La mort de Louis XV

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Sam 27 Sep 2014, 23:08

L'Amour menaçant a écrit: L'obsession de mort est certes présente mais nous donne parfois des indications sur son ressenti, qui à force d'être considéré comme morbide ou moribond, empêche certains de ses contemporains de le regarder au delà de cette aspect de mort, je m'explique :
Lors d'un deuil qui touchait un des courtisans de la Cour, louis XV aurait fait cette remarque : "j'aurais moi aussi aimé aller à l'enterrement de ma mère"
Cela a suscité l'effroi des protagonistes qui se trouvaient autour de lui, car ils connaissaient son goût prononcé pour la mort.
Faut-il comprendre dans cette phrase une froideur, un manque d'empathie du Roi par rapport à sa mère défunte ?
Peut-être pas, si l'on considère que Louis n'a jamais connu sa mère et qu'il en éprouva son absence. Ne peut-on pas alors supposer qu'il aurait préféré assister à l'enterrement de sa mère, car cela supposerait qu' il l'avait bel et bien connue et grandi auprès d'elle. Et que la mort de cette dernière,  n'aurait été qu'en somme que la disparition naturelle,( à l'âge adulte )douloureuse, mais naturelle d'un parent dans l'ordre des choses.

Dans ce cas, Louis XV laisse alors échapper dans cette phrase une véritable souffrance bien plus qu'un regard morbide. Son entourage à ce moment ne pouvant faire que le lien avec des évènements connus comme
l'histoire du cimetière, ne vont pas chercher plus loin. Ils n'ont pas entendu la douleur à travers l'évocation de l'absence mais  ce goût limite puéril pour le choses morbides.
D'ailleurs se tenir comme il l'a fait devant des tombes fraîches, n'était-il pas un moyen de se sentir en vie lui-même ?

Oui moi aussi je lis bien le manque terrible qu'il a eu de sa mère. C'est bouleversant.
Cela est d'ailleurs frappant avec ces deux portraits :
La mort de Louis XV - Page 3 M502004_89ee879_p
La mort de Louis XV - Page 3 05_marie_leszczynska_942482694_north_545x

Quand j'ai découvert cette similarité frappante, il m'est apparu évident que Louis XV recherchait désespérement sa mère : dans sa femme, puis dans les femmes en général et certainement aussi dans la mort... Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Sam 27 Sep 2014, 23:23

Quoique plus jeune que lui, Madame de Pompadour était une maîtresse-femme qu'il laissait régenter sa vie...
C'est une mère en plus d'une Amie qu'il a sans doute fini par voir en elle...
Mais c'est vrai qu'attribuer la posture de sa mère à son épouse est particulier...
Je dirais que ça a quelque chose surtout de touchant...

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par La nuit, la neige Dim 28 Sep 2014, 10:00

Sujet déplacé ici... Wink
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 14755
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 28 Sep 2014, 10:58

Louis XV recherchait désespérément l'image de sa mère chez la Reine, on le voit à travers ces deux tableaux, mais surtout à travers la personnalité. La Duchesse de Bourgogne était d'un caractère enjoué, toujours gaie, elle aimait la fête, le faste, en gros elle était l'opposée de la Reine Marie.
Alors quelle douche froide pour le Roi ! Il ne pouvait se contenter que d'une ressemblance picturale... Et puis quelle place pour la Reine Marie !
Et c'est juste, Majesté de pointer le fait qu'à travers Madame de Pompadour, Louis XV recherchait aussi une mère, mais ne peut-on pas voir des traits de similitudes frappants entre Marie-Adélaïde de Savoie et sa favorite ?  
Toutes deux étaient toujours en mouvement, vives; et surtout lorsqu'elles arrivent toute les deux à la Cour de Versailles, on les rompt au protocole ( même si Marie-Adélaïde, elle, appartenait à la noblesse ), elles ont su apporter du sang neuf, tout irritant un certain nombre de courtisans.
La mort de Louis XV - Page 3 304]<img src=[/url]" />

Marie-Adélaïde de Savoie, Duchesse de Bourgogne ( Mère de Louis XV )

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 28 Sep 2014, 11:03

La mort de Louis XV - Page 3 Versai56

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Calonne Dim 28 Sep 2014, 11:09

Louis XV cherchait surtout une amie, vive, enjouée, toujours gaie et amusante, une amie qui le délasse, le surprenne, lui fasse oublier cette mélancolie qui le rongeait.
Mme de Pompadour fût une amie, un thérapeute même, plus qu'autre chose.
Pareil pour la du Barry, enjouée, vive et "naturelle" et qui le traitait en homme plus qu'en souverain.
Et pareil, j'ose la comparaison, pour Marie-Antoinette, d'une autre façon : il aimait sa vivacité, son caractère enjoué, ses sourires... Il a été très indulgent avec elle. L'aurait-il été pour une dauphine appliquée, sérieuse et réfléchie ?

Il est clair pour moi qu'il recherchait chez les femmes, que ce soit pour l'amour aussi bien physique que purement sentiment, le contraire de sa tristesse, de sa mélancolie. N'oublions pas également la très importante Madame de Ventadour, "Maman Ventadour", qui l'a élevé et qui a été pour lui une image maternelle très forte, la bonne et douce maman au lumineux sourire.
Calonne
Calonne

Messages : 709
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 48
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 28 Sep 2014, 11:13

D'ailleurs Voltaire se plaisait à comparer les deux femmes par la similitude de leur nom : Pompadour, Ventadour; des noms qui riment avec amour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Calonne Dim 28 Sep 2014, 11:20

Oui, tiens, c'est vrai...
Mme de Ventadour fût sa seconde mère. D'après Jean François Chiappe dans son excellente biographie de Louis XV, elle lui sauva même la vie, dans une scène digne de molière : le petit bout de futur roi était tombé très malade et les médecins s'étaient mis en tête de le saigner ! Aidée de ses dames, la bonne duchesse les repoussa littéralement et sans ménagements des portes de l'appartement... Puis elle soigna son protégé avec des remèdes "de grand-mère", l'emmena se promener dans le parc, le tenant "en lisière" pour lui faire prendre de l'exercice.

C'est elle qui amena l'enfant à Louis XIV agonisant pour qu'il le voit une dernière fois et c'est elle qui le remît au Régent quand vînt le temps de passer aux hommes. Une séparation que Louis XV vécût assez mal...
Calonne
Calonne

Messages : 709
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 48
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 28 Sep 2014, 11:34

Calonne a écrit:c'est elle qui le remît au Régent quand vînt le temps de passer aux hommes. Une séparation que Louis XV vécût assez mal...
"Assez mal", c'est un euphémisme ! Cela a été un véritable traumatisme pour lui, et pour l'ensemble des petits princes, du reste.
Louis XV refusa de manger, et les hommes autour de lui ont dû faire intervenir Madame de Ventadour ( ce qui était contraire au protocole )Du jour au lendemain, il n'avait plus le droit de la voir, c'est extrêmement violent pour un enfant. Lui qui avait déjà subit le deuil dès l'âge de deux ans; dans le sens premier du terme, le voilà de nouveau replongé sans ménagement dans le deuil par le biais de la séparation.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Calonne Dim 28 Sep 2014, 11:45

Oui, sa seule consolation fût de la combler de cadeaux lors de son départ.
Plus tard, devenu homme, il eût un vif chagrin en apprenant la mort de la douce vieille dame. Cette fois, il avait vraiment perdu "Maman Ventadour"...
Calonne
Calonne

Messages : 709
Date d'inscription : 01/01/2014
Age : 48
Localisation : Un manoir anglais

Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 28 Sep 2014, 17:42

L'Amour menaçant a écrit:La mort de Louis XV - Page 3 Versai56

Impressionnante ressemeblance entre la mère et le fils. Une perruque masculine et nous voyons Louis XV ! Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 28 Sep 2014, 17:47

Ce qui est d'autant plus terrible c'est que lorsque madame de Châteauroux meurt (même si pour moi ce n'est pas une perte immense laissant place nette à Jeannne-Antoinette Lenormand d'Etiolles :La mort de Louis XV - Page 3 2028181902 ), madame de Ventadour disparaît à quelques jours d'intervalle !
Le pauvre Louis XV n'avait vraiment pas de chance ! Un double deuil : la femme qu'il aime et celle qui fut sa mère adoptive. Smileàè-è\': Sad

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 28 Sep 2014, 17:52

L'Amour menaçant a écrit:
Calonne a écrit:c'est elle qui le remît au Régent quand vînt le temps de passer aux hommes. Une séparation que Louis XV vécût assez mal...
"Assez mal", c'est un euphémisme ! Cela a été un véritable traumatisme pour lui, et pour l'ensemble des petits princes, du reste.
Louis XV refusa de manger, et les hommes autour de lui ont dû faire intervenir Madame de Ventadour ( ce qui était contraire au protocole )Du jour au lendemain, il n'avait plus le droit de la voir, c'est extrêmement violent pour un enfant. Lui qui avait déjà subit le deuil dès l'âge de deux ans; dans le sens premier du terme, le voilà de nouveau replongé sans ménagement dans le deuil par le biais de la séparation.

Oui, on se demande à quoi pouvaient bien penser tous ces vieillards en charge de l'enfant. Car si c'est déjà suffisamment terrible pour tous les petits princes passant aux hommes, quittant le nid douillet des femmes, ils ont encore le réconfort de voir leurs parents et frères et soeurs, même si de loin. Louis XV n'avait que madame de Ventadour. Sad
On se demande ensuite pourquoi il fut si dépressif ! Smileàè-è\':

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Jeu 02 Oct 2014, 16:09

Louis XV est un Roi chrétien, et très pieux. Et une des caractéristiques dans la religion chrétienne est l'apprentissage de la mort. D'autant qu'au XVIIIème siècle, la culture de la mort a des principes très différents des usages actuels.
Le bien mourir signifiait bien souffrir et de surcroît en pleine conscience. ( tout un programme !  What a Face  )
La mort est l'acceptation de la condition humaine. Comment Louis XV peut-il accepter à travers la mort, voire l'idée de mort ( en l'occurrence la sienne ), la condition humaine puisqu'il est avant tout roi ?
Il revêt à la fois le Corps mortel en la personne de l'homme qu'il est, et un corps immortel transcendant le premier et manifestant la continuité du pouvoir royal au delà du décès du monarque.
Dès l'enfance, on le considère non comme un enfant roi, mais comme un roi enfant. Tout est planifié dans sa vie pour que l'homme s'efface devant le roi.
Dans de telles conditions, comment peut-il alors considérer la mort avec ses propres limites d'homme, si on s'entend à lui faire ignorer l'homme qu'il est aux dépens du Roi qu'il représente ?
Tout le long de son règne, Louis XV va se battre pour faire coexister l'homme ( dans ses limites ) et le roi qui composent tous deux sa personne; parfois même jusqu'à mettre en péril l'image de la monarchie. En renonçant aux écrouelles, il déplace ainsi l'image du roi thaumaturge ( un roi censé agir par magie ) pour laisser place à l'homme pleinement conscient de ses limites, résigné de par son penchant pour les maîtresses. Il agit donc par honnêteté vis à vis de lui-même, mais semble ignorer qu'en désacralisant certains principes voués au culte d'un roi de droit divin, il met en péril d'une certaine façon la monarchie au bénéfice de l'homme.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Ven 03 Oct 2014, 18:45

Il ne faut pas oublier que pendant la majorité de sa vie, Louis XV refusera de recevoir les sacrements... Ce qui engendrera la crise terrible de Metz et compliqua vivement la situation lors de sa dernière maladie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Lun 06 Oct 2014, 17:26

Pour Pierre Chaunu dans La mort à Paris, Ed. Fayard, " La mort ne se cache pas. Il est difficile de ne pas la voir, il n'est pas commode de l'oublier."
Je me souviens lorsque, étudiante, l'un de mes profs de psy, qui donnait des consultations en cabinet, nous avait relaté l'histoire d'un homme qui venait le voir à cause d'une angoisse de mort qui l'empêchait de vivre.
Un jour, il arrive en claironnant : "ça y est, cette fois, je me suis débarrassé de ma peur de la mort !" Le pauvre gars lève alors sa manche et laisse découvrir une énorme tête de mort tatouée sur le bras.
C'était le comble du paradoxe, comment pouvait-il clamer haut et fort qu'il s'était débarrassé de son angoisse, puisqu'en même il se l'appliquait sur le corps et ce , pour le reste de sa vie ?!?
A y regarder de plus près, si la représentation de la mort était marquée sur sa chair de façon définitive, il avait l'air de se sentir mieux et surtout en l'ayant sur le bras, il ne l'avait plus en tout cas dans la tête. Il avait donc réussit non à se débarrasser, mais à apprivoiser cette idée de mort qui l'envahissait en permanence.

Comment Louis XV est-il, lui, parvenu à apprivoiser cette mort ?
D'abord premier constat : Il vit dans le palais d'un autre roi, où l'image de Louis XIV est omniprésente, surreprésentée, dans les peintures, sculptures etc...
Pour François Bluche, " Versailles, demeure du Grand Roi, est aussi son œuvre... Louis XV est ici comme un locataire... craignant, en entreprenant des travaux ( même s'il aménage certains travaux, ou mieux en créant par exemple l'Opéra ) de piétiner d'une manière sacrilège l'ombre toujours visible du Roi-Soleil."
Louis XV dira : "Je n'aime pas défaire ce que mes pères ont fait." ( Ou le convie t-on à le dire et à le penser.)

A l'actif du bien-aimé le Duc de Lévis mettra :
" L'observation exacte des bienséances de Cour, le maintien des formes antiques et de l'appareil qui entoure le trône."
C'est donc dans un esprit de conservatisme "absolu" que le Roi tente d'évoluer, où rien ne doit être déplacé. Le monarque afin de fuir cet immobilisme mortifère va alors prendre la " tangente", et trouvera une certaine vie dans les petits voyages ( Choisy, la Muette...) Il est toujours en route et donc toujours en mouvement.
C'est encore en mouvement lorsqu'à cheval; il part chasser toutes les après-midi, c'est toujours en mouvement qu'il fait valser les nombreuses petites maîtresses, car elles ne peuvent être que d'un instant. Si elles s'éternisent, là encore, n'est-ce pas encore une forme d'immobilisme ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Lun 20 Oct 2014, 22:31

Louis XV ne séduit pas, on le séduit ! Tous autour de lui prennent l'initiative de le distraire, le Roi est passif.
La Marquise a bien compris que, ce que le monarque apprécie réside dans toute forme nouvelle.
Elle n'aura de cesse de renouveler toutes sortes de distractions qui le sortiront de sa léthargie.
Louis XV se passionne pour les chantiers, et les projets de construction lui permettent d'ouvrir sur l'avenir. En cela il a cette prise de réalité qui le fait avancer pas à pas, il voit les choses se développer, prendre forme alors que dans son palais il ne semble prendre place que dans le mythe d'un défunt qui survit au delà la mort.
Il construit, mais ses demeures sont modestes comme si elles lui appartenaient, comme si il devenait propriétaire comme peut l'être un simple particulier.
Lorsqu'une de ses résidences s'agrandit, s'embellie et surtout rentre dans toutes les prérogatives que l'on attend d'une demeure royale, il commence à s'y ennuyer, et finit par s'en détourner.

Qu'il s'agisse du petit Trianon, l'école militaire, la manufacture royale de Sèvres; tous ces bâtiments prennent vie par l'instigation de Madame de Pompadour et de Marigny.
Le Roi s'intéresse alors au projet, se laisse griser par la mise en œuvre en faisant preuve de curiosité. Les travaux de construction, d'aménagement deviennent pour lui un remède contre ses idées noires.

Toute forme d'entreprise nouvelle lui est agréable, surtout lorsqu'elle ne s'éternise pas dans le temps. Alors rien ne lui paraît figé, immuable : les petites maîtresses d'une nuit, les nouvelles domiciliations qui lui permettent de changer de paysage.
Si l'école militaire par l'initiative de la Marquise et de son frère a permis de marquer le règne de Louis XV; les brimborions, ces modestes habitations (presque comme des cocons) lui permettaient de l'exclure de la démesure monarchique.
L'Opéra restera le véritable bâtiment fait, pour durer et marquer son empreinte, mais il partagera l'inauguration de ce haut fait d'architecture avec le mariage de son petit fils.
Louis XV est un monarque souvent blasé, il s'ennuie vite. Les nouveautés contribuent à réveiller sa curiosité, d'une certaine façon à le maintenir en vie. Mais il est comme un spectateur qui en veut toujours plus et qui n'arrive guère à satiété.
Il aime irrémédiablement les débuts : début dans la mise en œuvre, début dans la relation... Il recherche avant tout l'instant, ce qui prend vie, en bref face à la mort, Louis XV recherche tout ce qui est naissant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Mme de Sabran Dim 15 Mar 2015, 17:59

.

Je me suis demandé cent fois pourquoi un roi doué des qualités les plus sociales, les plus honnêtes, paraissait aussi insensible à la mort de ceux qui l'environnaient; je n'ai pu trouver qu'une solution. Un roi a continuellement sous les yeux un tableau mouvant; son service intime, comme celui de l'extérieur, change tous les trois mois; c'est une sorte de lanterne magique. D'un autre côté, il ne meurt pas une personne de ceux qui l'entourent qu'il n'ait une place à donner. Il fait ainsi un heureux, tandis que par le changement continuel, celui qu'il perd s'efface très aisément de sa pensée.

( Dufort de Cheverny )

.
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45777
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 15 Mar 2015, 19:36

Très fine analyse qui en dit effectivement beaucoup sur la charge de Roi qui est entourés plus de sujets que de véritables amis. Heureusement qu'il y avait eu sa Maman Ventadour pour contrarier ce triste constat...

Bien à vous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Invité Dim 15 Mar 2015, 20:06

Je vous conseille vivement la biographie de Jean-Christian Petitfils. boudoi30

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La mort de Louis XV - Page 3 Empty Re: La mort de Louis XV

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum