Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Gouverneur Morris Mer 5 Mar - 22:01

Reinette a écrit:
Gouverneur Morris a écrit:Oui alors les Steinitz et leur expertise... On se rappellera la collection Tapie, qu'ils avaient évalué à 300 millions de francs (le vieux Bernard etait le conseiller en acquisitions du jeune Bernard), quand il n'en est sorti que 10 fois moins lors des évaluations judiciaires...

C'est ballot !  :Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 2028181902 

Il possédait (et possède toujours ?) de très beaux meubles, mais sans provenance historique prestigieuse, à part peut-être deux pliants de la chambre de la Comtesse d'Artois que Versailles doit encore avoir à l'oeil aujourd'hui. Il n'en reste pas moins que le catalogue publié par les Steinitz et Tapie en 92 ou 93 (dans l'Estampille/L'Objet d'Art, hors-série), alors au coeur de la tourmente, reste un plaisir des yeux  :,;:!ùù^^^$:
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 8021
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Invité Mer 5 Mar - 22:04

Gouverneur Morris a écrit:Soyons pragmatique, ce meuble est très bien au Getty aujourd'hui, mis en valeur comme il le mérite. Conservé à Trianon, il serait perdu au milieu d'appartements XIXème... dans lesquels semble-t-il on n'a jamais envisagé de présenter les commodes Boulle de Louis XIV en provenant alors...


Oui certes... J'aurais pour ma part opter pour le Louvre, lieu tout indiqué pour conserver de tels trésors. Je le vois mal en effet côtoyer les meubles Empire, pas toujours heureux, il faut l'avouer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Invité Mer 5 Mar - 22:05

Je croyais ces pliants dans la chambre de la reine à Versailles.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Mme de Sabran Mer 5 Mar - 22:07

Reinette a écrit: le Louvre, lieu tout indiqué pour conserver de tels trésors.

... une vraie caserne d'Ali Baba, dirait Coluche .  Wink 

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45893
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Gouverneur Morris Mer 5 Mar - 22:08

Reinette a écrit:Je croyais ces pliants dans la chambre de la reine à Versailles.

Il y en a, accompagnés de quelques uns du Salon des Jeux de la Reine (Salon de la Paix), mais à l'évidence, il en reste en mains privées  Wink 
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 8021
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Monsieur de Coco Sam 23 Fév - 18:19

Tessons provenant du Trianon de Porcelaine:
Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 <a href=Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Dsc03710" />

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 <a href=Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Dsc03711" />

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 <a href=Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Andrel11" />

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 <a href=Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Andrel12" />

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
Monsieur de Coco
Monsieur de Coco

Messages : 1016
Date d'inscription : 12/03/2014

https://guiligui.wixsite.com/lenotre400ans

Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par La nuit, la neige Mar 16 Juil - 23:13

Idea Quelques images et informations complémentaires :
Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Image308
Plan du jardin du Trianon de Porcelaine, dessin de l'augmentation de Trainon et des rampes au bout du canal
Dessin anonyme
plume et aquarelle sur papier, 1679
Image : RMN-GP (Château de Versailles) / Gérard Blot


Présentation du château de Versailles :

Ce dessin donne l’implantation exacte du premier château de Trianon et le tracé de ses jardins, qui changèrent peu lors de la reconstruction du Trianon de marbre en 1687.

On reconnaît à gauche le bassin du Fer à cheval surplombant le bras nord du Grand Canal et, en haut, le Plat-Fond, aujourd’hui constitué d’un plus vaste bassin. Suivent le parterre bas ponctué d’un bassin octogonal et, situé près du château, le parterre haut avec ses deux bassins circulaires.
Formé d’un corps de bâtiment placé entre cour et jardin, le Trianon de porcelaine était environné de deux petits bassins. Celui de gauche a disparu lors de la reconstruction, la cour des Offices ayant pris sa place. Seul celui de droite subsiste, compris dans l’actuel jardin du Roi.

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Image309
Vue et perspective de Trianon du côté des jardins
Adam Perelle (graveur et dessinateur)
Estampe, XVIIe siècle
Image : RMN-GP (Château de Versailles) / Franck Raux


De longues galeries en treillage ornaient ces jardins, celle de droite étant accompagnée d’une double cascade en vis-à-vis, célèbre en son temps. Plus bas, un autre treillage était situé à l’emplacement de l’actuelle galerie des Cotelle. Il conduisait au cabinet des Parfums, entièrement orné de faïences.

Jardins de collection florale dus à un neveu de Le Nôtre, Michel III Le Bouteux, et où les tubéreuses, lis, tulipes, jonquilles, jasmins, anémones et cyclamens étaient plantés dans des pots qu’on pouvait changer à volonté, les jardins de Trianon étaient uniques en leur genre. Ils conférèrent au domaine son surnom de palais de Flore, car comme l’écrit Félibien, « n’ayant esté commencé qu’à la fin de l’hyver, il se trouva fait au printemps comme s’il fust sorty de terre avec les fleurs des jardins qui l’accompagnent ».

Texte : Jérémie Benoît / Château de Versailles

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Triano13
Le Trianon à Versailles, 1684
Swidde de Jonge, Willem (graveur)
Estampe, vers 1680-1697
Image : Château de Versailles


Présentation du château de Versailles :

Cette gravure montre le précieux château de style chinois construit en 1670 par Le Vau, aux confins du domaine de Versailles, pour abriter les amours de Louis XIV et de madame de Montespan.

Édifié à l’emplacement d’un village connu depuis le Moyen Âge (Triasnum), il possédait une avant-cour circulaire et deux ailes en retour, formées chacune de deux petits pavillons abritant les services de la bouche.
Jamais le roi ne dormit dans ce château de campagne, qui disposait pourtant de deux chambres, la chambre de Diane et celle des Amours, toutes deux avec de grands lits jugés « extraordinaires ».

L’intérieur était orné de panneaux de stuc peint en bleu et blanc, de meubles de vernis et « masticq », d’ivoire, ou encore de soieries semées de fleurs chinoises à compartiments or et bleu.
Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Image307
Maison royale de Trianon, le Trianon de porcelaine
Essai de reconstitution de la chambre de Diane
Robert Danis
Plume aquarelle bleue et grise sur papier, 1912
Image : Twitter Château de Versailles - RMN-GP (Château de Versailles) / Franck Raux


Il égalait en beauté l’extérieur, entièrement couvert de faïences bleu et blanc, particulièrement le haut comble orné de vases, d’enfants et d’animaux, qui évoquait l’architecture chinoise. Des bustes scandaient également la façade.
Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Image310
Carreau de faïence
Recueilli à Versailles, proviendrait du Trianon de porcelaine (?)
Image : RMN-GP (Château de Versailles) / Hervé Lewandowski


Toutes les manufactures, de Delft, de Saint-Cloud, de Nevers, de Rouen, de Lisieux, avaient fourni ces décors de porcelaine bleu et blanc « en façon de Chine », qui couvraient jusqu’aux vases des jardins. Aussi le château fut-il très vite appelé « Trianon de pourceleine ».
Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Image311
Tessons de faïence provenant des jardins du Trianon de Porcelaine, retrouvés lors de fouilles réalisées autour du Grand Trianon.
Attribués aux ateliers de céramique de Nevers et de Rouen, XVIIe siècle
Image : Château de Versailles, Dist. RMN / Christophe Fouin


Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Vase_p10
Vase de jardin pour oranger en faïence de Nevers du XVIIe siècle
Vers 1670-1700, exécuté pour une résidence royale de Louis XIV, probablement Versailles
Image : Cyrille Froissart


Note (extrait) :
La présence des armes de France sur un grand vase à oranger en faïence décoré de chinoiseries en bleu blanc et datant du dernier tiers du XVIIème siècle fait naturellement songer aux nombreux vases présents dans les jardins des résidences royales sous le règne de Louis XIV et notamment à Versailles et au Trianon de Porcelaine.

Ce petit Palais d’une construction extraordinaire, et commode pour passer quelques heures du jour pendant le chaud de l’Esté (Félibien, Description sommaire du château de Versailles, 1674) est conçu par Le Vau et construit en 1670 et détruit en 1687. Il comprenait cinq pavillons décorés de chinoiseries et tient son nom des porcelaines, faïences et imitation de ces matières présentes dans les bâtiments et les jardins.

Les comptes des Bâtiments du Roi mentionnent de nombreuses livraisons dans le dernier tiers du XVIIème siècle de vases de faïences pour les différentes résidences royales et en particulier pour Trianon et Versailles. Ils sont parfois décrits façon de porcelaine, signifiant peints en bleu et blanc.
* Texte : Cyrille Froissart



Très fragile et subissant déjà les rigueurs des rudes hivers du XVIIe siècle, il ne survécut pas au désamour du roi pour la marquise de Montespan.
Il fut alors détruit et remplacé en 1687 par le Trianon de marbre, œuvre de Jules Hardouin-Mansart.

Texte : Jérémie Benoît / Château de Versailles
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14779
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Mme de Sabran Jeu 18 Juil - 10:36


Si je ne m'abuse, le musée Lambinet de Versailles expose aussi quelques fragments du Trianon de Porcelaine.
Combien je regrette sa démolition ! Sad
J'aurais voulu les deux, les Trianons et de Porcelaine et de Marbre ...

La nuit, la neige a écrit:
Toutes les manufactures, de Delft, de Saint-Cloud, de Nevers, de Rouen, de Lisieux, avaient fourni ces décors de porcelaine bleu et blanc « en façon de Chine », qui couvraient jusqu’aux vases des jardins..

Oui, Lisieux pour les sols en pavés Joachim . Very Happy
Versailles et Marly .
Je faisais un petit laïus là-dessus dans notre sujet sur le château de Saint-Germain de Livet.
https://marie-antoinette.forumactif.org/t2020p25-le-chateau-de-saint-germain-de-livet?highlight=livet

Extrait :

Les Vattier occupent, pendant la seconde moitié du 17e Siècle et le début du 18eSiècle une position sociale importante dans la Paroisse du Pré-d'Auge. Dans son contrat de mariage du 27 Septembre 1689 avec Marie Gosset, Joachim Vattier est désigné comme "sieur du Pray, maistre fayencier en carreaux" .
La popularité de Joachim Vattier et de ses carreaux faïencés ne s'arrête pas à ces frontières régionales mais rejoint les lieux où s'exerce et s'apprécie ce qui se fait de mieux en matière de création artistique.

Ainsi, sa renommée atteint bientôt Versailles où, entre 1670 et 1715, un nombre considérable de pavés "de Lisieux" sont livrés pour décorer "le Trianon de porcelaine" (détruit en 1685) ou encore l'intérieur des cheminées de la demeure royale. Un seul de ces brillants carreaux subsiste à la bibliothèque de Versailles (quelques autres sont répartis dans les musées de Cluny, Sèvres et Cologne).

A partir de 1692, les pavés "de Lisieux" sont fournis par Branlard, faïencier à Paris, qui devait les prendre directement chez Joachim Vattier ou ses successeurs. L'usage du pavé faïencé était apprécié par les architectes en renom dont Jules Hardouin Mansard. Dans les "comptes des bâtiments du Roi", les pavés sont appelés "carreaux émaillés, carreaux de faïence, carreaux de Lisieux" .

Douze mille carreaux "de Lisieux" sont également livrés au Château de Marly.
D'abord en 1713, par Montreuil, inspecteur des bâtiments du roi, qui en achète huit mille ; ensuite de janvier à Avril 1714, par Desjardins, contrôleur des bâtiments du roi, qui en réserve quatre mille.
Les décorateurs du domaine de Marly créé pour "un caprice superbe" de Louis XIV, adoptent de 1712 à 1714 les pavés "Joachim" pour orner, de manière très originale, les "bassins de fayance" du château . Six bassins sont recouverts de carreaux émaillés polychromes : autour du pavillon royal, les Bassins des carpes ; de chaque côté de la terrasse supérieure, les Fontaines des Nymphes. Le revêtement de la Fontaine d'Aréthuse est aussi fait de pavés "de Lisieux".

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45893
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Versailles : Le Trianon de Porcelaine  - Page 2 Empty Re: Versailles : Le Trianon de Porcelaine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum