La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Lun 06 Nov 2017, 12:14

Tout le plaisir est pour moi aussi dans ces échanges inédits.  Smile
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mme de Sabran Lun 06 Nov 2017, 12:26

Duc d'Ostrogothie a écrit:
Dupechez ne nous la rend pas antipathique.

C'est l'impression que j'en ai aussi bizarrement . La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 1123740815
Par exemple :

Il est probable que la jeune fille, en grandissant, comprime un caractère qui, hors du carcan terrible de son éducation, serait prompt à l'explosion et aux emportements. Il lui faudra gagner l'âge de la maturité et une relative indépendance pour retrouver et libérer au grand jour sa nature impulsive, presque exubérante, éprise d'équité et de paix . Mais cette heure de liberté venant trop tard, les dommages de son étouffante formation, aggravés par les ravages de maux multiples, auront à jamais mutilé et disjoint un ensemble de traits qui, spontanément épanouis, eussent façonné un être harmonieux. Et c'est une femme imprévisible, généreuse et tracassière, spirituelle et plaintive, franche et cassante, que ses familiers et serviteurs, déroutés ou exaspérés par tant de contradictions, affronteront avec humeur .

( Dupêchez, La Reine Velue )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45853
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Duc d'Ostrogothie Lun 06 Nov 2017, 12:48

C'est effectivement un personnage divisé. Sans doute éprise "d'équité" comme l'écrit Dupêchez, mais également en proie à la colère. Il est clair qu'elle avait un tempérament volcanique, sans doute aggravé par l'alcool. Son écriture est parfois si mal assurée, que l'on se demande si elle n'est pas sous l'empire de quelque liqueur au moment où elle écrit. Les épithètes volent alors : Marie-Antoinette est "l'autrichienne", la comtesse de Balbi "le crapaud"...
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2756
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mme de Sabran Lun 06 Nov 2017, 12:57

... son mari " le monstre " !

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45853
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Lun 06 Nov 2017, 13:03

Elle ne mâche pas ses mots, c'est certain. Je pense que son côté "sensible" était mal orienté, car très souvent ciblé sur des récriminations, et de plus son appétence pour les liqueurs, la conduisit sur le chemin glissant de la paranoïa. 
Tempérament volontaire, brut de décoffrage, qui alliait une grande émotivité et sujette à des explosions de colère. Il est certain qu'avec un époux aussi froid et sournois, et une Cour où elle ne parvenait pas à s'épanouir, ses défauts prirent le dessus au point de la rendre physiquement et psychologiquement malade.
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mme de Sabran Lun 06 Nov 2017, 16:35

Nous voyons Marie-Joséphine atteindre la frontière de la France, le 2 mai 1771, pour s'en venir épouser le comte de Provence. C'est à Pont-de-Bonvoisin, dans une maison de bois bâtie pour la circonstance, qu'on lui ôte sa toilette, bas compris, pour la vêtir d'habits français comme le veut la tradition ( ou l'exige l'étiquette ) .
Je ne crois pas que la pauvre espérait le bonheur fou de cette union, habituée qu'elle était au sinistre spectacle de pieuse morosité qu'offrait le couple de ses propres parents : L'essentiel de la vie quotidienne, en leur château, était dévolu à des bénédictions, des messes, des dévotions, des prêches variés, et, lorsqu'on mettait le nez dehors, à des processions qui sillonnaient la ville en gandes pompes .

( Même source )

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45853
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Lun 06 Nov 2017, 17:13

C'est vrai que la vie quotidienne à la Cour de Turin, non merci bien ! Le comte d'Artois s'y était ennuyé ferme !  Hop! La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 1123740815
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mme de Sabran Mar 07 Nov 2017, 09:27

Il n'y a fait qu'un passage vraiment éclair, pressé qu'il était de courir dans les bras de Louise de Polastron.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45853
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Duc d'Ostrogothie Mar 07 Nov 2017, 09:37

Votre discussion sur Artois me fait penser à cette autre "perle" de la correspondance de la comtesse de Provence avec Mme de Gourbillon : ses rendez-vous secrets avec celle-ci dans le parc de Bagatelle et les stratagèmes élaborés pour y parvenir.

La comtesse explique qu'elle ira au parc en compagnie de l'une de ses dames, assez âgée et qui a des difficultés à marcher. Elle la laissera sur une chaise à l'entrée et pourra ensuite rejoindre sa chère Gourbillon dans une petite fabrique au fond du parc. Le parc de Bagatelle avait une réputation galante au XVIIIème siècle, il servait de rendez-vous aux amoureux. C'est d'ailleurs dans ce contexte  que le comte d'Artois a orné son château de Bagatelle de décors assez lestes (priapes, satyres, vénus etc...).

Ce qui est également intéressant c'est que la comtesse de Provence évoque , en passant, dans sa correspondance avec Mme de Gourbillon le fait que la "reine sort seule le matin" . Voilà qui bat en brèche l'idée de certains selon laquelle la reine était toujours entourée et n'était jamais seule...
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2756
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Mar 07 Nov 2017, 20:37

Oui Duc, mais si la reine sort seule, elle ne peut être complètement seule si elle se déplace à l'extérieur des châteaux de  Versailles, Saint-Cloud ou des Tuileries à Paris, à mon avis
Au moins un garde du corps, un valet de pied... Sa sécurité en plus de l'animosité dont elle était l'objet l'exigeait.
Cela me fait penser au sujet de la sécurité de Marie-Antoinette lors de ses déplacements, et particulièrement à Paris. Sujet qui n'a pas été traité et qui concerne les hommes et les mesures en vue de sa protection physique.
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Duc d'Ostrogothie Mar 07 Nov 2017, 23:06

Lorsque la comtesse de Provence écrit à Mme de Gourbillon que "la reine sort le matin seule", elle veut dire que Marie-Antoinette sort sans personne, pas même un valet de pied me semble-t-il.

En effet, Marie-Joséphine prend l'exemple de Marie-Antoinette pour expliquer à Mme de Gourbillon qu'elle envisage de la rejoindre sans personne, pas même quelqu'un chargé de veiller à sa "sûreté". Après avoir écrit que la "reine sort le matin seule", la comtesse de Provence ajoute immédiatement : "j'allais seule autrefois et je suis plus en sûreté sur les grands chemins que chez moi", ce qui signifie bien qu'à l'instar de la reine, dont elle vient de prendre l'exemple, elle projette d'aller rejoindre Mme de Gourbillon sans personne, pas même un valet de pied.

Voici le passage en question de  cette lettre du 28 juillet 1790 de la comtesse de Provence à Mme de Gourbillon :

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Img_2810
La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Img_2811

[url=https://servimg.com/view/15357003/3895]La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Captur16

Il faut rappeler en outre que Marie-Antoinette rencontre bien Mirabeau seule dans le parc de Saint-Cloud.


Dernière édition par Duc d'Ostrogothie le Mer 08 Nov 2017, 08:22, édité 1 fois
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2756
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Mar 07 Nov 2017, 23:15

Alors je découvre une relative liberté de ces dames, surtout sous la Révolution à certains moments plus calmes.
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Mar 07 Nov 2017, 23:27

Pour ce qui est de la présentation de ces lettres, je trouve que la comtesse de Provence n'écrivait pas si mal et parfois le style est plutôt bon. Et de plus, ces lettres sont le plus souvent soignées, je suis même assez surpris.
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mme de Sabran Mer 08 Nov 2017, 11:36

Il faut croire que son expression était meilleure que sa présentation. Ce qui signifie qu'elle n'était pas continuellement sous l'emprise de l'alcool.

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45853
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mr de Talaru Mer 08 Nov 2017, 11:41

Entre deux vins il y avait rémission... Eventaille

_________________
Un verre d'eau pour la Reine.
Mr de Talaru
Mr de Talaru

Messages : 2923
Date d'inscription : 02/01/2014
Age : 62
Localisation : près des Cordeliers...

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Duc d'Ostrogothie Mer 08 Nov 2017, 11:45

Son écriture varie beaucoup d'une lettre à l'autre.
L'écriture des lettres dont je vous ai posté des extraits ci-dessus est à peu près correcte.
Mais dans d'autres lettres, dont je vous posterai des extraits ce soir, son écriture est extrêmement brouillonne.
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2756
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Mer 08 Nov 2017, 13:59

La narration de l'entretien de Monsieur et de Mr de Cordon, l'ambassadeur de Sardaigne en 1789 est très éloquente, vraiment.  Smile
 A ce moment, elle sortait doucement d'une grave maladie qui l'avait clouée au lit, une attaque bilieuse, cette maladie consécutive aux alcooliques porte un nom, je n'ai pas le nom en tête à l'instant. Cette maladie lui avait fait rendre des litres de bile noire, et fait tomber ses cheveux. C'est l'époque, février-mars 1789, ou sa lectrice est exilée à Lille sur lettre de cachet. Impact psychologique, impact physiologique, tout est lié.

J'imagine qu'en mai 1789, lors des journées inaugurales des États généraux ou la famille royale a défilé, et ou la comtesse de Provence a assisté, Madame n'a pas eu d'autre choix que de recouvrir perruque sur ses cheveux à peine repoussés.....
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mme de Sabran Lun 26 Fév 2018, 19:31

Dominique Poulin a écrit: La reine avait percé depuis longtemps la jalousie de Madame. Une jalousie de femme. Marie-Josephine de Savoie, sans attraits, sans charme qui caractérise une femme bien dans sa peau, nourrissait un dépit envieux envers Marie-Antoinette, et l'appelait l'Autrichienne, dans sa correspondance avec Mme de Gourbillon. C'est dire le niveau des rapports entre la reine et la comtesse de Provence !!


Il ne faut cependant peut-être pas associer la comtesse de Provence aux plans machiavéliques de son époux.  
Aucune connivence entre eux : ils étaient  les pires ennemis qui soient !

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45853
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Duc d'Ostrogothie Mar 27 Fév 2018, 00:32

Mme de Sabran a écrit:
Dominique Poulin a écrit: La reine avait percé depuis longtemps la jalousie de Madame. Une jalousie de femme. Marie-Josephine de Savoie, sans attraits, sans charme qui caractérise une femme bien dans sa peau, nourrissait un dépit envieux envers Marie-Antoinette, et l'appelait l'Autrichienne, dans sa correspondance avec Mme de Gourbillon. C'est dire le niveau des rapports entre la reine et la comtesse de Provence !!


Il ne faut cependant peut-être pas associer la comtesse de Provence aux plans machiavéliques de son époux.  
Aucune connivence entre eux : ils étaient  les pires ennemis qui soient !

La comtesse de Provence appelle Marie-Antoinette "l'Autrichienne" à un moment où elle la soupçonne d'avoir fait éloigner sa maîtresse Mme de Gourbillon. Elle en veut alors à tout le monde pour cette lettre de cachet : à son mari, au roi et à la reine. Elle est tellement en colère contre la famille royale qu'elle ira jusqu'à se réjouir des premiers feux de la Révolution...
Le premier visé est tout de même Provence, qu'elle déteste, ainsi que "le crapaud", à savoir Mme de Balbi.
Mais à sa décharge, elle n'a pas joué double jeu, ni comploté contre le roi et la reine (ce qui est moins évident en ce qui concerne son mari...).
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2756
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Mar 27 Fév 2018, 02:32

Honnêtement après avoir étudier, comparer, réfléchi sur la vie de la comtesse de Provence et bien forcément son époux, rien ne permet d'affirmer que Madame était de mèche à travers les ambitions tortueuses de Monsieur.
A une exception près peut-être, mais avec beaucoup de nuances, pendant les premières années de leur mariage, lors du delphinat de Louis-Auguste et de Marie-Antoinette et les toutes premières années du règne.
Mercy-Argenteau, l'ambassadeur d'Autriche, travaille certes pour la Cour de Vienne, il est souvent de mauvaise foi, mais tout ce qu'il écrit n'est pas à proscrire. Il affirme, au lendemain de la mort de Louis XV, que Louis XVI a trouvé dans les papiers de son grand-père, des documents qui attestent la duplicité du comte de Provence. Il inclut également sa femme dans cette entreprise. Pour Monsieur, son art du double langage et de l'hypocrisie, corrobore tout ce qu'il a entrepris par des menées souterraines par la suite. Pour Madame, après tout la solidarité dynastique dans l'espoir de régner un jour n'est peut-être pas à exclure. Les ambassadeurs successifs de Sardaigne, La Marmora, Viry, Scarnafis,  par exemple, entretiennent leur souverain, Victor-Amédée III, dans cette optique, Louis XVI ne faisant pas d'enfants jusqu'en 1778. Il n'est pas possible que la comtesse de Provence ne soit pas influencée dans ce sens.
Certes, le couple Provence ne donne pas d'enfants non plus, mais le parti piémontais, au moins en pensées, entretient cette ambition : la Cour de Turin espère que Louis XVI et Marie-Antoinette ne donnera aucun héritier, et que la voie dynastique reste possible pour les Provence.
La naissance de Madame Royale et de Louis-Joseph anéantiront ces projets.

Il y a à mon avis, de 1771 à 1781, un flottement de la part de Marie-Josephine de Savoie. Elle n'a pas d'influence, elle enrage face à la féminité souveraine de la reine, elle est jalouse, mais elle sait qu'elle peut monter sur le trône le cas échéant, si le couple royal reste stérile.
Bien sûr, son cas est plus problématique encore sur le plan privé et sexuel. Monsieur n'est pas un homme en mesure d'honorer sa femme, sa forfanterie pour se louer de partager le lit conjugal avec succès n'est que chimère, car le frère du roi est impuissant, de deux, sa femme qui ne se lave pas, lui répugne, et de trois, ses attirances le porte vers la gent masculine. Tout les bruits diffus qui ont été répandus sur de prétendus débuts de grossesses de Madame, suivis de fausses couches, ne sont que des rumeurs qui proviennent de Monsieur. Je me suis rendu à cette évidence,  car j'étais beaucoup moins affirmatif sur ce point il y a une dizaine d'années.
Et comme nous le savons, Madame aimait les femmes. Quel enfer cela a du être entre deux êtres aussi dissemblables, surtout pour Marie-Josephine de Savoie qui pour tromper son ennui sombra dans un alcoolisme notoire qui détruisit sa santé prématurément  ! La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 808868115
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Mme de Sabran Mar 27 Fév 2018, 15:23

... assez effroyable mais très réaliste portrait de famille !

_________________
...    demain est un autre jour .
Mme de Sabran
Mme de Sabran

Messages : 45853
Date d'inscription : 21/12/2013
Localisation : l'Ouest sauvage

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Dominique Poulin Mar 27 Fév 2018, 19:10

Ha "La Reine Velue" de Charles Dupechez oui!   La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 1123740815
Tout comme vous, Nepomucene, j'avais en son temps été un peu déconcerté par ce titre, mais bon il a été publié sous ce nom pour frapper les esprits en effet ! La pilosité abondante ou clairsemée de Madame restera dans les mémoires, c'est comme ça, son titre de gloire ou de malchance comme on voudra ! Cet ouvrage a paru en 1993, soit 80 ans après la première biographie de référence de la comtesse de Provence par le vicomte de Reiset en 1913.
Cette impression de négatif dans sa vie que vous avez souligné n'est pas fausse en effet, même si beaucoup d'aspects de son existence tendent à le penser (physique ingrat, mariage en faillite, isolement à la Cour, vie en exil...).

N'empêche, aurait-elle imaginé que sa postérité ferait encore débat plus de deux cents ans après sa mort ? Je ne le crois pas, car elle ne se faisait aucune illusion sur elle même.
Dominique Poulin
Dominique Poulin

Messages : 4745
Date d'inscription : 02/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Comte de Villemanzy Mer 28 Fév 2018, 14:29

Duc d'Ostrogothie a écrit:J'ai bien aimé "La reine velue". C'est bien écrit, très plaisant à lire. J'ai découvert une femme très isolée, en grande détresse . Je ne l'ai pas perçue comme jalouse de Marie-Antoinette. A l'inverse de la reine, elle ne cherche pas à plaire ni à être populaire, bien au contraire. C'est une virago qui s'enferme chez elle et ne voit pas grand monde. Son seul lien avec l'humanité, c'est Madame de Gourbillon. Elle méprise Marie-Antoinette. Lorsque la famille royale est à Saint-Cloud en 1790 elle se moque, dans une lettre à Mme de Gourbillon, de la peur de Marie-Antoinette. Marie-Antoinette n'est pas la seule à essuyer son mépris : Madame déteste tout le monde, y compris sa propre soeur la comtesse d'Artois. Seule Madame de Gourbillon fait exception. Lorsqu'on la lui enlève, elle entre dans une colère noire : c'est comme si on lui avait coupé un membre ... ou enlevé sa bouteille. On lui a enlevé sa vie, son oxygène. La comtesse de Provence est une "dévoreuse" : elle se noie dans l'alcool, elle "dévore" Mme de Gourbillon, à laquelle elle s'agrippe telle une naufragée à son radeau.
Elle s'adoucira pendant l'émigration. Sans doute les événements l'ont-ils contrainte à modérer son caractère pour survivre. Sa fin de vie en Angleterre est sordide.

Je trouve vraiment dommage que l'auteur ou l'éditeur ait mis en évidence, dans le titre, un détail de pilosité qui ne saurait résumer la complexité du personnage. Je pense que des raisons strictement commerciales ont dicté ce titre. J'ai trouvé émouvante sa relation avec Mme Gourbillon (il semblerait que la particule ait été ajoutée) et j'aurai plutôt centré mon attention sur cette thématique pour composer mon titre. Lorsque je pense à la comtesse de Provence, une musique lui est associée, celle du trio final du "Chevalier à la rose" de Richard Strauss, surtout les premières mesures. Pour la comtesse de Chambord, c'est le grand air d'"Europe reconnue" d'Antonio Salieri.
Comte de Villemanzy
Comte de Villemanzy

Messages : 108
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Comte de Villemanzy Jeu 01 Mar 2018, 21:27

Dominique Poulin a écrit:Je suis bien d'accord par tout ce qui a été dit par Eléonore en amont : les deux princesses de Savoie, pourtant placées par leurs mariages à des positions exceptionnelles, nous dirions aujourd'hui, comme deuxième et troisième dames du royaume, en tant que femmes mariées aux frères du roi, menaient à Versailles, des vies très effacées, sans relief, sans influence sur le plan de la vie de Cour et sans amitié, ce dernier point s'appliquant davantage à la comtesse d'Artois.
La relation des deux sœurs manquait singulièrement de chaleur. On ne peut dire, car ce serait erroné qu'elles ne se voyaient ou ne se parlaient pas, même s'il y eut des périodes de brouillerie ou elles affichaient une distance visible, mais leur complicité était à ma connaissance, quasi nulle. La comtesse d'Artois, invitait de temps à autre, la comtesse de Provence, dans sa propriété de Saint-Cloud, peut-être plus par correction, que par inclination, et je n'ai pas d'ailleurs, de témoignage d'invitation de la part de Madame pour sa sœur d'Artois, à Montreuil. C'est dire, le peu d'attachement, entre les deux sœurs ! A noter que la reine n'invitait ses belles-soeurs piémontaises à Trianon que pour des occasions exceptionnelles comme des fêtes ou des réunions de famille, et jamais, absolument jamais, pour des réunions amicales privées, ce qui était parfois le cas, pour la sœur du roi, Madame Elisabeth.
Il n'y avait aucun point commun entre Marie-Antoinette et ses belles-soeurs. La reine avait percé depuis longtemps la jalousie de Madame. Une jalousie de femme. Marie-Josephine de Savoie, sans attraits, sans charme qui caractérise une femme bien dans sa peau, nourrissait un dépit envieux envers Marie-Antoinette, et l'appelait l'Autrichienne, dans sa correspondance avec Mme de Gourbillon. C'est dire le niveau des rapports entre la reine et la comtesse de Provence !!
Quant à cette triste comtesse d'Artois, je pense sincèrement, que la reine n'avait rien de vraiment répulsif envers cette princesse. Mais la comtesse d'Artois était affligée d'une sauvagerie tellement maladive et pathologique, que rien, absolument rien ne pouvait la sortir de son état. Cette princesse, j'en suis certain, était affligée d'une pathologie psychiatrique voisine de la phobie sociale, et si c'est le terme médical exact, cette pathologie était très profonde, prégnante tout le temps et partout. Sa dame d'honneur, la duchesse de Lorge, avait bien du courage, car première dame dans l'entourage de la princesse, elle tenait un œil vigilant sur tout ce qui concernait sa maîtresse, les aléas de sa santé et son entourage sur une femme démunie d'esprit, éternellement triste, et dénuée, le plus malheureux chez Marie-Thérèse de Savoie, de capacité de réaction. Elle ne montra pas de signes de désolation, lorsque ses deux filles moururent en 1783. Marie-Antoinette disait à cette occasion à son frère Joseph II, qu'elle "ne ressentait rien".. A ce niveau d'absence de ressenti, le problème de la santé mentale est avéré. On peut conjecturer qu'elle traversait peut-être à ce moment, une période de dépression, mais dans ce cadre, la réactivité ne peut s'opérer que par des pleurs ou un désespoir qui est visible de tous. Or, apparemment rien, juste une maussaderie ostentible, presque quotidienne dans les bons ou mauvais jours. Comme si rien ne pouvait "faire sortir de ses gonds" un être normal, qui gémit, crie, pleure, rit, fait de l'humour, montre son contentement, non rien. Une aboulie totale de tempérament et de caractère qui alerterait de nos jours tout médecin éclairé et qui diagnostiquerait une prise en charge médicale pour cette femme.


Je pense que la comtesse de Provence souffrait de sa différence d'avec les autres femmes. Quand on est homosexuel, on se sent souvent en décalage, plus ou moins complet, et cela crée un sentiment de malaise qui engendre l'incompréhension de l'entourage. Je pense qu'elle était sans doute moins superficielle que beaucoup de personnes de la Cour.
La comtesse d'Artois était peut-être comme la fascinante Blanche de la Force pour qui me Monde est un élément dans lequel elle est incapable de vivre. Beaucoup parviennent à faire illusion en singeant sans comprendre ce qu'ils croient être l'attitude adaptée. Et puis, cette pauvre comtesse ne devait pas être aidé par son époux...
Comte de Villemanzy
Comte de Villemanzy

Messages : 108
Date d'inscription : 12/02/2018
Age : 54

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Mme de Provence

Message par Duc d'Ostrogothie Ven 02 Mar 2018, 08:07

Il est indéniable que la comtesse de Provence était en complet décalage avec le reste de la Cour. Elle était en grande détresse, comme en témoigne notamment son alcoolisme. Peut-être cela était-il du à la difficulté à assumer et vivre son homosexualité, mais il y a également le poids de son passé (une vie très stricte et très dure à la cour de Sardaigne), et l'atmosphère nauséabonde de la cour à Versailles (elle fait tout de suite l'objet de moqueries à son arrivée à Versailles)... sans compter les coups bas de son mari, qui fait éloigner Mme (de?) Gourbillon sans en assumer la responsabilité (lorsque l'ambassadeur de Sardaigne le confronte à ce sujet, il se réfugie avec beaucoup de "courage" derrière la décision de son frère... entraînant la haine de la comtesse vis-à-vis de Louis XVI et Marie-Antoinette).
Duc d'Ostrogothie
Duc d'Ostrogothie

Messages : 2756
Date d'inscription : 04/11/2017

Revenir en haut Aller en bas

La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse - Page 2 Empty Re: La comtesse de Provence et sa favorite, Catherine de Gourbillon : une liaison amoureuse

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum