Le deal à ne pas rater :
Forfait Sosh Série limitée : 40 Go pour 9,99€
9.99 €
Voir le deal

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

+3
Gouverneur Morris
Comtesse Diane
Lucius
7 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par La nuit, la neige Jeu 11 Jan 2018, 17:05

Trianon a écrit:Je ne sais pas si la société marche sur la tête, mais une chose est sûre il y a un petit problème où maintenant on essaie de remettre tout et rien en question (Carmen et/ou La Belle au Bois Dormant ne sont que des exemples).
Ce sont les médias qui montent la sauce d'anecdotes de ce genre.
Il n'empêche que les remises en questions sont, à mon avis, utiles et nécessaires.

Trianon a écrit:Les amis, pourquoi ne pas écrire aux chaînes de télévision et aux médias pour qu'ils mettent en avant  l'ART et la musique (surtout classique mais pas que) dans toute leurs splendeurs et leur globalité.
En effet, parce que La belle au bois dormant, franchement... A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 3236493444
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 15288
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Mme de Sabran Jeu 11 Jan 2018, 22:56

La nuit, la neige a écrit:
Ce sont les médias qui montent la sauce d'anecdotes de ce genre.

...   de tous genres .

La nuit, la neige a écrit:
Il n'empêche que les remises en questions sont, à mon avis, utiles et nécessaires.

Je ne le conteste pas.   Mais l'outrance de la forme discrédite le fond .
C'est très dommage, moche et triste.
Les remises en questions utiles et nécessaires sont noyées dans le grotesque.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 47452
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Comtesse Diane Ven 12 Jan 2018, 07:49

Deux perles  Eventaille

C.MILLET écrivain, critique d'art :
 "C'est mon grand problème, je regrette beaucoup de ne pas avoir été violée. Parce que je pourrais témoigner que du viol on s'en sort"


B. Lahaie - Actrice porno :

"On peut jouir lors d'un viol, je vous signale".

_________________
A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Smiley17
Comtesse Diane
Comtesse Diane

Messages : 7502
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Mme de Sabran Ven 12 Jan 2018, 08:56

BALANCE TON PORC

par Valérie Toranian
23 OCTOBRE 2017

On a tort de s’étonner du nombre de malotrus ou d’hommes en situation de pouvoir se comportant encore de façon obscène, déplacée, ou agressive envers des femmes. Ces hommes sont les héritiers d’un comportement millénaire de mise à disposition de la femme, dans un monde où celle-ci n’avait d’autre choix que de se soumettre : son sort, sa survie économique, la protection de ses enfants (les maternités à répétition la rendaient vulnérable), dépendaient entièrement des hommes qui codifiaient son rôle tout en la « protégeant » comme un « bien », car elle était un précieux instrument de reproduction.

Et si, au fil des siècles, la civilisation et le droit sont venus encadrer et adoucir cette position de dépendance, elle n’en est pas moins restée grosso-modo, quelle que soit la classe sociale, le fondement de la relation hommes-femmes.

« Cela fait moins de cinquante ans qu’existent en France, grâce aux combats féministes, la pénalisation du viol et les lois sur le harcèlement sexuel et moral. »

Cette inclinaison « naturelle » à disposer de la femme perdure chez un certain nombre d’hommes : cela fait moins de cinquante ans qu’existent en France, grâce aux combats féministes, la pénalisation du viol et les lois sur le harcèlement sexuel et moral ; cinquante années d’une révolution dans les mœurs et les mentalités, c’est à peine une virgule à l’échelle de l’humanité et il faudra du temps pour modifier les conditionnements masculins comme féminins.

Ce qui frappe davantage, depuis l’apparition du hashtag #balancetonporc, c’est la difficulté, pour les femmes elles-mêmes, à négocier ce virage vers la liberté, l’autonomie, la maîtrise de leur sexualité et de leur corps dans un rapport plus confiant, oserais-je dire plus viril, au sein de cette relation hommes-femmes.

On ne parle pas ici des femmes en position de subordination directe : quand on dépend de son harceleur pour vivre, on a tendance à se taire et à encaisser ; le harcèlement n’est pas l’apanage de Hollywood ou de la classe médiatico-politique, il sévit dans tous les secteurs d’activité et les femmes des couches populaires sont encore plus démunies pour se défendre.

« Le harcèlement n’est pas l’apanage de Hollywood ou de la classe médiatico-politique, il sévit dans tous les secteurs d’activité. »

Mais combien aussi de femmes avec des moyens intellectuels, culturels, éducationnels, financiers, qui n’ont rien dit, n’ont pas osé, ont décidé de ne pas en faire « toute une histoire ». C’est troublant. Toutes les batailles féministes n’auraient donc, de ce point de vue, servi à rien ? Le déni, la minoration des faits, le silence seraient-ils les vestiges inconscients de cette assignation au camp des plus faibles ? Ou au contraire le prix à payer, (inconsciemment bien sûr) pour avoir dérangé un ordre établi et « volé » aux hommes une position sociale qui leur revenait par « naissance », et ne leur avait jamais été disputée ?

Car si les femmes continuent bel et bien à subir le marquage à la culotte des mâles les plus désinhibés, leurs acquis dans les autres domaines sont manifestes. Grâce au droit à l’avortement, à la contraception, en cinquante ans à peine, elles ont gagné la liberté de disposer à leur guise de leur corps et d’engendrer si elles veulent quand elles veulent, voire même sans compagnon (PMA) : c’est une révolution copernicienne.

De même elles ont gagné la bataille sociale du travail en accédant aux mêmes responsabilités dans presque tous les domaines. Bien sûr, il subsiste des discriminations et des inégalités salariales. Mais l’indépendance économique de la femme est une réalité (le travail l’a toujours été mais il n’était pas forcément synonyme d’indépendance économique).

« Balancer son porc sur les réseaux sociaux, c’est l’inverse d’une avancée pour les femmes. »

Les femmes ont acquis le droit à l’égalité, à la dignité, au respect. Elles sont passées du stade d’éternelle mineure devant obtenir le consentement de leur mari pour travailler, au statut de pleine égalité politique et sociale avec les hommes. Désormais majeures, elles apprécient à leur juste valeur ce droit, défendu par la loi, qui les protège et qu’elles ont mis si longtemps à faire reconnaître : beaucoup se sont battues et se battent encore dans le monde pour que chaque femme, quelle que soit sa culture ou sa religion, puisse en bénéficier.

Balancer son porc sur les réseaux sociaux, c’est l’inverse d’une avancée pour les femmes. C’est risquer de décrédibiliser leur parole en prétextant, à juste titre, que le déferlement d’eau sale anonyme contient aussi son lot de désinformations, manipulations et mensonges. C’est un vice de forme et de fond. C’est retourner la haine et le mépris dont les femmes ont été victimes en entreprise de démolition et de vengeance contre des hommes en faisant beaucoup de bruit… mais pour quoi ?

Comme l’explique l’avocate Marie Dosé, « La parole ne se libère pas par la violence et l’arbitraire, ou alors elle se libère mal. Les hommes incriminés et les auteurs d’actes de harcèlement ou d’agressions sexuelles ne doivent pas craindre l’arbitraire d’une délation, mais la stricte application d’une sanction pénale : c’est la parole des femmes en justice qu’ils doivent redouter, non leurs tweets. »

« Le féminisme populiste de délation se vautre dans la toute puissance qu’il reproche aux prédateurs sexuels. Il ne sert pas la cause des femmes. »

Balancer un porc en se jetant dans la fange avec lui c’est choisir un champ sémantique particulier : celui des cochonnes, des chattes, des dindes et des poules dans une guerre de basse cour avec les chiens, les porcs et les coqs.
Balancer son porc c’est se mettre en position de truie.

Le sentiment de toute puissance que délivre l’anonymat sur les réseaux sociaux est grisant. Il permet peut-être à certaines de dire sans vraiment dire ce qu’elles n’oseraient jamais dénoncer dans un cadre légal. Mais c’est le contraire de la prise de pouvoir par les femmes. C’est un piège. La femme se réfugie du côté de l’émotion, rejoignant en cela les clichés qui l’accablent, alors qu’elle doit exiger d’être entendue dans le cadre de la loi qui doit la protéger, en se pliant aux règles du droit qui est contradictoire. Elle doit saisir la justice.

Le féminisme populiste de délation se vautre dans la toute puissance qu’il reproche aux prédateurs sexuels. Il ne sert pas la cause des femmes.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 47452
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Comtesse Diane Ven 12 Jan 2018, 09:09

Elle balance bien l'auteur de cet article !

_________________
A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Smiley17
Comtesse Diane
Comtesse Diane

Messages : 7502
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Mme de Sabran Ven 12 Jan 2018, 09:11

Oui, c'est la voix de la mesure, donc de la raison .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 47452
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par La nuit, la neige Ven 12 Jan 2018, 09:12

Sommes-nous toujours dans le bon sujet ??  Shocked  scratch

Mme de Sabran a écrit:

Je ne le conteste pas.   Mais l'outrance de la forme discrédite le fond .
C'est très dommage, moche et triste.
Les remises en questions  utiles et nécessaires sont noyées dans le grotesque.

Je ne comprends pas. De quoi parles-tu ?
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 15288
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par La nuit, la neige Ven 12 Jan 2018, 09:16

Comtesse Diane a écrit:Deux perles  Eventaille

C.MILLET écrivain, critique d'art :
 "C'est mon grand problème, je regrette beaucoup de ne pas avoir été violée. Parce que je pourrais témoigner que du viol on s'en sort"


B. Lahaie - Actrice porno :

"On peut jouir lors d'un viol, je vous signale".

Pitié !!  A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 3177668066

Vu le contexte, ces deux phrases (qui font suite à la signature d'une tribune de la même eau) sont au mieux du mieux consternantes mais, franchement, quelle connerie et quelle irresponsabilité ! A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 3236493444


Dernière édition par La nuit, la neige le Ven 12 Jan 2018, 09:34, édité 1 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 15288
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Mr de Talaru Ven 12 Jan 2018, 09:18

Bien d'accord avec toi, c'est consternant et affligeant !

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 2968
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 62
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par La nuit, la neige Ven 12 Jan 2018, 09:30

Comtesse Diane a écrit:Elle balance bien l'auteur de cet article !

Elle balance bien mal !

Mais je n'ai pas envie ce matin de répondre à cet article qui date de plusieurs semaines.
Je n'ai pas le temps, ni la motivation.

Mais surtout je crois que ces actions salutaires ont définitivement marqué les esprits, grâce à l'intervention de femmes courageuses qui ont fait bougé les lignes autrement que de façon "intellectuelle" et "juridique" qui ont, justement, fait la preuve de leur inefficacité et de leurs limites jusqu'à présent !

La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 15288
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Comtesse Diane Ven 12 Jan 2018, 10:40

Hé les filles !
Il est colère ce matin LNLN !  Eventaille

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Commyr10

_________________
A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Smiley17
Comtesse Diane
Comtesse Diane

Messages : 7502
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : TOURAINE

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Mme de Sabran Ven 12 Jan 2018, 11:25

Moi aussi . Je bouillonne, j'étouffe !
Je vais bientôt me prendre des jets de pierres.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 47452
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par La nuit, la neige Ven 12 Jan 2018, 11:41

Vous ne m'avez jamais vu en colère, comtesse... Eventaille

Pas du tout.
Je ne sais pas, mais je comprends pas ce sujet qui part dans tous les sens et qui, pardon, mélange ou extrapole un peu de tout dans une logique qui, oui, me paraît discutable et dont je ne partage pas certaines conclusions.

La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 15288
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Mme de Sabran Ven 12 Jan 2018, 14:17

La nuit, la neige a écrit:
Je ne sais pas, mais je comprends pas ce sujet qui part dans tous les sens

Eh bien, saute dans ce sujet-ci : https://marie-antoinette.forumactif.org/t1219p250-les-actualites-commentees#114780

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 47452
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José ! - Page 2 Empty Re: A l'opéra de Florence, c'est Carmen qui tue Don José !

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum