Les Goupil

Aller en bas

Les Goupil

Message par D'éon le Sam 06 Oct 2018, 15:13

Bonjour à tous,

En finissant de travailler sur le second tome de ma trilogie sur Sade, je suis tombé sur le nom d'un policier peu scrupuleux: Pierre Antoine Auguste Goupil. Apparemment sa femme était lectrice de Marie-Antoinette. L'inspecteur de police fut enfermé à Vincennes et son épouse à la Bastille durant un certain temps.
Le couple était à l'origine de certains pamphlets qu'il faisait racheté par le Ministère pour en empêcher la diffusion tout en se remplissant les poches par la même occasion.
Apparemment, le monsieur, se désespérant de quitter sa prion se jeta dans un puits. Eventaille

Quelqu'un aurait-il entendu parler du couple Goupil?
avatar
D'éon

Messages : 208
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 45
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par Dominique Poulin le Sam 06 Oct 2018, 16:40

Non, cher d'Eon, je découvre votre révélation.  Smile

La femme de ce Goupil apparaît-elle dans l'Etat de la maison de Marie-Antoinette en tant que lectrice et quelles sont les archives et sources qui renforcent cette affirmation ?
avatar
Dominique Poulin

Messages : 3034
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par Mme de Sabran le Sam 06 Oct 2018, 18:09


Curieusement, cela me rappelle vaguement quelque chose ...
Où aurais-je déjà croisé ce couple ?!! scratch
Ne mentionnais-tu pas ces Goupil dans le premier tome, cher d'Eon ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35997
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par La nuit, la neige le Sam 06 Oct 2018, 19:02

Idea Je suppose que vous avez déjà lu cet extrait des Mémoires sur la vie privée de Marie-Antoinette, par Jeanne-Louise-Henriette Campan :

Très-peu de temps après l’avénement de Louis XVI au trône, le ministre de la maison du roi fut averti qu’il paraissait un libelle très-outrageant contre la reine.

Le lieutenant de police chargea le nommé Goupil, inspecteur de police, de découvrir ce libelle : il vint dire, fort peu de temps après, qu’il avait découvert le lieu où s’imprimait cet ouvrage, que c’était dans une campagne auprès d’Yverdun.
Il en possédait déjà deux feuilles qui contenaient d’atroces calomnies, mais présentées avec un art qui pouvait les rendre très-funestes à la renommée de la reine : ce Goupil dit qu’il obtiendrait le reste, mais qu’il fallait une somme considérable.

On lui fit remettre trois mille louis ; bientôt après il apporta au lieutenant de police le manuscrit entier et la totalité de ce qui était imprimé : il reçut mille louis de plus, pour prix de son intelligence et de son zèle, et on allait même lui confier un poste beaucoup plus important, lorsqu’un autre espion, jaloux de la fortune de ce Goupil, découvrit qu’il était lui-même l’auteur de ce libelle ; que dix ans auparavant il avait été mis à Bicêtre pour escroquerie ; que madame Goupil n’était sortie que depuis trois ans de la Salpétrière, où elle avait été mise sous un autre nom.

Cette madame Goupil était fort jolie et fort intrigante ; elle avait trouvé le moyen de se lier intimement avec le cardinal de Rohan, auquel elle faisait, dit-on, espérer de le raccommoder avec la reine.
Toute cette affaire fut assoupie, et il n’en circula aucun détail dans le monde ; mais on voit que la destinée de la reine était d’être sans cesse attaquée par les intrigues les plus odieuses et les plus viles.



Idea Dans la version en ligne de ces Mémoires, sur Wikisource, est précisé en note de l'édition de 1823 :

Ceux des lecteurs qui désireraient avoir des détails plus circonstanciés sur les manœuvres de Goupil et la surveillance qui les déjoua, peuvent consulter la Bastille dévoilée.
Le récit que contient ce recueil avait trop d’étendue pour trouver place ici.


* Source : ICI


Je ne vois pas comment cette femme, enfermée à la Salpétrière, aurait pu être lectrice de Marie-Antoinette ?! Suspect
Du reste, je pense que Mme Campan l'aurait précisé...
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12029
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par La nuit, la neige le Sam 06 Oct 2018, 22:51

Le site internet des romans de Nicolas Le Floch présente cette petite fiche biographique :

Renard (Inspecteur)
alias Goupil (Pierre Antoine)


L’inspecteur Renard apparaît dans Le Noyé du Grand Canal :

« Quand ils pénétrèrent dans le bureau, ils distinguèrent un petit homme en habit de cour qui se balançait sur sa chaise, les pieds sur la table. Il s’éventait de son tricorne. La lumière pauvrette d’une chandelle accusait ses traits. Un visage anguleux, un nez fort qui déparait dans une face allongée, du rouge aux joues et une perruque poudrée à frimas. Des manchettes de fine dentelle lui recouvraient les poignets. Dans l’ombre, les boucles d’argent des souliers brillaient. »

Sa femme est elle aussi mentionnée dans le roman :

« Cette créature approvisionne la reine de livres infâmes, pleins de licences coupables et agrémentés de gravures qu’aucun poinçon honnête ne se prêterait à composer. [...] Le mari est inspecteur à la librairie – à la librairie ! – et pourvoit sa femme de ces productions. Il livre ces ordures avec régularité sans s’oublier, prélevant au passage un dû élevé. »

Renard est dans la réalité Pierre-Antoine-Auguste Goupil, inspecteur à la librairie comme lui.
Originaire d'Argentan, il avait été enfermé dans sa jeunesse, sur la demande de son père, à Bicêtre. Après avoir été commandant de la maréchaussée à Fontainebleau, il acheta une charge d'inspecteur de police, grâce à la dot de sa femme et à la protection de Sartine.
Pendant la lieutenance générale de Le Noir, le couple, au courant de tout ce qui se passait à la cour, rédigeait ou faisait rédiger, comme dans le roman, des libelles injurieux.
L'inspecteur feignait ensuite de chercher ces libelles afin de se faire valoir auprès de son chef ou proposait leur rachat en menaçant de les laisser publier.

Sous Louis XV, écrit Jean-François Parot, Renard avait déjà été « convaincu d’être l’auteur de libelles publiés, de faire commerce de leurs saisies, de profiter du trouble des individus qu’il arrêtait pour les dépouiller. Or, argent, bijoux des détenus, tout y passait. [...] Il fut emprisonné à Bicêtre pour escroquerie pendant que Mme Renard, sa complice, était incarcérée à la Salpêtrière. »
Un censeur royal, M. Pidansat de Mairobert, secrétaire du duc de Chartres et auteur de pamphlets interdits, avait témoigné en sa faveur.

Le 9 mars 1778, Pierre-Antoine-Auguste Goupil entra à Vincennes tandis que sa femme était incarcérée à la Bastille. L'inspecteur Goipil est mort dans sa cellule le 28 avril 1780. Sa femme fut transférée dans un couvent après sept mois de détention, puis libérée. Elle finit sa vie dans la plus complète déchéance.

* Source : http://www.nicolaslefloch.fr/Histoires/bio-R.html


La nuit, la neige a écrit:
Ceux des lecteurs qui désireraient avoir des détails plus circonstanciés sur les manœuvres de Goupil et la surveillance qui les déjoua, peuvent consulter la Bastille dévoilée.
Le récit que contient ce recueil avait trop d’étendue pour trouver place ici.


Arrow Voir ici : La Bastille dévoilée, ou Recueil des pièces authentiques pour servir à son histoire

Idea C'est notamment dans le recueil "Cinquième livraison" (1789), que vous trouverez davantage d'informations sur le couple Goupil, dont cet extrait à suivre.



Encore cette pauvre Lamballe au beau milieu d'un sac de noeuds... Eventaille














(...)
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12029
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par Mme de Sabran le Dim 07 Oct 2018, 07:30



J'aime bien : Goupil était l'un des yeux de M. Le Noir ... Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing Laughing


et l'autre ?

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35997
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par D'éon le Dim 07 Oct 2018, 09:24

Une histoire fort intéressante que celle de ce couple.
avatar
D'éon

Messages : 208
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 45
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par Duc d'Ostrogothie le Dim 07 Oct 2018, 10:08



Il est donc mort avant d'entrer à Vincennes .  Laughing

Pierre-Etienne Auguste Goupil est soupçonné d'avoir écrit les fameux Essais historiques sur la vie de Marie-Antoinette, maintes fois republiés. Mais le nom de Brissot de Warville est également avancé.
avatar
Duc d'Ostrogothie

Messages : 1620
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par La nuit, la neige le Dim 07 Oct 2018, 17:52

Duc d'Ostrogothie a écrit:
Pierre-Etienne Auguste Goupil est soupçonné d'avoir écrit les fameux Essais historiques sur la vie de Marie-Antoinette, maintes fois republiés. Mais le nom de Brissot de Warville est également avancé.

Oui, nous en parlons brièvement dans ce sujet-ci : http://marie-antoinette.forumactif.org/t1268p15-le-courrier-de-l-europe
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12029
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par Mme de Sabran le Sam 13 Oct 2018, 10:54


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35997
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Goupil

Message par D'éon le Dim 14 Oct 2018, 07:42

Eh bien!
Un couple pas très fréquentable que celui-là!
Merci à tous.
avatar
D'éon

Messages : 208
Date d'inscription : 27/12/2013
Age : 45
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum