Poésie urbaine ou reflexion sur la toponymie des rues de Paris

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Poésie urbaine ou reflexion sur la toponymie des rues de Paris

Message par Lucius le Dim 05 Fév 2017, 19:23

En général on les enterrait à côté.
avatar
Lucius

Messages : 5565
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poésie urbaine ou reflexion sur la toponymie des rues de Paris

Message par Lucius le Dim 05 Fév 2017, 19:24

Je ne connais pas beaucoup d'exemples à vrai dire, mais il doit y en avoir. Ça mériterait une étude sérieuse.

Je me souviens d'Armande Béjart obtenant l'aide de son curé pour faire enterrer son mari.
avatar
Lucius

Messages : 5565
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poésie urbaine ou reflexion sur la toponymie des rues de Paris

Message par Mme de Sabran le Mar 16 Mai 2017, 22:32

La nuit, la neige a écrit:

Le décret du 23 mai 1806 décida que les nouvelles inscriptions seraient peintes à l'huile, la première fois à la charge de la ville, le renouvellement et l'entretien étant à la charge des propriétaires.
Ce décret reprit le code de couleurs élaboré pour la numérotation des maisons (noir sur fond ocre dans les rues perpendiculaires ou obliques à la seine, rouge sur fond ocre dans les rues parallèles à la Seine).

Les premières maisons qui furent numérotées, à Paris, sont celles qui avaient été construites sur le Pont Notre-Dame   Very Happy  :

Inscriptions indiquant le nom des rues ; numérotage des maisons.

Quand Louis XV eut l'âge de gouverner en personne, il fit comme son aïeul Louis XIV et alla vivre au château de Versailles. C'est sous son règne qu'on eut enfin l'heureuse idée (1728) d'inscrire le nom des rues à leurs extrémités ; ce nom fut gravé sur des cartouches de pierre qui sont encore visibles sur certaines vieilles maisons d'angle du vieux Paris. Telle est, par exemple, la rue du Prévôt, aboutissant rue Saint-Antoine, où on lit encore l'ancienne inscription : rue Percée. Il y en a plusieurs autres dans le même quartier.
On commença aussi à numéroter les maisons ; ce système de désignation, si simple cependant, n'avait pas encore été employé, sauf pour les maisons du pont Notre-Dame au quinzième siècle.


( Paris sous les Bourbons. - Louis XV - Histoire de Paris )

http://fernandbournon.free.fr/paris/livre-1-chapitre-11.php

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 25130
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poésie urbaine ou reflexion sur la toponymie des rues de Paris

Message par Gouverneur Morris le Mer 17 Mai 2017, 14:49

Lucius a écrit:Finalement des moines du centre de la France feront semblant d'ignorer l'identité du corps et l'inhumèrent discrètement.

A la chapelle de Ferney (celle à la fameuse dédicace à double sens, Deo erexit Voltaire), ni dedans, ni vraiment dehors, comme en témoigne son tombeau bâti pour partie à l'intérieur, et pour partie hors d'oeuvre :

avatar
Gouverneur Morris

Messages : 1640
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Poésie urbaine ou reflexion sur la toponymie des rues de Paris

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum