-47%
Le deal à ne pas rater :
DOMO DO1032SV – Aspirateur balai 2 en 1
49.99 € 94.98 €
Voir le deal

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

5 participants

Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par La nuit, la neige Dim 26 Aoû 2018, 21:52

Idea C'est l'annonce d'un objet, prochainement présenté en vente aux enchères (Chez Christie's Paris : Collection Juan de Beistegui, le 10 September 2018) qui me donne l'idée d'ouvrir ce sujet.
En effet, la note de la maison de vente est intéressante.... Wink

Voici donc :

VASE ORNEMENTAL D'EPOQUE NEOCLASSIQUE
PREMIERE MOITIE DU XIXe SIECLE, PROBABLEMENT RUSSIE

En ivoire d’éléphant tourné, sculpté et ajouré, ornementation de bronze ciselé et doré (...)
H.: 45,5 cm. (18 in.) ; D.: 14,5 cm. (5 ¾ in.)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 2018_p12

Note au catalogue (extraits) :

Cet extraordinaire vase d’ivoire est à rapprocher d’un corpus d’objets qu’ont rendus célèbres une maitrise technique époustouflante et une provenance royale, tantôt présumée tantôt établie.

Le tour du bois et de l’ivoire faisait en effet partie de l’éducation manuelle des enfants royaux. Attestée dès l’enfance de Louis XIII, cette pratique se poursuit chez les souverains et leurs enfants au XVIIIe siècle.

Louis XV et ses filles se consacrent à ce passe-temps, formés par Jeanne-Madeleine Maubois, tourneuse officielle du roi. Véritable passion et loisir aristocratique, le travail de l’ivoire fut notamment prisé par Madame Victoire, qui en 1786 possédait neuf vases à Bellevue (Arch. Nat. O1 3379), et par Madame Sophie, la cinquième fille de Louis XV.

Le monarque offrit à Marie-Antoinette un chef d’œuvre du genre à l’occasion de son mariage : une pendule encore visible aujourd’hui (musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. V 3566) et qui était dite "ouvrage du roi".
(commentaires et illustrations, à suivre)

Derrière cette appellation se cache en réalité une collaboration entre le signataire officiel et les artisans qui offraient leur service aux membres de la famille royale.

En effet de nombreux éléments ont incité M. Christian Baulez à penser que ces précieux vases d’ivoire étaient l’ouvrage de professionnels guidant les mains de leurs royaux élèves.

Pour Louis XVI et ses frères, les comtes d’Artois et de Provence, ces professeurs furent Michel Voisin (1729-1786) et son fils François, artisans qui furent nommés Maitres de Tour du Roi.
C’est donc à eux qu’il faut attribuer les différents exemples de vases en ivoire réalisés sous le règne de Louis XVI et dont nous connaissons quelques exemples.

L’inventaire du château de Bellevue dressé pendant l’An II (1793/1794) fait effectivement référence à «deux vases en ivoire garnis de dorures avec deux cages en cuivre doré garnies de leurs verres ».
Sept autres provenant du même endroit passèrent aux enchères l’année suivante ; et six autres, aux provenances diverses, étaient encore stockés à Versailles en 1797.
Cinq furent mis de côté pour orner le palais du Luxembourg sous le Directoire. D’autres toutefois furent vendus aux enchères.

Certains sont venus enrichir depuis les collections des plus grands musées du monde : le Louvre (inv. OA7370), l’Hermitage (inv. E-4805/4806) et le Metropolitan Museum (Inv. 41.190.59-60) peuvent s’enorgueillir de posséder un de ces chefs-d’œuvre. De rares exemplaires demeurent encore en mains privées.
(Illustrations à suivre)

Le dessin complexe et l’exécution incroyablement précise de notre vase permettent de le rapprocher de ce corpus prestigieux. S’il n’y a pas deux paires de vases connues qui suivent exactement le même modèle, toutes présentent des analogies avec le vase que nous présentons (...)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 2018_p13

Quelques précisions techniques permettent de mesurer la prouesse artistique que constitue une telle pièce.
Il faut songer que l’ivoirier part d’un seul bloc compact pris dans une défense pour réaliser cette fragile résille devenue cassante, et que sa collaboration avec un bronzier l’oblige à anticiper la naturelle rétractation de l’ivoire afin que l’ajustement des deux matières ne souffrent pas, le temps passant.

A propos de cette collaboration, on ne sera pas étonné de constater que les maîtres de tour du roi aient associé leurs efforts à ceux des ciseleurs du roi.
Les dépenses de Louis XVI faites sur sa cassette personnelle en 1787 mentionnent en effet une somme destinée au bronzier Thomire et à l’orfèvre joaillier Massé pour "pour ouvrages faits à un vase d'ivoire et commandés par Voisin fils en mars 1786".

Illustration parfaite de l’implication du pouvoir dans la perfection atteinte par les arts décoratifs dans les années finales de l'Ancien Régime, ces vases en ivoire furent enviés par toutes les têtes couronnées d’Europe.
La fascination qu’ils ont exercée expliquent que des artisans surdoués aient, au début du XIXe siècle -notamment en Russie- veillé à perpétuer cet art (...)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 2018_p14

Le marchand-mercier Daguerre et son successeur Lignereux furent certainement à l’origine de plusieurs livraisons pour le Palais d’Hiver, comme nous l’indique Pierre Verlet dans son ouvrage Les bronzes dorés français du XVIIIe (Paris, 1999, p.243). Sans compter les artisans français qui trouvèrent refuge en Russie lorsqu’éclata la Révolution.

La paire de vases royaux conservée au Musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg (inv. E-4805/4806) prouve bien la présence déterminante des modèles français de Thomire et Voisin, à la base d’une incroyable émulation qui permettra la naissance de chefs-d’œuvre en ivoire dans les premières années du XIXe siècle.
(...)

Arrow  Article source complet et informations complémentaires, ici : Christie's : Collection Juan de Beistegui
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17674
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Mme de Sabran Dim 26 Aoû 2018, 22:09

La nuit, la neige a écrit:

Il faut songer que l’ivoirier part d’un seul bloc compact pris dans une défense pour réaliser cette fragile résille devenue cassante, et que sa collaboration avec un bronzier l’oblige à anticiper la naturelle rétractation de l’ivoire afin que l’ajustement des deux matières ne souffrent pas, le temps passant.


C'est tout simplement prodigieux, un travail merveilleux ! Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 3231074342

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54299
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par La nuit, la neige Dim 26 Aoû 2018, 22:11

Note au catalogue de Christie's a écrit:
Le monarque offrit à Marie-Antoinette un chef d’œuvre du genre à l’occasion de son mariage : une pendule encore visible aujourd’hui (musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. V 3566) et qui était dite "ouvrage du roi".

Derrière cette appellation se cache en réalité une collaboration entre le signataire officiel et les artisans qui offraient leur service aux membres de la famille royale.

Idea Nous avions présenté cette pendule dans notre sujet consacré aux : Pendules et horloges de Marie-Antoinette

...Si ce n'est que reprenions plutôt la note du catalogue de l'exposition "Marie-Antoinette", au Grand Palais (Paris) qui supposait plutôt que la pendule offerte à Marie-Antoinette était plus probablement celle conservée au Musée de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg.  Question

Je cite :

Inventoriée en 1793 dans les collections de la reine :

« une pendule en ivoire découpé d’une forme carrée, ornée de deux colonnes et couronnée par une cassolette, ladite pendule garnie de bronze doré, mouvement à sonnerie sans nom »

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Photo110
Photo : Musée de l'Ermitage, Saint Petersbourg

Il faut vraisemblablement reconnaître dans cette pendule en ivoire, qui ne porte pas de nom d’horloger au cadran, l’exemplaire que Louis XV avait lui-même tourné et offert en 1770 à la jeune dauphine, inventorié par l’horloger Robin.
Ces précieuses pendules, où l’ivoire remplace le marbre, furent prisées par Louis XV et ses filles, qui s’adonnaient à l’art de tourner, aidés des conseils experts de Jeanne Madeleine Maubois, "tourneuse du roi".

Madame Adélaïde possédait une pendule, au mouvement de Lépine « à quantièmes et à jours de la semaine », qui pourrait être celle offerte au château de Versailles en 1955.

La voici :

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Leapin10
Pendule en ivoire tourné, bronze doré, émail, verre et acier
Horloger : Jean-Antoine Lépine
Don de Mrs Charlotte HUNNEWEL MARTIN en 1955, à l’occasion de l’exposition du bicentenaire de Marie-Antoinette où la pendule a été exposée sous le n°651.
Photo : RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Image733
Image : Château de Versailles, Dist. RMN / Christophe Fouin

Présentation :

L'art de tourner l'ivoire pour réaliser des objets en cette matière était un des passe-temps de Louis XV mais aussi de Mesdames ou de Louis XVI.
A cet effet, des salles avaient été aménagées en cabinet du tour dans les cabinets privés du roi ou dans les arrières cabinets des appartements de Mesdames à Versailles.
Cette pendule en ivoire ajouré à colonnes et surmontée d'une cassolette a vraisemblablement été saisie au château de Bellevue, propriété des Mesdames Adélaïde et Victoire.

Une pendule très proche qui avait été inventoriée parmi les pendules de Marie-Antoinette et correspond probablement à celle aujourd'hui conservée au musée de l'Ermitage de Saint Pétersbourg. L'une et l'autre passent pour avoir été tournées par Louis XV.


Dernière édition par La nuit, la neige le Mar 11 Oct 2022, 15:09, édité 2 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17674
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par La nuit, la neige Dim 26 Aoû 2018, 23:39

Idea Une autre vente aux enchères, cette fois-ci passée et chez Sotheby's, nous permet d'admirer une paire de ces rares vases en ivoire tourné.

Je profite de la note du catalogue pour illustrer ici d'autres exemplaires connus de ces pièces exceptionnelles.
Désolé, elle est en anglais cette fois-ci... Wink

Je cite (extraits) :

A PAIR OF GILT-BRONZE-MOUNTED TURNED AND ENGRAVED IVORY COVERED VASES
THE IVORY : BY FRANÇOIS VOISIN
THE BRONZES : ATTRIBUTED TO PIERRE-PHILIPPE THOMIRE (1751-1843)
LOUIS XVI, circa 1785

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_11
Photo : Sotheby's

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_10
Photo : Sotheby's

Provenance :

Probably made for the French royal family, possibly with the collaboration of a family member
Former Collection of Alphonse de Rothschild (1827-1905), thence by descent to Baron Guy Édouard Alphonse Paul de Rothschild (1909–2007), Hôtel Lambert, Paris.
(...)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_10
The offered vases in situ, at the Hôtel Lambert around 1970
Photo : Sotheby's


Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_12
Photo : Sotheby's

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_14
Photo : Sotheby's

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_13
Photo : Sotheby's


Note au catalogue (extraits) :

The Art of Ivory-Turning: A Tradition in the Manual Education of the French Royal Children

Extraordinary objects in turned ivory – ingenious and creative tour de force – can be found in European Kunstkammer collections of the 16th and 17th centuries and many European sovereigns took up the craft of ivory-turning themselves.

In France, the pastime became fashionable again in the second half of the 18th century.
Louis XV, followed by his daughters, learnt the art of ivory-turning from Jeanne-Madelaine Maubois, the King’s official tourneuse.

A clock given by Louis XV to Marie-Antoinette as a wedding gift in 1770 reflects the enthusiasm for this type of manual work, produced by the monarch under his teacher’s direction (voir mon message précédent).
It was also a favourite hobby of his daughter Madame Sophie.

The Dauphin (the future Louis XVI) and his brothers, the Comte d’Artois and Comte de Provence, were pupils of Michel Voisin (1729-86), Maître de Tour du Roi, whose son François continued the workshop’s activity after his father’s death.
The names Maubois and Voisin appear in Louis XVI’s private accounts in the form of a twice-yearly pension for Mademoiselle Maubois, and payments to Voisin for works and supplies.
When Mademoiselle Maubois died in 1777, Michel Voisin acquired her turns with funding from Louis XVI; over the years to come he would give his aunt, Madame Sophie, money to pay for Voisin’s services.

Louis XVI’s taste for this type of object was shared by his aunts.
A score of these ivory vases were to be found in the King’s Inner Cabinets at Versailles, while nine ivory vases, with their cages are recorded in Madame Victoire’s Inner Cabinet at the Château de Bellevue in 1786 (Arch. Nat. O1 3379).

The Château de Bellevue inventory drawn up in L’An II (1793-94) mentions ‘two openwork ivory vases adorned with gilded bronze masks beneath their cages’ (Arch. Louvre, Z4). Seven vases were offered for sale next year for the sum of 6000 livres.
Six others of varied provenance were still in storage at the Château of Versailles in L’An VI (1797-98); five of them were set aside the following year to furnish the headquarters of the Directoire at the Luxembourg Palace.
Others, however, disappeared after being auctioned off during the turbulent years of Revolution –such as the ‘two vases in turned ivory adorned with gilded bronze’ acquired by Citizen Favre of Paris in L’An II for 2900 livres.

An ivory vase with gilt-bronze mounts, made around 1775, is now in the Louvre (inv. OA7370)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 07-51710
Vase ajouré dit Brûle-parfum
Ivoire d'éléphant et bronze doré
Photo : RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Jean-Gilles Berizzi



François Voisin, Maître de Tour du Roi & Pierre-Philippe Thomire, Maître Bronzier:

Louis XVI’s private expenditure for 1787 include the sum of 475 livres destined for Thomire and Massé, a goldsmith/jeweller based at the Pont au Change, for ‘works made to an ivory vase ordered by Voisin fils in March 1786.
Payments made to François Voisin over 1786-88 suggest he was working on various items, to which the King himself very probably contributed as well.

The complex design and incredibly precise execution of our ivory vases, made around 1785, can therefore be attributed to François Voisin; the royal family owned several such vases.
This attribution is backed by an album of plates forming the Nouveau cahier de vases, composés par Voisin Fils, maître de Tour du Roi, which highlights a model almost identical to the pair now in the Hermitage (cf J. Zeck & B. Rondot, op. cit.)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_11
Title Page "Nouveau cahier de vases" composés by Voisin Fils, Maître de Tour du Roi
Photo : Sotheby's


(...)
After training with Gouthière, Pierre-Philippe Thomire (1751-1843) emerged as the period’s up-and-coming bronzier, and caught the eye through his collaboration with Louis Prieur, chaser and gilder to the King.
After succeeding Duplessis at the Manufacture de Sèvres, Thomire carried out numerous orders for the Crown; his growing fame soon earned him the reputation as France’s leading bronze specialist.
It was, then, perfectly logical that his name should be associated with such meticulous work – demanding exceptional technical skill and artistic creativity.
Bills paid by Louis XVI reflect Thomire’s involvement in furnishing the gilt-bronze decoration for such vases; their ornamental features, masks and garlands were part of his repertoire.
(...)

Other recorded pairs of Gilt-Bronze-Mounted Ivory Vases:

It is noteworthy that all such vases known today date from the Louis XVI period, and are characterized by immense refinement – reflecting the supreme perfection attained by the decorative arts in the final years of the Ancien Régime:

- Hermitage Museum, St Petersburg (inv. E-4805/4806)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Woa_im11
One of a pair of vases.
Ivory, bronze, gilding
France, Paris, ca 1786
Carver: Voisin, François (Active-c. 1790) ; Bronzier: Thomire, Pierre-Philippe (1751-1843)
Photo : The State Hermitage Museum.


Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Woa_im13
Photo : The State Hermitage Museum

Où l'on remarque les monogrammes suivants sur les bases :

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Woa_im12
Photo : The State Hermitage Museum

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_12
One of a pair of vases, Hermitage Museum, St Petersburg
Photo : Sotheby's


- from the Chéronnet Sale, Paris 4 December 1840 (lot 330); then Galitsin Collection (Voisin’s corresponding design

- Palace of Fontainebleau (inv. F620 C)

- from the Collection of General Moreau, described in his residence in 1804 as ‘two vases in ivory garnished with gilding, with two cages in gilded copper, with their glasses’ (Arch. Nat. O2 561m d., 3, p. 1); then moved to Salon de l’Impératrice at Fontainebleau; now in Boudoir of Queen Marie-Antoinette (lacking covers)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 88-00310
D'une paire, vase en ivoire, monté en bronze doré dans sa cage de verre
Photo : RMN-Grand Palais (Château de Fontainebleau) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans


Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_13
View of the boudoir of Marie Antoinette at the Château de Fontainebleau
Photo : Sotheby's


Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 88-00311
D'une paire : vase en ivoire, monté en bronze doré (hors de sa cage de verre)
Photo : RMN-Grand Palais (Château de Fontainebleau) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans


- Metropolitan Museum, New York (Inv. 41.190.59ab, 60ab), from the George Blumenthal Collection

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Dp170812

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Dp222810

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Dp170813

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Dp170814
Pair of Vases with Covers
Ivory and gilt bronze, ca 1786
Photos : The Metropolitan Museum of Art.


- A pair sold at Sotheby’s New York, 20th May 1992 (lot 56) , previously sold at Christie’s London 2nd July 1981 (lot 29); formerly Lord Rothschild Collection, sold at Christie’s 14th May 1970 (lot 14)

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_15
A pair of vases sold Sotheby’s New york, 20th May 1992, Lot 50
Photo : Sotheby's


- A pair sold at Sotheby’s, New York, 6th November 1982 (lot 14) , from the Irwin Untermeyer Collection; previously Mrs Henry Walter Collection, sold Parke-Bernett, New York, 26th April 1941 (lot 677); previously Countess of Carnarvon Collection, Christie’s London, 19th May 1925 (lot 279); former Alfred de Rothschild Collection

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 6g7vy_17
Pair of vases sold Sotheby’s New York, 6th November 1982, Lot 14
Photo : Sotheby's


- Former J.P. Morgan & Maurice de Rothschild Collections – not illustrated

Ivory Vases in the Rothschild Collections:

The collections of the Kings of France and members of the aristocracy began to be dispersed at the end of the 18th century. By the mid-19th century they had become a reference-point for the choice of acquisitions made by various branches of the Rothschild family.
(...)
Three of the seven pairs of Louis XVI ivory vases with gilt-bronze mounts known today are in important public collections; the other four remain in private hands, and have all passed through the Rothschild Collections at some stage.


Arrow Source et infos complémentaires : Vente Sotheby's : Treasures, Princely Taste. Juillet 2013
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17674
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Mme de Sabran Lun 27 Aoû 2018, 15:02


Ces objets en ivoire tourné sont époustouflants !  Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 3595819 Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 3595819 Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 3595819
Merci pour ces exposés remarquables ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54299
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Mme de Sabran Lun 27 Aoû 2018, 19:35



Ni vase ni pendule mais le support en ivoire de cet oeuf de Pâques aurait été tourné par Mme Adélaïde ! Very Happy

La peinture est de Lebel Jean Etienne (Lebel l'Aîné). Hauteur : 40,5. Largeur : 15,5. Profondeur :13 cm. Oeuf d'autruche provenant des appartements intérieurs de Louis XVI ; à partir de 1822 dans la chambre à coucher du Petit Trianon, puis dans la salle à manger.

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 115

https://versablog3.skyrock.com/2771691814-Premier-etage-Aile-centrale-Appartement-interieur-du-roi-23.html

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54299
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Dominique Poulin Lun 27 Aoû 2018, 21:31

Vraiment à tomber à la renverse devant de telles splendeurs. Cela laisse pantois d'admiration. Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 1020289783
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 6684
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par La nuit, la neige Lun 27 Aoû 2018, 22:01

Mme de Sabran a écrit:
Ni vase ni pendule mais le support en ivoire de cet oeuf de Pâques aurait été tourné par Mme Adélaïde !
Ah ! Merci...
Sans les montures et garnitures en bronze doré des autres pièces, celle-ci n'en est pas moins intéressante. Very Happy

Je poste des images un peu plus grandes.  Wink

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Imagep13

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Captu220

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Captu219
Oeuf d'autruche peint et ivoire tourné
Jean-Etienne Lebel l'Aîné (peintre)
Adélaïde de France (tourneur)
Vers 1767-1774
Photos : RMN-Grand Palais (Château de Versailles) / Daniel Arnaudet / Jean Schormans
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17674
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Duc d'Ostrogothie Mar 28 Aoû 2018, 23:46

Ces objets sont éblouissants.  Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale 1238861238  La vente Besteigui promet d'être historique. Le château de Versailles a acquis de gré à gré avant l'été la commode de Mme Adélaïde, qu'il possédait (je ne sais pas si quelqu'un en a déjà parlé sur le forum ?).
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3179
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Mme de Sabran Mer 29 Aoû 2018, 08:39

La nuit, la neige a écrit:

Je poste des images un peu plus grandes.  Wink

C'est beaucoup plus joli ainsi, merci ! Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54299
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Mme de Sabran Jeu 30 Déc 2021, 19:45

Un corpus d'objets ont rendu célèbre une maitrise technique époustouflante et une provenance royale, tantôt présumée tantôt établie. Voici la notice de Christies pour un VASE ORNEMENTAL D'EPOQUE NEOCLASSIQUE
PREMIERE MOITIE DU XIXE SIECLE, PROBABLEMENT RUSSIE

Le tour du bois et de l'ivoire faisait en effet partie de l'éducation manuelle des enfants royaux. Attestée dès l'enfance de Louis XIII, cette pratique se poursuit chez les souverains et leurs enfants au XVIIIème siècle. Louis XV et ses filles se consacrent à ce passe-temps, habilité par Jeanne-Madeleine Maubois, tourneuse officielle du roi. Véritable passion et loisir aristocratique, le travail de l'ivoire fut notamment prisé par Madame Victoire, qui en 1786 possédait neuf vases à Bellevue (Arch. Nat. O1 3379), et par Madame Sophie, la cinquième fille de Louis XV.
Le monarque offrit à Marie-Antoinette un chef d'œuvre du genre à l'occasion de son mariage : une pendule encore visible aujourd'hui (musée national des châteaux de Versailles et de Trianon, inv. V 3566) et qui était dite « ouvrage du roi ».
Derrière cette appellation se cache en réalité une collaboration entre le signataire officiel et les artisans qui offriraient leur service aux membres de la famille royale. En effet de nombreux éléments ont incité M. Christian Baulez à penser que ces vases précieux d'ivoire étaient l'ouvrage de professionnels guidant les mains de leurs royaux élèves.


Dans le Mercure de France ,   Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Conten26  on peut lire, en 1726 :

Sa Majesté s'est amusée à tourner sur le tour que Mlle Maubois lui avait fait.
( source : les Carnets de Versailles )

Ce même journal annoncera, des années plus tard, le décès de Jeanne-Madeleine Maubois  :
Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Capt1160

Pour Louis XVI et ses frères, les comtes d'Artois et de Provence, ces professeurs ont succédé Michel Voisin (1729-1786) et son fils François, artisans qui ont été nommés Maitres de Tour du Roi . C'est donc à eux qu'il faut attribuer les différents exemples de vases en ivoire réalisés sous le règne de Louis XVI et dont nous connaissons quelques exemples:
L'inventaire du château de Bellevue dressé pendant l'An II (1793/1794 ) fait effectivement référence à « deux vases en ivoire garnis de dorures avec deux cages en cuivre doré garnies de leurs verres ». Sept autres provenant du même endroit passèrent aux enchères l'année suivante ; et six autres, aux provenances diverses, étaient encore stockés à Versailles en 1797. Cinq ont été mis de côté pour orner le palais du Luxembourg sous le Directoire. D'autres ont toutefois été vendus aux enchères. Certains sont venus s'enrichir depuis les collections des plus grands musées du monde ; le Louvre (inv. OA7370), l'Hermitage (inv. E-4805/4806) et le Metropolitan Museum (Inv. 41.190.59-60) peuvent s'enorgueillir de posséder un de ces chefs-d'œuvre.

De rares exemplaires restent encore en mains privées. L'alternance de motifs décoratifs droits avec d'autres en spirale, la souplesse des fils d'ivoire qui semblent retenus comme des rubans, la finesse des bronzes dorés, le degré de précision dans l'assemblage et la réalisation de cet objet laissent sans voix. Quelques précisions techniques permettent de mesurer la prouesse artistique que constitue une telle pièce. Il faut songer que l'ivoirier part d'un seul bloc compact pris dans une défense pour réaliser cette fragile résille devenue cassante, et que sa collaboration avec un bronzier l'oblige à anticiper la rétractation naturelle de l'ivoire afin que l'ajustement des deux matières ne contient pas, le temps passant.

A propos de cette collaboration, on ne sera pas étonné de constater que les maîtres de tour du roi aient associés à leurs efforts ceux des ciseleurs du roi. Les dépenses de Louis XVI faites sur sa cassette personnelle en 1787 mentionnent en effet une somme destinée au bronzier Thomire et à l'orfèvre joaillier Massé pour " pour des ouvrages faits à un vase d'ivoire et commandés par Voisin fils en mars 1786 ".

Illustration parfaite de l'implication du pouvoir dans la perfection atteinte par les arts décoratifs dans les années finales de l'Ancien Régime, ces vases en ivoire ont été enviés par toutes les têtes couronnées d'Europe. La fascination qu'ils ont exercée explique que des artisans surdoués étaient, au début du XIXe siècle -notamment en Russie- voués à perpétuer cet art.   En effet, on note un intérêt constant de la part de la Russie impériale pour les arts français au XVIIIe siècle.
Alors que Pierre le Grand avait rapporté de son voyage diplomatique quantités d'achats faits auprès des manufactures françaises, l'impératrice Elizabeth succombe elle aussi aux charmes des modes à la cour de Louis XV, exerçant même un droit de préemption sur les livraisons des navires arrivant de France. Catherine II dépensera une fortune considérable pour s'offrir, entre autres, un service en porcelaine de Sèvres de 800 pièces et un service d'orfèvrerie de Jacques-Nicolas Roëttiers pour le comte Orloff. Mieux, elle fera venir à Saint-Pétersbourg un grand nombre d'artistes et d'artisans français prêts à mettre à son service le savoir-faire inégalable qu'ils avaient acquis lors de leur apprentissage français.
Produire sur les bords de la Neva des objets montés et des bronzes aussi beaux qu'à Paris fut un objectif plusieurs fois affirmé par le régime. Sur l'invitation de Catherine II, Louis Rolland fonde un atelier et beaucoup d'artisans sont appelés à faire de même, parmi lesquels nous pouvons citer Antoine Simon, Etienne Gastecloux, Pierre-Louis Agy ou encore les Dubut. Le marchand-mercier Daguerre et son successeur Lignereux ont certainement été à l'origine de plusieurs livraisons pour le Palais d'Hiver, comme nous l'indique Pierre Verlet dans son ouvrage Les bronzes dorés français du XVIIIe(Paris, 1999, p.243). Sans compter les artisans français qui trouvèrent refuge en Russie lorsqu'éclata la Révolution.
La paire de vases royaux conservée au Musée de l'Hermitage à Saint-Pétersbourg (inv. E-4805/4806) prouve bien la présence déterminante des modèles français de Thomire et Voisin, à la base d'une incroyable émulation qui permettra la naissance de chefs-d'œuvre en ivoire dans les premières années du XIXe siècle. Un artisan russe s'est particulièrement distingué et qui répondra aux commandes des Tsars Paul et Alexandre Ier pour leur collection personnelle et les cadeaux diplomatiques : il s'agit de Nikolai Stepanovich Vereshchagin, dont une paire de vases néoclassiques est visible au Metropolitan Museum de New -York (inv.1998.13.1, .2).


https://www.christies.com/en/lot/lot-6157245

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54299
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Gouverneur Morris Sam 05 Mar 2022, 21:09

Le dernier numéro des Chroniques des Amis de Versailles évoque pour nous celle tournée par Louis XV, et que notre précieux LNLN nous a déjà dévoilée ci-dessus :

https://chroniques.amisdeversailles.com/pendule-de-bronze-et-divoire/
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 11158
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par La nuit, la neige Dim 06 Mar 2022, 13:33

Merci pour le partage de cet article intéressant et illustré de nombreuses images.  Very Happy

Ainsi donc il est confirmé que cette pendule conservée à Versailles et aujourd'hui en restauration fut celle de Mme Adélaïde.
Rappelons que celle prétendument offerte par Louis XVI à Marie-Antoinette serait conservée au musée de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg, mais je ne suis jamais parvenu à retrouver l'objet sur le site internet des collections en ligne du musée. Suspect

La voici (photo d'archive) :

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Photo113

Idea Pendule également signalée dans notre sujet : Pendules et horloges de Marie-Antoinette
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17674
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale Empty Re: Pendules et vases en ivoire tourné de (et par) la famille royale

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum