Le logement de Fersen à Versailles

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Ven 20 Mar - 17:36

Mme de Sabran a écrit:La guide que nous avions en décembre, elle, connaissait ce dispositif . Very Happy

Mais si cette guide a , comme nous, lu Marguerite Jallut cela n'avance pas beaucoup nos recherches de sources... scratch

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Mme de Sabran le Ven 20 Mar - 17:37



C'est vrai !
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35674
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par MARIE ANTOINETTE le Sam 4 Avr - 14:23

Je crois avoir enfin compris grâce au livre VERSAILLES PRIVE les pièces se trouvant sur le côté des pièces de service du second étage  - il s'agit de "l'attique CHIMAY" qui porte ce nom depuis les années 1950 - quatre grandes salles aménagées par LOUIS-PHILIPPE en détruisant des appartements dont les deux cabinets de MADAME DE CHIMAY - actuellement ces salles présentent des peintures.

Ce livre ouvre aussi une porte pour une nouvelle recherche  - il évoque l'escalier FLEURY qui dessert les trois étages et donc les trois appartements de la Reine qui a été totalement remanié sous LOUIS-PHILIPPE, car à l'époque de la Reine il servait uniquement pour le service !!!!!!
Il faut se replonger dans les plans et documents d'époque pour voir à quoi il ressemblait ce qui expliquerait le nombre de petits escaliers se trouvant installés dans les placards et desservant eux aussi les étages inférieurs et supérieurs.....         je me régale d'avance mais l'aide des spécialistes du sujet du FORUM serait la bienvenue.

MARIE ANTOINETTEbouquet39
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3119
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Mme de Sabran le Sam 4 Avr - 16:55

MARIE ANTOINETTE a écrit:      je me régale d'avance mais l'aide des spécialistes du sujet du FORUM serait la bienvenue.


Ah, chère Marie-Antoinette, j'aimerais bien aussi que nous ayons des spécialistes de ce sujet pour éclairer un peu notre lanterne ! Very Happy

Alors, alors, que pouvons-nous en dire ?   :n,,;::::!!!:


Voyons voir, cette note de Loiseleur :  

Fersen écrit à Marie-Antoinette, le 8 octobre, pour lui demander l’installation d’un poêle dans le logement qu'il a en haut. Dès le 10 octobre, Marie-Antoinette donne les ordres nécessaires pour qu’un poêle soit installé dans une de ces petites pièces au-dessus de sa chambre à elle. Ce qui signifie que, dès réception de sa lettre, Marie-Antoinette ordonne immédiatement que le nécessaire soit fait.
Le 5 octobre, Fersen était parti de Paris pour son régiment. Le 8 octobre, il est à son régiment à Landrecies, non loin de Valenciennes.

Sa lettre a-telle pu arriver à Versailles en deux jours ?    scratch   Landrecies est à 250 km de Versailles. C’est une sacrée trotte, mais il ne paraît pas impossible que sa lettre soit arrivée à Versailles en deux jours . En effet, la vitesse moyenne d’un cheval au trot est de 240m/min, soit 14 à 15km/h. La vitesse au galop est de 350 à 450 m/min, soit 20 à 30km/h. Donc une chevauchée de 8h par jour pendant deux jours, à condition bien sûr de changer de cheval à chaque relais, permet de faire 250 km (16h à 15km/h = 250km) .

Il existe aussi ( aux Archives Nationales ) une note de Loiseleur du 5 octobre 1787 (non mentionnée par Marguerite Jallut), dans laquelle on apprend que Marie-Antoinette a demandé que le « blanchi » soit fait dans l’un de ses cabinets intérieurs… peut-être dans le logement de Fersen car la date est troublante : blanchi le 5 octobre et poêle le 10 octobre, plus troublant encore : il n’y a pas d’autres aménagements dans les cabinets intérieurs de la reine en 1787, hormis un autre blanchi au mois de mai .  J'y reviendrai .

Ces aménagements sont bien destinés au confort de Fersen, puisque lui-même note ses demandes à Marie-Antoinette dans son journal : lui faire installer un poêle, le 8 octobre.  L'on ne saurait être plus clair.
Marguerite Jallut indique que le 9 octobre 1787, Marie-Antoinette a fait retirer des glaces dans un cabinet de son petit appartement situé au deuxième étage et que le 18 octobre 1787, on a livré « des tables de marbre pour servir de foyer à un poêle dans le petit appartement de la Reine » .

Ajoutons une autre certitude : l’installation de ce poêle au mois d'octobre 1787 n’est pas destinée au confort du roi ou du dauphin. En effet,  une note de Loiseleur,  datée du 18 janvier 1788 , nous apprend que le roi a ordonné de faire poser un poêle dans un « petit cabinet de la reine communiquant à l’appartement du dauphin » (à partir de 1787, l’appartement du dauphin est situé au rez-de-chaussée du château). Si le roi avait souhaité qu’un poêle soit posé quelque part dans l’appartement de la reine au mois d’octobre 1787, il n’aurait pas hésité à donner lui-même les ordres nécessaires. Or, en octobre 1787, ce n’est pas le roi mais Marie-Antoinette qui ordonne l’installation d’un poêle dans l’un de ses cabinets intérieurs.

Je suis également abasourdie par la coïncidence des dates. Et surtout, ce qui me « scotche », c’est que la reine ne demande aucun autre aménagement dans son appartement en 1787 !
Elle ne demande que trois choses, en 1787 : deux fois un « blanchi » de son cabinet intérieur, et, une fois, l'installation de ce sacré non de non de « poêle suédois » !!!   Dans le C.D.B., vous vous souvenez sans doute, " nous " disions que l’installation d’un poêle n’avait rien d’extraordinaire et que cela arrivait tous les jours au château. Eh bien non !
Ce n’est que lorsque Fersen demande à « Joséphine » (  Wink  ) de faire installer un poêle dans son logement, que Marie-Antoinette fait effectivement installer un poêle « suédois »… dans son cabinet intérieur !!!   ...   un poêle suédois, de surcroît . L'association d'idées peut n'être qu'une coïncidence me direz-vous mais, entre nous, j'en doute.

Je reviens sur le blanchi de l'une des pièces de son cabinet intérieur le 2 mai 1787, soit deux semaines avant le retour de Fersen à Versailles ( Fersen quitte Versailles au mois de juin 1786 et y revient le 15 mai 1787, d’après son journal ). Force est de constater que la reine a ordonné un blanchi le 2 mai 1787 et que Fersen arrive le 15. Elle fera de même le 5 octobre 1787, en prévision de l’arrivée de Fersen dix jours plus tard.  Pure coïncidence ?  ... similitude fortuite ?
 Le bichonne-t-elle, ce Fersen !

En quoi consiste au juste le blanchi ? sans doute un nettoyage suivi de l’application d’une couche de peinture à base de chaux :





Mes sources : Fersen lui-même : son Journal , et les Archives nationales .

;
avatar
Mme de Sabran

Messages : 35674
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 12:56

Mme de Sabran a écrit:
Et surtout, ce qui me « scotche », c’est que la reine ne demande aucun autre aménagement dans son appartement en 1787 !

Elle est bien bonne celle-là ! :  Laughing  Laughing  Laughing  :

Eh pourtant c'est certainement une année particulièrement importante dans les aménagements effectués dans son appartement tant officiel que privé, au premier, second comme au rez-de-chaussée ! Shocked

Les années 1785-1786-1787-1788 sont très riches d'un point de vue des arts décoratifs concernant les résidences royales et les commandes de tous les membres de la famille royale. Ceci sous l'impulsion de Calonne et de Ville d'Avray.
Nous ne pouvons séparer ces années, elles doivent être prises comme un tout car des travaux commandés la première année prennent du temps compte tenu de leur ampleur et des réjustements tout le long.


En 1787 : la soieie qui ornait depuis 1779 le salon de compagnie du premier, devenu entre-temps le Cabinet doré (1783), part au second, pour la pièce appelée salon du billard.

Source : Marie-Antoinette à Versailles, le goût d'une reine p. 124.

Je rajouterai que cette pièce ne servait déjà plus de billard lors de cet aménagement mais était simplement un petit salon encore plus privé (et notons voisin de l'appartement attribué à Fersen).


Pour sa collection de laques (je devrais regarder de ce côté-ci pour notre énigme proposée par Vicq d'Azir : ), elle installe un coffret  en agates à promotés de lion, commandé aux bijoutiers-doreurs Drais et Ouizille en 1786-87.
Source : Catalogue d'expo au Grand Palais p. 154-155.



Elle commande une nouvelle cheminée dans sa grande chambre en 1786 et donc demande un écran assorti en 1787 à Sené pour la menuiserie, Capin pour la soierie et Martin pour la dorure.
Source : Catalogue d'expo au Grand Palais p. 220.




Le meuble d'été de sa chambre, celui que nous connaissons, a été commandé fin 1786 (celui tout nouvellement installé ayant déplu) et ne fut installé qu'à l'été 1787.
Source : Catalogue d'expo au Grand Palais p. 253.



Le salon des Nobles est réaménagé en 1786 mais ne prend forme qu'en 1787. Idem pour l'antichambre du Grand Couvert. Quelques menus travaux sont également prévus pour le salon de la Paix mais Marie-Antoinette ne peut autant moderniser qu'elle l'aurait souhaité.

Je n'arrive pas à retrouver mais je me souviens bien avoir lu dans le journal de Bombelles qaue cette année-là Marie-Antoinette prend ce cher Marc bras dessus bras dessous pour lui montrer les nouveaux aménagements dans ces pièces officielles.

Elle installe dans les années 1786-1787-1788 (diffcile d'avoir l'année exacte pour chacune des pièces mais c'est au fur et à mesure) ses vases en pierre dures et des bronzes issus des collections de Louis XIV ou d'autres comme celle du duc d'Aumont dans les pièces officielles de son appartement de Versailles.
Source : Catalogue d'expo du Grand Palais p. 178-185.


Il ne faut pas oublier non plus que son appartement du rez-de-chaussée prend une autre forme ne serait-ce parce qu'il est voisin de celui du dauphin qui s'y installe en 1787. Il y a forcément des travaux en commun dans l'un et l'autre des appartements.

Le lit "en chaire à prêcher" de sa salle de bain est commandé en 1787. Il a aujourd'hui disparu.
Source : Connaissances de Versailles

Mais l'essentiel des travaux comme le carrelage, le mobilier, ne datent que de 1788. Néanmoins si le lit de la salle de bain est commandé en 1787, il est évident que le reste est déjà prévu à peu près à la même date.

Pour sa chambre privée la même année, elle commande des meubles neufs. Elle choisit un "grand lit" en acajou garni de bleu, avec impériale à voûte et draperies en toile de Saint-Gal. Le dossier du lit est plissé.
Tous les sièges (fauteuils, bergères, tabourets) ainsi qu'un paravent sont d'acajou.

Mais une fois installés, elle commande un nouveau mobilier dès 1788 ! Hop!

Source :  Connaissances de Versailles.

Plus de traces évidemment... Sad

Et puis, pour finir, de quand date son fabuleux serre-bijoux ? De 1787 !!! En tout cas, nous savons que Bonnefoy du Plan commence les premières commandes à Sèvres pour ce meuble cette année-là qui mettra nous nous en doutons du temps pour être achevé.
Si celui-ci ne constitue pas un aménagement majeur de ses appartements, je ne sais pas ce qu'il faut !




Baladons-nous hors du château de Versailles, sans pour autant sortir de ce qui nous occupe. Car ceci témoigne d'une frénésie de commandes d'aménagements intérieurs, comme jamais !  Les derniers feux de la monarchie...
C'est encore l'année où Marie-Antoinette commande le plus pour son nouveau château de Saint-Cloud, fait réaménager à neuf son appartement du château de Compiègne mais aussi son fabuleux mobilier aux épis de sa chambre au Petit Trianon.
Ceci main dans la main avec Louis XVI qui n'est pas en reste de son côté car entre autres il commande pour sa femme la fameuse laiterie de Rambouillet cette année-ci. boudoi30

Bref, je ne nie pas que Marie-Antoinette ait pu préparer amoureusement des jolies pièces tout près des siennes pour Fersen. Pourquoi pas. Bien qu'à part Marguerite Jallut, tous les textes lus pour rédiger ce message ne font que dire qu'il s'agit d'une hypothèse. Or ils sont tout autant spécialistes que Marguerite Jallut (conservateurs, historiens d'art...).

Mais le plus grave à mes yeux est d'affirmer  (qui ? pas Marguerite Jallut me semble-t-il car j'ai pas mal fouiller dans son livre également) que Marie-Antoinette cette année-là ne s'est préoccupée que des seuls aménagements concernant Fersen !!! Shocked
C'est même une erreur énormissime !Smileàè-è\': Il suffit de faire un tout petit peu de recherches pour s'apercevoir à quel point c'est faux. Rien que l'énigme de Viq d'Azir nous prouve du contraire ! lol!


Dernière édition par Reinette le Dim 5 Avr - 13:38, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 13:11

Mme de Sabran a écrit:
Ajoutons une autre certitude : l’installation de ce poêle au mois d'octobre 1787 n’est pas destinée au confort du roi ou du dauphin. En effet,  une note de Loiseleur,  datée du 18 janvier 1788 , nous apprend que le roi a ordonné de faire poser un poêle dans un « petit cabinet de la reine communiquant à l’appartement du dauphin » (à partir de 1787, l’appartement du dauphin est situé au rez-de-chaussée du château). Si le roi avait souhaité qu’un poêle soit posé quelque part dans l’appartement de la reine au mois d’octobre 1787, il n’aurait pas hésité à donner lui-même les ordres nécessaires. Or, en octobre 1787, ce n’est pas le roi mais Marie-Antoinette qui ordonne l’installation d’un poêle dans l’un de ses cabinets intérieurs.


Parce qu'aussi il y a des services administratifs qu'ils ne faut pas confondre ! Shocked

Louis XVI peut suggérer l'idée, car se promenant dans ces pièces à la fois pour rendre visite à sa femme et à son fils, il est concerné par leur confort. Mais nous sommes là dans les appartements privés de la reine. Qui relèvent donc de son Garde-Meuble privé à elle. Le roi n'a pas à s'en occuper. Il s'intéresse dans les grandes lignes au Garde-Meuble de la Couronne mais laisse libre arbitre à Ville d'Avray son directeur en qui il a entière confiance. Et celui-ci se cassera très souvent les dents quand il voudra mettre le nez dans le garde-meuble privé de Marie-Antoinette géré par Bonnefoy du Plan.

Et puis à cette date Louis XVI a certainement aussi d'autres dossiers autrement plus urgents à régler... A sa femme de se charger des menus travaux de la maison... Entre l'assemblée des Notables, l'égalité fiscale de tous les Français et un poêle, heu... boudoi29

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par MARIE ANTOINETTE le Dim 5 Avr - 14:15

Toujours dans ce livre, une mine  et je n'ai pas encore attaqué le côté du Roi !!!!

Mais encore un sujet à explorer - il semblerait que pendant le GRAND COUVERT  -  
la bouche du Roi servait le souverain et d'autres tables
la bouche de la Reine servait uniquement celle-ci !!!!!

Je vais consulter le récent ouvrage sur le Grand Couvert édité au moment de sa présentation à VERSAILLES car c'est un "détail" totalement ignoré  (c'est la preuve que l'on ne peut tout connaitre sur la vie, l'étiquette à VERSAILLES au XVIII° siècle).

Il faut absolument acheter d'urgence ce livre VERSAILLES PRIVE, j'ai le nez dedans depuis 2 jours, c'est une drogue !!!!!!!

MARIE ANTOINETTE Smileàè-è\':


PS : Je n'ai pas d'actions chez PARIGRAMME mais il faut que je trouve le contact avec l'auteur , foi de  NICOLAS LE FLOCH
avatar
MARIE ANTOINETTE

Messages : 3119
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 72
Localisation : P A R I S

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Lucius le Dim 5 Avr - 14:38

Dans le C.D.B., vous vous souvenez sans doute, " nous " disions que l’installation d’un poêle n’avait rien d’extraordinaire et que cela arrivait tous les jours au château. Eh bien non !

Ils sont rares dans les appartements des souveraines, mais il y en a beaucoup dans ceux des princes et des courtisans. Newton raconte les problèmes que cela pose aux gouverneurs du château, et la défiguration des façades qu'ils tentent d'endiguer (les tuyaux donnant surtout sur les cours interieures).
avatar
Lucius

Messages : 7932
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Lucius le Dim 5 Avr - 14:41

Reinette a écrit:Parce qu'aussi il y a des services administratifs qu'ils ne faut pas confondre ! Shocked

En effet, cela est important.

Les espaces de représentations sont meublés par le Garde-Meuble de la Couronne, que ce soit chez le Roi, la Reine, les Princes .....
Mais les espaces intérieurs sont gérés par les Menus Plaisirs de chacun. Ainsi c'est ce service qui règle l'installation des cabinets turcs successifs du comte d'Artois dans son appartement dans l'aile des princes.
J'ignore cependant si les Enfants de France ont des Menus Plaisirs propre avant l'âge adulte ..... Reinette ?
avatar
Lucius

Messages : 7932
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Lucius le Dim 5 Avr - 14:49

Les années 1785-1786-1787-1788 sont très riches d'un point de vue des arts décoratifs concernant les résidences royales et les commandes de tous les membres de la famille royale. Ceci sous l'impulsion de Calonne et de Ville d'Avray.
Nous ne pouvons séparer ces années, elles doivent être prises comme un tout car des travaux commandés la première année prennent du temps compte tenu de leur ampleur et des réjustements tout le long.

Je dirai même les années 1785-1791, puisque certains travaux de longue haleine ne seront complètement livrés qu'après le départ de la famille royale, souvenons nous de Compiègne. Et le style, les donneurs de modèles et les artisans sont les mêmes durant cette période.

En fait, c'est un grand renouvellement de personnel, lié aux décisions de Thierry de Ville-d'Avray en 1784, avec le renvoi célèbre de Riesener. C'est l'arrivée de l'équipe de Sené et Chatard pour les sièges, c'est le choix de Benneman (commodes du Salon des Nobles, commandées en  1787, livrées en 1788) et Weisweiller (plutôt pour les pièces intimes, mais pas que).
avatar
Lucius

Messages : 7932
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Lucius le Dim 5 Avr - 14:51

Qui est ce Loiseleur en fait ? Un membre des Menus Plaisirs de la Reine ?
avatar
Lucius

Messages : 7932
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 15:46

Lucius a écrit:
J'ignore cependant si les Enfants de France ont des Menus Plaisirs propre avant l'âge adulte ..... Reinette ?

Il faudrait que je vérifie. Mais je crois que cela dépend de ceux du roi directement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 15:53

Lucius a écrit:

Je dirai même les années 1785-1791, puisque certains travaux de longue haleine ne seront complètement livrés qu'après le départ de la famille royale, souvenons nous de Compiègne. Et le style, les donneurs de modèles et les artisans sont les mêmes durant cette période.

En fait, c'est un grand renouvellement de personnel, lié aux décisions de Thierry de Ville-d'Avray en 1784, avec le renvoi célèbre de Riesener. C'est l'arrivée de l'équipe de Sené et Chatard pour les sièges, c'est le choix de Benneman (commodes du Salon des Nobles, commandées en  1787, livrées en 1788) et Weisweiller (plutôt pour les pièces intimes, mais pas que).

Oui en effet. Précisons pour ceux à qui ne c'est pas clair que Marie-Antoinette continuera de son côté, avec son garde-meuble privé à passer commandes à Riesener, contrairement aux directives de Ville d'Avray pour le Garde-Meuble de la Couronne, donc pour les meubles destinés aux pièces officielles des palais.
Ce sont donc bien deux administrations distinctes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Arnaud34 le Dim 5 Avr - 16:06

Bonjour,

Concernant ce "pseudo" appartement de Fersen est un emballement totalement injustifié. La cause en est simple : cela nourri ce mystère de la relation entre la Reine et le beau suédois.

Cette légende vient d'un conservateur qui, un jour, a vu sur un plan cet intitulé. Sauf que le plan n'était pas un plan officiel. On ne sait même pas si c'était un projet car l'intitulé "Appartement pour Fersen" avait disparu l'année suivante.

La Reine ne se serait pas compromise à le loger dans ses propres appartements, surtout dans les attiques là où la discrétion n'aurait fait que nourrir la légende.

Les pièces dites "Attribuées à Fersen" (A3 et A4 sur le plan) sont deux petites pièces ouvertes chacune par une fenêtre sur la Cour de la Reine.
Ce qui confirme que cela ne puisse pas l'être, c'est le sol : la tomette est généralement réservée aux pièces de service. Comment Marie-Antoinette aurait-elle pu laisser son "amant" vivre sur de la simple tomette alors que tout le reste de l'étage est recouvert de parquet?

De plus, pour monter dans cet "appartement", tous les escaliers ne sont accessibles que par l'Appartement de la Reine au premier étage? Ce qui aurait fait "jaser" à la Cour si on avait vu la Reine s'éclipser avec Fersen dans ses appartements.

Ceci n'est pas une preuve scientifique, ce sont juste des faits et une constatation :àç_èè--è:


Dernière édition par Arnaud34 le Jeu 16 Avr - 18:57, édité 1 fois
avatar
Arnaud34

Messages : 22
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 41
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 16:17

Merci pour votre contribution !!! :n,,;::::!!!:

Sauriez-vous nous expliquer pourquoi Marguerite Jallut, conservatrice au château de Versailles, a tenu à affirmer qu'il s'agissait de l'appartement de Fersen ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Arnaud34 le Dim 5 Avr - 16:23

Comme je le disais plus, c'est parce cette mention est apparue sur un plan. Sauf que ce plan n'était pas officiel (non établi par la surintendance des bâtiments du Roi) avec une simple mention manuscrite.

De plus, quand Mme Jallut a révélé cette information, elle a demandé de n'en parler à personne... apparemment, c'est raté car même lors des visites-conférences, les conférenciers propagent cette rumeur.
avatar
Arnaud34

Messages : 22
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 41
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 16:37

Elle en parle pourtant dans son livre. En rajoutant d'ailleurs une histoire de cordons permettant à Marie-Antoinette de fermer sa chambre officielle. Or personne n'a connaissance de ces cordons.
Je vous invite si vous le souhaitez à relire l'ensemble de ce sujet afin de mieux cerner ce que j'écris. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 16:38

Je vous rassure, lors de ma visite de ces pièces la conférencière nous a bien précisé qu'il s'agissait d'une légende non fondée. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 17:01

Merci, cher Arnaud, de nous éclaircir quant à cette divulgation de la part de Marguerite Jallut.
Cela va de pair avec le fait que les conservateurs actuels n'ont jamais entendu parler de certains détails (le fameux "cordon" qui ne devait qu'appeler la femme de chambre veillant la Reine pendant la nuit... ) qui ont autant existé que la table volante de Trianon : ...

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Lucius le Dim 5 Avr - 19:10

Fersen écrit à Marie-Antoinette, le 8 octobre, pour lui demander l’installation d’un poêle dans le logement qu'il a en haut. Dès le 10 octobre, Marie-Antoinette donne les ordres nécessaires pour qu’un poêle soit installé dans une de ces petites pièces au-dessus de sa chambre à elle.

Si l'on regarde l'affaire de l'appartement comme une affabulation, ce fait reste étonnant, si ce n'est qu'une coïncidence, elle est énorme !
Pourrait-on envisager que l'emplacement soit faux, mais qu'un tel appartement ait bien existé, dans un autre espace au-dessus des appartements de la reine, ce qui expliquerait l'histoire du poêle ?
avatar
Lucius

Messages : 7932
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 19:26

C'est en effet à creuser car il reste des zones d'ombres. Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 21:05

Ces pièces attribuées à Fersen sont soit une affabulation soit une réalité historique très légère puisqu'aucun document officiel ne l'atteste. Me dira-t-on, il serait malséant de trouver des documents officiels prouvant que la reine loge si près d'elle l'homme qu'elle aime. Il n'y en a donc pas. Logique. Very Happy
Donc pas d'appartement ? Mais si Fersen l'écrit et que nous avons au moins une commande de Marie-Antoinette qui coïncide avec une demande de Fersen, qu'en penser ? Shocked

Nous savons qu'officiellement, lorsqu'il résidait à Versailles, Esterhazy le logeait chez lui. Cela fait déjà un logement d'assuré. Mais éloigné de la reine et ne lui permettant pas d'avoir des exigences de confort auprès d'elle. Aile du Midi, aile du Nord ? Aucune idée, un appartement lamda de courtisan lamda, dont n'importe qui se serait contenté, notamment un visiteur étranger de passage.
Mais celui-ci aurait été un paravent.

Il en existerait un autre, plus secret, tout près de Marie-Antoinette. Ce que nous indique son propre journal.

Ces pièces attribuées à Fersen, comme nous le rappelle si justement Arnaud34, sont couvertes de tommettes et ne sont qu'au nombre de deux. Donc pas du tout un appartement destiné à un très grand seigneur, habitué au luxe et qui vit en Suède dans des résidences dont aurait rêvé sa famille royale.
Mais par amour, on est prêt à tout...  boudoi30

Une question : comment Marie-Antoinette si sensible au moindre détail de décoration intérieure aurait pu laisser l'homme qu'elle aime là-dedans ? Fersen aurait pu, à la rigueur, s'en contenter (je connais moins ses exigences). Pas Marie-Antoinette. Jamais de sa vie elle n'aurait accepté du médiocre. Rappelons-nous qu'à seize ans, elle passe une crise de nerfs sur le vieux Gabriel pour des tablettes de bibliothèque qu'elle ne trouve pas à son goût. Nous savons à quel point elle aime lire... :
Pensons que c'est dans ces pièces qu'elle devait atteindre le bonheur absolu. Le cadre s'y prête mal, convenons-en.  

Rien à voir avec les magnifiques appartements que Louis XIV ou Louis XV offraient à leurs favorites... Ce qui aurait dû être le cas puisqu'apparemment toute la cour était au courant,  cela ne faisait mystère pour personne et de surcroît Louis XVI avait donné son feu vert.
Pourquoi alors se contraindre ? Shocked


Or selon la question légitime de Lucius, on pourrait croire à un autre appartement, tout près de celui de la reine, au-dessus de sa chambre. Oui mais quel est-il ?  Shocked

Quel serait alors cet appartement, cette fois-ci d'un standing digne du rang de Fersen, au-dessus de l'appartement de la reine ? Rien, pas de traces...
Le corps central du château n'a-t-il pas été décortiqué, étudié, dans tous les sens ? Quelle série de pièces resteraient-ils qui conviendraient à un grand seigneur, favori de la reine de France ?

Comment savoir ? scratch Merci Newton !:n,,;::::!!!:

Entresol au-dessus des cabinets intérieurs de la reine :
_première femme de chambre p. 162: c'est son logement quand elle est de quartier, là où elle peut se reposer, se changer, etc après avoir passé la nuit au service de la reine. Et seulement deux pièces, car un autre appartement plus confortable l'attendait dans le château. Donc impossible d'y loger Fersen. Ces pièces de service sont indispensables au bon déroulement de la vie de cour. Marie-Antoinette ne pouvait se dispenser de femme de chambre.

Second étage, en prolongement de l'appartement de la reine p. 164-165 :
_appartement du duc Duras, premier gentilhomme de la chambre et de son épouse, qui  en 1786 demandaient le reblanchi de leur appartement (donc Marie-Antoinette, dans le cas où elle aurait fait expulser ce petit couple de vieux, n'aurait pas eu besoin de demander le reblanchi quelques mois après). D'autre part, on n'expulse pas un premier gentilhomme de la chambre.

Attique, au-dessus de l'appartement de la reine p. 181 et suivantes :
_Comtesse de Berghes, dame du palais de la reine. Qui en avril 1787 fait des réclamations aux Bâtiments du roi, réclamant des châssis à ses fenêtres à cause du vent. Cela fait six mois qu'elle le demande !:
Cela ne semble pas nous convenir non plus.
_Maréchal de Castries : on n'expulse ni un maréchal, ni un ministre. Il cesse ses fonctions en août 1787, or l'appartement est promis à Fersen en avril de cette année-là !
_Garde de la reine (six pièces) : tout comme pour sa femme de chambre, c'est une nécessité absolue.
_Grand Aumônier de la reine : même raison.
_Duc de Fleury (premier gentilhomme de la chambre du roi) et son épouse : encore deux petits vieux, inexpugnables.

Donc aucun appartement digne d'un grand seigneur au-dessus de la reine, ne semble vidé de ses occupants officiels.

L'appartement dit de Fersen ne serait donc que des pièces de service comme son sol l'indique, destinées à ses bagages et domestiques, un grand seigneur ne voyageant pas léger.  Laughing  On se doute qu'il se changeait et se rasait de frais tous les jours. Surtout s'il se trouve en situation amoureuse. :

Il nous reste UNE solution !!!:\\\\\\\\:
Comme nous le suggère madame Campan elle-même (ou ce d'après les mots que d'autres lui prêtent), comme nous le suggèrent ces fameux cordons claquemurant la chambre officielle de la reine, comme nous le suggère ce secret sur cette liaison qui n'en est pas un, Fersen vivait tout bonnement dans l'appartement de la reine, avec elle, comme un couple tout à fait normal.  

J'en vois déjà qui bondissent en se disant que c'est du grand n'importe quoi ! Effectivement !  Hop! Mais là nous comprenons pourquoi il demande des aménagements précis, pourquoi Marie-Antoinette se décarcasse pour lui, pourquoi madame Campan est obligée de l'aider à fuir en se déguisant le matin du six octobre (peut-être qu'habituellement, lui préparait-elle même douillètement sa robe de chambre Laughing )...

Ceci parce qu'il n'y a pas de pièces qui lui sont proprement attribuées. Rien dans le corps central ne pourrait correspondre.

Deux pauvres petites pièces l'ont été, apparement,par accident. En tout état de cause, ce ne sont pas des pièces à vivre pour un amant de reine de France. Il ne lui reste donc que l'appartement de la reine lui-même. Or personne ne peut y croire. boudoi29
Par conséquent, nous nageons en plein mythe ! :n,,;::::!!!:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Invité le Dim 5 Avr - 21:10

Je rajouterai que les voisins de palier de Marie-Antoinette n'avaient pas l'air d'être des rigolos qui auraient fermé les yeux en découvrant leur reine en pleine partie de jambes en l'air avec un autre homme que le roi... Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Lucius le Dim 5 Avr - 21:57

L’argument des tomettes ne tient que si elles n'ont pas été installées sous Louis Philippe, or celui ci est capable de tout !

Merci pour cet intéressant récapitulatif des habitants de cette aile du château.
Reste-t-il quelque chose des ces pièces, ou bien ne sont-ce que remaniements pour le musée de l'histoire de France ?
avatar
Lucius

Messages : 7932
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le logement de Fersen à Versailles

Message par Lucius le Dim 5 Avr - 21:57

(les petits vieux inexpugnables vous font les bises : )
avatar
Lucius

Messages : 7932
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 27

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum