La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Aller en bas

La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Mar 26 Juin 2018, 17:23

Admise dans la Franc-maçonnerie en 1777, elle devient, l’année 1781, la Grande-maîtresse des « loges d’adoption » féminines, affiliées au Grand Orient. Avec la Duchesse de Bourbon, elle rend plusieurs visites à la Loge d’Adoption de La Candeur.
Elle est pour sa part membre de la loge d’Adoption « Saint Jean d’Ecosse » du « Contrat Social » qui est la « Mère loge » du « Rite Écossais philosophique », elle en est la Grande Maîtresse particulière (probablement le 18 janvier 1781), elle devient donc en même temps la Grande Maîtresse de toutes les loges d’Adoption des loges rattachées à cette Loge Mère.
C’est pourquoi, elle est nommée « Grande Maîtresse des Loges Ecossaises Féminines Régulières de France », titre qui est différent de celui de la Duchesse de Bourbon.

D'ailleurs, il existe une loge La Princesse Lamballe à l'Orient de Saint Brieuc.

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Mar 26 Juin 2018, 17:32

Pour en savoir plus sur ce sujet:
" />" />

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Mar 26 Juin 2018, 17:38

Existerait il un portrait ou une gravure de la Princesse en Grande Maîtresse?

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Mme de Sabran le Mar 26 Juin 2018, 17:42

Ah, je ne pense pas avoir jamais vu la princesse en tenue de Grande Maîtresse !  
Mais notre ami Félix, spécialiste de Mme de Lamballe, saura vous dire certainement . Very Happy

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Comte d'Hézècques le Mar 26 Juin 2018, 22:08

Hélas, un tel portrait n'existe pas...

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Mme de Sabran le Mar 26 Juin 2018, 22:19

C'est bien ce que je pensais .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Jeu 28 Juin 2018, 17:21

Il existe certaines théories défendant le fait que le massacre de la Princesse fut d'origine maconnique. Pour une partie de la preuve, Hébert condamnant Lamballe, était franc-macon.

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 28 Juin 2018, 21:45

Une preuve qui malheureusement est contestée.
Car nous ne savons pas exactement qui présidait le pseudo tribunal improvisé à la Force, le matin des condamnations.
Selon Bertrand de Molleville et Jean-Gabriel Peltier c'était Hébert et L'Huillier qui siégeaient lors de la comparution de la princesse de Lamballe.
Mais d'autres disent que c'était Dangé et Monneuse.
Jean-Gabriel Peltier, qui donne un récit circonstancié des événements, ne fut pourtant pas témoin oculaire. Il a fui la France peu après la journée du 10 août. Mais grâce à son réseau et son métier de journaliste, il a pu reconstituer les journées des massacres de septembre d'une manière détaillée.
Pareil pour Bertrand de Molleville, qui a également pris la route de l'Angleterre peu après le 10 août 1792.

Quoiqu'il en soit, cela reste un mystère pourquoi la seule femme massacrée ce jour-là fut précisément Mme de Lamballe.

Avons-nous d'ailleurs des preuves que Mme de Lamballe a abjuré la franc-maçonnerie et son titre de grande-maîtresse pour que les franc-maçons le jugeassent nécessaire de l'assassiner ?
Si la franc-maçonnerie était à l'origine de sa mise à mort, il serait judicieux d'étudier de quoi les franc-maçons étaient encore capables à Paris pendant la Révolution et comment ils étaient organisés.
Au milieu du chaos révolutionnaire, beaucoup de franc-maçons ont en effet dû fuir Paris, car bon nombre d'entre eux furent eux-mêmes des nobles ou autrement proscrits par le régime révolutionnaire.

De surcroît, pourquoi les franc-maçons auraient-ils attendu à ce que la princesse soit enfermée en prison ? Voulaient-ils masquer ainsi leur forfait ?

Personnellement, les deux causes les plus probables de sa mort, c'était
1) parce que la princesse était un témoin embarrassant pour certains révolutionnaires qui étaient secrètement en pourparlers avec la cour
2) parce que sa mise à mort était une malheureuse méprise ; elle a dû être libérée comme les autres femmes

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Mme de Sabran le Jeu 28 Juin 2018, 21:49


Une autre raison sans doute :  son amitié pour Marie-Antoinette la désignait comme une ennemie du peuple .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Comte d'Hézècques le Jeu 28 Juin 2018, 23:31

Bien entendu, c'est une des raisons les plus plausibles ; en l'absence de Mme de Polignac, la princesse de Lamballe était la victime désignée par excellence ; en elle allait se concentrer tous les vices qu'on attribuait habituellement à Marie Antoinette et Mme de Polignac.

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Mar 24 Juil 2018, 20:15

" />

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Mer 25 Juil 2018, 16:34

Je viens de lire La Princesse de Lamballe: une femme dans la Révolution de Steve Brastel (auteur également de Louis XVI et les francs-maçons).
Ce livre traite plus du contexte de la Révolution avec la franc-maçonnerie. On y parle très peu du rôle de la Princesse dans cette organisation.
En fait, aucun livre traite en profondeur du sujet. Peut être en connaissez vous un?

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Comte d'Hézècques le Mer 25 Juil 2018, 17:03

Je vous conseillerais de lire La Franc-Maçonnerie sous les Lys, par Roger Priouret, Maison de Vie éditeur, 2010, préfacé par Pierre Gaxotte.
Ce livre traite en profondeur et d'une façon sérieuse le rôle de la franc-maçonnerie en France pendant l'Ancien Régime au XVIIIème siècle. En revanche, la princesse de Lamballe n'y figure presque pas ; il faut savoir que son rôle dans la loge franc-maçonne fut plus honorifique qu'autre chose, et qu'elle n'y prenait pas activement part. En tout cas, pas d'après les sources dont on dispose actuellement.

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Mer 25 Juil 2018, 17:27

Comte d'Hézècques a écrit:Je vous conseillerais de lire La Franc-Maçonnerie sous les Lys, par Roger Priouret, Maison de Vie éditeur, 2010, préfacé par Pierre Gaxotte.
Ce livre traite en profondeur et d'une façon sérieuse le rôle de la franc-maçonnerie en France pendant l'Ancien Régime au XVIIIème siècle. En revanche, la princesse de Lamballe n'y figure presque pas ; il faut savoir que son rôle dans la loge franc-maçonne fut plus honorifique qu'autre chose, et qu'elle n'y prenait pas activement part. En tout cas, pas d'après les sources dont on dispose actuellement.

C'est assez étonnant qu'elle ne tienne qu'un rôle honorifique car étant grande maîtresse, elle devait avoir des responsabilités, répandre l'idée franc-maçonne et avoir un certain charisme.

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Comte d'Hézècques le Mer 25 Juil 2018, 17:55

Oui sûrement, mais vu que la princesse était plutôt entraînée dans la franc-maçonnerie par la duchesse de Bourbon (Bathilde d'Orléans), au lieu de s'y être affiliée de son propre chef, et qu'à la fin des années 1770 c'était à la mode, je ne vois pas vraiment de réel engagement de la princesse ; en tout cas il nous manque de preuves qu'elle y a joué un rôle important.

_________________
« elle dominait de la tête toutes les dames de sa cour, comme un grand chêne, dans une forêt, s'élève au-dessus des arbres qui l'environnent. »
avatar
Comte d'Hézècques

Messages : 3011
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 38
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Mme de Sabran le Jeu 26 Juil 2018, 10:53

Comte d'Hézècques a écrit:Oui sûrement, mais vu que la princesse était plutôt entraînée dans la franc-maçonnerie par la duchesse de Bourbon (Bathilde d'Orléans), au lieu de s'y être affiliée de son propre chef, et qu'à la fin des années 1770 c'était à la mode, je ne vois pas vraiment de réel engagement de la princesse  

Voilà !   :
En plus de  Bathilde ( et Egalité ) , je pense que la princesse était peut-être influencée par son inséparable docteur Saiffert, maçon lui aussi, comme tout le monde .

_________________
...    demain est un autre jour .
avatar
Mme de Sabran

Messages : 36012
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par La nuit, la neige le Jeu 26 Juil 2018, 11:10

Des titres honorifiques, comme cela se faisait pour tout dans cette société d'ordres d'Ancien régime.

La même chose que pour l'Armée : si à peine un petit dixième des gamins issus de la noblesse nommés officiers de commandement avaient alors les capacités, les aptitudes, et les connaissances pour mener leurs hommes, c'est le bout du monde...
avatar
La nuit, la neige

Messages : 12034
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Princesse de Lamballe et la franc-maçonnerie

Message par Monsieur de Coco le Jeu 26 Juil 2018, 15:57

Dans L'Héritage:

Citons le cas de la princesse de Lamballe. Cette infortunée princesse, qui fut – personne ne l’ignore – l’amie dévouée de la reine Marie-Antoinette, avait eu la faiblesse, en 1777, de se laisser affilier à la Franc-Maçonnerie, dont elle ne soupçonnait pas les tendances. Le but de la secte était, à cette époque, d’accaparer quelques personnes de la Cour, surtout celles admises dans l’intimité des souverains. La princesse aimait les fêtes ; on la prit par son faible.  Elle fut initiée par la Loge La Candeur, de Paris. En 1781, elle fut élue Grande Maîtresse de la Mère Loge Ecossaise d’Adoption, c’est-à-dire qu’elle fut mise à la tête des Loges de Dames. Le jour de son installation, la « Sérénissime Sœur de Lamballe », le maillet en main, put entendre le Frère Robineau lui chanter, au nom du rite, des couplets fort galants : « Amour, ne cherche plus ta mère/Aux champs de Gnide ou de Paphos/Vénus abandonne Cythère/Pour présider à nos travaux. Etc… » D’un esprit très léger, elle ne comprit pas ce qui se tramait dans les Loges et n’ouvrit les yeux que lorsque la Révolution eut éclaté. Mais alors elle fit son devoir sans aucune défaillance. Elle s’efforça de réparer le mal dont elle avait été la complice inconsciente. En novembre 1791, elle prit l’initiative de la surveillance qu’il était nécessaire d’exercer sur tous les foyers de conspiration. La secte jura de lui faire payer de sa vie son loyal retour au bien. Au 10 août 1792, la princesse de Lamballe suivit, avec le plus grand courage, la famille royale à l’Assemblée, puis au Temple. Dans la nuit du 19 au 20 août, elle fut transférée à la Force. Son sacrifice était héroïque ; elle savait, la malheureuse, quel sort l’attendait. On en a la preuve. En effet, c’est après la fuite de Varennes (juin 1791) que la princesse avait eu les preuves du rôle joué par la secte. Chargée d’une mission en Angleterre, elle avait constaté, avec douleur, l’influence que les Loges exerçaient sur Pitt, le conseiller du roi Georges ; celui-ci avait refusé son intervention, Pitt avait été jusqu’à dire que Louis XVI n’avait que ce qu’il méritait. Après un court séjour en Angleterre, la princesse était passée à Aix-la-Chapelle ; c’est à ce moment qu’elle avait brisé les liens maçonniques. Elle avait rompu avec la secte, et, circonstance significative, fait aussitôt son testament ; ce document, qui a été publié, est daté du 15 octobre 1791. Puis, elle était rentrée en France, pour lier son sort à celui de la famille royale. Le 3 septembre 1792, à la Force, elle comparut devant le tribunal de sang, présidé par le franc-maçon Hébert. Sa vaillante attitude a été immortalisée par Peltier et Bertrand de Molleville. Conduite dans la rue du Roi-de-Sicile, elle fut égorgée par les massacreurs. Un de ces misérables voulut lui enlever son bonnet avec la pointe d’un sabre et la blessa au front ; un autre la renversa d’un coup de bûche ; elle fut achevée à coups de sabre et de pique. Son corps fut mutilé, telle était la rage de ces scélérats ; on lui arracha le cœur ; on coupa sa tête, qui fut promenée, au bout d’une pique, jusque sous les fenêtres du Temple. Plus tard, en 1796, ses assassins furent jugés. L’un des principaux, Nicolas Le Grand, franc-maçon, fut condamné à vingt ans de fers ; un autre, nommé Charlat, également franc-maçon, s’était engagé pour aller combattre les Vendéens, mais il fut tué par ses camarades, à qui il faisait horreur à raison de sa participation au crime.

_________________
"Le 7 de septembre, le roi a été heureusement purgé d'humeurs fort âcres, et de beaucoup d'excréments fermentés, en dix selles."
Journal de santé de Louis XIV
avatar
Monsieur de Coco

Messages : 523
Date d'inscription : 12/03/2014

http://www.lenotre400ans.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum