Le comte d'Adhémar

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Reinette le Mer 03 Juin 2015, 14:57

Merci ! :n,,;::::!!!:
avatar
Reinette

Messages : 8002
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 37
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Lucius le Ven 31 Juil 2015, 15:01

Bombelles juge sévèrement le comte d'Adhémar.

31 décembre 1780

On parle de quatre personnes pour remplacer M. de Montbarrey [au ministère de la Guerre]. Ce sont MM. ce Ségur, du Châtelet, de Vogüé et d'Adhémar.

Malgré de fortes raisons pour douter que le nom d'Adhémar pût être justement celui de M. le major de Nîmes, il arriva à Paris, il y fut accueilli par M. de Vaudreuil. Plusieurs dames venaient de lire les lettres de Mme de Sévigné ; c'était un trop grand bonheur de retrouver un parent de cette fille qu'elle aimait tant, pour regarder de près à la généalogie. L'enthousiasme porta M. d'Adhémar. On voulut que M. le duc d'Orléans lui donne le commandement de son régiment de Chartres. Le nouveau colonel déploya les talents d'un bon major, il fit de sa troupe un ensemble parfait de ces machines à ressort qu'on appelle des soldats prussiens. Ce qui ne déserta pas subit les règles d'une discipline qui ne peut convenir à la nation française. Cette nouvelle méthode ayant perdu de son mérite après la retraite de M. de Choiseul, les faiseurs (c'est ainsi qu'on appelait les colonels comme M. d'Adhémar) furent obligés de chercher d'autres moyens de faire parler d'eux. Le chef du régiment de Chartres voulut aligner à ses vues la politique comme son bataillon.

Il me communiqua ses projets. Je l'encourageai à les suivre parce qu’au milieu de beaucoup d'ignorance je remarquai de l'esprit. Peu de temps ensuite M. d'Adhémar [suivit] un cours de Droit public à Strasbourg. J'étais dans le secret de ce genre de travail, qui consistait à entendre pendant une heure par jour un petit professeur, confus dans ses idées et auquel l'érudition la plus rebutante tenait lieu de bon sens. Après un pareil cour de trois mois, le superficiel élève d'un maître imbécile partit pour voyager. En six mois il vit la moitié de l'Europe, et je le retrouvais à Versailles décidant sur l'administration des principales Cours en homme qui croyait en connaître à fond les avantages et les défauts. Il était juste de mettre en évidence une telle justesse de coup d’œil et une aussi grande facilité dans les aperçus, M. d'Aiguillon nomma M. d'Adhémar au poste de ministre de France à Bruxelles. Est-ce dans cette place, dont la nullité est évidente, qu'il a puisé le grand art d’apprécier les choses, si nécessaires au chef d'un département comme celui de la Guerre en France ? Cette question est curieuse à résoudre.


avatar
Lucius

Messages : 5951
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Lucius le Ven 31 Juil 2015, 18:10

avatar
Lucius

Messages : 5951
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Lucius le Ven 31 Juil 2015, 18:10

avatar
Lucius

Messages : 5951
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Lucius le Ven 31 Juil 2015, 18:10

avatar
Lucius

Messages : 5951
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Lucius le Ven 31 Juil 2015, 18:11

avatar
Lucius

Messages : 5951
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Mme de Sabran le Ven 31 Juil 2015, 18:25

Majesté a écrit:

Jean d'Azémar de Montfalcon, Vicomte puis Comte d'Adhémar (1731-1791) est un membre influent du clan Polignac_ il jouit de l'entière confiance de la "Duchesse Jules".Le soi-disant Adhémar n'est , selon Ghislain de Diesbach, qu'un aventurier qui a fait fortune grâce à son esprit et à son entregent.
Il naît pauvre à Nîmes et sa carrière semble devoir s'arrêter à un rang de capitaine dans le régiment de Rouergue, d'autant que des rhumatismes goutteux le font souffrir grandement.
Sa santé rétablie , il monte à Paris où il est protégé par les Ségur.
Besenval trace de lui un portrait charge :
"Né avec une ambition démesurée, il avait de plus les qualités nécessaires pour les mettre à profit ; une jolie figure , l'esprit doux, insinuant, et de conduite, il ne montrait point assez de génie pour offusquer , ni des qualités assez brillantes pour être craint. Ne sortant point du rôle et du caractère de protégé , il n'effarouchait personne et parvenait ainsi à ses fins sans qu'on cherchât à le barrer."
Adhémar résolut d'arriver par les femmes et épousa une riche veuve, Madame de Valbelle, laquelle perdit patience face aux infidèlités de son mari et se fit dévote :
"[...]dernière métamorphose des femmes tendres, dont le coeur accoutumé à être rempli par un objet , finit par l'être de Dieu, parce que c'est le seul qui leur reste."
Le cercle Vaudreuil-Polignac obtint pour M. d'Adhémar le commandement du régiment de Chartres-Dragons et tenta de mettre en avant sa candidature au porte-feuillle de ministre de la Guerre en 1780. C'est Ségur qui est nommé.
La Reine préfère soutenir Breteuil et non le Comte d'Adhémar , quelques années plus tard pour prendre la tête de la maison du Roi.
Elle apprécie cependant la compagnie du Comte et il est l'un des piliers de la troupe des Seigneurs qui joue à Trianon.
Dans Le Devin du Village de Rousseau, malgré son âge , il chante, d'une voix que d'aucuns disent chevrotanta, d'autres excellente, le rôle du jeune héros, Colin , face à la Colette de Marie-Antoinette.
Cela ne manque pas d'ajouter à son ridicule, selon les plaisants du temps, et de petits versse moquent de ce nouveau rôle :
"Un Marquis de hasard
Chevalier d'industrie
Major d'infanterie
Colin de comédie
C'est Monsieur d'Adhémar."
Il réussit à devenir chevalier d'honneur de Madame Elisabeth, est nommé ministre de France à Bruxelles en 1783, puis ambassadeur à Londres avant Monsieur de Luzerne.
Il aurait été conquis par les idées révolutionnaires et serait mort républicain et fou.

Bien à vous.

Lucius a écrit:

Ne faudrait-il pas mieux fusionner ce message avec le sujet comte d'Adhémar déjà ouvert ?

Voilà, c'est fait .

.
avatar
Mme de Sabran

Messages : 26450
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le comte d'Adhémar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum