-9%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot Roborock S5 Max au prix le plus bas
299 € 329 €
Voir le deal

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par La nuit, la neige le Mer 27 Aoû 2014, 14:32

Je suis toujours dans ma période chinoise La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 605-8b11, et j’aime beaucoup le nom de l’auteur de ce récit...:La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 2028181902

La destruction du Palais d’été
Par le comte d’Herisson
Aux éditions France Empire

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Palais10

Présentation :
Les 7 et 8 octobre 1860, le fabuleux Palais d’Été qui se trouvait à Pékin, est pillé par les Français et les Anglais au terme d’une expédition militaire destinée à ouvrir la Chine au commerce occidental.
Cette campagne, décidée par Napoléon III, sera suivie, dix jours plus tard, dans des conditions mal élucidées et que le livre s’efforce d’éclairer, d’un incendie et d’un pillage de toutes les oeuvres inestimables, en représailles aux tortures des prisonniers occidentaux, otages des chinois.

Pierre-Jean Rémy, en obtenant le prix Renaudot en 1971, sous le titre Le Sac du Palais d’été, s’est inspiré de cet évènement. D’autres écrivains se sont également penchés sur ce texte mais l’ouvrage authentique du Comte d’Hérisson est le meilleur et le seul témoignage vécu.



Idea Lorsque j’aurais le temps, j’essaierai de vous faire un petit topo sur cet épisode incroyable de l’histoire chinoise, durant lequel Français et Anglais ont méthodiquement pillé ET détruit cet immense ensemble de jardins et bâtiments....
Un peu comme si le Versailles chinois avait été rayé de la carte, si vous voulez !

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 001ec910


Dernière édition par La nuit, la neige le Dim 25 Oct 2020, 17:49, édité 3 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14538
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mme de Sabran le Mer 27 Aoû 2014, 14:36

La nuit, la neige a écrit:

La destruction du Palais d’été
Par le comte d’Herisson

Le comte d'Hérisson est un petit neveu par alliance de Mme de Polignac dont la cousine, Suzanne de Polastron, avait épousé le président de la Cour des Comptes de Bourgogne, Jean-François-Luc d'Hérisson . Devise : Qui s'y frotte s'y pique . :La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 2028181902
La duchesse Jules fut la marraine de leur premier enfant, Henri .

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44652
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mr de Talaru le Mer 27 Aoû 2014, 14:56

C'est drole car cet été j'ai lu un livre sur l'imperatrice Tseu hi. C'est l'impératrice de ce moment incroyable de l'histoire chinoise. Est ce un ouvrage récent ?

Pour avoir visiter le Palais d'Eté je m'en ferais une joie.

Il ne faut pas oublier que le boudoir chinois de l'Imperatrice Eugénie à Fontainebleau, les objets pour la plus part étaient au Palais d'été.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 2896
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 61
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mr de Talaru le Mer 27 Aoû 2014, 14:58

La Nuit la Neige a écrit:Cette campagne, décidée par Napoléon III, sera suivie, dix jours plus tard, dans des conditions mal élucidées

Les anglais ont leur part de "sabotage" aussi, mais c'est vrai que les conditions sont confuses. Voire même parfois contracditoires. j'ai hâte de me procurer cet ouvrage.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 2896
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 61
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par La nuit, la neige le Mer 27 Aoû 2014, 16:12

Mme de Sabran a écrit:
Le comte d'Hérisson est un petit neveu par alliance de Mme de Polignac dont la cousine, Suzanne de Polastron, avait épousé le président de la Cour des Comptes de Bourgogne, Jean-François-Luc d'Hérisson .  Devise : Qui s'y frotte s'y pique . :La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 2028181902
La duchesse Jules fut la marraine de leur premier enfant, Henri .
Le monde est petit.... La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 3826491292
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14538
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par La nuit, la neige le Mer 27 Aoû 2014, 16:19

Mr de Talaru a écrit:C'est drole car cet été j'ai lu un livre sur l'imperatrice Tseu hi. C'est l'impératrice de ce moment incroyable de l'histoire chinoise. Est ce un ouvrage récent ?

Oh ! François ! Nous sommes « en phase », comme on dit.  :\\\\\\\\:
Est-ce ceci ? : https://marie-antoinette.forumactif.org/t1188-limperatrice-fatale-de-gerald-messadie

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Cixi10

La réédition du récit d'Hérisson date de 2012

Mr de Talaru a écrit:Il ne faut pas oublier que le boudoir chinois de l'Imperatrice Eugénie à Fontainebleau, les objets pour la plus part étaient au Palais d'été.
Et d’autres objets sont partis chez la reine Victoria...
Ces dames ont fait leur p’tit marché !


Dernière édition par La nuit, la neige le Dim 25 Oct 2020, 11:33, édité 1 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14538
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par La nuit, la neige le Mer 27 Aoû 2014, 16:20

Mr de Talaru a écrit:
Les anglais ont leur part de "sabotage" aussi, mais c'est vrai que les conditions sont confuses. Voire même parfois contracditoires. j'ai hâte de me procurer cet ouvrage.
D’Hérisson charge à mort les Anglais, tu penses bien... :La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 2028181902
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14538
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mme de Sabran le Mer 27 Aoû 2014, 16:32

La nuit, la neige a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
Le comte d'Hérisson est un petit neveu par alliance de Mme de Polignac dont la cousine, Suzanne de Polastron, avait épousé le président de la Cour des Comptes de Bourgogne, Jean-François-Luc d'Hérisson .  Devise : Qui s'y frotte s'y pique . :La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 2028181902
La duchesse Jules fut la marraine de leur premier enfant, Henri .
Le monde est petit.... La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 3826491292

Attends, je te prépare un petit topo dans le sujet adéquat : celui des Polastron . Very Happy

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44652
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014, 18:42

Je me souviens que tu avais évoqué cette histoire il y a des années. J'en avais été terriblement mortifiée. C'est un scandale international !

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Palais13
Plan du Palais d'été
Image : Commons Wikimedia

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mme de Sabran le Mer 27 Aoû 2014, 18:49

Reinette a écrit:

Je me souviens que tu avais évoqué cette histoire il y a des années. J'en avais été terriblement mortifiée. C'est un scandale international ! Smileàè-è\':

Oui, nous parlions de la maison de Victor Hugo . boudoi32
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44652
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Le sac du Palais d'été, seconde Guerre de l'Opium. De Bernard Brizay

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014, 18:50

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Capt2207

Présentation :

Chine - Les 7 et 8 octobre 1860, le fabuleux palais d'Eté de Pékin, le Versailles chinois, est pillé par les Français et les Anglais, au terme d'une expédition militaire destinée à ouvrir la Chine au commerce occidental et surtout à l'opium que les Anglais produisent aux Indes !
Dix jours plus tard, sur ordre de lord Elgin, il est incendié en représailles aux tortures et à la mort de prisonniers, otages des Chinois. Pour la Chine - et pour le patrimoine de l'Humanité - la perte est immense, incalculable, irréparable.

Le palais d'Eté, le Yuanming yuan (qu'il ne faut pas confondre avec l'actuel palais d'Eté de Pékin qui date de la fin des années 1880), était une des merveilles du monde. Il abritait en outre une extraordinaire collection d'oeuvres d'art, amassée sur cent cinquante ans, et une inestimable bibliothèque. Tout fut pillé ou brûlé. A titre de comparaison, c'est comme si Versailles, le Louvre et la Bibliothèque nationale avaient disparu. Bernard Brizay nous fait donc le récit d'une des plus grandes catastrophes culturelles de l'humanité, que les Chinois ont encore cruellement en mémoire.

Le Sac du palais d'Eté est le premier ouvrage, tant français qu'anglais, écrit sur ce triste épisode de notre histoire et de celle de l'Angleterre du XIXe siècle. Un récit passionnant, qui se lit comme un roman. Le Sac du palais d'Eté a été traduit et publié en Chine en août 2005 par les éditions Classiques du Zhejiang (Zhejiang Gu Ji Chu Ban She) et publié dans le cadre de l'année de la France en Chine.

Qui est l'auteur ?
Bernard Brizay, historien et journaliste, auteur de plusieurs ouvrages politiques et économiques, connaît bien la Chine, où il s'est rendu à de nombreuses reprises, depuis 1979. Il s'est presque exclusivement servi des documents d'époque, jusqu'ici inexploités, tant français qu'anglais (récits des militaires et diplomates, interprètes et chroniqueurs, historiens et journalistes).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Invité le Mer 27 Aoû 2014, 18:56

Je sais... Sad
Force est de constater qu'il n'avait pas de très bons goûts en matière de déco intérieure : avec des chinoiseries de la plus haute qualité, il réussit à créer un ensemble, n'ayons pas peur des mots, moche. Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mme de Sabran le Mer 27 Aoû 2014, 19:02

D'accord avec toi : carrément affreux ! La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 3826491292
La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 1600px11
Maison de Victor Hugo à Paris, le salon chinois
Image : Wikipedia
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44652
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par La nuit, la neige le Jeu 28 Aoû 2014, 09:44

Reinette a écrit:
Oui ! Mon Totor complice de cette infamie ! Sad
Mais non, il n’est pas complice.
Ce décor ne vient pas du sac du Palais d’été. Ce ne sont que quelques babioles, et un décor de carton-pâte, rien de plus.  Wink


Au contraire, Hugo s’est élevé contre cet acte barbare. Cette lettre au capitaine Butler est bien connue, et souvent citée.
Il y a peu de temps, les avocats qui ont tenté de stopper la vente aux enchères de deux pièces de la collection Bergé / Saint Laurent ont, bien évidemment, cité cette lettre de Hugo et précisément son dernier paragraphe.
La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Chine_10
Prise de la résidence d'été de l'Empereur de la Chine
Lithographe : Leo Scherer (1827-1876)
Lithographie coloriée
Image : BNF Gallica

Hauteville House, 25 novembre 1861

Vous me demandez mon avis, monsieur, sur l’expédition de Chine.
Vous trouvez cette expédition honorable et belle, et vous êtes assez bon pour attacher quelque prix à mon sentiment ; selon vous, l’expédition de Chine, faite sous le double pavillon de la reine Victoria et de l’empereur Napoléon, est une gloire à partager entre la France et l’Angleterre, et vous désirez savoir quelle est la quantité d’approbation que je crois pouvoir donner à cette victoire anglaise et française.

Puisque vous voulez connaître mon avis, le voici :

ll y avait, dans un coin du monde, une merveille du monde ; cette merveille s’appelait le Palais d’été. L’art a deux principes, l’Idée qui produit l’art européen, et la Chimère qui produit l’art oriental. Le Palais d’été était à l’art chimérique ce que le Parthénon est à l’art idéal. Tout ce que peut enfanter l’imagination d’un peuple presque extra-humain était là. Ce n’était pas, comme le Parthénon, une œuvre rare et unique ; c’était une sorte d’énorme modèle de la chimère, si la chimère peut avoir un modèle.

Imaginez on ne sait quelle construction inexprimable, quelque chose comme un édifice lunaire, et vous aurez le Palais d’été. Bâtissez un songe avec du marbre, du jade, du bronze, de la porcelaine, charpentez-le en bois de cèdre, couvrez-le de pierreries, drapez-le de soie, faites-le ici sanctuaire, là harem, là citadelle, mettez-y des dieux, mettez-y des monstres, vernissez-le, émaillez-le, dorez-le, fardez-le, faites construire par des architectes qui soient des poètes les mille et un rêves des mille et une nuits, ajoutez des jardins, des bassins, des jaillissements d’eau et d’écume, des cygnes, des ibis, des paons, supposez en un mot une sorte d’éblouissante caverne de la fantaisie humaine ayant une figure de temple et de palais, c’était là ce monument. Il avait fallu, pour le créer, le lent travail de deux générations.

Cet édifice, qui avait l’énormité d’une ville, avait été bâti par les siècles, pour qui ? Pour les peuples.
Car ce que fait le temps appartient à l’homme. Les artistes, les poètes, les philosophes, connaissaient le Palais d’été ; Voltaire en parle.
On disait : le Parthénon en Grèce, les Pyramides en Egypte, le Colisée à Rome, Notre-Dame à Paris, le Palais d’été en Orient. Si on ne le voyait pas, on le rêvait. C’était une sorte d’effrayant chef-d’œuvre inconnu entrevu au loin dans on ne sait quel crépuscule, comme une silhouette de la civilisation d’Asie sur l’horizon de la civilisation d’Europe.
Cette merveille a disparu.

Un jour, deux bandits sont entrés dans le Palais d’été. L’un a pillé, l’autre a incendié. La victoire peut être une voleuse, à ce qu’il paraît. Une dévastation en grand du Palais d’été s’est faite de compte à demi entre les deux vainqueurs. On voit mêlé à tout cela le nom d’Elgin, qui a la propriété fatale de rappeler le Parthénon.
Ce qu’on avait fait au Parthénon, on l’a fait au Palais d’été, plus complètement et mieux, de manière à ne rien laisser.
Tous les trésors de toutes nos cathédrales réunies n’égaleraient pas ce splendide et formidable musée de l’orient. Il n’y avait pas seulement là des chefs-d’œuvre d’art, il y avait un entassement d’orfèvreries. Grand exploit, bonne aubaine.
L’un des deux vainqueurs a empli ses poches, ce que voyant, l’autre a empli ses coffres ; et l’on est revenu en Europe, bras dessus, bras dessous, en riant. Telle est l’histoire des deux bandits.

Nous, Européens, nous sommes les civilisés, et pour nous, les Chinois sont les barbares. Voila ce que la civilisation a fait à la barbarie.

Devant l’histoire, l’un des deux bandits s’appellera la France, l’autre s’appellera l’Angleterre. Mais je proteste, et je vous remercie de m’en donner l’occasion ; les crimes de ceux qui mènent ne sont pas la faute de ceux qui sont menés ; les gouvernements sont quelquefois des bandits, les peuples jamais.
L’empire français a empoché la moitié de cette victoire et il étale aujourd’hui avec une sorte de naïveté de propriétaire, le splendide bric-à-brac du Palais d’été.
J’espère qu’un jour viendra où la France, délivrée et nettoyée, renverra ce butin à la Chine spoliée.
En attendant, il y a un vol et deux voleurs, je le constate. Telle est, monsieur, la quantité d’approbation que je donne à l’expédition de Chine.

Victor Hugo
La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Peking10


Dernière édition par La nuit, la neige le Dim 25 Oct 2020, 17:14, édité 4 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14538
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mr de Talaru le Jeu 28 Aoû 2014, 11:39

Oui la Nuit c'est bien cet ouvrage que j'ai lu. Une fois de plus nous sommes effectivement en phase.

Cet acte de destruction du palais d'été est une abomination. Ce n'est vraiment pas faire honneur à la France, du moins à cette époque.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 2896
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 61
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Invité le Jeu 28 Aoû 2014, 13:26

Oooooohhhhh merci !!! A que je suis ravie de lire cela de sa part ! C'est tellement lui ! :;\':;\':; :;\':;\':; :;\':;\':; J'en ai les larmes aux yeux !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mme de Sabran le Ven 29 Aoû 2014, 14:34

La nuit, la neige a écrit:

En attendant, il y a un vol et deux voleurs, je le constate.
Telle est, monsieur, la quantité d’approbation que je donne à l’expédition de Chine.

Victor Hugo

Bravo, ça c'est envoyé ! :\\\\\\\\:
Malheureusement, le mal était fait . La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) 3826491292

Merci, cher ami, pour cette très belle lettre ... Very Happy

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44652
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par La nuit, la neige le Ven 29 Aoû 2014, 18:23

Mme de Sabran a écrit:
Malheureusement, le mal était fait.
Pas encore tout à fait, puisque ce sera au tour de la Cité Interdite d’être investie quelques années plus tard par les puissances étrangères, plus ou moins coalisées.

L’Empire, supposé immobile pendant si longtemps, a bien été secoué pendant ces furieuses décennies !
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14538
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Mme de Sabran le Lun 01 Sep 2014, 15:29




Le comte d'Hérisson était un spécialiste de la Chine .  Very Happy
D'ailleurs c'est déjà très fort d'être interprète de cette langue compliquée ... me semble-t-il ! :\\\\\\\\:

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) La_bon10
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44652
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par La nuit, la neige le Dim 25 Oct 2020, 17:48

Arte diffuse en ce moment la seconde saison de l'intéressante série : " Quand l'Histoire fait dates ".
La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Capt2208
Entre élan du récit, réflexion critique et animations ludiques, Patrick Boucheron revisite l’histoire à travers le prisme des grandes dates, inscrites dans les manuels scolaires et la mémoire collective.

Vous retrouverez les épisodes dont la vidéo est disponible sur le site d'Arte ou bien sur Youtube.

Idea Je vous propose de découvrir celui consacré au sac et à la destruction du Palais d'été de Pékin, un domaine vingt fois plus grand que Versailles !!
Si vous ne connaissez pas cette histoire, c'est ici (durée 26 minutes) :



Présentation :

Octobre 1860, le sac du Palais d'été de Pékin
En octobre 1860, 3 000 soldats britanniques, et autant de français, pillent et détruisent méthodiquement le Yuánmíng Yuán, palais d'été de l'empereur Qing Xianfeng.
Point culminant de la seconde guerre de l'opium opposant à la Chine les puissances coloniales de la France et du Royaume-Uni, l'événement constitue un acte sans précédent de violence occidentale, qui fait du vandalisme le fondement d'une politique de soumission.
Cet épisode historique est aussi le signe de la résistance commerciale de l'immense empire chinois au capitalisme mondial en cours de construction.

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Ymy71110
French and Russian diplomats picnic at the Yuanmingyuan ruins around 1911.
Photograph by Théophile Piry. Collection, Charles Blackburn, Neuilly, France.
Source : MIT Visualizing Cultures - The Garden of Perfect Brightness (Yuanmingyuan)
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14538
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Gouverneur Morris le Lun 26 Oct 2020, 18:30

Arte a écrit:Octobre 1860, le sac du Palais d'été de Pékin
En octobre 1860, 3 000 soldats britanniques, et autant de français, pillent et détruisent méthodiquement le Yuánmíng Yuán, palais d'été de l'empereur Qing Xianfeng.
Point culminant de la seconde guerre de l'opium opposant à la Chine les puissances coloniales de la France et du Royaume-Uni, l'événement constitue un acte sans précédent de violence occidentale, qui fait du vandalisme le fondement d'une politique de soumission.

Sans polémiquer sur les motifs d'une guerre plus qu'inique pour la Chine (forcer sa population à la consommation d'opium), n'oublions pas que l'exécution barbare des plénipotentiaires européens par les Chinois fut l'étincelle qui mit le feu aux poudres... et au palais.
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 7473
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860) Empty Re: La destruction et le sac du Palais d’été de Pékin (1860)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum