-47%
Le deal à ne pas rater :
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants de 2 à 6 ans
47.93 € 89.99 €
Voir le deal

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette

2 participants

Aller en bas

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Empty La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige Lun 20 Juin 2022, 14:42

Idea J'ouvre ce sujet avec un lot prochainement présenté en vente aux enchères qui ne provient pas des collections de Marie-Antoinette mais qui nous éclaire sur l'histoire d'objets que la reine conservait précieusement dans son cabinet de la Méridienne, à Versailles.

Pair of chinese cloisonne enaml and gilt-copper tibetan-style ewers, duomuhu
Kangxi period, 17th century

Each with tall cylindrical body divided into four sections and separated by raised bands with incised foliate scrolls, each register adorned with five-clawed polychrome-enamelled dragons of blue, yellow and aubergine chasing flaming pearls on a turquoise ground with ruyi-shaped clouds and fire scrolls, above foaming waves crashing against rocks, the S-shaped handle modelled as a fish with the head of a dragon opposite the spout with a mythical beast-head terminal, the knopped cover decorated with a red dragon encircling a flaming pearl
24 1⁄2 in. (62 cm.) high; 15 in. (38 cm.) diameter

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Capt3727

Lot Essay

The duomuhu form is derived from a Tibetan prototype, the bey lep, originally made of wood and used for storing milk tea in Lamaist monasteries. The columnar Tibetan ewer does not appear to have been favoured during the Ming dynasty, even during reigns when Tibetan Buddhism flourished.
However, in the following Qing dynasty, during the Kangxi Emperor's reign (1662-1722), the renewal of interest in Tibet and Tibetan Buddhism saw lavish ewers of this form appear in metalwork and porcelain.
La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Capt3728

The duomuhu form is rare among cloisonné enamel wares and it is even more unusual to find a pair of ewers. (...)
La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Captu998

The dynamic, repeating dragon design on the present lot gives the ewers an imperial quality. The dragon is symbolic of the Emperor and the depiction of dragons with five claws was typically reserved for works of art made for the Emperor and his imperial household.
La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Capt3730

A duomuhu ewer simulating wood with gilt bronze straps from the Beijing Palace Museum was published in the Royal Academy exhibition catalogue, China: The Three Emperors, London, 2005, no. 55, p 151, together with an imperial cloisonne enamel and gold duomuhu from the Qianlong period (1736-1795) Palace Workshops, no. 54, p 151.

Chinese works of art have long been prized in the West by the English and European monarchy.

It is interesting to compare the form of these ewers to the magnificent pair of Kangxi period ormolu-mounted aubergine-glazed duomuhu ewers, known as "The Marie-Antoinette Ewers".
They were one of Queen Marie-Antoinette's (1755-1793) most treasured possessions, acquired by Louis XVI in Paris at auction in 1782. They were displayed by the Queen in her private chambers in the Cabinet de la Méridienne at the Chateau de Versailles. They were sold at Christie's, London, 9 June 1994, lot 35, from the Wernher collection at Luton Hoo, Bedfordshire.

* Source et infos complémentaires : Christie's - The Exceptional Sale (London, 7 July 2022)

______________________


Idea Voici quelques autres exemples de ces " verseuses duomuhu ", de forme cylindrique, à bec en forme de S, avec ou sans poignée selon les modèles.
La section sommitale reprend la forme des "bonnets" de moines tibétains.

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette 1189510
Image : https://www.himalayanart.org/items/11895

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette H0965-10
Verseuse duomuhu
Chine, dynastie Qing, XIXe siècle
Porcelaine et émaux polychromes wucai
H 53 cm. Sans son couvercle et sa poignée
Image : Tajan


La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Captu999
Large cloisonne tibetan-style 'monk's cap' ewer and cover (duomuhu)
Qing dynastie, 19th/20th century
Image : Pinterest





La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Search10
Tibetan-style cylindrical ewer (duomuhu) of painted enamel on copper, bound with brass
China, Guangdong Province, probably Guangzhou
Qing Dynasty, 19th century
Image : National Museums Scotland


La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette 3375_110
A white, yellow, green and aubergine glazed ewer, Duomuhu
China, Qing dynasty, Kangxi period (1662-1722)
Image : Artcurial


La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Capt1000
A gilt-bronze mounted zitan ewer, duomuhu
Qianlong Period (1736-1795)
Image : Christie's



Bon ! Je pense que vous avez compris le concept... Eventaille

A suivre, la paire de verseuses des collections de Marie-Antoinette ! Hop!
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16071
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Empty Re: La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige Lun 20 Juin 2022, 23:35

Idea Voici donc la paire de verseuses des collections de Marie-Antoinette (aujourd'hui en collection privée). Selon les experts ou auteurs, on les nomme aussi " aiguières " ou même " pots à eaux".  Neutral

Bien évidemment, les marchands merciers européens s'attacher à embellir ou dénaturer (selon les goûts et les cultures) les objets importés d'Orient grâce notamment à des montures (bronze ou argent) qui transformaient ainsi les objets originaux en chinoiseries. Il n'était pas question d'admirer " l'épure" des formes des productions chinoises ou japonaises.  Eventaille

La paire de verseuses de Marie-Antoinette (précédemment des collections du duc d'Aumont) fut décorée de montures en bronze doré attribuées à Pierre Gouthière.

Arrow Voir aussi notre sujet : Pierre Gouthière, bronzier virtuose à la cour de France

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette 4-bis_11
Paire d'aiguières
Porcelaine chinoise à couverte aubergine d'époque Kangxi (1662-1722)
Monture en bronze doré par Pierre Gouthière vers 1785
Collection Marie-Antoinette au château de Versailles, abritées par Lignereux pendant la Révolution
Image : MAD Paris / Thomas Hennocque


La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Capt3731
Source : Extrait du dossier de presse de l'exposition La Chine à Versailles, page 22 (2014)


Idea Je cite un extrait du catalogue de l’exposition Marie-Antoinette, édition RMN (2008) qui décrit ainsi cette…

Paire de pots à eau

Dans l’inventaire de la collection d’objets précieux de Marie-Antoinette, rédigé le 10 octobre 1789 après que la famille royale eut été forcée de quitter Versailles, les pots à eau apparaissent simplement comme « deux morceaux de porcelaine violette » dans le « boudoir » (cabinet de la Méridienne) de ses appartements privés (L’intermédiaire, 1908, coll.884).

Ces objets furent mis en sûreté par les marchands Daguerre et Lignereux, pour « les faire monter, d’autres réparer et y faire des étuis et coffres à l’effet de pouvoir les transporter avec sûreté », avec l’intention de les transférer à Saint-Cloud (Tuetey 1916, p. 295).
La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette 4-bis_12
Image : MAD Paris / Thomas Hennocque

Quatre ans plus tard, un inventaire plus détaillé fut rédigé par les représentants de la Commission des arts, afin de permettre le transfert des objets au gouvernement :

« Deux vases oblongs d’égale grosseur, avec un bec en forme d’aiguière, d’ancienne porcelaine du Japon couleur violette, coupés dans le milieu par des cerceaux ornés en bronze doré d’or mat, avec des consoles à enroulement sur un des côtés où sont assis de petits satyres : lesdites consoles appuyées sur des têtes de singe ; au devant, une tête de bacchante et ornements analogues ; la plinthe aussi garnie de bronzes, avec quatre pieds en griffes de lion et ornements en arabesques. Le tout très bien exécuté. Hauteur totale 21 pouces ½» (Ephrussi 1879, p. 398).
La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Capt1001
Image : MAD Paris / Thomas Hennocque

La couleur de fond est très rare (« très singuliers, (…) par la richesse et le velouté de la couleur ») ; rarement mentionné dans les catalogues de vente des collections du XVIIIe siècle, il est probable que cette paire puisse être assimilée à une paire provenant de la collection de Louis-Jean Gaignat, vendue en 1768, achetée par le duc d’Aumont (vente Gaignat, 22-23 décembre 1768, lot 83) pour être achetée par Louis XVI (vente duc d’Aumont, 12 décembre 1782, lot 161).

On ne sait si le roi les donna à Marie-Antoinette ou si, plus vraisemblablement, il les lui échangea contre une autre paire de vases qu’elle acheta à la même vente.  Suspect

En 1782, les pots à eau ont toujours la monture « simple et sage » d’origine de la vente Gaignat. La paire est vendue 1802 livres ; le bénéfice est considérablement plus réduit que pour les autres porcelaines montées par Pierre Gouthière dans un style plus moderne et plus élaboré, comme cette paire de vases en céladon achetée 7591 livres par Louis XVI, ou une paire d’urnes couleur lapis achetée 4320 livres par Marie_Antoinette (ibid, lots 110 et 163).
La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Capt1002
Image : MAD Paris / Thomas Hennocque

A la suite de la vente, le pots à eau furent remontés et représentaient désormais la synthèse du style arabesque raffiné des années 1785-1790, très apprécié par la reine (…).
La plupart des éléments de décor des pots à eau apparaissent notamment sur les bronzes dorés fournis pour son cabinet intérieur à Saint-Cloud en 1788.

* Source texte : Selma Schwartz / Catalogue exposition Marie-Antoinette (RMN 2008)
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16071
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Empty Re: La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette

Message par Lucius Mar 21 Juin 2022, 11:36

L'émail de la grande paire que vous présentez au début est tellement plus belle que les émaux lisses et plats qui furent produits à partir du XIXe siècle.
La couverte aubergine de la paire de la reine est d'une profondeur et d'une homogénéité remarquable.
Lucius
Lucius

Messages : 11098
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Empty Re: La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette

Message par La nuit, la neige Mer 22 Juin 2022, 22:37

Lucius a écrit:
La couverte aubergine de la paire de la reine est d'une profondeur et d'une homogénéité remarquable.
Oui, c'est une couleur rare, particulièrement difficile à reproduire avec des émaux sur porcelaine. Un prouesse technique que nous évoquions au sujet d'une autre céramique, française cette fois-ci puisque produite à Sèvres :
Spoiler:

Lire  le chapitre consacré à cette couleur "violet foncé" : ICI
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16071
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette Empty Re: La paire de " verseuses duomuhu " de Marie-Antoinette

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum