-20%
Le deal à ne pas rater :
Balance Connectée Wifi & Bluetooth Withings Body
47.99 € 59.95 €
Voir le deal

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et Monsigny

Aller en bas

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Empty Le Roi et le Fermier, de Sedaine et Monsigny

Message par Mme de Sabran le Lun 18 Mai 2020, 20:54



AU THEATRE, CE SOIR !

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny 220px-12


...   par la Troupe des Seigneurs, Le roi et le Fermier !


Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Unname27  


Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Captu722

Source :
Dictionnaire lyrique, ou Histoire des opéras : contenant l'analyse et la nomenclature de tous les opéras et opéras-comiques représentés en France et à l'étranger, depuis l'origine de ce genre d'ouvrages jusqu'à nos jours / par Félix Clément


Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny 390px-15
390px-Portrait_de_Michel-Jean_Sedaine_par_Jacques-Louis_David
Photo WIKI



« Jamais opéracomique n’a eu plus de succès, en ce pays-ci ».   Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny 693620883
En 1776, il fut donné à Saint-Pétersbourg en présence de Catherine II et de son entourage par la troupe du Corps des cadets de l’école militaire.
Le 1er août 1780, Le Roi et le fermier fut le premier spectacle joué par la Reine, Marie-Antoinette, et ses proches. Marie-Antoinette incarnait Jenny et le Comte d’Artois (le futur Charles X) Rustaut. Le public était strictement limité à Louis XVI et aux princes et princesses royaux sans aucune personne de leur suite.
Marie-Antoinette joua épisodiquement dans son théâtre entre 1780 et 1783, puis, et pour la dernière fois, le 19 août 1785. Fort heureusement, les décors pour Le Roi et le fermier ont survécu aux destructions du temps et, dûment restaurés, ont été employés pour les représentations d’Opera Lafayette au théâtre royal de Versailles.

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Monsig10



Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny E1010010


Juste après la fermeture des théâtres de la foire, Monsigny remporta son premier grand succès à la Comédie italienne avec « Le Roi et le fermier » sur un livret de Sedaine que Philidor avait rejeté. Sedaine s’était inspiré d’une pièce de théâtre anglaise de Robert Dodsley (1704–1764) : « The King and the Miller of Mansfield » (1737), qui avait paru en 1756 dans une traduction de Claude-Pierre Patu (1729–1757).
Le choix d’un modèle anglais n’était pas inhabituel pour Sedaine. Ce dernier avait déjà adapté la traduction de Patu du Ballad-Opera de Charles Coffey, The Devil to Pay, or The Wives Metamorphos’d (1731), pour le livret de l’opéra-comique, Le Diable à quatre, mis en musique par Philidor et Laruette en 1756. Sedaine était aussi très introduit dans les salons de l’aristocratie parisienne qui à cette époque affectait une passion pour tout ce qui était anglais.
Notre sujet sur l'anglomanie : Wink
https://marie-antoinette.forumactif.org/t2449-l-anglomanie-a-la-cour-de-france?highlight=anglomanie

En 1745/46, Pierre-Antoine de La Place (1707–1793) avait publié sa traduction du théâtre de Shakespeare. Des articles comparant le théâtre de Shakespeare à celui de Corneille, au détriment de ce dernier, avaient paru dans le Journal encyclopédique en octobre 1760, incitant Voltaire, pourtant amateur de Shakespeare, à venir à la défense du théâtre classique français.

En fait cette anglophilie avait aussi une dimension politique. C’était une réaction contre le gouvernement alors en pleine guerre de Sept Ans (1756–1763) contre l’Angleterre. Par les deux traités de Versailles (1756 et 1757), la France tournait le dos à deux cents ans de politique anti-habsbourgeoise et signait avec l’Autriche une alliance qu’allait renforcer le mariage du petit-fils de Louis XV, le futur Louis XVI, à Marie-Antoinette, fille de l’impératrice Marie-Thérèse.



Ce renversement d’alliances était très impopulaire dans tout le pays et particulièrement parmi les intellectuels groupés autour des encyclopédistes. Ceux-ci considéraient la monarchie anglaise bien plus libérale que les monarchies des Bourbons et des Habsbourgs et voulaient saper l’influence de l’Eglise catholique sur le pouvoir parce qu’ils considéraient qu’elle avait encouragé le rapprochement des deux royaumes catholiques et avait ainsi entraîné la France dans une guerre désastreuse. La France allait perdre la plupart de ses colonies aux Indes, le Canada, la vallée du Mississipi et la Nouvelle-Orléans ainsi que plusieurs îles des Antilles.

Sedaine était conscient de l’aspect subversif du livret de « Le Roi et le fermier » et tâcha de se justifier dans l’ « Avertissement de l’auteur » publié en préface du livret :
« Entraîné par la Scène & par le lieu où elle se passe, & par l’Original Anglois qui m’a beaucoup servi ; j’avois fait dire à mon Fermier des vérités de toutes les Cours, & de tous les temps : mais quelques personnes animées de ce zèle que j’aurois eu peut-être moi-même à leur place, ont crû voir des duretés, ils ont fait changer cette Scène, & elle est représentée telle qu’elle a été changée. »
Il n’empêche que le dialogue de l’Acte III, scène 10, entre le Roi et Richard dans lequel ce dernier met en doute l’affirmation du Roi : « Soyez persuadé, Richard, qu’un Roi qui sait aimer, a des amis fidèles, & des Ministres sûrs. » peut être pris comme une critique voilée de la confiance que Louis XV mettait en ses ministres responsables du renversement d’alliances avec ses conséquences néfastes.

Le livret de Sedaine n’est pas seulement neuf de par son engagement politique mais aussi, et surtout, par sa manière de fusionner la musique et le drame. Ainsi, dans la dernière scène de l’Acte I, un orage se lève interrompant le duo de Jenny et de Richard et les obligeant à prendre abris dans la ferme.
L’orage sert d’interlude musical entre les actes et s’entend encore s’éloignant dans le lointain pendant le duo qui ouvre le second acte. Sedaine permet à Monsigny de caractériser ses personnages à travers leurs émotions : d’entrée de scène, Richard chante une ariette agitée mais Sedaine ne révèle la cause de cette agitation qu’à la scène IV et fait suivre cette révélation d’une autre ariette pour Richard, marquée amoroso dans la partition. Cette manière de présenter les personnages par le biais de leurs émotions était neuve à l’opéra-comique de cette période. Travaillant en étroite collaboration avec son compositeur, Sedaine offre des occasions à la musique de magnifier la situation dramatique.
Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Monsig11
Pierre-Alexandre Monsigny
Photo WIKI

La Révolution française et le changement dans les goûts du public ruinèrent la fortune de Monsigny. Emus, les artistes de l’Opéra-Comique lui offrirent une pension de 2400 livres rapportée par le Journal de Paris du 15 août 1798 en ces termes : « Le citoyen Monsigny, musicien distingué, auteur du Roi et le fermier et de plusieurs autres jolis ouvrages, est un des premiers créateurs du vrai genre de l’opéra-comique, dont on ne s’est que trop écarté depuis ». Huit ans plus tard, l’ouvrage était repris à l’Opéra-Comique avec un tel succès qu’il valut à son auteur, malade et appauvri, une nouvelle pension de 2000 francs.

...    un article de Nizam Kettaneh
que vous pouvez lire ici, en entier :

https://www.naxos.com/mainsite/blurbs_reviews.asp?item_code=8.660322&catNum=660322&filetype=About%20this%20Recording&language=French

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Empty Re: Le Roi et le Fermier, de Sedaine et Monsigny

Message par Mme de Sabran le Mer 20 Mai 2020, 08:56

Ah tiens ! Pierre de Nolhac conteste que le rôle de Jenny ait été tenu par Marie-Antoinette :    Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny 1123740815

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Captu728

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Empty Re: Le Roi et le Fermier, de Sedaine et Monsigny

Message par Mme de Sabran le Ven 22 Mai 2020, 09:04

Décidément les sources divergent et ne sont pas faciles à interroger car, pour Evelyne Lever, Marie-Antoinette tient bien le rôle de la jeune bergère Jenny, dans le Roi et le Fermier . Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny 1123740815

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Captu729

( Evelyne Lever, Marie-Antoinette )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43141
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Empty Re: Le Roi et le Fermier, de Sedaine et Monsigny

Message par Bonnefoy du Plan le Ven 22 Mai 2020, 09:31

Mme de Sabran a écrit:Décidément les sources divergent et ne sont pas faciles à interroger

Mais chère Eléonore, il n'y a pas de raison que seuls soient à la peine celles et ceux qui se penchent sur les tableaux... Eventaille

_________________
Vous avez quelque chose de si touchant dans toute votre personne qu'on a peine à vous refuser...
Bonnefoy du Plan
Bonnefoy du Plan

Messages : 78
Date d'inscription : 06/08/2018
Localisation : Le Maine

Revenir en haut Aller en bas

Le Roi et le Fermier, de Sedaine et  Monsigny Empty Re: Le Roi et le Fermier, de Sedaine et Monsigny

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum