Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Re: Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Message par Hakhamanesh le Ven 06 Déc 2019, 11:19


Après tout mieux vaut croiser les doigts que baisser les bras.
Hakhamanesh
Hakhamanesh

Messages : 9
Date d'inscription : 06/05/2019
Age : 24
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Re: Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Message par Bonnefoy du Plan le Lun 02 Mar 2020, 12:36

Illustration postée dans le sujet : Le comte Pierre-Jean de Bourcet

Ce tableau est conservé au Musée des Beaux-Arts de Grenoble, qui le décrit ainsi (extraits) :
Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Charle19
Le Comte Pierre-Jean de Bourcet et sa famille
Ancien titre : La Famille de Pierre-Jean de Bourcet, consul général dans les Deux-Siciles et neveu du célèbre géographe militaire de Bourcet.
Par Charles-Paul Landon (1760-1826)
Huile sur toile,  97 x 130 cm
1791
Signé en bas à droite, sur le tapis :  Landon officier de la maison de feu Mgr le Dauphin / 1791
Image : Ville de Grenoble / Musée de Grenoble-J.L. Lacroix


Notice de l'œuvre

Charles-Paul Landon, peintre de sujets mythologiques et allégoriques, a exercé la fonction de conservateur des tableaux des Musées Royaux de 1816 à 1826 et publié de nombreux ouvrages sur les musées et les Salons de son temps.
Son style précieux au fini impeccable, sa palette aux coloris frais et l’importance qu’il accorde au dessin font de lui le représentant d’un néoclassicisme séduisant.

Ce tableau représente le comte Pierre-Jean de Bourcet en compagnie de son fils aîné Pierre-Joseph, de sa femme Marie-Gabrielle et de leurs trois filles.
Dans l’intimité du portrait familial apparaît cependant l’évocation symbolique de deux deuils qui ont affecté le comte. Alors qu’il était premier valet de chambre du dauphin Louis-Joseph, ce dernier mourut dans ses bras en 1789, à l’âge de huit ans.
La perte de l’enfant royal est symbolisée par la tige brisée du lys posé devant les bustes de Louis XVI et de Marie-Antoinette et par le cadre vide placé en pendant d’un portrait du nouveau dauphin, le futur Louis XVII.

Un autre deuil, plus personnel, est également évoqué dans la scène : assis aux côtés de son fils aîné, le comte contemple d’un air grave le portrait ovale de son oncle disparu, le géographe militaire Pierre-Joseph de Bourcet, mort en 1780, dont il avait été l’aide de camp et auquel il était très attaché.

Peinte l’année de la promulgation de l’Assemblée législative et de la suspension du roi, cette œuvre suggère peut-être également la disparition de la monarchie.

La composition s’organise en deux moitiés égales : à gauche le passé chargé de la perte, illustré par les souvenirs et les symboles, à droite l’avenir incarné par le geste de la comtesse, vêtue à la mode anglaise et désignant sa fille cadette dans son berceau.
À gauche, les représentants masculins, la tenue militaire du garçon, les objets historiques… la fidélité à la couronne. À droite,
la mère et ses filles, les regards interrogateurs, la porcelaine et les fleurs… l’avenir incertain et fragile d’une aristocratie en plein désarroi.

Source texte : Dany Philippe-Devaux, attachée de conservation.
Musée des Beaux-Arts de Granoble, 2014


Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Captu588
Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Comte_22
Images : Ville de Grenoble / Musée de Grenoble-J.L. Lacroix

________________________





En effet, ce tableau m’intrigue pour une autre raison, liée à l’iconographie de la reine et aux bustes que Boizot nous a donné d’elle.  A bien regarder celui représenté sur le tableau de Landon, il présente la particularité d’avoir une fleur de lys sur le diadème, détail qui – pour ce modèle - ne se retrouve à ma connaissance que sur le buste présenté à l’Elysée. Or la photo diffusée par la RMN nous le donne comme une copie XIXème siècle, d’après Boizot. Si c’est bien une copie, elle a donc été réalisée d’après un original qui aurait lui aussi montré une fleur de lys (?), un modèle alors suffisamment connu et diffusé pour que Landon le reprenne dans son tableau daté de 1791.
Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 285_al11
Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 284_rm11
Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 284_im12


La question devient donc, connaissez-vous un buste de Boizot, différent de celui de l’Elysée, qui présenterait pour ce modèle du milieu des années 1780 une fleur de lys sur le diadème ? Je ne le trouve pas dans le catalogue consacré à Boizot lors de l’expo au Musée Lambinet, pas plus que je n’ai su l’identifier sur le Forum…
Et, en corollaire, le buste de l’Elysée pourrait-il alors être un original du XVIIIème siècle ?

_________________
Vous avez quelque chose de si touchant dans toute votre personne qu'on a peine à vous refuser...
Bonnefoy du Plan
Bonnefoy du Plan

Messages : 110
Date d'inscription : 06/08/2018
Localisation : Le Maine

Revenir en haut Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Re: Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Message par Vicq d Azir le Lun 02 Mar 2020, 13:10


Merci cher Bonnefoy. Décidément, ce tableau est bien énigmatique...
J’avais aussi notion qu’un Boizot (ou un Lecomte...) présentant un diadème fleurdelisé ne pouvait être que XIXe ...
Je vais chercher dans mes archives, mais d’autres amis du forum auront peut-être une idée...
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 3192
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 72
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Re: Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Message par La nuit, la neige le Lun 02 Mar 2020, 13:37

Ah ! Intéressant, cher Bonnefoy du Plan... cheers

Nous présentons les nombreuses variantes de ce buste, ici :

Arrow Marie-Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

En effet, nous constations cette originalité du buste conservé au Palais de l'Elysée, au drapé long, avec fleur de lys sur le bandeau.

Et à y regarder de plus près, nous pouvons également remarquer des différences dans le traitement de la coiffe : l'aspect plus " frisé " des cheveux encadrant le visage (plus lisse sur tous les autres bustes), ainsi que les boucles qui retombent sur les épaules (doubles, pour le buste de l'Elysée, simples pour les autres).

A comparer, par exemple, avec le buste de la reine, en biscuit de porcelaine, au Victoria and Albert Museum :

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 284_rm10
Marie-Antoinette, reine de France
D'après Louis-Simon Boizot
Marbre, 19e siècle
Paris, Palais de l'Elysée
Image : RMN-Grand Palais / Hervé Lewandowski


Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 2007bp10
Marie-Antoinette, queen of France (From a pair of busts, with Louis XVI, King of France)
Louis-Simon Boizot (modeller)
Sèvres porcelain factory (manufacturer)
Soft-paste biscuit porcelain, ca. 1788
Marks and inscriptions : LR 15 Josse-François-Joseph Le Riche, in his capacity as Director of Sculpture, on Louis XVI
Image : Victoria and Albert Museum, London

Note : This magnificent pair of busts was presented by Louis XVI to one of the ambassadors sent to France by Tipu Sultan, ruler of Mysore, in 1788.



Idea Nous précisions, mais au sujet de la production de la manufacture de porcelaine :

En juillet 1785, le comte d’Angiviller, directeur général des Batiments, demande à la manufacture de Sèvres « d’exécuter en Sculpture de Pate forte le Buste du Roy Ouvrage de Mr Boizot ».
Le buste de la Reine est réalisé sans doute à partir d’août 1785.
Ces bustes furent produits en deux grandeurs, l’une de grandeur nature, très probablement vendue au prix de 600 livres chaque, la deuxième grandeur vendue au prix de 120 livres puis 96 livres à partir de 1787.

Entre le 20 décembre 1785 et le 31 décembre 1791, dix-sept bustes du Roi et quinze bustes de la Reine sont mentionnés dans les registres des ventes de la manufacture, certains offert comme cadeau diplomatique notamment à l’archiduc Ferdinand d’Autriche, le duc de Saxe-Teschen ou encore aux ambassadeurs du sultan Tipoo-Saïb.
Une des paires offertes à ces derniers est aujourd’hui conservée au Victoria and Albert Museum de Londres.

Le Roi Louis XVI achète dans la seconde moitié de l’année 1788 2 Bustes, le Roi et la Reine, pour la somme de 96 livres.
2 bustes représentant Louis XVI et la Reine sur leurs pieds de bois sculptés et doré sont mentionnés sur la cheminée dans le Cabinet de la Pendule à Versailles dans l’inventaire dressé en 1792 et prisés alors 300 livres chaque.



Arrow Il est en effet étonnant que seuls le buste de l'Elysée (qui est, lui, en marbre), et donc le dessin de Charles-Paul Landon présentent ces mêmes caractéristiques de la coiffe. Idea

Je pense aussi que cela ne peut être dû au hasard... Wink


Dernière édition par La nuit, la neige le Lun 02 Mar 2020, 14:10, édité 1 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14451
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Buste de Marie-Antoinette, Louis-Simon Boizot, Palais de l'Elysée

Message par Bonnefoy du Plan le Lun 02 Mar 2020, 14:05

Vous avez tout à fait raison de faire observer le détail singulier des boucles sur les épaules, différent des autres bustes connus, et le caractère plus "moutonneux" de la coiffure. J'y avais vu une fantaisie possible du XIXème siècle, sans trop m'y arrêter, d'où mon grand étonnement quand j'ai regardé de plus près la toile de Grenoble qui est datée sans contestation possible.
Manifestement, les deux puisent à une même source qui nous échappe encore... Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 2244621466

Merci d'avoir su rétablir la légende et le crédit photo pour l'image RMN que je présentais plus haut! Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 309649167

_________________
Vous avez quelque chose de si touchant dans toute votre personne qu'on a peine à vous refuser...
Bonnefoy du Plan
Bonnefoy du Plan

Messages : 110
Date d'inscription : 06/08/2018
Localisation : Le Maine

Revenir en haut Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Marie-Antoinette buste par et d'après Boizot

Message par Vicq d Azir le Lun 02 Mar 2020, 15:13


Si ( et seulement si le tableau est bien de 1791...), il n’est pas interdit de penser que Boizot ait livré à Sèvres un modèle fleurdelisé pour le reproduire en biscuit. Si c’est le cas, bien peu de ces sujets sont parvenus jusqu’à nous. Je crois même me souvenir que les moules ont été brisés. Il est possible que, la tourmente passée, Sèvres ait repris sa production de bustes de la Reine, mais sans fleur de lys, au moins jusqu’en 1815. Puis: re-fleur de lys ensuite ( et en particulier sous le 2nd Empire...)
Vicq d Azir
Vicq d Azir

Messages : 3192
Date d'inscription : 07/11/2014
Age : 72
Localisation : Paris x

Revenir en haut Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Re: Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Message par La nuit, la neige le Lun 02 Mar 2020, 15:55

Vicq d Azir a écrit:
Si ( et seulement si le tableau est bien de 1791...),    
Ill y a tout lieu de le croire, cher Vicq', puisqu'il est signé et daté.

Vicq d Azir a écrit:
il n’est pas interdit de penser que Boizot ait livré à Sèvres un modèle fleurdelisé pour le reproduire en biscuit. Si c’est le cas, bien peu de ces sujets sont parvenus jusqu’à nous. Je crois même me souvenir que les moules ont été brisés. Il est possible que, la tourmente passée, Sèvres ait repris sa production de bustes de la Reine, mais sans fleur de lys, au moins jusqu’en 1815. Puis: re-fleur de lys ensuite ( et en particulier sous le 2nd Empire...)

Idea C'est que, justement, nous n'avons retrouvé aucun buste (en marbre, ou même en biscuit) qui reprend ces caractéristiques, à savoir : le drapé long + coiffe avec bandeau fleurdelysé.

Idea Ou bien, dans le même esprit, faut-il nous diriger vers cet autre buste, attribué à un certain Brachard. Très souvent décliné en biscuit de porcelaine au XIXe siècle.
Mais il le " tronc " du corps, traité différemment, est simplifié.

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Bracha12
Marie-Antoinette.
Buste en biscuit représentant la reine de France d'après le modèle de Brachard, reposant sur un piédouche en porcelaine à fond bleu dans le goût de Sèvres.
Limoges, seconde moitié du XIXe siècle.
Haut. : 32 cm
Image : Paris Enchères


Arrow Voir notre sujet : Bustes de Marie-Antoinette d'après Brachard (Jean-Charles ou Jean-Nicolas)


Idea A noter toutefois que cet autre buste, présenté également en vente aux enchères, est décrit comme attribué à Alexandre Brachard (1775-1830).  Suspect  Question

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Captu589

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Capt1949
Marie-Antoinette, reine de France, (1755-1793).
Buste en biscuit, reposant sur un socle carré, représentant la jeune souveraine coiffée d'un diadème orné d'une fleur de lys.
Travail français du XXe siècle de la Manufacture de Sèvres. Modèle de 2ème grandeur.
Marques en creux au dos: Sèvres, 55, D.C.
H.: 32 cm - L.: 17, 5 cm.  
Images : Coutau Bégarie & Associés


On s'y perd... Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 1123740815
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14451
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot - Page 3 Empty Re: Marie Antoinette, par (et d'après) Louis-Simon Boizot

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum