Etienne Saint-Aignan : Le Martyre de Marie-Antoinette d'Autriche, Reine de France 1793

Aller en bas

Etienne Saint-Aignan : Le Martyre de Marie-Antoinette d'Autriche, Reine de France 1793 Empty Etienne Saint-Aignan : Le Martyre de Marie-Antoinette d'Autriche, Reine de France 1793

Message par Mme de Sabran Mer 16 Oct 2019, 15:39

Etienne Saint-Aignan : Le Martyre de Marie-Antoinette d'Autriche, Reine de France 1793 1451



Le Martyre de Marie-Antoinette d'Autriche, Reine de France
1793



L'auteur :  Etienne Saint-Aignan  Etienne Saint-Aignan : Le Martyre de Marie-Antoinette d'Autriche, Reine de France 1793 1_jfif40
Né le 9 avril 1773 à Beaugency et mort le 21 juin 1824 à Paris, est un administrateur, journaliste, écrivain, dramaturge et traducteur français.



PERSONNAGES

Le Président du Comité de Salut Public.

Les Membres du Comité, à l'exception de Barrère, Robespierre et Danton.

Un Député du département de l'Aisne.

Danton.

Robespierre

Barrère

Un Ministre.

Un Jacobin.

Le Roi   ( Louis XVII )

La Reine

Madame Royale

Madame Elizabeth

Le Maire de Paris, et ses gardes.

Simon

L'Accusateur Public

Un Garde du temple.

La suivante de La Reine

Santerre

Le Geôlier

Un envoyé de Santerre

Un inconnu.

Un sans-culotte.

Tronson

Un Royaliste.

Un Constitutionnel.

Un vieillard.


(  ...  )

Le Président

Le malheur est un bien, quand l'homme l'a prévu. Il le fallait... à tout robespierre a pourvu... Écoutez : mais surtout, que votre âme timide Se garde d'arrêter notre marche homicide. Commettons des forfaits, ou nous sommes perdus. Capet est immolé... mais ses nobles vertus Survivent à sa cendre : et sans doute la France De cet assassinat voudra tirer vengeance. Déjà de la révolte on a vu l'étendard, L'infâme drapeau blanc flotter de toute part. Gaston, à la Vendée, inspirant son courage, Y forme des soldats : son séduisant langage Oppose l'héroïsme à leur timidité : Ils marchent sur ses pas avec docilité. Plus d'une fois son bras, maîtrisant la victoire, A de nos bataillons anéanti la gloire. S'il n'est pas arrêté, vous verrez dans Paris, Reparaître bientôt et le trône et les lys... Laissons, laissons Cobourg attaquer nos murailles : Qu'il force des cités : qu'il gagne des batailles : Notre dernier soldat est. l'égal de Villars, Il saura triompher dans le camp de César. Frédéric, immobile aux portes de Mayence, Ne balancera point les destins de la France. Le Sarde est abattu. L'Espagnol indolent, Pour faire des progrès, dans sa marche est trop lent. La Suisse, à nos genoux humblement prosternée, A demandé la paix... L'Europe consternée Avec reconnaissance acceptera nos lois, Quand nous aurons détruit les esclaves des rois. La liberté l'exige : immolons des victimes... Elle cesse au moment où nous cessons les crimes.


( ... )

Je  vous laisse découvrir la suite ( quoique vous connaissiez la fin ...  ).
Lecture complète ici :
https://fr.wikisource.org/wiki/Le_Martyre_de_Marie-Antoinette_d%27Autriche,_reine_de_France

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45764
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum