Joseph Prunis

Aller en bas

Joseph Prunis Empty Joseph Prunis

Message par Bruel2 Ven 28 Fév - 12:32

Joseph Marie Prunis, ecclésiastique, historiographe du Périgord et homme politique français, né le 16 mai 1742 à Campagnac (actuel département de la Dordogne) et mort en 1816 à Saint-Cyprien (Dordogne) fils de M. Antoine Prunis, maître chirurgien, et de demoiselle Catherine Jourreau », il entra dans les ordres, puis s'occupa de littérature. Par Union(s) et enfant(s) Mariée Gabrielle Sanfourche avec Jean Prunis 1781- dont Catherine PRUNIS 1813-. Jeanne BIDOU 1804 dont François Prunis 1840 - Union(s) et enfant(s) Prunis Marié avec Marie BOURNAZEL, née en 1820, décédée en 1895 et de d'autres familles ...
Le soutien du ministre Bertin (1720-1792), comte de Bourdeilles homme d'État français. Il fut contrôleur général des finances de Louis XV (1759-1763). lui permet de poursuivre ses travaux à Paris. Pendant dix ans, de 1770 à 1780, il est l'avant-dernier abbé de Chancelade. En 1782, il est nommé prieur de Saint-Cyprien. Il est également l'un des censeurs royaux de Louis XVI.

Pierre Lespine, sieur des Colombies, est un prêtre français, historien et archiviste du Périgord, garde-manuscrit à la Bibliothèque nationale, premier professeur nommé à l'École royale des chartes, né dans le village de Leyfourcerie, paroisse de Vallereuil le 7 septembre 1757, et mort à Paris le 11 mars 1831.

Guillaume Vivien Leidet (Leydet), né le 16 septembre 1736 à Pons et mort le 12 mai 1776 à Rouffiac (Charente-Maritime), historien français.
Associé à la publication du Journal de voyage de Montaigne (1533-1592), philosophe, humaniste et moraliste de la Renaissance, soit un écrivain érudit, précurseur et fondateur des « sciences humaines et historiques » en langue française. découvert peu auparavant, et publié pour la première fois en 1774, le chanoine Guillaume Vivien Leydet en avait effectué une copie partielle en 1771. Meilleur paléographe que ses confrères, Leydet en donnait une transcription qui semble plus conforme à l’original, hélas perdu peu après sa publication.

le fonds Leydet-Prunis contient plusieurs tables chronologiques établies par l'abbé Lespine tandis que le fonds Lespine comporte plusieurs volumes intitulés Papiers Leydet (t. 92-94). En outre, les titres et sous-titres inscrits au dos des volumes manquent d'exactitude.
Cette collection a été formée par la réunion des travaux de l'abbé Pierre Lespine, chanoine de Saint-Front de Périgueux, de Joseph de Prunis, prieur de Saint-Cyprien, nommé historiographe du département (1790) et de Guillaume-Vivien Leydet, chanoine régulier de Chancelade qui explorèrent les dépôts des archives et bibliothèques de Paris, les évêchés, abbayes, châteaux du Périgord et de la région de Pau vers 1789. On y trouve d'ailleurs l'itinéraire suivi par Prunis et Leydet parcourant le Périgord, visitant ses châteaux et abbayes pour y dépouiller leurs archives. Les copies des pièces originales qu'ils ont faites alors dans les archives locales du Périgord nous sont restées alors que nombre d'originaux ont disparu aujourd'hui. Cet ensemble de documents historiques couvre un large champ chronologique, depuis l'Antiquité jusqu'à la Révolution et offre une grande diversité. Il comprend des ensembles généalogiques, des chartes originales, cartulaires, chroniques, des mélanges sur l'histoire littéraire et l'histoire ecclésiastique périgourdine. C'est une mine de renseignements sur la noblesse du Périgord, l'histoire des abbayes et évêchés, l'histoire des villes, l'agriculture et le commerce, une contribution très importante à l'histoire économique, juridique et sociale.
Cette collection renferme également des correspondances adressées à Lespine, Prunis et Leydet, notamment des lettres de ce dernier adressées au ministre Bertin.

Bruel2

Messages : 17
Date d'inscription : 01/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum