-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% Baskets Nike Air Huarache Runner
69.99 € 139.99 €
Voir le deal

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

+7
Dominique Poulin
Marie-Jeanne
Lady Bess
Gouverneur Morris
Mr de Talaru
Bonnefoy du Plan
La nuit, la neige
11 participants

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par La nuit, la neige Lun 13 Sep 2021, 15:48

Si vous avez une meilleure idée de titre, je suis preneur... Eventaille

Ainsi donc, j'écrivais dans notre sujet : Bijoux de Marie-Antoinette : Bracelets de diamants
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3011
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3013

Le communiqué de presse présenté ci-dessus signale qu'il y a bien eu inventaire des pierres et bijoux contenus dans le coffre conservé par Mercy. Il est réalisé en 1794, à Bruxelles.

Or nous étions quelques-uns à ignorer l'existence ce cet inventaire lors de la vente aux enchères de 2018.
Plus étonnant, et sauf erreur de ma part, Sotheby's ne l'évoquait pas non plus, puisque l'inventaire de référence de la vente était celui d'Elie de Bourbon Parme, noté près de 80 ans après la mort de la duchesse d'Angoulême !).  Shocked  scratch

Lire nos messages, ici : Vente aux enchères - Perles et diamants des Bourbon-Parme (Sotheby's 2018)

Idea Je cite un court extrait de l'article " Une nouvelle affaire du collier de la reine " publié, en 2018, dans le blog Bijouterie du spectacle

(...)
Il se trouve que depuis plusieurs années je travaille précisément à un ouvrage consacré aux bijoux de Marie-Antoinette. Une œuvre d’historien basée essentiellement sur des archives publiques. C’est dire si cette question me passionne et m’autorise à faire valoir une assez bonne connaissance de tout ce qui concerne le contenu des écrins royaux.

Je verse donc au dossier une pièce essentielle : le procès-verbal de l’ouverture de la cassette de la reine, le 9 février 1794, à Bruxelles, à 10 heures du matin, en présence de l’archiduc Charles-Louis d’Autriche (frère de l’empereur François 1er), du comte Florimont-Claude de Mercy-Argenteau (à qui Marie-Antoinette avait confié le soin de la mettre en lieu sûr), et du baron Henri Charles de Muller Hornstein (dernier secrétaire d’Etat et de guerre des Pays-Bas autrichiens).

Ce procès-verbal est accompagné d’un inventaire détaillé de tous les bijoux contenus dans cette cassette, en l’occurrence une simple boite en bois, au couvercle cloué et scellé, enveloppée dans une toile cirée noire.  
Quel émerveillement que la lecture de cette liste qui détaille, une à une, toutes les pierreries, parures et perles de la reine.

(...)

* Article à lire dans son intégralité, ici : https://bijouterieduspectacle.blogspot.com/2018/


Nous voulons cet inventaire !! Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1123740815


Dernière édition par La nuit, la neige le Mar 08 Fév 2022, 11:25, édité 2 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17768
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par La nuit, la neige Lun 13 Sep 2021, 15:55

Bonnefoy du Plan a écrit:
Vous avez raison, l'existence de cet inventaire et sa publication in extenso serait une élément déterminant. L'article auquel vous renvoyez date déjà d'il y a trois ans, pas de publication entre temps. C'est un chercheur qui se donne le temps, ce que j'interprète comme un bon signe.
Jusqu'ici, les informations éparses, souvent données opportunément à l'occasion d'une vente ou d'une autre, sont souvent difficiles à réconcilier, quand elles ne sont pas franchement contradictoires.

Un vrai casse-tête! Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 3177668066

Idea Notre amie Marie-Jeanne nous offre cet inventaire sur un plateau. Merci beaucoup !! Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 309649167  Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 309649167

Marie-Jeanne a écrit:
Le voici. La paire de bracelets semble bien correspondre à l'article 6ème.

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1210
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1310

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1311
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1410
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1510
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1610

Source : Revue Historique de la Révolution Française - Vol 15, N°42, avril/juin 1723 - Armand Colin.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17768
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Bonnefoy du Plan Lun 13 Sep 2021, 17:51

La nuit, la neige a écrit:Notre amie Marie-Jeanne nous offre cet inventaire sur un plateau. Merci beaucoup !!  Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 309649167  Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 309649167

Nous savons bien qu'aucune pièce d'archive n'échappe à Marie-Jeanne (dont les dossiers sont aussi très bien tenus).
Merci beaucoup en effet!  Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 2523452716

La lecture de l'inventaire me montre à quel point ce domaine "m'échappe" et, sans les petits dessins qui vont avec (à défaut de photos que nous n'aurons sans doute jamais...), je suis parfaitement perdu.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 701263848  lol!

_________________
" Ai-je vu dans sa société quelque chose qui ne fût pas marqué au coin de la grâce, de la bonté et du goût? "
(Prince de Ligne, au sujet de "la charmante reine")
Bonnefoy du Plan
Bonnefoy du Plan

Messages : 388
Date d'inscription : 06/08/2018
Localisation : Le Maine

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mr de Talaru Lun 13 Sep 2021, 18:08

Même Ali Baba en perdrait son latin. C'est tout simplement vertigineux, cette liste de joyaux.

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 3186
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 65
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Gouverneur Morris Lun 13 Sep 2021, 23:41

Lea articles 1er et E des parures de rubis et diamants doivent correspondre à la parure cédée par Mme Royale à la Cour de Vienne et remontée à la demande de François Joseph pour Sissi :

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 3a48e710

Ces joyaux furent emportés par Zita en exil, mais ils disparurent dans les années 20, dérobés par un homme de confiance. Des fac simile sont cependant visibles en Autriche :

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 982ebe10
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 11333
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Lady Bess Mar 14 Sep 2021, 23:10

Merci beaucoup pour avoir publié l'inventaire des diamants de la reine ! J'ai promis à notre chère Éléonore de le poster, mais maintenant il n'est plus nécessaire.

En effet, j'ai retrouvé l'inventaire et le procès-verbal de l'ouverture de la boîte contenant des bijoux de la reine envoyés à Bruxelles, aux archives de Vienne il y a trois ans et j'ai des photos... Une lettre qui accompagne le procès-verbal est très intéressante car elle détaille où exactement se trouvait la boîte, comment les bijoux sont arrivés à Bruxelles, pourquoi Mercy les avait déposés au Trésor Royal (impérial) à Bruxelles etc. etc.

Ce qui est inexplicable et extrêmement triste, c'est que ces diamants auraient pu servir de rançon pour Marie-Antoinette lorsque les Jacobins ne savaient quoi faire après l'exécution de Louis XVI, mais lorsque Axel von Fersen propose d'acheter la liberté de la reine, Mercy prétend ne savoir rien de cette précieuse boîte (c'est Fersen lui-même qui avait organisé l'envoi à Bruxelles). C'est déchirant que les autorités autrichiennes ne font rien sur ce dossier que beaucoup trop tard pour la sauver.

Diamonds are supposed to be a girl's best friend... Pour Marie-Antoinette, les diamants ne lui apportent que le malheur.


Dernière édition par Lady Bess le Mar 14 Sep 2021, 23:37, édité 3 fois
Lady Bess
Lady Bess

Messages : 101
Date d'inscription : 14/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Mar 14 Sep 2021, 23:23

Lady Bess a écrit:

Ce qui est inexplicable et inexprimablement triste, c'est que ces diamants auraient pu servir de rançon pour Marie-Antoinette lorsque les Jacobins ne savaient quoi faire après l'exécution de Louis XV1, mais lorsque Axel von Fersen propose d'acheter la liberté de la reine, Mercy prétend ne savoir rien de cette précieuse boîte. C'est déchirant que les autorités autrichiens ne font rien sur ce dossier que beaucoup trop tard pour la sauver.

Danton ( dont la jeune seconde épouse pleurait tout le jour sur le sort de la reine et le suppliait d'agir )  tente cette démarche, en vain.   Fersen comprend que Marie-Antoinette n'a plus rien à attendre de l'Autriche .

Oui ma chère Lady Bess, déchirant, c'est le mot .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Marie-Jeanne Mer 15 Sep 2021, 18:14

Lady Bess a écrit: J'ai promis à notre chère Éléonore de le poster, mais maintenant il n'est plus nécessaire.

Mais si la pièce originale c'est bien mieux Smile

_________________
« La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l'Espagne » Colbert.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1487
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par La nuit, la neige Ven 17 Sep 2021, 19:34

Marie-Jeanne a écrit:
Lady Bess a écrit: J'ai promis à notre chère Éléonore de le poster, mais maintenant il n'est plus nécessaire.

Mais si la pièce originale c'est bien mieux Smile
Absolument !  Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1123740815

Lady Bess a écrit: Une lettre qui accompagne le procès-verbal est très intéressante car elle détaille où exactement se trouvait la boîte, comment les bijoux sont arrivés à Bruxelles, pourquoi Mercy les avait déposés au Trésor Royal (impérial) à Bruxelles etc. etc.  

Je souhaiterais justement préciser ici l'histoire des bijoux et diamants que Marie-Antoinette emporte lorsqu'elle quitte Versailles, en octobre 1789, et fait sortir de France peu avant la fuite à Montmédy.



Quand, grâce à qui et comment la plupart des bijoux personnels de Marie-Antoinette arrivent-ils à Bruxelles ?

Car une fois n'est pas coutume, nombre d'auteurs ont repris la version( assez embrouillée) de Mme Campan, celle où le plus jeune des frères et coiffeurs Autié / Léonard, est chargé du transport du coffre à bijoux de la reine.  Comment peut-elle ainsi se tromper ?
Il aurait transporté les bijoux de Mme Elisabeth, confiés non pas par la famille royale, mais par le duc de Choiseul, avec qui il a partagé la voiture qui file devant celle de la famille royale le jour de l'arrestation à Varennes.

Extrait des Mémoires de Mme Campan

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Content?id=j1IvAAAAMAAJ&hl=fr&pg=PA315&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U1PfO8PxUA9lrVJgmN-fbpLeR5dpg&ci=59%2C240%2C791%2C1243&edge=0

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Content?id=j1IvAAAAMAAJ&hl=fr&pg=PA316&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U3EhHT7870vg22GxDw07S3_ZNCqIQ&ci=153%2C139%2C776%2C1330&edge=0

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Content?id=j1IvAAAAMAAJ&hl=fr&pg=PA317&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U334YgITAtZ9RQ70QRmFEIbLqJyvQ&ci=47%2C151%2C797%2C1317&edge=0

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Content?id=j1IvAAAAMAAJ&hl=fr&pg=PA318&img=1&zoom=3&sig=ACfU3U3-SupDjooKgeW7bLsmrjE3EU5-HQ&ci=169%2C160%2C770%2C656&edge=0
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17768
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Mar 26 Oct 2021, 15:54

La nuit, la neige a écrit:
Marie-Jeanne a écrit:
Lady Bess a écrit: Une lettre qui accompagne le procès-verbal est très intéressante car elle détaille où exactement se trouvait la boîte, comment les bijoux sont arrivés à Bruxelles, pourquoi Mercy les avait déposés au Trésor Royal (impérial) à Bruxelles etc. etc. J'ai promis à notre chère Éléonore de le poster, mais maintenant il n'est plus nécessaire.

Mais si la pièce originale c'est bien mieux Smile

Absolument !  Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 1123740815
 
Soyez exaucés, les amis ! Very Happy
Voici, en exclusivité pour notre Forum, les pièces d'archives photographiées à Vienne , avec même le récépissé de Marie-Christine.
Nous retrouvons notre paire de bracelets de diamants.
Un grand merci, chère Lady Bess . Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 2523452716

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Dsc_0722Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Dsc_0723Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Dsc_0724Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Dsc_0725Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Dsc_0726Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Dsc_0727Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Dsc_0728

PHOTOS     © Evelyn Farr


)

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Mar 26 Oct 2021, 17:40

Les pièces non désignées dans l'état des diamants coïncident de l'inventaire manuscrit à l'inventaire imprimé ... mais pour le reste des diamants ( un flot de diamants impressionnant ! ) , je m'y perds ...

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par La nuit, la neige Mer 27 Oct 2021, 10:47

Merci à Lady Bess pour les photos inédites de ce document !   Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 384065094

Je souhaiterais que le forum réponde à ces questions que je posais tantôt, car ce n'est jamais clairement raconté.  scratch  Idea

La nuit, la neige a écrit:
Quand, grâce à qui, et comment la plupart des bijoux personnels de Marie-Antoinette arrivent-ils à Bruxelles ?

Car une fois n'est pas coutume, nombre d'auteurs ont repris la version (assez embrouillée) de Mme Campan, celle où le plus jeune des frères et coiffeurs Autié / Léonard, est chargé du transport du coffre à bijoux de la reine.  Mais comment peut-elle se tromper ainsi?
Il aurait transporté les bijoux de Mme Elisabeth, confiés non pas par la famille royale, mais par le duc de Choiseul, avec qui il a partagé la voiture qui file devant celle de la famille royale le jour de l'arrestation à Varennes.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17768
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Lady Bess Mer 27 Oct 2021, 12:04

La nuit, la neige a écrit:Merci à Lady Bess pour les photos inédites de ce document !   Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 384065094

Je souhaiterais que le forum réponde à ces questions que je posais tantôt, car ce n'est jamais clairement raconté.  scratch  Idea

La nuit, la neige a écrit:
Quand, grâce à qui, et comment la plupart des bijoux personnels de Marie-Antoinette arrivent-ils à Bruxelles ?

Car une fois n'est pas coutume, nombre d'auteurs ont repris la version (assez embrouillée) de Mme Campan, celle où le plus jeune des frères et coiffeurs Autié / Léonard, est chargé du transport du coffre à bijoux de la reine.  Mais comment peut-elle se tromper ainsi?
Il aurait transporté les bijoux de Mme Elisabeth, confiés non pas par la famille royale, mais par le duc de Choiseul, avec qui il a partagé la voiture qui file devant celle de la famille royale le jour de l'arrestation à Varennes.

De rien, mon cher LNLN !

Il faut que je relise d'autres documents qui accompagnent cet inventaire (et qui doivent rester inédits pour le moment), mais nous savons par le journal de Fersen (de septembre 1793, j'oublie la date exacte) qu'il a fait passer la boîte à Bruxelles.

Il s'indigne de ce que Mercy feignait de n'en rien savoir. Fersen écrit qu'il est allé chez Mercy pour lui demander  "les diamants de Joséphine", Mercy feint l'ignorance des diamants mais il parle d'une boîte qu'il a remise à l'archiduchesse Marie-Christine. Il est strictement dans le vrai en ce qui concerne des diamants, car la boîte a été placée intacte dans une voûte du Trésor Impérial à Bruxelles en 1791. Le procès verbal explique son ouverture finalement en 1794.

Fersen voulait ces diamants pour offrir une rançon pour Marie-Antoinette à la Conciergerie et il est outré par la nonchalance de  Mercy .. "c'est moi qui ai fait passer la boîte !" s'enrage-t-il. Je crois que Léonard, qui se chargeait également de lettres pour Marie-Antoinette et Fersen, a bien puis être le courrier...

Quelle tragédie, que la Reine de France soit peut être morte à cause de la rigidité de la bureaucratie impériale... Mercy faisait son boulot rigoureusement. Un dépôt royal est sacrosaint pour lui. Il ne faut pas l'ouvrir  ... etc ...  jusqu'à nouvel ordre royal.

Je te conseille de trouver le passage dans le journal de Fersen, car j'avance tout ceci de mémoire. Mais Fersen est bien au cœur de cette histoire.


Dernière édition par Lady Bess le Mer 27 Oct 2021, 20:38, édité 1 fois
Lady Bess
Lady Bess

Messages : 101
Date d'inscription : 14/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Marie-Jeanne Mer 27 Oct 2021, 17:54

Il faudra que je regarde plus avant, mais il me semble aussi que c'est Léonard l'ainé (Léonard-Alexis) qui les apporta à Bruxelles, après que son frère Jean-François (le Léonard de Varennes) l'ait appelé à la rescousse. À vérifier tout de même.

_________________
« La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l'Espagne » Colbert.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1487
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Mer 27 Oct 2021, 20:03

Pourquoi Fersen parle-t-il des " diamants pris à Semonville " ? Shocked

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Lady Bess Mer 27 Oct 2021, 20:37

Mme de Sabran a écrit:Pourquoi Fersen parle-t-il des " diamants pris à Semonville " ? Shocked

Où en parle-t-il ? 🤔
Lady Bess
Lady Bess

Messages : 101
Date d'inscription : 14/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Mer 27 Oct 2021, 20:43


... dans son journal. Ici :

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Thumb533

( Le comte de Fersen et la Cour de France. Extraits des papiers du grand maréchal de Suède, comte Jean Axel de Fersen, publiés par son petit-neuveu le baron de Klinckowström )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Lady Bess Mer 27 Oct 2021, 21:00

Mme de Sabran a écrit:
...   dans son journal.   Ici :

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Thumb533

( Le comte de Fersen et la Cour de France. Extraits des papiers du grand maréchal de Suède, comte Jean Axel de Fersen, publiés par son petit-neuveu le baron de Klinckowström )

Cela n'a rien à voir avec 'les diamants de Joséphine' et ce n'est pas le passage qu'il faut.

Fersen essaie de rassembler plusieurs millions pour un rançon, et il cherche de l'argent partout. Voilà le baron (de Breteuil, je suppose) qui indique une source potentielle.

Je suppose qu'il parle de diamants français pris pendant une bataille ou une ambuscade... Les armées étaient bien occupées cet automne-là !


Dernière édition par Lady Bess le Mer 27 Oct 2021, 21:22, édité 1 fois
Lady Bess
Lady Bess

Messages : 101
Date d'inscription : 14/01/2018

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par La nuit, la neige Mer 27 Oct 2021, 21:15

Merci pour vos premières réponses. Poursuivons l'enquête... Question
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17768
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Mer 27 Oct 2021, 21:31

Fersen parle des pourparlers ( entre lui, Mercy, Danton, Ribbes ) entre France et Autriche, pour la libération de Marie-Antoinette. Semonville tombe là comme des cheveux sur la soupe, j'en conviens et je m'en étonne justement. Suspect
Sémonville rappelle plutôt les rumeurs entourant le casse du garde-meubles royal ( Antoine-Joseph Gorsas ).

Je donnerai demain matin le contexte de cette citation ci-dessus.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Jeu 28 Oct 2021, 11:00

Lady Bess a écrit:
Cela n'a rien à voir avec 'les diamants de Joséphine' et ce n'est pas le passage qu'il faut.

Cela n'a rien à voir avec les diamants de Joséphine arrivés à Bruxelles par la voie sur laquelle nous nous interrogeons, bien-sûr,   en revanche  il s'agit bien d'acheter la libération de Marie-Antoinette.
Fersen croyait que les diamants que transportait l'ambassadeur Sémonville auprès de la Grande Porte ( et dont courait la rumeur qu'ils venaient  du casse du garde-meuble )  lui avaient été repris lors de son arrestation avec Manet ( le futur duc de Bassano )  par les Autrichiens, dans les Etats italiens.

Fersen, toujours intrépide et infatigable, concertait avec La Marck et Mercy l'envoi à Paris du maître de ballet Noverre et du financier Ribbes pour gagner Danton en lui offrant de l'argent et les diamants pris sur Semonville .
( Maxime de la Rocheterie, Histoire de Marie-Antoinette )

Les chimériques diamants de Sémonville n'auront pas servi à sauver Marie-Antoinette, en revanche Sémonville lui-même sera libéré en échange de Madame Royale la fille de Louis XVI en décembre 1795.

Sur les diamants de Sémonville :
Spoiler:

Et voici le contexte, dans le Journal de Fersen, de la citation :

Le 15. Jeudi. — Les lettres ne parlent pas du procès de la reine ; elle était encore au Temple. La Marck propose à Mercy de faire une démarche très-simple et uniquement pour réclamer sa tante. Combattu cette idée. La démarche n'est point utile et ne peut la sauver, car rien ne fait sur ces scélérats, mais elle peut être nuisible en faisant agiter la question de son procès et en le précipitant peut-être, pour éviter, comme on a dit à la réclamation de l'Espagne en faveur du roi, que d'autres puissances ne fassent des démarches pareilles ; il faudrait mieux connaître la disposition des esprits à Paris pour décider positivement là-dessus. Mais une démarche qui ne peut être utile ne me paraît pas devoir être faite, si on peut croire qu'elle pût être nuisible. Crawford Simolin, la Marck et moi consultâmes ensemble toute la soirée là-dessus.

Le 19. Lundi. — A la sollicitation de la Marck, le comte de Mercy s'est décidé à envoyer quelqu'un à Paris, pour savoir ce qui s'y passe et voir si on peut négocier, pour de l'argent et l'espoir du pardon, la déportation de la reine ; il a jeté les yeux sur Novère, le maître de ballet, qui consent à y aller, et sur M. Ribbes, un financier qui a toujours ménagé tous les partis pour son intérêt particulier, ayant toujours bien pensé. Je fus en parler au baron de Breteuil, à qui M. de Mercy avait communiqué le projet; je l'y trouvai assez opposé par la crainte que cette démarche, au lieu de calmer leur scélératesse, ne fît que l'augmenter, & raison de l'intérêt qu'ils verraient qu'on y prend. J'avais toujours été de cet avis, tant que la reine était au Temple avec son fils , sans être menacée ; mais à présent qu'elle l'est, qu'on l'a séparée de son fils , et surtout depuis le refus du prince de Cobourg de marcher, je crois qu'il n'y a que cette démarche à faire, et qu'elle ne peut présenter que des avantages sans dangers. Le baron s'y détermina , et je l'engageai à faire venir Ribbes et à lui proposer ce voyage. Cela lui est d'autant plus facile que c'était cet homme que Talon mena chez le baron à Londres, et qui devait alors être chargé de réaliser l'offre que fit Talon de faire déporter toute la famille royale pour six millions. Ce Ribbes s'est ensuite rapproché du baron, en lui disant qu'il ne se laissait employer par ces gens-là que pour lui être utile et au roi. — Je démontrai ensuite à la Marck, que je fus voir, que pour réussir il fallait isoler la reine de toute question politique, en faire simplement un objet d'intérêt pour la maison d'Autriche, leur prouver combien peu ce nouveau crime leur serait utile, et combien au contraire il appellerait la vengeance sur leurs têtes, et surtout bien leur dire que rien ne pouvait plus arrêter la marche des puissances alliées. Il fut de mon avis et le baron aussi. Je conseillai de ne pas faire cette démarche sans en faire part à l'Angleterre et à la Prusse. Le prince de Cobourg ou plutôt ses entours, ayant craint la responsabilité où le mettait son refus, ont voulu s'acquitter en faisant aussi une proposition. Le prince, en conséquence, écrit une lettre la plus plate au comte de Mercy, où il lui propose une proclamation où on menacerait des plus terribles représailles sur les commissaires et les prisonniers qu'ils ont. Le comte de Mercy, qui a senti cette finesse a répondu par une lettre très-bien faite par la Marck, où il lui dit que la démarche qu'il lui propose se trouve renfermée dans la demande qu'il lui a déjà faite et en aurait été une conséquence ; mais qu'une menace isolée ne produirait que de nouveaux malheurs. — Le prince de Cobourg propose aussi l'offre d'échanger la reine contre les quatre commissaires.

Le 21. Mercredi. — Le baron de Breteuil vit M. Ribbes : il consent à se charger de la commission ; mais comme il ne peut aller lui-même à Paris, il se rendra à l'extrême frontière, y fera venir son frère, le chargera de parler à Danton et, s'il est nécessaire, de lui demander un rendez-vous même près de Paris , où Rbbes se rendra. Il ne demande pas un sol pour cela ; il a même eu l'esprit, voyant que Pelem en était informé, et ne sachant jusqu'à quel point on peut compter sur lui, de lui proposer de le mettre pour quelque chose dans la somme qu'il faudra donner aux scélérats , ce que Pelem a accepté. Ce Ribbes a prêté au feu roi 600,000 livres. Il a dit au baron que la Marck lui avait déjà parlé , il y a quelques jours, mais qu'il avait refusé de se charger de rien, sans l'ordre du baron, et c'est sans doute d'après cela qu'on s'est décidé à lui en parler.

Le 22. Jeudi. — Le baron de Breteuil a vu la Marck ; ils ont été parfaitement d'accord sur le genre de commission à donner à M. Ribbes, mais ils ne l'ont pas été sur d'autres points politiques. Le baron a cru voir, par les réponses de la Marck , que l'empereur pourrait bien ne se pas contenter des Pays-Bas français , mais avoir des vues même sur la Picardie. Le baron a d'ailleurs une idée, qui est que l'Autriche devait se prononcer et faire prononcer les autres puissances sur leurs vues relativement au gouvernement français, si c'est un roi, une constitution ou une république qu'ils veulent établir; il appuya son opinion de tout ce qu'il y a de bon à dire là-dessus, et ajouta que par ce silence on éloignait encore le peuple, à qui on fait croire que les puissances ne veulent faire que des conquêtes, et qui veut rester Français et craint de passer sous la domination autrichienne. La Marck ne croyait pas à ce sentiment français, et croyait qu'il n'y avait que le sentiment du malaise et du mécontentement qui agisse sur le peuple. Il dit aussi que c'était à l'Angleterre à donner l'impulsion, puisqu'il était vrai que l'Autriche la recevait d'elle et que, l'Angleterre ne se prononçant pas, c'était qu'elle ne le voulait pas. Le baron réfuta cela en disant que de tout temps ce langage avait été tenu par la cour de Vienne, quoiqu'il n'eût jamais été vrai, et encore moins dans cette occasion, où le ministère anglais , à cause de son gouvernement, ne peut pas se prononcer le premier, mais le ferait après, sous prétexte de se conformer aux vœux des autres, et pour éviter les difficultés que ferait naître une marche différente de celle des autres puissances. Quant à l'idée de ne rien prononcer sur la royauté que la maison d'Autriche , disait La Marck , est décidée & rétablir, il y trouvait l'avantage de diminuer la résistance en laissant de l'espoir à tous. Il m'en parla, espérant que je serais peut-être de son avis : je ne le fus pas, et je lui dis que j'avais partagé cette opinion un moment, car c'était une affaire d'opinion, mais que, si elle avait pu être juste il y a six mois ou un an, elle ne l'était plus : au lieu de produire des partisans , cette incertitude avait inspiré à tous les partis une telle méfiance et une telle crainte qu'aucun ne voulait agir pour les puissances, dans la crainte de travailler peut-être pour une des deux autres. Sur les deux autres points, je fus entièrement de l'avis du baron : j'admis que la lassitude et le sentiment de malaise produiraient leur effet, mais qu'il serait plus lent, qu'il ne serait jamais que passif, et qu'on pourrait l'accélérer et le rendre actif et utile en éclairant et rassurant les peuples , et qu'il n'avait jamais d'inconvénient, puisqu'on serait toujours maître de garder ce qu'on voudrait par un traité définitif; mais qu'il ne devait pas être indifférent & la maison d'Autriche de raccourcir la guerre de six mois. La Marck me parut ébranlé et ne me répondit que faiblement.

Le 25. Dimanche. — Les gazettes de France du 20 disent que l'accusateur du tribunal révolutionnaire a demandé les pièces contre la reine , et qu'on a décrété de les lui remettre ; cela me fait frémir, je suis bien sûr qu'il n'y en a pas , mais on en aura fait.

Le 29. Jeudi, — Ribbes avait vu M. de Mercy ; il avait trouvé les instructions proposées par lui et dans le sens qui avait été convenu , bonnes, mais il fit des difficultés sur l'argent à promettre et croyait que des grâces, sûreté, protection et pardon suffiraient. Il se rendît cependant, ou en eut l'air, aux objections qui lui furent faites ; mais il refusa absolument de laisser faire l'ouverture et de parler au nom de l'empereur. Il avait la crainte flue ces scélérats n'en profitassent pour publier la démarche, et il craignait que, n'ayant point été concertée avec les autres puissances, elles n'en prissent ombrage, et qu'elle n'embrouillât la coalition, qui l'était déjà assez sans la compliquer encore davantage par cette nouvelle démarche. Il voulait donc que M. Ribbes parlât à Danton comme de la part des spéculateurs éclairés et intéressés dans les affaires politiques de l'Europe, pour découvrir ce qu'on pourrait en attendre. Cela était un misérable moyen, et ce changement de M. de Mercy me surprit et m'affligea. La Marck lui-même, sans le dire, semblait le désapprouver. J'en fus d'autant plus peiné que je croyais entrevoir dans la seconde objection de M. de Mercy le doute jusqu'à quel point les puissances et même l'Autriche désireraient la liberté de la reine ; car, comme on devait poser pour base d'écarter toute idée politique et demander la reine comme simple individu , tante de son neveu , cette demande ne pouvait influer sur les opérations politiques ni embrouiller la coalition. M. de Mercy avait aussi ajouté : Il faut que je le dise à regret mais la reine serait sur l'échafaud que cette dernière atrocité ne pourrait plus arrêter les puissances ni changer leur marche. — Le baron de Breteuil fut extrêmement irrité contre M. de Mercy et devait avoir une conversation avec lui ; je l'exhortai à la modération, à se plieraux circonstances, et tâcher d'en tirer le meilleur parti possible en faisant la démarche comme il l'entendrait.

Le 30. Vendredi. — Le baron de Breteuil avait vu M. de Mercy, qui, malgré tout ce que le baron lui disait, n'a pas voulu se désister de son idée. Le baron s'est fâché et a dit que, de cette manière, Ribbes ne pouvait partir et que sa mission devenait inutile. M. de Mercy voulait qu'il allât sonder Danton, que pendant ce temps il enverrait un courrier à Vienne demander les autorisations nécessaires et que, au retour de Ribbes, il aurait la réponse et pourrait alors traiter plus positivement. Ribbes vint chez moi très-mécontent, surtout, à ce qu'il me parut, de ne pas avoir l'importance d'un négociateur chargé de pleins pouvoirs ; il s'était déjà cru un personnage important et regrettait de ne plus l'être. En cela je le trouvai très Français; je rengageai à se charger de la commission dans le sens que M. de Mercy le désirait , et j'y déterminai aussi le baron en lui disant qu'il devait autoriser Ribbes à y donner une plus grande latitude et nommant les personnes qui l'envoyaient. Le baron indiqua à M. de Mercy les diamants pris à Semonville et l'argent comme pouvant être employés à cet usage ; M. de Mercy fat du même avis et assura qu'on ne comptait pas le garder. Il assura aussi le baron de la manière la plus positive qu'il n'y avait encore rien de réglé entre les puissances sur les indemnités qu'elles voulaient prendre à la France, qu'on en avait déjà parlé, mais qu'on n'était encore convenu de rien. Le baron avait de la peine à le croire , mais moi je le crois, et la difficulté de s'entendre, jointe à la crainte de se brouiller, retarde sans doute cet accord si nécessaire. La Marck a dit à Ribbes, en parlant de l'état de la France à venir : Quand on lui aura pris les provinces les plus belles, cette puissance ne sera plus rien. Malgré cela, j'ai peine à croire que les vues de conquête puissent s'étendre plus loin qu'à celles des conquêtes de Louis XIV. M. de Bressac, depuis son retour en Suisse, s'était efforcé de détruire dans l'esprit de la reine de Naples les impressions défavorables qu'on lui avait données sur le feu roi, la reine et le baron de Breteuil ; il y est parvenu, et je vis une lettre très-bien faite qu'elle lui écrivait à ce sujet : elle parle avec justesse des différentes puissances de l'Europe et de leur conduite, qu'elle blâme ; elle représente l'empereur Léopold comme un homme faible , mais qui désirait sincèrement d'aider sa sœur et son beau-frère, qui détestait les princes et les émigrés mais qui s'est trouvé entraîné à les voir en Italie et à Pillnitz ; il avait fait le vœu de ne pas faire de conquêtes et l'aurait tenu. Elle parle du jeune François comme d'un jeune homme mené par ses entours, et de Thugut comme d'un ministre plus économe qu'éclairé. Elle le prie de lui indiquer ce qu'elle pourrait faire pour sa sœur? qu'elle le fera, et finit par désirer que, si elle est assez heureuse pour être libre avec son fils , on lui conseille de ne se pas charger de régence, mais d'en laisser le pénible fardeau à Monsieur, et de se borner à être bonne mère et à faire du bien, car la régence ne lui ferait que des ennemis. La lettre est très-bien faite.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Jeu 28 Oct 2021, 11:07


Fersen ajoute :

Ribbes part enfin demain ; la Marck l'a engagé à demander à Danton un homme de sa confiance qui reviendrait ici avec lui , avec lequel on traiterait et auquel on donnerait toutes les sûretés nécessaires. Le baron de Breteuil voit dans cette demande le projet d'avoir un homme auprès de Danton avec lequel M. de Mercy traiterait ensuite à son insu. Je crois cette manière de voir trop soupçonneuse dans cette occasion, et je vois l'arrivée de cet homme comme un moyen plus sûr de traiter. Il est d'ailleurs facile, en faisant rester cet homme en France près de la frontière, de conserver Ribbes comme intermédiaire , et cela pare à tout.

Le 11. Mercredi, — L'abbé de Montesquieu vint me voir, il arrivait d'Angleterre. Il me dit que M. de Mercy doit avoir à la reine quinze cent mille francs que lui, l'abbé, a fait sortir.

Le 13. Vendredi. — Les nouvelles de Paris arrivées la veille, et qui sont dans le petit journal de la guerre, sont très-mauvaises pour la reine. On y voit l'intention de commencer son procès. Ribbes est revenu; il a pris le parti d'écrire à Danton d'une manière inintelligible pour tout autre que pour lui, et il lui a envoyé la lettre. Je crains qu'elle n'arrive trop tard. Quels reproches M. de Mercy n'aura-t-il pas alors à se faire, lui qui a fait perdre huit jours par son séjour & la campagne, et quatre autres depuis son retour, par toutes les difficultés qu'il a faites. Cela fait horreur à penser. Dieu
la conserve et me donne la satisfaction de la revoir un jour !


_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par La nuit, la neige Jeu 28 Oct 2021, 12:03

Je propose d'ouvrir un sujet dédié ou de déplacer ces messages car, si j'ai bien compris, il n'est pas question des bijoux ou diamants personnels de Marie-Antoinette.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17768
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Mme de Sabran Jeu 28 Oct 2021, 12:24

La nuit, la neige a écrit:Je propose d'ouvrir un sujet dédié ou de déplacer ces messages car, si j'ai bien compris, il n'est pas question des bijoux ou diamants personnels de Marie-Antoinette.

Oui en effet, changement de sujet Very Happy : il n'est plus question du trajet Paris Bruxelles des diamants de Marie-Antoinette, au moment de l'évasion des Tuileries, mais de diamants que Fersen voudrait voir réunis à ceux de "Joséphine" pour acheter la libération de la reine.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54599
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par La nuit, la neige Sam 30 Oct 2021, 15:24

Idea Nous les présentons longuement dans ce sujet : Bijoux de Marie-Antoinette - Bracelets de diamants, mais ils ont toute leur place ici puisque, sauf erreur de ma part, et pour l'instant, ce serait les seuls bijoux de Marie-Antoinette retrouvés à peu près tels qu'ils étaient du temps de la reine (à quelques brillants près... Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution 4099329125).

Je recopie donc à nouveau la description au catalogue de la prochaine vente aux enchères à l'occasion de laquelle ces bracelets seront prochainement présentés  :

THE HISTORIC MARIE-ANTOINETTE DIAMONDS
A STUNNING PAIR OF DIAMOND BRACELETS

Old-cut diamonds, silver and yellow gold, circa 1776, fitted blue velvet case
Size/Dimensions: 18.7 cm each
Gross weight: 97 grams
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Captu886

Provenance :
Queen Marie-Antoinette of France (1755-1793)
Madame Royale, Duchess of Angoulême (1778-1851)
Louise of Artois, Duchess of Parma and Piacenza (1819-1864)
Robert I, Duke of Parma (1848-1907)
Thence by descent
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3106


Lot Essay

I N T R O D U C T I O N

Marie Antoinette (1755–1793), the last Queen of France, needs no introduction. Her style defines the unique aesthetics of Versailles: opulent and regal, yet youthful and romantic. A tastemaker extraordinaire, then and now.
It is well documented in history that the Queen meticulously wrapped her jewels in cotton herself, intending them for safekeeping outside of revolutionary France. Many of the jewels did not resurface until centuries later.
From this collection is a pair of marvellously beautiful diamond bracelets, kept within the royal descendance for over 200 years. Their royal provenance is impeccable; not only is their line of heritage unbroken and traceable from 1776 onwards, but the bracelets have been featured in two famous historic paintings.
These bracelets travelled through time to recount a most important era of French history, with its glamour, glory and drama. It is a once-in-a-lifetime opportunity for me to handle a set of jewels of such beauty, provenance and significance. For a collector to own them would be a true privilege.

François Curiel
Chairman, Christie's Europe
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3107


T H E  H I S T O R Y

COMMISSIONED BY HER MAJESTY QUEEN MARIE ANTOINETTE (1755–1793)


1776: Marie Antoinette had been Queen for two years and was intending to enjoy her life and reign as the queen of elegance and style. She could not resist jewellery – especially diamonds. Her mother, Empress Maria Theresa of Austria (1717–1780), prompted by regular reports on her daughter’s life at the French court from the Austrian ambassador to France, Count Mercy-Argenteau, often lectured Marie Antoinette about her extravagant spending. In a letter dated 2 September 1776, Empress Maria Theresa wrote, ‘The news from Paris tells me that you have just performed a purchase of bracelets for 250,000 livres and to that effect, you have unsettled your finances.’

Maternal admonishments aside, 250,000 livres was indeed a large sum of money at the time. A recent discovery in the French National Archives gives the identity of the jeweller who created these bracelets.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3108

Although she had received a huge amount of jewellery as wedding presents, both from her mother Empress Marie Thérèse and from King Louis XV of France, Marie Antoinette still adored purchasing new pieces. In 1776 she made two major additions to her collection.

First came a spectacular pair of diamond girandoles earrings. Each of them was made of big round diamond from which three pendants were attached. They were bought from Charles-Auguste Boehmer, a German jeweller of French protestant background who had recently moved to Paris. The initial price was around 500,000 livres, but the Queen argued that she could replace the central diamonds with two diamonds from her own collection.
Therefore the price was reduced to 348,000 livres. The Queen paid 48,000 livres and explained that she would pay the remaining 300,000 livres using money from her savings during the next three or four years.

Later in 1776, Marie Antoinette could not resist a pair of diamonds bracelets. Count Mercy Argenteau, Austrian ambassador to the French court, mentions in one his letters to empress Marie Thérèse that the the queen had to give some of her own diamonds at a very low price, in order to settle the first payment on the bracelets, but he does not mention the name of jeweller. The clue is given by King Louis XVI one year later.
Louis XVI was a man of very regular habits who liked to keep his personal accounts in perfect order. His accounting books are kept in the National Archives in Paris. At the end of 1776, he stepped in for the Queen, who had not been able to pay the 300,000 livres still due for the diamond earrings. It took him six years to settle the debt and the first payment was of 24,625 livres. In february 1777, the King mentions a sum of 29,000 livres given to the Queen as a down payment "for the 162,660 she still owes to Boehmer for the diamond bracelets".  
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3109

Charles Auguste Boehmer was Marie Antoinette's personal appointed jeweller (in opposition with Ange-Jospeh Aubert who was the official crown jeweller). He was famously associated with Paul Bassange in the famous diamond necklace affair in 1784 / 85.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Adolf_12
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Sans_t11
Queen Marie Antoinette of France and two of her Children Walking in The Park of Trianon
Adolf Ulrik Wertmüller
Oil on canvas, signed, 1785
Image : Nationalmuseum Se


In a 1785 portrait of Marie Antoinette by Adolf Ulrich Wertmuller, now located in the Nationalmuseum in Stockholm, we see a depiction of the Queen wearing the bracelets, possibly joined together as a chatelaine, in the Gardens of the Petit Trianon with two of her children, including a young Madame Royale.

By Vincent Meylan
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3115


E S C A P E  F R O M  F R A N C E

Count Mercy-Argenteau was the ambassador of the Austrian Empire to France from 1770 to 1790. Under the instructions of Empress Maria Theresa of Austria, Mercy-Argenteau kept a close eye on her daughter Marie Antoinette, who, in 1770, was about to become the Dauphine of France and subsequently the Queen.
During that time, he developed a fondness for Marie Antoinette and considered it his duty to help and protect her. While stationed in Brussels after the outbreak of the French Revolution, he received, on 11 January 1791, a letter from the Queen – then a prisoner in the Tuileries Palace in Paris – announcing that a wooden chest would be sent to him for safekeeping.
Smuggling anything out of France was a dangerous venture at the time and the chest finally arrived in Brussels on 7 March 1791. Mercy-Argenteau stored it unopened and safe for the next couple of years.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3110

On 16 October 1793, Marie Antoinette was guillotined after an excruciating trial. In February 1794, Emperor Francis II of Austria ordered the chest be opened in Brussels and an inventory be made before sending the contents to his Vienna court. It was an emotional moment for Mercy-Argenteau : under layer upon layer of stuffing pads, inside the wooden chest was the late Queen of France’s most valuable property. On the top, an inventory list of ‘pearls, ornaments and settings, diamonds and other gemstones’.

The detailed inventory list, signed by Count Mercy-Argenteau, Archduke Charles of Austria and Baron de Mueller, which is now kept in the Austrian National Archives, read ‘Item no. 6 – A pair of bracelets where three diamonds, with the biggest set in the middle, form two barrettes; the two barrettes serve as clasps, each comprising four diamonds and 96 collet-set diamonds’.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3111

The contents of the wooden chest were sent to the Imperial Treasury in Vienna, where it was kept safe for its legitimate owner – the surviving daughter and sole heir of Marie Antoinette, Madame Royale, Duchesse of Angoulême (1778–1851). She received these jewels in January 1796 upon her arrival in Austria, as recorded in the letters she sent to her cousin, Emperor Francis II.

‘Never before, in my 30 years working as a jewellery historian, have I seen a piece of jewellery made with diamonds which used to belong to Marie Antoinette, and still set in the exact same design as mentioned in the inventory of the jewels sent by Queen Marie Antoinette to Brussels in 1791.’

– Vincent Meylan
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3112


T H E  L E G AC Y

Madame Royale had a difficult life, but she always held a profound admiration and respect for her parents. In this portrait by Gros, painted in 1816, she is wearing a pair of diamond bracelets consistent with the Brussels inventory. Upon a closer look, the bracelet on the right hand shows four diamonds on the clasp and the bracelets have three strands, supposedly comprising 96 collet-set diamonds.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Madame78
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3014
Marie-Thérèse-Charlotte de France, duchesse d'Angoulême
Jean-Antoine Gros
Huile sur toile, vers 1816
Image : Château de Versailles, Dist. RMN / Christophe Fouin


Kept in the royal descent of Marie Antoinette Madame Royale died childless on 19 October 1851. In her original will, dated 1 July 1851, the entirety of her jewellery collection – including Marie Antoinette's jewels – was to be split in three lots of similar value, bequeathed to her three nieces and nephews: the Count of Chambord, the Countess of Chambord and the Duchess of Parma. In the 1852 inventory of Madame Royale’s property, the total estimated value of the jewels was 430,930 florins.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3113

The pair of bracelets was subsequently listed in the December 1860 will of the Duchess of Parma (1819–1864) amongst the jewels bequeathed to her son, Duke Robert of Parma (1848–1907), citing its provenance from Marie Antoinette. The bracelets were again mentioned with this royal provenance in the penultimate line of the inventory, illustrated overleaf, after the death of the Duchess of Parma in March 1864.

In the illustrated inventory of the jewels belonging to Duke Robert of Parma, dated 1907, the bracelets were photographed and listed with the Marie Antoinette provenance – confirming that the bracelets had been kept within the family for over a century.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3114
Archival image of the pair of diamond bracelets from the inventory of the Duke Robert of Parma's property
1907
Image : Austrian State Archive / Vincent Meylan


‘The provenance of those bracelets goes from Marie-Antoinette, who bought them from her jeweller Boehmer, to the Bourbon Parma family through Madame Royale. Each step of the journey is documented by papers I found in the French and Austrian archives. They provide a unique and moving glimpse into two centuries of Royal European history.’

– Vincent Meylan

Vincent Meylan is French journalist, historian and author. During the last three years he has conducted extensive researchs in private and public archives in France and Austria to prepare his next book The Queen's jewels, the legend of Marie Antoinette's diamonds which will be published in French and English in 2022.
Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Capt3116

* Source texte, images, et infos complémentaires : Christie's Genève - Geneva Magnificent Jewels (9 November 2021)
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17768
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution Empty Re: Bijoux de Marie-Antoinette : inventaire des parures, pierres précieuses et perles envoyées à Bruxelles durant la Révolution

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum