Le Deal du moment : -38%
SSD Interne – PNY – CS900 Series 1 To ...
Voir le deal
64.99 €

Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert

3 participants

Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert

Message par Mme de Sabran Dim 29 Déc - 18:49


LOUISE FELICITE DE KERALIO-ROBERT


Un des premiers cercles républicains prit paradoxalement naissance chez une femme issue de la noblesse, Louise Félicité de Guynement de Kéralio qui eut un cercle très couru sous la Constituante où vinrent un certain nombre de membres des Jacobins et des Cordeliers.


 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 1527


Née en 1758, petite-fille d’un maréchal de camp et nièce d’un chevalier de Saint-Louis ayant participé avec La Fayette à la guerre d’Amérique, elle était la fille de Louis-Félix de Kéralio, un homme lettré – comme l’était d’ailleurs sa mère née Marie-Françoise Abeille, elle-même traductrice et écrivain,  qui appartenait à une famille d’armateurs et de négociants marseillais en affaires avec Saint-Domingue. Kéralio appartenait à l’Académie royale des Belles Lettres et il fréquenta la « société d’Auteuil »
( la petite cour de Mme veuve Helvétius, dite  " Notre Dame d'Auteuil "  notre sujet :
https://marie-antoinette.forumactif.org/t3171-anne-catherine-helvetius-nee-de-ligniville?highlight=helv%C3%A9tius   )
...    et garda des relations épistolaires avec Franklin après son départ de France.

Louise-Félicité de Kéralio n’a que 16 ans lorsqu’elle se lance dans la carrière littéraire en traduisant, en 1772, Les nouveaux extraits des mémoires de l’Académie de Sienne.   Son père l'aida dans ses premiers essais au Censeur Universel où elle plaça des articles, puis celle-ci traduisit des ouvrages de l’anglais et de l’italien et se fit connaître avec son Histoire d’Elisabeth.
Elle écrit l’histoire de deux reines rivales, Elisabeth Tudor et Marie Stuart. C’est un exposé des conflits politiques, religieux et dynastiques de l’Europe du XVIe siècle, centré sur l’Angleterre, « État à la fois monarchique et républicain »  Louise décrit Elisabeth comme dotée de « tous les traits d’un caractère mâle qui la placent au rang des grands rois » . Dans le volume de pièces justificatives, elle conteste l’authenticité des lettres amoureuses de Marie Stuart :
« Quand on [lui] supposerait une conduite galante, ce qu’on n’a jamais prouvé, étoit-elle parvenue à ce comble d’égarement qui éteint absolument le sentiment délicat de la dignité de son sexe et de son rang ? »

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 3_jfif27

En 1773, un projet de mariage avec Bernardin de Saint-Pierre ne voit pas le jour en raison de l'échec de ce dernier à obtenir un poste à l'École royale militaire.
Selon WIKI,  Louise est présente à la Cour de Versailles entre octobre 1777 et avril 1782.  

Reçue en avril 1787 membre honoraire à l’Académie royale des Belles Lettres d’Arras, elle y lut un discours de remerciement qui, relate un contemporain, fut suivi par une réponse de Robespierre avec lequel elle resta en contact :

« Il félicita l’académie sur le choix qu’elle avait fait d’une personne aussi intéressante par les charmes de son esprit et par l’étendue de ses connaissances que par les grâces de son sexe. Il examina à cette occasion s’il était avantageux d’admettre les femmes dans les compagnies littéraires et prouva que l’introduction de cet usage serait utile aux femmes et aux académies et opérait par conséquent le bien public. »

En juin 1787, Jacques Mallet du Pan écrit dans le Mercure de France pour commenter Histoire d'Élisabeth, reine d’Angleterre : « Il existe une foule accablante d'histoires, d'historiographes et très peu d'historiens. Jusqu'ici nous n'avions pas vu en France d'historienne ; Mlle de Kéralio est je pense la première. »
C'est un bel hommage .  Very Happy

Le 13 août 1789, Louise de Kéralio fonde, à Paris, le Journal d'État et du citoyen. Elle est la première femme à être rédactrice en chef d’un journal. Elle dirigea ensuite Le Mercure national, ou Journal d'État et du citoyen, puis Le Mercure national et Révolutions de l’Europe et enfin Le Mercure national et étranger, ou Journal politique de l’Europe.

Melle de Kéralio vivait toujours chez ses parents, rue de Gramont n°17, à l’époque de son mariage le 14 mai 1790 avec l’avocat Robert dont elle partageait les idées avancées. Écrivant avec plus d’aisance que lui, elle exprima leurs idées républicaines dans le Journal d’État et du Citoyen, devenu le Mercure national ...
avec la devise « Vivre libre ou mourir ».    Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 1_jfif61

En décembre 1790, elle publie dans son journal un article intitulé « Sur l'influence des mots et le pouvoir du langage » dans lequel elle propose d'introduire le tutoiement en signe de fraternité. Par la suite elle est également à l'origine de la disparition de Monsieur ou Madame au profit de citoyen et citoyenne. Elle signera ensuite ses articles comme sœur Louise Robert.  (pour membre de la Société fraternelle de l'un et l'autre sexe) .  Elle est une des premières femmes à utiliser un trait d'union entre son nom de naissance et celui de son mari.

Elle termine sa carrière de journaliste en juillet 1791 quelques mois avant la naissance de sa fille, le 21 septembre 1791.

Si Louise fit quelques apparitions dans les clubs, elle était néanmoins peu favorable à une visibilité des femmes dans la sphère politique, prenant l’exact contre-pied de ce que réclamait Condorcet et Mme de Gouges.   Shocked
AInsi l'exprime-t-elle :

« Je ne crois pas que les femmes puissent jamais avoir aucune part active au gouvernement, & je crois que le plus grand bien que puisse faire la constitution aux mœurs publiques, est de les en écarter pour jamais. Les femmes règnent dans les états despotiques, c’est assez dire qu’elles doivent être nulles dans l’administration d’un pays libre. Plus l’austérité des mœurs républicaines les rendra attentives à l’intérieur de leurs maisons, plus elle les rendra incapables de connaître assez les hommes publics pour diriger un choix qui doit être le fruit d’une observation constante & d’une expérience consommée ; je leur connois la sagacité nécessaire pour juger des meilleures choses, mais non l’étendue de génie qui fait connaître les moyens d’y arriver, mais non la force de tempérament qui supporte les études nécessaires et je le répète encore, plus elles seront ce que la nature les a faites, moins elles voudront entreprendre au dessus de leur force physique et morale. Contentes d’apprendre à leurs enfants les décrets de l’assemblée, elles n’ambitionneront ni de les faire, ni de les dicter. »

Ce faisant, elle se mit en contradiction avec elle-même    Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 1123740815 , continuant de publier des écrits politiques sans trop chercher à déguiser son identité. Comme beaucoup de femmes politisées, elle reçut dans l’intimité de son cercle de la rue des Marais un certain nombre de personnalités politiques dont les époux Roland avec lesquels elle se brouilla par la suite, puis des députés de la Montagne. Cependant, elle réagit vivement lorsqu’en 1793, le Girondin Louvet, dans son journal La Sentinelle écrivit qu’en 1791 « Robespierre et Marat se réunissaient chez Collot d’Herbois, plus souvent chez Robert, quelquefois chez Danton ».

Elle se bat également contre l'esclavage colonial ; sans être pour autant membre de la Société des amis des noirs. Elle figure en première ligne sur l'autel de la patrie, dans la terrible journée du 17 juillet 1791 (fusillade du Champ-de-Mars).

Mme Robert, dont les convictions politiques étaient devenues beaucoup plus flottantes après l’exécution de Louis XVI – le couple fut accusé d’entretenir des relations avec d’Orléans et Dumouriez –, réprouva la Terreur et, à la veille du vote de la loi des suspects (17 septembre 1793), les exemplaires du journal qu’elle co-dirigeait depuis avec son mari, L’Observateur, furent saisis, mais elle-même et ses deux rédacteurs ne furent pas inquiétés. Quelques jours plus tard, Robert qui s’occupait toujours de négoce de denrées coloniales fut accusé d’accaparement. Bénéficiant de solides appuis politiques, il parvint à se justifier et le couple évita l’emprisonnement en l’an II.


Robert sera nommé sous-préfet de Rocroi durant les Cent-Jours, mais, ayant voté la mort du roi, il devra s'exiler à Bruxelles lors du retour de Louis XVIII.

https://journals.openedition.org/ahrf/6113
https://journals.openedition.org/ahrf/5983
https://fr.wikipedia.org/wiki/Louise-F%C3%A9licit%C3%A9_de_Keralio

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50459
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Marie-Antoinette et l'histoire d'Elisabeth Iere d'Angleterre et de Marie Stuart, reine d'Ecosse

Message par Marie-Jeanne Dim 29 Déc - 19:37

De 1786 à 1789, Louise de Keralio a édité, par souscription, 14 volumes d’une « Collection des meilleurs ouvrages françois, composés par des femmes, dédiée aux femmes françoises ».

L'histoire d'Élisabeth d'Angleterre fut commandée par Campan pour la reine en 1787.

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert An_pap10
AN, papiers Campan, 440AP/2, pièce 106.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1353
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Marie-Antoinette et l'histoire d'Elisabeth Iere d'Angleterre et de Marie Stuart, reine d'Ecosse

Message par Mme de Sabran Dim 29 Déc - 19:58

Grand merci, ma chère Marie-Jeanne, tu complètes fabuleusement ce sujet !!!   Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 693620883
En voilà un bel inédit !!!   Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 309649167

Comme d'habitude, la brave Henriette est de toutes les initiatives !

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50459
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Marie-Antoinette et l'histoire d'Elisabeth Iere d'Angleterre et de Marie Stuart, reine d'Ecosse

Message par La nuit, la neige Lun 30 Déc - 10:16

Ouh ! Voilà une commande inspirante, peu avant la Révolution...
Marie-Antoinette aura-t-elle reçu et lu ce livre ?

Merci Marie-Jeanne pour cette info. Wink


Dernière édition par La nuit, la neige le Jeu 23 Jan - 9:31, édité 1 fois
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16177
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Marie-Antoinette et l'histoire d'Elisabeth Iere d'Angleterre et de Marie Stuart, reine d'Ecosse

Message par Marie-Jeanne Lun 30 Déc - 11:33

Reçu certainement. Lu je ne sais pas, mais pourquoi pas.
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1353
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Marie-Antoinette et l'histoire d'Elisabeth Iere d'Angleterre et de Marie Stuart, reine d'Ecosse

Message par Mme de Sabran Lun 30 Déc - 14:42

...   et, dans ce cas, à laquelle des deux Marie-Antoinette s'identifiait-elle le plus ?  What a Face

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50459
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Marie-Antoinette et l'histoire d'Elisabeth Iere d'Angleterre et de Marie Stuart, reine d'Ecosse

Message par Marie-Jeanne Lun 30 Déc - 19:19

Interesting question scratch : . En 1787 peut être bien à la grande Elisabeth d'Angleterre. Who knows : Question
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 1353
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Marie-Antoinette et l'histoire d'Elisabeth Iere d'Angleterre et de Marie Stuart, reine d'Ecosse

Message par Mme de Sabran Lun 30 Déc - 19:33

Quand Louise de Kéralio évoque ainsi Marie Stuart ...
« Quand on [lui] supposerait une conduite galante, ce qu’on n’a jamais prouvé, étoit-elle parvenue à ce comble d’égarement qui éteint absolument le sentiment délicat de la dignité de son sexe et de son rang ? »
...  est-ce que cette réflexion ne nous rappelle pas étrangement Marie-Antoinette?

Il y a d'Elisabeth et de Marie Stuart en Marie-Antoinette .

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50459
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Re: Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert

Message par La nuit, la neige Jeu 23 Jan - 9:58

Mme de Sabran a écrit:
Louise-Félicité de Kéralio n’a que 16 ans lorsqu’elle se lance dans la carrière littéraire (...) Elle écrit l’histoire de deux reines rivales, Elisabeth Tudor et Marie Stuart.

Marie-Jeanne a écrit:
L'histoire d'Élisabeth d'Angleterre fut commandée par Campan pour la reine en 1787.

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert An_pap10

Mme de Sabran a écrit:...   et, dans ce cas, à laquelle des deux Marie-Antoinette s'identifiait-elle le plus ?  What a Face

Marie-Jeanne a écrit:Interesting question :  En 1787 peut être bien à la grande Elisabeth d'Angleterre. Who knows : Question


Idea Sur l'une des trois versions de ce sujet peint par Anne-Flore Millet, marquise de Bréhan (élève d'Elisabeth Vigée Le Brun), est illustré, dans la main de Marie-Antoinette, un livre d'histoire de la reine Marie d'Ecosse (inscription sur la tranche : 'HIS.DE LA.M. DE STUAR[T]') :

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Attrib13
Portrait of Marie Antoinette, Queen of France
Attributed to Anne-Flore Millet, marquise de Bréhan ( 1749 -1826 Paris)
Image : Christie's

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Capt1841

Tableau commémoratif, ce n'est plus l'histoire d'Elisabeth Iere qui inspire l'oeuvre de madame de Bréhan, mais bien l'histoire tragique de la reine Marie d'Ecosse (et reine de France). Wink

Idea La présentation des trois versions de ce portrait est à lire, ici :

Arrow Portraits de Marie-Antoinette par Anne-Flore Millet, marquise de Bréhan
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 16177
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Re: Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert

Message par Mme de Sabran Jeu 23 Jan - 18:59


Trop fort !!!  Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 693620883  Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert 309649167

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 50459
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

 Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert Empty Re: Première femme fondatrice et rédactrice en chef d'un journal, Louise de Kéralio-Robert

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum