bout portant. On accourt, Calmette gît à terre, encore vivant, murmure :"J'ai fait mon devoir. Ce que j'ai fait, je l'ai fait sans haine". Henriette, elle, déclare simplement :"Puisqu'il n'y a pas de justice en France". Arrêtée, elle ajoute espérer n'avoir pas blessé sa victime trop gravement…  Calmette meurt sur la table d'opération. Jugée, Henriette sera acquittée, le verdict déclenchant une formidable polémique.

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Calmet10

Source de l'image : herodote.net
Calonne
Calonne

Messages : 635
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 47
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 26 Mai 2020, 10:41

Calonne a écrit: Arrêtée, elle ajoute espérer n'avoir pas blessé sa victime trop gravement…  Calmette meurt sur la table d'opération. Jugée, Henriette sera acquittée, le verdict déclenchant une formidable polémique.

Quelle histoire dingue !!! Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 3231074342

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Vicq d Azir le Mar 26 Mai 2020, 11:36

La scène s’est passée dans les anciens locaux du Figaro, sur les Champs Élysées, au niveau du Rond - Point. L’immeuble existe toujours. Le bureau du directeur était dans la rotonde, au premier étage. J’y pense toujours quand je passe par là.
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 3192
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 72
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Mar 26 Mai 2020, 16:19

Vicq d Azir a écrit:La scène s’est passée dans les anciens locaux du Figaro, sur les Champs Élysées, au niveau du Rond - Point. L’immeuble existe toujours. Le bureau du directeur était dans la rotonde, au premier étage. J’y pense toujours quand je passe par là.

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 1280px-Paris_rond-point_des_champs_elysees_no12%2B14

(c) Wikipedia

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 2523452716
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 6880
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Calonne le Mar 26 Mai 2020, 17:35

Tatie Wikie nous donne plus de détails :

Après de brèves salutations, elle (Henriette) annonce l'objet de sa visite, la cabale médiatique dont est victime son mari, puis retire de son manchon le pistolet et tire à bout portant sur Calmette six balles : deux se fichent dans la bibliothèque, une est arrêtée par le portefeuille de la victime, une autre érafle son thorax, mais deux autres font mouche dont une fatale qui perfore l'artère iliaque au niveau de l'intestin.

Lors de son procès ouvert le 20 juillet 1914, Henriette Caillaux et son avocat, Fernand Labori, plaident le crime passionnel. Fait exceptionnel, les présidents de la République Poincaré et Briand font une déposition et nombre de membres de la haute société de l'époque doivent aussi s'exposer.
À une époque où le féminisme commençait tout juste à poser son empreinte sur la société française, la défense en la personne de Fernand Labori exploite des stéréotypes encore bien ancrés. Il convainc le jury que le crime n'était pas le fait d'un acte mûrement préparé mais d'un réflexe féminin incontrôlé, transformant le crime prémédité en crime passionnel. Les experts psychiatres évoquent un cas typique d'impulsion subconsciente avec dédoublement complet de personnalité survenu sous l'influence d'un état émotionnel et continu. Alors que l'avocat général Horteux écarte la préméditation et ne réclame que cinq ans de prison ferme, les jurés des assises de la Seine donnent, après cinquante minutes de délibération, une décision d'acquittement le 28 juillet 1914.


Ce verdict fait l'objet de critiques, à l'époque, Joseph Caillaux ayant notamment usé de son entregent pour influer sur le verdict : un de ses amis, Jean-Bienvenu Martin, est nommé ministre de la Justice en juin 1914 alors que le procureur général a été élevé au grade de commandeur de la Légion d'honneur quelques jours avant le procès. Les archives de la préfecture de police exploitées par l'historien Jean-Yves Le Naour révèlent que plusieurs jurés avaient des opinions politiques proches du Parti radical, que le président de la cour d'Assises Louis Albanel était une relation des époux Caillaux, et que la salle d'audience avait été « faite » par un proche de Caillaux, le député Pascal Ceccaldi, qui avait payé des truands corses pour huer ou acclamer les témoins selon qu'ils étaient à charge ou à décharge. Des journalistes évoquent également une collusion entre Caillaux et Boucard, le juge d'instruction.
Calonne
Calonne

Messages : 635
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 47
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 26 Mai 2020, 17:54


Henriette Caillaux

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Unname28


L'AFFAIRE CAILLAUX c'est aussi un feuilleton télévisé. Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 746410
Réalisé par Yannick ANDREÏ, il comprend 4 épisodes, diffusés du vendredi 13 décembre 1985 au vendredi 3 janvier 1986 sur la chaîne Antenne 2.

LE SUJET :
Au début du siècle, la politique et l'amour amènent une femme à se faire justice pour défendre son bonheur et celui de son mari.

SI VOUS AVEZ MANQUÉ LE DÉBUT :
Décembre 1907, Joseph Caillaux, ministre des Finances, reproche à Andrieux, son inspecteur, de lui remettre un rapport incomplet. Il l'incite à plus de courage ! Berthe Caillaux offre un buffet en l'honneur de son mari. Mais celui-ci ne vient pas ! Il est avec sa maîtresse, Henriette Claretie, épouse d'un écrivain qui la délaisse au profit de la littérature, et dont elle a une fille, Germaine. Henriette admire Caillaux et sa passion intègre pour la politique. Au Conseil des des ministres, Joseph Caillaux se rend compte que Clémenceau croit la guerre imminente alors que lui, est persuadé qu'il faut trouver le moyen d'intervenir en Allemagne pour éviter un conflit. Joseph Caillaux part avec Berthe une semaine à Mamers, son fief électoral. C'est là que le majordome remet une lettre d'Henriette à Joseph...

Avec : Marcel BOZZUFFI (Joseph Caillaux), Brigitte FOSSEY (Henriette Caillaux), Paul BARGE (Ceccaldi), Catherine ALCOVER (Berthe), Nicole JAMET (Madeleine), Paule NOËLLE (Mme Chartran), Marie-France MIGNAL (Mme de Lesagne), Philippe BRIGAUD (Barthou), Marcelle BARREAU (la paysanne), Sophie CAFFAREL (Germaine), Érick DESMARESTZ (Andrieux), Jean-Jacques CHARRIÈRE (Aristide Briand), Pierre LONDICHE (Claretie), Yves BRAINVILLE (Clémenceau), Micheline BOURDAY (Lucie), Bernard RISTROPH (Georges Deschanel), Yves GABRIELLI (Adrien), Alain CHOQUET (le Sous-Préfet), Bernard CHARLAN (Juge du divorce), André SCHMIDT (Maréchal Joffre), Roland MONOD (Justin de Selves), Emmanuel DECHARTRES (Roland Pietri), André CHANAL (Poincaré), Guy RÉGENT (le notable)

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 26 Mai 2020, 20:28


Après cette étonnante affaire criminelle ( ? ) du XXème siècle , notre chère comtesse de Boigne nous ramène au XVIIIème et nous rappelle que le manchon n'était pas un accessoire exclusivement féminin. Les messieurs aussi en appréciaient le confort douillet . Very Happy

J'apprends avec étonnement que la mère d'Adèle, Éléonore Dillon, était la petite-fille du gouverneur de Bonnie Prince Charlie et son frère, le futur cardinal d'York, dernier rejeton des malheureux Stuart. A ce titre, le cardinal invita la duchesse d'Osmond et son époux à lui rendre visite à Rome, à Frascati plus exactement, où il les accueillit avec une bonté extrême. Il exigeait même qu'ils allassent fréquemment, été comme hiver, dîner chez lui. Il y faisait parfois un froid noir.

On le trouvait dans un grand palais peu meublé, sans feu nulle part, un capuchon sur la tête, deux grosses houppelandes sur le corps, les pieds sur une chaufferette et les mains dans un manchon .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle  - Page 3 Empty Re: Galerie de portraits : Le manchon au XVIIIe siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum