Le Deal du moment :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) ...
Voir le deal
7.75 €

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

5 participants

Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Teresa-Cabarrus Ven 31 Déc 2021, 17:00

Quand je lis ça, dans Paris Match, je me demande vraiment pourquoi ils ont coupé la tête du roi, de la reine et de tant et tant d'Aristos, pour les imiter par la suite ?????????   Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 3231074342

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Thumbn22
Teresa-Cabarrus
Teresa-Cabarrus

Messages : 319
Date d'inscription : 18/02/2014

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Mme de Sabran Sam 01 Jan 2022, 19:56

Teresa-Cabarrus a écrit:
Quand je lis ça, dans Paris Match, je me demande vraiment pourquoi ils ont coupé la tête du roi, de la reine et de tant et tant d'Aristos, pour les imiter par la suite ?????????   Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 3231074342
Ce n'est pas faux ... Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 1123740815
Grimod glorifie la gourmandise comme un art.  Very Happy
Et, si j'en crois le petit extrait que tu nous postes ci-dessus, voici Grimod 5 minutes avant sa mort : Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) N01711
Too much pour être vrai, non ?  Wink

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Alexan15
Grimod de La Reynière
Louis Léopold Boilly
Image WIKI

A vrai dire je ne connaissais Grimod de la Reynière que de nom, très vaguement, pour l'avoir quelquefois croisé au gré de mes lectures.  Or, voici que son " Almanach des gourmands ",  a récemment été réédité dans sa version intégrale.  
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Almana13
Almanach des gourmands
Grimod de la Reynière
Wikimedia Commons.
Jean-Claude Ribaut nous l'annonçait en mai 2012, dans un article du journal Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Capt1161
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Ill_1710
Grimod de La Reynière. DR

Evénement considérable dans le petit monde de la gastronomie, la réédition intégrale de l'Almanach des gourmands (1803 - 1812) met en lumière l'approche singulière et le style inclassable de son auteur, Grimod de La Reynière (1758-1837). Ces textes, parus en huit fascicules, n'avaient jusqu'ici jamais fait l'objet d'une publication intégrale.
Les éditions Menu Fretin (  Eventaille  ) ont relevé le défi et publient en 1 100 pages, au prix de 74 euros, le fameux almanach "servant de guide dans les moyens de faire grande chère, par un vieil amateur", augmenté d'une préface de Jean-Claude Bonnet, biographe de l'illustre gastronome.
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Tzolz509

Grimod de La Reynière naquit à Paris, le 20 novembre 1758. A la fois doté d'une intelligence brillante et d'une grande noblesse de visage, il était affligé d'une cruelle infirmité. Il portait des gants pour cacher ses mains, malformées de naissance. Fils d'un riche fermier général, et neveu de Malesherbes, il se disait aussi petit-fils d'un charcutier, dont le rejeton s'était enrichi comme fournisseur de l'armée du maréchal de Soubise. Lequel s'entendait mieux en cuisine qu'à la guerre et se fit battre à Rossbach, mais laissa son nom à la sauce Soubise.

Il nait infirme, sans doigts, « n’ayant, comme partie terminale de ses membres supérieurs, que des moignons métacarpiens, avec intégrité de l’articulation du poignet ». On l’équipe de prothèses dissimulées sous des gants de peau blanche qu’il ne quitte que rarement. Ses contemporains affirment que cette infirmité pèse fortement sur son caractère et qu’elle alimente son ressentiment envers ses parents. Ainsi, il n’aimera rien tant qu’humilier les préjugés de caste dont était fort imbue sa mère, en s’affichant avec des roturiers et plus que tout, en se disant « épicier » lors de l’épisode de son négoce à Lyon.


Très jeune, Grimod de La Reynière s'improvise philosophe et devient avocat. En 1783, à l'âge de 25 ans, avide de gloire littéraire, il convie ses amis – Restif de La Bretonne, Louis-Sébastien Mercier, Marie-Joseph Chénier – à un dîner pour son propre enterrement et apparaît au dessert, à la surprise générale. Il reçoit dans son hôtel particulier des Champs-Elysées, chaque mercredi, dix-sept convives invités à confronter leurs expériences gustatives afin de faire avancer le savoir culinaire. Eloigné de Paris pendant la Révolution, Grimod reprendra ces dîners, le plus souvent au Rocher de Cancale, à partir de 1802, pour établir "la meilleure jurisprudence gourmande de l'Europe".

L'Almanach
, à partir de 1803, connut un succès retentissant. Ouvrage alerte, le premier du genre, il contient anecdotes, digressions charmantes et d'excellentes recettes. Il s'agit pour Grimod de "légitimer" les produits des restaurateurs, traiteurs, marchands de comestibles, invités à présenter leurs ouvrages au jury qui se veut impartial et garantit l'anonymat des "artistes en bonne chère".

La gaieté est pour lui inséparable des plaisirs de la table ; bons mots, calembours émaillent son récit. Son style n'a rien à voir avec celui des cuisiniers, grave et lapidaire. Il se targue, à juste titre, d'avoir inventé "ce genre d'écrire auquel on a donné le nom de littérature gourmande". La métaphore ne manque pas : si le turbot est le "faisan de la mer", la sardine en est l' "ortolan". Le gastronome se laisse parfois aller à des clichés saugrenus, dans l'air du temps : "la bartavelle est à la perdrix ce que les cardinaux sont aux évêques". Le registre est parfois grivois, mais il emprunte aussi aux autres arts, au domaine pictural, à l'architecture, au théâtre et à l'opéra. Ses rapports avec les cuisiniers sont souvent difficiles. Le célèbre chef Antonin Carême, son contemporain, prétend que les cuisiniers "étant les seuls à posséder la technique et le langage propres de leur métier" sont seuls capables de faire progresser leur art, et l'affuble du sobriquet "grimaud", nom donné aux élèves les plus ignorants.

L'Almanach publie aussi les points de vue de contradicteurs. Ainsi M. Gaze, marchand de comestibles, s'indigne dans une lettre adressée à Grimod de La Reynière le 9 octobre 1809 d'une "note infamante" publiée dans l'Almanach l'année précédente. Il le menace d'abord d'une action en réparation "qui pourrait (le) mener loin", puis se ravise. "J'ai réfléchi que votre livre et son auteur sont loin d'être les créateurs des réputations, soit en bien, soit en mal : peut-être même que le public (...) se forme une opinion toute contraire à celle que vous exprimez", écrit-il. Dans cette hypothèse, "loin d'avoir à me plaindre de vous, je vous devrais des remerciements" en vous offrant "une bonne dinde truffée, dont le parfum (...) vous inspirerait de dire dorénavant du bien de moi". Pour la même raison, il conclut : "Je me retiens, car le bien que vous pourriez dire aurait l'inconvénient de me faire tort dans l'opinion publique".

La gastronomie ou "l'art de raisonner les morceaux" est sans doute une science inexacte, mais un bon repas reste, deux siècles après son fondateur, une "source de joie" pour 92 % des Français, selon un sondage de l'institut Ipsos publié le 3 avril à l'occasion de la Foire de Paris.

https://www.lemonde.fr/m-styles/article/2012/05/11/grimod-de-la-reyniere-roi-des-gourmets_1700009_4497319.html

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière,  acquit la célébrité sous Napoléon Ier par sa critique spirituelle et parfois acerbe, ses mystifications et son amour de la gastronomie.
La postérité le considère, aux côtés de Brillat-Savarin, comme l’un des pères fondateurs de la gastronomie occidentale moderne.
Laurent Grimod de La Reynière et Suzanne Françoise Élisabeth de Jarente de Sénac, ses parents,  accueillent dans son salon les personnalités les plus importantes de la société parisienne. Cette famille est parmi les plus en vue au XVIIIème siècle.
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Lauren10
Laurent Grimod de La Reynière (1734-1793)
Louis-Michel van Loo
Image WIKI

Laurent Grimod de La Reynière fut fermier général titulaire de 1756 à 1780 et administrateur général des Postes. Il a fait fortune comme fournisseur à l'armée du maréchal de Soubise pendant la guerre de Sept Ans. En 1753, il fait l'acquisition du château de Monceau.  L'une de ses sœurs est mariée au ministre Malesherbes, une autre au marquis Marc-Antoine de Lévis.
Il a fait construire en 1775 par Jean-Benoît-Vincent Barré, à l'angle de l'avenue Gabriel et de la rue Boissy d'Anglas à Paris, l'hôtel Grimod de La Reynière, malheureusement aujourd'hui disparu où le peintre Charles-Louis Clérisseau  exécuta le premier décor à l'antique inspiré des découvertes archéologiques faites à Pompéi et Herculanum.
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 800px-14

Quant au grand-père de notre gastronome, Antoine Gaspard Grimod, seigneur de la Reynière, il avait assis sa fortune en rachetant, en 1722, la charge de fermier général des postes à son beau-frère Jean Le Juge.  Il épousa en premières noces à Marie-Anne-Jeanne Labbé, morte en 1730, puis  en 1734  Marie-Madeleine de Mazade, fille d'un riche confrère, Laurent Mazade.

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Antoin10
Antoine-Gaspard Grimod de La Reynière
Maurice-Quentin de La Tour
Image WIKI

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Marie-25
Madame Grimod de La Reynière, née Marie-Madeleine Mazade
par Hyacinthe Rigaud - 1734
Image WIKI


Au sortir du collège Louis-le-Grand, Grimod voyage et  séjourne à Genève et Lausanne, où il écrit un Éloge de Fréron.

Passionné de théâtre, il commence, en 1777, à 19 ans, sa carrière de critique dramatique au Journal des Théâtres, alors dirigé par le gendre de Préville, Jean-Charles le Vacher de Chamois. Après la fermeture de ce journal, il collabore au Journal Helvétique de Neuchâtel de 1781 à 1782.

Un amour malheureux pour sa cousine Angélique de Bessi ( qui en épouse un autre en 1779 )  encourage sa tendance à la misanthropie.

Il est reçu membre de l’Académie des Arcades de Romea  avec le nom pastoral de « Nerino ».
Ses parents le destinent à la magistrature, il fait son droit avec un zèle et une assiduité exemplaire, mais refuse de devenir juge.  Avocat, il préfére défendre à titre gratuit une clientèle de pauvres gens en butte à l’impôt ou à la corvée.

Il fréquente des philosophes, des gens de lettres et des artistes, et les invite à des déjeuners bihebdomadaires fort appréciés de gourmets tels que Andrieu et de gens d’esprit comme Rétif de La Bretonne, Palissot, Beaumarchais, etc. ; il va lui-même choisir les denrées à la Halle où les marchands le surnomment le « fermier général de la cuisine ». En 1780, il se constitue l’éditeur officieux du petit conte en vers, le Fakir, et, l’année suivante, de la comédie du Flatteur, l’un et l’autre de son protégé Lantier.

Les derniers jours de janvier 1783, il adresse à dix-sept personnes, conseillers au parlement, avocats et célibataires comme lui, une invitation sous forme de billet d’enterrement pour un souper public, le 1er février 1783. Le repas est extravagant, selon les uns pour prouver qu’il peut rester philosophe bien qu’amoureux, selon les autres pour faire la publicité d’une de ses œuvres Réflexions philosophiques sur le plaisir par un célibataire.
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Tzolz510

Cette opération réussit pleinement, tout Paris en parle et une seconde édition de l’œuvre est lancée, la première ayant été épuisée dans les huit mois. Le déroulement de la soirée et du gueuleton sépulcral est donné par Paul Lacroix qui consacre 57 p. d’une de ses œuvres à Grimod de la Reynière. D’autres festins du genre sont organisés ensuite. L’année suivante, il crée un « repas archéologique », imité des repas antiques (orgie en moins), qui commence par la présentation d’expériences de physique et d’un spectacle d’ombres chinoises.

La Reynière avait l’humeur vive et batailleuse. Un soir, au parterre de l’Opéra, à une représentation d’Armide, se sentant pressé par la foule : « Qui est-ce qui pousse donc de cette manière ? s’écria-t-il sans se retourner ; c’est sans doute quelque garçon perruquier. » Un militaire, M. de Case, également fils de fermier général, prenant pour lui l’interpellation, lui répondit : « C’est moi qui pousse ; donne-moi ton adresse, j’irai demain te donner un coup de peigne. » ​Le lendemain, les deux adversaires se rencontrèrent aux Champs-Élysées, en plein jour et devant plus de trois mille personnes. Ils se battirent au pistolet. M. de Case tomba ; la balle lui avait crevé les yeux et labouré la tête. Il mourut quelques heures après.

Merci WIKI Very Happy

A suivre ... le Consulat, la célébrité ...

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 48644
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Mme de Sabran Mar 04 Jan 2022, 09:54

Ce pauvre Grimod essuie une mauvaise blague de Vaudreuil ! Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 1123740815

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Capt1172

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 48644
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Monsieur de la Pérouse Mar 04 Jan 2022, 10:38

Je veux bien que Grimod ait dicté ses écrits à un secrétaire, mais un duel au pistolet, sans doigts, paraît une autre paire de manches... Shocked
Monsieur de la Pérouse
Monsieur de la Pérouse

Messages : 339
Date d'inscription : 31/01/2019
Localisation : Enfin à bon port !

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Mr de Talaru Mer 05 Jan 2022, 09:24

Pris la main dans le sac 😂😂😂😂😂😂

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 3052
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 63
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Mme de Sabran Jeu 06 Jan 2022, 12:11

Mr de Talaru a écrit:
Pris la main dans le sac 😂😂😂😂😂😂
Rooooh, François !!!  Eventaille

Monsieur de la Pérouse a écrit:
Je veux bien que Grimod ait dicté ses écrits à un secrétaire, mais un duel au pistolet, sans doigts, paraît une autre paire de manches... Shocked

Je pensais comme vous, cher la Pérouse, mais j'ai vu hier soir dans le magazine 28° sur ARTE ( mon rendez-vous quotidien ) ce jeune Théo Curin, invité d'Elisabeth Quin.
C'est un garçon formidable, incroyable.   Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 693620883  Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 309649167
A une minute 52
https://www.arte.tv/fr/videos/103958-090-A/28-minutes/
...   et en plus, il est beau ! Very Happy

Alors, le duel de Grimod, pourquoi pas ! Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) 1123740815

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 48644
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Mme de Sabran Ven 07 Jan 2022, 11:04


LE CELEBRISSIME SOUPER D'ENTERREMENT DE GRIMOD DE LA REYNIERE   geek

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod10

Vous êtes prié d'assister au souper-collation de M. Alexandre-Balthazar-Laurent Grimod de la Reynière, écuyer, avocat au Parlement, membre de l'académie des arcades de Rome, associé libre du Musée de Paris et rédacteur de la partie dramatique du Journal de Neufchâtel; qui se fera en son domicile, rue des Champs-Elysées, paroisse de la Madeleine-de-la-Ville-l'Evêque, le premier jour du mois de février 1783 ...

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod11

Les Nouvelles à la main offrent quelques légères variantes :

Vous êtes prié d'assister au convoi d'enterrement d'un gueuleton qui sera donné le samedi 1er février, par Messire ... etc ... etc ...  Vous êtes prié de rapporter le présent billet, sans lequel on ne pourra entrer.

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod12
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod13
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod14

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Akg52810
Souper dit des Funérailles donné par Alexandre Balthazar Grimod de la Reynière, le 1er Février 1783 dans son hôtel particulier des Champs-Elysées à Paris.

Fils d'un fermier général et héritier d'une immense fortune, Alexandre Balthazar Grimod de La Reynière, ami de Rétif de la Bretonne, de Beaumarchais et de Mercier, se fait connaître du Tout-Paris à 25 ans par des happenings culinaires dont son célèbre souper organisé le 1er février 1783 est le plus connu.
(Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière, né à Paris le 20 novembre 1758 et mort à Villiers-sur-Orge, mort le 25 décembre 1837, est un original, avocat, journaliste, feuilletoniste et écrivain français qui acquit la célébrité sous Napoléon Ier par sa critique spirituelle et parfois acerbe, ses mystifications et son amour de la gastronomie.
Gravure, 18e siècle.
Collection particulière.


Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod15
Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod16

Ah ! les parents charcutiers de Grimod !   Eventaille  Il s'efforçait en toute occasion d'humilier la vanité de ses parents, de sa mère surtout très entichée de noblesse,  en leur rappelant l'humble origine de leur fortune et l'antique roture de leur famille prétendant que son grand-père avait exercé le métier de charcutier.  Ce n'était pas tout à fait faux, de fait, puisque ledit grand-père s'était considérablement enrichi comme fournisseur en viandes à l'armée du maréchal de Soubise, pendant la guerre de Sept-Ans.
Ses contemporains affirment que la malformation de ses mains avait aigri très fortement le caractère de Grimod et alimentait son ressentiment envers ses parents. Ainsi, n'aimait-il rien tant qu’humilier les préjugés de caste dont était fort imbue sa mère, en s’affichant avec des roturiers et plus que tout, en se disant « épicier » lors de l’épisode de son négoce à Lyon.

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Grimod17

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 48644
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Gouverneur Morris Jeu 13 Jan 2022, 12:25

Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 9053
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Mme de Sabran Jeu 13 Jan 2022, 16:43


Merci, mon cher Momo, pour ce lien ! Very Happy
L'amant "officiel" ( si l'on peut dire ) de la mère de Grimod de la Reynière était le bailli de Breteuil .
Grimod les appelait " deux grands débris qui se soutiennent l'un l'autre". Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 48644
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière  ( 1758 - 1837 ) Empty Re: Alexandre Balthazar Laurent Grimod de La Reynière ( 1758 - 1837 )

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum