Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par La nuit, la neige Lun 09 Juil 2018, 09:28

Même si elles se connaissaient depuis la fin des années 1770, le premier portrait de la comtesse du Barry peint par Elisabeth Vigée Le Brun date de 1781.

Il existe plusieurs versions de ce portrait en buste, même si Elisabeth Vigée Le Brun ne note pas de "copies" dans son inventaire (qui n'est pas toujours précis, nous le savons).

Si vous voulez donc jouer au jeu des 7 erreurs.... Eventaille

1) Celui conservé au Philadelphia Museum of Art :

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 115
Portrait de Madame Du Barry
Vigée Le Brun Louise-Elisabeth, 1781
Photo : Philadelphia Museum of Art



2) Celui que nous avons vu à l'Exposition Vigée Le Brun, au Grand Palais.

Les commissaires de l'exposition le dataient "vers 1781" et précisaient sur le cartel que : à cette époque, la portraitiste travaillait aussi pour le duc de Cossé, amant de Mme du Barry, qui pourrait avoir été le commanditaire de l’œuvre.

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Du_bar10


3) Celui présenté dans le livre d'Olivier Blanc "Portraits de femme", daté lui aussi de 1781, en collection privée (baron de Rothschild) :

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 311


4) Cet autre encore, présenté sur le site Batguano.com, qui daterait de 1787 d'après le portrait original de 1781

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Vlbmdu10


Idea En 1782, son amant Lord Seymour, habitant au château de Prunet, voisin de celui de Lucienne, commande à Jacques-Antoine-Marie Lemoine un portrait de Mme du Barry d'après celui de Mme Vigée Le Brun.
Il s'agit d'un dessin au crayon noir et rehauts de gouache.

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Madame12
Portrait de Madame du Barry
Jacques-Antoine-Marie Lemoine (1751-1824)
Localisé et daté en bas à gauche Dessiné à Lucienne en 1782
Photo : Pestel-Debord SVV



Idea Enfin, dans son livre "Portraits de femmes", Olivier Blanc signale la commande faite par le duc de Brissac, au peintre Nicolas Lawreince, d'une miniature d'après le portrait d'Elisabeth Vigée Le Brun.


Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Comtes11
Portrait de la comtesse du Barry
Lawreince Nicolas, le Jeune (1737-1807)
Photo : Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Martine Beck-Coppola



Idea Une autre miniature, sur une tabatière cette fois-ci, est conservée au Isabelle Stewart Gardner Museum, ancienne collection du roi Louis II de Bavière (présumée) :

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 01142710
Snuff Box with Miniature of Madame du Barry
After Elisabeth-Louise Vigée Le Brun
Late XVIII Century
Photo : Gardnermuseum


Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 01142610
Photo : Gardnermuseum

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 01142611
Photo : Gardnermuseum


Conclusion : un même portrait pour (au moins) trois amants différents ! Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 1123740815
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Mme de Sabran Lun 09 Juil 2018, 10:43

La nuit, la neige a écrit:
Conclusion : un même portrait pour (au moins) trois amants différents ! Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 1123740815

Comme ça, pas de jaloux ! Eventaille Eventaille Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45764
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par La nuit, la neige Lun 09 Juil 2018, 10:50

Et encore, Olivier Blanc évoque dans son livre un quatrième amant !! Eventaille  
Mais je n'ai pas compris au sujet de quel portrait il le nomme ?
Je cite :

A la révolution il (peut-être un de ceux par Vigée Le Brun présentés au début du sujet  Question) par Mme du Barry au prince de Léon, son dernier amant, et l'arrière grand-père du duc de Rohan le possédait toujours au XXe siècle.

Et en note :

Huile sur toile de l'ancienne collection du duc de Rohan, exposée à Paris en 1909.
Au décès du prince de Léon, en 1807, le portrait original serait passé entre les mains d'Hubert Robert qui le conserva jusqu'à son propre décès, en 1809. L'exemplaire Rohan n'est pourtant jamais passé pour une copie.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par La nuit, la neige Lun 09 Juil 2018, 13:24

Le deuxième portrait de la comtesse du Barry, peint par Elisabeth Vigée le Brun, est daté de l'année suivante : 1782.

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Tumblr11
Photo : Tumblr

Conservé aux Etats-Unis, à la National Gallery of Art de Washington :

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun A4190012
Madame du Barry
Élisabeth Louise Vigée Le Brun, 1782
Oil on Canvas
Photo : National Gallery of Art, Corcoran Collection (William A. Clark Collection)


Idea Concernant l'aspect de la comtesse qui semble "maquillée comme une voiture volée" Eventaille, il semblerait que ce portrait ait été repeint, puisqu'Elisabeth Vigée Le Brun notera dans ses Souvenirs :

J’ai fait ce tableau avec le plus grand soin ; (…) je l’ai revu dernièrement. Le vieux général à qui il appartient a sans doute fait barbouiller la tête, car ce n’est point celle que j’ai faite ; celle-ci a du rouge jusqu’aux yeux, et madame Dubarry n’en mettait jamais.
Je renie donc cette tête qui n’est point de moi ; tout le reste du tableau est intact et bien conservé.
Il vient d’être vendu à la mort de ce général.


* Source : http://louveciennestribune.typepad.com/media/2012/08/trois-portraits-de-madame-du-barry.html
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par La nuit, la neige Lun 09 Juil 2018, 21:45

Troisième et dernier grand portrait de la comtesse du Barry : celui que Mme Vigée Le Brun commence à peindre en 1789.
Il est inachevé lorsque l'artiste quitte précipitamment la France.

En collection privée, l'image n'est pas de très bonne qualité...

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Captu128


Idea Extraits des Souvenirs de Mme Vigée Le Brun, qui évoque ce portrait :

Je l’ai commencé vers le milieu de septembre 1789. De Louveciennes, nous entendions des canonnades à l’infini, et je me rappelle que la pauvre femme me disait :
"Si Louis XV vivait, sûrement tout cela n’aurait pas été ainsi."
J’avais peint la tête et tracé la taille et les bras, lorsque je fus obligée de faire une course à Paris ; j’espérais pouvoir retourner à Louveciennes pour finir mon ouvrage ; mais on venait d’assassiner Berthier et Foulon.
Mon effroi était porté au comble, et je ne songeais plus qu’à quitter la France ; je laissai donc ce tableau à moitié terminé.
Je ne sais pas par quel hasard M. le comte Louis de Narbonne s’en trouva possesseur pendant mon absence ; à mon retour en France, il me l’a rendu, et je viens de le terminer.


L'artiste acheva donc ce portrait des années plus tard, en 1814, lorsqu'elle emménagea aux "Sources", maison qu'elle acheta non loin du pavillon de Louveciennes.


Idea Eugénie Tripier-Lefranc (née Le Brun), nièce de d'Elisabeth Vigée Le Brun et aussi son élève, réalisera une copie d'après le portrait original.
Ce tableau est aujourd'hui conservé au Musée Lambinet, à Versailles :

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Comtes12
Portrait de madame du Barry (1743-1793), à Louveciennes en 1789
Tripier Lefranc Eugénie, née Lebrun (1805-1872)
D'après Vigée Le Brun Louise-Elisabeth (1755-1842)
Photo : RMN-Grand Palais / Agence Bulloz
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Mme de Sabran Lun 09 Juil 2018, 21:58

La nuit, la neige a écrit:
Troisième et dernier grand portrait

Je te crois volontiers . Bouh ! quel coup de vieux ... Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 1123740815

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45764
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par La nuit, la neige Lun 09 Juil 2018, 22:05

46 ans... Hop!
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Mme de Sabran Lun 09 Juil 2018, 22:07



Non ?!!  Shocked   ...   une jeunette !  Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 4099329125

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45764
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par La nuit, la neige Sam 30 Mar 2019, 19:37

Enfin une image de bonne qualité de ce portrait que nous présentions dans ce sujet, et l'occasion de connaître son histoire !  Very Happy

Idea Annoncé en vente aux enchères, chez Christie's New-York, le 1er mai 2019 :

- Élisabeth-Louise Vigée Le Brun (Paris 1755-1842)
Portrait of Madame du Barry (1743-1793)

Three-quarter-length, seated in a landscape.
Oil on canvas
51 3/8 x 38 ½ in. (130.4 x 97.8 cm.)

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 2019_n10
Photo : Christie's

Provenance : (attention, il faut suivre...Que du "beau" monde Eventaille)

- The sitter, by whom commissioned at the old Château de Louveciennes in summer 1789, but left unfinished and presumably entrusted to
- Louis Hercule Timoléon de Cossé (1734-1792), Duc de Brissac, and perhaps retrieved at his residence with other portraits of Madame Du Barry in September 1793 by Louis-Antoine-Auguste de Rohan-Chabot (1733-1807), later 6th Duc de Rohan, and by whom passed to
- Louis-Marie-Jacques-Amalric, comte de Narbonne-Lara (1755-1813), and by whom restored in 1802 to
- The artist, Élisabeth-Louise Vigée Le Brun (1755-1842), Hôtel Le Brun, rue du Gros-Chenet, Paris, where described in her estate inventory as 'Un Portrait de Made. Dubarri à mi jambe en costume de fete & tenant une fleur assise au milieu d'un Parterre dans son cadre de Bois doré', and by inheritance to her niece
- Caroline Vigée (1791-1864) and her husband Jean-Nicolas-Louis de Rivière (1778-1861), Paris and Versailles, and by whom presumably sold circa 1845 to
- Charles Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838), Prince de Bénévent  Shocked , Château de Valençay, Valençay; (†) his sale, Hôtel des Ventes Mobilières, Paris, 9-10 March 1847, lot 69, where presumably acquired by
- Justin Tripier Le Franc (1805-1883) and his wife Françoise-Élisabeth ('Eugénie') Le Brun (1797-1872), Paris and Passy; (†) his sale, Paris, Hôtel Drouot, 5-7 June 1883, lot 5.
- A Prince of Hohenlohe, possibly Chlodwig Carl Viktor (1819-1901), Prince of Hohenlohe-Schillingsfürst, Prince of Ratibor and Corvey.
with Eugène Kraemer, Paris, from whom acquired for 150,000 francs on 18 January 1911 by
- Eugène-Charles-Joachim Fould (1876-1929), Baron Fould-Springer and his wife Maria-Cécilia von Springer (1886-1978), Paris, and by descent to their daughter
- Baroness Elie de Rothschild (née Liliane Fould-Springer; 1916-2003), Paris, and by descent to the present owners.  Laughing

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun 2019_n11
Photo : Christie's


Catalogue Note (extraits) :

(...)
How Vigée Le Brun originally became acquainted with Madame Du Barry is unknown. It could have been through her brother-in-law, Jean du Barry, whose portrait she had executed when she was only eighteen.
Or, more likely, it could have been upon the recommendation of the duc de Brissac, whose portrait “en costume de cérémonie” she had executed in pastel in the early 1780s, a work exhibited at Pahin de la Blancherie’s Salon de la Correspondance in 1781 and 1782.
In the dated list of portraits and subject pictures done between 1768 and 1789 that she appended to vol. I of her Memoirs, the painter accounts for a number of likenesses of Du Barry: a copy of a portrait of her by another artist done in 1778 (unlocated or unidentified); a portrait done from life in 1781, which is either the half-length in which she is shown wearing a white muslin chemise or peignoir and a straw hat, a work that exists in two more or less well preserved autograph versions, or the almost knee-length portrait showing the comtesse wearing a creamy white satin dress à l’espagnole holding a wreath of flowers and leaning on a porphyry column, a work completed and signed and dated the following year ; and a full-length portrait (1787), which either never existed or has not survived, and one of the aforementioned portraits of her wearing a peignoir.

There is no mention however in the lists of the present portrait, which she began at the Château de Louveciennes during at the end of September 1789, leaving it unfinished only weeks before she felt obliged to leave France. She does however refer to it in the text of the Souvenirs:

The third portrait that I did of Mme Dubarri is in my house. I began it around the middle of September 1789. From Louveciennes, we heard incessant cannonades, and I remember the poor woman telling me. ‘If Louis XV were still alive, certainly none of this would be happening.’ I painted the head and sketched out the body and the arms, then I was obliged to make a trip to Paris. I hoped to be able to return to Louveciennes to finish my work, but Berthier and Foulon had just been assassinated [22 July 1789]. I was out of my mind with fear, and I could only think of leaving France. I therefore left this painting half finished. I know not how by chance comte Louis de Narbonne came into possession of it during my absence. Upon my return to France, he returned it and I have just finished it.

Madame Le Brun left Paris with her daughter in October of 1789, the same night that the royal family was forcibly removed by a mob from the Versailles and made to take up residence in Paris at the Palais des Tuileries, a major step in the eradication of the centuries-old monarchs. She settled in Rome and on July 2, 1790, after a financially profitable stay in Naples, she wrote to Madame Du Barry that she was hoping to return to Louveciennes to complete the portrait in October of that year.

I was hoping to stay here only six weeks, but I have so many paintings to do that I am staying six months. That postpones my beloved project for Louveciennes, that of finishing your portrait, but I will come back with pleasure, because there everything is lovely, everything is fine…

This is undoubtedly the unfinished portrait of the comtesse Du Barry which the duc de Rohan Chabot found in the Paris townhouse on the rue de Grenelle, of the murdered duc de Brissac, reporting in a letter to her :

I picked up the three portraits of you which were at his house. I kept one of the smaller ones. It’s the original of the one which shows you wearing a white chemise or a peignoir and a hat with a plume, the second is a copy of the one in which the head is finished, but the clothing is only sketched in. Neither of them is framed” (C. Vatel, Histoire de Madame du Barry d’après ses papiers personnels et les documents des archives publiques, Versailles, 1883, III, pp. 201-202).

Here Madame du Barry is shown seated on a bench in a garden next to a tree with an ivy-covered trunk.
The skin tones of her face are florid, and there is a beauty spot under her left eye. Her left hand fondles a thick braid of the unpowdered tresses, but the rest of her hair is arranged in curls around her face or falls to her shoulders.
The artist has woven a gold bordered transparent veil into this coiffure in the manner of a turban knotted at the top and falling onto her back. Over a filmy long-sleeved shift attached with gold buttons running down the arms to the wrists, she wears a golden ochre gown shot with green reflections which is caught up under her ample bosom with a sash of pink silk tied at the rear into a large bow. In her right hand she holds a nosegay composed of a white lily—a symbol of Madame Du Barry’s royalist convictions—and a pink rose she has just picked from the flowering bush at the lower right of the portrait.

Vigée Le Brun returned to Paris after her twelve-year exile from France during the period of the Émigration and took up once again residence in the Hôtel Le Brun on the rue du Gros-Chenet.
Sometime after this event, the portrait was restored to her by the comte de Narbonne-Lara, the son of a lady-in-waiting to Louis XV’s daughters, Louise Elisabeth de France, Duchess of Parma and Piacenza (1727-1759) and Madame Adélaïde de France (1732-1801).

On December 15, 1802, eleven months after her return from exile, the Prussian composer Johann Friedrich Reichardt (1752-1814) visited with a group of friends the French artist’s studio. Among the many works he noticed were unfinished portraits of Marie Antoinette (possibly a bust-length picture) and the Comtesse Du Barry, the work under discussion. It inspired him with melancholic thoughts:

Melancholic reflections in which I did not expect to indulge myself in the cheerful studio of the genial artist were inspired by the view of two unfinished portraits placed near each other: that of Mme du Barry and that of the unfortunate queen of France. How many thoughts does a similar, rather strange, juxtaposition by Mme Lebrun, not elicit, it seems to me.” (J.F. Reichardt, Vertraute Briefe aus Paris Geschrieben in den Jahren 1802 und 1803 […], A. Laquiante, ed., Paris, 1896, pp. 148-151.)

Details of why or precisely when Vigée Le Brun returned to the present portrait and finished it are few. She refers to its completion in her Souvenirs only briefly:

"I know not how by chance comte Louis de Narbonne came in possession of it during my absence. Upon my return to France [in 1801], he returned it and I have just finished it."

As Vigée Le Brun began writing her celebrated memoirs in the early 1820s—they were published in 1835—one may presume that she resumed work on the painting and completed it in the early to mid-1820s, a dating that accords with the style of much of the drapery and landscape setting.
The finished portrait was hung in the second of Vigée Le Brun’s two salons that contained the most important of the paintings she had retained, rooms overlooking the garden of the townhouse she occupied at the end of her long life, the Hôtel du Coq, which was located at 99 rue Saint-Lazare across from the construction site of the locomotive station that later became the Gare Saint-Lazare.

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Captu234

A red-chalk copy of the bust by the engraver Alexandre-Vincent Sixdeniers (1795-1846) is today preserved in a private Swiss collection. A patiche of the painting showing Madame Du Barry wearing a green silk dress over a short-sleeved undergarment, which is usually attributed to Vigée Le Brun's niece by marriage, Eugénie Tripier Le Franc, formerly in the collection of the subject’s biographer Charles Vatel, is today in the Musée Lambinet, Versailles. (Voir nos messages précédents)

Text : Joseph Baillio
We are grateful to Alexis Merle Du Bourg for his additional research. This work will be included in the catalogue raisonné of the works of Vigée Le Brun being prepared by Joseph Baillio.

* Source et infos complémentaires : Christie's : Vente Old Masters (1er mai 2019)
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14752
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Fauveau de Frénilly Sam 30 Mar 2019, 22:38

Permettez-moi de partager ici mes réflexions: je suis triste de constater que ce que chérissait avec tant d'ardeur et de ferveur une fascinante collectionneuse comme feu la Baronne Lilianne de Rothschild soit dispersé aux feux des enchères. L'État français ne pourra pas préempter ce qui pourrait garnir les combles de Versailles bien que l'oeuvre ait été commandée pour Louveciennes. Sad
Fauveau de Frénilly
Fauveau de Frénilly

Messages : 32
Date d'inscription : 13/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun Empty Re: Portraits de la comtesse du Barry par (et d'après) Elisabeth Vigée Le Brun

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum