Louis-Antoine de Bougainville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Dim 08 Mar 2015, 11:18

J’étais pourtant décidé à acquérir la biographie consacrée au Cardinal Dubois, et que nous avions présentée ici : http://marie-antoinette.forumactif.org/t1740-le-cardinal-dubois-de-alexandre-dupilet

L’appel du large et celui des grandes aventures () ont plutôt orienté mon choix pour cet autre titre.
Sans regret pour l’instant : je me régale !!  cheers

Bougainville
De Dominique Lebrun  
Chez Gallimard / Folio biographies (Octobre 2014)



Présentation :
«Serait-on citoyen si l'on ne préférait la satisfaction d'être utile à l'honneur d'être admiré?»

La vie de Louis Antoine de Bougainville (1729-1811) est un roman d'aventures.
Militaire loyaliste, il a tout connu : les salons de la Pompadour ; la guerre au Canada en compagnie des Iroquois ; la création d'un établissement français aux îles Malouines ; le fameux voyage d'exploration scientifique rapporté dans Voyage autour du monde ; la préparation d'une expédition vers le pôle Nord ; le commandement du port de Brest tenu par les comités révolutionnaires ; l'emprisonnement sous la Terreur, échappant de peu à la guillotine, pour recevoir ensuite les plus grands honneurs de la République.
Fait comte d'Empire par Napoléon, il dirigera, peu de temps avant sa mort, la commission chargée d'étudier l'intérêt, pour la marine de guerre, du premier sous-marin de l'histoire... et donnera son nom à la fleur violette du bougainvillier.


Dernière édition par La nuit, la neige le Dim 13 Déc 2015, 22:56, édité 1 fois
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Mme de Sabran le Dim 08 Mar 2015, 11:33

La nuit, la neige a écrit:

L’appel du large et celui des grandes aventures () ont plutôt orienté mon choix pour cet autre titre.
Sans regret pour l’instant : je me régale !!  cheers


Dis-moi tout sur le Bougainvillier, j'adore le mien et je l'appelle Louis-Antoine, comme il se doit ! :n,,;::::!!!:

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25711
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Dim 08 Mar 2015, 14:52

Eh bien, je ne sais pas encore... Wink
Je n’en suis qu’à la petite moitié de cette lecture : ses liens avec les Herault de Seychelles (il est l’ami de jeunesse du père du célèbre conventionnel) et la coterie de la marquise de Pompadour ; les mousquetaires gris ; la guerre de 7 ans et la perte du Canada français (il se frotte à Georges Washington que nous évoquons dans un autre sujet aujourd’hui) ; les expéditions maritimes pour l’installation d’une colonie française aux îles Malouines (récit passionnant) ; ainsi que la préparation de son grand voyage autour du monde etc.

Et à ce dernier sujet, voici un extrait de son ordre de mission :

Après que le Sr Bougainville auras mis les Espagnols en possession des îles Malouines et que la flûte l’Etoile s’y sera rendue à ses ordres, il en partira avec ses deux bâtiments et fera route pour la Chine par la mer du Sud. Il sera libre de traverser le détroit de Magellan, ou de doubler le cap Horn, selon que la saison et les vents lui feront préférer l’une ou l’autre route.

En traversant pour se rendre en Chine, il reconnaîtra dans l’océan pacifique, autant et du mieux qu’il lui sera possible, les terres gisantes entre les Indes et la côte occidentale de l’Amérique dont différentes parties ont été aperçues par des navigateurs et nommées Terre de Diemen, Nouvelle-Hollande, Carpenterie, Terre du Saint-Esprit, Nouvelle-Guinée etc.

Il dirigera sa navigation de manière à pouvoir partir de Chine au plus tard à la fin de janvier 1768, la mousson ne permettant pas d’en sortir après ce temps-là.
Le Sr de Bougainville pourra relâcher aux Philippines si la navigation l’exige, il y conduira ses deux bâtiments ainsi qu’en Chine s’il le juge à propos, ou bien il fera passer l’Etoile par une route différente de la sienne s’il le croit nécessaire en quittant les terres situées entre l’Equateur et le tropique du Cancer.

Sa Majesté recommande au Sr de Bougainville de reconnaître, s’il le peut, quelque île à portée de la côte de Chine qui puisse servir d’entrepôt à la Compagnie des Indes pour un commerce avec la Chine.

Le terme de la navigation du Sr de Bougainville ne devant pas excéder deux ans, et les évènements de la campagne pouvant exiger qu’il relâche directement à l’île de France, Sa Majesté lui laisse la liberté d’aborder ou de ne pas aborder à la côte de Chine.
Il se règlera à cet égard sur les circonstances où il se trouvera.



Plutôt cool non ?
En somme : Allez, bon vent, à dans deux ans l’ami. Et faites au mieux ! :
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Mme de Sabran le Dim 08 Mar 2015, 14:55

La nuit, la neige a écrit:
Je n’en suis qu’à la petite moitié de cette lecture : ses liens avec les Herault de Seychelles (il est l’ami de jeunesse du père du célèbre conventionnel)

... à ceci près, tu te souviens, que le père d'Hérault n'est pas son père ... :
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25711
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Dim 08 Mar 2015, 14:57

Oui. Disons alors l’ami d’enfance de l’époux de la mère du célèbre conventionnel... :
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Roi-cavalerie le Dim 08 Mar 2015, 15:30

La nuit, la neige a écrit:
L’appel du large et celui des grandes aventures
Bougainville
De Dominique Lebrun  
Chez Gallimard / Folio biographies (Octobre 2014)
Excellent choix, si je puis me permettre, cher La nuit, la neige. J'avais lu, il  y a longtemps, sa biographie par  Thierry Boissel: Bougainville où l'homme de l'univers chez Olivier Orban.

J'avais également beaucoup apprécié la relation de ses campagnes du Canada de 1756 à 1760. Il a connu la prise de Québec, la perte de Montréal et la mort de son général, Montcalm. Explorateur dans l'âme, il n'avait pas hésité à tisser des liens avec les tribus Iroquois. J'avais trouvé étonnament moderne pour l'époque et la mentalité d'alors cette façon de faire la guerre en utilisant les tribus indiennes comme supplétifs, ce qui nous donnait beaucoup de souplesse et du renseignement. Il avait d'ailleurs été  assez loin dans cette expérience puisque, selon T Boissel, il avait été " naturalisé indien" au cours d'une cérémonie, et s'était vue offrir une femme avec laquelle il aurait eu un enfant. Il aurait rendu compte de son intronisation à sa mère adoptive, Mme Hérault de Seychelles, la seconde épouse du lieutenant de Police René Hérault ( grand père maternel de la duchesse de Polignac et paternel de son cousin, le conventionnel  Hérault de Seychelles). Je vous cite  pour le plaisir l'extrait qu'en donne Thierry Boissel qui allie sur un ton humoristique la culture classique qui imprégnait ce siècle à son goût pour les découvertes:

"J'ai beaucoup étendu votre famille et, sans vanité, je vous a donné d'assez vilains parents. Les iroquois du Saut Saint Louis ont adopté votre enfant et l'ont baptisé Garoniatsigoa, le Grand Ciel en courroux! Mon air céleste paraît donc bien méchant, Ma nouvelle famille est celle de la Tortue, la seconde à la guerre mais la première pour l'éloquence. Vous reconnaitrez dans ce choix le frère d'un académicien et le prétendant à l'être. Quoiqu'il en soit me voici chef de guerre iroquois. On m'a montré à toute la tribu et j'ai chanté ma chanson de guerre... En vérité, les Sauvages sont à peu de choses près les grecs d'Homère. J'ai retrouvé Achille, Ajax, Ulysse, Nestor, Calchas tout crachés. Il y a bien aussi quelques Briséis... mais on ne se bouscule pas pour elle.."

Par contre, il me semble bien qu'on lui a fait un mauvais procès pour son comportement à la bataille des Saintes ( 12 avril 1782) en compagnie du marquis de Vaudreuil, le cousin du comte, ami de la duchesse de Polignac  et qu'il a du passer devant le conseil de Guerre.

Amitiés. Roi-cavalerie
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Roi-cavalerie le Dim 08 Mar 2015, 16:20

Il me semble bien que l'on a accusé Bougainville d'avoir eu des liens avec l'Angleterre, pays dans lequel il avait servi comme attaché d'Ambassade au début de sa carrière. En cherchant sur le net, j'ai trouvé ce post par un certain Auguste qui résume un peu les suspicions qui ont pesé sur lui (http://www.empereurperdu.com/tribunehistoire/viewtopic.php?f=3&t=842. Mais je ne saurai donner une quelconque valeur à ce papier issu d'un forum et qui ne fait que me remémorer quelque chose d'un peu plus sérieux que j'ai lu auparavant mais que je ne peux situer.

  La bataille des Saintes( 12 avril 1782);Ce fut la plus grande bataille navale du XVIIIème siècle et même au XIXème... Elle voit 35 vaisseaux français s'opposer à 36 anglais (Trafalgar : 33 franco-espagnols contre 27 anglais).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_des_Saintes

C'est un modèle de propagande subtile rédigée sur cette bataille;

A aucun endroit du texte de 2 pages les 3 mots clés ”jugement de Lorient” n’est cité.
Ceci malgré une debauche de schemas tous aussi savants que les autres pour noyer le vrai poisson-poison: Technique discursive pour masquer la réalité.

Grasse a perdu la bataille simplement parcequ’il a été abandonné en plein mouvement par Bougainvile.

Celui ci (frere FM) a fait semblant de ne pas comprendre les signaux (lui qui se flattait dans la rade de Yorktown en septembre 1781 de faire la plus belle manoeuvre de toute l’escadre).

Les Anglais eux mêmes furent sidérés de voir les navires de la division de Bougainville continuer en ligne droite et donc abandonner le lieu du combat imminent. Ils croyaient même a une manoeuvre secrète des Français.

Les explications ultérieures données par Bougainville à Lorient ne résistent pas à l’analyse !

Sa division pouvait très bien voir à l’arrière que le combat était engagé entre les français et les anglais.
Par voie de conséquence, Bougainville pouvait donner l’ordre à sa division de faire demi tour et arriver sur les anglais toute voile dehors, donc avec l’avantage décisif de la vitesse.

Pour mémoire Bougainville avait une excellente relation avec les Anglais qu’il connaissait très bien.

On peut ajouter une liste de 5 officiers français qu'on retrouve “ensemble” sur 3 champs de bataille decisifs chacun perdu par une manoeuvre “maladroite”, tous liés a Bougainville...

Il faut se remémorer toute la biographie de Bougainville en commençant par l’expedition canadienne ou il fit preuve d’un très grand courage pour défendre les québecois.

Il fut également profondement offensé par le cynisme des ministres de Versailles sous Louis XV.
Sa remarque défensive rendit ridicule le ministre qui refusait d’allouer des ressources pour le Canada au prétexte que lorsque le feu était au chateau on n’avait pas le temps de s’occuper des écuries. Ce à quoi Bougainville avait répondu avec beaucoup d’esprit : “Au moins on ne pourra pas dire que vous répondez comme à un cheval” ! La réponse fit le tour de Paris et le ministre ridiculisé dut demissionner.

Au début de sa carrière militaire, Bougainville n’était pas officier de marine. Il demanda à rejoindre la marine ultérieurement, ce qui était un cheminement atypique (comme Estaing, le futur amiral).

Bougainville étant franc-maçon: dans sa logique propre, avait-il le sentiment de trahir puisqu’il n’était pas au service du roi (selon lui), mais au service de la grande cause FM ?

Rappelons qu’il était également un faux noble. Chose que les autres officiers de marine ne manquaient pas de lui faire sentir.

Grasse eut la gentillesse et la naïveté de lui confier le commandement d’une division apres la bataille de Yorktown-Cheasapeke.


Après avoir terminé l'ouvrage que vous nous avez signalé, vous pourrez peut être, cher La nuit, la neige, avoir la gentillesse  de nous expliquer un peu ce qu'il en a été et si cette hypothèse mérite effectivement d'être soulevée. Pour la petite histoire le comte de Vaudreuil mena la vie dure à la duchesse de Polignac afin que ses cousins, les marquis et le comte de Vaudreuil, dont le comportement dans ce combat naval avait également prêté à suspicion, soient lavés de tous soupçons par une récompense ostensible le roi. La duchesse s'exécuta et fit le siège du marquis de Castries avec une tenacité telle qu'ils faillirent se fâcher.      

Bien à vous. Roi-cavalerie
avatar
Roi-cavalerie

Messages : 481
Date d'inscription : 20/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Dim 08 Mar 2015, 17:24

Roi-cavalerie a écrit:
[justify]J'avais également beaucoup apprécié la relation de ses campagnes du Canada de 1756 à 1760. Il a connu la prise de Québec, la perte de Montréal et la mort de son général, Montcalm. Explorateur dans l'âme, il n'avait pas hésité à tisser des liens avec les tribus Iroquois.
Oui, c’est très intéressant.

J’ai lu, avec étonnement, qu’après la capitulation et pourtant son retour à Paris (1760), son statut est alors celui de « prisonnier sur parole ». C’est à dire qu’en dépit de son grade de colonel, il ne peut plus se battre.
J’ignore jusqu’à quelle période la « parole » d’un officier, ainsi libéré, valait engagement ?
Autre époque, autres moeurs, je suppose ?  Shocked

Roi-cavalerie a écrit:Il aurait rendu compte de son intronisation à sa mère adoptive, Mme Hérault de Seychelles, la seconde épouse du lieutenant de Police René Hérault ( grand père maternel de la duchesse de Polignac et paternel de son cousin, le conventionnel  Hérault de Seychelles). Je vous cite  pour le plaisir l'extrait qu'en donne Thierry Boissel qui allie sur un ton humoristique la culture classique qui imprégnait ce siècle à son goût pour les découvertes:

"J'ai beaucoup étendu votre famille et, sans vanité, je vous a donné d'assez vilains parents. Les iroquois du Saut Saint Louis ont adopté votre enfant et l'ont baptisé Garoniatsigoa, le Grand Ciel en courroux! Mon air céleste paraît donc bien méchant, Ma nouvelle famille est celle de la Tortue, la seconde à la guerre mais la première pour l'éloquence. Vous reconnaitrez dans ce choix le frère d'un académicien et le prétendant à l'être. Quoiqu'il en soit me voici chef de guerre iroquois. On m'a montré à toute la tribu et j'ai chanté ma chanson de guerre... En vérité, les Sauvages sont à peu de choses près les grecs d'Homère. J'ai retrouvé Achille, Ajax, Ulysse, Nestor, Calchas tout crachés. Il y a bien aussi quelques Briséis... mais on ne se bouscule pas pour elle.."

Ce texte est également cité dans cette biographie, mais il est tronqué ; ce qui est dommage, car le passage homérique est savoureux !  :  :\\\\\\\\:
Merci.
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Dim 08 Mar 2015, 17:31

Roi-cavalerie a écrit:
Après avoir terminé l'ouvrage que vous nous avez signalé, vous pourrez peut être, cher La nuit, la neige, avoir la gentillesse  de nous expliquer un peu ce qu'il en a été et si cette hypothèse mérite effectivement d'être soulevée.
Merci pour vos commentaires et la présentation de cette hypothèse.

Je n’y manquerai pas, mais je n’en suis pas encore là... Wink
Et j’ajoute, sans émettre de jugement quant à la qualité de ce livre, que cette collection édite des biographies plutôt courtes. Des flashs en somme. Celle-ci fait un peu moins de 300 pages.
J’ignore donc sur si cet épisode sera particulièrement développé ou pas ?
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Dim 22 Nov 2015, 00:20

Les reporters photo du Forum ne manqueront pas de poster ces prochains jours quelques images des œuvres vues à l'occasion de la visite de l'exposition Vigée Le Brun, au Grand Palais.  Very Happy

Mon attention s'est fixée sur le beau portrait du prince Charles Henri Nicolas Othon de Nassau-Siegen.

Idea En 1766, le prince de Nassau se joignit à l'expédition du comte de Bougainville, premier navigateur français à entreprendre le tour du monde.
Sur ce portrait, peint par Vigée Le Brun en 1776, il porte le ruban de l'ordre polonais de l'Aigle blanc et pointe du doigt Tahiti sur le globe, tout en désignant un livre qui relate sans doute ses voyages avec Bougainville.  Wink

avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Mme de Sabran le Dim 13 Déc 2015, 22:13

Extrait du Voyage : l'arrivée à Tahiti  ..........
Louis-Antoine de Bougainville, l'inventeur du «bon sauvage» .

À mesure que nous avions approché la terre, les insulaires avaient environné les navires. L'affluence des pirogues fut si grande autour des vaisseaux, que nous eûmes beaucoup de peine à nous amarrer au milieu de la foule et du bruit. Tous venaient en criant tayo, qui veut dire ami, et en nous donnant mille témoignages d'amitié ; tous demandaient des clous et des pendants d'oreilles. Les pirogues étaient remplies de femmes qui ne le cèdent pas, pour l'agrément de la figure, au plus grand nombre des Européennes et qui, pour la beauté du corps, pourraient le disputer à toutes avec avantage.

La plupart de ces nymphes étaient nues [...]. Je le demande : comment retenir au travail, au milieu d'un spectacle pareil, quatre cents Français, jeunes, marins, et qui depuis six mois n'avaient point vu de femmes ? Malgré toutes les précautions que nous pûmes prendre, il entra à bord une jeune fille, qui vint sur le gaillard d'arrière se placer à une des écoutilles qui sont au-dessus du cabestan; cette écoutille était ouverte pour donner de l'air à ceux qui viraient. La jeune fille laissa tomber négligemment un pagne qui la couvrait, et parut aux yeux de tous telle que Vénus se fit voir au berger phrygien : elle en avait la forme céleste. Matelots et soldats s'empressaient pour parvenir à l'écoutille, et jamais cabestan ne fut viré avec une pareille activité.

Louis-Antoine de Bougainville, Voyage autour du monde par la frégate du Roi La Boudeuse et la flûte L'Étoile, 1771.




http://www.herodote.net/Louis_Antoine_de_Bougainville_1729_1811_-synthese-283.php

Le 6 avril 1768, Bougainville jette l'ancre à Tahiti. Le récit qu'il tire de son séjour dans cette île du bout du monde va nourrir en Europe, jusqu'à nos jours, le mythe du «bon sauvage».

Isabelle Grégor
, docteur ès-lettres modernes.

De Nantes à Saint-Malo via Tahiti

Partie de Nantes le 15 novembre 1766, la frégate de Bougainville, La Boudeuse, consacre quatre précieux mois à mener à bien sa mission diplomatique aux Malouines avant de pouvoir s'élancer vers l'inconnu.

Elle est rejointe à Rio par Philibert Commerson et L'Étoile, une flûte destinée en quelque sorte à servir de garde-manger pendant le voyage.

Les deux bâtiments entrent le 5 décembre 1766 dans le détroit de Magellan, première embûche d'une navigation qui en comportera bien d'autres. Mais lorsque ses connaissances empiriques en matière de conduite de navire ne suffisent plus, Bougainville sait qu'il peut compter sur la grande expérience de son second, Duclos-Guyot.

Les vents leur sont heureusement favorables et les officiers profitent de l'occasion pour aller étudier de près la carrure des habitants de la Terre de Feu, ces Patagons que l'Europe classe parmi les géants.

L'accueil bienveillant des grands Patagons n'est rien en comparaison de celui que réservent aux marins les habitants de Tahiti. L'île du Roi George, reconnue par l'anglais Wallis l'année précédente, est vite rebaptisée Nouvelle-Cythère par des Français qui succombent aux charmes de ce paradis et de ses occupants.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25711
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Dim 13 Déc 2015, 22:59

Sujet déplacé ici.

Merci...Smile
Un peu de chaleur ne me ferait pas de mal !! sunny
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Mme de Sabran le Jeu 17 Déc 2015, 17:30

;

Voici un portrait de Louis-Antoine ! :n,,;::::!!!:
Il a emprunté la culotte jaune " queue de serin " de Barry Lyndon  .   Wink




Un mythe dans les bagages du retour


La première réussite de cette entreprise hors du commun est humaine: sur les 330 hommes de l'expédition, seuls sept y ont laissé la vie, à une époque où il n'était pas rare qu'un vaisseau de la Compagnie des Indes en route pour l'Orient perde un cinquième de son équipage.

En revanche le bilan de l'expédition est mince sur le plan stratégique et scientifique: quelques îlots offerts à la Couronne, pas de nouvel accès à la Chine, encore moins de continent austral.

Certes, la cucurbite s'est révélée efficace, Véron a mené à bien ses expériences et Commerson a rassemblé un riche herbier, mais il est mort à l'île de France avant d'avoir pu exploiter ses découvertes.

Pour tirer parti de l'expédition, il faut donc jouer sur le prestige et l'effet de curiosité, et Bougainville s'y emploie avec talent dans son Voyage autour du monde, publié le 15 mai 1771, deux ans après son retour.

Avec un véritable don d'écrivain, il transforme son journal de bord en un récit vivant où se mêlent réflexions politiques, exposés des fortunes de mer et tableaux «anthropologiques».

Ses contemporains ne s'y trompent pas et font un succès au livre, limitant bien souvent leur lecture à la rencontre avec les Tahitiens. Il faut dire qu'ils retrouvent, dans un paysage d'Éden, toutes les caractéristiques dont les philosophes avaient pourvu les «bons sauvages» : beauté, simplicité de l'existence, absence de pudeur et de propriété.

http://www.herodote.net/Louis_Antoine_de_Bougainville_1729_1811_-synthese-283.php

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25711
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par La nuit, la neige le Ven 19 Mai 2017, 12:46

Si vous avez envie de prendre le grand large, vous pouvez réécouter l'émission de radio, Un jour dans l'Histoire, dont le sujet était, hier :

La découverte de Tahiti : les sauvages ne sont pas toujours ceux que l'on croit




Présentation de l'émission :

Nous sommes le 5 décembre 1766, à Brest
Le comte Louis-Antoine de Bougainville, au commandement de la Boudeuse et de L’Etoile quitte le port breton pour un voyage de découvertes.
Deux ans plus tard, il accoste à Tahiti dont il prend, brièvement, possession.
Il est le premier navigateur français à avoir effectué un tour du monde.

L’année suivante, en avril, c’est l’Anglais James Cook qui pose son pied sur l’île et rencontre les autochtones.

À 162 ans de distance, en se basant sur les récits des deux navigateurs, Denis Diderot et Jean Giraudoux vont raconter chacun à leur manière, cette découverte de Tahiti.
Leurs récits nous montrent le choc de deux civilisations à propos desquelles les deux auteurs conviennent que la plus primitive n’est pas toujours celle que l’on croit.

Invité : Jean-Claude Idée, auteur et metteur en scène " Suppléments aux voyages de Bougainville et de Cook. "

Arrow C'est ici : https://www.rtbf.be/lapremiere/article/detail_la-decouverte-de-tahiti-les-sauvages-ne-sont-pas-toujours-ceux-que-l-on-croit?id=9609287
avatar
La nuit, la neige

Messages : 8499
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Mme de Sabran le Sam 20 Mai 2017, 18:53

La nuit, la neige a écrit:

La découverte de Tahiti : les sauvages ne sont pas toujours ceux que l'on croit


... les naturels, comme dirait J.C. Ruffin . J'aime bien l'expression ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25711
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Louis-Antoine de Bougainville

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum