-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les tongs Havaianas Brasil en noir
11 € 22 €
Voir le deal

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle

Aller en bas

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Empty Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Mar 14 Jan 2020, 19:02

J'aime assez les illustrations "chocs" avant / après.
Deux petits siècles séparent ces vues. Ce n'est pas grand chose, et pourtant que de changements !  Eventaille

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Dsc01110
Image : Structurae.net

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Pontde10
Image : Structurae.net

Idea Et donc, présenté prochainement en vente aux enchères :

- View of the Bridge over the Seine at Neuilly, Taken From the Gardens of the Duc d'Orléans
Félix-Marie-Ferdinand Storelli
(Turin 1778 - 1854 Paris)
Watercolour and gouache over traces of black chalk; signed in pen and brown ink, lower left:  Storelli and bears inscription in black chalk ;
verso: Vue du Pont de Neuilly / prise du parc de Mr le duc d'Orléans
Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Sotheb10

* Source et infos complémentaires : Sotheby's - Old Masters, vente du 29 janvier 2020

____________________


HISTOIRE DU PONT DE NEUILLY (Extrait du site Wikipedia)

Avant le pont

À l'origine se trouvait un gué à ce niveau de la Seine, qui prolongeait une voie romaine reliant Montmartre au mont Valérien. En 1140, l'abbé Suger y fait établir un bac, ce qui participe au développement d'un village de pêcheurs et d'un petit port, à l'origine de Neuilly (alors Port Nully en latin), voie d'accès obligée pour relier Paris à la Normandie.

Le pont Henri

Le 6 juin 1606 vers 17 h, jour de pluie, le carrosse d'Henri IV et de Marie de Médicis, entraîné par la chute de deux des chevaux, tombe du bac traversant la Seine à Neuilly au retour du château de Saint-Germain-en-Laye.

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Accide10
Accident du bac de Neuilly
Anonyme, XIXe siècle
Musée national du château de Pau
Image : RMN-Grand Palais (Château de Pau) / René-Gabriel Ojéda


La reine et les trois enfants royaux, qui ont tous moins de quatre ans, sont remontés du fond de l'eau in extremis par le roi lui-même et les hommes de sa suite.  Shocked

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Henri_10
L’accident d’Henri IV au bac de Neuilly,
Tableau de la Salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville
Image : Service Archives-Documentation de la ville de Neuilly-sur-Seine.


En conséquence, Henri IV fait construire un premier pont de bois de seize arches dans le prolongement de l'actuelle rue du Pont, le pont Henri. Pour le traverser, il faut s'acquitter d'un droit de péage. En 1638, une crue emporte le pont, qui est alors reconstruit avec quatorze arches et garni de croix de bois.
Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Pont_d10
Neuilly et son pont de bois
A.M.N.S.S., 4 Fi 4.36
Image : Service Archives-Documentation de la ville de Neuilly-sur-Seine.


« Quelques années avant sa mort », date rapportée a posteriori par certains biographes au 8 décembre 1654, Blaise Pascal, se rendant comme à son habitude aux fêtes de Neuilly, y a un accident.
Les chevaux de sa voiture plongent par-dessus le parapet et celle-ci manque de peu de les suivre. Heureusement, l'attelage se rompt et la voiture reste en équilibre sur le bord du pont. Pascal et ses amis s'en sortent, mais Pascal a un malaise et reste inconscient pendant quinze jours.  Shocked  

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle 11345410
Portrait de Blaise Pascal
Image : RMN-Grand Palais (musée de Port-Royal des Champs) / Philippe Fuzeau


Ce serait l'événement déclencheur qui lui fera toujours sentir un vide « à son côté gauche, le vertige moral face au vide métaphysique étant par ailleurs une question récurrente dans la pensée de Pascal.

Le pont de pierre (1772 - 1935)

Le premier pont étant jugé trop fragile, un nouveau projet voit le jour. Le deuxième pont, un pont de cinq arches de pierre en anse de panier de 219 mètres de long, est conçu par l'ingénieur Jean-Rodolphe Perronet, le fondateur de l'École des ponts et chaussées, avec l'aide d'Antoine de Chézy et Pierre-Antoine Demoustier.
Il est construit dans le prolongement de l'avenue de Neuilly (l'axe historique, donc un peu plus au sud que l'ancien pont) et inauguré le 22 septembre 1772 en présence du roi Louis XV qui le traverse.
Les finitions durent jusqu'en 1780, année où le pont de bois est détruit.

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle 23057710
Vue du déceintrement du pont de Neuilly, fait en présence du roi, le 22 septembre 1772
Eau-forte, XVIIIe siècle
Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditerranée
Image : RMN-Grand Palais (MuCEM) / Gérard Blot


Suite à la Révolution française, la commune de Neuilly est créée par la loi du 14 décembre 1789. Le premier conseil municipal se réunit dans la chapelle de l’église Saint-Jean-Baptiste le 7 février 1790. Nicolas Delaizement est élu maire de la ville.

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Pont_d10
Vue du pont de Neuilly
Claude-Edouard Lambert
Huile sur toile XIXe siècle
Chantilly, Musée Condé
Image : RMN-Grand Palais (domaine de Chantilly) / Philippe Fuzeau

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Cendre10
Débarquement des cendres de Napoléon Ier à Courbevoie, le 15 décembre 1840
En arrière plan, pont de Neuilly était décoré, pour la circonstance, d’une colonne rostrale surmontée d’une aigle impériale.
Victor Adam (1801-1866)
Huile sur toile, vers 1840
Image : Musée Carnavalet - Histoire de Paris


Au XIXe siècle, l'arrivée du tramway conduit à certaines modifications du pont. Lors de la Commune de Paris, des combats ont lieu devant le pont : 40 000 fédérés, commandés par Bergeret, Eudes et Duval, sont repoussés.

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Captu556
Souvenirs de la Commune. Batterie avancée de l'armée de Versailles, au pont de Neuilly
Estampe, signée CR, 1871
Image : Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Le pont est démantelé entre 1935 et 1936.

Le nouveau pont métallique

En 1942, le pont métallique est inauguré au même endroit. Réalisé par l'architecte Louis-Alexandre Lévy et l'entreprise Daydé en remplacement du pont de pierre, il est soudé par des arcs métalliques et repose sur des culées en maçonnerie de pierre de taille. Sa largeur fait 35 mètres, contre 13 pour le pont de pierre.

En 1992, le pont est élargi par la pose d'arcs métalliques supplémentaires afin de permettre le passage aérien du prolongement de la ligne 1 du métro jusqu'à La Défense.
Le pont consiste en réalité en deux ponts : le premier d'une portée de 67 mètres entre Neuilly et l'île de Puteaux et le second d'une portée de 87 mètres entre l'île de Puteaux et Courbevoie. Une statue de Jean-Rodolphe Perronet se dresse au pied du pont sur la pointe orientale de l'île de Puteaux.

Le pont est constitué des deux voies du métro, encadrées de chaque côté par quatre voies de circulation automobile, bordées au nord et au sud par de larges trottoirs. De chaque côté, un escalier monumental, situé au milieu du pont, permet un accès pour les piétons à l'île de Puteaux.

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Dsc_6110

Lors d'un comptage effectué en 2007 à l’aide de boucles DIRIF, le trafic moyen journalier annuel s'est élevé à 161 340 véhicules.  Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle 3236493444

* Source texte : Wikipedia (en français) - Pont de Neuilly

______________________

Idea Je vous propose enfin des extraits consacrés à une oeuvre du peintre Hubert Robert, qui illustre le décintrement du pont de Neuilly.

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Hubert10
Le décintrement du pont de Neuilly, le 22 septembre 1772
Hubert Robert
Huile sur toile, entre 1772 et 1775
Esquisse du tableau exposé au Salon de 1775


Célébrer les grands travaux d’équipement

Ce tableau, achevé en 1775, représente le décintrement des arches du pont de Neuilly le 22 septembre 1772.
(...)

Attiré par les spectacles de la ville, Hubert Robert assiste à l’événement qu’il représente sur cette toile. En 1772, il peint un premier tableau, aujourd’hui conservé au musée du Domaine départemental de Sceaux et probablement commandé par l’abbé Terray, contrôleur général des Finances. Cette seconde toile est une copie du tableau présenté au Salon de 1775 sous le no 70, avec huit autres peintures de l’artiste.

Dans son analyse du Salon, Denis Diderot livre un commentaire acerbe de la toile et indique le nom du commanditaire : « Ah ! Monsieur Robert, que ce Décintrement du pont de Neuilly est pauvre, mal colorié, sans effet ! Les mauvaises figures ! Vous destinez là un beau cadeau à M. de Trudaine ! »  Eventaille

En 1769, Jean-Charles-Philibert Trudaine de Montigny prend la suite de son père comme intendant des Finances en charge des Ponts et Chaussées. Il supervise la construction de cet ouvrage d’art, qui participe à l’effort d’équipement de la monarchie en infrastructures de transport.

Le spectacle d’un chantier

Ce tableau d’actualité se focalise sur une étape fondamentale de la construction du premier pont de pierre de Neuilly. L’artiste réunit sur cette toile deux thèmes qu’il affectionne : les ruines et démolitions, et l’architecture emblématique des villes.

Dans cette composition, l’artiste rompt avec son habitude qui consiste à agrémenter la scène de personnages soigneusement dessinés. Ici, la foule immense des spectateurs est seulement suggérée par une multitude de silhouettes. Ce caractère esquissé est également repérable au niveau de la galerie couverte et de la tente dressée pour le roi, ce que Denis Diderot ne manque pas de critiquer : « Mais, Robert, il y a si longtemps que vous faites des ébauches, ne pourriez-vous faire un tableau fini ? »  Eventaille

En réalité, l’artiste concentre son pinceau sur l’ouvrage d’art. Celui-ci, situé dans la partie médiane de la toile et placé dans la lumière, est vu depuis la rive gauche de la Seine, au niveau du cabestan qui enroule la corde attachée au cintre de la cinquième arche. Le peintre cherche à saisir le moment crucial du détachement des cintres en bois qui soutiennent les voussoirs formant les arcs. La campagne d’enlèvement des cintres débute le 14 août 1772.
Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Hubert11
Détail
Image : Musée Carnavalet, Histoire de Paris


Le 22 septembre a lieu la dernière étape, la plus délicate et la plus spectaculaire ; en effet, afin de ne pas fragiliser l’édifice, la chute des fermes des cintres ne doit pas générer de poussée excessive sur les piles. Le tableau d’Hubert Robert forme un instantané de cette action, avec la chute des charpentes de bois dans un grand chambardement et les remous de la Seine.

* Source texte : Stéphane BLOND, « Le décintrement du pont de Neuilly », Histoire par l'image  
URL : http://www.histoire-image.org/fr/etudes/decintrement-pont-neuilly
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14350
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Empty Re: Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 14 Jan 2020, 19:16

La nuit, la neige a écrit:
J'aime assez les illustrations "chocs" avant / après.
Deux petits siècles séparent ces vues. Ce n'est pas grand chose, et pourtant que de changements !  Eventaille
C'est encore un reportage époustouflant que tu nous signes là, cher ami ! cheers
Merci . Very Happy
J'imagine Henri IV pataugeant dans la Seine pour ramener sur la berge femme et enfants . pale
( tout petits, les malheureux, qu'est-ce qu'ils ont dû avoir peur !!! )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43521
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Empty Re: Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 17 Jan 2020, 09:34

La nuit, la neige a écrit:
Lors de la Commune de Paris, des combats ont lieu devant le pont : 40 000 fédérés, commandés par Bergeret, Eudes et Duval, sont repoussés.

En voici une illustration . Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Captu597

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle 1537

Description:
Estampe collée sur un montage.
Ecole française

Inscription concernant le titre - Au recto, au-dessus de l'image : "COMBAT DU PONT DE NEUILLY ( 2 Avril 1871 )"

"Le 18 Mars la société internationale et le comité central de la Garde nationale de Paris qui avaient organisé de longue main la révolte contre le gouvernement s'insurgèrent. Le 88.e de ligne ayant fait défection à Montmartre les généraux Clément Thomas et Lecomte furent les premiers martyrs du droit et furent fusillés sans jugement. Le 22 nouveau massacre d'une députation conciliatrice place Vendôme. Le 26 un semblant d'élection nomme la commune par infime minorité de votants. Les membres qui se sont fait nommer par leurs affiliés et qui ont entraîné la populace s'installent à la Ville, entrent en fonction et désorganisent tout ce qui est. C'est le début de l'arbitraire, de la violence de l'anarchie, plus tard ce sera la terreur! Les organisateurs de l'insurrection se mettent à la tête des bataillons fédérés comme généraux. Les hostilités commencent. Le 2 Avril un parlementaire, chirurgien de l'armée ayant été tué, le Mont Valérien et les batteries du rond point de Neuilly tirent sur le pont et repoussent les fédérés, la lutte se continue les jours suivants; Flourens est tué et les troupes régulières s'emparent du plateau de Châtillon et font prisonniers une énorme quantité de Gardes nationaux."

http://parismuseescollections.paris.fr/fr/musee-carnavalet/oeuvres/combat-du-pont-de-neuilly-2-avril#infos-secondaires-detail

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43521
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Empty Re: Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Sam 18 Jan 2020, 11:02


Mais revenons au XVIIIème siècle,  avec  le Tableau de Paris, par Louis-Sébastien Mercier, paru en 1782 .
Mercier s'émerveille :   l'entrée de Paris par le pont de Neuilly frappe d'admiration le voyageur .   Very Happy

On jouit sur le pont royal, du plus beau coup d'œil de la ville. On y découvre d'un côté, le cours, les tuileries, le Louvre ; de l'autre, le palais bourbon, et une longue suite de superbes hôtels. Les deux quais de l'île-du-palais, et les deux autres qui bordent la rivière, ajoutent beaucoup à l'agrément de la perspective. L'entrée par le pont de Neuilly frappe d'admiration le voyageur, à mesure qu'il s'avance vers la barrière de Chaillot, d'où se présentent à ses regards étonnés la magnifique place de Louis XV, le jardin et le palais des tuileries. Si l'on exécutait enfin le plan si souvent proposé de débarrasser le pont s Michel, le pont au change, le pont notre-dame, et le pont Marie, des gothiques bâtiments qui les surchargent désagréablement, l'œil plongerait avec plaisir d'une extrémité de la ville à l'autre. Quel contraste choquant entre la magnifique rive droite du fleuve, et la rive gauche qui n'est point pavée et est toujours remplie de boue et d'immondices ! Elle n'est couverte que de chantiers et de masures habitées par la lie du peuple.  Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle 4099329125

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 43521
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle Empty Re: Le pont de Neuilly au XVIIIe siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum