Les éventails au XVIIIe siècle

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 19 Avr 2018, 13:47


Celui-ci représente Louis XVI et Necker .  Very Happy
Je le trouve d'une sobriété glaciale ...

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp0032Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp0033

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Jeu 19 Avr 2018, 13:49

La chanson qu'il illustre est peut-être amusante ? Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 1123740815
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13773
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 19 Avr 2018, 14:03


...  Eventaille

Je doute qu'il s'agisse de  L'hymne de Necker des carabins de l'hôpital du même nom !
 ( Ce serait cocasse !   Wink  )

Spoiler:
"Non, non, Necker n'est pas mort
Car il bande encore, car il bande encore
Et  l'on entend dans les prés s'masturber les chimpanzés  ( bis )  "

etc ...   etc ...  

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Marie le Jeu 19 Avr 2018, 15:42

haha quel audace!
Marie
Marie

Messages : 48
Date d'inscription : 14/04/2018
Age : 23

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Ven 09 Nov 2018, 11:41


Je le propulse ici, cet éventail séditieux et tellement original que le "Vive le roi" n'est dévoilé que lorsque les plis de l'éventail sont agencés d'une certaine façon... Very Happy

La nuit, la neige a écrit:Des portraits séditieux, mais un peu plus encore avec cet objet qui réserve quelques surprises... Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 4099329125

Présenté en ventes aux enchères, par l'étude Coutau Bégarie, le 19 novembre 2018 :

Eventail séditieux : Vive le roi
Vers 1793

Monture en bois laqué noir à décor or dans le goût chinois.
H.t. 24 cm/ H.f. 14,5 cm (usures, acc., manques et rest.)


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Captu328
Photo : Coutau Bégarie

Présentation de la maison de vente :

Feuille en soie brodée de paillettes dorées, et ornée au centre de la célèbre image anthropomorphe montrant les profils du roi Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette dans les flancs d'une urne funéraire, tandis que les profils du dauphin Louis XVII et de sa soeur Marie-Thérèse Charlotte sont cachés dans le dessin du tronc du saule pleureur.

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Captu329
Photo : Coutau Bégarie

Les paillettes dorées complètent le message royaliste ou contre-révolutionnaire.
En effet, en rapprochant certains plis, des fleurs de lys apparaissent, ainsi que «Vive» à gauche, «Le Roi» à droite.
Le revers est muet.

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Captu330
Photo : Coutau Bégarie

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Captu332
Photo : Coutau Bégarie

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Captu331
Photo : Coutau Bégarie

Provenance :
Provient de la collection Alain Bancel, «Souvenirs historiques autour de Louis XVI et de la famille royale», dispersée par Piasa à Drouot le 21 mai 2003, n°249.
Précédemment, vente du 3 décembre 1986, n°140. Illustré dans «Louis XVII. L'enfant du Temple», Paris, 1987, n°336.

* Source et infos complémentaires : Coutau Bégarie - Vente du 20 novembre 2018

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Jeu 31 Jan 2019, 14:46


Projet d’éventail mettant en scène des embarcations à voile et à rame sur le Grand Canal de Versailles, vers 1680, dessin.
Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Estampes et de la photographie, Ic 49, pl. 37.

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 3158

Ce projet est un témoin manifeste de la fascination que pouvait exercer la flottille sur les artistes. Au premier plan, deux grandes chaloupes se font face. Elles sont munies de leurs tendelets. Le Grand Vaisseau, au deuxième plan, est entouré d’une galiote et d’une petite chaloupe. Ce projet a probablement été exécuté à l’occasion du mariage du Grand Dauphin (7 mars 1680) par la communauté des éventaillistes de Paris.

©️ Bibliothèque nationale de France / photographies de Amélie Halna du Fretay

Et puis, le fameux Bucentaure dont nous parle Momo !   Very Happy

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 3159

Le Bucentaure à Venise, vers 1780
Eventail plié, feuille double en papier gravé et rehaussé à l'aquarelle. A gauche sur une pierre est gravée l'inscription en italien «Lo sposalizio/ del mare/ col Bucintoro/ a/ Venezia» (Le mariage de la mer et du Bucentaure à Venise). Cérémonie majeure de l'histoire de la République de Venise, le mariage avec la mer avait lieu le jour de l'Ascension. Elle célébrait les liens de Venise avec les eaux. Le Bucentaure était le nom du navire que le doge empruntait à cette occasion. Il est représenté au centre de la composition, entouré de nombreuses gondoles et navires de parade. A l'arrière-plan, panorama sur la ville depuis l'île Saint-Georges, avec Santa Maria della Salute, la pointe de la douane, la place Saint-Marc, le palais de Doges et le campanile notamment. La gravure est à rapprocher des oeuvres de Canaletto et de Guardi dont «Le Bucentaure à Venise» (1768, musée du Louvre). Au revers, ruines d'un temple antique romain. Monture en nacre blanche repercée, gravée et dorée en deux tons d'un brûle-parfum.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Mar 25 Juin 2019, 10:43

Le 3 juillet prochain, la maison de vente Rossini proposera en vente aux enchères les éventails de la collection de M. Michel Maignan.

Divisée en deux cessions de vente, la première consacre une part importante aux éventails du XVIIIe siècle.
Si vous souhaitez jeter un oeil au catalogue en ligne, c'est ici :

Arrow Rossini MDV - vente Eventails, collection Michel Maignan, 3 juillet 2019

Classés par ordre de création chronologique, ces éventails sont un témoignage des modes du temps : formes, matériaux, couleurs, sujets etc.
J'ai sélectionné  :

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1235
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1236
Le vent de l'amour
Eventail, la feuille en velin peint à la gouache de Flore et Zéphyr.
Revers : une femme et deux amours.
Monture en nacre très finement repercée, sculptée et incrustée d'or.
Monté à l'anglaise. (Rest.)
Grande Bretagne, vers 1750.
10'' 1/2 - 28.5 cm.



Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1237
Cabriolet
Eventail, les deux feuilles en papier peints à la gouache.
Sur la feuille du haut, une jeune femme se promène en voiture cabriolet, au milieu d'un paysage où une tente est dressée à droite pour servir de halles.
A gauche, des personnages se dirigent vers un estaminet à l'enseigne : « Ici bon pinot ».
La feuille du bas est peinte d'un pêcheur accompagné d'une jeune femme et d'une mère avec son enfant.
Monture squelette en ivoire (Africana Loxodonta) repercé et peint au vernis. (Rest.)
France vers 1755.
10'' - 27 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1238
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1239
Camaïeu bleu, camaïeu rose.
Eventail, la feuille en papier peint à la gouache en camaïeu bleu sur une face et en camaïeu rose sur l'autre face, de scènes galantes.
Monture en ivoire (Africana Loxodonta) peint au vernis dans les mêmes tons que la feuille.
Le haut des panaches sculptés. (Rest.)
Vers 1755.
9'' 3/4 - 26.5 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1240
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1241
L'enlèvement des Sabines
Eventail, la feuille en cabretille très finement peinte en camaïeu de brun de la célèbre scène de Pierre de Cortone.
Revers : Actéon se métamorphosant en cerf sous les yeux de Diane.
Monture en ivoire (Africana Loxodonta) repercé, sculpté, gravé et appliqué de nacre gravée.
Vers 1760.
10'' - 27 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1242
Les rayons du soleil
Eventail, la feuille en soie peinte à la gouache, pailletée, chenillée et ornée de deux portraits en miniature sous mica.
Au centre, le soleil à figure humaine illumine de ses rayons le portrait d'un couple et deux scènes galantes.
Monture, dite à la Pompadour, en ivoire (Africana Loxodonta) repercé, sculpté, gravé, burgauté, incrusté or et argent.
(Taches, coupures & doublé de tulle)
Vers 1770.
10" - 27 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1243
La sacrifice du bélier, fresques de Pompei
Eventail, la feuille en cabretille peinte à la gouache de trois cartels.
Monture squelette en écaille blonde piquée d'or.
Signée au revers : Camillo Butti Arch. Paris. (Rest.)
Ecole Italo-Française, vers 1780.
10'' - 27 cm.
Un éventail du même artiste est conservé au Muséum d'Amsterdam.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1244
Les portraits
Eventail, la feuille en papier peinte à la gouache de cinq portraits et de deux monuments sur un fond à décor or.
Revers : scène galante dans un large paysage.
Monture en ivoire (Africana Loxodonta) à brins alternés deux par deux, gravé, sculpté, burgauté, incrusté or. (Rest.)
Vers 1780.
10'' - 27 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1245
Le désastre des primes à Gibraltar
Eventail, la feuille en papier peint à la gouache de l'assaut des troupes et le bombardement du rocher de Gibraltar.
Le comte d'Artois en uniforme bleu et portant le cordon du Saint-Esprit est représenté à gauche donnant ses ordres à un officier.
Monture en ivoire ( Africana Loxodonta) repercé, burgauté et partiellement peint au vernis.
Reprise du même sujet sur la monture. (Rest.)
France, 1782.
10'' - 27 cm.



Idea A noter que l'on pouvait également jouer avec ses éventails... Very Happy

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1248
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1247
Oracle
Eventail, la feuille en papier imprimé en taille douce avec de légers rehauts de gouache, comportant des combinaisons de questions-réponses cocasses avec des interprétations mythologiques.
Monture à brins jointifs en bois naturel.
Grande-Bretagne vers 1785.
9'' - 24 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1249
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1250
« Récréation honnête »
Eventail, la feuille en papier gravé en couleur de logogriphes, de questions et réponses cocasses et de rébus sur les deux faces.
Monture en bois à brins jointifs et à rivure perdue dissimulée par une plaquette d'os.
(Manque une plaquette & rest.)
Vers 1795
10'' - 27 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Eventa10
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1251
Le fusil de la fête de la Fédération
Rare éventail fusil de type brisé en bois repercé.
Au centre, une vignette représentant la garde nationale au champs de Mars à la fête de la Fédération le 14 juillet 1790.
Au pourtour, inscription : « Nous jurons d'être fidèles à la Nation, à la loi et au Roi. »
14 juillet 1790.
10'' 1/3 - 27.5 cm.


Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1252
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1253
« Chanson de M. le Vte de Mirabeau »
Eventail, la feuille en papier manuscrite de diverses chansons :
« Chanson de M. le Vte de Mirabeau » ; « Air Mon honneur dit »  ; « Parodie à Marie Antoinette toujours reine de France » etc…
Bordé d'une frange verte en soie.
Monture squelette en os.
Vers 1790.
10'' 27 cm.
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13773
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Mar 25 Juin 2019, 23:42


Merci ! Très belle sélection !!!   Very Happy
Ces éventails rivalisent de splendeur et d'imagination .   Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 693620883

Il y en a pour tous les goûts y compris pour ne pas s'ennuyer à la messe Eventaille : combinaisons de questions-réponses cocasses avec des interprétations mythologiques , ou bien pour faire vibrer les coeurs  « Chanson de M. le Vte de Mirabeau »


Celui-ci me rappelle  " Chambre avec vue " de James Ivory
" Liberty, liberty, liberty !!! "

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Capt1236
Le vent de l'amour

...   et cet autre, la Marie-Antoinette de Benjamin Lacombe
N'y a-t-il pas un petit quelque chose ? Wink

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 2170
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 2169

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Gouverneur Morris le Mer 26 Juin 2019, 09:36

Mon éventail préféré reste celui de la comtesse de Blayac :



Eventaille Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 1123740815
Gouverneur Morris
Gouverneur Morris

Messages : 6087
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Eventails du XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 17 Nov 2019, 23:43


J'ai photographié quelques éventails à Porto, au Musée de la Vie Romantique .
En vouliou ?!  Very Happy

Le tour de celui-ci est en plumes de paon :
Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp1715Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp1716Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp1717Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp1718Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp1719Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Imgp1720

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Marie-Jeanne le Dim 01 Déc 2019, 09:58

Selon l'éminente spécialiste Georgina Letourmy-Bordier, le fameux langage codé de l'éventail est une invention du 19ème siècle.

À la cour de Versailles, l'éventail était un accessoire de convenance qu'il aurait été très malséant d'utiliser à des fins de séduction comme en témoignent plusieurs portraits de la famille royale. À l'exemple de ceux ci ou il est représenté fermé, tête en bas, le regard des personnages étant tourné à l'exact l'opposé.

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Marie_10
Marie Leczinska, d'après Quentin de La Tour, Musée de Bordeaux.

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Madame11
Madame Adélaïde, jean-Marc Nattier, Château de Versailles.

Néanmoins son utilité n'était pas seulement de s'éventer (délicatement s'entend), mais aussi d'échanger subrepticement paroles ou regard en public, de voir sans être vue s'il dissimulait une lorgnette, et accessoirement de se protéger momentanément d'un rayon de soleil. Le tout aussi discrètement que possible.Eventaille
Marie-Jeanne
Marie-Jeanne

Messages : 622
Date d'inscription : 16/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par La nuit, la neige le Dim 01 Déc 2019, 17:30

Marie-Jeanne a écrit:Selon l'éminente spécialiste Georgina Letourmy-Bordier, le fameux langage codé de l'éventail est une invention du 19ème siècle.

J'avoue que c'est ce que j'ai toujours pensé. Merci Marie-Jeanne pour cette information. Wink
La nuit, la neige
La nuit, la neige

Messages : 13773
Date d'inscription : 21/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Mme de Sabran le Dim 01 Déc 2019, 17:50


Celui des mouches n'est sans doute pas plus authentique ! -----    Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Bichito3

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 41000
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

Les éventails au XVIIIe siècle - Page 5 Empty Re: Les éventails au XVIIIe siècle

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum