Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par La nuit, la neige le Ven 20 Nov 2015, 11:34

Augustin Pajou, né le 19 septembre 1730 à Paris, mort dans cette même ville le 8 mai 1809, est un sculpteur néoclassique français.
Fils d'un sculpteur-menuisier, Augustin Pajou grandit à Paris, dans le Faubourg Saint-Antoine. Élève du sculpteur Jean-Baptiste Lemoyne (1704-1778), il est lauréat du Prix de Rome en sculpture de 1748.

Le roi lui offre son aide financière lorsqu'il étudie à l'Académie de France à Rome. Nommé professeur de l'Académie royale de peinture et de sculpture à Paris le 7 décembre 1760, il est promu recteur le 6 décembre 1766, confirmé le 30 novembre 1794.
Il succède à Jean-Marc Nattier et sera remplacé par Jean-Guillaume Moitte en 1809.

* Source : Wikipédia

Son portrait par Adélaïde Labille-Guiard :

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Pajou_12


Arrow En 1781, afin de célébrer la naissance du dauphin, le comte d'Angiviller commanda à Pajou le modèle d'un petit groupe allégorique qui devait être édité par la Manufacture de Sèvres.

Version en plâtre conservée au Musée de la céramique de Sèvres

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Pajou_11

Le sculpteur livra l'oeuvre le 24 décembre 1781.
Titrée "Vénus sortant de l'onde portée par des dauphins et portant l'Amour dans ses bras", Pajou s'était aussi attaché à ce que l'on reconnaisse aisément Marie-Antoinette sous les traits de la déesse.

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captu403

Cela ne fût pas du goût de la reine, qui jugea indécent de paraître dévêtue.

Le 20 janvier 1782, le directeur de la manufacture de Sèvres reçut l'ordre de changer la physionomie de la tête de Vénus, et de supprimer les fleurs de lys qui couvraient la draperie.

Avant de faire ces modifications, deux exemplaires de la figure furent livrés à d'Angiviller. Pajou réalisa le travail demandé et le modèle put ensuite être commercialisé.

Les exemplaires vendus par la Manufacture de Sèvres furent acquis en 1782 et 83, pour trois d'entre-eux, par Louis XVI, un autre par le comte d'Artois et un cinquième pour Madame Victoire.  

Question Curieusement aucune de ces éditions modifiées n'est aujourd'hui connue, et il semble que les deux tirages offrant encore les traits de Marie-Antoinette demandés par d'Angiviller aient été utilisés comme modèles des nombreuses versions tardives conservées.

* Source : Xavier Salmon. Catalogue Marie-Antoinette, aux éditions de la RMN

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou An013810
Photo : British Museum

Version en terre cuite (XIXè siècle), conservée au Victoria & Albert Museum

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Pajou_13


Version en plâtre patiné sur socle en marbre, conservée à Versailles dans les appartements intérieurs de Louis XVI
Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Marie_70
Vénus sous les traits de Marie-Antoinette présentant son premier fils, le dauphin Louis, en 1781
Augustin Pajou, 1781
Plâtre patiné façon terre cuite, socle en marbre de Rance et bleu turquin
Photo : RMN-GP / Château de Versailles


Note du musée :
En 1781, on reconnaissait Marie-Antoinette portant le diadème que le peintre Dumont nous montre dans ses miniatures. La Reine était portée par trois dauphins et regardait son fils qu'elle tenait dans ses bras, sur son drap gauche passait une draperie fleurdelysée qui lui recouvrait une partie du corps.

Dès 1782 cette allégorie fut modifiée et le comte d'Angiviller donna l'ordre de transformer la tête pour faire en sorte qu'elle ne ressemble point à la Reine ; il désirait aussi qu'un changement soit fait dans la draperie en supprimant les fleurs de lys.
Le 3 février Montuclas, commis des Bâtiments du Roi écrivait à Réguier de la Manufacture de Sèvres qu'il était allé voir Pajou à qui on avait envoyé la tête à modifier, que Pajou lui avait demandé que l'on pousse dans le moule une tête et la partie alternante en terre glaise et qu'on lui envoie pour pouvoir travailler.


Gros plan sur les traits du visage, et sur les fleurs de lys qui n'ont pas été effacées.

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou August10

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captur16

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captur17


Dernière édition par La nuit, la neige le Mar 05 Nov 2019, 21:45, édité 8 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13676
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par Mme de Sabran le Ven 20 Nov 2015, 12:22

La nuit, la neige a écrit:

Le sculpteur livra l'oeuvre le 24 décembre 1781.
Titrée "Vénus sortant de l'onde portée par des dauphins et portant l'Amour dans ses bras", Pajou s'était aussi attaché à ce que l'on reconnaisse aisément Marie-Antoinette sous les traits de la déesse.

Cela ne fût pas du goût de la reine, qui jugea indécent de paraître dévêtue.

Le 20 janvier 1782, le directeur de la manufacture de Sèvres reçut l'ordre de changer la physionomie de la tête de Vénus, et de supprimer les fleurs de lys qui couvraient la draperie.


Il est pourtant bien charmant, ce petit groupe ( Il est vrai que la mythologie est toujours très déshabillée ...   Wink  )


Eh oui, Marie-Antoinette avait ainsi, de temps en temps, de petits accès de pudibonderie !   Embarassed  

Le chevalier de l'Isle sait bien que la reine se choque ou se formalise même parfois au simple récit de gaudrioles .
Il met en garde le prince de Ligne ( qui en est prodigue   :Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou 2028181902  ) , le 15 mars 1781 :

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Toujou10


Si vous voulez lire sa lettre entière, c'est ici .   Enjoy !  :n,,;::::!!!:

http://marie-antoinette.forumactif.org/t426p15-le-chevalier-de-l-isle-et-marie-antoinette?highlight=chevalier+de+l+isle

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40866
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par La nuit, la neige le Jeu 20 Déc 2018, 15:38

Voici trois versions de ce charmant sujet que nous n'avions pas encore présentées ici... Smile

Idea Conservé au sein des collections des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique :

La reine Marie-Antoinette et le dauphin
Augustin Pajou


Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Capt1185
Pierre tendre
Signature au revers : Pajou f
Dimensions : 95,5 x 51,1 x 51,2
Origine : Don de la baronne Vaxelaire en mémoire du baron Vaxelaire, 1948
Photo : Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique



Idea Conservé au château de Versailles :

Allégorie à la naissance du dauphin
Manufacture de Sèvres, d'après Augustin Pajou
1938


Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captu404
Marie-Antoinette sous les traits de Vénus sortant de l'onde portée par deux dauphins et tenant le Dauphin sous les traits de l'Amour, des fleurs de lys au manteau
Photo : Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin

Historique : Commande de l'Etat
Groupe en biscuit exécuté en 1938 sur la demande du Conservateur du Musée de Versailles d'après un modèle de 1782 "Vénus sortant de l'onde tenant l'amour, ou Marie-Antoinette tenant le Dauphin", par Pajou.
Reçu de la Manufacture le 13 juillet 1938.

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captu405

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captu406

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Imagep23
Photos : Château de Versailles, Dist. RMN-Grand Palais / Christophe Fouin


Et j'ajoute enfin celle conservée au Musée Carnavalet :
Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captu908


Ainsi que ce groupe présenté en vente aux enchères :

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou 2007_p12
ECOLE FRANCAISE DU XIXEME SIECLE D'APRES AUGUSTIN PAJOU (1730 - 1809)
GROUPE EN TERRE CUITE REPRESENTANT MARIE-ANTOINETTE TENANT LE DAUPHIN
La Reine représentée nue sous les traits de Vénus tenant dans ses bras l'Amour, munie d'une cape ornée de fleurs de lys, reposant sur un dauphin, terminé par un socle en bois sculpté et doré
Hauteur: 44 cm.
Image : Christie's


Note au catalogue :
Ce groupe fut commandé en 1781 à l'occasion de la naissance du Dauphin Louis Joseph Xavier François, fils de Marie-Antoinette et Louis XVI, qui mourut huit ans plus tard. Pajou avait pour mission de représenter la Reine présentant le Dauphin à la France. Il devait être exécuté non pas en marbre ou en terre cuite mais en biscuit à la Manufacture de Sèvres.
Deux versions sont connues de ce groupe. La première, représentant la Reine nue comme "Vénus sortant de l'onde portée par des dauphins et tenant l'Amour dans ses bras", choqua la Reine. Elle demanda à Pajou pour la seconde version de retirer les fleurs de lys du manteau de Vénus et de modifier légèrement le visage pour brouiller la ressemblance. Cette version fut définitivement acceptée.
La première version fut néanmoins produite à quelques exemplaires à la Manufacture avant d'être modifiée. Un groupe de la version primitive était recensée dans la collection de madame Francis de Croisset en 1912 (voir H. Stein, op. cit., p. 105). La Manufacture conserve quant à elle un groupe de la version définitive.

Notre groupe, orné de fleurs de lys, illustre donc la version primitive avec les traits de Marie-Antoinette.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13676
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par La nuit, la neige le Jeu 10 Oct 2019, 17:33

Je reviens ici suite à l'annonce de la prochaine mise en vente aux enchères d'un exemplaire de cette composition...

Arrow Voir ici : Vente Coutau Begarie & Associés - Souvenirs historiques, cour de France, Louis XVI et Marie-Antoinette

Et nous évoquions, précédemment dans ce sujet...

La nuit, la neige a écrit:
Le sculpteur livra l'oeuvre le 24 décembre 1781.
Titrée "Vénus sortant de l'onde portée par des dauphins et portant l'Amour dans ses bras", Pajou s'était aussi attaché à ce que l'on reconnaisse aisément Marie-Antoinette sous les traits de la déesse.
Cela ne fût pas du goût de la reine, qui jugea indécent de paraître dévêtue.

Le 20 janvier 1782, le directeur de la manufacture de Sèvres reçut l'ordre de changer la physionomie de la tête de Vénus, et de supprimer les fleurs de lys qui couvraient la draperie.

Avant de faire ces modifications, deux exemplaires de la figure furent livrés à d'Angiviller. Pajou réalisa le travail demandé et le modèle put ensuite être commercialisé.
Les exemplaires vendus par la Manufacture de Sèvres furent acquis en 1782 et 83, pour trois d'entre-eux, par Louis XVI, un autre par le comte d'Artois et un cinquième pour Madame Victoire.  

Question Curieusement aucune de ces éditions modifiées n'est aujourd'hui connue, et il semble que les deux tirages offrant encore les traits de Marie-Antoinette demandés par d'Angiviller aient été utilisés comme modèles des nombreuses versions tardives conservées.


* Source texte : Xavier Salmon. Catalogue Marie-Antoinette (2008), aux éditions de la RMN

En effet, toutes les versions déjà présentées dans ce sujet comportent un manteau fleurdelisé.
Petit doute éventuel concernant le groupe conservée au sein des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique ? Mais l'image est de si mauvaise qualité qu'il est difficile de distinguer quoi que ce soit... Suspect

Idea Bref, je vous propose cette image d'archive dont la description d'alors faisait référence à un modèle en plâtre par Pajou, conservé au Musée des modèles de la manufacture de Sèvres.

Le manteau n'est pas fleurdelisé.  Wink

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou La_nai10
La Naissance du Dauphin
Augustin Pajou (sculpteur de l'oeuvre reproduite)
Photographie
Appartient à : Recueil. Collection de Vinck. Un siècle d'histoire de France par l'estampe, 1770-1870. Vol. 39 (pièces 5648-5672), Ancien Régime et Révolution
Collection numérique : Collection De Vinck (histoire de France, 1770-1871)
Image : Bibliothèque nationale de France, département Estampes et photographie
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13676
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par Mme de Sabran le Jeu 10 Oct 2019, 19:50

La nuit, la neige a écrit:

Allégorie à la naissance du dauphin
Manufacture de Sèvres, d'après Augustin Pajou
1938


.

Voici un nouveau-né qui tient sa tête comme un grand ! Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou 1123740815

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40866
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par Duc d'Ostrogothie le Ven 11 Oct 2019, 09:07

Je crois me rappeler qu'il était exposé dans la chambre de la reine au rez-de-chaussée à une époque. C'est une rare représentation de la reine, la poitrine dénudée. Je ne suis pas certain que la reine ait beaucoup aimé.
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2337
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par La nuit, la neige le Ven 11 Oct 2019, 12:33

Duc d'Ostrogothie a écrit:C'est une rare représentation de la reine, la poitrine dénudée. Je ne suis pas certain que la reine ait beaucoup aimé.

Il faut lire tout ce qui est écrit ci-dessus... Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou 1123740815 Eventaille
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13676
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par MARIE ANTOINETTE le Ven 11 Oct 2019, 15:20

la reine n'a pas aimé ce groupe et elle a demandé que l'on change la tête , ce qui a été fait
si on trouve rarement cet ensemble en vente ce n'est donc plus le visage de la reine !!!!

MARIE ANTOINETTE Hop!
MARIE ANTOINETTE
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3426
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 73
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par Marie-Jeanne le Ven 11 Oct 2019, 16:15

Malgré la mauvaise qualité de l'image, on dirait bien que la version des Musées Royaux de Belgique soit l'original.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 609
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par Duc d'Ostrogothie le Dim 13 Oct 2019, 10:51

La nuit, la neige a écrit:
Duc d'Ostrogothie a écrit:C'est une rare représentation de la reine, la poitrine dénudée. Je ne suis pas certain que la reine ait beaucoup aimé.

Il faut lire tout ce qui est écrit ci-dessus... Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou 1123740815 Eventaille

La nuit, la neige a écrit:
Deux versions sont connues de ce groupe. La première, représentant la Reine nue comme "Vénus sortant de l'onde portée par des dauphins et tenant l'Amour dans ses bras", choqua la Reine. Elle demanda à Pajou pour la seconde version de retirer les fleurs de lys du manteau de Vénus et de modifier légèrement le visage pour brouiller la ressemblance.

Ah c'est cela en effet, je m'en rappelais mais sans savoir où j'avais eu l'info. lol!
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2337
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par Mme de Sabran le Dim 13 Oct 2019, 10:57


La nuit, la neige a écrit:
Elle demanda à Pajou pour la seconde version de retirer les fleurs de lys du manteau de Vénus et de modifier légèrement le visage pour brouiller la ressemblance.

Je suggère le nez en trompette ! Eventaille

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou 3318396864

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 40866
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par La nuit, la neige le Mar 05 Nov 2019, 21:44

Une sculpture que nous avions annoncée dans notre rubrique des ventes aux enchères, et que je présente à nouveau ici avec son descriptif au catalogue.

Idea Pour les différentes versions de ce groupe allégorique, je vous renvoie à nos précédents messages de ce sujet (notamment ce qui concerne le manteau fleurdelisé ou pas).  Wink


- PAJOU AUGUSTIN (1730-1809)
Allégorie de la naissance du dauphin

Groupe en terre cuite, reposant sur un socle tournant en bois sculpté et doré. Représentant sous les traits de Vénus la reine Marie-Antoinette sortant des eaux, soutenue par des dauphins et tenant son premier fils, le dauphin Louis-Joseph, né le 22 octobre 1781. Légères usures du temps, mais bon état général.
H.: 54 cm - Diam.: 30, 5 cm.
Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Capt1549

Historique :

Pour commémorer la naissance tant attendue du dauphin, le prince Louis-Joseph de France, le comte d'Angiviller (1730-1809), directeur général des bâtiments du roi commanda en 1781 à l'artiste un groupe en porcelaine de Sèvres. Le sculpteur livra l'ouvrage le 24 décembre 1781, mais l'auteur de cette oeuvre avait donné à Vénus les traits de la reine et en raison de la nudité de la déesse et de la ressemblance du visage, l'oeuvre fut jugée inconvenante par la souveraine qui la refusa.
Le 20 janvier 1782, le directeur de la Manufacture de Sèvres reçut l'ordre de changer la physionomie de la tête de Vénus et de supprimer les fleurs de lys se trouvant sur le drapé. Le maître réalisa les modifications demandées et le modèle pu être mis en vente.

Louis-Simon Boizot qui devait en exécuter la fabrication écrira : «M. Pajou m'a demandé s'il n'y avait pas moyen d'avoir en plâtre le groupe en question pour en mieux choisir l'ensemble ; idem sur ce qui concerne les fleurs de lys à ôter de la draperie, il m'a dit qu'il n'y avait rien à changer au moule, et que les réparateurs pourraient les supprimer».
Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Capt1550

Les exemplaires en biscuit commercialisés par la manufacture ne furent acquis que par les membres de la famille royale, trois par le roi Louis XVI en 1782, un autre par le comte d'Artois, le 16 aout de la même année, et un cinquième en janvier 1783 par la duchesse de Civrac pour Madame Victoire, l'une des tantes du roi.

Curieusement aucune de ces éditions modifiées n'est aujourd'hui connue, seule subsiste des versions en plâtre et en terre cuite dans son premier aspect. Comme si l'artiste n'avait pas modifié les demandes d'Angivilller, ou si finalement cette version avait trouvé grâce aux yeux du public et servi de modèles aux nombreuses versions tardives en biscuit que nous connaissons aujourd'hui.

Référence :

Cette oeuvre fut présentée dans le cadre de l'exposition consacrée à l'artiste : «Pajou Sculpteur du Roi», en 1997, voir la reproduction de cette pièce sous le n°218 du catalogue en pages 217 et 218. Voir une autre version de cette oeuvre en plâtre patiné façon terre cuite sur un socle en marbre de Rance et bleu turquin dans le catalogue de l'exposition «Marie-Antoinette» au Grand Palais du 15 mars au 30 juin 2008, pages 128, conservée au château de Versailles, sous le numéro d'inventaire MV 8108.
Cette allégorie que nous vous présentons fut illustrée en couverture du magazine Connaissance des Arts, en août 1961.
Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Captu495

Provenance :

Ancienne collection de la comtesse Sala, née Mrs Laura Kayser (1874-1961), épouse d'un diplomate français, le comte Antoine Sala (1871-1947), à la mort de ce dernier elle devient la femme de Mr. Edwin S. Bayer. Il est intéressant de savoir que le père du comte, André-Adolphe Sala (1802-1867), fut le
« compagnon d'armes » de la duchesse de Berry en 1832 lors de la tentative de soulèvement de la Vendée.
Cette oeuvre fut acquise, pour la somme de, puis mis en vente les 17 et 18 novembre 1961 auprès de la galerie Parke-Bernet à New York, sous le n°211. Puis dans les années 1970, elle rentre dans la collection du banquier André Meyer (1898-1979). Elle passera en vente lors de la vente de sa succession de ce dernier par la maison Sotheby's à New York, le 22 octobre 1980 sous le n°1 - Puis vente chez Sotheby's Paris, le 25 juin 2003, sous le n°72.
Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Pajou_10

* Source et infos complémentaires : Coutau Bégarie & Associés SVV - Vente Souvenirs historiques du 15 novembre 2019
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13676
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou Empty Re: Marie-Antoinette, allégorie de la naissance du dauphin, par et d'après Augustin Pajou

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum