Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles soldés
Voir le deal

Marie-Jeanne Riccoboni ( 1713 - 1792 )

Aller en bas

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Empty Marie-Jeanne Riccoboni ( 1713 - 1792 )

Message par Mme de Sabran le Jeu 30 Juil 2020, 19:02


MADAME RICCOBONI


Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Marie-13


Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) 800px-11

Gravure de Marie-Jeanne Riccoboni par Couché fils,
dans le tome premier des Œuvres de Mme Riccoboni



— Madame Riccoboni ne cesse de semer de fleurs sa carrière littéraire. Elle vient de répandre dans le public un Recueil de pièces détachées aussi agréable que piquant. Il commence par une continuation de Mariane, écrite dans le style de Marivaux. Ce morceau, curieux par la ressemblance de la copie avec l’original, présente jusqu’aux défauts du modèle ; mais la pièce la plus curieuse est un roman qui a pour titre Histoire d’Ernestine. Il nous paraît d’un goût exquis ; les caractères y sont vrais, quoique singuliers, et les incidens neufs, sans être romanesques.

( Les Mémoires secrets )

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Captu781

Mme Jeanne Riccoboni, née de La Boras est une actrice et femme de lettres françaises (Paris, 1714 – 6 décembre 1792). Le mariage de ses parents fut dissous du fait de la bigamie du père. Elle passa une grande partie au couvent et eut des relations extrêmement difficiles avec sa mère qui la maltraita. Elle épousa en 1734 Antoine Riccoboni, dit Lelio II, fils du grand acteur Luigi Riccoboni, dit Lelio, qui s’illustra sur la scène de la comédie italienne. Ils furent mariés vingt ans mais leur union fut malheureuse. Elle fit partie de la même troupe et se montra piètre actrice, comme le souligne Diderot dans son Paradoxe sur le comédien :

« Cette femme, une des plus sensibles que la nature ait formées, a été une des plus mauvaises actrices qui aient paru sur la scène […]. Personne ne parle mieux de l’art, personne ne joue plus mal. »   Eventaille  Eventaille  Eventaille

En 1761, elle abandonna le théâtre vers le milieu des années 1750 pour se consacrer aux lettres et s’installe rue Poissonière avec son amie Thérèse Biancolelli. Diderot, qui parla beaucoup d’elle, dit : « Cette femme écrit comme un ange, c’est un naturel, une pureté, une sensibilité, une élégance, qu’on ne saurait trop admirer »

Mariage et liaisons
Le 7 juillet 1734, Marie-Jeanne épouse Antoine-François Riccoboni, fils de Luigi Riccoboni, célèbre acteur et directeur de la Comédie italienne. Marie-Marguerite Dujac, sa mère devenue nécessiteuse vit alors avec le couple ; Marie-Jeanne Riccoboni la soignera jusqu’à sa mort en 1769. Le mariage est malheureux : les gazetiers du siècle rapportent que l'époux était fantasque, extravagant et parfois brutal.

Marie-Jeanne Riccoboni a peut-être eu à cette époque une passion malheureuse pour le comte de Maillebois, passion qui aurait duré une dizaine d'années, jusqu'à ce que le comte épouse la fille unique du marquis d’Argenson.

Yves Marie Desmarets de Maillebois (comte de, 1715-1791)

Lieutenant-général des armées du Roi. - Membre de l'Institut, Académie des sciences (élu en 1749). - Comte, puis Marquis de Maillebois. - Fils de : Maillebois, Jean-Baptiste-François Desmarets (1682-1762), Maréchal de France

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) 969_0010
Notre sujet : Le complot de Maillebois, printemps 1790
https://marie-antoinette.forumactif.org/t2769-le-complot-de-maillebois-printemps-1790

Probablement en 1764, elle rencontre Robert Liston, jeune diplomate, qui a trente ans de moins qu’elle (il est né en 1742). Leur conformité d’opinions et de goût, le sentiment d’avoir trouvé en lui tout l’idéal masculin qu’elle avait constamment essayé de définir dans ses romans feront qu’elle éprouve pour lui une passion dite platonique, à la fois maternelle et amoureuse.

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Captu782Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Captu783


Elle fait preuve d’une grande liberté dans l’écriture et ne craint pas d’évoquer la fièvre du désir et l’appel de la chair ( puis le silence, la nuit, l’amour). On est loin de la retenue d’une Sophie Cottin (née plus tard en 1770).
Sa plume est d’une grande vivacité et d’une grande spontanéité : « Que votre lettre est tendre ! Qu’elle est vive ! Qu’elle est jolie ! je l’aime…Je l’aime mieux que vous ; je vous quitte pour la relire. »

_______________________

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Captu784

...  la suite :   Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) 1020289783
https://www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_1973_num_5_1_1045


Marie-Jeanne Riccoboni fréquente le salon des d’Holbach, sans doute aussi celui des Helvétius. Elle y rencontre les grands philosophes anglais de l’époque, comme Adam Smith et David Hume, avec qui elle correspond, et pour qui elle aura autant d’admiration que d’affection.

Mais son goût pour la philosophie s’émousse très vite. Elle finit par s’éloigner des salons et des discussions qui s’y déroulent, trop violentes et trop partisanes à son goût. Elle accuse dans sa correspondance les philosophes français d’être à leur manière aussi sectaires que les religieux qu’ils attaquent sans cesse, et d’utiliser à leur profit les méthodes intolérantes qu’ils condamnent chez les prêtres.


Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Riccob10


Romans épistolaires

Elle écrit dix romans et cinq nouvelles, mettant au goût du jour le style épistolaire, à l’imitation de Richardson, dont les ouvrages traduits par l'abbé Prévost avaient eu un immense succès en France.

Elle débute en 1757 par les Lettres de Fanny Butler, souvent considérées comme relatant l’épisode de sa malheureuse liaison avec le comte de Maillebois, puis elle publie successivement l’Histoire du Marquis de Cressy (1758) et les Lettres de Juliette Catesby (1759).

Suites et adaptations
En 1761, elle écrit une Suite de la vie de Marianne, si bien imitée de Marivaux (La Vie de Marianne) qu’il faudra publier une mise au point pour détromper le public. Avec Ernestine, en 1762, elle obtient un grand succès : La Harpe affirma qu’« Ernestine » était son « diamant » et loue son style. Laclos en tira un drame lyrique mis en musique par le chevalier de Saint–Georges, en 1777.

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Histoi11

Une œuvre abondante et diversifiée
Suivent une adaptation libre de l’Amelia de Fielding en 1762, les Lettres de la comtesse de Sancerre, en 1767 et les Lettres d’Elizabeth–Sophie de Vallière en 1772. Avec les Lettres de Milord Rivers, en 1777, elle écrit une sorte de roman-testament, qui résume ses points de vue sur la société et la morale.
Ensuite, elle publie encore cinq nouvelles : l’Histoire d’Aloïse de Livarot, l’Histoire de Gertrude et Roger, l’Histoire de Christine de Suabe, toutes s’inspirant du Moyen Âge, puis l’Histoire de Deux jeunes amies, et la Lettre de la marquise d’Artigues à sa sœur.

Outre quelques pièces de vers, un bref essai de périodique dans le goût des journaux de Marivaux, L'Abeille, et une pièce de théâtre, Les Caquets, en 17618, Marie-Jeanne Riccoboni a aussi traduit cinq pièces de théâtre anglaises, écrites entre autres par David Garrick ou George Colman le Jeune.

Fin de vie
Marie-Jeanne Riccoboni meurt le vendredi 7 décembre 1792 dans la misère, la tourmente révolutionnaire ayant fait supprimer la pension royale qui lui permettait de subsister. Elle s’éteint dans les bras de son amie Thérèse, la laissant héritière du peu de biens qui lui restait.

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Captu780

Dès 1761, Mme Riccoboni, dans " L'abeille" semble avoir compris l'origine de cette dichotomie entre les sexes :  " Les hommes sont élevés et les femmes s'élèvent elles-mêmes; elles n'ont souvent d'autre maître que leur coeur, maître habile dont la méthode est sûre; mais combien d'obstacles s'opposent à cette étude pénible ! "
https://www.persee.fr/doc/dhs_0070-6760_1984_num_16_1_1510

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43685
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Empty Re: Marie-Jeanne Riccoboni ( 1713 - 1792 )

Message par Mme de Sabran Hier à 09:32



...   et puis, quelques pensées bien senties : Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) 2523452716


Les gens tout le temps fatigués le sont généralement de naissance.
(  Eventaille  )


En amour, notre prévention fait tout le mérite de l'objet que nous préférons ; elle pare l'idole de notre cœur ; elle lui donne chaque jour un nouvel ornement. Peu à peu, l'éclat dont nous l'avons revêtue nous éblouit, nous en impose, nous séduit, et nous adorons follement l'ouvrage de notre imagination.


En amour, la bonté fait des ingrats, la douceur des tyrans, et la bonne foi des perfides.


La femme qui peut rire de l'inquiétude, de la douleur d'un homme attaché à elle, ou ne l'aime plus, on s'est trompée quand elle a cru l'aimer.


La raison contrarie le cœur, et ne le persuade pas.


La lumière qu'on nomme esprit se peint à mon imagination comme un flambeau ardent, qu'un coup de vent vient de souffler : il luit un peu dans l'ombre, et ne la dissipe qu'à demi : sa faible clarté suffit pour montrer qu'on marche sur le bord d'un précipice ; mais non pas pour faire apercevoir l'endroit glissant où le pied peut manquer. — On tombe, et, quand on a roulé jusqu'au fond, on a l'avantage de réfléchir et de se dire, tout froissé de sa chute, que si on avait un peu mieux vu, on ne serait pas là.


Pardonner, c'est ne pas punir celui qui mérite une punition : le pardon est la rémission d'une peine méritée. La clémence, au contraire, en renvoyant les coupables, prononce qu'ils ne méritaient pas d'autre châtiment que celui qu'ils ont subi : elle est donc plus parfaite et plus honnête que le pardon.

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Captu791
https://www.mon-poeme.fr/citations-marie-jeanne-riccoboni/

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43685
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Empty Re: Marie-Jeanne Riccoboni ( 1713 - 1792 )

Message par Monsieur de la Pérouse Hier à 11:08

C'est bien une femme ! Laughing
Monsieur de la Pérouse
Monsieur de la Pérouse

Messages : 193
Date d'inscription : 31/01/2019
Localisation : Enfin à bon port !

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Empty Re: Marie-Jeanne Riccoboni ( 1713 - 1792 )

Message par Mme de Sabran Hier à 12:09



...   Suspect


   ( Eventaille )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43685
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Jeanne Riccoboni  ( 1713  -  1792 ) Empty Re: Marie-Jeanne Riccoboni ( 1713 - 1792 )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum