Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 04 Mai 2014, 14:15

Portrait de Stefan Zweig (debout) avec son frère Alfred:

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig 640px-10

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Mme de Sabran Dim 04 Mai 2014, 14:23




J'ai déjà dit maintes fois, à la Conciergerie, tout le bien que je pense de cette biographie de Marie-Antoinette par Stefan Zweig .
L'étude psychologique est d'une finesse et d'une acuité confondantes auxquelles j'adhère complètement .
Elle corrobore tout à fait celle, excellente aussi, de Mme Evelyn Farr : Queen Marie-Antoinette and count Fersen, the untold story .

Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45890
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 04 Mai 2014, 14:33

Mme de Sabran a écrit:

J'ai déjà dit maintes fois, à la Conciergerie, tout le bien que je pense de cette biographie de Marie-Antoinette par Stefan Zweig .

Moi aussi.  :n,,;::::!!!: 
Une lecture haletante, qui nous fait découvrir la transformation d'une jeune femme gaie, frivole et insouciante, en une femme courageuse, essayant de reprendre son destin en main... une femme aimante aussi, ni Sainte-Vierge ni putain.

Mme de Sabran a écrit:
L'étude psychologique est d'une finesse et d'une acuité confondantes auxquelles j'adhère complètement .
Elle corrobore tout à fait celle, excellente aussi, de Mme Evelyn Farr : Queen Marie-Antoinette and count Fersen, the untold story .

Oui !!  :n,,;::::!!!: 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Mme de Sabran Lun 02 Juin 2014, 11:01




Marie-Antoinette, Stefan Zweig  :\\\\\\\\: 


Ecrit par Fabrice del Dingo 28.05.14 dans La Une Livres, Les Livres, Critiques, Biographie, Langue allemande, Le Livre de Poche.

L’inconvénient de n’en faire qu’à sa tête .


Les biographies écrites par Stefan Zweig sont un régal. Celle qu’il a consacrée à Marie-Antoinette, reine de France, un pur chef d’œuvre.
Stefan Zweig écrit des livres d’histoire en romancier : sous sa plume légère, profonde et spirituelle tout semble évident et tout paraît clair.
Mariée à 14 ans avec un homme qu’elle n’avait jamais vu et qui était son exact contraire, la princesse autrichienne avait tout pour être heureuse.

« Aucun poète ne saurait imaginer contraste plus saisissant que celui de ces époux (…). Il est lourd, elle est légère, il est maladroit, elle est souple, il est terne, elle est pétillante, il est apathique, elle est enthousiaste (…). Il est d’une société rigide, elle est éperdument mondaine, il est humble et modeste, elle est coquette et orgueilleuse, il est méthodique, elle est inconstante, il est économe, elle est dissipatrice, il est trop sérieux, elle est infiniment enjouée, il est calme et profond comme un courant sous-marin, elle est toute écume et surface miroitante ».

Mais elle ne vit que pour ses plaisirs et ne voit ni les malheurs de son peuple accablé par les impôts et la misère, ni les intrigues de la cour qu’elle déserte, préférant se réfugier dans le petit Trianon, paradis sur terre où elle passe ses années les plus joyeuses et les plus insouciantes. Mais où, en se coupant de la cour et du peuple, elle scelle inconsciemment son destin tragique.

Sa mère, l’impératrice Marie-Thérèse, montre sa lucidité et lui dispense des conseils à distance ; connaissant son aversion pour l’étiquette, elle la met en garde :

« J’en connais tout l’ennui et le vide ; mais, croyez-moi, s’il n’y en a pas, les inconvénients qui en résultent sont bien plus essentiels que les petites incommodités de la représentation, surtout chez vous, avec une nation si vive… ». Bien vu.

Vivant en vase clos, le roi et la reine ne voient jamais leur peuple et le frère de Marie-Antoinette, Joseph, connaîtra mieux les Français pendant les deux mois où il viendra rendre visite à sa sœur qu’elle en 20 années de règne.

Zweig décrit admirablement la Cour de France, ramassis de parasites, d’incompétents et d’idiots qui n’ont rien d’autre à faire qu’à médire quand ils ont fini d’encenser ce qui est à la mode ; plus que les révolutionnaires, ce sont eux qui vont précipiter la chute de la monarchie et, par un mélange de bêtise, d’envie et de méchanceté, y perdre leurs privilèges. Le pire reste le duc d’Orléans. « Coureur de femmes, joueur, viveur, élégant, inintelligent et au fond pas méchant, cet aristocrate souffre de la faiblesse propre aux natures qui ne sont pas créatrices : il est orgueilleux mais d’une façon purement extérieure ».

D’abord adulée, Marie-Antoinette se voit peu à peu détestée, par ses alliées d’hier, les sœurs de Louis XV et par le frère du roi lui-même, le futur Louis XVIII, prototype du politicard lâche et véreux. « Sournois et ténébreux, intriguant et prudent », il « oscille à droite et à gauche » « pour ne pas se compromettre prématurément ». « Il voit sans déplaisir les difficultés croissantes du régime ; (…) telle une taupe noire et silencieuse il creuse ses galeries souterraines et attend que la position de son frère soit suffisamment ébranlée ».

En exil, « il contribue vaillamment (…) à creuser la tombe de son frère, de sa belle-sœur et de son neveu dans l’espoir (…) de trouver dans leur cercueil la couronne rêvée ».

A partir de l’affaire du collier de la reine où Marie-Antoinette se fait traîner dans la boue alors qu’elle est totalement innocente, elle connaît une lente descente aux enfers.

Seul moment idyllique de sa vie d’adulte, sa liaison amoureuse avec Axel Fersen, qui fut à la fois « ami et amant, confident et compagnon » dont Zweig démontre la profondeur et la beauté, tordant le cou à la légende de la reine vertueuse : « car jamais une femme n’est plus honnête ni plus noble que quand elle cède librement et complètement à des sentiments qui ne trompent pas ».

Zweig n’est guère plus tendre avec les révolutionnaires qu’avec les nobles. Il les décrit comme des dictateurs à la petite semaine, des corrompus, des incultes ou des crétins, le pire étant Hébert, affligé de toutes ces qualités auxquelles il joignait la lâcheté et la propension à l’insulte et à la grossièreté. Certains, hélas, présentent de fâcheuses ressemblances avec des politiciens d’aujourd’hui. On se dispensera de citer quelques noms.

Quant aux compatriotes de Marie-Antoinette, pas un à la cour de Vienne ne leva le petit doigt pour lui venir en aide : Marie-Thérèse et Joseph sont morts et les autres se fichent éperdument qu’on la raccourcisse. Le seul qui se démena jusqu’au bout, au risque de sa vie, c’est Fersen qui resta inconsolable de la mort de l’amour de sa vie.

Un chef d’œuvre passionnant que chaque lecteur se doit de découvrir ou de relire, surtout vous mes adorables lectrices que ce triste destin accable et fascine (j’en mettrais ma tête à couper).




Fabrice del Dingo


Je recommande très chaleureusement   cheers  :n,,;::::!!!:  Very Happy  cette magnifique biographie de Marie-Antoinette à nos jeunes amis pour lecture de vacances !!!

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig 698f9811

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45890
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Lun 02 Juin 2014, 11:45

Mme de Sabran a écrit:
Seul moment idyllique de sa vie d’adulte, sa liaison amoureuse avec Axel Fersen, qui fut à la fois « ami et amant, confident et compagnon » dont Zweig démontre la profondeur et la beauté, tordant le cou à la légende de la reine vertueuse : « car jamais une femme n’est plus honnête ni plus noble que quand elle cède librement et complètement à des sentiments qui ne trompent pas ».
.

On ne saurait mieux dire !  cheers 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Lun 02 Juin 2014, 12:16

Mme de Sabran a écrit:
L'étude psychologique est d'une finesse et d'une acuité confondantes auxquelles j'adhère complètement .
 

Moi je ne peux adhérer que moyennement, eu égard à l'étude psychologique caricaturale de Louis XVI. Et bien que Zweig ait pu être un précurseur dans l'art de reconditionner la biographie de Marie-Antoinette ( Simone Bertière lui rend hommage dans ses travaux) N'oublions pas qu'il est avant tout plus littéraire qu'historien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Mme de Sabran Lun 02 Juin 2014, 12:36



En effet, l'analyse psychologique de Marie-Antoinette par sa meilleure biographe, Simone Bertière, corrobore en tous points
celle de Zweig .  Very Happy 
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45890
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Lun 02 Juin 2014, 12:41

l'amour menaçant a écrit:
Et bien que Zweig est pu être un précurseur dans l'art de reconditionner la biographie de MA ( Simonne Bertière lui rend hommage dans ses travaux) N'oublions pas qu'il est avant tout plus littéraire qu'historien.

Simone Bertière est également une littéraire, ayant été maître-assistant puis maître de conférences en littérature à l'université Bordeaux 3.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_Bertière

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Mme de Sabran Lun 02 Juin 2014, 12:59




Eh oui, pourquoi pas ? l'un n'empêchant nullement l'autre !  Wink
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45890
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Lun 02 Juin 2014, 16:06

Mme de Sabran a écrit:


Eh oui, pourquoi pas ? l'un n'empêchant nullement l'autre !  Wink

J'espère bien que non!!!!! C'est par la littérature du dix-huitième siècle que j'ai commencé à découvrir ma passion pour l'histoire!

Quant à Zweig, je le crois un biographe exceptionnel, car il nous montre la femme Marie-Antoinette avant tout. :c^ùù!!:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Lun 02 Juin 2014, 17:15



Cette biographie est souvent considérée comme le chef-d’œuvre de Zweig !!!
C'est aussi la deuxième que j'ai lue, après celle de Jean Chalon.
Avec l'expérience, j'arrive à celle que je considère comme la plus complète et la plus objective, celle de la passionnante et charmante dame qu'est Simone Bertière !!!   Very Happy Very Happy Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Sam 07 Fév 2015, 16:55

Je suis d'un avis ( comme "Invité" ) plus réservé;
Il y a dans ce portrait une empathie certaine pour Marie-Antoinette et des moments d'analyse très fine, notamment le passage où Zweig analyse "la mère" qui fait ses recommandations à Mme de Tourzel, c'est touchant de vérité et de modernité aussi d'ailleurs; Marie-Antoinette est une excellente mère que ne renierait pas Françoise Dolto;
Cependant, le portrait de Louis XVI est caricatural à l'extrême, et de façon assez malheureuse celui de Fersen aussi;
La longue recherche de documents analysés sur les non dits en ce qui concerne les relations entre Fersen et la Reine est assez naïve et j'avoue bloquer totalement;
Par contre, il y a des vues très justes, sur la fuite à Varennes et la date où elle se situe; lorsque Zweig écrit qu'elle a des mois de retard, et qu'il fallait partir juste après le refus fait au Roi de changer de résidence, là, c'est très pertinent;
Je n'ai pas tout à fait achevé le livre; j'y reviendrai;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Trianon Dim 08 Fév 2015, 02:41

J'ai connu Marie-Antoinette par Jean Chalon en 1993. Ce fût la révélation. Puis, il y eu juste après Stefan Zweig, autrichien comme la Reine. D'ailleurs, certaines critiques ont souvent dit que la biographie de Zweig était un peu trop surfaite, justement parce qu'il était autrichien comme Marie-Antoinette.
Je ne me suis jamais arrêtée à ces critiques, car j'ai BEAUCOUP lu Zweig :;\':;\':; et je n'ai jamais été déçue. C'était un homme d'une extrême sensibilité, touchant la psychologie humaine avec doigté et profondeur. Je l'adore et le relis parfois. La montée de l'antisémitisme en Europe (fin XIXème déjà en Autriche) le toucha énormément et fût la cause de son suicide. Il fut un européen convaincu.
Trianon
Trianon

Messages : 3327
Date d'inscription : 22/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 08:52

C'est exact, oui; en classe, j'avais fait étudier Montaigne de Stefan Zweig; j'ai de lui également Fouché et Vingt quatre heures de la vie d'une femme; je ne les ai pas encore lus;
Dans Montaigne on perçoit l'analogie entre les troubles politiques qu'il dépeint et ceux de son époque; il faut que je recherche ce passage;

Cependant, je regrette toujours cette superficialité d'analyse de Louis XVI; antipathie ? incompréhension ? superficialité ?
Il faut que je recherche ce que l'on pense de Marie-Antoinette en Autriche, où, effectivement, le regard porté sur Louis XVI aurait quelque motif de sévérité; c'est un angle de vue intéressant, vous avez raison de l'indiquer;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 15:26

Je pense aussi que la bio de Marie-Antoinette par Zweig est à connaître mais certainement pas pour une première approche. Elle est beaucoup trop dépassée. Elle reste un monument de la littérature, une façon "sensible" d'aborder Marie-Antoinette et surtout une élément d'importance dans l'historiographie de Marie-Antoinette. Comment à telle date considérait-on Marie-Antoinette ? Et par là son entourage, donc Louis XVI, Fersen... Je ne me souviens pas ce que Zweig écrit de madame de Polignac ou de l'impératrice. Je pense que ce serait tout à fait éclairant.
Je l'ai lue il y a si longtemps... Et qu'une fois d'ailleurs, n'ayant jamais ressenti le besoin d'y revenir. Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 16:08

Stefan Zweig dépeint l'impératrice Marie-Thérèse de façon - à mon avis- assez perspicace; son projet d'alliance avec la France par le mariage de l'archiduchesse et du dauphin pour modifier le sens des alliances Européennes en faveur de l'Autriche, renforçant la place de celle-ci en Europe, au détriment de l'Espagne, et de l'Allemagne notamment, genre Charles Quint, si on peut dire, puis sa volonté - connaissant bien son petit bout d'écervelé de fille ( enfin au début)- de lui faire acquérir un "pouvoir" par la mise au monde d'héritiers, et enfin ses craintes d' annulation ? du mariage ( ce n'est pas dit ainsi) si vraiment rien ne se passe entre Louis XVI et elle, sont analysées pas à pas avec crédibilité; il faut penser ( enfin, c'est ce que je crois) qu'il a eu accès à la correspondance abondante de Marie-Thérèse et sa fille, ainsi qu'à celle de Mercy;
De plus ( ce que j'ignorais) il analyse le vieillissement de Marie-Thérèse face à son fils qui prend peu à peu sa place et la lutte de cette dernière pour conserver le pouvoir que lui donne son alliance avec la France; cela me paraît assez juste;

Pour Polignac, il est très méprisant, et le personnage n'en sort pas grandi et me paraît vraiment méprisable; j'en ai contracté une solide aversion pour cette femme; là aussi, cela ne me paraît pas contestable et c'est bien observé; il établit un parallèle avec "la vraie" amie, la Princesse de Lamballe, qui elle sera là à la fin, on sait avec quelles conséquences;
Non, mon reproche sera le portrait vraiment caricatural de Louis XVI et en parallèle le panégyrique de Fersen; je trouve ce duo de portraits assez naïf et mal vu;
Enfin, ce que disait Trianon m'a fait réfléchir = il est fort possible, que, du point de vue Autrichien, les mentalités soient critiques à l'égard de Louis XVI dont on pourrait considérer qu'il a entraîné sa femme dans sa perte;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 17:01

C'est très intéressant ce que vous dites. Mais justement sur madame de Polignac la recherche historique récente nous permet de savoir qu'elle fut loin d'être une femme méprisable. Je vous conseille vivement la magnifique biographie de madame Nathalie Colas des Francs. Marie-Antoinette, par Stefan Zweig 3826491292 Madame de Polignac était une femme que tout le monde aimait.  boudoi30

Pour la correspondance Marie-Thérèse/Mercy/Marie-Antoinette, il est connu que Zweig s'est appuyé sur celle publiée par Arneth et Geoffroy qui ont laissé sous silence certaines lettres qui évoquent trop explicitement les rapports conjugaux, jugés pour l'époque comme impudiques.

Je ne sais pas si l'image de Louis XVI est propre à l'Autriche qui eut à subir par sa chute des longues années de guerre et l'assassinat d'une archiduchesse. Car en France également, ce n'est que très récemment qu'on commence à le voir autrement qu'en gros patapouf ne comprenant rien aux événements. Et encore, c'est loin d'être acquis. Rappelez-vous de la tempête historique suite à la diffusion du docu-fiction sur la fuite à Montmédy qui montrait un Louis XVI très éloigné des caricatures habituelles. Je doute que beaucoup de Français savent vraiment que Louis XVI était véritablement préoccupé par son peuple ou qu'il fut un homme d'une rare intelligence et culture.

C'est simple. Tout récemment encore, j'en ai fait l'expérience. J'ai lu dernièrement la série des Nicolas Le Floch. Incontestablement Jean-François Parot a effectué un véritable travail de recherches sur Louis XVI. Il nous le dépeint dans une description criante de vérité. J'ai rarement lu des descritpions sur Louis XVI aussi proches de l'idée que je m'en fais. Un roi, un homme que l'on veut servir et aimer. Qu'on peut réellement admirer. Malgré des défauts qui existent bien entendu. Mais d'une justesse bouleversante.
Par contre, j'ai cessé de vouloir regarder la série qui passe à la télé quand j'ai vu ce qui devait être Louis XVI. Encore une fois, comme trop souvent hélas, nous avons droit à un crapaud complètement idiot. Et c'est l'image pour la grande majorité des Français... Marie-Antoinette, par Stefan Zweig 3249736284

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 17:32

Merci, Reinette, je vais, oui, me documenter sur Mme de Polignac, ça le mérite;
Et je partage totalement votre avis sur Louis XVI; je n'ai pas lu d'ouvrage sur lui, mais je le tiens pour un personnage totalement méconnu; j'estime beaucoup ce Roi;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 17:36

Very Happy Je relis votre post = j'adore la série ( non télévisée mais écrite) j'ai juste eu le temps de commencer L'affaire Nicolas Le Floch, et je crois avoir trois ouvrages sous le coude de Jean-François Parot; je vais rouvrir le livre commencé très vite;

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 18:03

Louise-Adélaïde a écrit:Very Happy  Je relis votre post = j'adore la série ( non télévisée mais écrite) j'ai juste eu le temps de commencer   L'affaire Nicolas Le Floch, et je crois avoir trois ouvrages sous le coude de Jean-François Parot; je vais rouvrir le livre commencé très vite;

Vous avez donc découvert un dauphin tout à fait agréable. boudoi30 Quand il sera roi, Nicolas le servira avec autant de bonheur que Louis XV. Marie-Antoinette est aussi je trouve tout à fait juste. Very Happy C'est donc un plaisir de retrouver aussi bien décrits des personnages que nous fréquentons beaucoup ailleurs. :n,,;::::!!!:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Dim 08 Fév 2015, 18:08

Louise-Adélaïde a écrit:Merci, Reinette, je vais, oui, me documenter sur Mme de Polignac, ça le mérite;
Et je partage totalement votre avis sur Louis XVI; je n'ai pas lu d'ouvrage sur lui, mais je le tiens pour un personnage totalement méconnu; j'estime beaucoup ce Roi;

Lisez donc Petitfils alors ! Et si vous voulez creuser encore plus, je ne peux que vous conseiller les Girault de Coursac. Mais pour ceux-ci attention !  Smileàè-è\': Nous frôlons l'hagiographie pour Louis XVI et a contrario Marie-Antoinette se retrouve avec le mauvais rôle. Mais il n'empêche, leur travail de recherches est monumental. Et c'est à nous ensuite lecteurs de nous faire notre avis et de savoir nuancer les qualités et les défauts des deux sans extrêmes. Very Happy
Je sais qu'il existe d'autres auteurs sur Louis XVI plus récents mais qui sont malheureusement plus difficiles d'accès, moins grand public que Petitfils. Il y a Joël Félix par exemple. Mais d'autres aussi et j'enrage de ne pouvoir les trouver.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Invité Lun 09 Fév 2015, 08:01

On m'a beaucoup parlé de Jean-François Chiappe; bon, je me note tout cela ! merci beaucoup, Reinette, Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Mme de Sabran Mer 13 Nov 2019, 10:23


Le 25 octobre 2019, Marie-Antoinette de Stefan Zweig study arrive en tête des cinq premières meilleures biographies sélectionnées par le journal VOGUE, tous genres confondus.

Je relève une toute petite erreur dans l'article de CLAIRE BEGHIN ...
Stefan Zweig s’est appuyé sur les archives de l’Empire autrichien et sur la correspondance d’Axel de Fersen, qu'il fut le premier à pouvoir consulter, pour retracer le parcours de Marie-Antoinette, de son enfance en Autriche jusqu’à sa mort.

... Alma Söderhjelm avait déjà publié son ouvrage Fersen et Marie-Antoinette. Journal intime et correspondance du Comte Axel de Fersen deux ans auparavant .

https://www.vogue.fr/culture/article/meilleures-autobiographies-biographies-livres

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig 1033


Les quatre autres biographies sont celles de

- Marcel Pagnol
- Coco Chanel
- Patti Smith
- et Edie Sedgwick

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45890
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Marie-Antoinette, par Stefan Zweig Empty Re: Marie-Antoinette, par Stefan Zweig

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum