Jean-Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet

Message par Majesté le Jeu 03 Déc 2015, 12:53

Jean-Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet, officier, Ministre de la Guerre


Gravure d'après un tableau de Greuze



Jean-Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet (1727-1794) est un homme politique de la Révolution française : lieutenant-général, député de la noblesse aux États généraux 1789, ministre de la guerre de Louis XVI. Il est exécuté le 28 avril 1794, en même temps que son frère Philippe-Antoine.
Né le 22 mars 1727 à Grenoble , il est issu d'une branche cadette de la famille de La Tour du Pin. Il est le fils de Jean de La Tour du Pin (~1660-1731), comte de Paulin et de Suzanne de La Tour (~1700-1752).
En 1753 il épouse Marie-Thérèse Billet qui décède le 9 avril 1754.
En 1755 Il épouse en secondes noces Cécile Marguerite Séraphine de Guinot, fille du marquis de Monconseil, qui lui apporte la terre d'Ambleville. Le couple a une fille Cécile Suzanne (1756-1793) puis en 1759 un fils Frédéric-Séraphin de La Tour du Pin Gouvernet. 
Entré comme cornette au Régiment de Bourbon-Cavalerie en 1741, capitaine en 1744, colonel au corps des Grenadiers de France en 1749, chevalier de Saint Louis en 1757, colonel du Régiment de Guienne et brigadier des armées du Roi en 1761, il était pourvu du Régiment de Piémont et nommé Maréchal de camp en 1762. Il est lieutenant-général en 1781.
Au décès de son cousin issu de germain, Charles Frédéric de la Tour-du-Pin de Bourelon (1694-1775), il devient le chef de la famille de La Tour du Pin.
En 1787, il est nommé lieutenant-général puis commandant en chef des provinces d’Aunis, de Saintonge, de Poitou et du Bas-Angoumois, et enfin lieutenant-général des armées du Roi le 5 décembre 1787 ainsi que maréchal de camp. Le comte de La Tour du Pin fut nommé commandant des Provinces de Poitou et de Saintonge, puis il est élu député aux États généraux de 1789 le 26 mars 1789. Il représente la noblesse de la sénéchaussée de Saintes.
Il est ministre de la Guerre du 4 août 1789 au 16 novembre 1790, durant les premiers mois de la Révolution française. Il est d'ailleurs nommé le jour même de l'abolition des privilèges par l'Assemblée constituante.
Il rétablit la discipline dans l’armée et reçut les félicitations de l’Assemblée nationale. Bientôt en butte aux attaques des Jacobins, il offre sa démission au Roi qui la refuse. Il ne lui en fallait pas moins sortir du Conseil en 8 novembre 1790. Louis XVI le rappelle encore en 1792 pour faire partie du Comité de Gouvernement. Mais il était devenu suspect, il est relâché puis arrêté le 31 août suivant à Auteuil où il s’était retiré.
Il déposa en faveur de Marie-Antoinette lors de son procès devant Fouquier-Tinville qui n'apprécia pas que Jean-Frédéric l'appelât "Votre Majesté" ou "la Reine". Sa tête tombe sous la guillotine le 28 avril 1794, jour même où il fut condamné et en même temps que son frère aîné.

Merci Wiki !

Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11846
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Frédéric de La Tour du Pin Gouvernet

Message par Mme de Sabran le Jeu 03 Déc 2015, 19:41

Majesté a écrit: Le couple a une fille Cécile Suzanne (1756-1793) puis en 1759 un fils Frédéric-Séraphin de La Tour du Pin Gouvernet. 


C'est ce fils, Frédéric-Séraphin, qui épousera en 1787 Henriette Lucy Dillon, fille d'Arthur Dillon, célèbre pour ses Mémoires d'une femme de cinquante ans.  Henriette échappa à la Terreur grâce à la future Mme Tallien . Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27813
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum