-25%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse à air Moulinex Dual Easy Fry & Grill – Inox, 2 tiroirs
149.99 € 199.99 €
Voir le deal

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793)

3 participants

Aller en bas

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Empty A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793)

Message par Mme de Sabran Mer 24 Jan 2024, 23:18

En février 1791, l’Assemblée constituante et Louis XVI décident d’envoyer une expédition  pour retrouver les traces de l'expédition scientifique conduite par le célèbre navigateur et explorateur la Pérouse, dont on est sans nouvelles depuis trois ans.

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Relati10
A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Relati11
A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Relati12

Le contre-amiral Antoine Bruny d'Entrecasteaux, qui a déjà de beaux états de service dans la marine royale, sera l'homme de la situation.  Son expédition, partie à bord de deux gabares armées en frégates, La Recherche et L'Espérance,  mobilisera 219 officiers, « savants » (naturalistes, botanistes, minéralogistes, ingénieurs, géographe et hydrographe) et hommes d'équipage .

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Recher10
La Recherche et L'Espérance,
par François Geoffroi Roux —
L'Empire des Mers, Martine Acerra & Jean Meyer Marines editor



La Recherche est commandée par d'Entrecasteaux, et L'Espérance, confiée à Huon de Kermadec.
Elles appareillent de Brest le 29 septembre 1791.

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Jean_m10
Anonyme, Portrait de Jean-Michel Huon de Kermadec,
localisation inconnue.

_______________________


Antoine Bruny d'Entrecasteaux



Issu d'une famille de la noblesse de robe provençale, Antoine Reymond Joseph de Bruni d'Entrecasteaux est le troisième enfant (le deuxième fils) de Jean-Baptiste de Bruny, marquis d'Entrecasteaux (1701-1793), président à mortier du Parlement de Provence, et de Dorothée de L'Estang-Parade. Son frère Jean-Paul de Bruny d'Entrecasteaux (1728-1794), lui aussi président du Parlement de Provence, sera guillotiné sous la Révolution.


A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Bruni_10
Bruni d'Entrecasteaux, enfant.
Auteur inconnu — Gallica


Il est né le 7 novembre 1737 à Aix-en-Provence à moins que ce ne soit au château éponyme familial d'Entrecasteaux, selon les sources... où parait-il vécut aussi François de Grignan, gendre de Madame de Sévigné,
et que voici :  Very Happy

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Vue_du10

Le jeune d'Entrecasteaux, après des études au collège des Jésuites d'Aix-en-Provence, s'engage comme garde de la Marine en juillet 1754, à l'âge de quinze ans.
Puis entame une carrière d'officier de marine.  Embarqué en 1755 sur la frégate la Pomone, à Cadix et à Saint-Domingue. Il passe l'année suivante, au début de la guerre de Sept Ans, dans l'escadre de La Galissonière avec laquelle il participe, à bord de la Minerve, à la prise de Minorque le 20 avril 1756, contre la flotte de l'amiral Byng. Il est promu enseigne de vaisseau en avril 1757.


A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Prise_11
Le départ de l'expédition dans l'île de Minorque le 10 avril 1756 par N. Ozanne.
Le débarquement est un plein succès car le secret de l'expédition a été préservé.
—  collection du Musée des Beaux-Arts de Brest.


De cette époque à 1768, il effectue plusieurs croisières dans l'Océan atlantique et sur les côtes de France. En 1764, il embarque sur la frégate l'Hirondelle, commandée par M. de Chabert, et qui était destinée à faire une campagne d'observations astronomiques. À son retour il passe sur le vaisseau l'Etna, qui faisait partie de l'escadre aux ordres du comte du Chaffault, destinée à l'Amérique.

Lorsqu'en 1769 le maréchal de Vaux est chargé de soumettre la Corse, d'Entrecasteaux obtient le commandement d'une felouque dans la division navale aux ordres de M. de Broves, qui devait protéger cette expédition. Sa bravoure lors de l'expédition lui vaut d'être nommé lieutenant de vaisseau en février 1770.

À la suite de différentes affectations, de 1770 à 1776, dont une sur L'Alcmène commandée alors par son oncle, le bailli de Suffren, il est fait chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis.


A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Encast10
Encastreaux
par  Antoine Maurin —


Lorsqu'en 1778, la guerre éclate entre la France et l'Angleterre, d'Entrecasteaux est nommé au commandement de la frégate l'Oiseau, de 32 canons de huit. Cette frégate est chargée de la protection des convois expédiés de Marseille dans les divers ports du Levant, principalement des corsaires barbaresques.   A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 2418260962
Au cours d'une de ses traversées depuis Marseille vers Smyrne, alors qu'il escorte un nombreux convoi, il rencontre deux corsaires tunisiens, supérieurs en force; mais il manœuvre avec habileté et parvient à mettre son convoi en sûreté.

Au mois de mars 1779 il reçoit un brevet de capitaine de vaisseau, et M. de Rochechouart le choisit pour commander Le Majestueux , de 110 canons, sur lequel il arbore son pavillon. À la paix de 1783, le maréchal de Castries, alors ministre de la Marine, qui avait su apprécier le mérite de d'Entrecasteaux, le nomme directeur adjoint des ports et arsenaux.

Il obtient alors le commandement de la frégate la Mignonne qu'il mène au Levant, puis en 1782 celui du Majestueux, avec lequel il participe, sous les ordres du comte de Guichen, au combat du Cap Spartel.


A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Escadr10
Bataille du cap Spartel
L'escadre de Howe arrive en vue de Gibraltar,
avec 38 vaisseaux de guerre escortant un convoi de ravitaillement de 183 navires.
Le combat naval s'engage au retour de l'escadre anglaise.


Directeur-adjoint des ports et arsenaux, où il révèle des qualités d'organisation, le chevalier d'Entrecasteaux demande sa mise en retraite en 1785, pour des raisons familiales. Il reçoit au contraire, la même année, le commandement de la Résolution, d'où il dirige, comme chef de division, les forces navales françaises en océan Indien.

Il s'y distingue par des navigations hardies : ouvrant une nouvelle route maritime vers la Chine, il choisit de passer le détroit de la Sonde, les Moluques, les Mariannes et les Philippines, jusqu'à Canton, en traversant, contre la mousson, des régions inexplorées et dangereuses.

Ce succès lui vaut d'être nommé gouverneur général des Mascareignes (Île-de-France, de Bourbon et île Rodrigues) en février 1787, poste qu'il occupe jusqu'en novembre 1789, date à laquelle il rentre enfin en France.

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Antoin15
Portrait de d'Entrecasteaux (1791)
par Charles-Paul Landon,
d'après un dessin d'Edme Quenedey (1756–1830).

Pour retrouver les traces de la Pérouse, d'Entrecasteaux disposait d'une lettre que le navigateur disparu avait adressée au Ministre de la Marine et datée du 7 février 1788. Tous les points de reconnaissance cités dans cette lettre forment le complément de ceux qui entraient dans le plan de campagne de la Pérouse. À Paris, on lui recommande de les faire dans l'ordre où ils étaient relatés ; ce qu'il fera aussi strictement que les circonstances le lui permettront.

Las ! l'expédition n'a pas permis de retrouver des traces de La Pérouse et s'est terminée de façon chaotique à Surabaya.

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Indone10

Les navires sont pourtant passés à proximité de Vanikoro où vivaient encore peut-être,  certainement,  des rescapés du naufrage de la Boussole et de l'Astrolabe .

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 1280px16
Trajet de l'expédition, tel qu'il est publié dans la Relation de La Billardière (1799).

Si elle échoua dans la mission qui lui avait été assignée, à savoir retrouver « Monsieur de la Pérouse », cette expédition permit cependant d'améliorer la connaissance de la topographie de nombreuses îles de l'océan Indien, îles qui portent aujourd'hui le nom de membres de l'expédition ;  mais aussi de procéder à de très nombreuses découvertes.
Ce fut, grâce aux travaux de l'ingénieur Beautemps-Beaupré,  A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Tzolz904
un véritable laboratoire de l'hydrographie moderne. Ce fut un succès indéniable qui permit la découverte de nombreuses terres alors inconnues et  s'inscrit  dans la droite ligne des voyages scientifiques français,  de Bougainville à Dumont d'Urville, contribuant aux XVIIIe et XIXe siècles à une meilleure connaissance de l'Océan Pacifique et des Océaniens.

 Mais, le 6 mai 1793, le capitaine de L'Espérance et commandant en second de l'expédition, Jean-Michel Huon de Kermadec était mort d'épuisement, considérablement affaibli par le scorbut qui le rongeait depuis plusieurs semaines.   Le 21 juillet 1793, vers 19 h,  le contre-amiral d’Entrecasteaux avait succombé à son tour au scorbut, en mer au large de la Nouvelle-Guinée  . L'expédition était passée alors sous le commandement d' Alexandre d'Hesmivy d'Auribeau.

Fort de ses convictions royalistes, et ayant eu écho de l'exécution de Louis XVI, le 21 janvier 1793, ainsi que de l'état de guerre et de Terreur régnant en France, Auribeau préféra se constituer prisonnier dans les colonies hollandaises de Surabaya, dans les Indes néerlandaises, que l'expédition atteignit en octobre 1793. L'équipage est alors arrêté, les deux frégates, La Recherche et L'Espérance,  saisies.   Les Hollandais firent main basse sur les collections d'histoire naturelle du botaniste Houtou de la Billardière, beaucoup de plantes peu connues ou mal décrites jusque-là,   patiemment récoltées durant l'expédition, puis  offertes par les Hollandais aux Britanniques !!!  A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 3219758395  Elles seront, sur la demande expresse de Sir Joseph Banks (1743-1820) rendues à la France.

Le 29 juin 1794,   Hesmivy d'Auribeau envoie une lettre au gouvernement émigré. Il est destitué par le Comité de salut public, avec rétroactivité au 30 novembre 1793, à la suite de ses prises de position royalistes. Il meurt de toute façon le 21 août 1794, à Java. Le second lieutenant Élisabeth-Paul-Édouard de Rossel (1765-1829) prend alors le commandement de l'expédition.

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Tzolz906
Portrait lithographié de Rossel par Julien Boilly en 1823. ; La légende complète porte :
« Institut Royal de France. Acadie des Sciences (Géographie et Navigation).
De Rossel (Elisabeth-Paul-Edouard). Chevalier de St Louis, Membre du Bureau des Longitudes, etc.
Né à Sens le 11 Septembre 1765, élu en 1810 ».  
     

À son retour en France,  Rossel relate les événements de ce voyage, dans son ouvrage publié en 1809 sous le titre Voyage de d'Entrecasteaux, envoyé à la recherche de Lapérouse. Il comporte une importante partie consacrée à l'astronomie nautique et à l'hydrographie. Ce qui permet à son auteur d'intégrer pleinement la communauté scientifique de son époque.

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) ______28
 

Nous devons également à la Billardière une relation palpitante de toutes les péripéties de cette expédition
que l'on peut lire en ligne .  A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 693620883

Jacques-Julien Houtou de La Billardière,
Relation du voyage à la recherche de La Pérouse
A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 6a00d811

Retour en France des survivants
Sur les deux-cent-dix-neuf membres de l'expédition ayant quitté Brest en septembre 1791, seuls quatre-vingt-neuf survivants parvinrent à regagner l'Île-de-France, la plupart étant décédés pendant le long séjour à Java.

Bilan de l'expédition
Pendant plus de deux ans, l'expédition commandée par d'Entrecasteaux et par ses successeurs explore une vaste région de l'océan Indien et du sud du Pacifique, elle effectue une circumnavigation autour de l'Australie et de la Tasmanie, en passant par les îles Tonga, la Nouvelle-Calédonie et la Nouvelle-Guinée, avant de rejoindre Java. Mais toutes les recherches furent vaines. Nulle part, elle ne retrouve de trace de l'expédition de La Pérouse, bien qu'elle soit passée, en 1793, à quelques milles seulement de l'île Vanikoro, lieu du désastre de l'expédition.

Pourtant, si elle échoua dans son objectif premier, l'expédition se solda néanmoins par une moisson de découvertes botaniques, elle permit de mieux connaître les peuples vivant dans les îles de l'océan Indien et dans le Pacifique sud...

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 41-hou10

...   comme de confirmer les découvertes réalisées par les navigateurs européens les ayant précédés et d'améliorer la précision des cartes des régions explorées, notamment grâce aux travaux de l'hydrographe Charles-François Beautemps-Beaupré.

Le nom de d'Entrecasteaux et celui de ses collaborateurs (Huon de Kermadec, Le Grand, Rossel, Beautemps-Beaupré) sont encore aujourd'hui attachés à de nombreux toponymes des côtes qu'ils ont reconnues, comme l'archipel d'Entrecasteaux au large des côtes de Nouvelle-Guinée.

Merci WIKI  Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Empty Re: A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793)

Message par Gouverneur Morris Jeu 25 Jan 2024, 12:36

Merci Eléo de nous faire voyager de si bon matin ! A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 2523452716 C'est passionnant !
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 11140
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Empty Re: A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793)

Message par Mme de Sabran Sam 27 Jan 2024, 10:36

Oui, n'est-ce pas, cette petite brise du large est bien vivifiante ! A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) 693620883
Même si je n'ai pas le pied marin, le mal de mer et grand peur de l'eau,  ces récits de lointaines expéditions scientifiques me font rêver...  mais comme ça, pénardement assise devant mon ordinateur.  Eventaille
Recouvrons notre sérieux ...

Entrecasteaux avait reçu une missive d'Armand Germain de Cajarc de Saint-Félix, marquis de Maurémont ( c'est tout ?  Eventaille  ), le ci-devant commandant des forces navales françaises dans les Mers de l'Inde, basé sur l'Île-de-France.
Que voici :

Lettre de Saint-Félix au général d'Entrecasteaux du 9 novembre 1791 :

J'APPRENDS, par des lettres particulières que vous ne comptez passer à l'Île-de-France qu'au retour de l'importante expédition que vous allez entreprendre. Privé de l'espérance dont je m'étois flatté, d'avoir l'honneur de vous voir, je m'empresse de vous faire parvenir au cap de Bonne-Espérance deux rapports relatifs à l'objet de votre mission, qui viennent de m'être faits par des capitaines de deux bâtimens français arrivans de Batavia. Vous y verrez par quelle circonstance un bâtiment hollandois ayant à bord le commodore Hunter, commandant de la frégate angloise le Syrius, ainsi que son équipage a vu près des îles de l'Amirauté dans la mer du Sud, des hommes couverts d'étoffes européennes, et particulièrement d'hâbits qu'il a jugés uniformes françois. Vous y verrez aussi que le commodore n'a pas douté que ce ne fussent les débris du naufrage de M. de la Pérouse, qu'il avoit beaucoup vu à Botany-Bay.

J'ai jugé que la connoissance de ces rapports devoit vous intéresser, et je les ai trouvés assez importans pour me déterminer à vois les faire parvenir directement par une frégate que j'envoie au Cap, uniquement pour cet objet. Le major du vaisseau, Bolle, qui la commande, y laissera ma dépêche, s'il ne vous y trouve pas, au chargé d'affaires de la nation, pour qu'elle vous soit remise à voire arrivée. Quoiqu'aucune connoissances officielles de votre expédition ne m'autorisent à cette destination d'une frégate, je suis sûr de l'approbation de S. M. dans le parti que j'ai pris à cet égard, autant par la considération de l'intérêt public, que par le vœu de mon cœur. Il vous étoit réservé d'acquérir des droits à la reconnoissance de toute la nation, en acceptant le commandement d'une expédition qui honore également le souverain qui l'ordonne et le chef qui l'exécute. Quelle que soit la route que vous fassiez, vous y serez suivi par mes vœux pour vos succès et l'inviolable et parfait attachement avec lequel je suis,
etc.

Signé SAINT-FELIX. Île-de-France, le 9 de novembre 1791

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Amiral10
Portrait d'Armand de Saint-Félix (1737-1819), vice-amiral
Auteur inconnu —

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Empty Re: A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793)

Message par La nuit, la neige Sam 27 Jan 2024, 22:10

Merci pour ce récit ! J'ajoute aussi le lien vers notre sujet justement dédié à...

Arrow Jean-François de La Pérouse et l'expédition Lapérouse
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17671
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793) Empty Re: A la recherche de la Pérouse, Antoine Bruny d'Entrecasteaux (1737-1793)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum