Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : coffrets dresseur ...
Voir le deal

Les coiffures au XVIIIe siècle

+17
M. de Velleguindry
Monsieur de la Pérouse
Gwlad Glitter
fleurdelys
mignardise
Plume d'histoire
Vicq d Azir
Trianon
La nuit, la neige
Teresa-Cabarrus
Comte d'Hézècques
Lucius
Calonne
CLIOXVIII
Comtesse Diane
MARIE ANTOINETTE
Mme de Sabran
21 participants

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Marie-Jeanne Dim 09 Avr 2023, 11:28

Pas mal dut tout ! Merci Very Happy

_________________
« La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l'Espagne » Colbert.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1477
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Duc d'Ostrogothie Dim 09 Avr 2023, 19:24

Merci pour la vidéo, c'est vraiment génial. Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 2523452716 Si seulement ce coiffeur pouvait être embauché pour les films en costume...
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3179
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige Dim 09 Avr 2023, 19:47

Quelle patience, fallait-il !! Et dire que tout était défait le soir même !

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 2829637892
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17671
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Duc d'Ostrogothie Dim 09 Avr 2023, 19:54

Les jours de fêtes, les coiffeurs avaient un emploi du temps tellement chargé que certaines femmes devaient se faire coiffer la veille et dormir ainsi coiffées...

La vidéo omet de montrer que les cheveux étaient "graissés" avant de recevoir la poudre.
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3179
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Dim 09 Avr 2023, 19:57

La nuit, la neige a écrit:Quelle patience, fallait-il !! Et dire que tout était défait le soir même !
Je crois qu'au contraire, c'était un tel binz et cela prenait tellement de temps, que les dames se faisaient parfois " accommoder " ( comme on disait alors ) le soir, passaient la nuit avec un basique échafaudage pileux sur lequel, le matin, le perruquier n'avait plus qu'à disposer artistiquement plumes, fleurs, accessoires ... tout simplement parce que, n'est-ce pas, il n'y avait pas autant de coiffeurs que de dames à coiffer.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Dim 09 Avr 2023, 19:58

Nos messages se sont croisés. Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Dim 09 Avr 2023, 23:13

Une petite anecdote linguistique en passant, puisque nous parlons de la poudre : Very Happy

Au XVIIIe siècle, les perruquiers étaient blancs de poudre, comme les merlans de farine pour être mis à frire. Par extension, l'on appelait " merlans " les coiffeurs. Ce terme perdure toujours ... en argot.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 10 Avr 2023, 10:05

Mme de Sabran a écrit:Une petite anecdote linguistique  en passant, puisque nous parlons de la poudre :   Very Happy

Au XVIIIe siècle,  les perruquiers étaient blancs de poudre, comme les merlans de farine pour être mis à frire.  Par extension, l'on appelait  " merlans " les coiffeurs.  Ce terme perdure toujours ... en argot.  

Tiens c'est marrant ça. Il faut savoir que la poudre était souvent mélangée à de l'iris et pouvait avoir un aspect un peu violacé parfois.
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3179
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Lun 10 Avr 2023, 10:20

Duc d'Ostrogothie a écrit:
Tiens c'est marrant ça.
Mais oui, c'est drôle !  Je connaissais bien le terme " merlan " pour coiffeur, mais je n'avais cherché l'explication. Je l'ai trouvée hier dans la biographie du chevalier de Saint-George.  Cela aurait pu me fournir une prochaine énigme. Trop tard ! Wink
Duc d'Ostrogothie a écrit:Il faut savoir que la poudre était souvent mélangée à de l'iris et pouvait avoir un aspect un peu violacé parfois.
Ah bon ?! Tu crois ?  Mme d'Oberkirch parle plutôt d'une nuance rousse.
Au XXe siècle, toutes les vieilles dames avaient les cheveux violets.   Aujourd'hui, affublées de jeans troués comme les ados,  elles ont des crignasses ébouriffées bleues, vertes, rouges. Eventaille

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 10 Avr 2023, 10:39

Mme de Sabran a écrit:
Duc d'Ostrogothie a écrit:Il faut savoir que la poudre était souvent mélangée à de l'iris et pouvait avoir un aspect un peu violacé parfois.
Ah bon ?! Tu crois ?  Mme d'Oberkirch parle plutôt d'une nuance rousse.

Oui, c'est ce que j'avais appris lors d'une visite conférence donnée à Versailles il y a quelques années sur le thème de la coiffure et de la toilette. Sur certains portraits exposés à Versailles, d'époque Louis XV notamment, on constate des reflets violets dans la chevelure.
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3179
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Lun 10 Avr 2023, 10:41

Le but de se poudrer les cheveux était-il uniquement esthétique ?

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 10 Avr 2023, 10:47

Non pas seulement. La poudre servait également à parfumer les cheveux et à les nettoyer.

On se lavait les cheveux en mettant de la poudre (qui "dégraissait" les cheveux) et en les peignant.

C'était la toilette sèche des cheveux (de l'archiduchesse) (phrase à ne pas prononcer par Darry cowl). Hop!
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3179
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Lun 10 Avr 2023, 10:53

Mais la toilette sèche n'est efficiente que si l'on se débarrasse aussitôt de la poudre qui a emprisonné la graisse.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 10 Avr 2023, 10:55

Oui c'est ça. La poudre était utilisée pour les deux usages : esthétique et hygiénique.

Il faut également noter que l'utilisation de la farine pour se poudrer les cheveux n'était pas très bien vue par le peuple lorsque le prix du pain augmentait...
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 3179
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Lun 10 Avr 2023, 10:58

... et scandalisait Jean-Jacques . ( à juste tire Hop! )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Lun 15 Mai 2023, 15:36

Retour sur les couleurs des cheveux et des perruques . Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Samba114
Il s'avère bien que les nuances variaient.  Very Happy

Marie-Jeanne a écrit:Il y avait bien différentes couleurs de poudres à coiffer, blanc, gris, café au lait, noisette, jonquille, etc Je pense que dans l'ensemble les coloris étaient très nuancées. Chaque parfumeur ayant des secrets de fabrication inventait des noms pour promotionner son savoir-faire et ses nouveaux produits. Il y avait sans doute autant de nuances de coloris que d'artisans.

Dès 1770, l’usage des perruques s’est aussi étendu aux femmes. Et à mesure que les années passaient, les perruques sont devenues plus hautes et plus élaborées, spécialement en France. Les perruques masculines étaient en général blanches, mais celles des femmes étaient de couleur pastel, comme rose, violet clair ou gris bleuâtre. Les perruques indiquaient, par la richesse de leur ornementation, la position sociale plus ou moins importante de celle ou celui qui les utilisait.

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Perruq10

Détail charmant et qui rappelle les mouches,  les mèches des femmes recevaient des noms très divers selon la disposition des boucles :

– La passagère : une touffe bouclée près des tempes,
– La favorite : des touffes pendant sur les joues,
– Les cruches : de petites boucles sur le front,
– Les confidentes : petites boucles près des oreilles,
– Les crève-cœur : les mêmes plaquées sur la nuque.   ( Ils me rappellent les accroche-coeur, petites boucles plaquées sur le front et les joues ).

Les perruquiers mélangent cheveux naturels et crin de cheval pour une meilleure tenue de la coiffure.

Les cheveux de couleur claire se vendent plus cher que les cheveux foncés, les cheveux sont donc blanchis le plus possible au soleil avant d’être vendu. Les perruquiers déterminent plusieurs couleurs de cheveux, (il y a les cheveux blancs à fond jaune, le blanc d’Agathe, le blanc perlé, le blanc de lait, le châtain pur, le châtain clair, le châtain brun, le noir plein, le petit noir, le noir jais). La perruque de couleur blond cendré est la plus chère, elle valait 10 fois plus qu’une perruque de couleur châtain. 500 grammes de cheveux châtain valait 150 livres.

Article entier de Cécile Larue, perruquière de son métier  :
https://www.costumes-et-chateaux.com/index.php/fabrication-perruque/

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Marie-Jeanne Lun 15 Mai 2023, 18:29

Chère Éléonore,
Cette dame est peut-être une bonne perruquière de spectacle, mais du point de vue historique c'est vraiment du grand n'importe quoi !

_________________
« La mode est à la France ce que les mines du Pérou sont à l'Espagne » Colbert.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1477
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Comte d'Hézècques Sam 28 Oct 2023, 16:23

À propos de poufs, je voudrais partager avec vous ce très beau portrait qui se trouve au musée à Stuttgart :

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Img_2012

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Img_2013
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 4361
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 43
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige Sam 28 Oct 2023, 17:13

Joli portrait, merci ! Smile

Tout de même, cette coiffure devait être très encombrante et inconfortable. Eventaille
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 17671
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Comte d'Hézècques Dim 29 Oct 2023, 09:14

La nuit, la neige a écrit:Joli portrait, merci ! Smile

Tout de même, cette coiffure devait être très encombrante et inconfortable. Eventaille

Oui je me demande toujours comment les dames faisaient pour supporter un tel édifice sur la tête 🤭🧐
Comte d'Hézècques
Comte d'Hézècques

Messages : 4361
Date d'inscription : 21/12/2013
Age : 43
Localisation : Pays-Bas autrichiens

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Mer 31 Jan 2024, 09:09

La " Dormeuse " protégeait la coiffure du lendemain déjà prête et sur laquelle le coiffeur n'aurait plus qu'à disposer plumes, fleurs, rubans, que sais-je ?  quantité de petits ornements  ... Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Samba117
La dame était ainsi " accommodée "  la veille pour le lendemain parce qu'il y avait à Versailles beaucoup plus de dames à coiffer que de coiffeurs disponibles, lesquels ne savaient où donner de la tête !  Ainsi gagnaient-ils un temps précieux.


Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Thum1489


L’homme et la femme pour dormir ont la tête couverte, c’est le bonnet de nuit pour l’homme et le bonnet Dormeuse pour la femme, la tête couverte aide a combattre le peu de chaleur dans la pièce, et en plus pour la femme, à conserver sa coiffure.

Pour conserver au maximum une forme à sa chevelure la femme se fait faire par sa femme de chambre des papillotes nouées avec du ruban avant de mettre son bonnet dormeuse.

Récit de l’époque : Pour dormir et conserver sa coiffure pendant la nuit, la femme se couvre la tête d’un bonnet de nuit dit Dormeuse, en soie ou en taffetas, grâce à cela la coiffure et le fond de poudre se conservent facilement.

La veille d’une cérémonie certaines femmes dorment dans de gros fauteuils à oreilles, pour ne pas défaire leur coiffure, fauteuils dont les cotés remontent très haut et sont très larges du haut.

Texte de l’époque : ….pour éviter de refaire chaque jour sa coiffure, durant la nuit Madame protège ses cheveux et se couche avec une coiffe de taffetas impressionnante, un bonnet de nuit dit dormeuse, sa passe ruchée encadre étroitement le visage, il est serré par un ruban se terminant au sommet de la tête par un noeud, ou un bonnet dormeuse orné de barbe en dentelle dont la passe, au lieu de descendre jusqu’aux oreilles se relève au dessus de la nuque.

D’autres femmes portent une Cornette de nuit, coiffe plus petite que la dormeuse. Pour les hommes, ils portent un bonnet de nuit, dans lequel ils mettent une coiffe de toile.
https://www.coiffure-ducher.fr/accommodage-des-coiffures/#ornements

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran Sam 10 Fév 2024, 12:51

Pour le plaisir  Very Happy  et pour le chapeau ahurissant  Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 3231074342  dans lequel cette dame disparaît presque  ( qui mérite bien les honneurs de notre sujet  Eventaille  )   voici un ravissant dessin de Tiepolo . 

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 L11
Gian Domenico Tiepolo
La Promenade
Photo (C) RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michèle Bellot
Musée du Louvre
http://www.louvre.fr

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 54282
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les coiffures au XVIIIe siècle  - Page 14 Empty Re: Les coiffures au XVIIIe siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum