Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

5 participants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Calonne Mer 03 Sep 2014, 11:26

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Sultan10

Voilà un personnage contemporain de Marie-Antoinette des plus mystérieux et qui suscite encore de vives interrogations et controverses parmi les historiens.

C'est l'histoire de Nakchidil, favorite puis Kadine (épouse) du sultan ottoman Abdul-Hamid et mère du sultan réformateur Mahmoud II. Or cette sultane était française, enlevée par des pirates barbaresques, débarquée à Alger et vendue au harem du sultan où, à force de persévérance et d'intrigues, elle deviendra donc Valide Sultane, mère du sultan.

Mais qui était-elle ? Pour beaucoup, il s'agit de Aimée du BUC de la RIVERY, née en Martinique en 1776 et enlevée par les barbaresques alors qu'elle naviguait vers la France en 1788. Vendue au Dey d'Alger, elle fût offerte par ce dernier au sultan Abdul-Hamid et envoyée au fameux sérail. Par alliance, elle était même une cousine de Joséphine de Beauharnais, future impératrice. Convertie à l'Islam, devenue quatrième kadine, elle devient mère du sultan Mahmoud II.
Et c'est là que le bât blesse car Aimée du BUC fût enlevée en 1788. Or, Mahmoud II est né en 1785... Mais de nouvelles sources font état d'un lien adoptif et non biologique, ce qui cadrerait alors avec les dates.
Sous l'Empire, le créole Gallet de Saint-Aurin se serait rendu en Turquie comme ambassadeur. Il aurait eu le privilège rare d'être reçu par la sultane (dissimulée derrière un moucharabieh) et elle lui aurait parlé en créole. Bouleversé, l'ambassadeur en aurait informé l'impératrice. On a également le témoignage de Madame le Normand, la célèbre cartomancienne de Joséphine. Cette dernière aurait avoué à la voyante que, dans son enfance en Martinique, une "prophétesse" noire aurait prédit à une de ses lointaines cousines qu'elle serait "plus que reine" dans un pays lointain. Mais l'on sait que la même révélation fût faîte à Joséphine elle-même...

Alors ? Le mystère reste entier sur cette mystérieuse sultane et les sources sont rares, d'autant plus qu'à leur arrivée au sérail, les nouvelles venues prenaient un nouveau nom. Le seul témoignage convaincant est une description des funérailles de la sultane rapportée dans Lettres du Bosphore, écrits de la comtesse de la Ferté-Melun. Cette dernière avait accompagné sa fille, épouse de l'ambassadeur de France à Istanbul sous Louis XVIII, le marquis de la Rivière. C'est la comtesse qui relate, dans ces écrits, les rumeurs solides concernant les origines françaises de la sultane.

Il est certain qu'une mystérieuse jeune femme française fût bien enlevée par les pirates barbaresques dans les années 1780, vendue au sultan et soit devenue la toute puissante sultane mère de Mahmoud II. Etait-ce Aimée du BUC de la RIVERY ? Le mystère demeure...
Calonne
Calonne

Messages : 836
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 49
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Mer 03 Sep 2014, 12:06




Tu nous avais parlé de la petite amie de Joséphine, Aimée du Buc, lorsque nous étions encore à la Conciergerie, mon cher Charles-Alexandre . Very Happy
Pour illustrer ton propos, j'avais posté ce tableau :

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 0061910
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Calonne Mer 03 Sep 2014, 12:15

C'est exact !
A noter que Nakchidil fût souvent confondue avec Mihirishah, sultane mère de Sélim III, prédécesseur de Mahmoud II. Mihirishah fût célèbre pour être devenue Validé Sultane en étant restée chrétienne. Lorsqu'elle entra en agonie, Sélim fît même venir un prêtre lazariste pour lui administrer les derniers sacrements. Nakchidil était bien devenue musulmane car son catafalque fût drapé dans le châle de Fatima.

Pour tenter d'en savoir plus, on peut lire le très beau livre de Barbara Chase-Riboud, La grande sultane ou La nuit du Sérail de Michel de Grèce.
Calonne
Calonne

Messages : 836
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 49
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Invité Mer 03 Sep 2014, 13:25

Voilà une histoire hors du commun !!!
Je me lance et ose le dire, je pense à l'histoire d'Angélique le personnage de fiction joué par Michèle Mercier... Elle a la même mésaventure !!! Very Happy Very Happy Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Invité Mer 03 Sep 2014, 13:28

Österreich a écrit:Voilà une histoire hors du commun !!!
Je me lance et ose le dire, je pense à l'histoire d'Angélique le personnage de fiction joué par Michèle Mercier... Elle a la même mésaventure !!! Very Happy Very Happy Very Happy
Ce qui fera plaisir à notre amie Reinette qui connait bien les romans d'Anne et Serge Golon.
Peut être se sont ils inspirés de ce personnage pour les romans...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Invité Mer 03 Sep 2014, 14:39

Cette histoire me fait penser au feuilleton français Rani d'il y a deux ou trois ans ...

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Calonne Mer 03 Sep 2014, 14:58

D'après les archives retrouvées du palais de Topkapi, à la mort du sultan Abdul-Hamid en 1789, Nakchidil (Naksh-i-dil en ottoman) était déjà quatrième kadine. Ce qui contredit l'histoire d'Aimée du BUC, enlevée en 1788. A moins qu'elle n'ait atteint ce rang très élevé en moins d'un an, ce qui paraît peu probable. Mais pas impossible.

Si l'on se fie au récit de la comtesse de la Ferté, il apparaît que Naksh-i-dil était bien une créole, née vers 1765-1767 et enlevée par les barbaresques entre 1779 et 1781. Ce qui peut faire d'elle la mère biologique de Mahmoud II, né en 1785. Mais qui réfute la thèse d'Aimée du BUC, officiellement enlevée en 1788. Le mystère demeure...
Calonne
Calonne

Messages : 836
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 49
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Mer 03 Sep 2014, 15:23




La famille Du Buc a rendu hommage à Aimée du Buc de Rivery le 14 juin 2009 au Château du Fontenil dans l'Orne (Normandie) lors du millénaire de cette famille avec inauguration d'une plaque souvenir, ainsi que pendant les journées du Patrimoine les 18 et 19 septembre 2010 : une délégation turque a été reçue au dit château du Fontenil où une exposition sur la sultane blonde française avait été organisée grâce aux Du Buc et à l'écrivain scientifique Philippe Lherminier.

Un des membres de la famille Dubuc, l'écrivain Yvan Brunet-Dubuc1, dit Yvan Brunet du Buc de Mannetot, héritier de souvenirs familiaux et coloniaux par son oncle Jean-Marie Dubuc, a été reçu le 26 mars 2010 à l'Institut Français d'Istanbul, et s'est rendu au mausolée d'Aimée du Buc avec l'autorisation ministérielle et religieuse. Les Turcs de ce quartier religieux de Fatih, où se trouve le tombeau de la sultane d'origine française, ont rappelé leur attachement à Aimée du Buc, leur sultane, qui a été généreuse envers les pauvres, les malades, et les orphelins d'Istanbul en construisant fondations et hôpitaux. Par respect de ce lieu de recueillement, une prière religieuse en turc et en arabe a été faite à la fin de cette visite familiale avec un imam. La dernière visite des Du Buc avait eu lieu en 1927. La famille impériale ottomane a donné officiellement en juillet 1867 un portrait d'Aimée du Buc en sultane à la famille Du Buc au Palais de l'Élysée lors du séjour du sultan Abdulaziz en France. Ce sultan avait été invité par Napoléon III. À nouveau en 1932, la famille impériale ottomane retirée en France avait renouvelé sa sympathie à la famille du Buc, notamment à Mme Martin du Theil, écrivain et descendante des Du Buc de Martinique.

Lors du Tricentenaire des Antilles Françaises en 1935, le Sénateur Henry Lémery présida la conférence du 22 mai 1935 à Paris (100 rue de Richelieu) du Docteur William Dufougeré auteur de « Madinina, Reine des Antilles » (Éditions Berger-Levrault sises au 5, rue Auguste-Comte à Paris 6e arrdt 1931, édité à seulement 55 exemplaires), sur Aimée du Buc de Rivery, avec la collaboration de Mme Martin du Theil (petite-fille Du Buc). Ce livre est presque disparu aujourd’hui. Mais le nouveau livre « la Saga des Du Buc » par Yvan Brunet du Buc de Mannetot1 et F. Renard-Marlet, cite un long chapitre sur la vie de l’impératrice Joséphine et de sa cousine Aimée du Buc de Rivery. Ces deux écrivains essayent d’élucider la question de l’existence de la Sultane Aimée du Buc de Rivery.

Merci WIKI !

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 82043010
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Mer 03 Sep 2014, 19:56




Quelques tableaux illustrant la vente d'esclaves blanches :

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 6-acha10


Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Gerome10


Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... La_per10
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Invité Mer 03 Sep 2014, 20:27

Que signifie ce geste du doigt dans la bouche de la jeune femme? Shocked

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Mer 03 Sep 2014, 20:28



Ils inspectent les dents. Comme dans une vente de chevaux, pareil !
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Mer 03 Sep 2014, 20:59




Aimée à Topkapi, à moins que ce soit Dolmabahce ...  (  Wink  )

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Ingres11
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Calonne Mer 03 Sep 2014, 21:06

Signalons qu'effectivement, Naksh-i-dil repose dans le mausolée qu'elle s'était fait construire. Celle qui l'avait précédée, Mihirishah, fût la dernière Validé Sultane à mourir au palais de Topkapi.
Naksh-i-dil devenue Validé Sultane s'était fait construire un somptueux palais et ce mausolée loin du Sérail et elle y passa les dernières années de sa vie, loin des intrigues de la cour. Elle mourût en 1817.
Calonne
Calonne

Messages : 836
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 49
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par La nuit, la neige Mer 03 Sep 2014, 23:05

Calonne a écrit:
Pour tenter d'en savoir plus, on peut lire le très beau livre de Barbara Chase-Riboud, La grande sultane ou La nuit du Sérail de Michel de Grèce.
J’ai lu ces romans ; j’en garde un bon souvenir.
J’aime « l’exotisme », et les grandes aventures ! :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902

Dans l'épilogue de son livre, Barbara Chaise-Riboud revient sur la légende de Naksh-i-dil, mais réfute l’idée qu’il puisse s’agir de Aimée du Buc.
Du moins précise-t-elle qu’elle n’a retrouvé aucun document vraiment probant.
Elle cite la lettre de la comtesse de la Ferté-Meun ; si j’ai le temps, je la recopierai. Wink

Encore merci de prolonger ainsi nos « vacances ».... :\\\\\\\\:
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16199
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par La nuit, la neige Mer 03 Sep 2014, 23:10

Mme de Sabran a écrit:
Quelques tableaux illustrant la vente d'esclaves blanches :

Les peintres orientalistes aimaient bien ajouter de la sensualité dans leurs tableaux... :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16199
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mr de Talaru Jeu 04 Sep 2014, 12:14

La Nuit La Neige a écrit:Calonne a écrit:

Pour tenter d'en savoir plus, on peut lire le très beau livre de Barbara Chase-Riboud, La grande sultane ou La nuit du Sérail de Michel de Grèce.J’ai lu ces romans ; j’en garde un bon souvenir.
J’aime « l’exotisme », et les grandes aventures

j'ai lu cela aussi, décidement on a un autre point commun :;\':;\':; :;\':;\':; :;\':;\':;

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 3057
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 63
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par La nuit, la neige Jeu 04 Sep 2014, 12:22

Comme annoncé, je recopie ici la lettre de la comtesse de la Ferté-Meun :

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Unknow37

Costantinople, le 15 août 1817

La Sultane Validé est morte : je l’ai vue transporter dans son turbé, ou tombeau, auquel, depuis deux ans, elle faisait travailler, et que le Grand Seigneur va faire achever.
Je vis le cercueil sortir du palais ; deux pages la transportèrent dans un des caïques couverts du sultan. On traversa le Bosphore. Son palais était à côté de celui du Grand Seigneur, près de Bechik Tash.

Plusieurs personnages l’attendaient sur l’autre rive, pour se charger du cercueil, suivant l’usage.
On tient à l’honneur de porter, après sa mort, celui que l’on a considéré pendant sa vie, ou du moins de le toucher, ce qui est facile pour les Turcs ordinaires ; mais ici le cercueil était fermé : on l’a déposé au milieu de son turbé, qui est un vaste salon dont les peintures commencées sont des arabesques vertes.
En général, les tombeaux des sultans et des sultanes sont des édifices où les vivants se trouveraient fort bien logis. C’est sa Hautesse qui envoie les schalls pour en couvrir le sarcophage.

On dit que la sultane défunte était française, d’origine américaine, et qu’elle était née à Nantes : on ajoute qu’à peine âgée de deux ans, ses parents s’embarquèrent avec elle pour l’Amérique, et qu’ils furent pris par un corsaire, qui les conduisit à Alger, où ils périrent.
La petite fille fut achetée par un marchand d’esclaves, qui jugea, par sa beauté dans un âge si tendre, qu’elle pourrait un jour le dédommager amplement des soins qu’il lui prodiguerait.

Il ne fut point trompé dans son attente ; à quatorze ans elle était d’une beauté éblouissante : vendue au dey d’Alger pour la comprendre dans le tribut qu’il doit au Grand Seigneur, elle fut envoyée à Abdul Hamid, qui la trouva belle et l’éleva au rang de cadine, c’est-à-dire qu’il l’épousa.
Elle lui donna Mahmoud, le sultan régnant.
Mahmoud eut toujours pour sa mère un grand respect. On dit qu’elle surpassait de beaucoup en amabilités les Circassiennes ou Géorgiennes, ce qui n’a rien d’étonnant puisqu’elle était Française.

Le Grand Seigneur s’était chargé de toutes les dépenses qu’elle faisait annuellement.
Par exemple, à la moitié du ramazan (sic) on célèbre la mi-carême, et l’on donne des pâtisseries, nommées baclava. C’est une pâtisserie feuilletée, un peu trop grasse, mais pourtant très fine.
On en croirait pas que cette générosité était un objet de deux cent mille francs.
Tous les janissaires, c’est-à-dire toute la ville de Costantinople, allait chercher au sérail son plat de baclava ; car tous les hommes à Costantinople sont janissaires.

La sultane est morte d’une fièvre maligne. Son fils a chassé le médecin ; tel est l’usage dans le pays : lorsque le malade succombe, on repousse l’homme qui n’a pu lui donner que des secours inutiles.
Il ne paraît pas que cette coutume rende les médecins turcs plus heureux ou plus habiles que les nôtres.

On a fait ce qu’on a pu pour distraire le Grand Seigneur qui, depuis ce funeste évènement, est plongé, dit-on, dans une tristesse profonde.
On lui a proposé des promenades incognito : c’est un genre de dissipation qu’il préfère à tout autre.

Jamais les Turcs ne prennent le deuil : la couleur noire est pour eux, comme en Europe, le bleu ou le vert.
En général, la douleur ne laisse pas de longues traces chez ce peuple, qui aime faiblement ; ils connaît moins que nous l’affliction et les regrets. L’habitude de tout recevoir comme un bienfait du ciel les rend presque insensibles à des peines que nous trouverions bien cruelles.

La Sultane Validé protégeait ouvertement auprès de son fils Ali Effendi ; le sultan continue de le combler de grâces. « C’est à la mémoire de ma mère, a-t-il dit, qu’il devra mes bienfaits ».
Certainement, il y a du coeur très français dans une bonté si touchante.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16199
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par La nuit, la neige Jeu 04 Sep 2014, 12:23

Mr de Talaru a écrit:
j'ai lu cela aussi, décidement on a un autre point commun
L’évasion par la lecture, mon cher François, l’évasion !! Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 3826491292
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16199
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Jeu 04 Sep 2014, 16:09

La nuit, la neige a écrit:
Mme de Sabran a écrit:
Quelques tableaux illustrant la vente d'esclaves blanches :

Les peintres orientalistes aimaient bien ajouter de la sensualité dans leurs tableaux... :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902

Il est certain que le thème de la belle captive soumise devait être source de fantasmes ajoutant à l'attrait du tableau ...

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Jeu 04 Sep 2014, 16:27

La nuit, la neige a écrit:Comme annoncé, je recopie ici la lettre de la comtesse de la Ferté-Meun :

On dit que la sultane défunte était française, d’origine américaine, et qu’elle était née à Nantes : on ajoute qu’à peine âgée de deux ans, ses parents s’embarquèrent avec elle pour l’Amérique, et qu’ils furent pris par un corsaire, qui les conduisit à Alger, où ils périrent.
( ... )
Mahmoud eut toujours pour sa mère un grand respect. On dit qu’elle surpassait de beaucoup en amabilités les Circassiennes ou Géorgiennes, ce qui n’a rien d’étonnant puisqu’elle était Française.

La petite à l'âge de deux ans avait déjà acquis la plus parfaite maîtrise de la politesse française !   :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902  :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902  :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902

la comtesse de la Ferté-Meun a écrit:
Le Grand Seigneur s’était chargé de toutes les dépenses qu’elle faisait annuellement.
Par exemple, à la moitié du ramazan (sic) on célèbre la mi-carême, et l’on donne des pâtisseries, nommées baclava. C’est une pâtisserie feuilletée, un peu trop grasse, mais pourtant très fine.

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Images39

...   souvenir inoubliable d'Istanbul pour mes petites papilles en folie !!!  Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... M_ROLL%7E1

.

Question subsidiaire :  Sur quelle mer a-t-on le plus de chances de se faire enlever par les pirates ?!!  :n,,;::::!!!Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 435746984 :n,,;::::!!!:

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par La nuit, la neige Jeu 04 Sep 2014, 18:17

Mme de Sabran a écrit:
Il est certain que le thème de la belle captive soumise devait être source de fantasmes ajoutant à l'attrait du tableau  ...
Tout comme la nudité. Il n’était pas question que ces femmes soient exhibées, entièrement nues, au regard des hommes ; d’autant plus si elles étaient « réservées » ou « pressenties » pour le sultan.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16199
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Jeu 04 Sep 2014, 18:20



Oui, c'est probable !
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Jeu 04 Sep 2014, 20:34



Un portrait de Nakshidil, la vraie . Very Happy

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Nakshi10

Rien à voir avec l'Odalisque d'Ingres ... :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Invité Jeu 04 Sep 2014, 21:06

Mme de Sabran a écrit:Rien à voir avec l'Odalisque d'Ingres ... :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902 .

...qui est grande...alors qu'elle paraît plutôt tassée :Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... 2028181902

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Mme de Sabran Jeu 04 Sep 2014, 21:34



Nous ne voyons sa silhouette que jusqu'aux genoux, si je ne m'abuse ! Wink
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50489
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Aimée du BUC, la mystérieuse sultane... Empty Re: Aimée du BUC, la mystérieuse sultane...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum