Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Gouverneur Morris le Mer 09 Aoû 2017, 22:14

Merci Eléonore ! Croquis et projets de la main même du marquis de Girardin Wink
avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2369
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Mme de Sabran le Mer 09 Aoû 2017, 22:16

Voici qui les rend doublement intéressants ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Mme de Sabran le Jeu 10 Aoû 2017, 16:22

.

 ...     de l'influence du jardin d'Ermenonville sur l'élaboration de celui de Trianon .  



L'origine philosophique de notre paysage

 ( Trianon )

ou

L'Air du Temps


La naissance de notre paysage trouve son origine dans l'Air du Temps.


René Louis de Girardin, créateur du jardin d'Ermenonville, premier jardin anglais sur le continent, et protecteur du philosophe Jean-Jacques Rousseau, écrit en 1777, dans son petit livre sur la Composition des Paysages :
" Le fameux livre de Le Nôtre, qui fleurissoit au dernier siècle, acheva de massacrer la Nature en assujettissant tout au compas de l'Architecte; il ne fallut pas d'autre esprit que celui de tirer des lignes, & d'étendre le long d'une règle, celle des croisées du bâtiment; aussitôt la plantation suivit le cordeau de la froide symétrie  ( ... ), les arbres furent mutilés de toutes manières ( ... ) , la vue emprisonnée par de tristes massifs ( ... ) , aussitôt la porte la plus voisine pour sortir de ce triste lieu fut-elle bientôt le chemin le plus fréquenté . "

Marie-Antoinette, jeune, sensible et gaie, la toute nouvelle reine, a envie de faire de ses jardins quelque chose de plus au goût du jour, plus tourné vers le sentiment et la flânerie ...

Elle rêve d'une nature qui ne soit pas emprisonnée dans des serres ou des parterres, " naturelle " comme le jardin de Clarens, près du lac Léman, en Suisse, décrit par Rousseau dans son roman d'amour "  Julie, ou la Nouvelle Héloïse "  :    " un terrain presque uni a reçu des ornements très simples; des herbes communes, des arbrisseaux communs, quelques filets d'eau coulant sans apprêts, sans contraintes, ont suffit pour l'embellir. "
Le livre, apparu en 1761, a en effet influencé toute une génération de lecteurs et a inspiré Girardin pour son jardin, où le philosophe finira sa vien en cueillant des herbes, le 2 juillet 1778.
Le jardin devient un lieu de pèlerinage où même Louis XVI et Marie-Antoinette se déplacent, le 14 juin 1780 !

Le jardin de Girardin fuit la monotonie, et cela plaît à la jeunesse de Marie-Antoinette !  C'est un jardin pittoresque, qui en cela s'éloigne du " naturel " de Rousseau pour se tourner vers le Sentiment, une succession de tableaux de paysages créés autour de fabriques; des grottes et des ruines que le promeneur découvre au fur et à mesure.  
Girardin dit :  " Ce n'est donc ni en architecte ni en jardinier, c'est en Poète et en Peintre qu'il faut composer les paysages, afin d'intéresser tout à la fois l'oeil et l'esprit. "   Il s'entoure de peintre comme Hubert Robert, célèbre ruiniste et Claude-Louis Châtelet qui deviendra un des peintres favoris de la reine et l'auteur des vues de notre album.  Grand admirateur des idées de Rousseau, Châtelet a aussi illustré  " Julie, ou la Nouvelle Héloïse ".

Nous savons que la quête de liberté était dans l'air du temps mais nous ne pouvons pas nous empêcher de penser au besoin que sentait la reine de se libérer des contraintes les plus difficiles de l'étiquette de Cour .     Comme disait le duc de Croÿ parlant de notre paysage : " On se croit à cent lieues de la Cour ."


LECTURE DE PAYSAGE
d'une Vue incluant le château du Petit Trianon, à Versailles


 de   Anna-Maria Berglof

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Gouverneur Morris le Jeu 10 Aoû 2017, 16:40

Claude-Louis Châtelet qui deviendra un des peintres favoris de la reine

avatar
Gouverneur Morris

Messages : 2369
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Mme de Sabran le Jeu 10 Aoû 2017, 16:49

Gouverneur Morris a écrit:Claude-Louis Châtelet qui deviendra un des peintres favoris de la reine


Hélas ! Sad


Marie-Antoinette ne reconnait que deux personnes parmi les jurés : son médecin de la prison de la Conciergerie et, encore un autre homme, nous raconte Emmanuel de Waresquiel dans son livre " Juger la Reine " :
" Un certain Claude-Louis Châtelet, qu'elle n'avait pas vu depuis longtemps. Je doute qu'au premier moment elle l'ait aperçu, et dans un sens cela vaut mieux. Elle serait tombée à la renverse si elle n'avait pas déjà éprouvé depuis quatre ans tant de retournements et trahisons. Les procès ont tous leurs pauvres preuves. S'ils ont une vérité, c'est bien celle toujours changeante et ondoyante de la nature humaine . "


LECTURE DE PAYSAGE
d'une Vue incluant le château du Petit Trianon, à Versailles


de Anna-Maria Berglof

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Majesté le Jeu 10 Aoû 2017, 16:50

Ne parlons effectivement pas de ce qu'il sera ensuite pour la Reine...
Ah...ben si...Éléonore en parle...


Bien à vous....pas à lui ! Evil or Very Mad

_________________
"Il n'y a de nouveau que ce qui est oublié."
Mademoiselle Bertin
avatar
Majesté

Messages : 11857
Date d'inscription : 20/12/2013
Age : 40
Localisation : Lille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Mme de Sabran le Ven 18 Aoû 2017, 11:06

;

Nélie Jacquemart-André  



La célèbre peintre, une des premières femmes de son temps à étudier la peinture à l’école des Beaux-arts rachète le Désert d'Ermenonville en 1902 ainsi qu’une partie de l’abbaye de Chaalis. Elle s’y installe et amène avec elle la moitié de sa considérable collection d’œuvres d’art accumulées au cours de ses voyages en Europe et au Proche-Orient. À sa mort en 1912, elle lègue ses biens à l’Institut de France, qui ouvrira le musée Jacquemart-André un an plus tard à Chaalis.

http://parc-rousseau.fr/le-jardin/girardin-rousseau-et-les-hotes-celebres/

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 27932
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Trianon le Ven 18 Aoû 2017, 13:55

Mme de Sabran a écrit:
Gouverneur Morris a écrit:Claude-Louis Châtelet qui deviendra un des peintres favoris de la reine


........... Les procès ont tous leurs pauvres preuves. S'ils ont une vérité, c'est bien celle toujours changeante et ondoyante de la nature humaine . "


Oui, triste vérité. Parfois, cela fait si mal, que seul le silence apaise.
avatar
Trianon

Messages : 2494
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le " Parc Rousseau ", à Ermenonville

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum