Le chevalier d’Éon

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Mme de Sabran le Jeu 19 Mai 2016, 12:36

.



Le Chevalier d'Eon :« Une vie sans queue ni tête »

Evelyne Lever
Maurice Lever


Éditeur : Fayard (2009)



Résumé :
Est-ce un homme, une femme, un hermaphrodite ? L'énigme de son sexe aura sûrement beaucoup plus fait pour sa réputation que tout ce qu'il entreprit dans sa longue existence. Les aventures du chevalier d'Eon dépassent de loin par l'extravagance tout ce qu'un romancier peut imaginer, mais leur intérêt ne s'épuise pas dans les péripéties d'une vie " sans queue ni tête ", comme il le dit un jour. Tout à la fois agent secret de Louis XV et diplomate officiel, il est mêlé à la grande politique, mais aussi à d'innombrables intrigues : il rencontre des souverains, des ministres, court de Saint-Pétersbourg à Londres, détient des secrets d'Etat jusqu'au jour où un tribunal britannique déclare, sans preuve, qu'il appartient au sexe féminin. Maurice Lever avait évoqué la flamboyante " Amazone de Golden Square " dans sa biographie de Beaumarchais. Il avait alors décidé d'écrire cette histoire où vérités et légendes sont restées intimement liées. La mort l'en a empêché. C'est son épouse Evelyne qui l'a fait à sa place, mettant en lumière des documents inédits en France sur l'un des personnages les plus pittoresques du XVIIIe siècle. Une biographie historique entièrement renouvelée.


Kiki a écrit :

Beaumarchais courtise Lya qui ne peut lui découvrir Charles-Geneviève ... Il partirait en courant.
Et j'admire Lya, parce que tout cela est dramatique, or, elle fait un pied de nez à la vie, au monde ...

Lya de Beaumont :

Et pourquoi cela ? Partir en courant !!
C'est vrai que faire un pied de nez à tous ceux qui se sont foutus d'elle, c'est peut être une revanche.
Mais Marie-Antoinette n'est pas dupe, elle la connait . Elle la comprend.
C'est Mme de Polignac qui raconta à Marie-Antoinette les mésaventures de la pauvre Chevalière.
"Je vais me charger de son trousseau " annonça-t-elle .
et ce fut fait avec 24 000 livres de sa cassette personnelle.
"Dites-lui bien que pour remplacer son épée, je l'arme d'un éventail et la fais chevalière" rajouta-t-elle.
Et c'est le 21 Novembre que Lya fut présentée à la cour...
c'est une autre histoire

Kiki :

Beaumarchais, disais-je, serait parti en courant, parce qu'il aimait les dames. Or, l'autopsie de Lya a confirmé Charles-Geneviève.


Lya de Beaumont :


Désolée mais je ne peux être d'accord avec vous.
Que Beaumarchais aime les femmes soit.
Quant aux actes que vous citez ils ne sont là que pour faire taire la populace.




Les gens présents ont effectivement ouvert un corps, mais....est-ce bien celui de Lya ?
De plus ce rapport est couvert de fautes d'orthographe aux noms propres. La moitié des personnages n'existent pas.
Cependant, et là je suis d'accord avec vous, son attitude est bien loin d'être claire.

Kiki :

Je vous parle de l'autopsie d’Éon, et, hop ! vous me brandissez le document !!!
C'est très fort ! Bravo !
Mais qu'est-ce qui vous autorise à penser que le corps autopsié n'est pas celui du chevalier ?

Lya de Beaumont :

Plusieurs faits en somme.
Déjà, la date. L'acte est daté du 24 Mai 1810, (enfin pas pour tous les signataires)...et je suis morte le 21 mai 1810.
Cela fait trois jours. (j’eus la petite vérole également) Cela ne facilitait point les choses.

Par ailleurs, nous sommes aussi en Angleterre, et ce genre d'autopsie ne se pratique que dans une seule circonstance : le meurtre (l’homicide présumé)
Et je n'ai pas été tuée, mais j'ai bien quitté ce monde de mort naturelle. J'avais 82 ans.

(Et je me rappelle mon arrière-grand-mère qui, elle, en avait 104 ans, je vous passe sa toilette mortuaire. Ma grand-mère aussi 97 ans et cela pour vous dire simplement l’état du corps de ces femmes d’exception. Elles avaient fait la Guerre, avaient été blessées au combat. Comme Lya

Au moment de cette horrible dissection il y avait quinze personnes des deux sexes qui attendaient leur tour.
Qu'il y a pu y avoir un problème d'étiquetage des cadavres !

Je joins un autre document qu'il m'a fallu retrouver :





Kiki :

Qu'il y ait beaucoup de fautes d'orthographe aux noms propres n'est pas un argument : il n'y a pas d'orthographe requise dans l'Histoire des noms propres...Il suffit de consulter la documentation en généalogie...
Comment aurait-on pu se tromper de corps et vous substituer un homme, Lya, sachant combien vous suscitiez la curiosité et que nombre de gens attendaient le fin mot de l'histoire ? Vous n'étiez pas un corps anonyme. Je dirais même plus vous étiez une vedette !!!
Qui aurait eu une quelconque raison de vous faire passer pour un homme ?

Lya de Beaumont :

Pas substituer, mais ne pas identifier comme tel.
La plupart des livres écrits aujourd'hui sur  " le chevalier d’Éon "  le sont par des hommes.
Comment peuvent-t-ils comprendre ce que l'on appelle Éon nisme. Ces réactions, ces interprétations, ces joutes papier, mais par l'épée aussi.
Je sais, ce sont des êtres assez compliqués, difficile à maîtriser, d'une intelligence rare (oups) Imbus de leurs personnes, égoïstes, mais ils sont fidèles de cœur, prêts à se sacrifier pour une cause,...... et cela personne n'en parle, seul leur sexe prévaut.
Je trouve cette injustice méprisable.
Mais rassurez-vous, c'est encore le cas aujourd'hui, et j'en suis fort aise de ne pas prendre en considération l'ensemble des remarques désobligeantes à mon égard.  Ne m'en veuillez, mais je me sens tellement impliquée dans cette histoire.....

Les paris, des dettes d'honneur, même si le Parlement anglais a rendu un avis défavorable à ce sujet, et interdit tout pari sur Lya.
Anonyme eh bien si, hélas! je fus enterré(e) dans un coffre en bois .
Seule ma pauvre Mrs Cole était là.


..........................................
 FIN DE CE BOUTURAGE !

.........................


.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Invité le Jeu 19 Mai 2016, 13:02

Quel échange singulier nous avions suivi jadis ...

Merci pour ce bouturage Wink


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Mme de Sabran le Mar 02 Aoû 2016, 16:08

Printemps 1777    



Amphibie, le chevalier ?!!



Alors moi, curieuse comme vous me connaissez  (  Wink  ) :

Mémoires  
et souvenirs d'enfance ...

Je me rappelle ici des détails que je tiens de ma mère, et qui concernent le chevalier d’Éon. Je n’ai vu nulle part que l’on ait fait connaître les motifs pour lesquels le Roi avait exigé de lui qu’il ne revînt en France qu’habillé en femme. M. d’Éon ayant parlé, écrit et agi de toutes les façons contre M. de Guerchy, ambassadeur à Londres, dont il avait été secrétaire, M. de Guerchy le fils, son père étant mort, voulait se battre contre le chevalier, à moins que ce ne fût une femme, comme on en avait répandu le bruit. Alors, pour empêcher le duel, le Roi obligea M. d’Éon à porter des vêtements de femme. J’ai aussi entendu dire à ma mère que la France l’avait envoyé en Russie, lorsqu’il était encore très jeune, et cela comme espion, pour être femme de chambre de l’impératrice Élisabeth. Il avait occupé cette place pendant trois ans ; et, plusieurs années après, la Russie ayant eu des soupçons sur cette aventure, la France se trouvait bien aise de soutenir que c’était une femme. Je me souviens de l’avoir vu dans mon enfance, à Versailles, chez ma grand’mère. Il était alors l’objet de la curiosité générale, et passait en effet pour une dame. Il me semble encore voir cette étrange figure. Il portait une robe noire avec un grand bonnet qu’on appelait une baigneuse ; il était affreux sous cette couture. Des sourcils noirs et épais ombrageaient ses yeux ardents ; un teint animé, rouge-noir, accompagnait ce hideux visage ; son air hardi et le mouvement de ses bras et de ses jambes, qu’il soulevait en gesticulant, c’était incroyable à voir ! Il portait une énorme croix de Saint-Louis, Je me rappelle que, devant moi, un autre chevalier de Saint-Louis, maréchal de camp, qui n’avait jamais eu l’occasion de faire la guerre, ayant voulu plaisanter sur cette décoration mise sur une robe de femme, il répondit avec colère : « Monsieur, je l’ai gagnée sur le champ de bataille, et non comme bien des gens, au feu de la cheminée. »

On me força d’embrasser cette singulière demoiselle, qui me faisait très grande peur. Ma grand’mère avait un maître d’hôtel qui l’avait vue en homme ; il ne pouvait en croire ses yeux, et entr’ouvrait à chaque instant la porte du salon où se trouvait le chevalier, afin de le considérer plus attentivement On se divertissait de sa curiosité, et surtout mademoiselle d’Éon, qui l’avait embrassé en le reconnaissant.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Trianon le Mar 02 Aoû 2016, 16:56

Les souvenirs de Madame Campan m'interpellent un peu. Le Chevalier d’Éon, l'homme donc, avait (selon un "Secrets d'Histoire" que j'ai lu) un physique des plus raffinés avec des traits assez fins, ce qui diffère au plus haut point avec les souvenirs de Madame Campan. On se demande alors, pourquoi cette dernière aurait laissé une telle description du Chevalier d’Éon ? Où est la vérité ?
Il me semble aussi qu'au départ, il était un espion à la solde de la France. Mais, mystère quand même.
avatar
Trianon

Messages : 2608
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Invité le Mar 02 Aoû 2016, 17:09

Tout dépend sans doute de la date de vos sources qui ne sont peut-être pas de la même époque tout simplement Wink


Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Trianon le Mar 02 Aoû 2016, 17:20

J'ai lu ce "Secrets d'Histoire" l'année dernière, sources donc très récentes. Mais, je ne peux vous dire qui a raison. Tous ces mystères.......
avatar
Trianon

Messages : 2608
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Mme de Sabran le Mar 02 Aoû 2016, 18:29




poursuit la Correspondance Secrète,

...  et, quelques jours plus tard :



Décidément, l'auteur tient à son amphibien !

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Mme de Sabran le Mar 02 Aoû 2016, 18:36

...   et Louis XVI a de la suite dans les idées !  




Pauvre type !  Sad     C'était vraiment du harcèlement caractérisé ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par La nuit, la neige le Mar 02 Aoû 2016, 19:16

Trianon a écrit:Les souvenirs de Madame Campan m'interpellent un peu. Le Chevalier d’Éon, l'homme donc, avait (selon un "Secrets d'Histoire" que j'ai lu) un physique des plus raffinés avec des traits assez fins, ce qui diffère au plus haut point avec les souvenirs de Madame Campan. On se demande alors, pourquoi cette dernière aurait laissé une telle description du Chevalier d’Éon ? Où est la vérité ?
Nous avons inséré une série de portraits en page 2 de ce même sujet.
Il ne semble pas avoir les traits fins, du moins à partir du moment où il prend de l'âge : il s'épaissit.

Pour l'épisode de son retour à Versailles, où il est contraint de se vêtir en femme alors qu'il souhaite retrouver les armes et une affectation militaire, il fait donc exprès d'adopter une attitude "masculine" ou disons plutôt grossière. Pour choquer l'assemblée.

Trianon a écrit:Il me semble aussi qu'au départ, il était un espion à la solde de la France. Mais, mystère quand même.
Ce n'est pas un mystère, c'est sûr. L'un des pions sur l'échiquier du célèbre Secret du roi Louis XV.  Wink
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9446
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par La nuit, la neige le Mar 02 Aoû 2016, 22:48

Mme de Sabran a écrit:


Amphibie, le chevalier ?!!  [url=http://www.servimg.com/view/19517119/117]

Idea Le dictionnaire Larousse, nous dit, entre autres définitions :

- Ambigu, de ne nature double. "Un code amphibie où l'on avait mêlé la jurisprudence française avec la loi romaine" (Montesquieu. L'esprit des lois)

- Aux XVIIe et XVIIIe siècles, désigne des personnes ayant deux activités considérées comme contradictoires. Vx. personne qui a tour à tour des opinions incompatibles, des activités complémentaires. "(...) un amphibie social, un être à la fois secrétaire et intendant" (Balzac. La fausse maîtresse).


Oui. C'est logique, comme la bestiole capable de vivre à l'air ou dans l'eau. boudoi32


Idea Tu as aussi l'adjectif "amphibole" emprunté au grec amphibolos. :

- Vx. Ambigu
- Pathol. Incertain, qui n'a pas de caractères bien définis (stade amphibole d'une fièvre).
avatar
La nuit, la neige

Messages : 9446
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Mme de Sabran le Mar 02 Aoû 2016, 22:51

C'est bien ainsi que je l'entends .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 28952
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le chevalier d’Éon

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum