Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Ven 04 Mar 2016, 20:16

Loin de moi l'idée de te contrarier . geek

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Reinette le Sam 05 Mar 2016, 03:36

J'aimerais bien comprendre qui fut réellement Eléonore Sullivan.
Non seulement Fersen, logé chez Crauford joue bien au malotru en lui empruntant sa maîtresse, mais que se passe-t-il dans sa tête à elle pour jouer ainsi avec le feu ? Shocked

Petite Italienne de rien du tout, elle devient comédienne, puis maîtresse du duc de Wurtemberg, maîtresse de Joseph II, de Quintin Craufurd, de moindre naissance mais richissime, puis de Fersen.
Ambition ou sincérité ?

Je ne la connais pas assez pour me faire une réelle idée.
avatar
Reinette

Messages : 8002
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Mar 2016, 17:18

C'était une femme séduisante et très estimable .   Je comprends que Fersen l'ait aimée .   Hop!

Et que devient notre Craufurd, dans tout cela ?

Après tant d'aventures et de désillusions, Craufurd qui approchait la soixantaine ne songeait plus qu'à rentrer dans son cher Paris, où la vie avait repris de l'agrément, à y rassembler les débris de sa bibliothèque et de ses collections et à reprendre, parmi les écrivains et les artistes, sa vie de mécène et d'épicurien.
Dès le 28 mai 1799, il adressait de Francfort au Directoire une demande pour obtenir sa radiation définitive de la liste des émigrés, où il avait été inscrit le 28 mai 1793 .  Il y rappelait qu'il était étranger et n'avait jamais été au service de la France.
( ... ) Ce n'est que trois ans plus tard qu'il obtiendra satisfaction, du Premier Consul.

De 1799 à 1802, c'est à Vienne que Craufurd se fixa.  En 1792, il avait publié à Londres une " histoire de la Bastille " qu'il traduisit en français et qui parut en France en 1798 .



Elle renferme de curieuses recherches, en particulier sur le Masque de Fer.   Il y est amené à donné son avis sur la Révolution française et ce jugement, malgré l'ardeur de ses sentiments royalistes, est remarquable par sa modération et sa lucidité.   La déclaration faite par Louis XVI aux États généraux, le 23 juin 1789, formait, d'après lui, une constitution parfaite, qui n'eût coûté à la France ni sang ni injustice ...

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Reinette le Dim 06 Mar 2016, 18:03

Je sais aussi que ce fut lui qui édita les mémoires de madame du Hausset.Very Happy
avatar
Reinette

Messages : 8002
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Mar 2016, 18:10

;

Oui, c'est dit au début du sujet ! Very Happy

La nuit, la neige a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
M. PIERRE GAXOTTE
délégué de l’Académie française

http://www.academie-francaise.fr/les-memoires-de-madame-du-hausset

Intéressant ce lien sur Quentin Craufurd, et aussi donc sur les Mémoires de madame du Hausset (que j'ai lus).
Merci. Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Dim 06 Mar 2016, 18:36

J'y reviendrai, et tu verras que Sénac de Meilhan et le prince de Ligne étaient d'excellents amis de Craufurd . Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Mar 2016, 09:05

Emile Dard a écrit: 
La déclaration faite par Louis XVI aux États généraux, le 23 juin 1789, formait, d'après lui, une constitution parfaite, qui n'eût coûté à la France ni sang ni injustice ...

Craufurd écrit :

" Attaché à la constitution britannique, non par des préjugés d'éducation, mais d'après un mûr examen et d'après la conviction où je suis que c'est à elle que l'Angleterre est redevable de la prospérité sans exemple dont elle jouit depuis un siècle ainsi que du bonheur de ses habitants, je doute cependant que le même degré de puissance, dont est revêtu le roi d'Angleterre, eût suffit à un roi de France. L'étendue de cet état, sa position géographique, le génie de ses habitants qui, en raison de la variété du climat, diffèrent dans leurs moeurs et dans leurs habitudes, l'entretien d'une force armée considérable, tout enfin exige que l'autorité du pouvoir exécutif soit plus absolue et moins entravée que ne l'est celle du roi de Grande-Bretagne. Et cependant la constitution de 1791 n'avait laissé à Louis aucun pouvoir réel . "

Ainsi
, poursuit Dard, c'est un Anglais qui vient déclarer à ses anciens amis français, grands admirateurs de la constitution britannique, que cette constitution n'était pas faite pour la France, dont les frontières ouvertes et la diversité des races exigeaient dans son gouvernement une autorité plus ferme et plus concentrée qu'en Angleterre. C'est le même conseil que nous donnait presque au même moment un autre étranger, témoin comme Craufurd de notre révolution, le ministre américain Gouverneur Morris .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Lun 07 Mar 2016, 17:47

L'homme qui avait montré tant de dévouement à Marie-Antoinette fut bien reçu à la cour de son neveu François II. Madame Royale, la seule survivante de la fuite de Varennes, y avait attiré, pendant son séjour à Vienne, de nombreux émigrés français que Craufurd connaissait. Il vécut à Vienne parmi tout ce que la capitale de l'Autriche comptait de distingué, jouissant de l'estime et de l'amitié du premier ministre, le baron de Thugut. Son cercle intime était composé de deux hommes d'un esprit supérieur, le prince de Ligne et Sénac de Meilhan qui avaient comme lui le culte des lettres et, comme lui, gardaient de Paris et de la cour de France un ineffaçable souvenir .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Mar 2016, 09:16

Le prince de Ligne est assez connu . ( Comme tu dis, Mimile ! : :c^ùù!!: ) Ce grand seigneur aux six patries personnifiait, à la fin du XVIIIème siècle, " l'honnête homme européen ". Avec le Français Sénac de Meilhan et l'Anglais Craufurd, il était propre à répandre l'idée d'une nouvelle Europe dont la noblesse internationale était, plus qu'aucune autre classe, indiquée pour trouver la formule et le style, et dont Talleyrand fut le premier apôtre. Mais avec la Révolution française avait commencé l'ère des grandes nationalités, des grandes guerres, avec les haines indestructibles des démocraties.
Sénac de Meilhan est une figure trop peu connue et qui mérite qu'on s'y arrête. Craufurd l'avait beaucoup fréquenté à Paris et leur jugement sur la France révolutionnaire était le même. Fils d'un médecin de Louis XV, il avait choisi la carrière administrative ( ... ) il aspirait au ministère et s'était posé en rival de Necker, qu'il considérait come l'auteur responsable de la Révolution . C'était un homme plein d'esprit et de connaissances, ouvert à tous les vents de la pensée. Moraliste pénétrant, écrivain concis jusqu'à la sécheresse, il a perçu d'un oeil aigu l'épuisement d'une sociiété dont Laclos avait peint la corruption.

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Mar 2016, 12:38

Comme il n'avait pas une bonne idée des hommes, il n'en était pas fort ému. La monarchie lui semblait établie sur des bases suffisamment solides.  A la crise financière, il apercevait des remèdes normaux. Il se refusait à voir dans la Révolution un mouvement philosophique, mais seulement la défaillance de l'autorité devant des désordres que Louis XV qui possédait la tradition royale, n'eût pas supportés.  ( ... )   Ayant présenté Mirabeau au comte de la Marck, il avait aussi distingué le seul homme qui pût, avant qu'il fût trop tard, maîtriser la situation.  C'est par dégoût, no par fanatisme, qu'il parcourait l'Europe, visitait les souverains et les ministres, recevait une pension de Catherine II, écrivait pour tromper son ennui .

http://marie-antoinette.forumactif.org/t2546-gabriel-senac-de-meilhan#72106

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Mar 2016, 17:56

Le prince de Ligne disait de Sénac de Meilhan que sa conversation était un éther dont il ne pouvait se passer .  ( ... ) Gagné par cet enthousiasme, Craufurd s'attachait à Sénac de Meilhan et le prenait pour guide . C'est sur ses conseils qu'il composa ses Essais sur la littérature française, qu'il devait publier en 1803 avec une élogieuse préface de son ami .


_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Mar 2016, 20:15

study

Les Mélanges d'histoire et de littérature, qu'il publia en 1809, sont presque exclusivement formés d'extraits d'oeuvres de Sénac de Meilhan qui lui avaient plu.




_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Reinette le Mar 08 Mar 2016, 21:19

Intéressant !Very Happy

Je reviens à cette trahison que Craufurd doit à Fersen.
Il l'accueille chez lui, le nourrit, le blanchit, etc, se bat à ses côtés pour sauver la femme qu'est censé aimer Fersen, et au final s'aperçoit que son ami lui pique sa maîtresse. 
avatar
Reinette

Messages : 8002
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mar 08 Mar 2016, 23:09

Reinette a écrit:
... se bat à ses côtés pour sauver la femme qu'est censé aimer Fersen

Euh non . Craufurd se bat pour sauver la reine de France .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Mar 08 Mar 2016, 23:34

Mme de Sabran a écrit:Euh non .  Craufurd se bat pour sauver la reine de France .

Quelle est la différence au juste? scratch


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11634
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Mar 2016, 09:05

Majesté a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
Euh non .  Craufurd se bat pour sauver la reine de France .

Quelle est la différence au juste? scratch

.

Reinette écrivait que Craufurd se bat aux côtés de Fersen pour sauver la femme qu'est censé aimer Fersen .
Je cite :

Reinette a écrit:
...   se bat à ses côtés pour sauver la femme qu'est censé aimer Fersen

Non.  Craufurd se bat aux côtés de Fersen pour sauver la reine de France .
 Je dirai même plus :  pour sauver le roi et la reine, la famille royale .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Mer 09 Mar 2016, 10:12

Ce que tu diffères donc là c'est la manière dont l'un ou l'autre voit Marie-Antoinette...

Reste à considérer comment Fersen aimait Marie-Antoinette. Savait-il vraiment La voir autrement qu'en Reine de France? On peut se poser la question ...


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11634
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Mar 2016, 15:01

Majesté a écrit:

Reste à considérer comment Fersen aimait Marie-Antoinette.
Savait-il vraiment La voir autrement qu'en Reine de France? On peut se poser la question ...

.

La réponse, pour Kermina, est apportée par la familiarité de ton qui régnait entre elle et Axel . Ils parlent ensemble de tout, et s'intéressent à tout ce qui les concerne respectivement, famille, politique, ou simples arrangements domestiques, avec affection et confiance, comme deux vrais amants, pour qui ce qui vient de l'autre, important ou futile, a toujours le même prix .

( Françoise Kermina : Hans Axel de Fersen )

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Mer 09 Mar 2016, 15:26

Mme de Sabran a écrit:La réponse, pour Kermina, est apportée par la familiarité de ton qui régnait entre elle et Axel . Ils parlent ensemble de tout, et s'intéressent à tout ce qui les concerne respectivement, famille, politique, ou simples arrangements domestiques, avec affection et confiance, comme deux vrais amants, pour qui ce qui vient de l'autre, important ou futile, a toujours le même prix .)

Voilà ce que je démontrais... ce sont là des affirmations gratuites sans autres preuves que la conviction de l'auteur. Si les écrits étaient si éloquents pourquoi Françoise Wagener n'est-elle pas aussi convaincue que Françoise Kermina ?
Attention aussi, en idéalisant tant l'image d'Axel de Fersen c'est le pire service rendu à sa mémoire car le vice de l'historien cherche à trouver les propos qui inspirent ces affirmations et on est obligés de constater qu'il n'était pas aussi parfait que certains se plaisent à le peindre.
Alors que dans l'absolu, c'est déjà quelqu'un d'exceptionnel , de courageux, de magnifique, d'élégant , de raffiné, de cultivé, de son temps...et du cercle de la Reine, c'est tout dire ...

Pourquoi donc charger son portrait de compliments injustifiés qui falsifieraient ses qualités réelles? Smileàè-è\':


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11634
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Mar 2016, 15:38

Majesté a écrit:
Alors que dans l'absolu, c'est déjà quelqu'un d'exceptionnel , de courageux, de magnifique, d'élégant , de raffiné, de cultivé, de son temps...et du cercle de la Reine, c'est tout dire  ...

Eh oui, franchement, qu'ajouter ? Cela suffit amplement pour expliquer l'amour que lui portait Marie-Antoinette . Very Happy

l'idéal de l'accomplissement masculin, selon F. Wagener .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Mer 09 Mar 2016, 15:47

Je ne remets rien de cela en question ... C'est le retour de Fersen que l'on romance de façon dramatique.
Le drame, pour moi , ce sont les seulement 43 pages du dernier chapitre du livre de Wagener qui résument les dix-sept dernières années de la vie de Fersen.
Dire qu'il n'y a rien à y voir de plus qu'une vie consacrée est un résumé simpliste qui ne me suffit absolument pas. Smileàè-è\':


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11634
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Mar 2016, 16:07

Majesté a écrit:Je ne remets rien de cela en question ... C'est le retour de Fersen que l'on romance de façon dramatique.
.

Justement, il n'y a rien à romancer. La réalité de cette relation est plus palpitante et poignante que tous les romans .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Majesté le Mer 09 Mar 2016, 16:41

Mme de Sabran a écrit:Justement, il n'y a rien à romancer.  La réalité de cette relation est plus palpitante et poignante que tous les romans .  

Les palpitations ne stimulent que certains esprits qui le veulent bien... Smileàè-è\':
Mais dès lors qu'on regarde bien... on déchante !


Bien à vous.

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11634
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Mar 2016, 17:02

Ah bien tu vois, moi c'est le contraire ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Mme de Sabran le Jeu 10 Mar 2016, 15:29

Et voici que nous en arrivons à ces fameux mémoires de Mme du Hausset, que Craufurd reçut des mains-même de Sénac du Meilhan, à Vienne, un document précieux, nous dit Emile Dard, et qui n'a pas cessé de l'être .
Mme du Hausset était la femme de chambre de Mme de Pompadour. Lors de la visite thématique des lieux cachés de Versailles, on pénètre dans le réduit étroit qui lui servait de chambre à coucher ...
Craufurd, Sénac de Meilhan, comme le prince de Ligne et plus tard Mérimée, pensaient que des anecdotes bien choisies contiennent plus de vérités que l'Histoire officielle et que les observations d'une femme de chambre peuvent parfois porter loin.



_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un rival de Fersen, Quintin Craufurd

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum