Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par La nuit, la neige le Mar 17 Jan - 13:11

Mme de Sabran a écrit:Marie-Thérèse employait donc avec son mari le même stratagème que déploiera plus tard Marie-Antoinette avec elle :  lui dire ce qu'elle veut entendre mais n'en faire qu'à son idée .  
Je ne sais pas si je suis claire ? Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 3826491292   :Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 2028181902
Très claire.
Mais n'est-ce pas le "stratagème" dont use beaucoup de femmes, encore aujourd'hui...pour avoir la paix ! Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 3826491292
En tous les cas, c'est vraiment ce qu'il y a plus simple et de plus efficace. Laughing
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14479
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par La nuit, la neige le Lun 29 Jan - 22:42

Idea Je signale l'édition en format poche de cet essai, chez vos libraires ce mois-ci.
Lunettes obligatoires, mais petit prix. Si vous ne l'avez pas lu ? Smile

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Le-pou10

Présentation :
Les Français connaissent mal celle qui fut la mère de Marie-Antoinette. Pourtant, Marie-Thérèse d'Autriche est l'une des grandes figures tutélaires de son pays.

Je l'ai découverte par sa correspondance privée, dans laquelle elle se révèle guerrière, politique avisée, mère tendre et sévère.
C’est une femme au pouvoir absolu, hérité des Habsbourg, qui régna pendant quarante ans sur le plus grand empire d'Europe. Et, ce faisant, elle eut à gérer trois vies : épouse d'un mari adoré et volage, mère de seize enfants, souveraine d'un immense territoire.
Cette gageure qu'aucun souverain masculin n'eut à connaître, j'ai voulu tenter de la comprendre.

Cette femme incomparable en son temps, qui inaugure une nouvelle image de la souveraineté et de la maternité, ressemble, sous certains aspects, aux femmes du XXIe siècle.

E.B
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14479
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par Comte d'Hézècques le Mar 30 Jan - 21:10

Dans les bouquineries à Bruxelles j'ai vu bon nombre d'exemplaires, au moins une vingtaine, de la première édition, à 4 ou 6 euros Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 1123740815

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 3505
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 40
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par La nuit, la neige le Mar 30 Jan - 21:56

Parfait ! Le plus il y en aura, le mieux ce sera... Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 1123740815
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14479
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par La nuit, la neige le Mer 14 Oct - 18:58

J'ajoute ici cette nouvelle publication, qui vient compléter l'essai d'Elisabeth Badinter que nous avions présenté (et apprécié), il y a quelques années désormais.

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Badint11


Idea Disponible chez tous vos libraires dès le 4 novembre prochain... Smile

Les conflits d'une mère
Marie-Thérèse d'Autriche et ses enfants

Élisabeth Badinter
Flammarion (Nov. 2020)
272 pages

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Badint10

Présentation :

Avec Le Pouvoir au féminin, paru en 2016, le public français a redécouvert la figure fascinante de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche (1717-1780), la souveraine la plus puissante de son temps. Son art de la diplomatie et sa finesse psychologique ont marqué les esprits, tout comme ses seize enfants et son affection jamais démentie pour son mari volage.

Puisant dans des archives inédites, Elisabeth Badinter revient sur cette figure majeure par le biais de la maternité. Ce nouveau portrait révèle un aspect caché de sa personnalité : une mère complexe, fort soucieuse de ses enfants, capable de la plus grande tendresse, mais aussi parfois de dureté, voire d’injustice.
Une femme souvent tiraillée entre les choix que lui dicte son coeur et ceux imposés par la raison d’État.

" J'ai eu envie de savoir quel genre de mère fut l'impératrice, comment elle a élevé ses enfants, comment elle s'est comportée avec eux.
Marie-Thérèse incarne une nouvelle étape de l'histoire des mères dans laquelle se reconnaîtront beaucoup de femmes d'aujourd'hui : celle de la maternité active et responsable de chacun de ses enfants.
Une mère qui pleure ses enfants morts, s'angoisse quand ils sont malades, se sent comptable de tout ce qui les concerne, et coupable aussi de leurs difficultés.
"

E.Badinter
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14479
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par Mme de Sabran le Mer 14 Oct - 19:12

Quelle annonce alléchante, merci !   Very Happy Voici une lecture qui passionnera toutes les mères que nous sommes . Il sera singulier ( rassurant ) de constater qu'impératrice ou Madame Toulmonde nous avons toutes l'éducation de nos enfants pour plus cher objet. 
 Il sera intéressant de constater dans quelle mesure la politique put passer avant ses enfants pour Marie-Thérèse .  Evidemment, nous serons en terrain de connaissance quant au chapitre sur Marie-Antoinette .  Wink
Je ne suis pas forcément en adéquation totale avec Elisabeth Badinter au sujet de l'amour maternel, et notamment lorsqu'elle écrit qu'il n'est pas quelque chose d'inné et instinctif   ( à dose différente, s'entend, chez toutes les femmes ) , mais une construction sociétale artificielle.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44234
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par La nuit, la neige le Mer 14 Oct - 22:05

Mme de Sabran a écrit: Il sera singulier ( rassurant ) de constater qu'impératrice ou Madame Toulmonde nous avons toutes l'éducation de nos enfants pour plus cher objet. 
Non, pas toutes.
Regarde une autre impératrice du temps, Catherine II : rien à f.... de l'éducation de son fils, qu'elle ne pouvait pas voir en peinture !  Cool
Et je passe toutes ces femmes, notamment de l'aristocratie et de la grande bourgeoisie, qui ne se sont absolument pas préoccupées (de l'éducation) de leurs enfants encore une grande partie du XVIIIe siècle (jusqu'à ce que Rousseau déboule avec son " instinct naturel ").

Mme de Sabran a écrit:
Je ne suis pas forcément en adéquation totale avec Elisabeth Badinter au sujet de l'amour maternel, et notamment lorsqu'elle écrit qu'il n'est pas quelque chose d'inné et instinctif   ( à dose différente, s'entend, chez toutes les femmes ), mais une construction sociétale artificielle.
Je suis bien d'accord, pour ma part, mais ce n'est pas le bon sujet pour en discuter. Ce que nous avons d'ailleurs déjà fait, je ne sais plus où ?  Eventaille

Mme de Sabran a écrit:
Evidemment, nous serons en terrain de connaissance quant au chapitre sur Marie-Antoinette .  Wink  
Oui, un sujet discuté de nombreuses fois ici.  Very Happy
Je vous renvoie, notamment, à la consultation de ce sujet :

Arrow L'éducation et l'enfance de Marie-Antoinette à Vienne



Idea J'ajoute qu'Elisabeth Badinter avait signé la préface de l'édition de la correspondance de Marie-Thérèse avec sa dame d’honneur la comtesse Sophie d’Enzenberg, sa confidente et fidèle amie durant trente-quatre ans.

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Book-011

Nous présentons ce recueil, ici :

Arrow Lettres de l'impératrice Marie-Thérèse à Sophie d'Ensenberg (1746-1780)

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Impera10
Portrait miniature de l'impératrice Marie-Thérèse en veuve
Auteur inconnu
Gouache sur papier, vers 1765
Collection Ernest-Louis de Hesse-Darmstadt
Image : National Museum in Warsaw
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14479
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par Mme de Sabran le Mer 14 Oct - 23:40

La nuit, la neige a écrit: 

Je ne suis pas forcément en adéquation totale avec Elisabeth Badinter au sujet de l'amour maternel, et notamment lorsqu'elle écrit qu'il n'est pas quelque chose d'inné et instinctif   ( à dose différente, s'entend, chez toutes les femmes ), mais une construction sociétale artificielle.

Je suis bien d'accord, pour ma part, mais ce n'est pas le bon sujet pour en discuter. Ce que nous avons d'ailleurs déjà fait, je ne sais plus où ?  Eventaille

Oh oui, maintes fois, dans plusieurs sujets sans doute, et aussi de vive voix !   Nous connaissons très bien, toi et moi, ce que l'autre pense .  Nous sommes d'anciennes connaissances ... Wink  Je me réfère, tout bêtement, aux lois de la biologie qui exigent les soins de la mère pour la survie de l'enfant ou du petit animal,  en tous cas chez les mammifères  ( parce que la tortue, par exemple,  se tape royalement de sa progéniture ).  La pérennité de l'espèce est la raison fondamentale pour laquelle la nature dote la femelle de cet instinct protecteur qui permet la survie de son petit .  
 Raisonnement qui te paraît tout à fait naïf et primaire . Ce n'est pas grave ! Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 00341010
Et l'amour dans tout cela ?
Comment dissocier l'instinct biologique et l'amour maternel ?  Je trouve Elisabeth Badinter très forte si elle y arrive.  Moi pas.  Chez la femme, mine de rien,  l'amour maternel est une aubaine au service de l'instinct biologique . Comme la vie est bien faite !  Nous veillons sur nos petits par amour en ignorant que c'est l'instinct biologique qui nous le commande.  Ce qui pourrait être parfois une sacrée corvée ( quand tu as envie de passer ton sale gosse par la fenêtre, par exemple )  devient un bonheur.
Mais avec des variantes d'une femme à l'autre . Tu me parles de Catherine, mais songe donc que Victoria non plus ( pourtant une grande pondeuse devant l'Eternel ) n'aimait pas les enfants ! C'est un comble .  Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 44234
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par La nuit, la neige le Jeu 15 Oct - 21:26

Nous ne serons jamais d'accord. Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 1123740815

Bref...

Spoiler:
Idea Je recommande, en passant, la lecture de ce premier essai concernant cette question, écrit par la philosophe.
Il nous intéresse plus particulièrement, car il s'agit essentiellement d'une étude historique... Wink

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 97820812

Présentation :

L'amour maternel est-il un instinct qui procéderait d'une « nature féminine » ou bien relève-t-il largement d'un comportement social, variable selon les individus, les époques et les mœurs ? Tel est l'enjeu du débat qu'étudie ici Elisabeth Badinter, au fil d'une enquête historique très précise : à observer l'évolution du comportement maternel depuis quatre siècles, elle constate que l'intérêt et le dévouement pour l'enfant se manifestent – ou ne se manifestent pas. La tendresse existe – ou n'existe pas. Aussi choquant que cela puisse paraître, le sentiment maternel est un sentiment humain, incertain et fragile.
Ce dévoilement d'une contingence de l'amour maternel suscita des réactions passionnées lors de la première publication du livre, en 1980 : les uns y virent une aberration, remettant scandaleusement en question le concept de nature ; les autres y trouvèrent une véritable libération, l'occasion d'une meilleure compréhension de la maternité et d'une reconnaissance de la multiplicité des expériences féminines.
Trente ans après, L'Amour en plus est toujours un livre nécessaire et dérangeant, tant il est vrai que nous avons changé de vocabulaire, mais pas d'illusions.


Idea Et, publié plus récemment :

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 97820813

Présentation :

Trente ans après L’Amour en plus, il se livre une véritable guerre idéologique souterraine, dont on ne mesure pas encore pleinement les conséquences pour les femmes. Le retour en force du naturalisme – qui remet à l’honneur le concept bien usé d’instinct maternel – constitue le pire danger pour leur émancipation et l’égalité des sexes.
À force d’entendre répéter qu’une mère doit tout à son enfant, son lait, son temps et son énergie, il est inévitable que de plus en plus de femmes reculent devant l’obstacle. Certaines trouvent leur plein épanouissement dans la maternité, mais la majorité d’entre elles feront un jour le calcul des plaisirs et des peines : d’un côté, une expérience irremplaçable, l’amour donné et rendu et l’importance de la transmission ; de l’autre, les frustrations et le stress quotidien, les inévitables conflits et parfois le sentiment de l’échec.

Si plus d’un quart des Allemandes restent sans enfant, cela signifie qu’elles trouvent à se réaliser ailleurs que dans la maternité telle qu’on la leur impose. Pour l’heure, les Françaises ont échappé à ce dilemme du tout ou rien. Tiendront-elles tête aux injonctions des « maternalistes » soutenus par les plus respectables institutions ?
Jusqu’à quand sauront-elles imposer leurs désirs et leur volonté contre le discours rampant de la culpabilité ?

E.B.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14479
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par Marie-Jeanne le Jeu 15 Oct - 23:45

Comme mère, Marie-Thérèse est une personnalité particulièrement intéressante, à condition de ne pas l’appréhender avec notre sensibilité d’aujourd’hui. Pour comprendre sans juger, il faut la mettre en perspective avec son époque, dans son contexte sociétal historique, en prenant en compte sa position de souveraine sur l’échiquier international.

Sachant que les unions politiques étaient monnaie courante dans toute l'Europe depuis des siècles, je m’étonne toujours que l’on reproche à cette femme les mariages de ses enfants, alors que la question ne se pose pas de la même manière s'agissant de monarques masculins. 

Je vais commander le livre d’Élisabeth Badinter, merci LNLN pour l’information.

_________________
« La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l'Espagne » Colbert.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1043
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter - Page 2 Empty Re: Marie-Thérèse d'Autriche : Le pouvoir au féminin & Les conflits d'une mère. De Elisabeth Badinter

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum